La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Quelques infos..... Les énergies fossiles, de l'énergie facile, mais une ressource limitée. Pour combien de temps encore ? ? ? ? ? Source: 2002 Estimations.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Quelques infos..... Les énergies fossiles, de l'énergie facile, mais une ressource limitée. Pour combien de temps encore ? ? ? ? ? Source: 2002 Estimations."— Transcription de la présentation:

1

2 Quelques infos..... Les énergies fossiles, de l'énergie facile, mais une ressource limitée. Pour combien de temps encore ? ? ? ? ? Source: 2002 Estimations sous conditions actuelles de consommation, ainsi que des ressources connues, des techniques de recherche et d'extraction d'aujourd'hui.

3 Suite... La disparité des consommations d'énergie entre Nord et Sud. consommation d'énergie par habitant (en tonne équivalant pétrole) tep tep: tonne équivalent pétrole

4 Pétrole, gaz : le début de la fin ? A en croire le rapport de la 2 ème conférence de l'ASPO (Association to Study the Peak of Oil) qui s'est tenue à Paris les 26 et 27 mai 2003, les choses iront plus vite que nous le pensions et le maximum de production pour le pétrole, « le pic de HUBBERT » ( voir diapo suivante ) annoncé jusque là dans une décennie ou deux, est pratiquement atteint tandis que la demande continue d'augmenter.le pic de HUBBERT - Cette conférence de l'ASPO s'est tenue dans les locaux de l'IFP (Institut Français du Pétrole), elle rassemblait 200 personnes de 20 pays différents, des experts d'horizons différents souvent concurrents qui s'accordent pour dire que le problème est déjà là. - Malheureusement, aucun politique français n'y assistait. - Pour le pétrole, la diminution de la production de 5 à 10% par an depuis l'an 2000 est à rapprocher d'une augmentation de la demande de 60 millions de barils par jour. - Il a été démontré que les réserves annoncées ont été largement surestimées par l'USGS (US Geological Survey) et l'AEIEA, qu'il n'y a plus de réserves potentielles importantes à découvrir et que les espoirs mis dans les gisements polaires ou en eaux profondes sont infondés. - Ces derniers représentent au plus 5 milliards de barils ( soit, 60 jours de la consommation actuelle ) avec des coûts d'exploitation très importants. - De même les coûts d'exploitation financiers, énergétiques et environnementaux des schistes et sables bitumineux sont exorbitants. - Les gisements d'Arabie Saoudite réputés les plus importants du monde sont surévalués et de nombreux puits utilisent déjà les techniques en usage lorsque la chute de production commence (injections sous pression). - Pour le gaz, la situation n'est pas plus brillante. Les espoirs mis dans les gisements de la mer Caspienne se sont révélés illusoires ( 4 forages sur 5 ne donnent plus rien ), le gisement soi-disant géant du Kazakhstan a tout simplement été abandonné. - La production aux USA a commencé à décroître. - La production des nouveaux puits du Texas déclinent de 83% un an après leur forage. - Les gisements de la mer du Nord seront à sec en La moitié des réserves mondiales récupérables se trouvent aujourd'hui en Russie. Tout cela aura très rapidement des conséquences majeures sur nos économies et nos vies. - Pour nous la réponse rapide à donner est de faire les investissements massifs dans le contrôle de la demande par le recours immédiat aux économies d'énergie, à plus d'efficacité dans les usages et la mise en place d'alternatives renouvelables. Source : ( déc )http://energie.lesverts.fr/article.php3?id_article=113

5 " Pic de Hubbert " Cest le début de la décroissance de la production mondiale de pétrole tandis que la demande deviendra structurellement supérieure à la production. Selon certains géologues patentés, cet évènement commencera avant la fin de cette décennie (estimation : vers 2007).

6 AnnéePopulation J C J C ? ? Evolution et projection de la population mondiale * Sources : "L' évolution du nombre des hommes" de J.N Biraben * Population et sociétés n° 394/2003 et ONU394/2003

7 Problèmes liés à la combustion des énergies fossiles. L'effet de serre additionnel et le changement climatique.

8 10% des émissions françaises de gaz à effet de serre sont le fait des collectivités Selon un bilan réalisé par la Mission Interministérielle sur l'Effet de Serre (MIES), les collectivités territoriales sont directement responsables de l'émission de 10% des gaz à effet de serre, soit environ 56 millions de tonnes de gaz (CO2) par an. Expérimentation. La ville de Chalon-sur-Saône s'est lancée dans une opération de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre. En optimisant son plan local d'urbanisme, en achetant des véhicules municipaux propres, en construisant suivant la norme " haute qualité environnementale ", en développant l'utilisation des transports en commun, en améliorant la gestion de son éclairage public, la cité bourguignonne vise à diminuer de 5% ses rejets de gaz polluants. Une expérience à suivre… MINISTERE DE LINDUSTRIE Communiqué de presse - Paris, le 23 avril 2003

9 Les émissions de gaz à effet de serre liées à la consommation d'énergie. Rapportée à l'ensemble des humains, la quantité de CO2 que chacun peut émettre sans changer le climat est d'environ 600 kg par an et par habitant. Un Français en émet actuellement environ 9 tonnes équivalent CO2, un Bangladais 60 kg... La consommation mondiale d'énergie peut doubler en 50 ans. Même si l'on développe d'autres sources d'énergie, celles-ci ne pourront suffire à satisfaire une consommation qui s'accroît: la maîtrise de l'énergie par les économies est indispensable pour stabiliser la demande mondiale. Contribution et évolution des secteursContribution et évolution des gaz SecteurContribution en 2001 Evolution entre 1990 et 2000 Transport 26 % + 21 % Bâtiment 18,6 % + 17 % Industrie 21,3 % - 14 % Energie 12 % - 17 % Agriculture 19,35 % - 6 % Déchets 2,5 % - 4 % GazContribution en 2001 Evolution entre 1990 et 2000 CO2 69 % + 1,6 % N2O 16 % - 15 % CH4 13 % - 8 % HFC 1,7 % SF6 0,4 % PFC Chiffres: M.I.E.S (Mission Interministérielle sur l'Effet de Serre)

