La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars 2005 1 Politique Énergétique Quelle politique énergétique pour la France ?

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars 2005 1 Politique Énergétique Quelle politique énergétique pour la France ?"— Transcription de la présentation:

1 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Politique Énergétique Quelle politique énergétique pour la France ?

2 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars IMAGINEZ LA VIE SANS ENERGIE ! LÉNERGIEUN DROIT FONDAMENTAL

3 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Énergie : question à traiter dans toutes ses dimensions Pour construire une politique Énergétique il faut tenir compte : De laccessibilité comme de lépuisement des énergies disponibles Du développement durable (Accord de KYOTO) Des évolutions démographiques et sociales Des instabilités et des tensions géopolitiques en rapport avec les ressources énergétiques De lindépendance Énergétique De limpact sur la santé des populations des différents types dÉnergie Des coûts relatifs aux commerces internationaux Du lieu de consommation des énergies en général différent du lieu dextraction des énergies primaires.

4 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars LE CONSTAT CHIFFRE Le constat chiffré

5 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Glossaire OPEP (Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole) Algérie, Arabie Saoudite, Émirats Arabes Unis, Indonésie, Irak, Iran, Koweït, Libye, Nigeria, Qatar, Venezuela OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Économique) Europe: Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni, Suède, Turquie. Autres: Australie, Canada, Corée du Sud, États-Unis, Islande, Japon, Mexique, Pologne, Nouvelle Zélande, République Tchèque, Slovaquie, Suisse. Unité de mesure Hors OPEP (Mexique, Norvège, USA, Ex URSS)

6 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Dans le monde, 80% des Énergies sont consommés par 20% de la population Neuilly Gennevilliers Un habitant de consomme 3 fois plus quun habitant de Inégalité dans un pays Un Américain consomme 5 fois plus quun Mexicain Inégalité entre pays dune même zone NORD Inégalité fondamentale « Nord – Sud » SUD Un Européen consomme 6,5 fois plus quun Africain Énergies: que dinégalités Le constat chiffré + 2 milliards dhumains nont pas accès à lÉnergie commercialisée

7 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Répartition des consommations d'énergie par habitant en Europe 4,2 2,9 3,94,2 3,0 Tep / Habitant / an Moyenne 3,601* Source: AIE * Hors Luxembourg Le constat chiffré

8 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Évolution probable de lÉnergie Un infléchissement peu probable dans le cadre d'un pilotage « par le marché » de la politique énergétique. Évolution de la consommation mondiale annuelle d'énergie primaire ( ) : La réponse actuelle à cette demande croissante dénergie est assurée à 80 % par les ressources fossiles de la planète (charbon, plus de 60 % pour le pétrole et le gaz) Source AIEA Le constat chiffré

9 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars ELECTRICITE 29% Charbon : 36,5% Gaz naturel : 19,0% Uranium : 16,0% Pétrole : 9,5% Autres : 22,0% Structure de la consommation dÉnergie primaire dans le monde INDUSTRIE TERTIAIRE RESIDENTIEL TRANSPORT 25% 26%16% DIVERS 4% Charbon : 31,0% Gaz naturel : 18,0% Pétrole : 17,0% Électricité : 17,0% Autres : 17,0% Pétrole : 19,0% Gaz naturel : 19,0% Charbon : 14,0% Électricité : 14,0% Autres : 34,0% Pétrole : 86,0% Charbon : 4,0% Le constat chiffré Source: AIE, Eurostat Électricité : 10,0% Lélectricité est utilisée dans les 3 secteurs

10 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Répartition des consommations d'énergie primaire en % Le constat chiffré EuropeMonde France

11 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Répartition des consommations d'énergie en France Électricité primaire Gaz naturel Pétrole CharbonBiomasse Le taux d'indépendance énergétique est d'environ 47%. Le recours au charbon reste actuellement très limité en France (choix lié selon le gouvernement à la difficulté dextraction et pollution atmosphérique). Au plan mondial le recours au charbon dans les années à venir restera incontournable Pétrole Hydraulique + Renouvelable Gaz naturel nucléaire Charbon (source ENERDATA 2001) 43% 4%5% 34% 14% Biomasse Électricité Primaire Le constat chiffré

