La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

….Nos pas sont lourds, nos yeux arides, Nos fronts ridés ? Au cœur, on na jamais de rides. Hélas ! Quand un vieillard aime il faut lépargner : Le cœur.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "….Nos pas sont lourds, nos yeux arides, Nos fronts ridés ? Au cœur, on na jamais de rides. Hélas ! Quand un vieillard aime il faut lépargner : Le cœur."— Transcription de la présentation:

1 ….Nos pas sont lourds, nos yeux arides, Nos fronts ridés ? Au cœur, on na jamais de rides. Hélas ! Quand un vieillard aime il faut lépargner : Le cœur est toujours jeune et peut toujours saigner. …..Dérision ! que cet amour boiteux, Qui nous remet au cœur tant divresse et de flamme, Ait oublié le corps en rajeunissant lâme ! Ruy Gomez désirant Dona Sol dans HERNANI ( VICTOR HUGO )

2

3 35 ans âge des vétérans en football 40 ans en athlétisme 52 ans âge dêtre grand parent en France ( Claire Chazal, Mel Gibson…) 60 ans âge possible de retraite (Nathalie Baye, Jean Reno…) 65 ans âge légal de retraite (Johnny Halliday, Jacques Dutronc …)

4 « Mes parents nont jamais eu de sexualité. Et les vôtres ? Bien sûr que non ! Si nous voulons réellement être honnêtes avec nous, nous préférons penser que notre naissance résulte de lImmaculé Conception. Nous avons des difficultés à penser que nos parents et grands-parents aient pu réellement avoir une sexualité » Doris Hammond (My parents never had sex »

5 Pensez vous que la sexualité diminue avec lâge? H 70% F 61% A quel âge ? 40 à 49 ans(51%)60-64 ans 50 à 53 ans(53%)70 ans 60 à 69 ans(65%)75 ans

6 Seul 13% des seniors affirment que la sexualité nest pas importante dans leur vie…. Et quil y a des choses plus importantes

7 Le bonheur au fil de la vie suit une courbe en forme de U Cohorte de Américains et Européens "Is Wellbeing U- Shaped over the Life Cycle?" David G. Blanchflower, Andrew J. Oswald Department of Economics University of Warwick UK August 14th, 2006.

8 Le niveau le plus bas de la courbe en U, qui correspond au niveau de bonheur le plus bas, survient dans la quatrième décennie, soit entre 40 et 50 ans. Cette courbe est identique pour les hommes et pour les femmes des deux côtés de l'Atlantique. Le fait de se marier ou de divorcer, d'avoir des revenus élevés ou non, d'avoir des enfants, n'influence pas spécialement cette courbe en U. Cette diminution importante du sentiment de bonheur chez les quadragénaires se produit aussi bien chez les célibataires que chez les couples mariés avec ou sans enfants, chez les riches ou les pauvres…

9 Dans la 5e décennie, donc entre 50 et 60 ans, le niveau de bonheur ressenti remonte vers le haut de la courbe…

10 Tous âges confondus Plus de 50 ans Très importante3529 Importante5557 Peu ou pas importante 810 A. Duperrin, S. de Paulin, Et si on parlait d'amour ? Notre Temps, 2002: 386: (sondage Notre temps / Sofres nov (1000 personnes de 18 ans et plus).

11 Généralement très élevée au début de la vie de couple Baisse par la suite en raison du cumul des tâches (éducation des enfants, au travail, aux tâches domestiques…) Remontée de la satisfaction conjugale lorsque le couple retrouve une plus grande intimité (départ des enfants et retraite) Condie, S.J. (1989) Older married couples, in S.J. Bahr & E.T. Peterson (eds) Aging and the family. Washington: Lexington books.

12

13 la fréquence des relations sexuelles et lintérêt pour la sexualité étaient directement corrélés à la satisfaction conjugale. Cela renforce la dimension relationnelle et communicationnelle de la sexualité Cest cette dimension dintimité émotionnelle qui va de plus en plus prévaloir chez le couple vieillissant Ade-Ridder L., Sexuality and marital quality among older married couples In R. Neugebauer-Visano (dir) Seniors and sexuality, Toronto-Canada, Canadian scholars press inc., 1995.

