La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Forum Social Maroc 2004 Mondialisation et Sécurité Alimentaire Najib Akesbi Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II Rabat, 28 juillet 2004.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Forum Social Maroc 2004 Mondialisation et Sécurité Alimentaire Najib Akesbi Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II Rabat, 28 juillet 2004."— Transcription de la présentation:

1 Forum Social Maroc 2004 Mondialisation et Sécurité Alimentaire Najib Akesbi Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II Rabat, 28 juillet 2004

2 Plan 1. Sécurité alimentaire: un concept économique ou politique? 2. Une mondialisation qui organise linsécurité alimentaire du Tiers-monde 3. Enjeux actuels et à venir

3 1. Sécurité alimentaire (SA): un concept économique ou politique? Approche des IFI: Une approche globale et comptable La SA dun pays est obtenue sur le marché mondial, lieu dexpression des avantages comparatifs et de laffectation optimale des ressources Lautosuffisance est globale et la sécurité est « collective » Lessentiel est de disposer dassez de devises pour sapprovisionner sur le marché mondial et se sentir en « sécurité alimentaire »

4 Sécurité alimentaire (SA): un concept économique ou politique? Approche de la FAO: Disponibilité + Accessibilité SA: La garantie pour tous et à tout moment dun accès aussi bien physique quéconomique à lalimentation de base nécessaire SA: Une situation dans laquelle chacun peut accéder en toutes circonstances à une alimentation sûre et nutritive lui permettant de mener une vie saine et active (Conférence Internationale sur la Nutrition)

5 Sécurité alimentaire (SA): un concept économique ou politique? Cette dernière approche soulève des questions plus fondamentales, liées aux modèles de consommation, aux revenus, aux systèmes de gouvernance… Le recours au concept de « Sécurité » indique que le domaine relève du politique et non de léconomique Nous invoquons des arguments externes à léconomie parce que les lois du marché ne peuvent intégrer les valeurs fondamentales auxquelles nous tenons, et qui ont trait à la sécurité de notre alimentation (E.Pisani) Le marché sait produire, mais ne sait pas répartir…

6 Conflits commerciaux et non commerciaux… La mondialisation aujourdhui, cest lentrée en compétition des systèmes sociaux… Les conflits commerciaux interfèrent de + en + avec les questions de santé, denvironnement, dalimentation, de services publics… Habitudes culturelles et sociales et expression identitaires (Z.Laïdi) Les conflits sont des conflits de « préférences collectives » et cest cela le fond du problème Réponses: Si la voie libérale, qui nie lexistence des préférences collectives, est inacceptable, peut-on pour autant les considère toutes non négociables?…

7 2. Une mondialisation qui organise linsécurité alimentaire du Tiers-monde Dabord globalement, la production alimentaire augmente plus vite que la population Même au niveau des PVD, les disponibilités/ hab devraient, entre 1990 et 2010 passer de 2500 à 2700 calories (seuil problématique.:2300 cal) Le problème nest donc pas tant celui du volume global que de sa répartition, entre les pays et les classes sociales, ce qui renvoie aux rapports de production et déchange, aux rapports de force qui gouvernent lévolution de léconomie mondiale…

8 PVD: Dépendance alimentaire accrue Selon trois études de la FAO, alors que lexcédent céréalier des PD continuera daugmenter (de 130 à 160 – 190 MT) à lhorizon 2010, les besoins dimportation des PVD devraient doubler et se situer entre 160 à 210 MT. Une cinquantaine de PVD voient leur production alimentaire/ hab baisser depuis deux décennies En Afrique, on compte 42 sur les 47 pays considérés en « grande insécurité alimentaire », et leur situation devrait saggraver…

9 Une mondialisation qui organise linsécurité alimentaire du Tiers-monde Les politiques mises en œuvre à l échelle internationale indiquent une volonté des puissances agroalimentaires dorganiser une certaine « insécurité alimentaire » des PVD pour mieux en tirer parti en termes politiques et stratégiques

