La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le Traitement Sanitaire et l’Hygiène de L’Air

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le Traitement Sanitaire et l’Hygiène de L’Air"— Transcription de la présentation:

1 Le Traitement Sanitaire et l’Hygiène de L’Air
PRESENTE

2 INNOVATION TECHNOLOGIQUE
NOUS TRANSFORMONS L’OXYGENE DE L’AIR POUR ASSAINIR ET DECONTAMINER Purification permanente de l’air sans consommable Destruction des bactéries et moisissures Destruction des odeurs Applications La Santé, L’Industrie, Le Tertiaire,la réstauration Chambres froides, Zones de stockage Zones de préparations alimentaires Gaines de Ventilation et de Climatisation Odeurs Extraction de cuisine Locaux poubelles Transports en commun, etc…

3 NOTRE GAMME PRODUITS UNE DECLINAISON COMPLETE DE MATERIELS POUVANT S’ADAPTER A TOUTES LES CIRCONSTANCES REPONDANT AINSI A TOUTES LES ATTENTES CLIENTS

4 Sommaire L'appareil portable SMELL FREE
Le traitement de l'air dans les chambres froides La destruction des odeurs organiques Décontamination de l'air ambiant dans divers locaux Mise en sécurité et dépollution des systèmes de ventilation Le traitement ponctuel Références et rapports d'essais

5 Simple, Pratique, Efficace et Facile d’utilisation
LA SOLUTION PORTABLE Simple, Pratique, Efficace et Facile d’utilisation

6 Quelques applications
Le La solution portable La technique de Ionisation ( insufflation et recyclage d’oxygène actif dans l’air par l’intermédiaire d’une chambre de réaction haute tension et haute fréquence ) permet de détruire les pollutions microbiologiques contenus dans l’air ainsi que les odeurs organiques. Il neutralise également les chaines carbonés. Quelques applications Salles de réunion Salles d’attente Espaces fumeurs Chambres d’hôtel Buanderies Vestiaires etc…..

7 VERSION FIXE INDUSTRIELLE AMS 50 en Inox
Pour une répartition plus homogène de l’oxygène actif dans le volume à traiter, possibilité de connecter sur le dessus de l’appareil un réseau en PVC diamètre 50 mm. Retour au sommaire

8 LE TRAITEMENT DE L’AIR DANS LES CHAMBRES FROIDES

9 LES SOLUTIONS FIXES PROTECTION EN CHAMBRE FROIDE DES FRUITS ET DES FLEURS Détruit les contaminants organiques, retarde la maturation Nos Equipements purifient l’air à l’intérieur des chambres froides

10 INSTALLATION EN CHAMBRE FROIDES
Au travers du système de Diffusion, l’oxygène ionisé produit , traite chaque mettre cube de l’espace de stockage en purifiant l’air ambiant. Tubes PVC Perforés Le matériel installé à l’intérieur de l’espace de stockage fait circuler l’air ambiant à travers l’unité de purification. Retarde la maturation Diminue la déshydratation Maintien la fermeté de la pulpe Maintien du poids des denrées constant Préserve l’aspect et les couleurs originelles Unité de pompage et traitement de l’Air Équipement Agro Care gamme XES Effet germicide et fongistatique Micelio Substrat Membrane Cellulaire Attaque et oxydation des glycoprotéines et phospholípides O - L’oxygène ionisé est une molécule hautement réactive qui oxyde et attaque les parois de la membrane cellulaire des bactéries, champignons et des microorganismes pathogènes.

11 PROTECTION TOTALE DES ALIMENTS
SALLES DE PREPARATIONS/CHAMBRES DE STOCKAGE SITES INDUSTRIELS DE L’ALIMENTAIRE destruction des contaminations par purification de l’air ambiant NOUS MAINTENONS DES CONDITIONS QUI CONTRIBUENT A LA QUALITE DE VOS PRODUITS PENDANT LES PHASES DE PREPARATION ET DE STOCKAGE Nos équipements purifient l’air à l’intérieur des zones de préparation et de stockage

12 DESTRUCTION DES ODEURS POINTS DE VENTE/AIRES DE PREPARATION/ZONES DE STOCKAGE
Destruction des odeurs et des contaminants. NOUS MAINTENONS DES CONDITIONS QUI CONTRIBUENT A LA QUALITE DE VOS PRODUITS DANS LES AIRES DE PREPARATION ET SUR LES POINTS DE VENTE Nos équipements détruisent les odeurs dans les rayons boucherie, poissonnerie, etc.… Nos équipements purifient l’air des salles de préparation et de stockage

