La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DES PHOTOS À PENSER Projet en milieu hospitalier autour des photos de Yann Arthus-Bertrand sur le développement durable et la biodiversité Elisabeth Cauchon.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DES PHOTOS À PENSER Projet en milieu hospitalier autour des photos de Yann Arthus-Bertrand sur le développement durable et la biodiversité Elisabeth Cauchon."— Transcription de la présentation:

1 DES PHOTOS À PENSER Projet en milieu hospitalier autour des photos de Yann Arthus-Bertrand sur le développement durable et la biodiversité Elisabeth Cauchon - Enseignante spécialisée Service ORL Hôpital Armand -Trousseau - Paris Avril 2008

2 Pourquoi un projet en milieu hospitalier? Analyse de situation du point de vue des élèves : du point de vue des élèves : Hétérogénéité des élèves, des séjours, des lieux denseignement Hétérogénéité des élèves, des séjours, des lieux denseignement Point commun à tous: le rapport à la maladie et à lhospitalisation Point commun à tous: le rapport à la maladie et à lhospitalisation La pédagogie par projet aide lenfant à résister à une situation La pédagogie par projet aide lenfant à résister à une situation stressante de dépendance et disolement stressante de dépendance et disolement du point de vue des enseignants : du point de vue des enseignants : Solitude de lenseignant au sein dautres catégories de personnel Solitude de lenseignant au sein dautres catégories de personnel Morcellement du travail Morcellement du travail Nécessité dadaptation constante Nécessité dadaptation constante

3 Pédagogie par projet en milieu hospitalier Fonction pour lélève Le rend acteur Le rend acteur Lutte contre lisolement, la régression Lutte contre lisolement, la régression Le valorise, le resitue dans sa globalité Le valorise, le resitue dans sa globalité Lui permet de se projeter Lui permet de se projeter Fonction pour lenseignant Fonction pour lenseignant Donne une cohérence et un sens au travail pédagogique Donne une cohérence et un sens au travail pédagogique Ouvre vers lextérieur Ouvre vers lextérieur Favorise lintégration dans léquipe pluriprofessionnelle Favorise lintégration dans léquipe pluriprofessionnelle

4 Des photos à penser Des photos pour témoigner, nous donner à voir, réfléchir, penser. Pour nous qui sommes à lhôpital cest une fenêtre sur lextérieur, un voyage, une rencontre. Rencontre qui nous donne à réfléchir à notre place sur la planète, à la vie, aux espèces, à la beauté de la nature mais aussi à lhorreur de la guerre. Penser le monde pour mieux panser les plaies. A lhôpital on panse nos maux et nous, nous employons nos mots pour penser le monde.

5 Des photos à penser idée initiale idée initiale sensibiliser les élèves sur lenvironnement à partir des photos de sensibiliser les élèves sur lenvironnement à partir des photos de Yann Arthus – Bertrand Yann Arthus – Bertrand analyse de situation analyse de situation hétérogénéité des élèves (du CP à la terminale) hétérogénéité des élèves (du CP à la terminale) courts séjours courts séjours besoin de créer une communauté de vie dans lespace classe besoin de créer une communauté de vie dans lespace classe nécessité de motiver rapidement les enfants nécessité de motiver rapidement les enfants choix du projet choix du projet exposition des textes et travaux artistiques réalisés autour des photos de Yann Arthus – Bertrand exposition des textes et travaux artistiques réalisés autour des photos de Yann Arthus – Bertrand publication dun journal rassemblant les textes des participants publication dun journal rassemblant les textes des participants

6 Des photos à penser Objectifs pédagogiques Objectifs pédagogiques Lire une image Lire une image Exploiter les données historiques, géographiques, sociologiques et Exploiter les données historiques, géographiques, sociologiques et scientifiques dun texte scientifiques dun texte Poser la problématique environnementaliste évoquée Poser la problématique environnementaliste évoquée Mettre en mots une pensée en action Mettre en mots une pensée en action Développer limaginaire à partir dune photo Développer limaginaire à partir dune photo Créer des réalisations artistiques en écho (fresques, sculptures…) Créer des réalisations artistiques en écho (fresques, sculptures…) Communiquer avec lextérieur sur un projet commun dans lespace Communiquer avec lextérieur sur un projet commun dans lespace (hôpitaux en France et en Europe), dans le temps (service de (hôpitaux en France et en Europe), dans le temps (service de gérontologie) gérontologie)

