La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/061 THERMIQUE BÂTIMENT Module Équipement Technique 1 : ET1 K:\public\enseignement\semC\ETB\Module ET1 K:\Docs\RT2000.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/061 THERMIQUE BÂTIMENT Module Équipement Technique 1 : ET1 K:\public\enseignement\semC\ETB\Module ET1 K:\Docs\RT2000."— Transcription de la présentation:

1 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/061 THERMIQUE BÂTIMENT Module Équipement Technique 1 : ET1 K:\public\enseignement\semC\ETB\Module ET1 K:\Docs\RT2000

2 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/062 Module ET 1 Thermique Bâtiment Responsable du module : Pallier Jean-Marie -Tél : Mel : Parcours:Place dans le parcoursFinalité du module DUT Génie CivilSemestre C – UE : Sciences et Technologie 3Tronc commun Pré–requis nécessaires : - P 1, P 2, P3, P4 Heures : 28 h de cours 2 h de contrôle 10 h de travail personnel Crédits : 2 Modalités dévaluations : - Contrôle de synthèsecoefficient Compte-rendus de Travaux Pratiquescoefficient 0.4

3 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/063 Objectifs (compétence - savoir faire) Connaître les bases de la RT2000 Connaître les bases du confort thermique Savoir effectuer le bilan thermique dhiver dun bâtiment Savoir calculer une puissance de chauffage Connaître les bases du transfert dhumidité Savoir concevoir une installation de VMC Avoir des notions de thermique dété et connaître lapproche environnementale Niveau dacquisition des connaissances InformationCommunicati on Maîtrise X X X X X X X X X X X X Programme

4 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/064 THERMIQUE BÂTIMENT Généralités

5 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/065 Généralités : PANORAMA DES ENERGIES

6 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/066 Tableau de conversion 1 GJ = kWh

7 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/067 Consommation dénergie en France (chiffres 2004) Consommation totale dénergie : 216 Mtep (+70%/1973) Croissance (-0.1 %) Résidentiel-tertiaire : 46.7% Transport : 24.9% Industrie : 28.8 % Agriculture : 1.6%

8 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/068 Secteur résidentiel et tertiaire Electricité : 33 % Gaz naturel : 30 % Pétrole : 23 % Energies renouvelables : 13 % (Bois principalement) Charbon : 1%

9 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/069 Part du secteur résidentiel et tertiaire en Europe Royaume Uni : 50 % Norvège : 49 % Hollande : 46 % France : 46 % Allemagne : 43 % Italie : 30 % U. E. : 40 %

10 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0610 Répartition de la consommation du secteur résidentiel en France Chauffage : 55 % E.C.S. : 16 % Cuisine : 6 % Electricité : 22 %

11 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0611 Gaz à effet de serre CO2 : 60 % CH4 + NOx : 20 % Ozone (troposphère) : 10 % CFC : 5 %

12 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0612 Émission de CO2 (en t/hab)

13 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0613 Émission de CO2 en France Total : 105 Millions de tonnes en 2003 Secteur résidentiel et tertiaire : 26 % Transport : 39 % Industrie-Agriculture : 21 % Conférence de Kyoto : réduction de 5 % de la production de gaz à effet de serre en 2010/1990 dans 38 pays développés (France - 8%)

14 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0614 Projections (en Mtep) Charbon Pétrole Gaz naturel Electricité -Hydrau+éol. -Nucléaire E. renouvelables Consommation Totale Consommation délectricité (en TWh)

15 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0615 QUALITE DE LAIR VENTILATION

16 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0616 Qualité de lair :

17 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0617 Nécessité de ventiler : Maintien des conditions de teneur en poussière et en produits gazeux compatibles avec les conditions de confort thermique et acoustique Moyen : évacuation de lair vicié apport dair neuf « propre » Types de ventilation : naturelle simple flux double flux

18 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0618 Critères de selection :

19 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/ Cas de lhabitat : Arrêté de 82 : ventilation générale et permanente entrée dair dans les pièces principales extraction dans les pièces techniques circulation de l air des pièces principales vers les pièces techniques débits d extraction minimaux imposés en fonction du nb de pièces principales, de la nature et du nb des pièces de service des systèmes de régulation de débit fonction de la pollution exigences acoustiques et de sécurité incendie exigences liées au type de combustible (VMC gaz)

20 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/ Cas de lhabitat : Arrêté de 82 : Débits extraits minimaux