13 Exemples d’installations
Traitement des moisissures sur les pieds de vigne Pépinières Gilibert (Orange) Retour au sommaire

14 LE TRAITEMENT DES ODEURS De POLLUTIONS ORGANIQUES

15 Traitement des odeurs dans un SAS de Livraison
Exemples d’installations Traitement des odeurs dans un SAS de Livraison Quick Lyon Part Dieu

16 Exemples d’installations
Traitement de l’air et des odeurs dans une salle de Conservation de corps Funérarium de Lyon

17 Traitement des odeurs Locaux carnés et ménagers
Autres Exemples d’installations Traitement des odeurs Locaux carnés et ménagers Les Halles de Lyon

18 Traitement des odeurs de rejet d’extraction boulangerie
Autres Exemples d’installations Traitement des odeurs de rejet d’extraction boulangerie

19 Exemples de réalisations
Décontamination de l’air et Traitement des Odeurs dans des blocs sanitaires Retour au sommaire

20 DECONTAMINATION & DEPOLLUTION DE L’AIR Dans DIVERS VOLUMES
(Locaux, zone de stockage, process etc….)

21 Exemple de réalisation
Dépollution permanente d’un local blanchisserie d’environ 100 m3

22 Exemple de réalisation
Dépollution effectuée en présence humaine d’un volume de stockage de m3 contaminé de NEUROSPORA CRASSA (Moisissures sporulentes à croissances explosives)

23 RESULTATS D’ANALYSES D’AIR MICROBIOLOGIQUE
REALISES DANS UN ENTREPOT DE STOCKAGE DE m3 APRES TRAITEMENT PONCTUEL RESULTATS DES CONTRÔLES BACTERIOLOGIQUES (Laboratoire CONIDIA) DEBUT du TRAITEMENT 1 Aout 2007 Dénombrement en UFC/m3 Flore Totale Levures et Moisissures Commentaire 4 points de prélèvement : - Filmeuse : - Travée F : - Travée en face de PQ : - Quai : 100 UFC/m3 + NC 78 UFC/m3 + NC 160 UFC/m3 + NC 140 UFC/m3 + NC 170 UFC/m3 + NC 270 UFC/m3 + NC 110 UFC/m3 + NC 80 UFC/m3 + NC NC= Développement de NEUROSPORA croissance explosive non dénombrable PENDANT le TRAITEMENT 14 Septembre 2007 Dénombrement en UFC/m3 Flore Totale Levures et Moisissures Commentaire 4 points de prélèvement : - Filmeuse : - Travée F : - Travée en face de PQ : - Quai : 163 (45) UFC/m3 108 (68) UFC/m3 73 (43) UFC/m3 313 (23) UFC/m3 288 (38) UFC/m3 113 (28) UFC/m3 118 (30) UFC/m3 263 (35) UFC/m3 On aperçoit la dégénérescence progressive du champignon avec possibilité de comptage FIN du TRAITEMENT 23 Octobre 2007 Dénombrement en UFC/m3 Flore Totale Levures et Moisissures Commentaire 4 points de prélèvement : - Filmeuse : - Travée F : - Travée en face de PQ : - Quai : 60 UFC/m3 88 UFC/m3 130 UFC/m3 120 UFC/m3 La population fongique dans l’ensemble de la zone de stockage est faible La présence de NEUROSPORA CRASSA n’est pas détectée sur l’ensemble des prélèvement CONCLUSIONS : Eradication totale de la conidie sur un traitement ponctuel curatif d’une durée de 3 mois.

24 EQUIPEMENT DE PURIFICATION DE L’AIR CHAMBRE DE REACTION HFCP
(OXYGENE IONISE) CHAMBRE DE REACTION HFCP O- O3 H2O2 H2O2 O3 O- OXIGENE ACTIF Air neuf vicié Air purifié Modèles XES 22 B / 75 m3 XES 101 B / 250 m3 XES 102 B / 500 m3 XES 201 B / 700 m3 XES 202 B / 1000 m3 XES 301 B / 1200 m3 XES 302 B / 1400 m3 XES 303 B / 1800 m3 Volumes de stockage traités Action : Purification de l’air et actions bactéricide, fongicide et virucide. Applicatifs : Grande distribution, Pépinières, Industrie de la viande, restauration collective, industries agroalimentaires, les transports frigorifiques, zone de déchets et poubelles, les salles de conservation de corps, les blocs sanitaires, etc.… Retour au sommaire

