La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Que nous dit la fiction de la société contemporaine de ses excès et de ses dangers ?

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Que nous dit la fiction de la société contemporaine de ses excès et de ses dangers ?"— Transcription de la présentation:

1 Que nous dit la fiction de la société contemporaine de ses excès et de ses dangers ?

2 SOMMAIRE I. Introduction I. Introduction II. Notions des termes utopie et dystopie. II. Notions des termes utopie et dystopie. III. Le clonage et ses dérives III. Le clonage et ses dérives - Film d'anticipation: The Island de Michael Bay - Film d'anticipation: The Island de Michael Bay IV. Les dangers de la robotique IV. Les dangers de la robotique - Film d'anticipation: Intelligence Artificielle (A.I) de Steven Spielberg V. Conclusion V. Conclusion

3 I. INTRODUCTION Comme nous lavons étudié dans le cours de Littérature et Société, lanticipation est un genre littéraire dans lequel les romanciers évoquent divers types de sociétés humaines. Ces œuvres présentent souvent une société dite «idéale», utopique, dans laquelle les hommes vivraient « comme des dieux » (Hésiode, les travaux et les jours). Ils seraient à labri démotions, (telle que lamour) de réflexions, liées par exemple à la lecture. Ainsi, dans Fahrenheit 451, le livre est prohibé, et même brûlé On se rend compte cependant que les sociétés utopiques vivent souvent au cauchemar à la contre-utopie ou à la dystopie car elles mettent en scène une vision sombre liée aux dérives de la technologie et de la pensée totalitaire. Que nous dit la fiction de la société contemporaine de ces excès et de ses dangers ? Comme nous lavons étudié dans le cours de Littérature et Société, lanticipation est un genre littéraire dans lequel les romanciers évoquent divers types de sociétés humaines. Ces œuvres présentent souvent une société dite «idéale», utopique, dans laquelle les hommes vivraient « comme des dieux » (Hésiode, les travaux et les jours). Ils seraient à labri démotions, (telle que lamour) de réflexions, liées par exemple à la lecture. Ainsi, dans Fahrenheit 451, le livre est prohibé, et même brûlé On se rend compte cependant que les sociétés utopiques vivent souvent au cauchemar à la contre-utopie ou à la dystopie car elles mettent en scène une vision sombre liée aux dérives de la technologie et de la pensée totalitaire. Que nous dit la fiction de la société contemporaine de ces excès et de ses dangers ?

4 II. Notions des termes utopie et dystopie (contre-utopie) Le terme dutopie, qui vient du mot grec ο: ne pas et –τοπος: lieu (un lieu qui nexiste pas, qui ne se trouve nulle part) est la représentation dune société idéale, parfaite, sans défaut. Les utopistes situent généralement des lieux imaginaires. Une utopie désigne également une réalité difficilement admissible. Ce genre dimage de lutopie est évoquée dans Fahrenheit 451 où une nation toute entière naccepte pas de lire des livres Le terme dutopie, qui vient du mot grec ο: ne pas et –τοπος: lieu (un lieu qui nexiste pas, qui ne se trouve nulle part) est la représentation dune société idéale, parfaite, sans défaut. Les utopistes situent généralement des lieux imaginaires. Une utopie désigne également une réalité difficilement admissible. Ce genre dimage de lutopie est évoquée dans Fahrenheit 451 où une nation toute entière naccepte pas de lire des livres Le terme de dystopie ou contre-utopie est la représentation dune société imaginaire, vivant au cauchemar. Elle empêche ses membre datteindre le bonheur. La dystopie soppose à lutopie. Au lieu de représenter une monde totalement parfait, la dystopie propose la pire quelle soit. Cette forme littéraire se retrouve notamment dans Fahrenheit 451 de Ray Bradbury ou dans le Meilleur des Mondes dAldous Huxley. Le terme de dystopie ou contre-utopie est la représentation dune société imaginaire, vivant au cauchemar. Elle empêche ses membre datteindre le bonheur. La dystopie soppose à lutopie. Au lieu de représenter une monde totalement parfait, la dystopie propose la pire quelle soit. Cette forme littéraire se retrouve notamment dans Fahrenheit 451 de Ray Bradbury ou dans le Meilleur des Mondes dAldous Huxley.

