La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Avec la publication du document sur la Spiritualité Apostolique Mariste, « Leau du rocher », le Conseil général a voulu quune année spéciale soit consacrée.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Avec la publication du document sur la Spiritualité Apostolique Mariste, « Leau du rocher », le Conseil général a voulu quune année spéciale soit consacrée."— Transcription de la présentation:

1

2 Avec la publication du document sur la Spiritualité Apostolique Mariste, « Leau du rocher », le Conseil général a voulu quune année spéciale soit consacrée à la spiritualité apostolique mariste issue de la tradition de saint Marcellin Champagnat et de nos premiers Frères. Elle souvrira le 7 octobre 2007 en la fête de Notre-Dame du Rosaire et se conclura le 7 octobre Elle aura pour thème: « Leau du rocher, source de vie! »

3

4 Cette année de la spiritualité apostolique mariste coïncide avec lannée jubilaire des apparitions de Lourdes qui souvrira le 8 décembre 2007 en la fête de lImmaculée conception et se conclura le 8 décembre Elle aura pour thème : « Venez boire à la fontaine et vous y laver ! ».

5 « Je vais me tenir devant toi, là sur le rocher - en Horeb -. Tu frapperas le rocher, il en sortira de l'eau et le peuple boira ». (Ex 17, 3) Dieu nous accompagne et nous soutient dans la traversée de nos déserts. Boire à sa source, c'est faire face à la vie telle qu'elle se présente, avec ses hauts et ses bas.

6 … Marcellin voulait absolument que ce rocher fût coupé parce quil en suintait de leau… il se mit lui-même à couper le rocher. (Vie, p426)

7 Leau issue du rocher de Mériba avec Moïse, leau miraculeuse sortie du rocher de Massabielle, leau jaillie du rocher sur lequel sappuie lHermitage avec Marcellin, sont sources de vie pour les croyants et pour les disciples.

8 hefs Les Maristes conçoivent leur projet de participation à la mission, à la manière de Marie : faire naître la vie du Christ et être présents au renouveau de lÉglise. C'est une mission qui, espèrent-ils, atteindrait tous les diocèses du monde, et serait structurée comme un arbre à plusieurs branches incluant des laïcs, des prêtres, des sœurs et des frères. (Ch. 1, #10)

9

10 Ce document est le résultat du travail conjoint de beaucoup de mains et le fruit de bien des consultations. Il est certain que toute véritable spiritualité est vivante et dynamique, et pourtant il convient de rappeler que ce que nous y trouvons ne représente pas le dernier mot sur la question, mais quelque chose qui a été écrit pour ce moment concret de l histoire. Fr. Sean Sammon, Sup. Gén.

11

12 FRÈRES ET LAÏCS Vivre la même spiritualité dans des situations de vie différentes.

13 naît en fidélité créative à lintuition première, le charisme issu de la communauté fondatrice, est devenue une spiritualité mariale et apostolique v i v i f i e pour Marcellin et les premiers frères dune relation particulière avec Jésus et Marie à une époque précise. Un don de lEsprit à lÉglise! Leurs rapports au monde, aux gens et à Dieu. s e r e n o u v e l l e

14 Présentation du fr. Sean Introduction: le mandat #2 -La SAM vécue dans notre recherche de Dieu et dans le sens à la vie #1 – La SAM vient de Marcellin et de la communauté fondatrice #3 – La SAM vécue dans nos relations #4 – La SAM vécue dans notre mission Conclusion Réconnaissance et espérance dans lesprit du Magnificat

15 Le Père, le Fils et lEsprit Mystique, ascétique, théologique Réaliste, incarnée, affective LÉvangile, le Christ, lÉglise La Crèche, la Croix, lAutel La simplicité, lhumilité, la modestie Bonne Mère, Ressource Ordinaire, Modèle