21 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0621 Arrêté de 82 : n Débits dextraction minimaux si dispositifs individuels de réglage n Débits minimaux si dispositifs mécaniques de réglage fonction de la pollution de lair intérieur

22 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/ Cas de lhabitat : exemples de solutions n V.M.C. –entrées dair dans les pièces principales –extraction dans les pièces de service –Bonne étanchéité à l air des parois extérieures

23 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0623 Principe : VMC Simple flux : ventilateur : Réseau dextraction : Bouche dextraction : Bouche dentrée dair

24 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0624 n Equipements : V.M.C. Simple flux : Bouche dextraction réglable : entrée d air autoréglable : ventilateur

25 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0625 Entrée dair autoréglable : n Forte perte de charge –débit indépendant de la pression du vent et de l effet de thermo-siphon Possibilité de traitement acoustique

26 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0626 Bouche dextraction autoréglable n Fonctionnement : Quand p croit la membrane silicone se dilate réduction de la section débit constant

27 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0627 Perméabilité à lair des ouvrants n Classement des fenêtres et des portes en fonction du débit pénétrant sous différentes valeurs de p n Classement des coffres de volet roulant en fonction du débit pénétrant sous différentes valeurs de p

28 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0628 Ventilation double-flux n Principe : : échangeur de chaleur : il permet de transférer la chaleur de lair extrait à lair neuf. Il peut être thermodynamique (PAC) : ventilateur dextraction : ventilateurdinsulflation : réseaux

29 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0629 Ventilation hygro-réglable n Principe : : ventilateur : Réseau dextraction : Bouche dextraction réglable : Bouche dentrée dair réglable

30 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0630 n Equipements : Ventilation hygro-réglable : Bouche dextraction autoréglable : entrée dair autoréglable : ventilateur

31 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0631 Ventilation hygro-réglable n Fonctionnement des entrées dair: débit d air controlé par un volet couplé avec une tresse dont la longeur dépend de l humidité de l air intérieur et de l air extérieur 2 positions : plaine et montagne

32 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0632 Ventilation hygro-réglable n Fonctionnement des bouches dextraction : Lorsque l humidité diminue la membrane silicone se dilate diminution de la section diminution du débit 2 positions : plaine et montagne

33 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0633 Ventilation hygro-réglable n ventilateur :

34 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0634 Ventilation hygro-réglable n Fonctionnement : Jour Nuit

35 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/ Cas des bâtiments de bureaux : Circulaire de 78 : locaux à pollution non spécifique locaux à pollution spécifique valeurs du débit minimal d air neuf à introduire définit par occupant en fonction de la destination du local. Ex : locaux de bureaux : 18 m 3 /h et par occupant (air à 20°C, 1.2 kg/m 3 ), idem pour les locaux universitaires

36 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0636 Cas des bâtiments de bureaux : Exemples de solutions VMC simple flux

37 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0637 Cas des bâtiments de bureaux : Exemples de solutions VMC double flux

38 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0638 RT 2000

39 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0639 Généralités : Bilan dhiver p : flux de chaleur échangé par transmission Q : débit de renouvellement dair pénétrant dans le local r : flux de chaleur échangé par renouvellement dair P : Puissance de chauffage Bilan thermique : P = p + r Ti = cste> Te (hiver) Ti P Q r P P Te = cste

40 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0640 Généralités : Bilan dhiver On appelle déperdition de chaleur le flux « perdu » par le local compté >0 P = déperditions = DEP + DER DEP : déperditions par les parois DER : déperditions par renouvellement dair DP : déperditions par les parois pour 1°C décart entre Ti et Te DR : déperditions par renouvellement dair pour 1°C décart entre Ti et Te

41 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0641 RT2000 … UN PEU DHISTOIRE les réglementations précédentes 1974 coef. G résidentiel DEPERDITIONS 1976 coef. G1 non résidentiel DEPERDITIONS 1980label haute isolation (résidentiel)

42 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0642 RT2000 … UN PEU DHISTOIRE les réglementations précédentes 1982coef. G et B résidentiel BESOINS 1983labels HPE & solaires (résidentiel)

43 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0643 RT2000 … UN PEU DHISTOIRE les réglementations précédentes 1988 coef. GV, BV et C résidentiel CONSOMMATIONS (reconduction HPE) coef. G1 non résidentiel DEPERDITIONS

44 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0644 RT2000 ENJEUX : Pourquoi une nouvelle réglementation ? lutter contre leffet de serre et économiser lénergie maîtriser les charges améliorer le confort simplifier pour mieux appliquer favoriser la compétitivité des industriels français

