La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Www.barrault-recherche.com LA MAITRISE DES COUTS PAR LA MAITRISE DES ENERGIES ET FLUIDES SKF : Conférence ATEE du 1er Décembre 2005.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Www.barrault-recherche.com LA MAITRISE DES COUTS PAR LA MAITRISE DES ENERGIES ET FLUIDES SKF : Conférence ATEE du 1er Décembre 2005."— Transcription de la présentation:

1 LA MAITRISE DES COUTS PAR LA MAITRISE DES ENERGIES ET FLUIDES SKF : Conférence ATEE du 1er Décembre 2005

2 NOS ACTIVITES NOS PRESTATIONS: - Expertise, diagnostic instrumenté - Conseil, Ingénierie - Métrologie - Campagnes de mesures - Détection de fuites de gaz (azote, argon, air comprimé,…) - Formation « pilote énergies » NOS FOURNITURES: - outil d aide au suivi et à l expertise: BARexpert - outil d aide au suivi et à l expertise: BARexpert - moyens de mesures

3 NOS MOYENS LE HAVRE LE HAVRE ANGERS ANGERS BEAUNE BEAUNE implantation actuelle: - implantation actuelle: - l équipe:. 11 Ingénieurs. 3 Techniciens Supérieurs. 2 Secrétaires. le Gérant + un réseau de compétences - rayon d action: National et international - matériel: moyens de mesures importants (jusqu à 8 campagnes de mesures simultanées) Eau et industrie BARRAULT RECHERCHE AR2EB2I « Utilities performances » LYON LYON

4 NOS DOMAINES D INTERVENTION TOUS SECTEURS DE LINDUSTRIE (98% de notre activité) Air Comprimé, Chaud, Froid, Vide, eau, Process, etc... TOUTES UTILITES ET PROCEDES THERMIQUES Quelques références: Groupe Danone, Groupe Bongrain, Groupe Stalaven, Rians, Groupe Lactalis, Ferrero, Masterfoods, Marie St Hubert, Groupe PSA, Michelin, Gevelot Extrusion, Lemforder, Valeo, Mobil oil, IBM, Flextronix Georgia Pacific, UPM, Boerhinger Ingelheim, Saint Gobain, Essilor, Holophane, Arcelor, PAM, Tarkett Somer, Onduline, CEA, Eurodisneyland, etc…

5 NOTRE APPROCHE Depuis les énergies primaires: electricité, gaz, fuel, charbon,… Via toutes les Utilités chaleur Froid Vide Air comprimé eau Vapeur, eau surchauffée, eau chaude, fluide thermique, … Eau glacée ou glycolée, détente directe, climatisation,… Jusquau process Ventilation

6 Quelles actions pour quels résultats ? Réduire quels coûts: 1.Les consommations dénergies. 2.Les coûts de maintenance. 3.Les dépenses dInvestissement: - si lon est dans une démarche dinvestissement: en maîtrisant au mieux le budget disponible (ni trop gros, ni trop faible) - en permettant une exploitation ultérieure efficace - en prolongeant la durée de vie des matériels en place - en récupérant de la capacité sur linstallation 4.Des gains de qualité et de productivité.

7 Quelles actions pour quels résultats ? Il existe différents niveaux d intervention: 1. le pré diagnostic énergétique 2. l expertise instrumentée approfondie 3. L étude de faisabilité (Ingénierie)

8 PLANNING TYPEPrédiagnostic rapport Expertiseapprofondie Rapport Ingénierie Assistance Technique Expertiseapprofondie Rapport …… Durée et moyens dintervention 1 semaine / site 2 à 3 semaines 8 jours/ingénieur présence / site au moins équivalente à la durée des mesures 3/4 semaines Suivant complexité Niveau de sollicitation en interne. Maintenance: 15-20%. Travaux Neufs, Fabrication et Direction: ponctuellement. Maintenance: 20%. Travaux Neufs et Fabrication: 5-10%. Direction: 2 à 8% 15 jours/ingénieur

9 De limportance dune bonne Ingénierie OBSERVATION GENERALE: Beaucoup des pistes doptimisation identifiées dans le cadre de nos missions de diagnostic ont pour origine un défaut dIngénierie Par manque de temps parfois, par manque de moyens aussi, mais surtout parce que lindustriel na pas suffisamment conscience des conséquences techniques et économiques: lIngénierie dun projet « Utilités » est en général largement galvaudée. Estimation grossière du besoin (et des capacités existantes) Consultation des quelques constructeurs et installateurs Vérification de la conformité des offres à la demande exprimée: « auto-satisfaction » Alternatives techniques et technologiques ? Négociation commerciale. Sur quelles bases ? Acheteur Technicien? Réception de linstallation ? Il y a du froid au bout du tuyau? « Merci et au revoir »