7 Des photos à penser Stratégie des moyens Stratégie des moyens Participation en fonction de la compétence de chacun Participation en fonction de la compétence de chacun Possibilité dentrer et sortir du projet à tout moment Possibilité dentrer et sortir du projet à tout moment Rapidité de mise en œuvre du projet adaptée aux courts séjours Rapidité de mise en œuvre du projet adaptée aux courts séjours Indépendance de chaque séquence permettant dintégrer tout nouvel Indépendance de chaque séquence permettant dintégrer tout nouvel élève dans le projet élève dans le projet Lien entre les enfants lors de leur séjour, lien pour ceux ayant des Lien entre les enfants lors de leur séjour, lien pour ceux ayant des séjours répétés séjours répétés Communication par Internet avec les différents partenaires Communication par Internet avec les différents partenaires dautres hôpitaux pédiatriques en France et en Europe dautres hôpitaux pédiatriques en France et en Europe et avec un service de gérontologie et avec un service de gérontologie Participation de léquipe paramédicale en fonction de ses moyens Participation de léquipe paramédicale en fonction de ses moyens

8 Des photos à penser Mise en œuvre du projet Mise en œuvre du projet Choix par lenfant dune photo Analyse de limage Travail autour du commentaire Problématique environnementaliste évoquée, discussion Mise en mots et écriture « Cela me fait penser à… » Choix par la classe dune photo qui nous accompagnera toute la semaine Réalisation collective dune œuvre en arts plastiques inspirée de la photo choisie

9 Photo ©Michel et Christine Denis-Huot Femelle léopard (Panthera pardus) et son petit, réserve du Masaï Mara, Kenya.

10 Protéger les espaces naturels L'amour d'une mère pour son petit permet la transmission de la vie. Dans la nature, la coopération entre espèces est aussi courante que la compétition. On ne peut pas essayer de sauver un oiseau en coupant l'arbre dans lequel il a fait son nid. Pour protéger une espèce, il faut avant tout préserver son lieu de vie. Et dans certains cas, cet habitat est très vaste. On ne peut pas essayer de sauver un oiseau en coupant l'arbre dans lequel il a fait son nid. Pour protéger une espèce, il faut avant tout préserver son lieu de vie. Et dans certains cas, cet habitat est très vaste. Par exemple, pour chasser et se nourrir, un seul tigre du Bengale a besoin d'un territoire de 70 km2, et il faut des milliers de tigres pour assurer la survie de l'espèce. Ce qui est d'autant plus problématique que les grands prédateurs comme le tigre, le léopard ou l'ours cohabitent difficilement avec les hommes. Par exemple, pour chasser et se nourrir, un seul tigre du Bengale a besoin d'un territoire de 70 km2, et il faut des milliers de tigres pour assurer la survie de l'espèce. Ce qui est d'autant plus problématique que les grands prédateurs comme le tigre, le léopard ou l'ours cohabitent difficilement avec les hommes. Dans le monde, 12 % des espaces naturels sont protégés. Mais réserves naturelles et parcs nationaux montrent leurs limites. Ainsi l'ours brun n'est plus chassé dans notre pays depuis À l'époque, on comptait 70 individus dans les Pyrénées. Ils étaient moins de 10 à la fin des années Depuis, d'autres ours ont été importés de Slovénie. Dans le monde, 12 % des espaces naturels sont protégés. Mais réserves naturelles et parcs nationaux montrent leurs limites. Ainsi l'ours brun n'est plus chassé dans notre pays depuis À l'époque, on comptait 70 individus dans les Pyrénées. Ils étaient moins de 10 à la fin des années Depuis, d'autres ours ont été importés de Slovénie. Daprès lExposition : La biodiversité Un projet de Yann Arthus-Bertrand / Association GoodPlanet.org Yann Arthus-BertrandAssociation GoodPlanet.orgYann Arthus-BertrandAssociation GoodPlanet.org