45 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0645 RT2000 ENJEUX : Effet de serre et économies dénergie â accords internationaux (Rio et Kyoto) â 1/4 du CO 2 en France dû aux bâtiments â le secteur du neuf comme entraînement de lancien

46 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0646 RT2000 ENJEUX : Maîtriser les charges n maîtrise du coût global, charges financières et dexploitation comprises n réglementation performancielle pour tendre à optimiser les coûts de construction

47 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0647 RT2000 ENJEUX : Améliorer le confort en hiver, limiter les effets de parois froides, les infiltrations et les points froids (ponts thermiques) en été, assurer une ambiance supportable en bâtiment non climatisé

48 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0648 RT2000 ENJEUX : Simplifier pour mieux appliquer n nombre de textes réduit n même règle pour le résidentiel et le tertiaire n recours à un logiciel dapplication ou à une solution technique

49 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0649 RT2000 REPONSES : Rehaussement des exigences n à hauteur des bonnes pratiques en résidentiel n le tertiaire hissé au niveau du résidentiel De nouveaux gisements déconomies n les ponts thermiques, la perméabilité à lair et en 2003, la climatisation non résidentiel : les systèmes de chauffage, dECS et déclairage

50 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0650 RT2000 DES PROGRES NOTABLES : Logement jusqu à -20% par rapport au règlement de 1988 de 0 à - 5% par rapport aux pratiques actuelles Non résidentiel –jusqu à - 50% par rapport au règlement de 1988 –de 0 à -20% par rapport aux pratiques actuelles

51 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0651 RT2000 LES TEXTES : –décret RT 2000 (29/11/2000; JO 30/11/2000) réformant le CCH –arrêté RT 2000 dapplication (29/11/2000; J.O 30/11/2000) décrivant les exigences –arrêté (01/12/2000) donnant les méthodes de calcul fournies par le bulletin officiel (fascicules spéciaux n°2007 : Th-C n°2007- bis : Th-E, décembre 2000)

52 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0652 RT2000 MODALITES : Champ dapplication (décret n° du 29/11/2000, article 2 relatif à la modification de la section IV du chapitre 1er du titre 1er du Code de la Construction et de l Habitation) Applicable depuis le 2 juin * à tous les bâtiments neufs résidentiels et non résidentiels, sauf : ë les bâtiments dont la température intérieure 12°C ë les bâtiments climatisés ou chauffés en raison dun processus industriel ë les piscines, patinoires et bâtiments délevage (*) date du dépôt de permis de construire

53 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0653 RT2000 MODALITES : Se conformer aux exigences suivantes: n limitation des consommations C C ref n limitation de linconfort dété Tic Tic ref n performances minimales ou garde-fous dont : U bât 1.3 U bât-ref. Ce coefficient caractérise les qualités disolation thermique des différentes parois du bâtiment

54 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0654 RT2000 MODALITES : 2 modes dapplication adaptés à des acteurs différents n Calculs n Application dune solution technique agréée

55 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0655 RT2000 Références et garde-fous sur : w lisolation w les apports solaires w la perméabilité à l air w la ventilation w le chauffage w leau chaude sanitaire w léclairage w la climatisation

56 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0656 RT2000 Les Labels HPE : Applicable à lhabitat et au tertiaire 2 niveaux de performance : C < Cref – 8% = niveau HPE C < Cref – 15% = niveau THPE facteur dinnovation et préfiguration de la RT 2005 mêmes types dorganismes certificateurs que pour les anciens labels

57 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0657 RT2000 Demain : n en 2003, la prise en compte des consommations de climatisation (pas encore faite) n la RT 2005 : –même méthode de calcul –capitalisation des innovations issues des labels HPE –renforcement des exigences ponts thermiques

58 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0658 RT2000 Sujets à traiter : n enveloppe n ventilation n chauffage n eau chaude sanitaire n éclairage (non résidentiel)

59 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0659 RT2000 Avant / Après : Isolation de référence indépendante de lénergie n Calcul par bâtiment pour tous les secteurs n Coefficient Ubât pour tous les secteurs Coefficient Ubât : simple étape de calcul du coefficient C Isolation de référence fonction de lénergie n Calcul par logement (résidentiel) ou par bâtiment (tertiaire) n Coefficients GV (résidentiel) ou G1 (tertiaire) n Coefficients GV ou G1 : exigence réglementaire RT 2000RT 88

