La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Aborder le nouveau programme de géographie à travers un exemple concret Etude de cas : loasis de Tozeur.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Aborder le nouveau programme de géographie à travers un exemple concret Etude de cas : loasis de Tozeur."— Transcription de la présentation:

1 Aborder le nouveau programme de géographie à travers un exemple concret Etude de cas : loasis de Tozeur

2 Le programme

3 Le thème de la partie

4 Connaissances et capacités

5 Les démarches

6 Texte douverture

7 Le rêve touristique Tozeur *** Tozeur a trouvé, grâce à ses constructions, une totale harmonie avec la coloration du sable. Avec ses façades de briques crues composant des motifs géométriques, ses maisons austères où la simplicité ajoute au mystère du Sud, ses rues qui semblent avoir pris forme dans le hasard des pas foulant le sol, elle affirme sa fidélité à une mémoire ancestrale. (…) Tozeur cest aussi une oasis, irriguée par 200 sources débitant 800 litres à la seconde, qui témoigne de la prospérité passée et présente de cette région, accablée par le soleil, hantée par les effets illusoires des mirages. (…) Capitale du Bled el Jerid, Tozeur est aujourdhui, grâce à son aéroport, une cité-étape du tourisme saharien qui prolonge son ancien destin de halte sur la voie romaine Gabès- Biskra. Elle a joué la carte du tourisme avant que la vague torpeur qui lécrase ne soit exorcisée. Dans les rues, des hommes vont et viennent, portant des outils agricoles et des couffins emplis de fruits et légumes cueillis dans loasis, des minicars passent avec leur quota de touristes prêts ou non à se livrer à la discrète fascination du désert. Tout, ici, paraît transformé par un temps qui coule au ralenti. (…) Loasis sétend sur un peu plus de 1000 hectares et compte 2000 palmiers. (…) Après une journée dexcursion, cest le lieu idéal pour se rafraîchir au milieu des figuiers, des bananiers, des grenadiers et des vignes. En Tunisie, Guides Visa, Hachette, 1996

8 Des éléments qui peuvent être réutilisés Tozeur *** Tozeur a trouvé, grâce à ses constructions, une totale harmonie avec la coloration du sable. Avec ses façades de briques crues composant des motifs géométriques, ses maisons austères où la simplicité ajoute au mystère du Sud, ses rues qui semblent avoir pris forme dans le hasard des pas foulant le sol, elle affirme sa fidélité à une mémoire ancestrale. (…) Tozeur cest aussi une oasis, irriguée par 200 sources débitant 800 litres à la seconde, qui témoigne de la prospérité passée et présente de cette région, accablée par le soleil, hantée par les effets illusoires des mirages. (…) Capitale du Bled el Jerid, Tozeur est aujourdhui, grâce à son aéroport, une cité-étape du tourisme saharien qui prolonge son ancien destin de halte sur la voie romaine Gabès-Biskra. Elle a joué la carte du tourisme avant que la vague torpeur qui lécrase ne soit exorcisée. Dans les rues, des hommes vont et viennent, portant des outils agricoles et des couffins emplis de fruits et légumes cueillis dans loasis, des minicars passent avec leur quota de touristes prêts ou non à se livrer à la discrète fascination du désert. Tout, ici, paraît transformé par un temps qui coule au ralenti. (…) Loasis sétend sur un peu plus de 1000 hectares et compte 2000 palmiers. (…) Après une journée dexcursion, cest le lieu idéal pour se rafraîchir au milieu des figuiers, des bananiers, des grenadiers et des vignes. En Tunisie, Guides Visa, Hachette, 1996

9 Lecture du texte Il est souhaitable de lire simplement le texte, sans entrer dans les détails de lanalyse et laisser plutôt place à limagination. Le texte peut ensuite, dans létude de cas, faire lobjet dune analyse. Répond à la prescription de lintroduction au programme de géographie «: « la démarche invite à développer la curiosité des et élèves et à leur donner le goût de lailleurs »

