La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Solutions et Services d’Efficacité Énergétique

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Solutions et Services d’Efficacité Énergétique"— Transcription de la présentation:

1 Solutions et Services d’Efficacité Énergétique
Thierry DJAHEL Octobre 2008 « Make the most of our energy »

2 Efficacité Energétique

3 Introduction Schneider Electric propose des solutions techniques et des services pour : Apporter plus de flexibilité et d’évolutivité dans les bâtiments tertiaires Faciliter l’exploitation des installations techniques Mettre en œuvre des solutions d ’Énergies Renouvelables Optimisation des coûts de construction par : la prise en compte de l’évolution des besoins des utilisateurs L’industrialisation de concepts techniques de qualité la préfabrication des principaux composants du bâtiment Atteindre une efficacité énergétique optimale grâce à : Une démarche très en amont lors de la conception des projets Des actions d’économies d’énergie à un coût maîtrisé Des solutions et des services basés sur une expertise dans tous les domaines techniques du bâtiment

4 Consommation des bâtiments
Contexte Consommation mondiale d’électricité: +45% depuis 1980, +70% d’ici à 2030 Augmentation du coût des énergies Boom de la consommation dans les pays émergents (>75% de la nouvelle demande) Tensions géopolitiques Le marché Français à un point charnière via le “Grenelle de l’environnement” Exple des bâtiments existants: (47% de la conso totale) Bâtiments existants: -38% en 2020 Bâtiments neufs: < 50kWh/m² en 2012, BEPOS en 2020  l’ensemble des solutions d’EE devront contribuer à l’atteinte de ces objectifs ambitieux et à court terme Consommation des bâtiments Réglementations actuelles « Facteur 4 » Grenelle 50 kWh/m²/an 145 kWh/m²/ an

5 Focus Grenelle de l’environnement
2010 2012 2020 Bâtiments publics et tertiaires BBC < 50 kWh/m² Tous les bâtiments BBC < 50 kWh/m² BEPOS NEUF 2010 2012 2020 Bâtiments publics et de l’Etat audités Rénovation engagée objectif -40% d’EP à 10 ans Bâtiments existants -38% de conso. RENOVATION 2010 2012 2020 lgts. rénovés de >230 à <150 kWh/m² LOGEMENT SOCIAL 2011 40 000 60 000 70 000 RESIDENTIEL simplification et aménagement des contrats de performance énergétique crédits d’impôts sur les logements loués

6 Les dispositifs en vigueur
Tertiaire CEE RT rénovation HQE tertiaire EEA « NF15232 » DPE bâtiment public Rénovation Neuf EEA & EEP Fiscalité chaudières DPE construction DPE vente HPE DPE location RT2005 HQE Maison individuelle EEA « NF15232 » CEE Fiscalité photovoltaïque Logement

7 Réglementations Réglementation Thermique (RT 2005):
Règles de calcul pour le dimensionnement énergétique des nouveaux bâtiments En fonction de la localisation, des équipements utilisés, les nouveaux bâtiments ne doivent pas excéder une consommation maximum RT dans les bâtiments existants : 01/11/07: niveaux de performance minimale pour les équipements remplacés 01/07/07: la climatisation ne pourra fonctionner que si la T°C du local dépasse 26°C 01/04/08: obligation de performance énergétique globale pour les bâtiments>1000m² dont les travaux dépassent 25% de la valeur du bâtiment 02/01/08: affichage obligatoire du DPE dans tous les bâtiments publics, les bâtiments neufs Diagnostic de Performance Energétique (DPE): Estimation des consommations prévisionnelles en énergie des bâtiments Recommandations sur les travaux d’amélioration Obligatoire à la vente et à la construction, pas encore à la location pour les bâtiments

8 Labels de performance Label Bâtiment Basse Consommation (BBC):
Consommation annuelle inférieure à 50 Kwh/m².an Label HPE et THPE Label décerné aux bâtiments dont la consommation < à 50% de la consommation conventionnelle RT2005 Label Haute Qualité Environnementale (HQE): Méthode de construction des bâtiments 14 cibles Possibilité de certification NF HQE

9 Enjeux Intensité énergétique : positionnement du secteur du bâtiment
Habitat : 100 à 300 kWh/m².an Hôpital : 400 kWh/m².an Bureaux : 150 à 350 kWh/m².an Data Center : 800 à 1200 kWh/m².an Centres commerciaux : 500 à 800 kWh/m².an. 2 conséquences : Consommation énergétique annuelle => exposition au risque « d’explosion » des coûts des énergies primaires. Émission de GES (tonne Carbone) => obligations réglementaires de réduction.

10 La performance énergétique des bâtiments dès leur conception
Une bonne isolation permet de diminuer les besoins énergétiques, Des vitrages performants en façades permettent d’éviter des apports de chaleur importants, Utiliser le plus possible l’éclairage naturel, Adaptation continu du renouvellement d’air en fonction de la demande, Récupération d’énergie pour réchauffer ou pré-refroidir l’air neuf, Renforcement de la qualité de filtration de l’air neuf, Variation de la quantité d’air en fonction de la qualité de l’air intérieur et de la température.

