La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Projet de création dun système dynamique de représentation dun parc informatique BERNARDIN Benoît Université de Franche-Comté – Année 2008/2009 _________________________________.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Projet de création dun système dynamique de représentation dun parc informatique BERNARDIN Benoît Université de Franche-Comté – Année 2008/2009 _________________________________."— Transcription de la présentation:

1 Projet de création dun système dynamique de représentation dun parc informatique BERNARDIN Benoît Université de Franche-Comté – Année 2008/2009 _________________________________ Licence professionnelle CDOAM Conception et Développement Orientés Objets dApplications Multi-tiers Maitre de stage : GAVARRET Benoit – Tuteur : GREFFIER Françoise

2 PRESENTATION BERNARDIN Benoît Université de Franche-Comté – Année 2008/2009 La société SCAM Travaux Publics : - Activité - Localisations - Effectifs représentatifs Environnement / lieu de réalisation : - Le service informatique (localisation, effectifs, gestion…) Le projet de création dun système dynamique de représentation dun parc informatique : - Objectif principal : Créer une interface capable de représenter les ressources critiques du réseau informatique et de mettre en évidence les machines non connectées.

3 PRESENTATION BERNARDIN Benoît Université de Franche-Comté – Année 2008/2009 Introduction I. Analyse préalable au projet 1). Les applications de supervision existantes 2). Limites de ces outils actuels 3). Besoins exprimés pour la future application 4). Choix de développement II. Réalisation du système de représentation dynamique 1). Principe de fonctionnement global du système 2). Application orientée « réseau » 3). Détails de la construction dune agence III. Résultats 1). Objectif réalisé ? 2). Evolutions possibles Conclusion

4 ANALYSE PREALABLE AU PROJET BERNARDIN Benoît Université de Franche-Comté – Année 2008/2009 Introduction I. Analyse préalable au projet 1). Les applications de supervision existantes 2). Limites de ces outils actuels 3). Besoins exprimés pour la future application 4). Choix de développement II. Réalisation du système de représentation dynamique 1). Principe de fonctionnement global du système 2). Application orientée « réseau » 3). Détails de la construction dune agence III. Résultats 1). Objectif réalisé ? 2). Evolutions possibles Conclusion

5 ANALYSE PREALABLE AU PROJET Les application de supervision existantes BERNARDIN Benoît Université de Franche-Comté – Année 2008/2009 SUPERVISION du PARC INFORMATIQUE Outil dinventaire du parc informatique (GLPI + OCS Inventory) Outil de supervision des alertes dites « SNMP » OUTILS EXISTANTS OUTILS A DEVELOPPER Outil de centralisation des logs machines Système dynamique de représentation des ressources critiques

6 BERNARDIN Benoît Université de Franche-Comté – Année 2008/2009 Introduction I. Analyse préalable au projet 1). Les applications de supervision existantes 2). Limites de ces outils actuels 3). Besoins exprimés pour la future application 4). Choix de développement II. Réalisation du système de représentation dynamique 1). Principe de fonctionnement global du système 2). Application orientée « réseau » 3). Détails de la construction dune agence III. Résultats 1). Objectif réalisé ? 2). Evolutions possibles Conclusion ANALYSE PREALABLE AU PROJET

7 Outil dinventaire du parc informatique (GLPI) Aucune dynamique : loutil doit être mis à jour quotidiennement par les administrateurs Outil de supervision des alertes dites « SNMP » Aucune globalité : chaque alerte concerne une et une seule machine. Ces dernières ne sont pas regroupées, par agence par exemple. Outil de centralisation des logs machines Aucune optimisation : tous les logs générés sur le parc sont remontés. Aucun tri nest effectué, par importance par exemple. En bref, les deux principales limites sont les suivantes : Aucune représentation dynamique du réseau : Les outils utilisés ne permettent pas davoir une visualisation de lensemble du parc. Aucune visualisation rapide de létat du réseau : Les administrateurs ne peuvent pas savoir, de manière efficiente, les machines qui ont un problème. PRESENTATION BERNARDIN Benoît Université de Franche-Comté – Année 2008/2009 ANALYSE PREALABLE AU PROJET Limites des outils actuels

8 BERNARDIN Benoît Université de Franche-Comté – Année 2008/2009 Introduction I. Analyse préalable au projet 1). Les applications de supervision existantes 2). Limites de ces outils actuels 3). Besoins exprimés pour la future application 4). Choix de développement II. Réalisation du système de représentation dynamique 1). Principe de fonctionnement global du système 2). Application orientée « réseau » 3). Détails de la construction dune agence III. Résultats 1). Objectif réalisé ? 2). Evolutions possibles Conclusion ANALYSE PREALABLE AU PROJET

9 Lapplication doit permettre de : - Représenter graphiquement et dynamiquement lensemble des ressources critiques du parc informatique de la société - Visualiser toutes les machines (ressources critiques) recensées par agence grâce à une image descriptive et le nom de la machine - Générer létat des machines selon leur réponse à la commande « ping » - Mettre en évidence létat des machines grâce à un code de couleurs ou autres. BERNARDIN Benoît Université de Franche-Comté – Année 2008/2009 ANALYSE PREALABLE AU PROJET Besoins exprimés pour la future application