25 LE TRAITEMENT PERMANENT
DES RESEAUX DE GAINES DE VENTILATION ET DE CLIMATISATION

26 SCHEMA FONCTIONNEL SIMPLE FLUX
Traitement PERMANENT de gaine de ventilation par effet venturi à l’aide d’une unité fixe de type OT Installé en sortie de CTA simple ou double flux, les modèles de la gamme OT 22 à OT 303 sont capable de couvrir l’ensemble des débits des centrales existantes, permettent de garantir un traitement sur la totalité des réseaux, qu’elles que soient leurs configurations (longueurs, accessibilités etc …). Les travailleurs des immeubles climatisés se plaignent de plus en plus fréquemment de diverses pathologies regroupées sous des acronymes anglais SBM, BRI et/ou MCS. Les bio-contaminants (micro-organismes, plantes, arthropodes) de l’air respiré représentent avec les polluants chimiques les causes les plus importantes de l’» indoor pollution ». Il est donc fondamental de sécuriser les conduits de ventilation pour préserver un air ambiant exempt de micro-organismes et d’allergènes. Les unités de traitement d’air une fois installées préviennent la multiplication des micro-organismes en utilisant des systèmes bactériostatiques et les éliminent au moyen de biocides écologiques (principe actif généré par les chambres de réaction) : Destruction des micro-organismes (bactéries, Spores, champignons, virus), COVs (composés organiques volatiles) de pollution organique Hygiénisation et Décontamination en continu des conduits de climatisation et de ventilation. Injection d’air CTA Barrière d’ Oxygène ionisé O- H2O2 O3 Gr + - Op O2 Arrivée d’ Air neuf Oxygène pollué Air soufflé oxygène Purifié N Ph T Alimentation client 220V

27 SCHEMA FONCTIONNEL DOUBLE FLUX
Extraction Reprise de l’air Ambiant dans les divers locaux Injection d’air CTA O- H2O2 O3 Barrière d’ Oxygène ionisé Gr + - Op O2 Arrivée d’ Air neuf Oxygène pollué Air soufflé oxygène Purifié N Ph T Alimentation client 220V

28 DESTRUCTION DES BACTERIES ET DES MOISISSURES DANS LES CIRCUITS
PURIFICATION DE L’AIR ET DESTRUCTION DES ODEURS DES SYSTEMES D’AIR CONDITIONNE DESTRUCTION DES BACTERIES ET DES MOISISSURES DANS LES CIRCUITS AERAULIQUES Sortie d’Air purifié Entrée d’Air Contaminé Nos équipements purifient l’air dans les conduits de climatisation et de ventilation

29 Exemples d’installations
Dépollution permanente de l’air climatisé pour la prévention d’éventuelles infections et/ou contaminations en provenance de l’air extérieur Animalerie Saint Eloi Montpellier

30 Exemples d’installations
Traitement permanent de l’air et dépollution des réseaux de gaines de climatisation Siege EIFFAGE (Lyon)

31 Exemples d’installations Centre Hospitalier Public
Traitement de décontamination Permanente de l’air des gaines de climatisation Centre Hospitalier Public (hauteville)

32 Exemple d’installation
Assainissement de l’air climatisé par un Traitement permanent

33 Exemples Type d’installation Technologies AirCareTM
Gamme de purificateurs d’air pour système de climatisation et de ventilation

34 DIVISION INTERQUALITY
Gamme AirCare ®OT Modèles OT / 500 m3 OT / 1500 m3 OT / 3000 m3 OT / 5000 m3 OT / 7000 m3 OT / 9000 m3 OT / m3 OT / m3 Débit CTA m3/h Purification et décontamination de l’air dans les réseaux de climatisation et de ventilation par destruction des contaminations microbiologiques. Applicatifs : Bureaux, hôpitaux, hôtels, industrie agro-alimentaire, centres commerciaux, complexes sportifs, transports publics. Retour au sommaire