11 Positionnement de =S= Systèmes & Equipements Exploitation & occupation
EE PASSIVE Design & Matériaux Isolation, fenêtres Orientation des bâtiments Bâtiments existants EnR Zéro Cible EE ACTIVE Systèmes & Equipements > Systèmes de Contrôle et de Régulation > Récupération de chaleur > Chaudières hautes performances Exploitation & occupation > Rapport de consommation d’énergie > Maintien de la performance > Sensibilisation et amélioration du comportement

12 Offre globale dans les automatismes de bâtiment
Réseaux de distribution électrique, Réseaux Voix, Données, Image Power monitoring (comptage d’énergie) Régulation, vitesse variable… Gestion de confort (CVC, éclairage, stores) Systèmes de Gestion multi-techniques intégrés ouverts Services d’efficacité énergétique Schneider Electric est leader en solutions pour les bâtiments basse consommation Schneider Electric France est filiale à 100% de Schneider Electric Industries SAS

13 Efficacité énergétique active une démarche en trois temps pour le bâtiment
Mesurer et auditer Identifier les anomalies de fonctionnement (pics de consommation, déperditions) pour mettre en place : > Des mesures correctives > Une optimisation en continu des consommations, des énergies et des fluides. 1 8 à 10 % d’économie d’énergie Pérenniser le niveau de performance > Mise en place d’outils de gestion pour le contrôle et l’analyse des données > Maintenance de l’installation > Cohérence des évolutions réalisées tout au long du cycle de vie > Formation des opérateurs sur les produits et systèmes 3 engagement de résultats avec le CPE Optimiser les consommations > Compensation de l’énergie réactive > Variation de vitesse sur les systèmes de pompage et de ventilation > Gestion des systèmes d’éclairage intérieur et extérieur > Pilotage des installations de chauffage, ventilation, climatisation 2 10 à 20 % d’économie d’énergie

14 Le contrôle: vecteur majeur de l’EEA
Le contrôle actif des charges énergétiques (chauffage, climatisation, éclairage, ventilation, occultants) en fonction: Des conditions climatiques Des conditions d’utilisation des bâtiments  faire interagir de la façon la plus optimale dans le temps les charges entre elles à confort équivalent voir supérieur Cela passe par: L’instrumentation précise (sondes de température, détecteurs de présence, sondes de CO2 etc.) La mise en œuvre de systèmes consolidant l’ensemble de ces données unitaires et définissant le meilleur scénario Des services de suivi dans le temps (mesure, génération de rapports)

15 La norme NF EN 15232 Pour l’EEA, un outil de référence
Méthode permettant d’estimer l’impact des systèmes de contrôle et de gestion, sur l’efficacité énergétique active des bâtiments Elle apporte : La preuve chiffrée Un cadre de référence, pour comparer le rendement des installations Des principes de calcul Des fiches de calcul simples Une mise en application rapide, … Classe d’efficacité de la Gestion Technique du Bâtiment (GTB) Chaque système GTB est classé selon son niveau de performance GTB à fort rendement énergétique A B C D GTB avancée Pour chaque classe la norme permet de calculer un niveau d’économie suivant l’usage particulier du bâtiment (hôpital, surface commerciale…) répartie selon une composante thermique (ex: chauffage…) et une composante électrique (ex: éclairage…) GTB standard GTB non « éco-énergétique »

16 Un gisement important de projets
Effet du changement de classe de C à B à A Consommations totales - 19% - 29% Consommations chauffage/climatisation - 20% - 30% Facture électrique - 7% - 13% En généralisant et en imposant les systèmes de gestion du bâtiment, la norme NF EN15232 va dynamiser un marché à valeur ajoutée Jusqu’à 31% économie d’énergie Jusqu’à 18% économie d’énergie Jusqu’à 39% économie d’énergie Restaurants Hôpitaux Bureaux Potentiel d’économie, par type de bâtiment, dans le cadre de la norme NF EN 15232 Jusqu’à 25% économie d’énergie Jusqu’à 34% économie d’énergie Jusqu’à 49% économie d’énergie Hôtels Ecoles Centres commerciaux

17 Services à haute valeur ajoutée
Efficacité énergétique active : nos 3 niveaux d’intervention sur les projets Services à haute valeur ajoutée Diagnostics et audits détaillés, engagement de résultat sur la performance, systèmes d’information de gestion des énergies, services d’analyses de données Aider à prendre les bonnes décisions dans le management des énergies Mesures, Suivi et Contrôle Centrales de mesures, logiciels de supervision, gestion à distance, formations… Mettre à disposition des informations et des analyses pour accompagner les décisions Produits et Solutions Variateurs de vitesse, automatismes, capteurs… Les technologies permettant des gains significatifs