11 Protéger les espaces naturels En la regardant dun simple coup dœil, cette photo ne me fait penser à rien. En la regardant dun simple coup dœil, cette photo ne me fait penser à rien. Même si elle est plaisante, je vois juste un léopard et son petit, une simple photo Même si elle est plaisante, je vois juste un léopard et son petit, une simple photo danimaux. danimaux. Mais en réfléchissant sur le pourquoi elle a été prise, on y trouve bien un but. Mais en réfléchissant sur le pourquoi elle a été prise, on y trouve bien un but. Elle représente la disparition des espèces, liée à lhomme qui les chasse et Elle représente la disparition des espèces, liée à lhomme qui les chasse et agrandit sa civilisation en réduisant lhabitat des animaux. agrandit sa civilisation en réduisant lhabitat des animaux. Pour empêcher cela, il y a des lois sur les espèces en voie dextinction, afin de Pour empêcher cela, il y a des lois sur les espèces en voie dextinction, afin de les protéger et des espaces naturels ont été conçus. les protéger et des espaces naturels ont été conçus. Malheureusement cela ne suffit pas pour quun vrai changement sopère. Malheureusement cela ne suffit pas pour quun vrai changement sopère. Il faudrait que ce soit les hommes qui changent, en décidant darrêter de Il faudrait que ce soit les hommes qui changent, en décidant darrêter de tuer les bêtes et de construire à tout va. tuer les bêtes et de construire à tout va. Julien, 1ère ES Julien, 1ère ES Service pédiatrie - Hôpital du Mans Cela me fait penser à lamour dune mère, à la transmission de la vie, mais aussi à Cela me fait penser à lamour dune mère, à la transmission de la vie, mais aussi à la beauté, aux grandes étendues, à la vie sauvage et à la liberté. la beauté, aux grandes étendues, à la vie sauvage et à la liberté. Comment pouvons-nous chasser des bêtes aussi racées ? Comment pouvons-nous chasser des bêtes aussi racées ? Niagara, 13 ans, LEcole Escale, Cliniques universitaires St Luc, Bruxelles

12 Protéger les espaces naturels Cela me fait penser que ce léopard aime son petit. C'est l'amour d'une mère pour son enfant. Cela m'évoque la vie ? C'est la nature, c'est normal. Elle protège son petit des chasseurs, elle ne veut pas qu'on le capture; elle le lèche, elle l'aime. Cela est important, c'est comme nous dans la vie, on a besoin d'amour pour ne pas mourir, pour VIVRE. Il en est de même pour les animaux, surtout pour les espèces en voie de disparition comme ces léopards et plein dautres... Il est très important de ne pas les tuer; nous devons les protéger sinon de nombreuses espèces vont disparaître et bientôt nous aussi, nous disparaîtrons.... Arthur, C.M.1 Service pédiatrique- Paris Cela me fait penser aux personnes qui chassent les léopards. Ces derniers doivent se défendre pour sauver leurs petits afin quils grandissent. Si la mère perd son petit, elle doit trouver un mâle pour se reproduire et permettre la continuité de lespèce. Il faut arrêter la chasse aux léopards. On veut leurs fourrures pour faire des sacs et des manteaux. Stoppons la chasse et achetons des fausses fourrures pour quils vivent en paix. Mickaël, 11 ans et demi Hôpital pédiatrique – Paris

13 Protéger les espaces naturels Cela me fait penser à mon pays. Je viens de Guyane où la végétation est luxuriante. Il y a des plantes, des fleurs, des arbres en abondance. Il y a des fauves comme le lynx mais je ne crois pas quil y ait de léopards. Jaime ces animaux parce quils mattirent. Ils ont un mode de vie qui me plaît, ils vivent dans la nature, sont adaptés à la forêt. Les humains quand ils détruisent la forêt suppriment en même temps leur habitat. Ils ne se rendent pas compte quils diminuent également la quantité doxygène sur la planète. Que faire pour sauver la planète ? Je lignore mais jai quelques idées : Essayons darrêter de polluer, de couper des forêts, stoppons le gaspillage. Faut-il retourner à lâge de pierre pour comprendre limportance de la nature ? Je suis un enfant qui a une trachéotomie, jai besoin dair et doxygène pour vivre car mon poumon droit ne fonctionne pas très bien. Alors, soyez vigilants, protégez la terre. Laurent, 11 ans Hôpital pédiatrique – Paris Hôpital pédiatrique – Paris

14 Photo ©Yann Arthus-Bertrand Champs cultivés, Vaucluse, France. L'homme a totalement modifié les milieux naturels de la planète. La nature sauvage n'existe quasiment plus.

