La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Comment mettre en pratique les principes du développement durable dans le fonctionnement de ma structure ? Formation des bénévoles associatifs – le 9.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Comment mettre en pratique les principes du développement durable dans le fonctionnement de ma structure ? Formation des bénévoles associatifs – le 9."— Transcription de la présentation:

1 Comment mettre en pratique les principes du développement durable dans le fonctionnement de ma structure ? Formation des bénévoles associatifs – le 9 février 2010 – 18h30 Savoie Vivante – Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement

2 Déroulement de la séance
18h30 – 20h30 Introduction 5’ Tour de table DD 10’ Quizz 10’ Apport 30’ Séance de travail collective 60’ Conclusion 10’

3 Quelles sont mes actions dans le sens du DD ?
Tour de table En 1 minute Qui suis-je ? Quelles sont mes actions dans le sens du DD ? Quelles sont mes questions ? Quelle sont mes perspectives ?

4 Quizz

5 La production a doublé depuis 1960
Quizz développement durable 1/ Quelle est la quantité de déchets produite par an, par un français ? 350 Kg, soit 1 kg/jour La production a doublé depuis 1960 2/ Quelle est la part de ces déchets qui pourrait être compostée ? 30 %

6 En plus on économise, 100 000 litres d’eau et 200 kg de pétrole
Quizz développement durable 3/ Combien de tonnes de bois économise-t-on en recyclant une tonne de papier ? 2 tonnes En plus on économise, litres d’eau et 200 kg de pétrole 4/ Combien de kg de publicité reçoit-on chaque année dans notre boîte aux lettres ? 40 kg

7 Les déchets ménagers En 2004, chaque français produits 353 kg de déchets/an, soit 1kg/jour. La production a doublé en 40 ans. Le coût d’élimination Le poids annuel des déchets ménagers en France représente fois le poids de la tour Eiffel, soit tonnes !

8 Les déchets ménagers

9 5/ Quelle est la quantité d’eau qu’un français consomme par jour ?
Quizz développement durable 5/ Quelle est la quantité d’eau qu’un français consomme par jour ? 140 l

10 Répartition des consommations d’eau au foyer par usage
Par personne : 140 litres/j Douche : 65 l Toilettes : 30 l Boisson : 1,6 l

11 L’eau virtuelle 1 ordinateur : 33 000 l
Consommation d’eau d’un français pendant 6 mois. Si l’on prend en compte l’eau virtuelle de tous les biens que nous consommons, la consommation journalière est de 5,1 m3

12 La production d’1 kcal alimentaire nécessite
Quizz développement durable 6/ Un fruit importé hors saison, consomme ? 10 à 20 fois plus de pétrole que le même fruit produit localement et acheté de saison La production d’1 kcal alimentaire nécessite 6 kcal de pétrole

13

14

15 Quizz développement durable
7/ Combien dénombrait-on de variétés de pommes au début du 20ème siècle en France ? 3 600

16 L’érosion de la biodiversité
L’UICN, Union internationale pour la conservation de la nature (2008) : espèces menacées, 785 éteintes • La diversité du vivant est indispensable à notre survie • Le rythme des extinctions est de 100 à fois plus rapide que le rythme naturel La France se situe parmi les 10 pays hébergeant le plus grand nombre d’espèces animales et végétales mondialement menacées, et le 4ème au niveau européen.

17 Quizz développement durable
8/ Nous sommes 6,5 milliards d’habitants aujourd'hui, en 2050, nous serons : 9 milliards

18 La démographie

19 Quizz développement durable
9/ Combien faudrait-il de planètes si tous les terriens vivaient comme un français ? 3 planètes

20 Si tout le monde vivait comme un français

21 L’empreinte écologique
Développée au début des années 90, l’EE mesure la surface biologiquement productive nécessaire pour produire les ressources consommées par une population donnée (individu, ménage, commune, région, pays, humanité dans son ensemble) et absorber les déchets qu’elle produit. Cette surface est comparée à la surface productive effectivement disponible (biocapacité), ce qui permet d’estimer si les limites naturelles sont dépassées ou non.