12 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars LES DIFFERENTES RESSOURCES DÉNERGIES Les orientations Hydraulique Éolien Solair e Géothermie Biomasse

13 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Réserves mondiales prouvées dÉnergies Fossiles Amérique du Nord 144,4 Amérique Latine 30,2 Extrême Orient 131,8 Europe 66,3 Europe de lEst 172,7 Océanie 46,0 Moyen Orient 145,9 Afrique 55,0 TOTAL MONDE : 792,3 En Milliard de tep (tonnes équivalent pétrole) Source: Oil and Gas Journal (2002) et DGEMP/OE Valeurs au 01 janvier ,41% Moyen orient 18,23% Amérique du Nord 3,81% Amérique du Sud 21,80% Ex union soviétique 6,94% Afrique 5,81% Océanie 8,37% Europe 59,3 (11,6%) 2,5 (1,8%) 4,5 (3,1%) 10,5 (2,1%) 13,1 (9,3%) 6,6 (4,6%) 130,2 (25,5%) 7,3 (5,2%) 6,9 (4,9%) 34,2 (6,7%) 10,5 (7,4%) 10,3 (7,2%) 114,0 (22,4%) 7,8 (5,5%) 50,9 (35,9%) 117,5 (23,0%) 5,5 (3,9%) 8,8 (6,2%) 51,3 (36,2%) 1,1 (0,2%) 93,5 (66,5%) 43,1 (8,4%) 0,5 (0,4%) 2,4 (1,7%) Charbon : 509,9 Pétrole : 140,7 Gaz naturel : 141,7 16,64% Extrême Orient Consommation / Production actuelle 230 ans 44 ans 70 ans Durée de vie Le constat chiffré

14 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Moyen Orient 0 Ex Union Soviétique 9,4 Réserves mondiales prouvées dUranium Europe 0,2 Amérique du Nord 6,4 Amérique Latine 2,3 Afrique 6,7 Extrême Orient - Océanie 8,9 TOTAL MONDE : 34,40 En Milliard de tep (tonnes équivalent pétrole) Source: Les Echos ÉtudesValeurs au 01 janvier ,03% Autres 16,65% Amérique du Nord 6,43% Amérique du Sud 30,43% Ex union soviétique 17,32% Afrique 26,53% Extrême Orient - Océanie 0,6% Europe Autres 0,5 Le constat chiffré

15 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Durée de vie des énergies PETROLEGAZURANIUM Avec du Neutron Rapide cest environ 2000 ans CHARBON

16 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Autres utilisations Gaz naturel et Pétrole Les orientations Chauffage – cuisine – climatisation Electricité Transport Processus industriel Métallurgie Alimentaire Aluminium Ciment Transformations diverses Engrais agriculture Pétrochimie - Raffinerie Médicaments Produits Pharmaceutiques Phytosanitaires Chimie des plastiques

17 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Les Différentes Énergies renouvelables Le problème des Énergies renouvelables est son manque de permanence et de disponibilité. Géothermie Énergies Renouvelables Hydraulique Solaire Éolien Bio Gaz Bois

18 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Énergies renouvelables Nucléaire Gaz naturel Pétrole 38% 6%5% 36% 15% Lobjectif de la France est de passer de 15 à 21% la part délectricité produite à partir de telles énergies… lélectricité éolienne est passée de : 10 MW installés en 96 à 66 MW en 2001 pour une prévision de MW en 2010… Au regard de lévolution de la consommation dÉlectricité les Énergies renouvelables sont indispensables mais ne sauraient à elles seules répondre à la demande. Lutilisation de ces Énergies est une nécessité pour économiser les ressources fossiles. Mais qui Finance ? Qui encaisse ?