16

17 MARI E

18 Notre spiritualité est mariale et apostolique (Constitutions #7)

19 En 2001, le 20e Chapitre général des Frères Maristes a demandé que soit encouragée une réflexion sur notre spiritualité et que soit produit un document dans le même style que « Mission Éducative Mariste » de Le document leau du rocher devient un compagnon utile et nécessaire pour bien comprendre, sapproprier et vivre notre itinéraire spirituel marial et apostolique, en ce moment de notre histoire. Leau du rocher veut être un instrument qui aide à enrichir notre prière, à provoquer notre réflexion et à inspirer notre action à la manière de Marie. Le Petit Frère de Marie est compris dans une perspective dinclusion du religieux laïc et du laïc religieux. RÉSUMÉ INTRODUCTION: 4 FOIS

20 La relation de Marcellin avec Jésus et Marie est le premier don fait à notre SAM, grâce à la fidélité créative de cette première intuition, venue de lexpérience de vie de la communauté fondatrice…sous la conduite de lEsprit. INTRODUCTION: 4 FOIS

21 Des fleuves deau vive jailliront du coeur de celui qui croit. (Jn, 7,38)

22 # : résumé Marcellin et les premiers frères expérimentent leur foi toute neuve en la Présence et la Providence de Dieu en centrant leur vécu, autour de la personne de Jésus, et en prenant Marie comme le modèle le plus sûr pour y arriver. LÉvangile se vit à limage de ce quils sont, des personnes sans prétension, simples et débrouillardes, avec le sentiment inaltérable dêtre profondément et personnellement aimés de Dieu et appelés et transformés par Marie. La mort prématurée du jeune Montagne déclenche lurgence dagir pour le futur Fondateur. Lexemple de Marie partant en toute hâte aux pays des montagnes leur inspire la même urgence pour annoncer et porter aux jeunes des régions montagneuses de Lavalla.) CHAPITRE 1: 37 FOIS

23 La relation à Marie est toute simple et toute naturelle comme un enfant va à sa mère. La confiance en Marie est totale.Elle est la Ressource Ordinaire, le trésor de tout lInstitut, puisquelle a toujours son fils dans ses bras ou sur son coeur… Faire et être TOUT À JÉSUS PAR MARIE en partageant sa maternité spirituelle et aller en hâte vers les jeunes pour leur apporter le Christ. Limage mariale proposée doit répondre aux besoins des jeunes daujourdhui. Notre esprit de famille donne les traits caractéristiques de notre relation à Dieu et à Marie. Elle est faite daffection familiale à Jésus et son Sacré Coeur et à la Bonne Mère, et à son Coeur immaculé. Rejoignons-la dans sa démarche de foi pour répondre à la soif spirituelle des gens daujourdhui. #25 à 29, 31, 42 : résumé CHAPITRE 1: 37 FOIS

24 Recherche de Dieu et sens à la vie

25 # : résumé Son cheminement se fait totalement dans la foi… et quand elle intuitionne la présence de Dieu dans sa vie et surtout ce quIl lui demande: elle panique un moment mais est vite rassurée par la confiance quelle met en lui. Et Marie commence un grand pèlerinage qui lui révèlera qui elle est et qui est Dieu pour elle et pour le monde. Dieu agit ainsi avec chacun de nous et nous réagissons comme Marie. Nous avons peur… mais si notre regard vers Dieu est marial alors nous dirons notre oui avec foi à la volonté de Dieu perçue dans le silence intérieur. Nous en arrivons à comprendre la signification sacramentelle des événements dans lesquels Dieu est présent et se manifeste. Ainsi la compris Marcellin dans le cas du Dieu le veut du prêtre recruteur, ou dans celui de la mort prématurée du jeune Montagne et encore du Souvenez-vous dans les neiges… CHAPITRE 2: 11 FOIS

