La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Recherche expérimentale, modélisation et applications Zohra ben Lakhdar-Hassen Ghalila Laboratoire de Spectroscopie Atomique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Recherche expérimentale, modélisation et applications Zohra ben Lakhdar-Hassen Ghalila Laboratoire de Spectroscopie Atomique."— Transcription de la présentation:

1 1 Recherche expérimentale, modélisation et applications Zohra ben Lakhdar-Hassen Ghalila Laboratoire de Spectroscopie Atomique Moléculaire et Applications Systemes complexes-Avril 2012

2 2 Thématiques Plasma induit par laser ( LIBS ) Fluorescence moléculaire Plasmas ionosphériques – VLF – Causes : Orages déclairs, Activité solaire – Effets : ETL, SID Biopuce à RPS Laboratoire de Spectroscopie Atomique Moléculaire et Applications Théorie Expériences Calculs Ab Initio Equation de Schrödinger Systemes complexes-Avril 2012

3 3 Plasmas ionosphériques Laboratoire de Spectroscopie Atomique Moléculaire et Applications Sprite Systemes complexes-Avril 2012

4 4 Plasmas ionosphériques Ondes TBF (VLF) Laboratoire de Spectroscopie Atomique Moléculaire et Applications Systemes complexes-Avril 2012

5 Tunis – 01 Novembre Laboratoire de Spectroscopie Atomique Moléculaire et Applications Décharge électrique Microscopic process

6 Molécules – Dynamique moléculaire en phase gazeuse Molécules biologiques Interactions Rayonnement – Matière ( gaz, plasma, milieu biologique) Recherche

7 fondamental : -rechercher les géométries déquilibre, les isomères, -valider les potentiels dinteraction, -comprendre les mécanismes de formation ou de dissociation moléculaire; -les mécanismes de solvatation, INTÉRÊT

8 VALORISATION: -alimenter les bases de données, -aider les astrophysiciens dans leurs observations (attribuer les spectres, prédire lexistence despèces non observables au laboratoire), -répondre à certains besoins de lexpérience en chimie ou en biologie, -comprendre les processus qui entrent les mécamismes de changement climatiques. … APPLICATIONS : en astrophysique, en physico-chimie de latmosphère, en combustion, en industrie pharmaceutique, en biologie. …..

9 Adoption dune politique de multidisciplinarité + politique douverture permanente : -Développement dun réseau de collaborations nationales et internationales et à caractère multidisciplinaire - de projets de recherche en commun avec des chimistes, biologistes Tunisiens + projets de recherche Sud – Nord (ex : CMCU, CNRS-DGRST, PICS, AUF) + projets de recherche Sud - Sud (Maroc, Afrique du Sud, Cameroun et Egypte). - de thèses en cotutelle avec des laboratoires Tunisiens (biologie, chimie), du Nord (France) et du Sud (Cameroun, Maroc), - de workshops, colloques et écoles organisées régulièrement (en moyenne, une manifestation /an) -Accueil de plusieurs professeurs étrangers /an, -Accueil pour une longue période ( 1 à 6 mois) de chercheurs Tunisiens installées en Europe (Diaspora); -Assurer une Mobilité aux chercheurs pour effectuer des stages dans des laboratoires étrangers et participer à quelques colloques -Accorder des bourses pour chercheurs en préparation de mastères et de thèses. Cooperation: Europe( France, Italie, Espagne), Afrique( Agérie, Maroc,Cameroun, Tcad, Senegal, Burkina Faso,Centre Afrique) avec ces pays nous avons essayé de transférer notre expérience-Le labo permet prep. Thèses et post doc aux jeunes – cette opération est Soutenue par ICTP Adoption dune dynamique interne - Adoption dune politique de complémentarité en recherche, de formation de formateurs: workshops, colloques et écoles organisées régulièrement (en moyenne, une manifestation /an) Développement de loptique Stratégie de réalisation

10 10 ATOMES – MOLECULES UNIVERSde LINFINIMENT PETIT LINFINIMENT GRAND

11 11 Les atomes et les molecules -tantôt sattirent ou se lient les uns aux autres molécules -tantôt ne sattirent pas ou se repoussent. Cet amour ou refus dynamique dans cette société des atomes est à lorigine des: des différentes formes et phases des substances des transformations de ces substances en dautres substances de la nature et propriétés de la matière inerte de la nature, du développement et de létat de santé de la matière vivante, ATOMES - MOLECULES

12 Le comportement des atomes et molécules ? Comportement de la nature, Comportement des hommes et sociétés! Comment étudier ce monde ? Observer le comportement des atomes et molécules, Dialoguer, écouter ce nano - monde Expliquer les raisons de ce comportement Comprendre ce comportement, Agir sur ce nano-monde?