18 IPMVP, un référentiel international pour :
Efficacité énergétique active : un outil d’évaluation et d’aide à la décision IPMVP, un référentiel international pour : évaluer le potentiel d’économie d’énergie mesurer les gains réalisés Et permettre à chaque partie de s’entendre et de mesurer les engagements réciproques Energie Mesurée Référence Ajustée Economie d’énergie Référence

19 Où sont les gains énergétiques ?
Industrie Une réduction moyenne de 10 à 20% dans une usine Bâtiments La rénovation permet d’atteindre 30% de gains Résidentiel Produits EE permettent d’économiser de 10 à 40% d’électricité Systèmes moteurs, Comptage élec, Energy management systems, Automatismes Contrôle HVAC, Contrôle éclairage, GTB, Power factor correction Contrôle éclairage, Contrôle d’ambiance, Gestion des occultants Les moteurs représentent 60% des consommations électriques 3 domaines clés: HVAC, éclairage et solutions intégrées Les moteurs représentent 35% des consommations électriques 20% à 25 % des conso en EU 30% des conso pour le chauffage. Eclairage et équipements > 40%

20 Solutions pour les bâtiments
Produits Gradateur, minuterie, capteurs de mouvements et de présence, interrupteurs Thermostat, gestion de plancher chauffant VV pour les applications HVAC, pompes, ventilateurs, moteurs Systèmes de compensation et filtrage Système de contrôle GTB Comptage et analyse Bâtiments GTB PFC Contrôle HVAC Contrôle ambiance Gestion éclairage -10% -20% -30%

21 Solutions pour l’industrie
Produits Variation de vitesse Compensation et filtrage Systèmes de contrôle Comptage et analyse Supervision du process Industrie VEV Comptage Supervision Automatismes -30% ROI < 2 ans

22 Solutions pour le résidentiel
Produits Gestion d’éclairage: gradateur, minuterie, capteur de présence, capteur crépusculaire Contrôle d’ambiance: thermostats, fil pilote Systèmes de contrôle Gestion des occultants Gestion d’éclairage Contrôle de la maison Résidentiel Gestion éclairage Gestion d’ambiance Suivi des consommations Gestion des occultants -10 à -20% -10%, 2 ans ROI -8%

23 L ’offre TAC Building Automation

24 Gestion Intelligente du bâtiment Architecture globale intégrée
des stores et des ouvrants motorisés Gestion Intelligente de l’éclairage Gestion des réseaux électriques Gestion HVAC & régulation Mesures et comptages Réseau IT

25 Solution GTB de Schneider Electric
Schneider TAC propose une offre intégrée : supervision GTB, CVC, contrôle d’accès, intrusion, vidéosurveillance… toutes les activités de gestion technique et de gestion de sûreté sont capables d’interagir de façon native sans aucun développement supplémentaire ni passerelle. Solutions matérielles et logicielles non réservées, ouvertes aux partenaires externes, Un même contrôleur pourra, par exemple, réguler la température d’un local tout en gérant les lecteurs de contrôle d’accès qui y donnent accès… Interopérabilité naturelle entre les différents lots, le système intégré offre un gain d’investissement dans les interfaces utilisateurs, les pièces de rechanges, les outils d’intervention locale, la formation du personnel,… Petit Palais - Paris

26

27 Principales fonctions liées au confort
La GTB prend en charge des fonctionnalités dédiées au confort des occupants les commandes horaires journalières, hebdomadaires, saisonnières. les modes d’utilisation temporisée de l’éclairage, du chauffage et de la climatisation les consignes d’états des stores afin de lutter contre l’agression solaire. les scénarios de confort par exemple : les stores vénitiens abaissés et légèrement entrebâillés, les luminaires allumés, à l’exception de celui situé juste au-dessus de l ’écran informatique la climatisation réglée à 2 degrés en dessous de la consigne générale.

28 Interfaces utilisateurs
De nombreuses solutions pour gérer les intermittences de façon optimale

29 Télégestion et Télé surveillance
prise de contrôle à distance par un autre PC via une simple liaison IP et un simple navigateur Web. Permet de faire à distance le diagnostic, l’assistance la conduite Alerte via ou SMS pour prise de contrôle du poste local par l'opérateur à distance Accès distant TCP/IP Conduite Surveillance Maintenance Courbes Historiques Télégestion Station Automatismes

30 Portail WEB de monitoring
Un monitoring en temps réel des consommations d’énergies Portail Gestionnaires de sites Portail Client final Portail Prestataires Une génération automatique de demandes d’interventions aux prestataires

31 Outil d’analyse de la performance du bâtiment
Centre de Pilotage du bâtiment et contrôle de l'ensemble des consommations (eau, gaz, électricité...) Collectes directes à partir des compteurs et mesures de la GTB Consolidations en temps réel Analyses croisées et ratios de performance énergétique et environnementale

32 La vitrine technologique internationale de Schneider Electric
Futur Siège de Schneider Electric La vitrine technologique internationale de Schneider Electric