10 Excédents alimentaires et « course aux marchés » Apparition durant les années 80 dénormes excédents alimentaires aux États-Unis et dans lUE Cest le marché mondial qui devait principalement absorber ces excédents Mise en œuvre de politiques de subventions et daides massive à lagriculture Une vision stratégique: LÉtat pour la régulation interne, et le marché pour la régulation externe… Un monde qui est avant tout un immense marché de libre circulation des biens et services…

11 PVD: Ajustements et libéralisation des échanges PAS: libéralisation des échanges internes et externes, et triomphe de la logique du marché… Agriculture: abandon de la politique dautosuffisance alimentaire au profit dune notion de sécurité alimentaire jamais clairement définie.. Suppression des Offices de commercialisation et dencadrement de la production Abandon des Accords internationaux des matières premières (sucre, café, cacao, jute,…)

12 OMC et nouvelles règles du commerce mondial Accord Agricole de Marrakech (GATT/ OMC) * Conversion des protection non tarifaires/ DD * Subventions aux exportations (MGS) * Soutiens internes (« Boîte verte ») * TSD pour les PVD + Cas des pays importateurs nets (tarification exceptionnelle…) Les PD obtiennent: 1. Des engagements fermes et irrévocables pour laccès aux marchés des PVD 2. Maintiennent leurs aides à leurs agricultures, renforcent leurs capacités de production et dexportation…

13 Excédents au Nord et déficits au Sud… Ainsi, alors que loffre des PD devrait continuer daugmenter, celle des agricultures des PVD reste contrariée par des politiques trop restrictives Cest donc la demande des PVD qui devrait augmenter, et les Accords internationaux ou régionaux sont là pour organiser leur ouverture… Mettre les agricultures du Nord et du Sud en compétition revient à organiser le combat du pot de terre contre le pot de fer… Demain, larme alimentaire?…

14 3. Enjeux actuels et à venir Tout se focalise sur les négociations à lOMC? Mais est-ce le cadre approprié pour débattre de la SA? Déclaration de Doha: Le TSD est intégré à tous les points en négociation, et le résultat doit permettre aux PVD de « répondre à leurs besoins, y compris en matière de sécurité alimentaire et de développement rural » Dans les faits, les conditions daccès aux marchés des PD ne se sont pas améliorées, et les subventions ont augmenté… Et ce sont les PD qui veulent imposer les priorités dans lordre des questions à négocier, alors que même lidée de la « boîte de développement » semble avoir disparu de lordre du jour…

15 Enjeux actuels et à venir Les PD, au-delà de leurs divergences : Sont en rapport de force favorable du point de vue de la sécurité alimentaire Ont réussi à adapter leurs politiques agricoles pour tirer parti des négociations internationales Ont déjà arraché à « Marrakech » les mécanismes leur permettant déchapper aux contraintes des différents engagements Peuvent déployer de grandes capacités de compétences et dorganisation pour la conduite des négociations

16 Enjeux actuels et à venir « Cancun » a échoué parce que les PD ont fini par convaincre les PVD que leur « devise » reste: Libre-échange pour vous et protectionnisme pour nous… Maintien des subventions et divers soutiens agricoles Maintien des protections non tarifaires des produits « sensibles » Pressions pour louverture des marchés extérieurs… Multifonctionnalité et « sujets de Singapour »…

17 Enjeux actuels et à venir Les PVD semblent mieux organisés et plus déterminés… Mais restent divisés parce que leurs réalités sont diverses: Pays exportateurs nets, pays importateurs nets, pays intermédiaires… La faiblesse de leurs moyens ne leur permet pas de profiter de toutes les possibilités offertes aux PD Ils pourraient cependant obtenir des concessions sur la Sécurité alimentaire, mais dans une perspective strictement défensive… et temporaire.

18 Enjeux actuels et à venir Les PVD devraient commencer par définir leur propre politique de sécurité alimentaire, commencer à la mettre en œuvre chez eux, et aller ensuite la défendre et la faire valoir à lOMC


Télécharger ppt "Forum Social Maroc 2004 Mondialisation et Sécurité Alimentaire Najib Akesbi Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II Rabat, 28 juillet 2004."

Présentations similaires


Annonces Google