13 13 Lévolution de lHomme est fonction de son savoir: de sa conception de lUnivers, son interaction avec le monde, avec lUnivers, le contrôle de son bien être,.... dépend de sa vision du monde Vision virtuelle développement des sciences et des technologies Un savoir construit sur une rationalité, visant une recherche de vérité, une recherche de bien être Evolution du savoir

14 14 Techniques qui ont permis daccéder à ces connaissances?

15 Science Technologie Ibn el Haythem Xe siecle Milieu XVII e siecle Début XVIIe siecle Obsevation du très petit Obsevation du très loin Mémoire de ce quon observe Le 21 ème siècle est le siècle de la conquête de lespace, du code génétique, du clonage,..

16 16

17 17 Le rayonnement Ondes visibles et non visibles LE MESSAGER ?

18 Source: Wikipedia Rayonnement 18 λ

19 Rayonnement Pour: -Exploration -diagnostic -thérapie -communication

20 20 Spectres d'émission de quelques atomes (illustration tirée de l'encyclopédie Microsoft Encarta) Rayonnement = langage des atomes - molécules

21

22 MOLÉCULES

23 Les liaisons entre atomes se font par un partage delectrons! Quand un an atome A veut se lier avec un atome B il lui offre les meilleures conditions: une molécule de methane

24 24 Molecular structure

25 25 Molécules États dynamiques Interactions Cinétique réactionnelle Structures C----H He H 2 O 2 + H H 2 + HO 2 H 2 O 2 + O(3P) OH + HO 2 H 2 O 2 + OH H 2 O + HO 2

26 International conference on women in Physics-Brazil-May Experimental Research Applications Environment, Agriculture MedicineIndustry TDLAS, LIBS, LIF, CRDS Experimental Research (second group) LIBSTDLAS

27 Etude Expérimentale et Modélisation du rayonnement émis ou fluorescé -par un gaz moléculaire, -par un plasma de décharge -ou un plasma induit par laser Techniques de spectroscopie laser utilisées : -LIF, -LIBS, -CRDS, -TDLAS Modélisation :-Développement de modèle collisionnel radiatif ; (application à un plasma deau). -Développement dun code de calcul Monte Carlo couplé à un code particulaire pouvant simuler le fonctionnement de différents types de décharges Approche

28 Expliquer le visible compliqué par de linvisible simple Jean Perrin atomes en interaction et en agitation permanente Non accessibles directement à notre perception, leur existence permet dinterpréter simplement des phénomènes aussi divers que la chaleur, le comportement des gaz, la fusion des solides, les réactions chimiques... Ce sont les mêmes atomes que lon retrouve dans une roche inerte, une fleur, un être humain, une étoile lointaine,.. Cet invisible est-il aussi simple que le note J.Perrin

29 Nos concepts intuitifs basés sur notre expérience quotidienne du monde macroscopique qui nous entoure restent incapables de comprendre le monde atomique. Il a fallu élaborer de nouveaux concepts : mécanique quantique, Pour décrire les atomes on utilise un langage mathématique : fonction donde, hamiltonien,. une structure théorique qui permet danalyser et de comprendre les innombrables observations qui sont effectuées sur les atomes avec des moyens de plus en plus sophistiqués

30 Phys.quant Phys.Stat Phys.clas Dynam Meca Graphes, réseaux

31 Incertitudes, probabilités Complexité: chaque élément en interaction avec tout le reste + Effet de mémoire

32 Z.Ben Lakhdar -Sém. Bio. moléc.-Projet AUF-Bizerte Stratégie? Théorie expérience Modélisation

33 Exemples

34 Effet de Serre Rechauffement climatique

35 International conference on women in Physics-Brazil-May Effect of H 2 O 2 In the troposphere O3O3 NO OH HNO 3 H 2 O 2, ROOHCH 2 O HO 2, RO 2 NO, O 2 CO, CH 4 NMHCs NO 2 h h H 2 O h OH h OH Production in situ Elimination of H 2 O 2 ? H 2 O 2 + H H 2 + HO 2 H 2 O 2 + O(3P) OH + HO 2 H 2 O 2 + OH H 2 O + HO 2 Application: Pollution of the atmosphere

