La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Etudiant et Préservatif Docteur Bernard Doury - SIUMPPS-Université Paris 5 - 01/2007.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Etudiant et Préservatif Docteur Bernard Doury - SIUMPPS-Université Paris 5 - 01/2007."— Transcription de la présentation:

1 Etudiant et Préservatif Docteur Bernard Doury - SIUMPPS-Université Paris /2007

2 /12/67 : « Loi Neuwirth » 1968 : nous assistons à labandon du préservatif pour les 20 ans à venir 1981 : apparition dune nouvelle maladie 1983 : mise en évidence du virus du SIDA

3 Février 1985 AIDES crée la première plaquette dinformation sur SIDA et préservatif Mai 85 : première norme homologuée par lAFNOR Mai 87 : « le SIDA ne passera pas par moi », première campagne grand public

4 Septembre 87 : création du SIUMPPS Seule la prévention est efficace contre le SIDA (outils dinformation) octobre 87 : la publicité sur le préservatif est autorisée 23/11/87 : la norme NF devient obligatoire Cest la fin des préservatifs de qualité douteuse

5 1 Ined, Inserm, Insee : Population et Sociétés, oct. 88 ² 50 Millions de consommateurs, déc. 88 En 88 : utilisation du préservatif : – 2,5 % des ans lutilisent comme contraceptif 1 –9% des français utilisent le préservatif : première plaquette élaborée par le service où la promotion du préservatif ne se limite plus à la prévention du SIDA (sexualité, jeu, contraception, autres IST, fécondité) J. O. Interuniversitaire de Londres (1992)

6 DONNER LA PAROLE AUX ETUDIANTS Outils de prévention créés par létudiant pour létudiant Lancement en 89 dun concours daffiches sur le thème du sida et du préservatif Deuxième concours daffiches en 94

7 Analyse dans le temps de la modification de la perception du préservatif * au travers des 324 affiches des concours de 1989 et 1994 * Laurence LEDOUARIN, mémoire de maîtrise de sociologie, Sorbonne,Université Paris 5

8 Participants Concours Filles67 (46%)100 (50%) Garçons79 (54%)99 (50%) Total146 (100%)199 (100%)

9 Affiches Concours Préservatifs Total180216

10 Registres Emotionnels Humour Amour Mort/Danger Vie/Avenir Solidarité Sexualité/Erotisme Prévention et Information Sida Argent Modes de transmission M.S.T. Drogue/Homosexualité Contraception Divers Protection/Rationalité Ignorance/Risque Religion

11 Prix humour Marion AUBRY

12 Stéphanie Delattre

13 Vincent Ducrotoy et Delphine Liot, « Mention très honorable »

14 Vincent Ducrotoy, 1 er prix

15 Pascale Weber 5 e Prix

16 Humour n/N% / / /90+53 Caroline Guesdon « Mention très honorable »

17 Amour n/N% / / /90+72 Paul Le Prix HUMOUR

18 Mort/Danger n/N% / / /90= Isabelle Bacinello Prix graphisme

19 Vie/Avenir n/N% /3155, /3598,6 94/90+68 Michèle Naouri « Mention très honorable »

20 Solidarité n/N% 19904/3151, /3594,2 94/ Justine Guignard Hamon

21 Sexualité / érotisme n/N% / / /90+39 Hervé Trezieres Prix HARD

22 SIDA n/N% / / /90-55% Pierre Fonteny Prix HARD

23 Argent n/N% 19900/ / /90NS Anne Charbonneau

24 Protection Rationalité n/N% / /3595,6 94/90=

25 Religion n/N% 19900/ /3591,4 94/90NS Christelle Vitasso

26 Registres variations Emotionnels Humour407012,7%19,5%+53% Amour24477,6%13,1%+72% Mort/Danger333610,5%10,0%= Vie/Avenir16315,1%8,6%+68% Solidarité4151,3%4,2%+320% Sexualité/Erotisme416513,0%18,1%+39% Prévention et Information Sida864427,3%12,3%-55% Argent070,0%1,9%NS Modes de transmission1534,8%0,8%- 80% M.S.T.220,6% = Drogue/Homosexualité1855,7%1,4%-75% Contraception120,3%0,6%= Divers Protection/Rationalité19206,0%5,6%= Ignorance/Risque1675,1%1,9%- 63% Religion050,0%1,4%NS Total ,0%

27 La perception du préservatif ne se limite plus au SIDA devient –ludique –érotique –liée à lamour –liée à la vie et à lavenir

