La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mise en œuvre du plan d'actions d'urgence du Cluster Education 6 Février, 2013.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mise en œuvre du plan d'actions d'urgence du Cluster Education 6 Février, 2013."— Transcription de la présentation:

1 Mise en œuvre du plan d'actions d'urgence du Cluster Education 6 Février, 2013

2 KAYES KOULIKORO SIKASSO TOMBOUCTOU KIDAL GAO MOPTI SEGOU Region : TOMBOUCTOU Information limitée en raison des problèmes de communication Pillage décoles dans le cercle de Goundam (portes, fenêtres) Ecole bombardée dans la ville de Tombouctou Le Directeur du CAP de Gourma-Rharous a confirme que 6 écoles dans la commune de Gossi sont fonctionnelles (Source: ONG APADAL) Region : GAO Reprise des cours dans la ville de Gao depuis le 4 Février, Les écoles dans les autres cercles ne sont pas encore fonctionnelles Ansongo lécole de Labbezanga 2eme cycle est endommagées. Une école rapportée bombardée a Bourem Présence de mines et engins non-explosés sur les axes (Douentza – Gao) Region : Kidal Informations limitées en raison des problèmes de communication 4 écoles fonctionnelles dans la ville de Kidal avant la crise fermées Possibilités de cours dans les camps de refugiés à la frontière Algérienne (Tinzawaten ) Region : Mopti Douentza/Konna: Evaluations rapides menées (IMC, CARE) occupations/attaques sur des écoles par des groupes armée (Konna C) Présence de mines et engins non-explosés sur les axes Douentza – Gao, Mopti - Konna Youwarou/Tenenkou: Reprise des activités éducatives dans la plus part des zones Fréquentation timide des écoles CLUSTER EDUCATION : Situation dans les Zones du Nord 6 Février, 2013 Region :Segou Diabaly/Dogofry: Reprise des cours depuis 1 semaine. Taux d élèves et denseignants normale Sokolo: Manque enseignants

3 International Medical Corps Konna : Menée le , 200 foyers /2 000 personnes Cinquante à 75% des enfants sont en âge scolaire. Les enfants ne vont pas à lécole qui a été pillée par les rebelles (tables, chaises, matériel scolaire etc.) Les principales contraintes : 1. le manque de matériel dapprentissage, 2. manque de matériels pédagogiques, 3. manque déquipement, 4. manque despace dapprentissage, 5. manque denseignants. Les enseignants vivant à Konna sont présents; certains enseignants issus dautres localités ne sont par revenus à Konna.

4 International Medical Corps D0uentza : Menée le , (1 groupe dhommes et 1 groupe de femmes) et 26 ménages Cinquante à 75% des enfants sont en âge scolaire. Lycée et école professionnelle ne fonctionnent pas seules deux écoles (une pour les filles, une pour garçons) fonctionnaient lors de loccupation Les principales contraintes pour la reprise dactivité scolaire sont: 1. la reconstruction du lycée qui a été bombardé, 2. manque denseignants - qui ont fui en raison de la situation de crise 3. manque de fournitures scolaires 4. manque de matériels qui ont été pillés.

5 CARE Segou : Ville de Ségou, Sébougou, Dioro et Markala Mopti : Mopti, Bandiagara et Djénné Aucune des écoles visitées nest occupées par des déplacés Toutes les écoles visitées sont fonctionnelles. Les élèves déplacés ne sont automatiquement intégrés quen milieu urbain (les villes de Ségou, Bandiagara et Sévaré). Dans la ville de Mopti et en milieu rural, linstruction du CAP nest pratiquement pas respectée. Observations générales: insuffisance déquipements (table-bancs), de matériels pédagogiques (livres), et despace dapprentissage.

6 SOLIDARITE 300 Km au nord-est de Kidal, à la frontière Algérienne Au 29 Janvier: 791 ménages soit 3955 personnes qui étaient arrivées sur la zone. En grande majorité: femmes, de vieillards et denfants qui arrivent dans un dans un état de stress et de détresse avancé. Besoins éducatifs a vérifier TINZAWATEN

7 Il faudra prendre en compte le nombre additionnel denfants a risque de descolarisation suite aux attaques a Diabaly- Sokolo-Dogofry-Konna-Mopti-Sevare(soit environ enfants additionnels a risque de descolarisation) Ce qui fait en total

8 Accès à léducation pour les enfants déplacés au Sud: Mesures à prendre (ou déjà prises) par rapport au temps dapprentissage réduit du fait de plusieurs semaines de cours perdus à Bamako, Diabaly, etc Conditions de reprise des activités éducatives dans les régions du Nord et du Centre Révision des curricula pour permettre aux enfants de terminer le programme scolaire (compte tenu du nombre important de jours de classe perdu) Révision du calendrier scolaire et réorganisation du temps dapprentissage Dispositions prises pour le retour de ladministration scolaire, le redéploiement des enseignants, et la prise en charge des enseignants volontaires au Nord Sécurisation des infrastructures scolaires et la question des engins non explosés en lien avec la réouverture des écoles dans les zones du conflit au Nord et au Sud

