La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Direction de santé publique Dans le cadre de la conférence : Healing the Planet: Creating a Peaceful and Sustainable Future 25 novembre 2008 Gaz à effets.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Direction de santé publique Dans le cadre de la conférence : Healing the Planet: Creating a Peaceful and Sustainable Future 25 novembre 2008 Gaz à effets."— Transcription de la présentation:

1 Direction de santé publique Dans le cadre de la conférence : Healing the Planet: Creating a Peaceful and Sustainable Future 25 novembre 2008 Gaz à effets de serre, pollution de lair extérieur et santé publique

2 Stéphane Perron, MD, MSc, FRCPC Direction de santé publique, Montréal Professeur adjoint, DMSP, UdeM , poste 3291 Louis Jacques, MD, FRCPC Direction de santé publique, Montréal Hôpital thoracique de Montréal, CISTE Professeur agrégé, DMSP, UdeM , poste 3305

3 Plan Changements climatiques Émissions québécoises Impacts sur la santé Chaleur accablante Évènements climatiques extrêmes Pollution de lair extérieur Impacts santé Herbe à poux Approche de santé publique

4 Changements climatiques

5 Projection des concentrations de CO 2 et de la température mondiale moyenne jusquen 2100

6 Changements climatiques Émissions québécoises

7 Source : MDDEP, 2008

8

9

10 Changements climatiques Impacts sur la santé

11 Impacts potentiels des changements climatiques perspective internationale Impacts sur la santé Mortalité liée au climat Maladies infectieuses Qualité de lair/maladies respiratoires et cardiovasculaire Impacts sur lagriculture Rendement agricole Besoins dirrigation Impacts sur les forêts Modification des types de forêts Migration géographiques des espèces Impacts sur leau Réserves deau potable Qualité de leau Compétition pour leau Impacts sur les régions côtières Érosion des côtes Inondation des côtes Coûts vs protection des communautés côtières Espaces naturels et espèces Modification des zones écologiques Distance despaces naturels

12 Changements climatiques perspectives québécoises Épisodes de chaleur accablante Évènements climatiques extrêmes

13 Chaleur accablante

14 Mortalité quotidienne et température moyenne pour les grandes villes américaines du nord (lignes pleines) et du sud (pointilées)

15 Comparaison entre les décès quotidiens et la température moyenne à Paris pendant les années 2003 et

16 Montréal : vague de chaleur Juin 1994

17

18 Chaleur accablante Principaux impacts sanitaires lors des épisodes de chaleur accablante Impacts directs : Crampes musculaires Épuisement dû à la chaleur Mortalité par coup de chaleur Impacts indirects : Augmentation significative des décès et des hospitalisations chez les personnes âgées atteintes de maladies chroniques

19 Personnes vulnérables Personnes hospitalisées – 75 % des mortalités au Québec Enfants âgés de 0 à 4 ans Personnes âgées de 65 ans et plus atteintes de maladies chroniques Cardiovasculaires, respiratoires, cérébrovasculaires, rénales, neurologiques et diabète Prenant certains médicaments Personnes seules vivant au centre-ville Îlot de chaleur urbain Personnes ayant des problèmes de santé mentale

20 Impacts sanitaires : facteurs de risques environnementaux Logements non climatisés Vague de chaleur soudaine, humide et au début de lété (phénomène dacclimatation) Durant plusieurs jours avec température nocturne restant élevée (>25 o C) Interaction chaleur, pollens, smog, photochimique Taux de climatisation À Montréal20 % À Toronto60 %

21 Stratégies de prévention Population Information et éducation sur les mesures préventives (hydratation – climatisation) Système davertissement (veille) et dalerte (mobilisation) Appel à la vigilance Établissements du réseau de la santé Développer des façons de faire pour diminuer la charge thermique des pièces Planification des mesures durgence Intervention médicale précoce

22 Stratégies daction : selon le niveau de température Température normale Mise en place des mesures préventives Avertissement T o 30 o C et Humidex 40 o C Rappel des stratégies préventives Avis de santé publique Alerte T o 30 o C et Humidex 40 o C pendant 5 jours et 5 nuits consécutives Planification des mesures durgence

23 Mesures de protection : gestion de crise Activation des plans de mesures durgence du réseau Opération de solidarité : recherche et offre daide aux personnes à risque Mise en disponibilité dendroits exceptionnels pour se rafraîchir (centres dhébergement municipaux, centres dachat, etc.) Prise en charge des personnes à risque dépendantes, au besoin Distribution deau aux sans-abris Gestion du surachalandage des salles durgence des hôpitaux

24 Évènements climatiques extrêmes

25 Crise du verglas de janvier 1998 Épidémie dintoxications au monoxyde de carbone Pannes de courant deviendront plus fréquentes?

