La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

R ÉPUBLIQUE A LGÉRIENNE D ÉMOCRATIQUE ET P OPULAIRE M INISTÈRE DE LE NSEIGNEMENT S UPÉRIEURE ET DE LA R ECHERCHE S CIENTIFIQUE Université Mouhamed Kheider.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "R ÉPUBLIQUE A LGÉRIENNE D ÉMOCRATIQUE ET P OPULAIRE M INISTÈRE DE LE NSEIGNEMENT S UPÉRIEURE ET DE LA R ECHERCHE S CIENTIFIQUE Université Mouhamed Kheider."— Transcription de la présentation:

1 R ÉPUBLIQUE A LGÉRIENNE D ÉMOCRATIQUE ET P OPULAIRE M INISTÈRE DE LE NSEIGNEMENT S UPÉRIEURE ET DE LA R ECHERCHE S CIENTIFIQUE Université Mouhamed Kheider Biskra Faculté des sciences et science de l'ingénieur Département d'Architecture Exposé sur Exposé sur : Réaliser par: Alismail Ryma Ariane Imene Encadrer par : Hami Abderrahmane Ounis Ali Année universitaire 2009/2010

2 Introduction Les paramètres du confort psychique Le confort thermique Lhumidité Lorientation Le rayonnement (lensoleillement) lenvironnement sonore La luminosité Léclairage Léquipement et lemménagement La verdure et leau Les couleurs La haute qualité environnementaleConclusion

3 Le confort : cest le bien être matériel résultant des commodités de ce dont on dispose (Larousse) Il peut être perçu comme un état déquilibre entre lêtre humain et le milieu dans lequel il se trouve à un moment donné. il crée ainsi un état de bien propice à lactivité du moment. Linconfort au contraire est un état de déséquilibre entre lêtre humain et son milieu donnant lieu à des états de tensions et de souffrance. Le confort se divise en deux: Le confort physique Le confort psychique

4 les paramètres du confort psychique: le confort thermique : les paramètres du confort psychique: le confort thermique : Etat déquilibre entre la chaleur produite à lintérieure du corps et la chaleur cédée à lenvironnement des- que les conditions dambiance tendent à modifier la température intérieur des mécanismes de thermorégulation entre en jeu(la température du corps humain et le résultat de la production de chaleur intérieure et des condition déchange entre le corps et lambiance de lespace. En ambiance chaude: les échanges seront augmentés par une dilatation des vaisseaux sanguins (on devient rouge) une augmentation du flux sanguin et la sudation (lévaporation de la sueur absorbe de la chaleur). En ambiance froide : les vaisseaux de contraction (on devient blanc) et un frissonnement apparaitra pour augmenter la production de chaleur.

5 Lhumidité Lhumidité dans les bâtiments constitue à la fois un danger potentiel pour la santé et le confort et une source de dommages esthétiques et matériels. Température et humidité opèrent ensemble en ce qui concerne le confort, quand lhumidité est forte on ne peut pas la réduire sans des moyens mécaniques et on utilise la ventilation pour permettre au corps de perdre la chaleur, quand lhumidité est faible on peut utiliser leau et la végétation pour laccroitre et certains procédé dhumidification qui sont souvent un écoulement deau sur des mattes dherbes placées dans les fenêtres. Parmi les dommages esthétiques on peut citer la détérioration de la couleur et le détachement de la peinture. Comme elle peut provoqué des odeurs désagréables à cause des champignons.

6 Le rayonnement (lensoleillement) Le rayonnement (lensoleillement) Le rayonnement et la lumière sont en général indésirable dans les régions chaude et il peuvent être une source majeur déblouissement et de chaleur (inconfort) là où la végétation ne couvrent pas le sol. Pour éviter cela on place les ouvertures en hauteur ou des arcades autour de la maison ainsi que la végétation de leau autour de la maison ; on évite aussi par la texture de lorientation et le changement de la couleur.

7 Lorientation : Lorientation dune pièce et la direction vers laquelle est dirigée sa façade extérieure. Le choix de lorientation est soumis a de nombreuses considérations, telles que la vue dans différentes directions, la position du bâtiment par rapport aux voies de la topographie du site. La position des sources et de nuisances de la nature du climat. Il faut tenir compte de lemplacement favorable en fonction de lextérieure cest le rôle de larchitecte de gérer les facteurs extérieurs comme : Lensoleillement. Les accès. La vue. Les vents. Le voisinage. La forme du terrain.