26 Relations

27 Le nom même choisi par Marcellin pour identifier ses disciples exprime la manière de vivre la mission qui est la leur: Petit: la simplicité/ Frère: la vie de famille/ Marie: la contemplation de Marie La pratique des petites vertus est une façon de vivre les attitudes évangéliques mariales. Ce faisant Marie devient le modèle de nos relations personnelles et communautaires. Nous devenons des signes de la tendresse du Père. Nous devenons sensibles à toutes les formes de pauvreté et discrètement, nous agissons pour que la joie de Cana soit partagée et éveille la foi en pratiquant une autorité de service et de confiance. Nous cherchons constamment à faire Église dans lesprit marial et maternel de nos premiers frères et des premiers chrétiens, dans le respect de tous. Voyez comme ils saiment est toujours lidéal à atteindre!. # : résumé CHAPITRE 3: 8 fois

28 Mission

29 . # : résumé La spiritualité apostolique, issue de Marcellin Champagnat, sinspire de Marie contemplée dans sa propre action missionnaire, envers Élisabeth. Ayant été elle-même visitée par Dieu et ayant accueilli son Esprit Saint, Marie comprend que servir Dieu, cest aller en hâte vers les autres dans le besoin,en leur apportant la joie de se savoir aimé personnellement par Dieu. À lexemple de Marie, nous orientons notre action apostolique vers les lieux et milieux parfois à risques, ou encore très exigeants, par les situations extrêmes de pauvreté matérielles et spirituelles. Linvitation de Marie à faire tout ce quIl vous dira, indique la marche à suivre pour être comme elle, aux premières places où Dieu est présent. CHAPITRE 4: 9 fois

30 Cette statue de Marcellin portant un enfant sur ses épaules, est un symbole de la force et de l'inspiration puissante de la spiritualité Mariste pour le monde d'aujourd'hui. Elle illustre aussi la conviction des Frères et Laïcs Maristes, conscients dêtre portés par une tradition spirituelle vigoureuse, capable de les conduire vers un avenir rempli de promesses, de vitalité et d'espoir. (#153)

31 # : résumé Nous sommes des pèlerins despérance dans un monde complexe et diversifié. Dans la confiance, comme dans le doute, notre regard croise constamment celui de Marie du Magnificat. Nous tenons fermes dans la foi en Celui qui est le Centre de nos vies, le Christ qui appelle Frères et Laïcs de tous les continents à devenir une présence mariale pour les jeunes daujourdhui. Prions… CONCLUSION: 7 FOIS

32

33 Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur ! Il s'est penché sur son humble servante ; désormais, tous les âges me diront bienheureuse. Magnificat ! Chant du cœur qui se souvient. Magnificat ! Chant libérateur, Libérateur de la joie de Marie, de notre joie ! Chant du pauvre comblé des merveilles de Dieu. En Marie, en moi, Jésus donne, Jésus se donne. Foi de Marie écoutant la parole, Stimulant notre foi.

34 Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom ! Magnificat ! Chant à lamour éternel À lamour dun Dieu qui aime Chacun dun amour personnel. Marie chante et proclame : Magnificat ! Dieu est merveilleux, magnifique ! Bienheureux, sommes-nous, Dieu nous aime ! Saint est nom ! Magnificat !

35 Son amour s'étend d'âge en âge sur ceux qui le craignent. Déployant la force de son bras, il disperse les superbes. Il renverse les puissants de leur trônes, il élève les humbles. Dieu de Marie qui sest faite « la tout petite » ; Dieu de Jésus et de son Évangile ; Dieu, maître de lHistoire ; Marie, servante dun monde nouveau ; Nous marchons nos chemins dÉvangile, Nos regards tournés sur le présent, Ensemble pour bâtir un lendemain meilleur Avec les pauvres et les petits. Magnificat !

36 Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides. En toute simplicité et humilité, Nous apportons une réponse empressée Aux problèmes engendrés par la faim et linjustice. Le Magnificat est licône de notre engagement chrétien ! Il est notre chant de ralliement, Lhymne des pauvres ! Avec zèle, esprit de foi, persévérance et audace, Nous relevons les défis daujourdhui. La charité, cest notre vie donnée.