19 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars LES ORIENTATIONS EN MATIERE DE POLITIQUE ENERGETIQUE Les orientations

20 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars ELECTRICITE Des Énergies Complémentaires Diversification des moyens de production : une nécessité pour la CGT TRANSPORT PETROLE CHAUFFAGE APPAREILLAGES ELECTRIQUES GAZ Les orientations Investir dans la Recherche

21 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Contribuer à la maîtrise des émissions de Gaz à effet de serre La limitation des gaz à effet de serre devient une nécessité au regard des évolutions de 50% dici 2020 de la consommation dénergie dans le monde et des évolutions climatiques. La première responsabilité incombe aux pays développés. TRANSPORT Les gaz à effet de serre sont produits par 1/3 INDUSTRIEL TERTIAIRE / RESIDENTIEL Les orientations

22 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Émission de Gaz à effet de serre par type de production g CO 2 /KWh Les orientations

23 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Contribuer à la maîtrise de la demande énergétique Il ne faut pas gaspiller ce qui est rare. Les économies sont nécessaires et indispensables dans tous les domaines de consommation. Ne pas économiser aujourdhui cest rationner demain ! Construction 200 TWh Économie possible dans le résidentiel 550 TWh sur 20 ans (Orientation Gouvernementale) Électroménager 50 TWh Ventilation 50 TWh 250 TWh Chauffage Les orientations Il faut investir dans la recherche de nouveaux matériaux 1 EPR ~ 10 TWh

24 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Le Gaz naturel Le Gaz

25 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Consommation de gaz naturel en 2001 (TWh) Un développement du gaz très différent selon les pays Monde : 2004 : Gm : Gm3 environ Le Gaz Rappel: m3 = 10 MWh

26 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars % Charbon 5% Pétrole 36% Gaz naturel Électricité 44% France : une croissance soutenue Croissance : 33% –Résidentiel tertiaire : 25% –Industrie : 20% –production d'électricité : 45 TWh en en TWh Industrie Résidentiel - tertiaire Production d'électricité Énergie primaire 2001

27 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Le Nucléaire un enjeux davenir Le Nucléaire

28 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Enjeux du nucléaire Lacceptabilité du nucléaire est liée aux questions De la Sûreté des installations et de lexploitation Le traitements des déchets Des conditions de vie et de travail des salariés dEDF et de la soustraitance La transparence dans la communication face à la population Des considérations financières du secteur Le Nucléaire

29 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Le Nucléaire Un impact économique, scientifique et environnemental 75% des kWh électriques produits en France sont d'origine nucléaire (……GWh) 58 réacteurs nucléaires en service 63 GW de puissance électrique installée 72 milliards uros en1999 en coût d'investissement 8,4 milliards uros en 2000 déconomie par rapport à un parc thermique au gaz 26 millions tonnes de CO 2 évités en production 70 TWh électriques exportés en 2000 Le Nucléaire

30 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars La gestion des déchets radioactifs Comme toute activité industrielle, l'industrie nucléaire produit des déchets Tonnes de combustible usé par an par rapport à 30 millions de Tonnes dordures ménagères 90 % représentent les déchets de faible et moyenne activité à vie courte, mais seulement 0,5 % de la radioactivité totale de ces déchets. 10 % représentent les déchets de moyenne activité à vie longue et de haute activité, mais 99,5 % de la radioactivité totale. 20 ans de fonctionnement des 58 réacteurs cela représente le volume dune piscine olympique. 12Kg de déchets ultimes par habitant par an dont 1Kg de déchets radioactifs de toutes natures Le Nucléaire

31 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Gestion des déchets La gestion des déchets radioactifs à vie longue et à haute activité sinscrit dans le cadre de la loi du 30 décembre 1991 Déchets à vie longue, recherche pendant quinze ans selon trois axes : Déchets radioactifs à vie courte et de faible ou moyenne activité sont stockés en surface. Séparation et la transmutation des radioéléments à vie longue ; Axe 1 Étude de la possibilité de stockage réversible ou irréversible en couches géologiques profondes, avec la réalisation de laboratoires souterrains ; Axe 2 Axe 3Entreposage en surface de longue durée. Le Nucléaire

32 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars La place incontournable du nucléaire Le bilan prévisionnel de léquilibre production / consommation pour la période du RTE confirme quil faut lancer la construction de nouveaux moyens de production dès à présent. Mais le nucléaire seul ne saurait suffire pour répondre aux besoins dÉlectricité à court terme ( < 2010). Exigence de transparence dans le domaine du nucléaire. De fortes garanties collectives, gage de sûreté. Nécessité de construire lEPR Besoin de nouveaux moyens à la pointe entre 2006 et 2010, Besoin de mettre en service des moyens de semi-base avant fin 2010 Le début du renouvellement du parc nucléaire doit intervenir autour de 2015 / Le Nucléaire Moyens de contrôle adaptés de lautorité de sûreté.

