La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le goût : friction de la chair et du verbe. Essai dune improbable théorie générale Jacques Gleyse Professeur en STAPS IUFM de Montpellier et Université

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le goût : friction de la chair et du verbe. Essai dune improbable théorie générale Jacques Gleyse Professeur en STAPS IUFM de Montpellier et Université"— Transcription de la présentation:

1 Le goût : friction de la chair et du verbe. Essai dune improbable théorie générale Jacques Gleyse Professeur en STAPS IUFM de Montpellier et Université Paul Valéry

2 Plan de lexposé Définir le corps pour définir le goût ? De la spécificité de la bouche Les agapes comme rituels Une improbable théorie anthropologique du bon et du mauvais goût (odeurs) Le « Hamburger » et le « Tex- mex » (Khebab)

3 Définir le corps ? Le corps est le symbole dont use une société pour parler de ses fantasmes (Le Corps, Michel Bernard, 1976) Le corps est un fait social total (Sociologie et anthropologie, Marcel Mauss, 1951) Les « techniques du corps » Le corps cest de la chair, de la viande, de la vie et du verbe incarné, incorporé. Pourtant au commencement était la chair (Leroy Gourhan André : Le Geste et la parole)

4 Quel corps ? Luc Boltanski « Les usages sociaux du corps », Les Annales ESC, « Avoir » un corps ou « être » son corps ? Pierre Bourdieu La Distinction. Critique sociale du jugement, 1979 Le concept dHabitus

5 La question du ventre en philosophie Michel Onfray dans Le Ventre des philosophes. Critique de la raison diététique (1989) cite Ecce Homo de Nietzsche : « il est une question qui mintéresse tout autrement, et dont le salut de lhumanité dépend beaucoup plus que nimporte quelle ancienne subtilité de théologien : cest la question du régime alimentaire »

6 La question des stéréotypes attachés au corps Nietzsche écrit : « La mauvais odeur un préjugé. Toutes les sécrétions sont dégoûtantes pourquoi ? Parce que mal odorantes ? Pourquoi mal ? La répugnance croît avec le raffinement. Comprendre que le dégoût fait fonction démétique… Jugement fondé sur la notion de ce qui est comestible : ceci nest pas mangeable. Fondement du jugement moral » (Par-delà le bien et le mal, Aphorisme 398.

7 La question des stéréotypes attachés au corps Onfray : « Toute cuisine révèle un corps en même temps quun style, sinon un monde : lorsque enfant il ma fallu comprendre ce quétait la pauvreté et les fin de mois de mes parents, ce sont les œufs ou les pommes de terre qui me lont signifié. Ou le manque de viande… Le provincial ne dispose que du frustre et du sommaire : les aliments précieux, rares ou délicats sabsentent sans cruauté. Les féculents règnent en maîtres. Sur la table le cidre dur, amer, presque imbuvable na jamais fait défaut »

8 La question de La civilisation des mœurs Norbert Elias La Civilisation des mœurs. (Erasme : De Civilitate morum puerilum) La cuisine processus de contrôle ? Alain Corbin Le Miasme et la jonquille.

9 La particularité de la bouche et du tube digestif La bouche renvoie au stade buccal freudien (Olievenstein C. Ecrits sur la bouche, 1995) Stade annal le transit digestif Le repas totémique lingestion du père Totem et tabou La bouche dans la religion catholique : La confessia oris et Ingérer le corps du Christ. Les jeûnes dans toutes le religions

10 A. Lowen Le plaisir et La bioénergie nous dit la profondeur des fantasmes

11

12 Des agapes rituelles dans toutes les civilisations Le banquet, institution communautaire prend place à la suite de moments importants de l'existence (mariages, enterrements, naissance) ou de rituels liés par exemple aux, moissons, aux vendanges, aux s les, aux solstices ou équinoxes. Image du banquet à la fin de tous les épisodes d'Astérix. Sa fonction : accroître le lien communautaire.

13 La notion dagape Agape est le mot grec pour « amour divin et inconditionnel » il complète Eros : lamour physique, Storge : lamour familial, Philia : lamour absolu. Les philosophes grec l'utilisaient dans un sens supposé universel, c'est-à-dire opposé à un amour personnel; cela peut signifier l'amour de la vérité, ou de l'humanité. Le terme était utilisé par les premiers chrétiens pour décrire l'amour spécial de leur Dieu, et l'amour de ce Dieu envers les hommes. Lagape commémore la cène et on y partage « le baiser de paix »

14 Agapes et bacchanales Dionysos est nécessaire quand Apollon triomphe… La cuisine pourtant plus prométhéenne que dionysiaque

15 Anthropologie du goût et des odeurs ? Les interdits de La Bible et du Coran pratiquement similaires.

16 Le Deutéronome Bible (Deutéronome) : « Voici quelle sorte de bête vous pouvez manger : le taureau, le mouton, et la chèvre, le cerf, la gazelle et le chevreuil, la chèvre sauvage et lantilope, le mouflon et le chamois ; toute bête qui a le sabot divisé et qui présente une fente complète [lui partageant le sabot] en deux sabots, [qui] rumine parmi les bêtes. Vous ne devez pas manger parmi ceux qui ruminent ou qui ont le sabot divisé, complètement fendu : le chameau, le lièvre et le daman, parce quils sont ruminants, mais quils nont pas le sabot divisé. Ils sont impurs pour vous. » « Et le porc, parce quil a le sabot divisé, mais quil ne rumine pas. Il est impur pour vous. »

17 Le Coran Sourate V «Illicites vous sont rendus : la chair morte, le sang, la viande de porc, celle sur laquelle fut prononcé un nom autre que Dieu, la bête étouffée, ou morte sous un coup, ou dune chute, ou dun coup de corne, ou a demi mangée par les fauves, sauf si vous pouvez encore légorger «Je ne trouve pas dans ce qui mest révélé dinterdiction à un mangeur de manger, sauf si cétait de la charogne, du sang répandu, de la viande de porc, car cest souillure, ou encore linfamie dont il est fait oblation à un autre que Dieu »

18 Marie Douglas Purity and danger : An Analysis of Concepts of Pollution and Taboo, 1966 « notre expérience quotidienne de la saleté a comme point commun essentiel avec la souillure dans les sociétés dites primitives une rupture de lordre normal du monde. »

19 Marie Douglas Purity and danger « Par excellence, la souillure provient de la sexualité, et plus généralement de ce qui entre ou sort du corps/de la société : lalimentation qui obéit à certaines règles (types daliments, façon de les préparer) ». « L impur justifie un rejet. Cest une accusation, une exécration. A la manière dune étiquette qui serait apposée à une personne, cela peut lui assurer lexil ou la mort. »

20 La bonne et la mauvaise odeur La Vie > La mort Le végétal> le minéral> lanimal Etude auprès dun échantillon de plus de 2000 personnes sur 10 ans. Ne fonctionne pas pour la nourriture et la cuisine (gibier, tripes, abats, épinards)

21 Le « texmex » (le kebab) et le « Hamburger » Métissages et colonisations.. Laplantine F. & Nouss A. Métissages. De Arcimboldo à Zombi, Paris, Pauvert, Gruzinski S. La Pensée métisse, Paris, Fayard, « culture pure » préalable au métissage ?


Télécharger ppt "Le goût : friction de la chair et du verbe. Essai dune improbable théorie générale Jacques Gleyse Professeur en STAPS IUFM de Montpellier et Université"

Présentations similaires


Annonces Google