33 La vitrine internationale de Schneider
Caractéristiques générales du futur siège social de Schneider 7 niveaux 1 800 personnes 4 510 luminaires 2 424 stores électriques 3 000 poutres froides Il a été conçu pour atteindre 2 principaux objectifs : Efficacité énergétique du bâtiment et des équipements et des systèmes Objectif : 50 kWh/m².an Changer les comportements des collaborateurs Travailler en open-spaces ouverts, flexibles et modulables Adopter un comportement et des pratiques favorisant les économies d’énergie

34 Concept de gestion de zones
1.35 1.35 1.35 Trame 1 Trame 2 luminaire (group 1) luminaire multi-sensor multi-sensor HVAC luminaire (group 2) HVAC Every zone consist of two axes (each 1.35 m) 1. axes: one motor control unit, one HVAC-controller, one lighting group with two lamps, one room control panel 2. axes: one motor control unit, one HVAC-controller, one lighting group with one lamps, one multi-sensor luminaire (group 1) HVAC luminaire sunblind / shutter sunblind / shutter sunblind / shutter

35 Moyens de commande locale
Blinds M Unités de commande de zone Murales Télécommande RF Multi-capteur T IR Lighting Cooling Lighting 21°C LONWORKS® network

36 Convergence des réseaux techniques et bureautiques
Réseau informatique

37 Le programme Schneider Energy Action

38 Le programme Schneider Energy Action
Schneider Energy Action est un projet d’entreprise qui vise à réduire les consommations énergétiques Sur l’ensemble des sites industriels et tertiaires de Schneider Electric basé sur notre propre expertise, savoir-faire et solutions. Réduction du gaspillage de l’énergie électrique, du gaz et de l’eau Mise en œuvre des solutions Schneider en priorité Sensibilisation de tous les employés pour qu’ils contribuent collectivement à la performance Amélioration du confort des utilisateurs

39 Schneider Energy Action
Application de la démarche 172 sites, 793,900 MWh Points clefs Un engagement de la Direction Générale du Groupe Un Energy Manager nommé par site, animateur des fonctions industrielles, achat, maintenance etc. Actions couvrant toutes les énergies Le diagnostic réalisé par nos experts Objectifs de gain ROI de 2 ans, 15% à 20% d’économies Phase 21 industrial sites > 10,000 MWh ~750 K€ (12 already started) Phase – 2007 104 sites 1,000/10,000 MWh ~75/750 K€ (10 already started) Major office sites (headquarters, R&D, commercial & admin) Phase – 2008 Extension to all other sites with lower potential Local initiatives – investment on individual basis Systematic awareness and behavioral improvement Systematic local communication

40 Exemples de travaux d’efficacité énergétique
Installation d’éclairage basse consommation dans les bureaux et zone d’activités Mise en œuvre de dispositifs de mesure et de comptage d’électricité, de gaz et d’eau Installation de sondes de température intérieure pour corréler les dépenses énergétiques avec les besoins réels Remplacement des chaudières vétustes Récupération des eaux pluviales et mise en place de réducteurs de pression Variateurs de vitesse sur les installations d’air comprimé Gestion des intermittences sur l’éclairage et les consignes de température Sensibilisation des personnels par campagne d’information / formation et affichage interactif

41 Le Contrat de Performance Energétique

42 Le contrat de Performance Énergétique
Schneider Electric propose à ses clients, une offre nouvelle de services d ’amélioration des équipements et des bâtiments avec pour buts: une réduction des coûts énergétiques et une maîtrise pérenne de la consommation. un meilleur confort des usagers des outils de gestion du patrimoine Les investissements sont autofinancés par les économies. Cette offre peut être accompagnée d’une garantie de résultat La capacité d ’investissement reste disponible pour d ’autres enjeux du Maître d ’Ouvrage.

43 Le principe de la démarche
Axes d’amélioration Gestion Technique de Bâtiment Régulation de climatisation & chauffage Centrales de production d’énergie Gestion d’éclairage Économies Électricité Gaz Fioul Vapeur Chauffage Froid Eau Performance Energétique Performance Contrôlée audits ciblés > quantification des économies Garantie et suivi des performances Analyse des écarts

44 Contrat de performance énergétique garantie Le modèle économique
Coûts antérieurs Gains Client Économies garanties servant à financer l’investissement Coûts énergétiques d’exploitation Nouveau niveau des coûts énergétiques après la mise en place de la solution investissement années Début du contrat Fin du contrat Durée = TRI

45 Ingénierie assurée par Schneider
Validation Acceptation Réception Audit Energétique Détaillé Installation Suivi Pré-étude Coordination du chantier Contrôles Réglages Réception Analyse des données Choix des sites Estimation des économies et des investissements Audit Site Spécifications techniques Calcul des économies d’énergies Consultation des entreprises et choix des actions Définition de la référence énergétique Etablissement de l’offre Rapports réguliers Alertes sur dérives