36 CONTRÔLE DE QUALITÉ DES HUILES- OXYDATION DES HUILES

37 Le rayonnement Ondes e.m. Visibles (lumière) et non visibles le messager? Le Rayonnement = Langage de la nature, Langage Atomes; Univers Langage Atomes; Univers Le Rayonnementest source de communication, Le Rayonnement est source de communication, ICT, Nanotechnologie, Nanobiotechnologie

38 38 LA PHOTOSYNTHÈSE H 2 O + CO 2 O 2 + (CH 2 O) x h réaction photochimique via rayonnement synthèse des glucides à partir du dioxyde de carbone et de leau Le captage du rayonnement est assuré par des photorécepteurs

39 Z.Ben Lakhdar -Sém. Bio. moléc.-Projet AUF-Bizerte Antenne Centre réactionnel donneur oxydé accepteu r oxydé 2 e-2 e- 2 e-2 e- carotèn e Chl.b Chl.a 660 Chl.a 670 hν Chl.a Chl.a + accepteu r réduit PHOTORECEPTEURS? Chl a : photorécepteur primaire formant le centre réactionnel Chl b & caroténoïdes: photorécepteurs secondaires permettant lamélioration du captage dénergie

40 Z.Ben Lakhdar -Sém. Bio. moléc.-Projet AUF-Bizerte Stress cadmique de la tomate Cadmium? Fixation dans les globules rouges affections respiratoires, troubles rénaux

41 Z.Ben Lakhdar -Sém. Bio. moléc.-Projet AUF-Bizerte Aspect des plantes de tomate après 8 jours de traitement par le cadmium. Aspects morphologiques des plantes traitées

42 Z.Ben Lakhdar -Sém. Bio. moléc.-Projet AUF-Bizerte brunissement des racines Aspects morphologiques des racines de tomate après 8 jours de traitement par le cadmium. Témoin25 µM CdCl 2 Effets du stress du Cd sur les racines

43 Z.Ben Lakhdar -Sém. Bio. moléc.-Projet AUF-Bizerte Analyse spectrale

44 Z.Ben Lakhdar -Sém. Bio. moléc.-Projet AUF-Bizerte Dispositif expérimental Source du rayonnement: - Laser : HeNe - LED : différentes couleurs Spectromètre: - Spectromètre à balayage - Spectromètre à CCD Source Lentille Plante Spectromètre Fibre optique

45 45 Variation de lintensité de la fluorescence en fonction de la dose de cadmium dans le milieu de culture. Fluorescence chlorophyllienne Plante saine

46 46 Stress des plantes Stress : altération des centres réactionnels -diminution de la réabsorption des photorécepteurs - augmentation de lintensité de la fluorescence - modification de la cinétique de la fluorescence

47 CONCLUSION

48 48 Rayonnement = Langage de la nature, du monde microscopique, de lUnivers La lumière est source de communication, source de savoir! Ondes de toutes les couleurs Technologies des communications, du laser, de la médecine, … Agriculture, industrie, sciences soc., économie, de création de matière ?

49 49 Lévolution de lHomme est fonction de son savoir: sa conception de lUnivers, son interaction avec lUnivers, le contrôle de son bien être,.... dépend de sa vision du monde Vision virtuelle développement des sciences et des technologies Un savoir construit sur une rationalité, visant une recherche de vérité Evolution du savoir

50 50 Rayonnement = Langage de la nature, du monde microscopique, de lUnivers La lumière est source de communication, source de savoir! Ondes de toutes les couleurs Technologies des communications, du laser, de la médecine, … de création de matière ?

51 51 Comment contrôler ces ondes-ces photons? il faut pouvoir pouvoir contrôler, agir sur celui qui les crée Technologie à léchelle de latome La taille dun atome ~ 1nm= 0, m= m nanotechnologie Occupation de lespace?

52 52 Lévolution de lHomme est fonction de son savoir: sa conception de lUnivers, son interaction avec lUnivers, le contrôle de son bien être,.... dépend de sa vision du monde Vision virtuelle développement des sciences et des technologies Un savoir construit sur une rationalité, visant une recherche de vérité Evolution du savoir

53 Le XXIeme siecle Siècle de lInformation dynamique en changement permanent LE developpement a besoin dune planification, anticipation du futuret des compétences conséquentes collaboration- partagede savoir àtout niveau Connaissance à spectre large Recherche –système complexe

54 Je vous remercie pour votre attention


Télécharger ppt "1 Recherche expérimentale, modélisation et applications Zohra ben Lakhdar-Hassen Ghalila Laboratoire de Spectroscopie Atomique."

Présentations similaires


Annonces Google