10 Capacité « localiser et situer »

11 Que signifie : localiser et situer ? Localiser : cest un point, une ligne ou une surface sur une carte. Il est imaginable que les élèves collent dans leur cahier un planisphère politique sur lequel ils situent au fur et à mesure les différentes études de cas, créant ainsi un atlas personnel associé à des contenus. Tozeur est en Afrique, au Maghreb, en Tunisie. Situer : par rapport à dautres lieux, à différentes échelles : Situer dans le Sahara (planisphère thématique) avec référence à la contrainte climatique (aridité). Situer dans le Maghreb, espace africain proche de lEurope (et donc des Etats émetteurs de touristes). Pour cela, utiliser les cartes du manuel

12 La place du paysage dans le cours de géographie

13 Image tirée de Google Earth

14 Image avec indications, Google Earth

15 Le paysage dans le nouveau programme Point de départ de létude, un paysage. Un type de paysage que les élèves fréquenteront de plus en plus : une vue orbitale, obtenue pas satellite. Peut être loccasion dun travail avec un SIG (ici Google Earth) Répond à la prescription de lintroduction : « le paysage est loutil privilégié de cette découverte »

16 Un premier croquis Il sagit dans un premier temps de déterminer les grandes unités paysagères. Pour cela peut être réalisé un premier croquis par les élèves. Répond à lobjectif des capacités « réaliser un croquis simple »

17 Première possibilité : la simple annotation de la photographie

18 Limage annotée

19 Limage annotée (2) Avantage : rapidité dexécution, le temps restant limité pour une étude de cas Inconvénient : aucun apprentissage des techniques et outils cartographiques

20 Deuxième possibilité, le croquis avec calque

21 Le croquis avec calque

22 Le croquis avec calque (2) Avantages : les élèves peuvent travailler à cette occasion lusage deux outils cartographiques : la ligne (pour la route) et laplat de couleur (pour les différentes zones) ; cela permet également de travailler la légende, en montrant que cest elle qui donne du sens aux représentations graphiques. Dernier avantage : du fait de laspect dessin / coloriage, les élèves apprécient cette activité. Inconvénient : cela consomme beaucoup de temps. Mais vu quil sagit de la dernière partie du programme, les opérations simples peuvent être renvoyées à la maison.

23 La notion « habiter » au cœur du nouveau programme Il faut connaître le sens et les implications de cette notion pour traiter le nouveau programme de géographie

24 La notion « habiter » Habiter renvoie à lhabitat, à larchitecture, à lurbanisme. Lhabitat traditionnel dune oasis est en dehors mais près de la palmeraie, avec des constructions adaptées aux ressources locales (briques crues) et au climat (toit en terrasse, peu douvertures, briques crues). Nous nhabitons pas tous de la même manière : les Tunisiens / les touristes. Les touristes ont de la climatisation, des piscines mais aiment des hôtels avec un peu de cachet, de couleur locale.

25 La notion « habiter » (suite) Il faut pouvoir parcourir le territoire et en sortir : pour les Tunisiens, construction de liaisons routières pour maîtriser le Sahara - pour les touristes : il faut les acheminer (aéroport) et ils ont le goût de laventure (pistes pour les 4x4). Lespace habité a une histoire et il est le fruit de lintervention de différents acteurs: occupation ancienne des sites doasis, développement du tourisme voulu par le gouvernement tunisien, en particulier celui de Ben Ali, intervention des groupes internationaux de voyagistes.