46 Les problèmes généralement relevés
Mauvais rendement énergétique dus à la vétusté des équipements Bâtiment mal isolé / nombreux courants d ’air Incompatibilité entre les matériels et les systèmes installés Peu ou pas de maintenance préventive Insuffisance et dispersion des compétences Manque de visibilité budgétaire Gestion des contrats de maintenance Pas de contrôle à distance ni d’agrégation des besoins énergétiques

47 Les travaux d’amélioration les plus courants
Mise en place ou rénovation du système de gestion technique Installation de sous-comptage avec télé-gestion 24/24 h Modernisation des équipements de Climatisation / Chauffage / Ventilation / Réfrigération Prise en compte de la prévision météorologique locale Remplacement des pompes, vannes et autres organes défectueux Remplacement des appareils d’éclairage d’anciennes générations Optimisation des algorithmes de régulation et d’intermittence des équipements Formation des personnels et développement des compétences

48 Les clés de la Performance
Pérenniser la performance énergétique Mesures d’économies d’énergie à résultats immédiats (investissements ciblés) Service de suivi de la performance pour éviter le déclin des performances Performance Performance énergétique du bâtiment Performance sans suivi Performance avec service de suivi Investissements Initiaux Service de suivi pour maintenir les performances

49 Suivre les consommations pour pérenniser la performance énergétique
Schneider Electric met en place des dispositifs de télé suivi pour : collecter les informations essentielles analyser les données et alerter s’il y a dérive établir un rapport périodique par site qui correspond au bilan de performance énergétique Internet Données techniques

50 Panel d’actions concrètes
Gestion de l’énergie Installations frigorifiques Variation de vitesse Réglages, optimisation algorithmes, GTC, récupération chaleur,… Compresseurs, pompes, ventilateurs. Analyses, rapports, télésuivi, formations Eclairage HVAC Chaudières Réglages, optimisation algorithmes, freecooling de stockage, GTC,… Lois d’eau, cascade chaudière, réduction des pertes, GTC Remplacement, gradation, pilotage.

51 Exemple d’actions réalisées Sur des installations frigorifiques
Optimisation des réglages des installations frigorifiques Mise en place d’algorithmes optimisés pour les régulations Installation de variateurs de vitesse Jusqu’à 50% d’économies d’énergie réalisées

52 Définition de la consommation de référence: Re-conception de la courbe de charge
Ajustement de la consommation en fonction : De la météo ; Du mois ; De l’heure. La consommation de référence ajustée est une méthode de suivi des économies d’énergie présente dans le protocole international IPMVP (Option C) et fait partie des 4 méthodes reconnues pour garantir et annoncer des économies d’énergie.

53 Analyse de la consommation Télésuivi des sites
Suivi de la consommation journalière lors de la mise en performance énergétique. Sur ce site 17% d’économie réalisée sur 1 an d’historique.

54 Efficacité énergétique : Grandes Surfaces Commerciales : Carrefour
Consommation en baisse de 13% = -700 k€/ an sur 11 hypers La solution: un contrat de Performance Energétique : Phase 1 :sélection des sites et pré-études Phase 2: diagnostics détaillés Phase 3 : mise en œuvre des solutions Reconfiguration et optimisation des installations de froid alimentaire Paramétrage plus efficace de la supervision des équipements techniques Modification et Optimisation des systèmes de chauffage et de climatisation pour améliorer le confort Formation du personnel local à une utilisation adéquate des nouveaux systèmes Phase 4 : Assistance à l’exploitation et suivi de la performance garantie. Grâce à l’offre Performance Energétique de Schneider Electric, les magasins Carrefour réduisent leur consommation d’énergie de 12 %. Le Projet en bref Superficie : m2 Coût global : € Nombre de sites : 11 But de Carrefour : Réduire la consommation énergétique de l’ensemble de ses magasins. Economies garanties : 12 % de la consommation énergétique. Principales interventions : - reconfiguration et optimisation des installations de froid alimentaire - modification et optimisation des installations CVC (climatisation, ventilation, chauffage) - installation d’un système de suivi à distance. Enjeux pour l’enseigne Carrefour La chaîne d’hypermarchés Carrefour, numéro deux mondial de la grande distribution, compte 179 unités en France et 794 dans le monde. Grand consommateur d’énergies, le distributeur souhaite réduire ses factures énergétiques. - Projet : diminuer de 12 % la consommation en énergie des onze sites suivants : Montesson, Sevran, Ormesson, Chelles, Créteil Soleil, Portet sur Garonne, Rennes Cesson, Pontault Combault, Saint André les Vergers, Evry et Aulnay. - Objectif : accélérer fortement sa politique de développement durable en élargissant ses mesures d’économies d’énergie à l’ensemble de ses sites. Prestation de Schneider Electric Le client a confié à Schneider Electric un projet, un contrat de Performance Energétique. Ce contrat apporte à Carrefour une garantie de résultat. Dans un premier temps, une analyse des installations des sites concernés menée en collaboration avec les équipes en place a permis de dégager les pistes rentables d’économie et de définir des objectifs de performance et d’investissement. Puis les solutions validées en commun ont été mises en oeuvre, entre autres : la reconfiguration et l’optimisation des installations de froid alimentaire afin de réduire les consommations énergétiques de 25 % de ce poste gros consommateur, tout en respectant les normes d’hygiène et de qualité de conservation des produits, le paramétrage des systèmes de supervision afin de contrôler efficacement les équipements techniques, la modification et l’optimisation des systèmes de chauffage et de climatisation afin d’améliorer le confort des occupants. La mise en œuvre prend impérativement en compte, la continuité de fonctionnement des magasins. L’outil de suivi de la consommation énergétique de Schneider Electric rend compte de l’atteinte des objectifs du client.