22 Une empreinte écologique insoutenable

23 Notre dette écologique
En 1972, l’humanité consommait chaque année, 85 % des ressources renouvelables de la planète En 2009, nous sommes passés de 85 % à 125 % Dette écologique : consommation de ressources que la planète n’est plus en capacité de renouveler En 2006, le jour de la dette écologique fut le 9 octobre. Ce jour-là, l’Humanité a déjà consommé toutes les ressources que la planète peut produire en une année complète. La dette de la France fut le 26 avril. En 2007, le jour de la dette écologique fut le 6 octobre En 2008, le 23 septembre…

24 Notre dette écologique

25 Quizz développement durable
10/ Sur 177 pays, combien de pays dans le monde sont en dessous d’un développement humain satisfaisant (élevé) ? 107

26 L’indice de développement humain
 l'espérance de vie à la naissance (qui donne une idée de l'état sanitaire de la population du pays)  le niveau d'instruction mesuré par la durée moyenne de scolarisation et le taux d'alphabétisation le P.I.B. réel (c'est-à-dire corrigé de l'inflation) par habitant, calculé en parité de pouvoir d'achat et le P.I.B. par habitant L'I.D.H. est calculé par le Programme des Nations Unies pour le Développement (P.N.U.D.). Il se présente comme un nombre sans unité compris entre 0 et 1. Plus l'I.D.H. se rapproche de 1, plus le niveau de développement du pays est élevé. Le calcul de l'I.D.H. permet l'établissement d'un classement annuel des pays.

27 Empreinte écologique et indice de développement humain
Évolution par pays de 1975 à 2003 Un pays est considéré comme remplissant les critères du DD lorsque : EE < 1,8 ha/hab. IDH > 0,8

28 Pour calculer votre empreinte écologique

29 Quizz développement durable
11/ La part des transports dans les émissions de gaz à effet de serre est de : 26 %

30 Les émission de gaz à effet de serre

31 Quizz développement durable
12/ La température moyenne au cours du 20ème siècle en France à augmenter de : 0,9 °C

32 L’effet de serre Un phénomène naturel qui permet la vie sur Terre.
Température moyenne de 15°C à sa surface. Sans effet de serre, °C et toute vie serait impossible.

33

34 Quizz développement durable
13/ Si le réchauffement atteignait 4°C, quel est le pourcentage de stations de ski françaises dans les Alpes qui disparaîtrait ? 60 %

35 Le devenir des stations
Rubrique Pôle Environnement

36 Quizz développement durable
14/ Quel est le premier facteur de mortalité dans le monde ? L’eau contaminée 1,3 milliards d’habitants n’ont pas accès à l’eau potable. 1 habitant sur 5 n’a pas accès à l’eau potable et plus de 1 sur 2 n’est pas raccordé à un système d’assainissement. L’eau contaminée est le premier facteur de mortalité dans le monde : malaria, choléra, fièvre de dengue tue chaque année 5 millions de personnes, bien davantage que le sida.

37 Quizz développement durable
15/ Combien coûte un litre d’eau en bouteille par rapport à un litre d’eau du robinet ? 300 fois plus cher

38 Quizz développement durable
16/ Le BIP 40 (Baromètre des Inégalités et de la Pauvreté), en France, en 20 ans a augmenté de : 1,4

39 Le baromètre des inégalités et la pauvreté
Pour la troisième année consécutive, les inégalités et la pauvreté ont progressé en France en 2004. Après avoir fortement baissé entre 2000 et 2001, les inégalités ont recommencé à augmenter à partir de 2002. La hausse a été particulièrement forte en 2003 et s’est poursuivie en 2004 : cette année-là, les inégalités ont atteint leur plus haut niveau depuis 20 ans. C’est ce que montre la nouvelle édition du « Bip40 ».

40 Le PIB ne garantit pas la santé sociale
Classement des régions françaises selon leur PIB par tête et l’indicateur de santé sociale en 2004 L’indicateur de santé sociale est un indicateur synthétique multidimensionnel qui prend en compte à la fois les inégalités de revenus, la pauvreté, le chômage, les conditions de travail, la précarité, les relations professionnelles, l’espérance de vie, le niveau de qualification, la sécurité physique, le logement et le lien social.

41 17/ 20 % des habitants de la planète possèdent
Quizz développement durable 17/ 20 % des habitants de la planète possèdent 80 % des richesses

42 Origines et caractéristiques du DD

43 Origines et caractéristiques du DD

44 Le DD, qu’est-ce que c’est ?
Gouvernance Le développement durable, c’est abstrait, ça ne se touche pas, ne se voit pas, ne se sent pas et pourtant ça se mesure et la réponse devient urgente. Le DD, c’est sur un projet, sur une organisation, se projeter sur du long terme, en concertation avec l’ensemble des acteurs, en se posant des questions le plus largement possible croisant les domaines de l’environnement, de l’économie et du social. C’est construire un projet qui aura des impacts positifs dans les 4 domaines du DD. C’est s’engager dans une démarche d’amélioration et de progression pas à pas.