35 UNE SOLUTION TEMPORAIRE
LE TRAITEMENT PONCTUEL DES RESEAUX DE GAINES DE VENTILATION ET DE CLIMATISATION

36 Prise d’air ambiant filtré
SCHEMA FONCTIONNEL Traitement PONCTUEL de gaine de ventilation à l’aide d’une unité mobile de type XES Pour agir efficacement dans un laps de temps court, l’oxygène actif (ions O- + H2O2 + ozone O3) est employé à forte concentration. Celui-ci est diffusé dans les réseaux aux moyens des équipements mobiles XES/MDS reliés aux gaines de sortie des centrales de traitement d’air. La propagation de l’oxygène actif est réalisée par le soufflage des CTA, ce qui permet de garantir un traitement sur la totalité des réseaux, quelle que soit la configuration de ces derniers (longueurs, accessibilités etc …). Barrière Oxygène ionisé Injéction d’air CTA O- H2O2 O3 Trappe de visite O2 Arrivée d’Air neuf oxygène pollué Air rejeté oxygène Purifié Prise d’air ambiant filtré N Ph T Alimentation client 220V

37 Retour au sommaire Nos Résultats :
Amélioration et neutralisation de la flore microbiennes présentes dans l’air des réseaux de ventilation et de climatisation. Nous garantissons, en fonction du niveau contaminant, la destruction jusqu’à 80% des bactéries, moisissures, odeurs, COV, micros organismes présents dans les réseaux aérauliques. Rapports d’essais effectués par Le Laboratoire Nationale d’Essai. Des analyses d’air peuvent être réalisées avant et après interventions via notre réseaux de partenaires et Laboratoires. Retour au sommaire

38 RESULTATS D’ANALYSES D’AIR MICROBIOLOGIQUE
REALISES SUR DES RESEAUX DE GAINES AERAULIQUES APRES TRAITEMENT PONCTUEL RESULTATS DU CONTRÔLE BACTERIOLOGIQUE (Laboratoire Mérieux) AVANT INTERVENTION DE DECONTAMINATION APRES INTERVENTION DE DECONTAMINATION RESEAU CAFETERIA 39 UFC/m3 Absence de moisissure 32 UFC/m3 RESEAU LOCAL INFORMATIQUE 4 UFC/m3 Présence de 1 UFC/m3 de moisissure NON Aspergillus 11 UFC/m3 RESEAU BUREAUX 3ième et 4ième > 300 UFC/m3 Présence de 4 UFC/m3 de moisissure NON Aspergillus 25 UFC/m3 Présence de 1 UFC/m3 d’Aspergillus glaucus RESEAU BUREAUX 7ième, 5ième, 4ième et 3ième 89 UFC/m3 Présence de 2 UFC/m3 de moisissure NON Aspergillus 18 UFC/m3 CONCLUSIONS Les réseaux aérauliques des bureaux distribuant les étages respectivement 7, 5, 4 et 3 et 4 et 3 fortement contaminés ont été ramenés à un niveau de contamination acceptable après notre intervention. Les réseaux aérauliques distribuant le local informatique et la cafétéria ne présentaient pas un niveau de contamination élevé. L’intervention n’a pas eu d’incidence significative.

39 RAPPORT SUR : L’ESCHERICHIA COLI

40 RAPPORT SUR : L’ASPERGILLUS NIGER

41 L’ESCHERICHIA COLI ET L’ASPERGILLUS NIGER
RAPPORT D’ESSAIS LNE en FRANCE sur des bactéries et champignons tels que L’ESCHERICHIA COLI ET L’ASPERGILLUS NIGER Date Pays ESSAI - Application Résultats (moyenne)* Sans équipement IO Avec équipement IO 1 Nov 2005 FR LNE (Laboratoire National d’Essais) Mesure de la cinétique de décontamination du Escherichia coli β – D glucuronidase positive (ATCC 8739) Dossier LNE F – CMI/2 (ufc / m3) Nov – 2005 82 143 Nov à T0: à T10 min : à T20 min : 0 2 Déc Aspergillus niger (ATCC 16404) Dossier LNE F – CMI/3 Déc – 2005 91 333 Déc à T0: à T10 min : à T20 min : 44 à T30 min : 2 à T40 min : 0 3 Jan 2006 Laboratoire Marcel Merieux Analyse de l’air au siège d’un groupe de grande distribution avant et après décontamination ponctuelle. Réseau Bureaux 7,5,4 et 3ième étages Le 18/01/06 avant – le 25/01/06 après. (ufc/m3) Bactéries (air): 89 Champignons : 2 Bactéries (air): 18 Champignons : 0 4 Analyse de l’air au siège d’un groupe de grande distribution avant et après décontamination ponctuelle. Réseau Bureaux 4 et 3ième étages Bactéries (air): > 300 Champignons : 4 Bactéries (air): 25 Champignons : 1 5 Avril Analyse de l’air dans un établissement de santé. Couloirs 3ième et 1er étages, Salon de lecture et Bureaux, avant et après décontamination ponctuelle. Le 4/04/06 avant – le 19/04/06 après. Bactéries (air): 96 Bactéries (air): 15 Document récapitulatif certifié conforme aux tests originaux des laboratoires MERIEUX et LNE