60 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0660 RT2000 U bât remplace GV et G1 n U bât –caractérise leffort d isolation –est indépendant de la ventilation –représente les déperditions par les parois du bâtiment divisées par la surface des parois déperditives –intègre les ponts thermiques –tient compte des pertes vers les locaux non chauffés –est exprimé en [W/(m².K)]

61 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0661 RT2000 Calcul de U bât-ref ai Ai + aj L j U bât-réf = A ai (i de 1 à 7) et aj (j de 8 à 10) = coefficients U et de référence ou « droit à déperdre » (cf. arrêté article 10)

62 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0662 RT2000 U bât-ref 0,47 0,30 0,43 1,50 2,60 2,35 0,50 0,7 maisons 0,9 autres 0,7 maisons 0,9 autres 0,40 0,23 0,30 1,50 2,40 2,00 0,50 0,7 maisons 0,9 autres 0,7 maisons 0,9 autres Surfaces a1 murs a2 combles a3 terrasses a4 plancher bas a5 portes a6 baies sans fermetures a7 baies avec fermetures Liaisons périphériques a8 planchers bas a9 planchers intermédiaires a10 planchers hauts H3H1 & H2

63 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0663 RT2000 Calcul de U bâtref Zones H1 et H2 1,5 2,0 2,4 0,5 0,9 0 0,7 0,5 0,230,30 0,40 0,30

64 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0664 RT2000 Les garde-fous 2,9 Fenêtre Portes fenêtres Façades rideaux Uw < 2,9 Ponts thermiques moyens planchers hauts, bas, intermédiaires Maisons: <0,99 Collectifs: < 1,1 Autres < 1,35 en 2004 Toiture sous comble et rampants U <0,30 toitures terrasses béton U < 0,36 autres toitures U < 0,47 Mur U<0,47 Plancher bas sur extérieur U <0,36 sur vide sanitaire U < 0,43 sur terre plein: 1,5 m isolation périphérique R > 1,4

65 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0665 RT2000 U bât U bât = ( U.b.A +.b.L) / A U = coefficient de déperdition surfacique associé à la surface A de la paroi déperditive = coefficient de déperdition linéique associé à la longueur L de la liaison b = coefficient de réduction de température (b=1 si paroi extérieure et b<1 si paroi sur local non chauffé)

66 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0666 RT2000 Th-U Fascicule 1/5 COEFFICIEN T U bât Th-U Fascicule 2/5 MATERIAUX Th-U Fascicule 3/5 PAROIS VITREES UwUw Th-U Fascicule 4/5 PAROIS OPAQUES UpUp Th-U Fascicule 5/5 PONTS THERMIQUE S REGLES Th-U : Ubat

67 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0667 Généralités : CONFORT THERMIQUE

68 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0668 Définitions : â Confort thermique : sensation complexe produite par un système de facteurs physiques, physiologiques et psychologiques conduisant l'individu à exprimer le bien être de son état. â L'insatisfaction, source d'inconfort, peut être globale ou locale. â La sensation de confort thermique demeure personnalisée. â Une ambiance confortable est une ambiance dans laquelle l'individu peut maintenir constante sa température corporelle (homéothermie) sans avoir recours de manière perceptible à des mécanismes thermorégulateurs de lutte contre le chaud ou le froid.

69 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/ Notions de métabolisme : Le corps humain est un moteur thermique : Source chaude : aliments ingérés Source froide : ambiance QIQI W Q II M = Mth + W et Rth<20%

70 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0670 Valeurs :

71 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/ Les échanges thermiques du corps humain avec l'ambiance : Convection respiratoire Ecr Humidité respiratoire Ecr Sudation Esd Convection Ecv Conduction Ecd Rayonnement Ery Perspiration de la peau Eps

72 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/ Ecv : convection à la surface du corps Modèle du Prof. FANGER Ecv = h cv. S cv. (T v - T a ) h cv : coefficient d'échange convectif entre le corps et l'air ambiant âh cv = max [ 2.38 (T v - T a ) 0.25 ; Va 0.5 ] âVa : vitesse de l'air îS cv : surface du corps soumise aux échanges convectifs âS cv = F v S D âS D : Surface du corps humain (S D = p t ) âp : poids en kg ât : taille en m âF v : facteur de vêture ( F v = R v ) âR v : résistance de la vêture