45 Les 5 finalités du Développement Durable
Lutter contre le changement climatique Préserver la biodiversité et protéger les ressources naturelles Permettre l’épanouissement de tous les êtres humains par l’accès à une bonne qualité de vie : santé, éducation, etc. Assurer la cohésion sociale et la solidarité entre les territoires et les générations Fonder les dynamiques de développement sur des modes de production et de consommation responsables

46 Une démarche sur 3 niveaux
1/ Fonctionnement interne de la structure 3/ Le territoire et les partenaires 2/ Activités et projets

47 L’empreinte écologique

48 Des initiatives À l’échelle mondiale : Kyoto, Prix Nobel GIEC, Tournée d’Al Gore, etc. A l’échelle nationale : MEEDDAT, Grenelle de l’environnement A l’échelle régionale : Rhône Alpes la citoyenne, éco-région, orientation DD des CDRA, appel à projets DD, Agenda 21 A l’échelle départementale : assises du DD, assises de l’agriculture, réflexion Savoie 2020 A l’échelle locale : agenda 21 locaux, Chambéry championne énergie solaire 2007, des entreprises eco-responsables, des éco-quartiers, des associations d’animation engagées, etc.

49 Les éléments de consensus autour de la durabilité
1) Principe intergénérationnel : La durabilité consiste à léguer aux générations futures de quoi répondre à leurs besoins [Rapport Brundtland : WCED (1987) Our common future] 2) Principe de transversalité : Le développement durable cherche à concilier exigences de développement (économique, social) et de durabilité (environnementale) Viable Equitable DURABLE Vivable ENVIRONNEMENT SOCIAL ECONOMIQUE Un consensus qui cache en fait de fortes divergences…

50 Plusieurs approches du développement durable et de la durabilité
Approche technico-économiste Discours : « pas de protection de l’environnement (ni protection sociale) sans une base économique forte » Priorité : économique Visée : court terme Type d’acteurs : entreprises, économistes, industries Place centrale à l’économie – Capital naturel substituable Sphère écologique Sphère sociale Sphère économique Approche écosystémique Discours : « pas de pérennité du système humain sans prise en compte des capacités du support écologique » Priorité : écologique Visée : long terme Type d’acteurs : associations de protection de l’environnement, écologistes Place centrale à l’environnement – capital naturel non substituable Approche consensuelle Discours : « concilier protection de l’environnement, équité sociale et croissance économique (sur un pied d’égalité)»    Priorité : pas de priorité (équilibre) Visée : moyen terme Type d’acteurs : acteurs publics, parapublics, collectivités Durabilité faible… …durabilité forte [Boutaud, 2005]

51 Social Environnement Économie
Les 6 conditions : Le partenariat, la transversalité, articulation des échelles, droit à l’initiative, pilotage de projet, évaluation et capitalisation Gouvernance : expertise =savoirs & vécus, débat public ouvert, pluralité des points de vue, Social Cohésion sociale, solidarités, diversité culturelle, diversité sociale, intergénérationnel, lutte contre les discriminations, etc. Environnement Protection, valorisation, biodiversité, ressources naturelles, climat, déchets, transports, énergie Économie Économie plurielle : économie de marché, publique (redistribution), de la réciprocité,circuits courts, consom’action, partage des richesses Vivable Équitable Durable Viable Les 6 principes du DD : précaution, prévention, responsabilité, réversibilité, subsidiarité, optimisation des moyens et des ressources

52 Une nouvelle vision du développement économique
Une économie du “mieux“ en remplacement d’une économie du “plus“ Aller vers des économies plus sobres en énergie, en eau, en matière première, en espace, … : Chaînes d’utilisation des sous-produits Réutilisation systématique des matériaux usagés Relocaliser davantage l’économie : Consommation accrue des produits locaux, Recherche de clientèles de proximité, Circuits courts (vente directe producteurs-consommateurs)

53 Une nouvelle vision du développement économique
Une économie du “mieux“ en remplacement d’une économie du “plus“ Vendre et … acheter des usages et des services plutôt que des biens Abandonner l’économie du “superflu“ Acheter “équitable“ plutôt que “multinational“, acheter “bio“ ou “agriculture paysanne“ plutôt qu’OGM Aller vers une économie financière proportionnée à l’économie réelle