5 III. LE CLONAGE ET SES DÉRIVES 1) Fiche technique du film 1) Fiche technique du film Titre: The Island Langue: Anglais Pays d'origine: États-Unis Réalisation: Michael Bay Genre: Action, Science-fiction Durée: 136 minutes Acteur principaux: Ewan McGregor et Scarlett Johansson Sortie: 2005

6 BIOGRAPHIE Michael Bay (né le 17 février 1965) est un réalisateur et producteur américain. Il est surtout connu pour avoir réaliser des films d'action et de catastrophe. Et en 2005, il réalise The Island, un film de science-fiction décrit comme un pastiche de « escape-from-dystopie ». Michael Bay (né le 17 février 1965) est un réalisateur et producteur américain. Il est surtout connu pour avoir réaliser des films d'action et de catastrophe. Et en 2005, il réalise The Island, un film de science-fiction décrit comme un pastiche de « escape-from-dystopie ».

7 SYNOPSIS L'histoire se déroule en l'an Ayant survécu à une catastrophe écologique qui ravagea la planète et rendit l'atmosphère à jamais irrespirable, les humains vivent dans une immense ville intérieure où il doivent se soumettre à un régime totalitaire. Lincoln 6-Echo et son amie Jordan 2-Delta (acteurs principaux) font partie des centaines de pensionnaires et vivent dans cette gigantesque place enfermé, confiné mais dit idyllique. La vie y est encadrée et est étroitement surveillée. Ils vivent une vie artificielle, dans un monde idéal, ils sont bien traités, bien nourris. L'histoire se déroule en l'an Ayant survécu à une catastrophe écologique qui ravagea la planète et rendit l'atmosphère à jamais irrespirable, les humains vivent dans une immense ville intérieure où il doivent se soumettre à un régime totalitaire. Lincoln 6-Echo et son amie Jordan 2-Delta (acteurs principaux) font partie des centaines de pensionnaires et vivent dans cette gigantesque place enfermé, confiné mais dit idyllique. La vie y est encadrée et est étroitement surveillée. Ils vivent une vie artificielle, dans un monde idéal, ils sont bien traités, bien nourris. Leur seul espoir afin d'accéder à une vie bien meilleure et paradisiaque était de se faire tirer au sort par «La Loterie», un générateur numérique aléatoire qui appelle régulièrement des noms. Les heureux gagnants reçoivent le privilège de quitter le complexe pour un transfert sur «l'Île» paradisiaque où la vie est bien meilleure et encore respirable. Lincoln, lui, remet en question les limitations faîtes à sa liberté. Poussé par la curiosité, il découvre bientôt que «La Loterie» n'est pas du hasard car «l'Île» cache une terrifiante vérité. Que les survivants sont des clones et que les «heureux» survivants, tirés au sorts sont exécutés après qu'on eut prélevés leurs organes. Lincoln, lui, remet en question les limitations faîtes à sa liberté. Poussé par la curiosité, il découvre bientôt que «La Loterie» n'est pas du hasard car «l'Île» cache une terrifiante vérité. Que les survivants sont des clones et que les «heureux» survivants, tirés au sorts sont exécutés après qu'on eut prélevés leurs organes.