10 De limportance dune bonne Ingénierie Or, les apports dune bonne Ingénierie se situent à plusieurs niveaux: Dimensionnement de linstallation ou du matériel Éventail des alternatives techniques et technologiques Bien caractériser sa commande - -tout le potentiel existant est-il déjà pleinement exploité? optimisation de lexistant (analyse) - - les capacités réelles de lexistant (mesures) - - le profil des besoins actuels et de leur évolution (mesures et analyse) Ce qui suppose de déterminer Ce qui suppose de - - ne pas reproduire automatiquement le schéma antérieur - - avoir un avis argumenté et indépendant sur chaque alternative: points forts/points faibles. Appui pour lacheteur. - - caractéristiques: capacité et performance énergétique - - définition des futures conditions de réception Réception de linstallation Essais et mesures en présence du Fournisseur, sur la base de moyens correctement définis et mis en oeuvre: si possible mesures normalisées

11 Groupe SKF Usine de Fontenay le Comte RETOUR DEXPERIENCE SUR LE PROJET DOPTIMISATION ENERGETIQUE DU SITE

12 Retour d expérience site de SKF Fontenay le Comte PRE-DIAGNOSTIC ENERGETIQUE Expertise production frigorifique Expertise production frigorifique Etude plan de mesurage Etude plan de mesurage Expertise Climatisation Expertise Climatisation BARexpert BARexpert Expertise air comprimé Expertise air comprimé Expertise centrale hydraulique Expertise centrale hydraulique Expertise chaufferie Expertise chaufferie Convention dintéressement / 2 ans Objectif initial: 215 k/an Contrainte SKF: TBR <1 an Formations, Conseil, Ingénierie,... 10/ / / /2005

13 Principe de la convention dintéressement lidée première de cette convention est de ne pas simplement partager une économie, mais de fonder ce partage sur un critère de rentabilité. Dans le cas présent, un objectif ambitieux de 1 an de Temps Brut de Retour (TBR) maximum a été fixé. Cela signifie concrètement que le partage (50/50) des économies nintervient que sur les économies représentant la différence entre le temps brut de retour annuel réellement obtenu, mesures à lappui, et ce seuil maximum. Durée de la convention: 2 ans.

14 Validation au terme de chaque trimestre de lévolution des résultats sur la base des mesures: Principe de la convention dintéressement Gain annualisé (base prix énergie fin 2002) Montant net investi (études + capteurs + BARexpert + travaux ou investissement recommandés (hors maintenance) – aides perçues) - = Base de lintéressement

15 PRINCIPALES VOIES DOPTIMISATIONECONOMIES ANNUELLES VALIDEES (base prix énergie 2002) HYDRALIQUE 40 et 70 bar Optimisation de la régulation du parc des pompes 40 et 70 bar 8,23 k/an Froid et climatisation -Optimisation des régulations. - Optimisation de la GTC. - Réduction du niveau de renouvellement dair, adaptation suivant les zones - Action sur les consignes de température de soufflage -Arrêts de circulateurs 34 k/an GAINS ENERGETIQUES REALISES

16 PRINCIPALES VOIES DOPTIMISATIONECONOMIES ANNUELLES VALIDEES (base prix énergie 2002) CHAUFFERIE - Amélioration de consignes de température - Optimiser la modulation des brûleurs - Régulation sur température extérieure - Suppression dune pompe primaire - adaptation des cascades 93 k/an AIR COMPRIME - Optimisation de la régulation en Centrale. - Réduction de la pression en Centrale et sur le réseau. - Action sur les fuites dair comprimé - Limitation des usages anormaux ou inappropriés (ex: contrôle dimensionnel) 223 k/an GAINS ENERGETIQUES REALISES

17 GAINS ENERGETIQUES REALISES BILAN DE LOPERATION GAINS ANNUELS VALIDES MONTANT NET GLOBAL INVESTI OBJECTIF INITIAL 215 k/an 358 k/an 117 k/an BILAN NET (à prix énergie constant) 241 k/an

18 ACTIONS COMPLEMENTAIRES Ingénierie: - Dimensionnement (mesures) et implantation (conception) dun nouveau groupe froid en sous-sol - Climatisation du bâtiment WAT Conseil: - recadrage et renégociation du contrat de maintenance chaufferie/groupes froid Formation: - « pilote énergies »

19 Merci de votre attention

20 Diagnostic hydraulique Capteurs associés Moyens de suivi et danalyse Diagnostic instrumenté chaufferie Capteurs associés Diagnostic instrumenté air comprimé Capteurs associés Diagnostic instrumenté Froid et climatisation Capteurs associés BARexpert© Subventionné par l' ADEME Système cohérent de gestion de l'énergie

21 Synoptique AIR COMPRIME

22 Synoptique RESEAU AIR COMPRIME

23 AIR COMPRIME

24

25 Synoptique HYDRAULIQUE

26 Schéma de principe

27 CHAUFFERIE

28 CHAUFFERIE


Télécharger ppt "Www.barrault-recherche.com LA MAITRISE DES COUTS PAR LA MAITRISE DES ENERGIES ET FLUIDES SKF : Conférence ATEE du 1er Décembre 2005."

Présentations similaires


Annonces Google