9 Accès à léducation pour les enfants réfugiés Nécessité de mettre en place un processus de certification des apprentissages et dorganiser des examens pour les enfants maliens refugiés dans les pays limitrophes Resilience/Culture a la paix/Préparation du secteur de léducation pour maintenir ses principales fonctions en situation de crise et transfert des compétences liées aux principales fonctions du Cluster Education Institutionnalisation de lEducation en situation durgence à travers la mise en place dune cellule durgence au sein du Ministère de lEducation

10 Renforcement des capacites de collecte de donnees pour faciliter levaluation continue des besoins et collaboration avec dautres partenaires specialises pour levaluation et depollution des sites Preparation des conditions de reprise des activites educatives en mettant laccent sur des cours de remediation au Sud et un programme dapprentissage accelere (Révision du calendrier scolaire, identification des éléments de contenus et approches pédagogiques appropriés, et organisation des temps dapprentissage à adopter ;) Information, sensibilisation, Communication pour la réouverture des écoles et la promotion de la scolarisation des groupes vulnérables

11 la prestation de services éducatifs de qualité visant à : 1) alléger le coût de la scolarisation sur les familles les plus vulnérables 2) créer un environnement dapprentissage sain et sécurisé 3) maintenir les enfants à lécole 4) apporter un accompagnement psycho- cognitif aux enfants malnutris

12 Résilience et culture a la paix la coordination et Renforcement des capacités du secteur de l éducation pour une meilleure résilience de ce dernier et des communautés Préparation le secteur pour la coordination de la réponse aux urgences à travers la mise en place de mécanisme de coordination régionale, la formation des autorités éducatives et des partenaires et le plaidoyer pour linstitutionnalisation de la gestion de léducation en situation durgence, feuille de route pour la prise en compte des aspects relatifs a la RRD et a la culture a la paix dans le secteur de l éducation.

13 écoles/communautés dans les zones affectées (DAE et CAPs) CPS IM Cluster Education Directions Nationales (DNENFLN, DNEPS, DNEF, DNESG, CADDE, DNETP) Remontée des informations du terrain Consolidation et Traitement des données Cluster Nationale - Bamako - (MEAPLN, ONGs, ONU) Cluster Régionale - Mopti/Segou - (MEAPLN, ONGs, ONU) Analyse des besoins/gaps Partenaires du Cluster sur le terrain Révisions et mise en œuvre du plan de réponse Ministère de lEducation, de lAlphabétisation et de la Promotion des Langues Nationales Partenaires du Cluster Education

14 1. Mise en place doutils de collecte de données en situation durgence (écoles fermées, écoles daccueils) – DNEF, DNENFLN, DNEPS, DNESG-DNETP 2. Outil de collecte de données sur les attaques et les occupations des écoles - DNEF 3. Système SMS rapide (en cours): Collecte de donner rapide sur le terrain par téléphone mobile la diffusion de messages clés sur des thèmes liés à la protection et à léducation

15 écoles/communautés dans les zones affectées (DAE et CAPs) CPS IM Cluster Education Directions Nationales (DNENFLN, DNEPS, DNEF, DNESG, CADDE, DNETP) Remontée des informations du terrain Consolidation et Traitement des données Cluster Nationale - Bamako - (MEAPLN, ONGs, ONU) Cluster Régionale - Mopti/Segou - (MEAPLN, ONGs, ONU) Analyse des besoins/gaps Partenaires du Cluster sur le terrain Révisions et mise en œuvre du plan de réponse Ministère de lEducation, de lAlphabétisation et de la Promotion des Langues Nationales Partenaires du Cluster Education

16 1. Outil de collecte de données sur les attaques et les occupations des écoles 2. Outil dévaluation rapide multisectorielle 3. Outil dévaluation approfondi sectorielle Evaluation niveau écoles Evaluation niveau ménages

17 Distributions de Kits scolaire : élèves bénéficiaires Appui en cantines scolaire : 119,629 élèves bénéficiaires Formations des enseignants en appui psychosociale : 1190 enseignants 18 ECD/espaces d éveils crée Elaboration du module psychosociale Sensibilisation communautaires sur la scolarisation de lenfant (ouverture de 594 écoles dans les régions occupées du Nord )


Télécharger ppt "Mise en œuvre du plan d'actions d'urgence du Cluster Education 6 Février, 2013."

Présentations similaires


Annonces Google