8

9 lenvironnement sonore : lenvironnement sonore : Le bruit peut être la chose la plus nuisible de la vie urbaine, il empêche le soleil et réduit son efficacité, augmente la fatigue nerveuse, diminu le rendement de certains hommes. Le bruit engendre une vie souffrante et paralyse la pensée créatrice.

10 Lemploi des vitres marque une révolution dans lhistoire de lhumanité, la vitre a en effet permis douvrir largement la maison sur lextérieur et de faire bénéficier lintérieur de la lumière naturelle. La luminosité (léclairage) :

11 Une autre révolution intérieure ensuite, cest lapparition de lélectricité dans les logements permettant ainsi de créer une lumière artificielle.

12 Aujourdhui nous connaissons avec assez dexactitude les besoin de lœil humain ; une harmonie convenable peut être scientifiquement créer par le mariage de la lumière et de la couleur ; léclairage le plus satisfaisant doit donner le plus possible limpression de lumière que len reçoit a lombre par un beau jour dété. La lumière et lharmonie des couleurs est nécessaire aux taches usuelle de la vie familiale et favorable a la vie intellectuelle.

13

14 Léquipement et lemménagement :

15

16 Leau & la verdure Source de mouvement comme despace public source déchange comme de plaisir ou de soins. Leau est un élément générateur du projet architectural jouer avec leau, tel est le contemporaines puisés dans le monde entier. On peut retenir de nombreux exemples ou leau et bien plus quun faire valoir de larchitecture. La « falling water » célèbre maison cascade, ou larchitecte a magnifiquement exploité le thème de leau, elle démontre comme on peut vivre en symbiose avec la nature

17 Linfluence de la végétation : La végétation offre un ombrage saisonnier, fait écran contre le vent, rafraîchit lair par lévapo-transpiration et filtre les poussières en suspension.

18

19

20 Les couleurs Que serait notre vie si nous ne percevions pas les couleurs ? Triste et fade sans aucun doute, nous apprécions tous le ciel après la grisaille, nous retrouvons de la force quand les arbres retrouvent leur couleurs au printemps et nous avons bien du plaisir a choisir une belle couleur pour notre voiture. Il en va de même pour les espaces dans lesquels nous vivons et nous travaillons, la couleur agit sur nous que se soit dune façon positive ou négative, nous « subissons » la couleur, elle tient une essentielle dans la réussite dun espace, il est même parfois possible de corriger un espace ou lon ne sent pas bien seulement avec la couleur Etant parfaitement conscient de linfluence que provoque la couleur sur notre psychisme.

21 L'environnement coloré, en architecture, englobe non seulement les couleurs des bâtiments ou le paysage aux alentours, mais aussi des facteurs tels que la dimension et la forme du bâtiment lui même, les matériaux employés et l'intensité de la lumière sur le site à des heures différentes. La fonction du bâtiment et les associations évoquées par ses couleurs sont d'autres considérations très importantes. Ces facteurs plutôt "psychologiques" sont étroitement liés à la culture, aux goûts, aux usagers, et changeront avec le temps.

22 La couleur dans l'environnement architectural L'environnement coloré, en architecture, englobe non seulement les couleurs des bâtiments ou le paysage aux alentours, mais aussi des facteurs tels que la dimension et la forme du bâtiment lui même, les matériaux employés et l'intensité de la lumière sur le site à des heures différentes. La fonction du bâtiment et les associations évoquées par ses couleurs sont d'autres considérations très importantes. Ces facteurs plutôt "psychologiques" sont étroitement liés à la culture, aux goûts, aux usagers, et changeront avec le temps.

23 Dans un environnement architectural, l'impact de la couleur se détermine par rapport à cinq facteurs différents: Le facteur fonctionnel II dépend de l'usage auquel le bâtiment est destiné (habitation, commerce, usine, bureau, hôpital, école, centre culturel, lieu de culte…etc) ou de la fonction de certains éléments intégré au bâtiment (publicité, signalétique… etc) Le facteur structural II s'agit de la façon dont l'utilisation de la couleur agira sur notre perception des différents élements structuraux du bâtiment: la couleur peut permettre de distinguer des éléments des autres parties du bâtiment, en les soulignant, ou au contraire en les dissimulant. Le facteur symbolique II se définit par des associations mentales provoquées par la couleur autant celles qui semblent être innées et universelles (par exemple, le rouge "actif", le pourpre "exalté"…etc) que celles qui sont acquises et définies par le contexte culturel (par exemple les associations entre certaines institutions ou groupes industriels et leurs couleurs spécifiques).