55 Efficacité énergétique : Bâtiments : SUPELEC
Consommation en baisse de 15% : -100 k€ Réduction significative des émissions de CO2 (environ 100 tonnes CO2/an) Un contrat de Performance Energétique avec garantie de résultats sur le niveau de consommation pendant 10 ans. Phase 1 : Analyse de l’ensemble des bâtiments Phase 2 : Mise en œuvre des solutions Nouveau système de gestion du chauffage et des puissances appelées Remplacement éclairage intérieur Optimisation de l’éclairage extérieur Rénovation Pompe à chaleur Phase 3 : Suivi des performances et assistance au personnel Formation aux nouvelles installations et aux bonnes pratiques énergétiques Sensibilisation des usagers Par la mise en oeuvre d’un Contrat de Performance Energétique avec Schneider Electric et EDF, la grande école et les résidences de Supélec se modernisent pour améliorer leur confort, leur sécurité et leur impact environnemental. Enjeux pour Supélec et Césal Supélec est une école d’ingénieurs prestigieuse et un centre de recherche installée sur trois sites, dont le principal est constitué de locaux trentenaires à Gif-Sur-Yvette. Césal est l’association gérant la résidence des étudiants, qui compte près de 800 lits. Le vieillissement des bâtiments et les défaillances d’équipements plus récents nécessitaient une reprise complète de la gestion énergétique du campus, mais la Direction ne pouvait justifier le financement de tels investissements immobiliers sans bénéficier d’une garantie sur la réduction des coûts d’exploitation, avec une approche en coût global. b Projet : modernisation et mise en conformité des installations énergétiques (chauffage, éclairage intérieur et extérieur) des bâtiments d’enseignement, de recherche et d’hébergement du campus. b Objectif : assurer des conditions optimales de confort aux usagers (étudiants, enseignants-chercheurs, personnels administratifs) et réduire les coûts de fonctionnement des installations, dans le cadre d’une démarche éco-responsable, renforçant le prestige de Supélec. Prestation de Schneider Electric Le client a confié à Schneider Electric et son partenaire EDF un contrat de Performance Energétique couvert par plus de 15% d’économies sur la facture énergétique, avec garantie de résultats sur le niveau de consommation pendant 10 ans. Dans un premier temps, une analyse de l’ensemble des bâtiments concernés, menée en collaboration avec les équipes en place, a permis de dégager des pistes d’amélioration. Puis les solutions validées en commun ont été mises en oeuvre : b mise en place d’un nouveau système de gestion du chauffage et des puissances appelées sur le site afin d’optimiser les températures de confort tout en permettant une optimisation de la fourniture en énergie, b remplacement des luminaires dans de nombreuses pièces, en particulier les salles de cours, pour améliorer les conditions d’études, b optimisation de l’éclairage extérieur, en adaptant le flux lumineux aux besoins réels, sur les parkings en particulier. Une mise en oeuvre qui prend en compte les contraintes de fonctionnement de chaque site (intermittence des usages, respect des horaires des enseignants-chercheurs, températures de confort des bureaux, caractère privatif des logements, etc…). Supélec - Césal Le Projet en bref Superficie : m2 But du client : b Améliorer le confort des occupants b Mettre aux normes de sécurité les installations b S’inscrire dans une gestion durable exemplaire. Economies financières : Plus de 15% de la facture énergétique Aperçu des interventions : b Nouveau système de gestion du chauffage b Modernisation de l’éclairage intérieur et extérieur b Mise en conformité électrique b Formation du personnel et sensibilisation des usagers b Suivi, reporting et assistance au personnel d’exploitation Durée du Contrat : 10 ans, garantie d’économies et accompagnement du client. Localisation : France Conception, réalisation : ComDCP, Mille et une Photos : Schneider Electric Impression : En raison de l’évolution des normes et du matériel, les caractéristiques indiquées par les textes et les images de ce document ne nous engagent qu’après confirmation par nos services. Schneider Electric France Direction Commerciale France 89, boulevard Franklin Roosevelt 92506 Rueil-Malmaison cedex Tél. : ZZ /2008 Résultats ECONOMIES Grâce à l’optimisation de l’ensemble du système énergétique, la facture d’énergie annuelle du site devrait être réduite de plus de eHT, soit -15% par rapport à la situation initiale. La maintenance curative devrait également faire l’objet d’une réduction de coûts, par la mise aux normes de nombreux équipements, ainsi que la mise en place d’une véritable supervision permettant de détecter les dérives et priorise les interventions. GESTION DU PATRIMOINE Grâce à la mise en oeuvre des solutions Schneider Electric, des outils de suivi et de supervision ont été mis en place à partir de deux postes centralisés, un pour Supélec, un pour Césal, dont l’indépendance est respectée par des accès sécurisés. MANAGEMENT Schneider Electric et son partenaire EDF fourniront un accompagnement global dans leur gestion et leur sensibilisation à la maîtrise de l’énergie : b Suivi, reporting des performances et assistance au personnel exploitant (hotline, interventions sur site) b Formation des personnels aux nouvelles installations et aux bonnes pratiques énergétiques b Sensibilisation des usagers : étudiants, enseignants-chercheurs et personnels, visant à l’amélioration des comportements pour générer encore plus d’économies. ENVIRONNEMENT La réduction significative des émissions de CO2 (environ tonnes CO2/an) témoigne de la «responsabilité globale» de Supélec, établissement de référence et de prestige pour les métiers de l’énergie. Exemples d’indicateurs pour le reporting : b Performance énergétique réelle b Surperformance b Emissions CO2 évitées