54 Pas de développement durable sans développement social
Les enjeux auxquels nous sommes confrontés réclament de profonds changements de comportement qui ne peuvent pas passer uniquement par le changement individuel Des changements profonds dans les modes et les volumes de consommation, de déplacement Les nouvelles technologies ne vont pas permettre de couvrir nos besoins et nos envies à leur niveau actuel Il faut miser sur une plus-value environnementale et sur une plus-value sociale pour donner des motifs à “espérer“ et agir

55 Pas de développement durable sans développement social
Quels axes pour un développement social renouvelé ? Des valeurs revisitées (notamment la valeur consommation) D’autres manières de vivre ensemble (au niveau de l’habitat, au niveau des déplacements, …) Des modes d’organisation sociale moins figés et donc plus innovants Un lien renforcé entre les générations Une plus grande solidarité Une ouverture accrue sur le monde Des relations humaines plus conviviales

56 Le rôle de la vie associative dans le développement durable
Les associations ont un rôle essentiel à tenir dans la construction d’un développement durable. L’association est consommatrice de produits et de services L’association est productrice d’activités et de services L’association est un espace d’organisation et d’action collective L’association contribue à définir l’intérêt général L’association est un espace de plus value sociale et de solidarité nécessaires pour affronter collectivement les changements L’association a une fonction d’éducation populaire sur le thème du développement durable

57 Une démarche DD : s’évaluer pour progresser
Les objectifs de la démarche : Niveau 1 : Réduire l’empreinte écologique du fonctionnement de notre structure, s’engager dans une démarche éco-responsable Niveau 2 : Conforter et développer la dimension DD des activités et projets, sensibiliser et Niveau 3 : Accompagner les partenaires pour une meilleure prise en compte du DD

58 Niveau 1 : Fonctionnement interne de la structure
Que peut faire une association dans le DD ? Niveau 1 : Fonctionnement interne de la structure

59 1/ Fonctionnement interne de la structure

60 Niveau 1 : Des achats éco-responsables
Choix d’un fournisseur de produits de bureau proposant des produits écologiques : papier, classement, consommables, etc. Produits d’entretien éco-labellisés Produits alimentaires locaux, issus de l’agriculture biologique et/ou du commerce équitable Des achats en circuits courts pour l’organisation d’évènements

61 Niveau 1 : Des achats éco-responsables
Du mobilier conçu à partir de bois issu de forêt gérées durablement Des équipements durables, réparables, recyclables, réutilisables Des verres durables pour les évènements :

62 Niveau 1 : L’alimentation
des aliments produits localement, pensons aux AMAP (Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne) des fruits et légumes de saison pas d’emballages inutiles : des aliments en vrac et de l’eau du robinet moins de viande : très émettrice en GES consommation de plats congelés et préparés limitée des courses à proximité

63 Niveau 1 : Les déchets Éviter d’en produire lors de l’achat : le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas Organiser le tri sélectif dans les bureaux, lors des évènements, des rencontres : le geste de trier doit être le plus simple, le plus évident, le plus proche Informer, communiquer, former : Chambéry métropole propose gratuitement une formation au tri des déchets et donne les matériel (corbeille jaune)

64 Niveau 1 : L’énergie Faire des économies d’énergie
Appareils de classe A (ordinateurs, photocopieurs, électroménager) Ampoules basse consommations : 5 fois moins d’électricité consommée Arrêt des veilles Mise en place de minuteries, de programmateurs pour le chauffage Optimisation de l’apport de la lumière extérieure Adaptation du chauffage aux besoins (T°C : 19°C) 1 °C de moins en hiver, c’est 7% de moins sur la facture Installations solaires (photovoltaïque, thermique) Protection solaires l’été pour éviter la climatisation Isolation Choix d’un fournisseur d’électricité verte : enercoop ASDER :

65 Quantitatif : réduire la consommation en volume
Niveau 1 : L’eau Quantitatif : réduire la consommation en volume Des mousseurs, des briques dans le réservoir des toilettes, récupération d’eau de pluie Qualitatif : réduire la pollution générée : produits toxiques, d’entretien, etc. Éco-produits biodégradables