26 Première possibilité : utiliser un « paysage interactif Car le paysage ne peut pas tout dire, il faut des documents complémentaires

27

28 1. La ville tunisienne moderne

29 2. La medina : lhabitat traditionnel

30 3. Hôtel ****

31 4. La palmeraie : lespace cultivé

32 5. Laéroport

33 6. Promenade en calèche

34 7. Parking dun hôtel

35 8. Mirage sur le Chott el Jerid

36 9. Un groupe de touristes

37 10. Le site du tournage de Star Wars

38 Avantages et inconvénients Avantage : les élèves suivent leur propre rythme et peuvent se repasser les mêmes photos à loisir Inconvénient: utilisation de la salle multimédia, qui nest pas toujours disponible

39 Deuxième possibilité : faire défiler les images au vidéoprojecteur, quitte à repasser plusieurs fois le diaporama. Avantage : plus simple et moins contraignant sur le plan technique

40 Capacité « décrire et expliquer » Ce qui signifie identifier, classer, hiérarchiser des indices prélevés dans le paysage et établir des relations logiques

41 Décrire et expliquer (2) Cela signifie répondre à la question « pourquoi cest là ? ». Ici cela signifie, pourquoi cest là quexiste loasis (sources) et pourquoi cest là que sest implanté le tourisme À léchelle internationale : proximité de lEurope, IDH moyen (conditions sanitaires, infrastructures de transports, formation du personnel), francophonie (beaucoup de touristes français) À léchelle nationale : un paysage patrimonialisé qui fait rêver A léchelle locale : présence de leau, hôtels près de la palmeraie.

42 Organiser le travail suivant cette problématique Deux thèmes possibles : une oasis saharienne agricole / un espace touristique Faire remplir un tableau par les élèves Déboucher soit sur ce tableau, soit sur la rédaction de phrases à partir du tableau, soit sur la réalisation dun croquis avec une légende qui suive le plan du tableau. Il est préférable daboutir à croquis + texte, ce qui favorise la mémorisation et permet de développer la maîtrise de lexpression. Le croquis nest pas une fin en soi.

43 Ima ge n°… Zone du croquis Une oasis saharienneUne station touristique transportslogementactivité agricole transpor ts logementloisirs 1 Ville Voiture rue Immeubles bas 2 Ville Maison traditionnelle Visite de la medina 3 Ville Hôtel avec piscine 4 Palmeraie Intensive Irriguée Étagée Visite de la palmeraie 5 Aéroport avion 6 Palmeraie calècheVisite de la palmeraie 7 Ville 4x4hôtel 8 Désert Excursion dans le Sahara 9 Désert dromada ire idem

44 Un croquis final élaboré

45 Une proposition de légende

46 Autres exploitations Faire rédiger la légende : elle est enrichie et sert de trace écrite Faire rédiger à partir de certaines lignes du tableau pour montrer les différences dusage dun même espace. Par exemple : lusage désormais purement récréatif du désert, simplement traversé par la route – Par exemple lusage mixte de la palmeraie Faire rédiger à partir de certaines colonnes – Par exemple le logement ou les transports.

47 Mise en perspective : comment habiter un espace à forte contrainte ? Notion de contrainte : aridité – peut être surmontée : irrigation dans une oasis – peut être un atout : tourisme. Repérer sur le planisphère climatique les zones à contrainte similaire. Repérer lespace étudié sur les planisphères « niveaux de développement », « aires culturelles » et « relief » Occasion de manipuler des notions : tourisme, aménagement, aridité, contrainte, habitat…

48 Pour lévaluation Evaluation dapplication : on évalue si les capacités sont acquises grâce à une autre étude de cas (loasis voisine de Nefta ou, plus ambitieux, Las Vegas) On peut évaluer une seule capacité (exemple, le croquis sur un paysage similaire – une oasis touristique ou non) Evaluation de mémorisation : on évalue les connaissances acquises

49 BILAN DE LETUDE DE CAS Capacités : localiser et situer, principales zones climatiques sur planisphère, décrire et expliquer un paysage, réaliser un croquis simple Connaissances : une contrainte particulière (aridité), la société subit (chaleur), surmonte (irrigation) voire surmonte (tourisme) cette contrainte Habiter : habitat, architecture, urbanisme – différents habitants – les réseaux de transports – un espace fruit de lhistoire et des décisions de différents acteurs.


Télécharger ppt "Aborder le nouveau programme de géographie à travers un exemple concret Etude de cas : loasis de Tozeur."

Présentations similaires


Annonces Google