28 Répercussions sur lutilisation du préservatif dans le milieu étudiant ?

29 RAPPEL En 88 : utilisation du préservatif : – 2,5 % des ans lutilisent comme contraceptif 1 –9% des français utilisent le préservatif 2 1 Ined, Inserm, Insee : Population et Sociétés, oct. 88 ² 50 Millions de consommateurs, déc. 88

30 Etude menée par le Siumpps Dans le milieu étudiant Entre 2003 et 2005 Utilisation et efficacité du préservatif Couplée à létude de la prévalence à Chlamydia trachomatis * * « Prévalence de Chlamydia trachomatis chez les étudiants de lUniversité Paris 5 » Bernard Doury, Baptiste Leurent, Anne Bianchi, Joana Rouvier, Annie Perufel, Josiane Warszawski BEH 3/10/06

31 Population Étudiants de Paris 5 (1018) Cursus : scientifiques, STAPS, sciences humaines, Droit. Convoqués durant leur première année dinscription Age : 18 à 23 ans Sexuellement actifs Sexe ratio = 1(507 f / 511 g)

32 Contraception dans les 12 derniers mois 77 % : contraception orale 20 % : préservatif * 3 % : aucune 6 % des filles nont pas eu de RS dans cette période Hommes NC * valeur similaire au baromètre santé 2000 ; Warszawski J., Bajos N,

33 Utilisation du préservatif sur les 12 derniers mois Pas de rapport sexuel dans les 12 derniers mois 10111% Etudiants sexuellement actifs les 12 derniers mois (n = 855) OUI 70473%82% NON 15116%18% TOTAL %

34 Utilisation du préservatif sur les 12 derniers mois Pas de rapport sexuel dans les 12 derniers mois 10111% Etudiants sexuellement actifs les 12 derniers mois (n = 855) Systématiquement 26728%31% De temps en temps 43745%51% Jamais 15116%18% TOTAL %

35 Utilisation de préservatif chez les étudiants ayant eu des rapports sexuels ces 12 derniers mois. FillesGarçons oui 34577%35989% non 10523%4611% TOTAL450100%405100%

36 Utilisation de préservatif chez les étudiants ayant eu des rapports sexuels ces 12 derniers mois. FillesGarçons Systématique ment 10323%16441% De temps en temps 24254%19548% jamais 10523%4611% TOTAL450100%405100%

37 Etudiants OUI57557% NON43643% TOTAL % Utilisation de préservatif au dernier rapport sexuel

38 FemmesHommes OUI23446%34167% NON27154%16533% TOTAL505100%506100%

39 Partenaire régulier actuellement F+GFG OUI60%71%48% NON40%29%52%

40 10% 70% 60% 50% 40% 30% 20% JamaisDe temps en tempsSystématiquement Sans partenaire régulier Avec partenaire régulier 68% 38% 26% 40% 6% 22% Partenaire régulier et préservatif

41 TOUS Partenaire régulier actuellement Testés 1018 Positifs 10 %p OUI58691,50,06 NON39810,3 FEMMES Partenaire régulier actuellement Testés 507 Positifs 10 %p OUI34651,50,68 NON13910,7 HOMMES Partenaire régulier actuellement Testés 511 Positifs 10 %p OUI24041,70,05 NON25900

42 Efficacité du préservatif / infection à Chlamydia trachomatis (p = 0,02) Prévalence : 3,3 % pour ceux qui nont jamais utilisé de préservatif dans les 12 derniers mois 0,7 % pour ceux qui lutilisent occasionnellement 0,4 % si systématiquement A noter quaucune femme ayant utilisé le préservatif comme contraceptif dans les douze derniers mois na été infectée B. DOURY, BEH 3/10/06

43 Accidents de préservatif depuis le début de la vie sexuelle Pas d'accident71874% 1 accident16717% Plusieurs accidents 929% TOTAL977100%

44 Analyse de 263 accidents Rupture24091% Perte au cours du rapport sexuel 218% Reflux 21% Total263100%

45 EN CONCLUSION

46 Les progrès en 20 ans ont été prodigieux Utilisation Norme AFNOR Perception du préservatif Il faut continuer ce travail de préventionIl faut continuer ce travail de prévention


Télécharger ppt "Etudiant et Préservatif Docteur Bernard Doury - SIUMPPS-Université Paris 5 - 01/2007."

Présentations similaires


Annonces Google