14 la monotonie des relations sexuelles ; les préoccupations dordre professionnel et économique ; la fatigue psychologique et physique ; labus de nourritures et dalcool ; les infirmités physiques et psychologiques ; la crainte de léchec sexuel associé à lun des facteurs précédents.

15

16 Rencontre avec son corps

17 « Cest moins du corps lui-même que proviennent les malaises de la femme que de la conscience angoissée quelle en prend ». S. de Beauvoir Le deuxième sexe. Gallimard, Paris, 1949

18 « lhomme voit dans sa partenaire le reflet de son propre vieillissement et accepte la cinquantaine de sa femme sil saccepte vieillissant ». Lachowsky M., Qui a peur de la ménopause ? in Femmes, médecins et ménopauses. Age Santé Socité. Editions Berger Levrault, 1999, pp 70 – 85.

19 Réapprendre de nouvelles sensations agréables Discriminer le normal et le pathologique Créer de nouvelles références

20 Bien vieillir nest pas vouloir donner lapparence que lon reste jeune mais cest accompagner son vieillissement 20

21 Actualiser Relation à soi Relation à lautre Dépendre Du désir de lautre De la stimulation de lautre

22 ACTUALISER SA RELATION CONJUGALE ACTUALISER SA RELATION A SON CORPS

23 Estime de soi Bonne image corporelle Capacités dautonomie Capacités daffirmation de soi et communication Capacités affectives et imaginatives

24 Souvent « appréhendée » dans une approche strictement « biomédicale » où elle est perçue: comme un problème purement organique (physiologique) affectant « la femme » dont les symptômes ne peuvent « quêtre guéris » (approche curative) et pour lesquels lacteur principal ne peut et ne doit être que le médecin.

25 La ménopause est une tranche de vie, une transition normale dans le développement de la vie dune femme, un temps pour continuer à « grandir », développer et/ou maintenir des compétences, relever de nouveaux défis. La vision médicale et la médicalisation de la ménopause renforcent lidée que les femmes sont « contrôlées » par le biologique en général et par leur système de reproduction en particulier.

26 La croyance que la sexualité se termine avec la ménopause reste très fréquente, en particulier, dans les milieux populaires. La ménopause peut, chez certaines femmes, provoquer une augmentation des désirs et des réponses sexuels.. Pour Rotberg cest plus le stade développemental que les modifications biologiques (cette étape pouvant coïncider avec la ménopause) qui va affecter leur vie sexuelle. S. Deacon, V. Minichiello, D. Plummer, Sexuality and older people: revisiting the assumptions. Educ Gerontol, 21,1995, p B. L. Mishara, R. G. Riedel, Le vieillissement, Paris-France, PUF coll Psychologie daujourdhui, A. R. Rotberg, An introduction of the study of women, aging and sexuality, Physical and occupational therapy association,5, 1987, p 3-12.

27 Fonctionnement sexuel antérieur satisfaisant Bonne santé mentale et physique Relation positive dans le couple Travail rémunéré et apprécié Classe sociale élevée (études supérieures) Attentes positives/ménopause Mariage Age et état de santé du partenaire Personnalité extravertie Gérant le stress Pfeiffer, 1972;Hallstrom 1990; Hawton 1994;Kaster 1993

28 Durée de la relation Age Problèmes physiques de santé Perte du partenaire Maladies et médicaments du partenaire Stress psychosociaux Dennerstein et Al, 2003, Annual Rev Sex Research:14;64-82

29 Monotonie et routine : élimination complète la sensualité et le toucher (préliminaires bâclés) Anxiété de performance chez lhomme: vis-à-vis de sa virilité Chez la femme: qui doit demeurer à tout jamais jeune dapparence et « sexuellement attirante » Dimension sociale de la sexualité : départ des enfants de la maison entraînant le syndrome du nid vide, retraite, décès du conjoint, institutionnalisation… Mythes et âgisme Relations avec les proches : réactions des enfants Lassitude sexuelle : sensation dépuisement physique, de vide émotionnel et de vision négative de sa propre sexualité