66 Niveau 1 : Les déplacements
 Rechercher les alternatives à la voiture individuelle Pour les courtes distances : le vélo, le vélo à assistance électrique, scooter électrique Pour les plus longues distances : transports en commun (bus et train)  Dans l’organisation d’événement Choisir des lieux de rencontre accessible en mode doux Organiser le covoiturage (www.savoiecovoiturage.fr) Organiser l’accueil de visiteurs (vélostation, Ecomobilité : Organiser la stationnement de deux roues au plus près de l’entrée  Éviter le déplacement En organisant des réunions téléphoniques

67 Niveau 1 : La gestion de l’association
Établissement bancaire Ex. La NEF, société coopérative de finances solidaires Le crédit coopératif Assurance Gestion des ressources humaines

68 L’organisation d’évènements
Guide des éco-manifestations de Poitou Charentes Le transport éco-responsable Les politiques d’achats, de choix des équipements et de prestations La maîtrise des consommations et la gestion des déchets La sensibilisation à l’environnement La communication éco-responsable

69 1/ Fonctionnement interne de la structure

70 Niveau 2 : activités et projets

71 L’organisation de la démarche DD
Référent permanent (équipe salariée) Vice-Président DD, au bureau, pour un regard DD sur tous les projets Commission Développement Durable Des réunions régulières où la démarche est abordée Rapport annuel lors de l’AG Démarche partagée avec d’autres structures : réseau d’acteurs engagés dans le dd

72 L’organisation de la démarche DD
La participation de la population et des acteurs L’organisation du pilotage La transversalité de la démarche L’évaluation Une stratégie d’amélioration continue

73 Parcours idéal d’une démarche DD
1/ Mobilisation 3/ Diagnostic 5/ Mise en oeuvre Évaluation de la situation Participatif et partagé Réalisation des actions Construction d’une vision partagée Donner du sens Adhésion de tous 2/ Engagement & Organisation 4/ Actions 6/ Évaluation Formalisation Portage d’une démarche partagée : Organisation du pilotage Référent salarié + référent administrateur (Vice-Pt DD) Calendrier, méthodologie Définir les axes de progrès Programmation : objectifs, plan d’action, priorité, échéances, moyens à mobiliser, etc. Utilisation des indicateurs : Est-ce que les objectifs sont atteints ? Rapport annuel DD

74 Les facteurs de réussite d’une démarche DD
Des résultats intermédiaires visibles, démonstratifs, sur lesquels on peut communiquer pour montrer les progrès accomplis. Les petits bourgeons du DD. C’est la preuve par l’exemple. Des moments forts pour aborder le DD : lors de l’AG par exemple, du temps festif annuel, etc. L’identification des clefs d’entrée, de ce qui permet de déclencher l’action : économie de moyens, de ressources, s’inscrire dans des politiques DD Ce qui semble évident, enthousiasmant, mûr, créateur d’une dynamique : données parlantes qui aboutissent à des constats partagés Construction d’une démarche partagée : diagnostic, actions, etc. Veiller de passer de l’idée à l’action Commencer par faire

75

76

77

78 Le rapport annuel DD Présenter la démarche, les porteurs (bénévole+salarié) Préciser les objectifs de la démarche : Réduire l’empreinte écologique du fonctionnement de notre structure, Conforter et développer la dimension DD de nos activités et projets, sensibiliser et Accompagner nos partenaires pour une meilleure prise en compte du DD Faire une présentation selon les 3 niveaux de la démarche : Où en est-on ? Quels sont les points forts ? Quelles sont les améliorations de l’année écoulée ? Quels sont les axes de progrès, quels objectifs, à quelle échéance ?

79 Rapport annuel DD – AG 9 Octobre 2008 – Salle Festive 73490 LA RAVOIRE
Les acquis qui durent Niveau 1 Utilisation Papier recyclé et cartouches d’encre recyclées Eco-produits Achat de produits du commerce équitable et/ou issus de l’agriculture biologique Gestion des déchets (tri et compostage) Les déplacements en dehors du département en TC Des modes de communication externe et interne plus économes Niveau 2 Poste de chargée de mission DD Développement de projets avec une forte dimension DD Niveau 3 Accompagnement de projets de territoire DD Rapport annuel DD – AG 9 Octobre 2008 – Salle Festive LA RAVOIRE 79

80 Les progrès accomplis en 2007
Niveau 1 : Pratiques internes Choix d’un fournisseur de fournitures de bureau proposant des produits écologiques dans chaque gamme de produits Test de produits écologiques par notre prestataire chargé de l’entretien de nos locaux Formation « Tri des déchets » par Chambéry Métropole : Mise en place de corbeilles à papier, récupérateur de piles… Rapport annuel DD – AG 9 Octobre 2008 – Salle Festive LA RAVOIRE 80