8 UTOPIE OU DYSTOPIE? Le contexte du film présente d'abord une situation utopique car chaque survivant se voit un jour quitter le centre surveillé pour aller sur l'Île paradisiaque et confiné dont rêvent tous les survivants. Le contexte du film présente d'abord une situation utopique car chaque survivant se voit un jour quitter le centre surveillé pour aller sur l'Île paradisiaque et confiné dont rêvent tous les survivants. Par la suite, Lincoln découvre que toute sa vie est un mensonge et que les dirigeant souhaitent la mort pour tous les survivants. Néanmoins, on peut qualifié le reste du film comme de la contre-utopie pour plusieurs raisons L'histoire décrit : - une société, figée, totalitaire complètement dirigée, contrôlée et régie par des codes très stricts (tout le monde est habillée en blanc et/ou doit faire du sport régulièrement les relations sont interdites) L'histoire décrit : - une société, figée, totalitaire complètement dirigée, contrôlée et régie par des codes très stricts (tout le monde est habillée en blanc et/ou doit faire du sport régulièrement les relations sont interdites) - une société post- apocalyptique. Le post- apocalyptique est un sous-genre de la science-fiction qui dépeint la vie après une catastrophe ayant rasé la civilisation: guerre nucléaire, épidémie, crise économique, catastrophe écologique. - une société post- apocalyptique. Le post- apocalyptique est un sous-genre de la science-fiction qui dépeint la vie après une catastrophe ayant rasé la civilisation: guerre nucléaire, épidémie, crise économique, catastrophe écologique. Des « humains « qui vivent dans le cauchemar, sans liberté, sous le contrôle des dirigeants. Des « humains « qui vivent dans le cauchemar, sans liberté, sous le contrôle des dirigeants. Le film se résume en mensonge d'État. Le film se résume en mensonge d'État. Les thèmes récurrents dans ce film, sont la récupération des organes, clonage et l'eugénisme. Les heureux gagnants, qui sont transférés sur l'Île, sont, en effet des clones commandés par des humains et servent de pièce de rechange en cas de besoin de leur propriétaire. (prélèvements et dons d'organes). Les pratiques eugéniques (clonage, prélèvement d'organes) semblent être identiques au régime totalitaire nazi. Le prélèvement et le clonage se font grâce à d'immenses machines. (eugénisme) Les thèmes récurrents dans ce film, sont la récupération des organes, clonage et l'eugénisme. Les heureux gagnants, qui sont transférés sur l'Île, sont, en effet des clones commandés par des humains et servent de pièce de rechange en cas de besoin de leur propriétaire. (prélèvements et dons d'organes). Les pratiques eugéniques (clonage, prélèvement d'organes) semblent être identiques au régime totalitaire nazi. Le prélèvement et le clonage se font grâce à d'immenses machines. (eugénisme) Leugénisme peut-être désigné comme lensemble des méthodes et pratiques visant à améliorer lespèce humaine, fondées sur la génétique.

9 SYNTHESE Ce film pose, en effet de nombreuses questions de ce que l'homme peut s'attribuer ou non des droits sur ses créatures vivantes. Dans la mesure où l'entreprise de clonage est obligée de mentir à la fois à ses clones pour s'assurer de leur soumission et à ses clients pour ne pas les dissuader. Ce film pose, en effet de nombreuses questions de ce que l'homme peut s'attribuer ou non des droits sur ses créatures vivantes. Dans la mesure où l'entreprise de clonage est obligée de mentir à la fois à ses clones pour s'assurer de leur soumission et à ses clients pour ne pas les dissuader. Par ailleurs, le clonage nous pose aussi des questions sur notre propre humanité et de l'exploitation par l'homme de celle-ci. Par ailleurs, le clonage nous pose aussi des questions sur notre propre humanité et de l'exploitation par l'homme de celle-ci. Ainsi, The Island nous met en garde contre les dérives possibles de la médecine lorsque son contrôle par la politique est insuffisante.Les problèmes d'éthique sont de ce fait posés: « science sans conscience n'est que ruine de l'âme »écrivait déjà Rabelais au XVIème siècle Ainsi, The Island nous met en garde contre les dérives possibles de la médecine lorsque son contrôle par la politique est insuffisante.Les problèmes d'éthique sont de ce fait posés: « science sans conscience n'est que ruine de l'âme »écrivait déjà Rabelais au XVIème siècle Les ressemblances avec le totalitarisme sont récurrentes, particulièrement lors des scènes d'élimination des êtres "défaillants", par les moyens employés (fours crématoires). Les ressemblances avec le totalitarisme sont récurrentes, particulièrement lors des scènes d'élimination des êtres "défaillants", par les moyens employés (fours crématoires).