56 Rénovation de l’éclairage public 21 000 points lumineux
Efficacité Energétique: Collectivités Locales : Ville d’Amiens Rénovation de l’éclairage public points lumineux Plus de 30% d’économie d’énergie soit 6 750 GWh / 736 Tonnes de CO²/an 150 K€/an de gain sur facture Valorisation des CEE La solution Schneider : Lubio système de régulation tension 200 armoires de 12KVA à 36KVA télégestion par réseau GSM Client : - Ville d’Amiens - EP : PL Objectifs client : - réduire la facture NRJ et les coûts d’exploitation - participer à l’effort environnemental assurer la sécurité et le confort des citoyens Economie : k€ / an - 736 T de C02 / an Actions Mise en place solution Luio pilotage avec télégestion

57 Cycle de fonctionnement
Mise en marche Fonctionnement tension nominale Fonctionnement tension d ’économie Fonctionnement tension nominale Arrêt Tension nominale LUBIO Tension de démarrage Le cycle d ’une nuit type : Lorsque l ’ordre d ’allumage se produit, la tension en sortie de Lubio se positionne en dessus de la tension d ’amorçage d ’un ballast ferromagnétique (200V). Les lampes s ’allument lentement (5mn) pour limiter les surpuissance au démarrage des lampes. L ’éclairage fonctionne à pleine puissance avec une tension régulée pendant les heures de forte activité dans la rue (ex: de la tombée du jour à 23H00). Cette régulation de tension permet d ’éviter les surtensions qui sont à l ’origine de la réduction de la durée de vie des lampes. Ensuite commence une rampe de tension linéaire et progressive. La variation linéaire permet d ’éviter les phénomènes de décrochage des lampes lorsque la tension diminue. La variation progressive permet une réduction de puissance et donc de flux lumineux imperceptible par l ’œil humain. L ’éclairage fonctionne à puissance réduite, avec une tension régulée, afin de faire le maximum d ’économie d ’énergie (ex : de 23H00 à 6H00 du matin). Après une période réduite, Lubio remonte la tension toujours très lentement pour avoir un éclairage à pleine puissance le matin lorsque l ’activité dans la rue reprend. L ’extinction des lampes peut se faire brutalement sans danger pour la durée de vie des lampes. Tension d ’économie 5 mn 10 mn 10 mn