33 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars LÉlectricité

34 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Des unités différentes 100 ch 10L au 100 km PUISSANCEENERGIE 100 MW 10 GWh Un manque de puissance = Coupure dÉlectricité Un manque dénergie = Réduction de la consommation, augmentation des prix

35 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars PRODUCTION / CONSOMMATION PRODUCTION CONSOMMATION UN EQUILIBRE TRES FRAGILE LÉlectricité ne se stocke pas LÉlectricité se transporte mal sur de grandes distances. LÉlectricité

36 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Évolution du prix de lÉlectricité Remontée des prix de marché en 2004 : + 3 / MWh en qq. mois LÉlectricité

37 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars % de la production Électrique Branche Énergie soumise au marché Contrat Long Terme Vente aux enchères Résidentiel Clients Pro Entreprises et professionnels Gros Clients > 7GWh 420 TWh Achat Producteurs privés Branche Commerce 40 TWh 130 TWh 410 TWh Trading 160 TWh 120 TWh Production de gros Tarif régulé jusquen 2007 Ouverture 2003 Ouverture 2004 Ouverture 2007 Branche Énergie Tarif sous influence des prix du marché de gros Nucléaire 30TWh 60 TWh 20 TWh Hydraulique & THF 60 TWh 520 TWh 2004 LÉlectricité

38 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Adéquation production consommation jusquen 2020 Éviter les délestages !

39 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Lénergie nest pas un produit et service comme les autres. En contradiction avec la marchandisation du monde, nous revendiquons que lénergie ne soit pas une marchandise car elle est vitale. Elle ne peut être banalisée.

40 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Énergie lien avec économie du pays Minimum vital

41 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Faire de lenvironnement et de lavenir de la planète un axe majeur de la politique énergétique, cela passe par la réduction des gaz à effet de serre, par la réduction de la misère et par la diversification des énergies.

42 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Diversification des moyens de production nécessité dune indépendance énergétique sécurité dapprovisionnement des combustibles foisonnement des différents moyens de production par rapport aux aléas techniques, à lincidence vis à vis de lenvironnement tissu industriel associé aux différentes filières atouts techniques intrinsèques à chacune des filières et leur intégration dans léconomie des régions (hydraulique, charbon) réponses diversifiées et économiquement justifiées par rapport au profil de charge de la consommation. (base, semi base, pointe) délais dautorisations administratives et de construction qui peuvent orienter certains choix de court terme compte tenu de lurgence de construire : la réalisation de lEPR, si elle est nécessaire du point de vue moyen et long terme ne répondra pas aux besoins identifiés dès 2007

43 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Indépendance énergétique L'indépendance énergétique de la France est un point de vue que nous soutenons de longue date tout en considérant que la France est immergée dans une Europe qui doit développer une véritable politique énergétique en lien avec un état de dépendance aux énergies fossiles qui ne devrait que s'accroître aux dires d'experts. Lindépendance énergétique au niveau national nest pas un repli nationaliste étroit mais la simple prise en compte dune exigence de sécurité du système électrique national et européen.

44 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Problème des investissements Les niveaux d investissement sont rebutants pour une entreprise priv é e à la recherche de ratio financiers é lev é s donc de retours sur investissement courts. Les charges qui nuisent à ce r é sultat sont le plus souvent transf é r é es aux collectivit é s publiques. La CGT est en opposition à la privatisation des deux é tablissements EDF et GDF et à l'ouverture de leur capital.