81 Les progrès accomplis en 2007
Niveau 2 : Activités et projets Accompagnement de la CC des Entremonts en Chartreuse dans la phase d’élaboration du cahier des charges, animation de la concertation avec les usagers du futur équipement Guide « Mettre en pratique le Développement Durable », argumentaire pour les Communautés de Communes. Participation au salon de l’éco-habitat de St Michel de Maurienne Niveau 3 : Réseau et territoires Lancement de l’accompagnement des ACAs en Septembre 2007 Rapport annuel DD – AG 9 Octobre 2008 – Salle Festive LA RAVOIRE 81

82 Les axes prioritaires à venir
Niveau 1 : Pratiques internes Poursuite de notre PDA  Par le suivi des déplacements effectués  Par l’achat d’un véhicule électrique pour nos déplacements sur l’agglomération de Chambéry et Chambéry Métropole  Par l’adhésion à Carliberté, une structure d’autopartage Rapport annuel DD – AG 9 Octobre 2008 – Salle Festive LA RAVOIRE 82

83 Les axes prioritaires à venir
Repas et buffet bio dans la mesure du possible Réseau informatique pour imprimer sur le photocopieur Achat d’une cafetière thermos et de verres réutilisables Un Vice-Président en charge du DD et un rapport DD dans nos statuts Rapport annuel DD – AG 9 Octobre 2008 – Salle Festive LA RAVOIRE 83

84 Les axes prioritaires à venir
Niveau 2 : Activités et projets Conduite d’une formation sur la mise en pratique des principes de DD dans le fonctionnement d’une association (7,5h de formation) Réalisation d’un module Développement Durable dans le cycle des Mardis de La Formation, à destination des associations de la Savoie Accompagnement de l’AADEC dans l’organisation de la Fête des Paysans et Artisans des Entremonts en Chartreuse. Sollicitation du PNR de Chartreuse avec les Rencontres Brel pour initier une démarche collective de prise en compte du DD par les organisateurs d’évènements du massif dans le développement durable Accompagnement des professionnels de la Jeunesse dans le Développement Durable Rapport annuel DD – AG 9 Octobre 2008 – Salle Festive LA RAVOIRE 84

85 Les axes prioritaires à venir
Niveau 3 : Réseau et territoires Constitution et animation d’un réseau de professionnels sur le dialogue territorial et la médiation Poursuite de l’offre de formation dans le dialogue territorial et la médiation Animation du groupe de travail Développement Durable de l’URCPIE Rhône-Alpes Matinée de réflexion dans le cadre de la semaine nationale du DD : 5 avril 2008 « Votre association, acteur du DD en Savoie » Rapport annuel DD – AG 9 Octobre 2008 – Salle Festive LA RAVOIRE 85

86 Partenaires extérieurs Fournisseurs Prestataires
Niveau 3 : Quelle stratégie pour diffuser le DD ? Adhérents - - Partenaires extérieurs Associations - Mon association - Fournisseurs Prestataires ... - - -

87 Semaine Nationale DD 2009 Objectifs : expliquer, inciter, apporter, valoriser Thème : la consommation durable Participation : appel à projets, formulaire d’inscription Délai : 31 mars 2009 Soutien : outils de communication + exposition Actions : festival, village associatif, réalisation et distribution d’outils de communication, actions pédagogiques, journées d’animation thématiques, conférences / débats / colloques, exposition

88 Les financements Appel à projet DD de la Région Rhône-Alpes
L’orientation DD des Contrats de Développement Rhône Alpes (avec les Pays) qui peuvent soutenir les projets développant la dimension DD Les Contrats Territoriaux Savoie du CG, avec les pays, s’orientent vers des projets DD

89 Conclusion

90 Pour aller plus loin Le Centre Ressources du Développement Durable, Agence de l’environnement et la maîtrise de l’énergie, Comité français pour l’environnement et le développement durable Le Grenelle de l’Environnement, Ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du DD et de l’Aménagement du Territoire, La revue durable, : devenez Kyoto compatible Terre economica, le magazine du DD, Association 4D : Dossiers et débats pour le développement durable

91 Savoie Vivante - CPIE 63 rue Dacquin 73 000 Chambéry
Tél. : Fax :


Télécharger ppt "Comment mettre en pratique les principes du développement durable dans le fonctionnement de ma structure ? Formation des bénévoles associatifs – le 9."

Présentations similaires


Annonces Google