58 Efficacité énergétique active : des résultats significatifs
Procter & Gamble 10% d’économie sur la facture d’électricité et de Gaz par la mise en place de solutions à base de produits de mesure et logiciel d’analyse. - 10 % 25% d’économie d’énergie / ROI 2 ans par l’installation de variateurs de vitesse dans les Utilités et le Process Industriel - 25 % + 30 % puissance d’éclairage - 25 % de consommations d’énergie par la mise en place d’une GTB avec optimisation des postes chauffage et éclairage Tennis Stadium de Stockholm - 25 % PLASTIC OMNIUM - 24 % Engagement SE : - 20 % Résultats enregistrés : - 24 % ROI : < 2 ans par la mise en place d’un contrat global avec garantie de résultats Infos P&G : Sur le site d’Amiens, P&G met en œuvre un système SMS 1500. Objectif : réduire la facture de gaz et d’elec (4,5 M€ dont 2,5 d’élec). Installation : Logiciel SMS avec 10 points de mesure (PM 850) tous reliés via des passerelles EGX 100+ raccordement aux transducteurs de mesure de vapeur (pour dialoguer avec le SMS). Bénéfices client : détection des postes énergivores et interventions correctives Résultat : 450 KE d’économie en 6 mois (soit 10% de la facture globale). Des données disponibles pour reporting hebdomadaire à la direction Suite à ces résultats, la direction à mis à l’étude la généralisation de la mesure sur d’autres sites du groupe. Infos Thermal Ceramics Europe Fabricant de matériaux d’isolation thermique type « fibres de verre ». Pour sa fabrication, Thermal Ceramics possède trois fours de fusion d’une puissance de 3,2 Mw. En sortie de ces fours, la fibre de verre est plaquée sur un tapis au moyen d’un courant d’air puissant à l’aide de 2 ventilateurs 160Kw équipées de ventelles partiellement fermées. L’adjonction de 2 variateurs de Vitesse sur ces ventilateurs a permis une régulation plus fine de la puissance de ventilation tout en respectant les conditions optimum de production . A noter : Les économies d’énergie ainsi générées, soit 25%, ont permis à Thermal Ceramics d’amortir l’installation en moins de 2 ans. Depuis, la généralisation des équipements GreenVerter sur les lignes de refroidissement de la « fibres de verre », d’une puissance de 30 Kw ont également été installés avec la même rentabilité. Les autres lignes de fabrication sont en cours de réalisation. Infos Tennis Stadium Contexte : - Le plus vieux court de Tennis européen, première brique posée en 1896. - Les propriétaires ont fait appel à nos services afin d’agir sur l’éclairage. Parole de clients : - “Les solutions KNX de Schneider nous ont permis d’augmenter l’éclairage de 150 à 500 lux, et tout à fait étonnant, dans le même temps de baisser la consommation d’énergie de 25%” Anders Nyström - Directeur Général du Tennis.Stadium - “Au final, il apparaît que les économies d’énergie sont même plus importantes qu’escomptées dans nos premiers calculs” Peter Berggren – Responsable de l’entreprise d’installations électriques du projet. Résultats obtenus : Tripler la puissance d’éclairage : de 150 Lux à 500 Lux Réduire la consommation d’énergie de 25% De quelles manières Schneider Electric a obtenu ces résultats : Maintenant, éclairage et chauffage sont pilotés automatiquement par une supervision disposée à la réception L’opérateur à la réception déclenche facilement un scénario pour une occupation de 2h00 à partir du superviseur. Eclairage et le chauffage s’ajustent automatiquement Dès que la session est terminée, un scénario intermédiaire se met en place avec un “demiéclairage” permettant aux joueurs de plier leurs bagages en toute sécurité et confort. Après leur départ, les lumières s’éteignent automatiquement Dans la nuit, éclairage et chauffage sont préprogrammés à un niveau bas. Montée en température automatique avant l’arrivée des premiers joueurs Infos Plastic Omnium Partant du constat que le coût de l’énergie représente plus de 50% du prix de revient d’une pièce plastique injectée, la Direction générale de Plastic Omnium a lancé une vaste opération à l’échelle mondiale de réduction des dépenses énergétique. Le fonctionnement d’une presse à injecter nécessite une grande puissance hydraulique au moment de la fermeture du moule et pendant l’injection. Elle n’est plus nécessaire durant les phases suivantes du processus. L’enjeu et l’engagement de Schneider Electric était de réduire de 20% la consommation d’énergie. La rentabilité d’une telle opération reposait sur un Retour sur Investissement < 2 ans. En cas de non atteinte de ces objectifs, Schneider Electric était passible de pénalités La première phase de ce contrat portait sur 29 presses à injecter. Sur chacune des presses des équipements à base de Variateur de Vitesse de type GreenVerter ont été installés avec succès. L’engagement de résultat de Schneider Electric fût dépassé avec 24% d’économie d’énergie. Fort de cette confiance acquise, Plastic Omnium a confié à Schneider Electric le déploiement de ce type de solution à l’ensemble de ses applications : Presses à Injecter Circuits d’eau de refroidissement Compresseur d’air Pompes à vide Centrales de Traitement d’air

59 Les actions de Schneider Electric
Schneider investi pour la structuration du marché et notamment de la filière électrique à différents niveaux: Formation des metteurs en œuvre Prescription auprès des filières de prescription (bureau d’études, promoteurs, architectes, enseignement,…) Actions de sensibilisation auprès des instances syndicales Actions de lobbying dans le cadre du Grenelle de l’Environnement et de la future RT 2010 Communication auprès des clients finaux

60 Perspectives Le contrôle actif se positionne en pôle position
Des opportunités de croissance fortes avec l’explosion de l’économie verte La rénovation des bâtiments moyens: un enjeu pour la filière électrique qui peut imposer sa légitimité La convergence présente de réelles opportunités pour les experts du courant faible De nouvelles valeurs ajoutées pour les utilisateurs et occupants Un industriel qui vous accompagne


Télécharger ppt "Solutions et Services d’Efficacité Énergétique"

Présentations similaires


Annonces Google