30 MARTIN C.E : Factors affecting sexual functionning in year old married males Arch. Sex. Behav.1981; 10;399 Daprès M.H. COLSON Evolution de lactivité sexuelle avec lâge = multifactorielle (partenaire, comorbidités, vie sexuelle…) Maintien = influence de la vie sexuelle antérieure 0,0 0,5 1,0 1,5 2,0 2,5 Age Age Ans passé Très active Moyennement active Peu active 91 % 61 % 77 % 29 % 68 % 6 % Fréquence par semaine

31

32 Enquête CSF (Contexte de la Sexualit é en France) N. Bajos (Inserm) & M. Bozon ( Ined); R é alis é e en 2006 aupr è s de personnes interrog é es par t é l (18 à 69 ans) vivant en France ; m é thodologie idem enquête ACSF-1992; r é sultats complets de 03/2008 Femmes : é volution continue dans le sens d une vie sexuelle plus diversifi é e Hausse du nombre de partenaires d é clar é s Augmentation des rapports homosexuels Elargissement du r é pertoire des pratiques sexuelles Augmentation de l activit é sexuelle chez les femmes > 50 ans Daprès une diapositive de M. Veluire

33 tou1960 (50 ans) Cheveux Châtain / Yeux Bleu Région : France / Paris / Paris 2e Mon annonce : je suis une femme sensible douce et féminineParis je recherche un homme cool sympa et très attentionné afin de partager ns pts communs bisou WebCam : no

34 Les sex toys Une enquête de Senior Strategic indique que 27% des 60/65 ans, en France, possèdent un sex-toy

35

36

37 102 couples mariés satisfaits Trois types de couples ont été considérés De jeunes adultes (âge moyen : 28,2) Des adultes dâge moyen (45,4) Dâge avancé (64.7)

38 108 énoncés décrivaient leur relation. Les principales facettes retenues étant : Communication : « Il (elle) se confie facilement à moi » ; Intimité sexuelle : « Nous tentons de nous satisfaire sexuellement » ; Sécurité émotionnelle: « Je lui fais vraiment confiance » ; Loyauté: « Notre avenir sera merveilleux tant que nous resterons ensemble ».

39

40 63 % des hommes et femmes vivant en couple sont assez satisfaits de leur vie sexuelle et, quen tout cas avoir un partenaire même médiocre est mieux que de ne pas en avoir. 51 % de la population étudiée dit avoir des fantasmes, des pensées érotiques ou des rêves érotiques une fois par semaine. Les femmes de plus de 75 ans décrivent plus leur partenaire comme « romantique » que les femmes de ans. S.Jacoby, Sex in America AARP The Magazine July,August 2005.

41 Hommes vivent en moyenne 7 ans de moins que les femmes. En 2008, près 50% des mariages finiront en divorce ( 7 ans durée du couple). Hommes se remarient avec des femmes plus jeunes.

42

43 Hommes (n=100) Femmes (n=102) fantasmes88%71% Caresses, sensualité 82%64% masturbation72%40% RS63%30% Plaisir (masturbation) 85%64% Plaisir (RS) 76%39% Bretschneider Judy, Mac Coy Norma, « Sexual interest and behavior in healthy years year old « our Sexuality up date, Benjamin / cummings publishing, Spring 1989

44 Autocensure des âgées vis-à-vis de leur sexualité

45

46 La sexualité inclut la génitalité, mais ne sy limite pas. La sexualité comprend aussi les activités sexuelles et sensuelles, les expressions affectives, lacceptation de soi et de lautre comme êtres sexués, la sensibilité tactile, les touchers affectueux, les caresses et les marques de tendresse verbales et non verbales.

47

48 Laboratoire Santé, Individus, Société (EAM 4128)


Télécharger ppt "….Nos pas sont lourds, nos yeux arides, Nos fronts ridés ? Au cœur, on na jamais de rides. Hélas ! Quand un vieillard aime il faut lépargner : Le cœur."

Présentations similaires


Annonces Google