La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Intervention Christina NIRUP Education Nationale 18 12 07 p. 1 Journée Performance thermique des bâtiments et énergie solaire Intervention de Christina.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Intervention Christina NIRUP Education Nationale 18 12 07 p. 1 Journée Performance thermique des bâtiments et énergie solaire Intervention de Christina."— Transcription de la présentation:

1 Intervention Christina NIRUP Education Nationale p. 1 Journée Performance thermique des bâtiments et énergie solaire Intervention de Christina NIRUP chef du service formation externe, ADEME Education Nationale 18 décembre 2007

2 Intervention Christina NIRUP Education Nationale p. 2 Agence de lEnvironnement et de la Maîtrise de lEnergie EPIC sous tutelle conjointe des Ministères de LÉcologie, du Développement et de lAménagement durables (MEDAD) et de lEnseignement Supérieur et de la Recherche Outil de lEtat lnterlocuteur naturel et le partenaire de référence du grand public, des entreprises et des collectivités territoriales pour aider à la généralisation des bonnes pratiques destinées à protéger lenvironnement et à maîtriser lénergie Plus de 820 collaborateurs répartis dans 3 services centraux (Angers, Paris, Valbonne) 26 délégations régionales 3 représentations dans les Territoires doutre-mer 1 bureau à Bruxelles

3 Intervention Christina NIRUP Education Nationale p. 3 Quatre domaines dintervention Energie Air et Bruit Déchets et sols pollués Actions transversales : éco-conception/éco-consommation, management environnemental Quatre métiers Connaître (R&D techno et socio-éco.) Convaincre et mobiliser (communication, information,éducation, formation) Conseiller (directement ou via relais) Aider à réaliser (accompagnement + )

4 Intervention Christina NIRUP Education Nationale p. 4 Le budget dintervention de lADEME Budget dintervention millions d'euros (EPRD initial) Déchets et sols Energie Air et Bruit Actions transversales

5 Intervention Christina NIRUP Education Nationale p. 5 Capacité dabsorption de la planète Les émissions annuelles de carbone sont passées de 6,4 GteC entre 1990 et 2000 à 7,2 GteC entre 2000 et 2005 (GIEC 1995)

6 Intervention Christina NIRUP Education Nationale p. 6 Sans initiative concertée au niveau mondial, les émissions de GES vont continuer à croître Pour limiter à 2 à 3 °C lélévation moyenne de la température, il faudrait diviser par 2 avant 2050 les émissions mondiales de gaz à effet de serre. Comme les émissions des pays en développement vont continuer à croître, les émissions des pays industrialisés devront être divisées par 4 avant Cest le « Facteur 4 »

7 Intervention Christina NIRUP Education Nationale p. 7 Consommation dénergie finale en France par secteur économique ( ) Le secteur du bâtiment représente 42,5 % des consommations (68, 2 Mtep)

8 Intervention Christina NIRUP Education Nationale p. 8 Ensemble du parc par usage et consommations énergétiques finales (2005 – Climat normal – hors bois) Nombre (millions de logements Surface (millions de m²) Consommation Électricité (TWh) Consommation Gaz (TWh) Consommations Autres (TWh) Total Consommations (TWh) % Maisons individuelles 17, , ,242,5 Immeubles collectifs 13,488443,581,826,8157,624 Ensemble du parc de logements 30, ,2177,8121,8437,866,5 Bâtiments tertiaires ,358,9221,233,5 Total des bâtiments ,2250,1180,

9 Intervention Christina NIRUP Education Nationale p. 9 La Directive européenne sur la performance énergétique des bâtiments Diagnostic PE (Novembre 2006) RT rénovation réhabilitation Loi de simplification (9 décembre 2004) RT 2000 (neuf) (juin 2001) RT 2005 (neuf) (septembre 2006) Loi POPE 2005 (13 juillet 2005) Etude de faisabilité Directive sur la Performance Energétique des Bâtiments (16 décembre 2002) Inspection chaudières et équipements de climatisation Plan climat (juillet 2004 et décembre 2006)

10 Intervention Christina NIRUP Education Nationale p. 10 Le Plan climat Plan daction du gouvernement (juillet 2004, réactualisé en 2006) pour respecter le protocole de Kyoto (économies de 54 millions de tonnes de CO2/an en 2010) Pour le bâtiment : chapitres « bâtiment et écohabitat » et «climatisation durable » –amélioration de la performance énergétique par rapport à 2000 : 15 % en 2005, 40% en 2020 –réglementation pour réhabilitation ou rénovation –diagnostic de performance énergétique obligatoire pour les ventes (11/2006) et les locations (07/2007) –mise en place de certificats déconomies dénergie, de crédits dimpôts, daides publiques ciblées –mise en œuvre dun outil statistique et de suivi –création du PREBAT –minimisation des impacts dus à la climatisation –doublement dici à 2010 du nombre dEIE (passage de 175 à 350) –montée en puissance de la campagne sur le changement climatique –label « bâtiment basse consommation »

11 Intervention Christina NIRUP Education Nationale p. 11 La Loi de programme fixant les orientations de la politique énergétique Aboutissement du débat national sur les énergies et des débats dans les 2 assemblées, adoptée le 13 juillet 2005 (110 articles) –réduction de 2% par an de lintensité énergétique finale dici 2015 et de 2,5% par an jusquen 2030 –10% des besoins énergétiques dorigine renouvelable dici 2010 –21% en électricité contre 14% actuellement –hausse de 50% de la production thermique dorigine renouvelable –5,75% de biocarburants dici 2010 –3 plans mobilisateurs (économies dénergie et EnR) –stratégie nationale de recherche sur lénergie, ANR, A2I –dispositif de certificats déconomies dénergie –information des consommateurs sur lénergie –Conseil supérieur de lénergie