10 LES DANGERS DE LA ROBOTIQUE 1) Fiche technique du film Titre: A.I. Intelligence artificielle Langue: Anglais Pays d'origine: États-Unis Réalisation: Steven Spielberg Genre: Action, Science-fiction Durée: 2h20 minutes Acteur principaux: Haley Joel Osment, Jude Law Sortie: 2001

11 BIOGRAPHIE Steven Spielberg est un réalisateur, scénariste et producteur américain né le 18 décembre 1946 à Cincinnati. il est reconnu pour ses nombreuses productions cinématographiques à succès ainsi que pour ses activités de gestionnaire. En 2001, il réalise A.I (Intelligence Artificielle) qui connut beaucoup de succés. Steven Spielberg est un réalisateur, scénariste et producteur américain né le 18 décembre 1946 à Cincinnati. il est reconnu pour ses nombreuses productions cinématographiques à succès ainsi que pour ses activités de gestionnaire. En 2001, il réalise A.I (Intelligence Artificielle) qui connut beaucoup de succés.

12 SYNOPSIS A.I est un film danticipation. Il présente une société idéale, utopique où humains et machines vivent en parfaite harmonie. Les robots, appelés « mécas » ont été spécialement crées pour répondre aux besoins des hommes: amour, taches ménagères, services… A.I est un film danticipation. Il présente une société idéale, utopique où humains et machines vivent en parfaite harmonie. Les robots, appelés « mécas » ont été spécialement crées pour répondre aux besoins des hommes: amour, taches ménagères, services… Une famille, dont le fils était dans le coma, décide daller plus loin, et dadopter un enfant robot, David, programmé pour vouer à un amour sans limites à ses parents adoptifs. Entre temps, la science a pu ramener à la vie, leur enfant biologique, Martin. Les deux enfants ne saiment pas et la mère reste plus attachée à son fils quau robot. Elle décide de labandonner dans une forêt, en lui interdisant de saccrocher de la ville. Quand il lui demande pourquoi, elle lui fait comprendre quil nest pas réel, quil nest pas « un vrai petit garçon ». David, se lance alors, accompagné dun autre méca, dans une quête pour devenir un vrai petit garçon et être ré adopté par sa famille. David, se lance alors, accompagné dun autre méca, dans une quête pour devenir un vrai petit garçon et être ré adopté par sa famille.

13 DEFINITION Lintelligence artificielle nest pas une chose facile à définir car cest un domaine très vaste. Cependant, les chercheurs rangent les définitions dans deux tendances différentes. Lintelligence artificielle nest pas une chose facile à définir car cest un domaine très vaste. Cependant, les chercheurs rangent les définitions dans deux tendances différentes. La première voit lintelligence artificielle comme létude des facultés mentales et la compréhension de la nature de lintelligence en construisant des programmes imitant lintelligence humaine. Ceci, est une définition basée sur la recherche fondamentale. La première voit lintelligence artificielle comme létude des facultés mentales et la compréhension de la nature de lintelligence en construisant des programmes imitant lintelligence humaine. Ceci, est une définition basée sur la recherche fondamentale. La deuxième, au contraire, insiste davantage sur le caractère utilitaire de lintelligence artificielle: Cest la science qui a pour but de faire faire à la machine les taches que lhomme est capable de faire en utilisant son intelligence. Ceci, est une définition basée sur lapplication. La deuxième, au contraire, insiste davantage sur le caractère utilitaire de lintelligence artificielle: Cest la science qui a pour but de faire faire à la machine les taches que lhomme est capable de faire en utilisant son intelligence. Ceci, est une définition basée sur lapplication.

14 UTOPIE OU DYSTOPIE ? Ainsi, pour beaucoup, la plus grande crainte de lintelligence artificielle est que les « machines » créées prennent leur indépendance et dominent les hommes comme c'est le cas dans de nombreux films de science-fiction tels que « Terminator » ou « I.Robot » « l'odyssée de l'espace » Ainsi, pour beaucoup, la plus grande crainte de lintelligence artificielle est que les « machines » créées prennent leur indépendance et dominent les hommes comme c'est le cas dans de nombreux films de science-fiction tels que « Terminator » ou « I.Robot » « l'odyssée de l'espace » Durant le voyage, on se rendra compte que cette société nest pas aussi idéale quon pourrait le croire. En effet, les mécas ne sont pas très appréciés, on découvre des fêtes célébrant la destruction des mécas. Ces robots, bien quétant apparemment dotés démotions sont considérés comme des objets, des jouets dont on se débarrasse dès quils ne nous satisfont plus. Durant le voyage, on se rendra compte que cette société nest pas aussi idéale quon pourrait le croire. En effet, les mécas ne sont pas très appréciés, on découvre des fêtes célébrant la destruction des mécas. Ces robots, bien quétant apparemment dotés démotions sont considérés comme des objets, des jouets dont on se débarrasse dès quils ne nous satisfont plus. Le film I.A sest énormément inspiré de Pinocchio dont le rôle est ici joué par David qui ne rêve que dune chose: devenir un vrai petit garçon.