45 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Analyses de la consommation et de la production (France métropolitaine)

46 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Ce que nous allons démontrer

47 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Besoin de construire

48 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Plan de l analyse É volution de la consommation d é lectricit é en France et prospective É volution de la production d é lectricit é et prospective É volution (connue) des diff é rents types de moyens de production É valuation des besoins en moyens de pointes É valuation des besoins en moyens de semi-base et base É valuation du besoin de construire Conclusions

49 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Consommation et Production une croissance continue en réponse aux besoins

50 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars La progression moyenne annuelle est de 8 à 9TWh sur longue période. Consommation et prospective

51 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Source : RTE – Bilan prévisionnel 2006 – TWh décart30TWh décart Évolution : 4TWh par an = 50% de lévolution passée Consommation et prospective

52 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Un PIB à 2% ne représente que la stabilisation de lévolution actuelle. Cest sinterdire une régression économique et sociale. « Cest le minimum syndical » Consommation et prospective

53 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Consommation et prospective

54 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars TWhPIB 2% Taux /2003 PIB 2,5% Taux /2003 PIB 3% Taux / , % % % % % % Hypothèses de consommations Consommation et prospective

55 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Lapproche par le PIB conforte lapproche directe par la consommation Consommation et prospective

56 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars La croissance annuelle est égale au productible dune centrale nucléaire Production et prospective

57 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Le taux de croissance de la production nette est supérieur à 3,5% par an Production et prospective

58 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Production et prospective Environ 15,5TWh puissance réservée 35TWh contrats long terme 15 à 20TWh à bien plaire

59 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars : 88000MWe 2020 : MWe 2003 : 80000MWe Prévision RTE Production et prospective

60 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Les moyens de production

61 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Les arrêts longs pour allongement de la durée de vie ne sont pas pris en compte 63000MWe MWe 2020 Les moyens de production

62 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars EDF + SNET Arrêt sous contraintes environnementales -4000MWe 2015 Prise en compte de DK6 et de Gonfreville et de 2000MW dautoproducteurs Les moyens de production

63 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Puissance maximale disponible en hydraulique 25400MWe 7500MWe en base 17900MWe en pointe Hydraulique Supposé constant Les moyens de production

64 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars MWe 3 tranches fioul 600 ( ) Dirinon186avr-81 Dirinon286avr-81 Brennilis286janv-81 Brennilis386janv-81 Gennevilliers1203oct-92 Brennilis4134août-96 Vitry5150août MWe 1800MWe 20500MWe en MWe en 2004Moyens de pointe : Les moyens de production Pointe Tac

65 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Puissance maximale disponible en éolien Hypothèse gouvernementale Hypothèse très volontariste éoliennes de 1,5MWe sur 15ans (en fait 13500) Les moyens de production Productible : 30% Puissance garantie : 20% Productible : 20% Puissance garantie : 0%

66 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars PCN France métropolitaine Les moyens de production

67 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Les moyens de production

68 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Besoins en moyens de pointe

69 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars MWe Évaluation des besoins en moyens de pointe

70 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars : 88000MWe 2020 : MWe 2003 : 80000MWe État des moyens de pointes 19000MWe20500MWe Besoins en moyens de pointe 19000MWe Évolution de la puissance maximale appelée Écarts+8000MWe MWe fraction fraction Évaluation des besoins en moyens de pointe 20500MWe

71 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Projets industriels hydrauliques en France métropolitaine portés par la FNME CGT Lestimation des évolutions précédentes cautionne les revendications portées par la CGT. Le sur équipement de Bort les Orgues Redenat, (région centre) station de pompage Aulus-Agneserre, (région Midi/Pyrénées) Nouvelle Romanche (région Rhône Alpes) Ce projet revêt un caractère plus ambitieux que celui de Gavet, qui se limite au remplacement dusine en fin de vie. Grande Combe/Cevins (région Rhône Alpes) permettrait le doublement de la puissance La Bathie Guerlédan (région Bretagne) qui apporterait un soutien important au réseau sur cette région. Voreppe – Polienas : (Isère) Poursuite du programme daménagement de la Basse Isère. Évaluation des besoins en moyens de pointe

72 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Besoins en semi-base et en base

73 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Évaluation des besoins en base et semi-base

74 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Évaluation des besoins en base et semi-base

75 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars MWe MWe Évaluation des besoins en base et semi-base

76 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Évaluation des besoins en base et semi-base

77 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Durée de construction Durées retenues Thf 4ans Nucléaire 8ans

78 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Thf et Nucléaire Si décision ??? Évaluation des besoins en base et semi-base