12 Intervention Christina NIRUP Education Nationale p. 12 La réglementation thermique 2005 (RT 2005) A succédé à la RT 2000, applicable depuis septembre 2006 à tous les bâtiments neufs Décret n° et arrêté en date du 24/05/2006 –consommation dénergie primaire Cep en kWhep/m²shon pour chauffage, ventilation, refroidissement, ECS, éclairage –limite Cepmax pour les logements –renforcement de lisolation thermique –renforcement des performances des équipements –bonification pour leau chaude sanitaire solaire –valorisation de la conception bioclimatique –limitation du recours à la climatisation –synthèse des études thermiques à la fin des travaux Labels HPE 2005 THPE 2005 HPE EnR 2005 THPE EnR 2005 BBC 2005

13 Intervention Christina NIRUP Education Nationale p. 13 La réglementation thermique des bâtiments existants Décret n° du 19 mars 2007 transposant la DEPEB De 2 façons différentes réglementation « élément par élément » (arrêté du 3 mai 2007) imposant des exigences minimale à compter du 1er novembre 2007 réglementation « globale » à compter du 1er avril 2008 Bâtiment > 1000 m² Travaux > 25 % valeur du bâtiment

14 Intervention Christina NIRUP Education Nationale p. 14 Le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) Échéances 1er novembre 2006 : vente dans lexistant 1er juillet 2007: location dans lexistant 1er juillet 2007 : vente ou location dans le neuf 2 janvier 2008, affichage dans tous locaux publics recevant du public Il comprend caractéristiques du bâtiment et équipements tableau des consommations par usage étiquette énergie et étiquette CO2 recommandations dutilisation des locaux recommandations de travaux déconomies dénergie Étiquette énergie des bâtiments tertiaires

15 Intervention Christina NIRUP Education Nationale p. 15 Le « Grenelle de lEnvironnement » (www.legrenelle-environnement.fr) Décisions pour le secteur du bâtiment –évolution très rapide des réglementations des bâtiments neufs avant 2012 : niveau du label Bâtiment basse consommation en 2020 : bâtiments à énergie positive –doublement des bâtiments anciens privés rénovés chaque année –réhabilitation de logements dégradés par an –élimination du marché des composants et technologies obsolètes –bâtiments publics neufs aux meilleures normes defficacité énergétique –création de emplois avant 2012 dans le bâtiment et de emplois dans les EnR personnes de plus à former tous les ans en formation continue + adaptation de la formation initiale –création avec les banques de mécanismes incitatifs puissants

16 Intervention Christina NIRUP Education Nationale p. 16 A retenir Des modifications très importantes sont en cours dans le secteur du bâtiment impulsées par lobjectif national très ambitieux du Facteur 4 à atteindre dici 2050 et les décisions du Grenelle de lEnvironnement conduisant à une vision nouvelle des évolutions des bâtiments stimulant les marchés de la maîtrise de lénergie et le développement des énergies renouvelables. Pouvoirs publics, concepteurs, maîtres dœuvre, maîtres douvrage, industriels, entreprises, organismes bancaires et sociétés dassurance sont concernés lancement de projets de R&D, détudes et dopérations de démonstration implication dans les évolutions réglementaires évoluant tous les 5 ans pour les bâtiments neufs et existants développement de produits et de marchés nouveaux partenariats pour des bâtiments démonstrateurs PREBAT et Effinergie Des opportunités sont à saisir nouveaux produits, services et outils financiers évolution des professions et nouveaux métiers

17 Intervention Christina NIRUP Education Nationale p. 17 Former de futurs professionnels (1) Pour faire avancer le sujet de la formation initiale ou continue : LADEME travaille également avec les Compagnons du Devoir, les CCCA-BTP, les GRETA, AFPA, ainsi que les organisations professionnelles telles que la FFB et la CAPEB Les Centres de Ressources sur la Qualité Environnementale du Cadre Bâti (QECB) devront fédérer des efforts de formation ADEME participe à un chantier du Club de lAmélioration de lHabitat qui devra déboucher sur un outil de e-learning pour les artisans de faible qualification Les industriels avancent, en créant des outils type «Promodul » pour aider les professionnels

18 Intervention Christina NIRUP Education Nationale p. 18 Former de futurs professionnels (2) LADEME soutient le MEN pour former les enseignants ressource sur lefficacité énergétique et les EnR dans le bâtiment, à travers lINES –1er programme pour les profs de bac énergétique et électro- technique –2e programme 2008 – 09 pour les profs de bac pro Il y a urgence - comment passer à la vitesse supérieure ? –Rénovation des diplômes ? Métiers de la structure De lenveloppe Des équipements De la maintenance –Pour une vision systémique du bâtiment –Pour une approche globale (coordination inter-métiers) –Qui devront être sanctionnées dans les diplômes


Télécharger ppt "Intervention Christina NIRUP Education Nationale 18 12 07 p. 1 Journée Performance thermique des bâtiments et énergie solaire Intervention de Christina."

Présentations similaires


Annonces Google