15 SYNTHESE Ainsi, ce film a pour thème lavancée technologique des machines. Leur intelligence artificielle les rendrait plus intelligentes que les humains qui ont peur dêtre dépassés. Le film pose de nombreuses questions sur la possibilité,un jour,pour les robots davoir une conscience et déprouver des sentiments à limage des humains. Ainsi, ce film a pour thème lavancée technologique des machines. Leur intelligence artificielle les rendrait plus intelligentes que les humains qui ont peur dêtre dépassés. Le film pose de nombreuses questions sur la possibilité,un jour,pour les robots davoir une conscience et déprouver des sentiments à limage des humains.

16 CONCLUSION Les romans danticipation dressent une critique de la société contemporaine en nous exposant ses excès comme le clonage, lintelligence artificielle ou encore les régimes totalitaires, thèmes abordés dans cet exposé. Les romans danticipation dressent une critique de la société contemporaine en nous exposant ses excès comme le clonage, lintelligence artificielle ou encore les régimes totalitaires, thèmes abordés dans cet exposé. Nous voyons que toutes ces inventions ont été réalisées pour améliorer la condition des hommes. Elles sont censées améliorer la société, la rendre plus facile, plus agréable dans un but utopique. Mais, au fil de chaque histoire, nous découvrons le revers de la situation. Le clonage devient une industrie. Ainsi, dans le film « The Island », les clones sont considérés comme du bétail. Ils nont pas leur mot à dire, ce qui peut paraître juste étant donné qu'ils ne sont pas humains ; cest un régime totalitaire qui oppresse la société que lon retrouve dans la plupart des films et romans danticipation tel que dans le film « Judge Dredd ». Nous voyons que toutes ces inventions ont été réalisées pour améliorer la condition des hommes. Elles sont censées améliorer la société, la rendre plus facile, plus agréable dans un but utopique. Mais, au fil de chaque histoire, nous découvrons le revers de la situation. Le clonage devient une industrie. Ainsi, dans le film « The Island », les clones sont considérés comme du bétail. Ils nont pas leur mot à dire, ce qui peut paraître juste étant donné qu'ils ne sont pas humains ; cest un régime totalitaire qui oppresse la société que lon retrouve dans la plupart des films et romans danticipation tel que dans le film « Judge Dredd ». Dans de nombreux films encore, cest la robotique qui est pointée du doigt. Lintelligence artificielle des robots fait peur, comme nous le voyons dans le film A.I où les machines éprouvent des sentiments, ce que la société refuse. Assez paradoxalement, dans ce film, les robots se montrent plus humains que les humains eux-mêmes. Dans de nombreux films encore, cest la robotique qui est pointée du doigt. Lintelligence artificielle des robots fait peur, comme nous le voyons dans le film A.I où les machines éprouvent des sentiments, ce que la société refuse. Assez paradoxalement, dans ce film, les robots se montrent plus humains que les humains eux-mêmes. La science-fiction développe souvent dautres thèmes récurrents comme les machines, originellement créées pour servir les hommes, qui se révoltent, prennent le dessus sur les hommes et tentent de les détruire comme dans « Terminator » ou « I. Robot » La science-fiction développe souvent dautres thèmes récurrents comme les machines, originellement créées pour servir les hommes, qui se révoltent, prennent le dessus sur les hommes et tentent de les détruire comme dans « Terminator » ou « I. Robot » Lutopie vire ainsi donc au cauchemar, à la contre-utopie ou dystopie. Lutopie vire ainsi donc au cauchemar, à la contre-utopie ou dystopie.


Télécharger ppt "Que nous dit la fiction de la société contemporaine de ses excès et de ses dangers ?"

Présentations similaires


Annonces Google