La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LEGIONELLA LEGIONELLOSE. LEGIONELLA : UNE BACTERIE PATHOGENE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LEGIONELLA LEGIONELLOSE. LEGIONELLA : UNE BACTERIE PATHOGENE."— Transcription de la présentation:

1 LEGIONELLA LEGIONELLOSE

2 LEGIONELLA : UNE BACTERIE PATHOGENE

3 La légionellose est une pneumopathie contractée par l inhalation d aérosols contaminés par la bactérie Legionella ( le risque est augmenté par une taille des gouttelettes de < 5 µm) (il existe une forme bénigne: la fièvre de Pontiac qui passe inaperçue) La maladie n est pas contagieuse

4 Legionella: HABITAT NATUREL Le réservoir des Legionella est lenvironnement aquatique. Legionella pneumophila a été isolé dans : – des lacs –des rivières –des étangs où elle existe en quantité faible… (pas d isolement dans les eaux de mer)

5 MILIEUX ARTIFICIELS Réseaux de distribution d eau sanitaire Tours aéroréfrigérantes Installations de climatisation bains à remous... A partir du milieu naturel, elle va contaminer des installations où elle peut trouver des conditions favorables (température, pH) à sa prolifération.

6 LEGIONELLOSE : LA CHAINE DES CAUSES Source des Legionella - ensemencement - Multiplication des Legionella Diffusion d aérosols contaminés Nombre de bactéries inhalées (nombre de bactéries dans lair et durée de l exposition) Vulnérabilité de l individu

7 Legionella : HISTORIQUE 1976 : apparition de la « maladie du légionnaire » lors d un congrès de la Légion Américaine : 32 décès 1977 : identification du responsable, il sagit dune bactérie, baptisée : Legionella pneumophila en Nombreux cas détectés les années suivantes 1985 : Stafford/G.B., 163 cas ; 39 décès 1998 : en France durant la coupe du monde, 20 cas; 4 décès 1999 : Hollande (Floralies) 233 cas de contaminations et 22 décès 1999 (nov): Kappelen (Belgique) 93 cas; 5 décés (piscine, bassins à remous) 2000 : nombreux cas d épidémies : hôpital Pompidou, épidémie de Rennes (4 décès) etc… 2001 : épidémie à Lyon (tours aéros), des cas confirmés dans l industrie 2003 : Montpellier 30 cas, 3 décés TAR incriminées

8 LEGIONELLA Legionella : nom de genre d un groupe de bactéries 40 espèces ont été identifiées Legionella pneumophila est responsable de 99% des cas (France ) 16 sérogroupes de L pneumophila ont été décrits Legionella pneumophila sérogroupe 1 : Lp1 est la plus fréquement associée aux cas de légionellose ( 95%; les 5 % : Lp 3 et 6, autres espèces)

9 PARAMETRES DE CROISSANCE pH - 5,1 ~ 9,1 Température - 20 ~ 50 o c (optimum ~ 37 o C) Source de fer ~ corrosion Nutriments ~ Tartre (sels de Ca & Mg) ~ Biofilm (L cystéine) Conditions réunies dans les circuits aéro réfrigérants et réseaux ECS

10 VULNERABILITE DES INDIVIDUS Augmente avec lage ( > 50 ans) Inégalité des Sexes : 74% H (21-87 ans) 26% F (24-75 ans) Antécédents respiratoires Tabagie/Alcool Etat immunitaire déprimé Autres facteurs aggravants : niveau de contamination des eaux et durée de lexposition

11 Quand toutes les causes sont réunies: L INFECTION EST POSSIBLE FIEVRE(>39°C) 70% TOUX 75% ENCOMBREMENT DES BRONCHES 45% CONFUSION 45% MYALGIES 38% DIARRHEE 33% MAUX DE TETE 32% Taux de Mortalité : 13% en 2002 Un diagnostic rapide, et un traitement adapté par antibiothérapie réduit les risques de complications

12 Gestion du risque légionellose dans les installations Le risque existe lorsquil y a prolifération des Legionella et que des personnes sont exposées. Tous les facteurs qui vont limiter la prolifération des Legionella et l exposition vont diminuer ce risque.

13 Gestion du risque

14 Port des protections individuelles: Interventions de courte durée: masque jetable type P3 (aérosols biologique Interventions longues ( nettoyages HP…) protection respiratoire à ventilation assistée et filtre P3 Gestion du risque

15 Port des protections individuelles:Port des protections individuelles: Interventions de courte durée: masque jetable type P3 (aérosols biologique Interventions longues ( nettoyages HP…) protection respiratoire à ventilation assistée et filtre P3

16 Bonne conception du système Exploitation et maintenance conformes aux Bonnes Pratiques Programme antitartre, anticorrosion,biocide efficace Mise en place dun suivi régulier, traçabilité Mise en place dautomatismes Moyens de surveillance Gestion du risque / bonnes pratiques


Télécharger ppt "LEGIONELLA LEGIONELLOSE. LEGIONELLA : UNE BACTERIE PATHOGENE."

Présentations similaires


Annonces Google