26 Pollution de lair extérieur

27 Polluants de lair extérieur Smog : pollution chimique observée surtout en zone urbaine, sous certaines conditions météo (surtout journée chaude, faibles vents et inversion de température) Ozone : provient de la réaction entre la chaleur, les NO x, COV et autres polluants sous leffet des UV Polluants sont sous forme de : Particules : PM 10 et PM 2.5 et particules ultrafines Gaz : O 3, NO x, SO 2, CO, COV, …

28 Une journée de smog

29 Évolution des concentrations des polluants Baisse de la concentration moyenne de certains polluants dans les dernières décennies (~30 ans) : SO 2, CO, Pb et PM Concentrations plus ou moins stables : O 3, NO 2, COV, H 2 S Concentrations en croissance : CO 2 Concentrations sont parfois supérieures aux normes en certains lieux et périodes (ex. : O 3 ) Les normes sont actuellement insuffisantes pour protéger les personnes vulnérables

30 Sources des polluants Fixes : industries, résidences, incinérateurs, … Mobiles : transport Reliées : Aux véhicules à moteur (essence, diesel) Aux activités industrielles diverses Aux centrales thermiques (gaz, charbon, …) Au chauffage par combustible fossile (bois, mazout, gaz, …) À lincinération des déchets Aux incendies …

31 CHAUFFAGE AU BOIS Densité des logements utilisateurs dun système de combustion du bois sur lîle de Montréal (DSP Montréal, 2001)

32 Santé et pollution de lair extérieur

33 Mécanismes de toxicité Réaction inflammatoire Réaction du système nerveux autonome Augmentation de la viscosité sanguine et la formation de thrombus Hypoxémie due au CO (chez les insuffisants card.) Substances possiblement responsables : particules fines et ultra fines, NOx, ozone, etc.

34 1 540 par année, à Montréal Les impacts sanitaires associés à la pollution

35 Principaux problèmes de santé reliés à la pollution atmosphérique Augmentation de la mortalité Maladies cardiaques Maladies respiratoires, dont MPOC, asthme, infections, rhinite allergique Cancers, dont poumon et peau

36 Effets sur la santé Très nombreuses études épidémiologiques Effets clairement démontrés pour les particules respirables (surtout fines) Pas de seuil connu Effets à long terme plus importants que ceux à court terme Importance de diminuer le niveau moyen dexposition Augmentation de la mortalité cardio- respiratoire à long terme (6 %), incluant le cancer pulmonaire (8 %), associée à une augmentation de la conc. moyenne de PM 2.5 de 10µg/m 3

37 Principaux effets sanitaires Effets à court terme : Aggravation de lasthme Aggravation (incluant décès) de MCV et MPOC Risque accru dinfections respiratoires Effets à long terme : Affecte la croissance des poumons et les fonctions respiratoires Mortalité accrue (surtout PM 2.5 ) : toutes causes, par MCCV, MPOC et cancer du poumon

38 Personnes plus à risque Jeunes enfants Aînés Personnes souffrant de maladies chroniques Cardio et cérébro vasculaires Respiratoires Diabète Populations vivant le long des grandes artères routières

39

40 Particules ultrafines Effets de santé chez ceux qui vivent à proximité dune voie majeure de trafic – plus exposés aux particules fines et aux NOx Une augmentation de 53 % de mortalité pour les personnes de 55 à 77 ans qui vivent à 100 mètres dune autoroute. Cette augmentation est due à la mortalité cardiorespiratoire (Hoek et coll, 2002) Les gens âgés de 60 ans et plus vivant le long de routes achalandées ont 21 % plus de risques dêtre hospitalisés pour problèmes respiratoires (Étude faite à Montréal, Smargiassi et coll. 2006) Les femmes enceintes vivant à moins de 200 mètres dune autoroute ont une probabilité de 17 % plus élevée de donner naissance à un bébé de petit poids. (Étude faite à Montréal, Généreux et coll. 2007) Plusieurs autres études ont documenté que lintensité du trafic près de la résidence est associée aux infarctus du myocarde, aux problèmes respiratoires et aux otites

41 Comment intervenir? Traitement individuel Recommander les mesures permettant déliminer ou réduire lexposition : Mesures relevant du patient ou de sa famille Mesures relevant dautres acteurs du milieu

42 Actions de santé publique Système dalerte : Info-smog Quantifier les impacts socio-sanitaires Sensibiliser le public et les décideurs Promouvoir des actions de réduction des émissions (transports, industries, chauffage au bois) via : –Lois et règlements (révision des normes démission…) –Taxes incitatives ou désincitatives –Politiques favorisant le transport collectif et actif –Politiques favorisant lachat de véhicules et appareils moins polluants –Programmes dentretien des véhicules…