10 Et si on parlait développement durable ! Traduction de l'expression anglaise "sustainable development" qui a été formulée la première fois à l'occasion du Sommet de la Terre à Rio en Le développement durable associe obligatoirement la performance économique, le progrès social, la préservation de l'environnement. Il repose sur quelques principes fondamentaux : - principe d'économie et de bonne gestion (qui veut voyager - principe d'économie et de bonne gestion (qui veut voyager loin ménage sa monture et réduit ses gaspillages) ; loin ménage sa monture et réduit ses gaspillages) ; - principe de participation (tous concernés, tous décideurs, tous acteurs) ; - principe de participation (tous concernés, tous décideurs, tous acteurs) ; - principe de précaution (n' attendons pas l' irréparable pour agir) ; - principe de précaution (n' attendons pas l' irréparable pour agir) ; - principe de prévention (il vaut mieux prévenir que guérir) ; - principe de prévention (il vaut mieux prévenir que guérir) ; - principe de responsabilité (qui dégrade doit réparer) ; - principe de responsabilité (qui dégrade doit réparer) ; - et principe de solidarité (rendons à nos enfants un monde viable). - et principe de solidarité (rendons à nos enfants un monde viable).

11 Des solutions existent par le changement de nos comportements, l'utilisation des énergies renouvelables et les économies. Economies d'énergie ( appareillage de classe A, éclairage basse consommation, etc…) éclairage basse consommation, etc…) Bioclimatique ( construction en fonction du climat ) Soleil ( thermique et photovoltaïque ) Géothermie ( de surface, sur forage, etc..) Biomasse ( biogaz, biocarburants, bois énergie ) Vent ( éoliennes ) Hydraulique ( micro-centrales ) Energie des vagues. ( centrales immergées ) Hydrogène ???????

12 Economies d'énergie: choix des appareils Entre un appareil de classe A et un appareil de classe D, il peut y avoir un écart de consommation de 45 (300 F) par an. Un lave-linge consomme sur sa durée de vie en eau et électricité l'équivalent de son prix d'achat. Réfrigérateur et congélateur consomment 30% de votre facture d'électricité (hors chauffage et eau chaude).

13 Economies d'énergie: habitudes et basse consommation. Éteignez les appareils ou branchez-les sur des prises à interrupteurs. Les veilles peuvent représenter 45 (300 F) par an en pure perte. Ayons le réflexe éclairage basse consommation.Ultra-basseconsommation: lampes à diodes électro-luminescentes. Quelques modèles

14 Construction bioclimatique en concertation avec les architectes: consiste à utiliser les composantes du climat pour chauffer ou rafraîchir les locaux. Les grands principes de base.

15 Comparaison des consommations. Source: ADEME septembre 2003

16 Capteursthermiques (eau chaude et chauffage) Energie solaire Cellules photovoltaïques ( production d'électricité )

17 Géothermie: l'énergie dans le sol La récupération d'énergie dans le sol se fait par sonde verticale ou horizontale

18 Géothermie: chauffage individuel Chauffage et eau chaude sanitaire par récupération des calories dans le sol et transfert par pompe à chaleur vers un plancher chauffant à basse température ( maxi 25 °C )

19 Biomasse: Bio-gaz et Bio-carburants Cultures de plantes pour éthanol. Fermentation: déchets, boues, etc…

20 Biomasse: Gaz des décharges Huiles végétales Quelques infos et adresses

21 Bois énergie: bûches et plaquettes Chaudière automatique à bois déchiqueté Bûches et foyer à récupérateur

22 Energie éolienne Nacelle, pales et mat. Au milieu des vaches (pas perturbées)

23 Du vent dans les Mauges … Potentiel de vent et efficacité: Plus la carte est foncée, plus le potentiel de vent régulier est important. * Beausse * St Quentin * St Georges * La Tourlandry * Le Longeron * St Crespin * Monfaucon Montigné Montigné D'après ADEME 2003 * La Chapelle Rousselin Rousselin * Maulévrier * Torfou * La Romagne * St Christophe du Bois du Bois

24 Energie hydraulique Micro centrale sur mini-chute (tous nos anciens moulins)

25 Energie des vagues. Centrale à vagues avec caisson de compression Caisson de déferlement ( projet danois d'utilisation de la houle )

26 Energie des courants marins Energie des marées Projet norvégien d'immersion de turbines à pales orientables utilisant le flux des courants sous-marins (en cours de réalisation)

27 L' hydrogène: vecteur énergétique du futur ? ? ? En 1979 déjà. J.L.Perrier trop tôt disparu … (salut Jean-Luc ) En 2007 ? Un véhicule classique équipé hydrogène reprenant le principe du GPL

28 Hydrogène: vecteur énergétique du futur ? ? ? Pile à combustible Centrale de production d'hydrogène Bus à propulsion hydrogène = >

29 Laissons propre la terre que nous empruntons à nos enfants !


Télécharger ppt "Quelques infos..... Les énergies fossiles, de l'énergie facile, mais une ressource limitée. Pour combien de temps encore ? ? ? ? ? Source: 2002 Estimations."

Présentations similaires


Annonces Google