79 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Thf et Nucléaire Si décision ??? Évaluation des besoins en base et semi-base

80 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Besoin de construire

81 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Thf x 13 (Nuc x 1) Thf x 6 Nuc x 9 Besoin de construire

82 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Urgence THF sinon pénurie Palier EPR Besoin de construire

83 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Revendications des syndicats

84 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Cohérence des analyses CGT

85 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Besoin de construire

86 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Conclusions

87 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Besoin de construire

88 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Il faut véritablement prendre, dès maintenant, des décisions dinvestissement au risque de délestages dans les années futures. Besoin de construire

89 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars DES PROPOSITIONS POUR LAVENIR Les Propositions

90 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Lenjeu du maintien dentreprises intégrées Enjeux pour optimiser la construction et lexploitation des ouvrages industriels Enjeux par rapport à lentretien et la qualité des réseaux de distribution Enjeux face aux besoins, aux coûts Enjeux par rapport à lentretien, la qualité, la sûreté (surtout dans le nucléaire) de la production Les Propositions Intégration indispensable dans les industries de lénergie (gestion déquilibres instantanés).

91 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Fusionner EDF et Gaz de France Pour mieux répondre aux besoins Optimisation des usages et consommations énergétiques Un enjeu stratégique davenir Amélioration des relations de proximité Arrêt de la mise concurrence des deux E.P.I.C. Les Propositions Amélioration des capacités dautofinancement

92 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Un pôle public de lénergie Une politique énergétique mise en œuvre au travers dun pôle public de lénergie. 3 Ambitions Valoriser nos richesses Maîtrise réelle du secteur de lénergie Choix des techniques Techniques, Sociales, Intervention des citoyens dans les choix Environnementales Moyens financiers à mettre en œuvre (Pôle financier public) Complémentarité des entreprises du secteur Maîtrise des compétences grâce à un statut de haut niveau pour les salariés du secteur de lénergie Améliorer les coopérations internationales Les Propositions

93 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars Une alternative à la privatisation Les besoins dEDF et de GDF en matière de financement sont importants, mais il y a une alternative à la privatisation. Garanties et dotations en capital de lÉtat. Arrêt des prélèvements de lÉtat Garantie de la péréquation tarifaire. Les prix doivent refléter les coûts pour lensemble des usagers, éligibles ou non. Limiter les prises de participation dans des entreprises en dehors du pays. Arrêt des obligations dachats. Intégration des énergies renouvelables et de la cogénération dans le Service Public. Les Propositions Accès aux ressources financières pour les investissements (Pôle financier public)

94 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars IMAGINEZ LA VIE AVEC !

95 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars ? Louverture du marché de lÉlectricité Transposition de la 2 ème Directive Européenne Loi prévue en juillet 2004 Ouverture de 30% du marché Français 16GWh / 1300 sites Transposition de la 1 ère Directive Européenne Loi du 10 février 2000 Décret dapplication n° Juin 2001 Loi du 10 février 2000 Ouverture de 68% du marché Français Les Pros / 2,5 Millions dabonnés Ouverture de 33% du marché Français 7GWh / 3000 sites Mise en place de la Branche des IEG LÉlectricité 2006 Examen des conséquences de louverture des marchés

96 Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars ème Directive Européenne 2003/55 26 juin 2003 Dissociation Transport Production Stockage Transposition de la 1 ère Directive Européenne « Loi Gaz » du 3 janvier 2003 Louverture du marché du Gaz Création de la 1 ère Directive Européenne 98/30 « Marché intérieur du Gaz » 10 février 2000 LÉlectricité 2006 Dénouement du protocole daccord Production – Transport Gaz entre TOTAL (Décembre 2003) et Gaz de France ( Février 2004) Décision unilatérale de Gaz de France. Ouverture du réseau de transport Gaz à la concurrence pour les industriels Création de la CRE. Commission de régulation de lÉnergie Loi Électricité du 10 février 2000 Ouverture de 75% du marché Français abonnés et 320 TWh


Télécharger ppt "Politique Énergétique JMK 2003 Position CGT FNME CGT mars 2005 1 Politique Énergétique Quelle politique énergétique pour la France ?"

Présentations similaires


Annonces Google