43 Pratiques de médecine préventive Identifier les patients plus à risque dêtre affectés par les épisodes de pollution Personnes âgées, maladie coronarienne, insuffisance cardiaque, asthme, bronchite chronique, emphysème Les informer des mesures personnelles contribuant à réduire le risque daggravation : Surveiller les avis de smog Réduire le niveau dactivité physique à lextérieur lors des épisodes de smog, surtout au moment le plus critique (fin pm) Éviter les lieux plus pollués et autres sources de pollution (tabac) Plan daction pour lusage des Rx

44 Herbe à poux

45 Rhinite allergique et herbe à poux Affecte > 10 % de la population 5 e problème de santé le plus déclaré au Québec Lherbe à poux serait responsable de la majorité des cas de rhinite allergique Manifestations allergiques associées : Rhinite Conjonctivite Asthme Tendance à la hausse : due au réchauffement?

46 Garneau M et coll.

47

48

49

50

51 Interventions Aspects cliniques : Recommander les mesures visant à réduire lexposition chez les personnes allergiques Actions de santé publique : Concertation avec les municipalités et autres partenaires pour lapplication dun programme de contrôle de lherbe à poux Information du public Surveillance épidémiologique Site internet de la Table québécoise de lherbe à poux (TQHP)

52 Rôle du médecin clinicien Identifier les problèmes de santé associés à une contamination de lenvironnement Recommander les mesures pour rétablir ou protéger la santé de son patient Informer les personnes à risque des mesures de prévention et promotion de la santé Informer tout autre organisme pouvant intervenir face à un environnement nocif Référer au besoin à dautres ressources, incluant la santé publique Connaître sa communauté Contribuer à lamélioration de lenvironnement dans sa communauté

53 Promotion de la santé – les racines du problème de la pollution de lair et autres impacts sur la santé Deux exemples : Le transport Couvert végétal

54 NO X SO 2 Particules fines et ultrafines GES Pollution attribuée au transport COV SMOG

55 Accroissement du transport automobile Mortalité, maladies cardiaques et respiratoires Pollution de lair Diminution de la mobilité active (marche et vélo) Obésité et diabète Bruit Sommeil perturbé, hypertension Îlots de chaleurs Surface végétale diminuée, asphaltage Excès de mortalité durant les canicules Exclusion sociale pour ceux qui nont pas accès au transport automobile Ségrégation des quartiers et des fonctions Développement axé sur le transport automobile Augmentation des accidents de la route Augmentation du trafic automobile vitesse Augmentation des gaz à effets de serre Augmentation globales des températures Source photo: Richard Joseph Jackson, Health and the Environment,

56 Couvert végétal Diminution de la chaleur (ad 8 0 C) Diminution des problèmes de santé associés à la chaleur Diminution de lozone Courants dair Diminution de la pollution atmosphérique Diminution du ruissellement Diminution de la surcharge des égouts et filtration naturelle Amélioration de la qualité de leau Diminution des phosphates, métaux lourds, hydrocarbones et bactéries dans leau Accès au public Protection durant les périodes de chaleur accablante Activité physique Puits de carbone Diminution du CO 2 Meilleure santé mentale

57

58 Quelques ressources et sources documentaires en santé environnementale

59 Ressources et documentation … Documentation générale Bulletin dinformation en santé environnementale du Québec Site Internet de la DSP de Montréal Santé Canada: Environmental protection Agency aux USA (US-EPA) : The medical journal of Australia : Série darticles Protecting the planet MJA 2002, 177 (11/12) : 590-

60 Ressources et documentation … Substances chimiques Centre Anti-Poison (inspq.qc.ca) CAPQ : Centre de toxicologie du Québec : International programme on chemical safety : National toxicology program (NTP) : Agency for toxic substances and disease registry (ATSDR) aux USA :

61 Ressources et documentation … Guides, critères, normes Air quality guidelines (WHO) Santé et qualité de lair (Santé Canada) Recommandations pour la qualité de leau potable (SC) dpc_pubs/rqepdoc_appui/rqep.htm

62 Ressources et documentation … Cours, formation Supercourse. Epidemiology, the internet and global health Environmental health in family medicine American College of Occupational and Environmental Medicine :

63 Ressources et documentation … Changements climatiques Intergovernmental panel on climate change (IPCC), ou Groupe international dexperts sur lévolution du climat (GIEC) : Climate change 2007 (4 e rapport) Consortium Ouranos :


Télécharger ppt "Direction de santé publique Dans le cadre de la conférence : Healing the Planet: Creating a Peaceful and Sustainable Future 25 novembre 2008 Gaz à effets."

Présentations similaires


Annonces Google