73 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/ Ecv : convection à la surface du corps Modèle du Prof. FANGER Ecv = hcv. Scv. (Tv - Ta) h cv : coefficient d'échange convectif entre le corps et l'air ambiant îS cv : surface du corps soumise aux échanges convectifs îT v : température du vêtement, fonction notamment de la température cutanée, du métabolisme thermique et de la résistance de la vêture îT a : température de l'air ambiant

74 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0674 Valeurs de la résistance de vêture Rv :

75 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/ Ecv : rayonnement à la surface du corps Ery = hry. Sry. (Tv - Trm) îh ry : coefficient d'échange radiatif entre la surface du corps et les parois environnantes ( de l'ordre de 5.75 W/ m 2.°C) îS ry : surface du corps échangeant par rayonnement âS ry = F p F v S D (F p : facteur postural) âS D : Surface du corps humain îT rm : température radiante moyenne â T rm = T si S i / S i â T si : température de la surface S i

76 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/ Ecr : convection respiratoire Chaleur sensible de lair expiré : Ecr = Mth. (34 - Ta) 2.4. Ehr : rejet dhumidité respiratoire Chaleur latente évacuée par lair expiré : Ehr = Mth. ( Pv) îP v : pression partielle de vapeur deau de lair ambiant, liée à lhumidité relative par : = Pv/Pvs avec Pvs : pression de vapeur saturante fonction de Ta

77 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/ Eps : perspiration Diffusion de vapeur au travers de la peau Fonction de lhumidité de lair ambiant 2.6. Ecd : échange par conduction Limité dans lhabitat à léchange entre les pieds et le sol négligeable

78 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/ Esd : sudation Transfert de chaleur et de masse vers lambiance proportionnel à l activité du sujet Esd = 0.42 (Mth - 105) âsi Esd>47[W] alors la sudation devient sensible et inconfortable âsi Mth = 220 [W] : astreinte sudorale limite âsudation : mécanisme thermorégulateur de lutte contre le chaud

79 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/ Équation déquilibre : Elle traduit léquilibre des échanges du moteur thermique corps humain avec lenvironnement en négligeant le travail mécanique. Mth = Ecr + Ehr + Eps + Ecd + Ecv + Ery + Esd Confort thermique si : â Esd <= 47 [W] â pas de frisson

80 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/ Équation déquilibre : Mth = Ecr + Ehr + Eps + Ecd + Ecv + Ery + Esd Le confort thermique dépend donc de 2 types de paramètres : âceux liés à lindividu : ëMétabolisme fonction de lactivité ëRésistance de vêture â ceux liés à lambiance : ëTempérature de lair : Ta ëTempérature radiante moyenne des parois : Trm ëVitesse de lair : Va ëHumidité relative de lair : a

81 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/ Température résultante sèche : Cas des espaces chauffés par un système statique qui nagit que sur Ta et Trm : E cv + E ry = h cv. S D (T v - T a ) + h ry. S D (T v - T rm ) = h. S D (T v - T rs ) et : Cas de lhabitat : Trs =.55 Trm Ta

82 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/ Température résultante sèche : Cas de lhabitat : Trs =.55 Trm Ta Trs (Trm + Ta)/2 Mesure : Thermomètre résultant : Sphère « noire » de 12 cm de diamètre Température opérative : Ta = Trm = Trs = Top

83 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/ Vote moyen prévisible : Défini comme le vote moyen dun groupe dindividus sur léchelle de confort suivante Pourcentage mini dinsatisfaits : P.P.D.min = 5%

84 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/ Exemples :

85 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0685

86 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0686

87 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0687

88 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/ Normes de confort (NF X35-203) : Conditions hivernales : PPD<10% q M = 125 W (activité légère ) q Rv = m 2 °C/W (Tenue d'intérieur d'hiver) q 600 Pa < Pv < 1800 Pa ( Pv : pression de vapeur de l'air ambiant) q 20 °C <= Top <= 24 °C (Top : température opérative de l'ambiance) et dans la zone d'occupation, zone comprise entre deux plans horizontaux situés à 10 cm et 1.8 m du sol et non à proximité immédiate des parois : q Trs entre 10 cm et 1.8 m < 3 °C (différence de température tête- pied) q Température de surface du sol comprise entre 19 et 26 °C q Vitesse moyenne de l'air Va < 0.15 m/s q asymétrie de température de rayonnement de surfaces verticales < 10 °C par rapport à un élément plan vertical à 0.6 m au dessus du sol q asymétrie de température de rayonnement d'un plafond tiède< 5 °C par rapport à un élément plan horizontal à 0.6 m au dessus du sol