37 ll relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour, de la promesse faite à nos pères, en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais. Nous nous aidons mutuellement, Attentifs aux plus vulnérables. Notre terre souffre des abus du pouvoir et de largent ! Elle est blessée et a besoin de nos soins. Quen chacun de nous, lâme de Marie Chante Magnificat, maintenant et toujours ! Bénis tous tes enfants ; à toi, ils ont recours ! » (Bernard Beaudin, fms)

38 Laspect mystique de notre spiritualité mariale et apostolique sexprime par la recherche constante du lieu de la PRÉSENCE de Dieu. La spiritualité est une question essentiellement de rencontre entre mon propre mystère et le mystère de Dieu. Comme Marie, il est urgent de se mettre en route, même si la région est montagneuse (Lc 1, 39), et partir à la relecture de notre « vocation » et à la mise en place de nos intuitions et de nos décisions en ligne avec celles du Fondateur et de ses premiers frères. Lidéal mariste du frère et du laïc est en quelque sorte de revivre Marie.

39 Le oui au Seigneur a projeté Marie vers les montagnes pour aller porter réconfort et assistance à Élisabeth. Tout message du Seigneur doit me projeter vers les autres. Marie a accouché de Jésus avec laide de lEsprit. Elle était encore là quand le même Esprit accouchait de lÉglise à la Pentecôte. Être mariste, cest être un accoucheur de Dieu comme Marie. Devant le travail apostolique, il faut se dire : « Regarde Marie et vas-y! » Par le oui donné au projet de Dieu... Marie est Mère de Jésus et notre Bonne Mère…

40 Marie nétait certainement pas une verbomotrice comme on en connaît! Encore quelle était dune race « bavarde », mais jai peine à limaginer ainsi. Au lavoir « municipal » de Nazareth, je limagine humble, simple et modeste. Au pied de la Croix, elle na rien dit. Cest les peintres qui lont représentée en « pâmoison ». Peut- être faudrait-il, de manière accommodatrice, comprendre notre FMS à la lumière de trois mots : FIAT, MAGNIFICAT, STABAT.

41 Que leau du rocher de notre spiritualité apostolique mariste devienne leau courante abreuvant nos vies. FIN Conception et réalisation Bernard Beaudin, fms Cette EAU que Jésus donne pour quelle devienne en nous, source deau jaillissant en vie éternelle.

42

43 …ils développent leur soif de Jésus et leur désir de le suivre à la manière de Marie. Ils développent aussi lamour de Marie comme une manière sûre de centrer leurs cœurs sur Jésus. #4 …ils développent leur soif de Jésus et leur désir de le suivre à la manière de Marie. Ils développent aussi lamour de Marie comme une manière sûre de centrer leurs cœurs sur Jésus. #5 Chez Marcellin, lexpérience personnelle de se sentir intensément aimé par Jésus et appelé par Marie, voilà la conviction première et lélément fondateur de sa spiritualité. Au début de 1823, lévénement du -"Souvenez- vous dans les neiges" *- a été perçu par Marcellin et ses frères comme hautement significatif. Marcellin et Stanislas sont perdus dans une tempête de neige. Avec son compagnon, sans connaissance à ses pieds, Marcellin croit que "si Marie ne vient pas à notre aide, nous sommes perdus." [i] Plaçant sa vie dans les mains de Dieu, il prie le Souvenez-vous. Sa prière à Marie est miraculeusement exaucée. Marcellin et ses premiers frères voient dans cet incident une réalité plus profonde : Dieu les choisit pour partager la mission qui a été confiée à Marie. #7[i] [i] La Vie 2e Partie, Chapitre VII, pages [i]