15 Lhomme une force dans la nature Cela me fait penser à la diversité des cultures, non seulement agricoles, mais aussi humaines. Que nous soyons noir ou blanc, avec des yeux bridés ou non, gros ou mince, petit ou grand ou différents intérieurement, nous sommes tous des hommes ! « Et puis, quest-ce que ça veut dire « différents ». Cest de la foutaise, ton histoire de torchons et de serviettes… Ce qui empêche les gens de vivre ensemble, cest leur connerie, pas leur différence » (dixit A. Gavalda dans « Ensemble, cest tout. »). Dautre part, les cultures sont tellement évoluées de nos jours quelles risquent de disparaître. Alors que les cultures daujourdhui sont déjà la cause de la disparition de la plupart des cultures sauvages, lhomme nest pas prêt de sarrêter de les détruire. Cela me fait penser à la fertilité. Combien de paysages comme celui-ci navons-nous pas déjà détruits, et pire, allons- nous détruire ? Le bâtiment est aujourdhui en pleine expansion, et cest compréhensible puisquil y a de plus en plus dhommes sur la terre et donc de plus en plus de besoins à combler mais il est temps que la nature reprenne le dessus sur les terres qui lui sont encore allouées. Pour rendre un paysage aussi beau, il aura fallu beaucoup deau ! Cela me fait penser à leau. Dabord à la pluie mais aussi aux systèmes dirrigation qui ont dû jouer un rôle pesant sur ce paysage ; pour lentretenir, il faut ni trop deau, ni trop peu sinon des risques dinondations ou de sécheresses sont à prévoir. Cela me fait penser aux couleurs. La partie du champ de lavande (bleue) me fait penser à leau ; la partie jaune à une plage de sable ; la partie verte à la campagne et, enfin, la partie brune à la terre. Ces couleurs confirment limportance de leau dans le monde. Cela me fait penser aux formes. La beauté naturelle des formes est perçue grâce notamment aux angles et aux lignes séparant les cultures. On voit aussi des fougères et de petits arbustes à ras le sol, contrastant avec les hauts arbres bien droits. Cela me fait penser au soleil. Il nest pas présent directement sur la photo mais il se fait ressentir de part la luminosité de limage mais surtout par les ombres observables. Les ombres des arbres et des ballots de paille renforcent une idée de chaleur que le soleil nous donnerait si nous y étions. Enfin, ce paysage me fait penser à beaucoup de choses essentielles et donc à leur protection. Pour pouvoir garder notre planète bleue, sensibilisons nous à toutes ces merveilleuses choses que nous donne la nature et que nous ne voyons pas tout de suite. Luc, 17 ans, LÉcole Escale, Cliniques universitaires St-Luc, Bruxelles

16 Lhomme une force dans la nature « On dirait un tricot » « Cest beau, ce sont les paysans qui font toutes ces lignes » Phrases de résidents Service de gérontologie - Paris

17 Décharge à Saint-Domingue, République Dominicaine (18°28' N - 69°53' O). Chaque Français rejette en moyenne 360 kg de déchets par an. Près du tiers est constitué d'emballages. C'est beaucoup trop.

18 Réduire nos déchets Cela me fait penser à tous ces gens qui disent que la nature est belle et bien faite. Mais en réalité ces gens-là ne pensent pas aux 360 kilos de déchets quils produisent par an. Jai choisi cette photo car je trouve écoeurant que lon voit un homme pauvre parmi ces déchets. La plupart du temps les personnes riches jettent sans se soucier de ce quils auraient pu en faire au lieu de se poser la question « Comment réduire ces déchets ? » Gwendoline, 13 ans Hôpital pédiatrique - Paris

19 Réduire nos déchets Réalisation artistique avec Florence Girard – Hergaut Hôpital A -Trousseau Décharge à Saint-Domingue, République Dominicaine (18°28' N - 69°53' O).