24 Le facteur psychologique L'étude chromatique d'un bâtiment suscitera certaines émotions, le rendant chaud ou froid, accueillant ou hostile, joyeux ou triste, statique ou dynamique…etc. Le facteur esthétique II s'agit de l'attrait global de l'harmonie des couleurs, C'est un aspect essentiellement subjectif et personnel, il dépend en partie du goût et de la mode, qui peuvent changer selon I 'époque et le site. L'étude coloristique d'un bâtiment a toujours une dimension esthétique. En général, un ou plusieurs des autres facteurs jouera également un rôle, selon des degrés variables.

25 Pour cette raison, on est pratiquement oblige de prendre en compte le "facteur structurel" en réfléchissant sur un principe de couleurs pour un bâtiment. La couleur est une partie intégrante du plan architectural. L'aspect du bâtiment et du: soit à la couleur naturelle des matériaux employés, soit a un revêtement, il jouera un rôle décisif dans la perception de sa forme. La couleur peut soit appuyer la perception de sa forme, soit la contrecarrer. Les relations entre la couleur et la forme sont si étroites qu'il est presque impossible de les envisager séparément En fait, nous ne percevons la forme que grâce aux différences de couleur. Notre capacité à distinguer une forme de celles qui l'entourent est soumise presque entièrement aux différences de teinte, saturation et luminosité entre les deux. "L'effet de la couleur sur notre perception de l'espace et le volume extérieur d'une architecture, son poids sensible et sa distance peuvent être réduits ou augmentés en fonction des couleurs employées ".Fernand Leger II n'y a pas de forme sans couleur

26 La couleur et la forme Cela parait indéniable au vu de l'élément arrondi de l'illustration. Cette surface bleue foncée brillante laisse la forme et les lignes de la boule clairement visibles. Avec une finition jaune, les lignes auraient été moins précises. Cela résulte du fait que le jaune "rayonne" tandis que le bleu "absorbe". De même les couleurs claires laissent mieux voir les détails grâce à l'effet lumière / ombre. Avec les couleurs sombres ces détails demeurent "caches"

27 La haute qualité environnementale Architecture passive, maison solaire, bâtiment a énergie positive, haute qualité environnementale, haute performance énergétique sont autant de nous pour parler de larchitecture bioclimatique. Ce mode de conception architectural consiste à trouver le meilleur équilibre entre le bâtiment, le climat environnant et le confort des habitats, larchitecture bioclimatique tire la meilleur partie de rayonnement solaire et de la circulation naturel de lair pour réduire les besoins énergétique, maintenir des températures agréable, contrôle lhumidité et favorise léclairage naturel.

28 Un bâtiment est HQE lorsquun certain nombre doptions sont prise dans les cinq domaines suintants : Economie des ressources naturelles. Réduction de la pollution de lair de leau et du sol. Réduction de la production du déchets ultimes. Relation satisfaisantes du bâtiment avec lenvironnement immédiat. Qualité dintérieur (confort et santé) : température, qualité de lair, la luminosité et le bruit.

29 « Rendre larchitecture plus humaine signifie une meilleure architecture et cela implique un fonctionnalisme simplement technique Ce but ne peut être atteint que par les méthodes architecturales en créant et en combinant différentes techniques de façon quelles permettent à lêtre humain la vie la plus harmonieuse » ALVERT ALTO

30 Virginia McLEOD, 50 maison darchitectes détails de construction, EYOLLES Internet.

31


Télécharger ppt "R ÉPUBLIQUE A LGÉRIENNE D ÉMOCRATIQUE ET P OPULAIRE M INISTÈRE DE LE NSEIGNEMENT S UPÉRIEURE ET DE LA R ECHERCHE S CIENTIFIQUE Université Mouhamed Kheider."

Présentations similaires


Annonces Google