44 Marcellin est également très conscient de l'amour de Jésus et de Marie pour les autres. #8 Marcellin partage la conviction que Marie les appelle ensemble à répondre aux nécessités de la France postrévolutionnaire. #10 Les Maristes conçoivent leur projet *de participation à la mission, à la manière de Marie : faire naître la vie du Christ et être présent à l'Église naissante #11 Avec Marcellin, nous savons que Marie continue à veiller sur développement de la SAM. #12 Cest une grâce de partager lexpérience dêtre aimés sans réserve par Jésus et dêtre transformés par la présence de Marie. #15

45 La relation de Marcellin avec Marie a été profondément marquée par une confiance aimante et totale en elle, comme une "bonne mère, ''* parce que c'était son œuvre qu'il avait entreprise. Il a écrit plus tard : "Sans Marie nous ne sommes rien et avec Marie nous avons tout, parce que Marie a toujours son adorable fils dans ses bras ou sur son cœur." [i] Cette conviction est restée constante tout au long de sa vie. Jésus et Marie étaient le trésor sur lequel Marcellin avait appris à placer son propre cœur. Cette relation intime la aidé à construire la dimension mariale de notre spiritualité. Dans notre tradition, l'expression "ressource ordinaire " * est venue concrétiser notre confiance constante en Marie. La devise attribuée à Champagnat par son biographe, "Tout à Jésus par Marie, tout à Marie pour Jésus," résume cette étroite relation entre le Fils et sa Mère et lattitude de confiance en Marie de notre fondateur, attitude que nous sommes invités à vivre. #25[i] [i] Lettre à lÉvêque Pompallier, le 27 mai 1838 (Lettre nº 194). [i] Ressource Ordinaire: Déjà utilisé par le Père de Clorivière dans une publication de manuscrits faits plus dun siècle (1936) après sa mort (1819): « Voilà votre mère », Casterman 1936, p. 180 (Expression retrouvée par le Père Jean Coste, sm) Version mariale de la dimension providentielle de Dieu (Basilio Rueda, Un espace pour Marie, p. 509)

46 "Nous partageons la maternité spirituelle de Marie" (Const. #84)quand nous prenons notre part pour apporter le Christ Vivant au monde et à tous ceux dont nous partageons la vie. #26 "Nos attitudes envers les jeunes trouvent leur inspiration en Marie. "[i] En contemplant Marie dans les Écritures, nous nous imprégnons de son esprit. Nous partons en hâte vers le "pays des collines " - lieux de vie des jeunes- pour leur apporter la nouvelle de la justice et de la miséricordieuse fidélité de Dieu. [ii] En entrant en relation avec les jeunes, à la manière de Marie, nous devenons le visage de Marie pour eux. #27[i][ii] Avec Marcellin, ses disciples ont fait connaître et aimer Marie. Aujourd'hui, nous sommes convaincus que suivre Jésus comme Marie est une manière privilégiée de donner plénitude à notre itinéraire chrétien. Le cœur rempli de compassion, nous partageons cette expérience et ces convictions avec des enfants et des jeunes, en les aidant à faire lexpérience dune Eglise, au visage maternel. #28 [i]Constitutions 84. [i] [ii]Cf. Luc 1:39. Ainsi, nous participons au rôle le plus fondamental de Marie que l'Eglise antique a appelé theotokos, porteuse de Dieu.[ii]

47 À partir de notre esprit de famille se développe une spiritualité de relation et daffection. Les manières préférées de Marcellin pour entrer en relation avec Dieu et Marie étaient de type familial : Jésus et son `'Sacré Cœur, ''Marie notre Bonne Mère ». #31 Notre époque actuelle est caractérisée par une soif de spiritualité. Nous, disciples de Marcellin croyons que notre manière daller à Dieu est un cadeau à partager avec l'Église et le monde. Nous sommes invités à nous joindre à Marie dans une démarche de foi. #42