20 Davantage dénergies renouvelables Réalisation artistique avec Florence Girard – Hergaut Parc éolien de Middelgrunden au large de Copenhague, Danemark (55°40' N - 12°38' E).

21 Tous semblables tous différents Photo ©Xavier Desmier/Rapho Roquerie de manchots royaux (Aptenodytes patagonicus), Géorgie du Sud, Royaume-Uni Réalisation artistique service ORL avec Florence Girard – Hergaut

22 Les dons de la vie Photo ©Jean-Christophe Vincent/Bios Bourdon (Bombus sp) couvert de pollen, Vendée, France. Réalisation artistique service ORL avec Florence Girard – Hergaut

23 Communication et valorisation du projet Réalisation dun journal « Sauver la planète » regroupant les textes des participants Exposition des photos choisies accompagnées dun certain nombre de textes et des œuvres en arts plastiques dans les hôpitaux partenaires dans une salle hors de lhôpital pour valoriser le projet au niveau de la ville et lui donner une autre dimension

24 Conclusion Ce projet a permis pour lélève de : retrouver une dimension citoyenne au quotidien retrouver une dimension citoyenne au quotidien être sensibilisé, devenir acteur du développement durable être sensibilisé, devenir acteur du développement durable travailler plusieurs disciplines autour dun même sujet travailler plusieurs disciplines autour dun même sujet participer selon ses possibilités à un projet commun participer selon ses possibilités à un projet commun libérer limaginaire et la créativité libérer limaginaire et la créativité faire un lien avec lextérieur faire un lien avec lextérieur établir un lien avec dautres hôpitaux établir un lien avec dautres hôpitaux Ce projet a permis pour lenseignant de : montrer que lon peut apprendre autrement montrer que lon peut apprendre autrement donner un sens au travail pédagogique donner un sens au travail pédagogique adapter une pédagogie aux séjours de courte durée adapter une pédagogie aux séjours de courte durée associer lécole dans lhôpital à un projet plus global associer lécole dans lhôpital à un projet plus global communiquer et travailler avec dautres enseignants à lhôpital communiquer et travailler avec dautres enseignants à lhôpital dans un même but dans un même but2008

25 Hôpitaux participant au projet Hôpital Armand –Trousseau Service ORL Elisabeth Moulin - Cauchon 26 avenue du Dr Arnold – Netter Initiatrice et coordinatrice Paris cedex 12 du projet Florence Hôpital Necker – Enfants Malades Service onco-hémato Marylène Demarbre 149 rue de Sèvres Paris cedex 15 Hôpital Fernand Widal Service gériatrie Bénédicte Barbéris Centre de gérontologie 200 rue du Faubourg St Denis Paris cedex 10 Centre Hospitalier Le Mans Service pédiatrie Sophie Loysance 194 avenue Rubillard Le Mans cedex 9 Hospital school Ledina Services : dermatologie Mojca Topic Services : dermatologie Mojca Topic Komenskega, 19 dialyse Ana Dobovicnik 1000 Ljubljana oncologie Minca Gale Slovénie pneumologie Andreja Cusin chirurgie chirurgie LEcole Escale - Cliniques Universitaires St-Luc Caroline Laurent Avenue Hippocrate, 10 Christine Masschelein Avenue Hippocrate, 10 Christine Masschelein B.P B.P Bruxelles Belgique 1200 Bruxelles Belgique - Clinique St -Pierre Marceline Canart Avenue reine Fabiola, 9 Véronique Deraeck Avenue reine Fabiola, 9 Véronique Deraeck 1340 Ottignies LLN Belgique 1340 Ottignies LLN Belgique Réalisation L.BOYER 2008


Télécharger ppt "DES PHOTOS À PENSER Projet en milieu hospitalier autour des photos de Yann Arthus-Bertrand sur le développement durable et la biodiversité Elisabeth Cauchon."

Présentations similaires


Annonces Google