42 Retour au sommaire RAPPORT D’ESSAIS POUR L’INTERNATIONAL Date Pays
ESSAI - Application Résultats (moyenne)* Sans équipement IO Avec équipement IO 5 Juillet 2000 Chili CESMEC : PV n° SAB619585 Sté CECINAS PF – Viennoiserie industrielle Prélèvements : le 22/06/2000 et le 26/06/2000 (ufc/plaque/15 min) Bactéries (air): 321 Champignons : < 1 Bactéries (air) : 4 6 Aout 2002 TECPAR : PV n° le 06/08/02 PV n° le 03/09/02 Sté Carlos GOMEZ – Casino (jeux) (Le Casino est équipé d’une climatisation, la contamination de l’air est mesurée en extérieur et à l’intérieur) (ufc/m3) le 06/08/02 Air int : Microorganismes (bactéries + moisissures) : 1120 Air ext : Microorganismes : 1540 (ufc/m3) le 03/09/02 Air int : Microorganismes (bactéries + moisissures) : 320 Air ext : Microorganismes : 2440 7 Juillet Brésil ECO System : PV n° B5044 à B5049 le 24/07/02 et B5377,79,81,83,85,87 le 23/08/02 Sté COORPECICA – Préparation viande Prélèvements : le 24/07/2002 et le 23/08/2002 le 24/07/2002 Bactéries (air): 43 Champignons : 3 le 23/08/2002 Bactéries (air) : 6 Champignons : 0 8 Mai CIENTEC : PV n° 3846/8985 et 4376/10372 HOPITAL Nossa Senhora de Conceiçao Urgences Hospitalières Prélèvements : le 13/05/2002 et le 25/06/2002 (ufc/m3) : le 13/05/02 Bactéries (air): 1244 Champignons : 281 (ufc/m3) le 25/06/02 Bactéries (air): 205 Champignons : 15 9 INSTITUTO DE TECHNOLOGIA DE ALIMENTOS : PV n° PDP 177/02 Sté CTC (Centro de Technologia de Carnes) de Campinas. Préparation viande Prélèvements : 1er en juillet 2002 et 2ieme après 20 j Juillet 2002 Bactéries (air): 41 Champignons : 5 Après 20 jours Bactéries (air): 7 10 Janvier 2003 ECO System : PV n° B6860 à B6863 le 31/01/03 Et B7876 à B7879 le 11/04/04 Sté CRUZ – Transport en Commun Prélèvements : le 31/01/2003 et le 11/04/2003 Bactéries (air): 118 Champignons : 75 Bactéries (air) : 2 11 Mars 2005 USA USDA Meat Science Research (BARC – East) Bâtiment 204 – Chambre de Process et Conditionnement Prélèvements : du 8/05/2005 au 13/05/2005 CFU Microorganismes (bactéries + moisissures) : 45 Microorganismes (bactéries + moisissures) : 19 12 Juin SCIENTIFIC AIR SOLUTIONS Ref : Final report – Strawberry Growers/Shipper Sté ? – Chambre de stockage de framboise Prélèvements : du 4/05/2005 au 7/06/2005 (ufc/m3) : le 4/05/02 Microorganismes (bactéries + moisissures) : 495 (ufc/m3) le 7/06/02 Microorganismes (bactéries + moisissures) : 123 13 Août ESP QUALITAS ANALITICA ALIMENTARIA slu Ref : Sté BIMARCA – Chambre froide- stockage de viande Prélèvements : du 19/08/2005 (ufc/plaque/5 min) le 19/05/2005 Bactéries (air): 35 Entérobactéries : 2 Staphylocoques : 28 Bactéries (air) : 5 Entérobactéries : 0 Staphylocoques : 7 * Les résultats donnés sont des moyennes de comptage réalisés en plusieurs lieux de prélèvement Retour au sommaire


Télécharger ppt "Le Traitement Sanitaire et l’Hygiène de L’Air"

Présentations similaires


Annonces Google