48 Marie est étonnée par lirruption puissante de Dieu dans sa vie. Elle a peur. Elle trouve ensuite la paix ; son intuition louvre à la présence et à l'amour de Dieu pour elle. Sans avoir toutes les réponses à son interrogation, elle fait confiance et sen remet à un Dieu qui inspire la confiance. #51 Dieu intervient dans la vie de Marie, à ce moment-là. Il ouvre Marie à la vérité de son être et de sa vocation, et lui propose ce qu'elle peut faire. Lacceptation qu'elle donne à la parole de Dieu dévoile sa qualité personnelle. #53

49 Parfois nous luttons avec nos craintes et nos doutes, comme Marie à lAnnonciation. Cependant, à chaque instant de notre recherche, Dieu reste fidèle et toujours présent, nous invitant continuellement à regarder nos vies avec ses propres yeux. #61 Avec Marie nous regardons la vie comme un cadeau merveilleux de Dieu : « Le Seigneur a regardé son humble servante, saint est son nom. » #66 Dans leur vie quotidienne, ils (frères et laïcs) trouvent Dieu et ils goûtent sa présence. Ils entendent lappel quotidien à être l'amour de Dieu pour le monde et, comme Marie, ils disent leur "oui" généreux. #68

50 Comme Marie, qui garde les événements dans son cœur, [i] nous sommes "constamment attentifs aux signes des temps, aux appels de l'Église, et aux besoins de la jeunesse." [ii] Ainsi nous "comprenons la signification sacramentelle des événements, des gens, et des choses qui sont pour nous occasion de rencontrer Dieu." [iii] Ce fut la compréhension qua eue Marcellin de sa rencontre avec le garçon mourant, Jean-Baptiste Montagne *.[iv] #75[i][ii][iii][iv] [i] Cf. Luc 2,19 et 51. [i] [ii]Constitutions 168.[ii] [iii] « Spiritualité Apostolique Mariste ». n°29 Message du XIXe chapitre général (Rome, 1993),[iii] Constitutions 43. [iv]La vie, 1ère Partie, Chapitre VI, pages 61-62[iv]

51 Nous créons des espaces communautaires pour nous aider à réaliser et célébrer les attitudes de Marie pour notre vie.#83 Comme Marie dans sa prière du Magnificat, nous sommes reconnaissants envers" Celui qui nous a bénis." [i] #88[i] [i]Luc 1, [i]

52 Marcellin nous montre comment vivre en communauté de mission. Dans le nom même quil a choisi Petits Frères de Marie *, Marcellin résume lidentité fondamentale de sa communauté: la vertu évangélique de simplicité, lappel à la fraternité et la contemplation de la personne de Marie. #98 Cette identité est particulièrement évidente dans la pratique des Petites vertus.* [i] Pour Marcellin, leur pratique est une manière de vivre les attitudes de Marie dans le quotidien de nos vies. Il est convaincu que ces vertus ou attitudes sont de vivantes expressions de lamour. #99[i] [i] Ils pratiquent lécoute attentive, le dialogue d'éclaircissement, le service, la disponibilité sans en compter le coût, la gentillesse, la tolérance, la courtoisie, lappui mutuel, le silence, la prière et la méditation. Cf. Ecoutez les paroles de votre Père - Avis, leçons, sentences et Instructions, traduits de lédition 1927 par Léonard Voegtle, FMS, Chapitre 28, « le seul moyen détablir et de maintenir lunité dans une communauté ». [i]

53 Tout notre réseau de relations est enrichi quand il est vécu avec Marie comme inspiratrice de notre manière dêtre et dagir avec les autres. Avec Marie nous apprenons à rayonner lamour de Dieu dans toutes nos relations personnelles et communautaires puisque dElle nous …apprenons comment il faut aimer les autres et nous, à notre tour, nous devenons des signes vivants de la tendresse du Père.[i] #102 [i] Constitutions 21.[i]