89 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/ Normes de confort (NF X35-203) : âConditions estivales : PPD<10% r M = 125 W (activité légère) r Rv = m 2 °C/W (Tenue d'intérieur d'hiver) r 600 Pa < Pv < 1800 Pa ( Pv : pression de vapeur de l'air ambiant) r 23 °C <= Top <= 26 °C (Top : température opérative de l'ambiance) et dans la zone d'occupation, zone comprise ente deux plans horizontaux situés à 10 cm et 1.8 m du sol et non à proximité immédiate des parois : r Trs entre 10 cm et 1.8 m < 3 °C (différence de température tête-pied) r Température de surface du sol comprise entre 19 et 26 °C r Vitesse moyenne de l'air Va < 0.25 m/s

90 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0690 THERMIQUE BÂTIMENT Climatologie

91 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/ Le rayonnement solaire : sol : hauteur du soleil sol : azimut/Sud conventions : Nord : sol = –180° Est : sol = -90° Ouest : sol = 90° Sud : sol = 0° Y sol Z X Zénith Sud Repères :

92 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0692 d varie de -23°27 à +23°27 Déclinaison : Axe de rotation Plan équatorial Direction des rayons solaires d

93 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0693 a hor : angle compris entre la direction du Sud et la direction du soleil à linstant considéré. temps solaire vrai (t sol,v ) : défini par rapport à langle horaire a hor : Angle horaire et temps : il est midi (t sol,v ) lorsque la hauteur du soleil est maximale

94 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0694 temps solaire moyen (T sol,m ) : Temps : EQT : équation du temps

95 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0695 temps universel (t uni ) : tsol,m au méridien origine Temps : Le soleil parcourant 360°/24 = 15°/h, en un lieu de longitude L il vient :

96 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0696 temps légal (t leg ) : fuseaux horaires de 15° Au sein de chaque fuseau le temps légal est le même Toutefois chaque pays a pu définir un décalage Temps : En France : hor = 1h en heure dhiver, 2h en été

97 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0697 Position du soleil : l : latitude d : déclinaison signe de sol = signe de l angle horaire 0 vers Ouest

98 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0698 Diagramme solaire : 12 h 13 h 14 h 15 h 16 h 17 h 18 h 19 h 11 h 10 h 9 h 8 h 7 h 6 h 5 h

99 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/0699 E 0 : éclairement produit sur une surface située aux confins de latmosphère qui reçoit le rayonnement solaire de manière normale. Constante solaire :

100 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/06100 m at : grandeur relative traduisant lépaisseur datmosphère traversée par le rayonnement solaire. Elle vaut 1 lorsque le plan récepteur est situé au niveau de la mer et que le soleil est au zénith. Masse atmosphérique : Pat : pression atmosphérique

101 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/06101 A incidence ï = 0 on a : Éclairement direct : esol traduit le trouble de latmosphère A incidence ï il vient :

102 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/06102 Cos î : par : inclinaison de la paroi par : azimut de la paroi /sud SUD Normale à la paroi î Plan horizontal par

103 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/06103 Cos î : Paroi horizontale Paroi verticale

104 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/06104 A incidence ï = 0 on a : Éclairement diffus : A incidence ï il vient :

105 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/06105 Valeurs : Éclairement global :

106 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/ Les ombres : Les masques distants lointains dus au relief et proches dus aux autres bâtiments Les masques immédiats dus en particulier au bâtiment sur lui-même.

107 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/06107 Analyse des masques lointains :

108 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/06108 Analyse des masques proches : façade ombre Style perpendiculaire à la façade A B D C AB : style AB = l sty AC = ombre du style CD = x sty DA = z sty

109 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/ Conditions climatiques : Température extérieure : t sol,v < 15h : t sol,v => 15h :

110 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/ Conditions climatiques : Température extérieure : emax : température maxi fonction du lieu emax : écart diurne fonction du lieu Lyon : emax = 33°C et emax : 11°C et teneur en humidité : r = kg/kgas

111 JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/ Conditions climatiques : Température intérieure : Cf confort : i = 25°C i de 40% à 65% pour une activité modérée


Télécharger ppt "JMP ET1-Thermique Bâtiment-05/061 THERMIQUE BÂTIMENT Module Équipement Technique 1 : ET1 K:\public\enseignement\semC\ETB\Module ET1 K:\Docs\RT2000."

Présentations similaires


Annonces Google