54 Il en est ainsi pour Marcellin et les premiers frères, et aussi pour nous. Marie inspire le style de nos relations personnelles. Aux noces de Cana, elle est sensible aux besoins qui surgissent soudain, et avec discrétion elle organise ce quil faut faire. [i] Elle nous encourage à exercer lautorité dans un esprit de service pour la communauté, et montre que nos actions peuvent déclencher un sursaut dans la foi des autres. En même temps, ses paroles adressées à son Fils: Ils nont pas de vin, révèlent son désir de porter à lattention de son Fils ceux qui sont dans le besoin. #113[i] Marie a inspiré aux premiers Maristes une nouvelle façon dêtre Église qui a pris modèle sur celle des premiers chrétiens. Cette Église Mariale a un cœur de mère: personne nest abandonné..[ii] Une mère croit à la bonté du cœur dune personne et pardonne volontiers. Nous respectons le cheminement personnel de chacun. Il y a une place pour tous, pour ceux qui doutent et ceux vivent une incertitude spirituelle. Il y a écoute et dialogue. On aborde les défis et les confrontations avec clarté et ouverture.. #114[ii] 19 Cf. Le Souvenez vous, cf. La Vie, 2e Partie, Chapitre VII, page Cf. Luc 15, Voyez aussi Fr. Seán Sammon, Merveilleux Compagnons: Communauté de vie chez les Petits Frères de Marie de Marcellin Champagnat. Circulaires Vol. XXXI No. 2 (2005), page 74.

55 . Quon puisse dire des Petits Frères de Marie comme des premiers chrétiens : Voyez comme ils saiment !... Cest le vœu de mon cœur le plus ardent à ce dernier moment de ma vie. Oui, mes très chers Frères, écoutez les dernières paroles de votre Père ; ce sont celles de notre bien-aimé Sauveur : aimez –vous les uns les autres[i] #123[i]

56 Marie a inspiré le style missionnaire de Marcellin. Elle a reçu lEsprit Saint à lAnnonciation et a répondu sans délai aux besoins dElisabeth.[i] Ainsi, elle nous montre que la contemplation* et laction sont toutes les deux des éléments indispensables de la spiritualité. Le style de Marie pose les fondements de toute action: écoute, attente patiente, vie intérieure et disponibilité à la volonté de Dieu… #131[i] Confirmée dans sa propre vocation par linvitation de lEsprit, Marie se sent poussée à quitter sa maison pour entrer dans la maison dune autre. Elle nous donne le sens de la mission – rencontrer les autres là où ils sont.[ii] #132[ii] Marie, en disciple sensible et compatissante, part en toute hâte et répond aussitôt à ceux qui ont besoin dElle.[iii] Elle part rapidement pour annoncer dans la joie la nouvelle dun Dieu qui aime et la solide promesse quun règne de justice et de fidélité est imminent. A Elisabeth, elle apporte ses services ainsi que son expérience de lEsprit [iv] #133[iii][iv] Comme Marie au Cénacle, au milieu des apôtres – joyeusement, simplement et humblement – nous apportons la Bonne Nouvelle par nos présences et notre foi. #134 [i] Luc 1, [i] [ii] Cf. Choisissons la Vie Message du XXe Chapitre général N° 42.4 (Rome, 2001).[ii] [iii] Luc 1, 39.[iii] [iv] Cf. « Spiritualité Apostolique Mariste » No. 21, - du XIXe Chapitre général (Rome, 1993).[iv]

57 Nous orientons notre action vers des endroits où d'autres préféreraient ne pas aller, pour être au contact de la souffrance, comme Marie au pied de la croix, et pour être une présence et un service qui demeure fidèle, malgré les risques. #149 Notre spiritualité, mariale et apostolique, nous invite à regarder Marie comme première disciple de Jésus. Elle est pour nous un modèle d'écoute, d'amour des pauvres et daccueil du message de Dieu. Sa manière de vivre la Parole de Dieu nous inspire et nous indique la marche à suivre. Comme Marie, nous magnifions le Seigneur non seulement en paroles, mais nous nous engageons pour servir la justice de Dieu par nos vies. [i] #151[i] Dans ses derniers mots, rapportés dans les évangiles, Marie nous enseigne : "Faites ce qu'il vous dira."[ii] #152[ii] [i] Cf. La Commission –Internationale Catholique Anglicane (ARCIC) Marie : Grâce et espoir en Christ (2005 ) n° 5 [i] [ii] Jean 2, 5.[ii]

58 o Marie nous accompagne toujours dans notre pèlerinage de foi, soit quand nous nous vivons une plus grande fidélité, soit quand nous tombons dans le doute.#154 o Les Maristes dAfrique, dAmérique, dAsie, dEurope et dOcéanie sont un merveilleux cadeau les uns pour les autres, comme une présente significative de Marie au monde aujourd'hui. #154 o Avec Marie du Magnificat, nos cœurs sont remplis de gratitude pour ce don de la spiritualité Mariste. À ce moment de notre histoire, nous nous associons à la vision prophétique de son Magnificat, et avec Marcellin nous la prions: #156 o Marie, nous venons vers toi comme notre Mère #156 o Marie, nous voulons faire de ton Magnificat notre propre prière. #156 Aide-nous Marie, à être des Frères et des Sœurs pour tous ceux et celles que nous croisons sur notre route : #156 Accepte notre amour, Marie, notre Bonne Mère ; comme pour toi, que le Christ devienne le centre de nos vies. [i][i] [i] Inspiré par la prière qui conclut Une lettre de remerciement du Fr Charles Howard (Rome, 1993). #156 [i]

59 Nous sommes des pèlerins despérance dans un monde complexe et diversifié. Dans la confiance, comme dans le doute, notre regard croise constamment celui de Marie du Magnificat. Nous tenons fermes dans la foi en Celui qui est le Centre de nos vies, le Christ qui appelle Frères et Laïcs de tous les continents à devenir une présence mariale pour les jeunes daujourdhui. Prions…

60 Une Famille sans frontières: Au coeur du monde, au coeur de lEglise 4200 Frères, de tous les continents, présents dans 76 pays. Travaillant comme éducateurs chrétiens auprès des enfants et des jeunes pour faire deux des hommes et des disciples du Christ. Une famille religieuse qui ouvre sa spiritualité, son charisme et sa mission à tous les chrétiens qui veulent vivre et collaborer avec les Frères. Guidés par les principes pédagogiques de Marcellin Champagnat - Pour bien éduquer il faut aimer ! - Pour bien éduquer il faut former tout lhomme: le citoyen et le chrétien ! - Pour bien éduquer il faut vivre avec les jeunes ! - Pour bien éduquer il faut offrir la tendresse paternelle et maternelle de Dieu. - Pour bien éduquer il faut se laisser inspirer par Marie, mère et educatrice du Christ. - Pour bien éduquer il faut garder le coeur ouvert aux enfants et aux jeunes en difficulté.

61 Guidés par la spiritualité de Marcellin Champagnat Nous allons vers les jeunes parce que nous sommes nous-mêmes aimés par Jésus: Nous allons vers les jeunes le regard tourné vers Marie, la Bonne Mère: « Notre action apostolique est une participation à sa maternité spirituelle » (Const. 84.) Notre devise est: « Tout à Jésus par Marie, tout à Marie pour Jésus. » Avec lambition de Marcellin: « Tous les diocèses du monde entrent dans nos vues. » Saint Marcellin Champagnat ( ) Fondateur des Frères Maristes et un vrai Père pour eux. Un coeur sans frontières, Un homme de foi et daction, Un éducateur-né et un formateur déducateurs, Un homme de relation et de communion, Un homme de Dieu et un apôtre de Marie, Un homme humble, simple, discret, joyeux.


Télécharger ppt "Avec la publication du document sur la Spiritualité Apostolique Mariste, « Leau du rocher », le Conseil général a voulu quune année spéciale soit consacrée."

Présentations similaires


Annonces Google