10 BERNARDIN Benoît Université de Franche-Comté – Année 2008/2009 Introduction I. Analyse préalable au projet 1). Les applications de supervision existantes 2). Limites de ces outils actuels 3). Besoins exprimés pour la future application 4). Choix de développement II. Réalisation du système de représentation dynamique 1). Principe de fonctionnement global du système 2). Application orientée « réseau » 3). Détails de la construction dune agence III. Résultats 1). Objectif réalisé ? 2). Evolutions possibles Conclusion ANALYSE PREALABLE AU PROJET

11 Langage de programmation utilisé : JAVA Justifié par : - Son orientation « objet » - Sa portabilité - Sa facilité de réutilisation - Son orientation « client/serveur » Environnement de développement : Eclipse Ganymède 3.4 Justifié par : - Sa communauté active - Son environnement modulaire (ajout de plug-ins) BERNARDIN Benoît Université de Franche-Comté – Année 2008/2009 ANALYSE PREALABLE AU PROJET Choix de développement

12 BERNARDIN Benoît Université de Franche-Comté – Année 2008/2009 REALISATION DE LAPPLICATION Introduction I. Analyse préalable au projet 1). Les applications de supervision existantes 2). Limites de ces outils actuels 3). Besoins exprimés pour la future application 4). Choix de développement II. Réalisation du système de représentation dynamique 1). Principe de fonctionnement global du système 2). Application orientée « réseau » 3). Détails de la construction dune agence III. Résultats 1). Objectif réalisé ? 2). Evolutions possibles Conclusion

13 BERNARDIN Benoît Université de Franche-Comté – Année 2008/2009 REALISATION DE LAPPLICATION Principe de fonctionnement du système dynamique de représentation Lapplication est divisée en trois programmes distincts : - LAGENT DISTANT qui construit limage de lagence sur laquelle il est implanté, puis la met à disposition. - LE SUPERVISEUR qui centralise les images de toutes les agences, puis met à disposition un tableau de ces images - LINTERFACE cest-à-dire le programme qui se charge de récupérer le tableau « dimages » pour ensuite les afficher dans une fenêtre.

14 BERNARDIN Benoît Université de Franche-Comté – Année 2008/2009 REALISATION DE LAPPLICATION Principe de fonctionnement du système dynamique de représentation Agence de Toulouse INTERFACE Agence de Clermont-Ferrand Agence de Toulouse AGENT DISTANT Agence de Bordeaux Agence de Montpellier Site de Marguerittes SUPERVISEUR Schéma représentatif

15 BERNARDIN Benoît Université de Franche-Comté – Année 2008/2009 REALISATION DE LAPPLICATION Introduction I. Analyse préalable au projet 1). Les applications de supervision existantes 2). Limites de ces outils actuels 3). Besoins exprimés pour la future application 4). Choix de développement II. Réalisation du système de représentation dynamique 1). Principe de fonctionnement global du système 2). Application orientée « réseau » 3). Détails de la construction dune agence III. Résultats 1). Objectif réalisé ? 2). Evolutions possibles Conclusion

16 BERNARDIN Benoît Université de Franche-Comté – Année 2008/2009 REALISATION DE LAPPLICATION Application orientée « réseau » Lapplication repose sur lAPI Java* RMI (Remote Method Invocation). Définition générale Cette bibliothèque permet de manipuler des objets distants (sur une autre machine du réseau) de manière transparente cest-à-dire comme sils étaient sur la même machine. Description Larchitecture RMI repose sur trois acteurs : le serveur (qui met à disposition lobjet), le client (qui demande lobjet) et le registre de noms (qui gère les références entre les divers objets). Dans le cadre de lapplication, RMI sera utilisé entre : - lagent distant (serveur) et le superviseur (client) pour récupérer les images de toutes les agences. - le superviseur (serveur) et linterface (client) pour laffichage des machines

17 BERNARDIN Benoît Université de Franche-Comté – Année 2008/2009 REALISATION DE LAPPLICATION Application orientée « réseau » JVM SERVEURJVM CLIENTRMIREGISTRY (Serveur de noms) Skeleton Naming Serveur Stub Client rebind() Stub Mise à disposition ARCHITECTURE RMI (Mise à disposition de lobjet par le serveur) : Etape n°0 : A la création de lobjet, un stub et un skeleton sont créés, coté serveur. Etape n°1 : Lobjet serveur senregistre auprès du Naming de sa JVM : méthode rebind(). Etape n°2 : Le Naming enregistre le stub de lobjet auprès du serveur de noms (rmiregistry). Etape n°3 : Le serveur de noms est prêt à donner des références à lobjet distant.

18 BERNARDIN Benoît Université de Franche-Comté – Année 2008/2009 REALISATION DE LAPPLICATION Application orientée « réseau » ARCHITECTURE RMI (Appel de lobjet par le client) : JVM SERVEURRMIREGISTRY (Serveur de noms) Skeleton Naming Serveur Stub 7 6 Installation Etape n°4 : Lobjet client fait appel au Naming pour localiser lobjet serveur : « lookup() ». Etape n°5 : Le Naming récupère le stub vers lobjet serveur. Etape n°6 : Le Naming installe lobjet Stub et retourne sa référence au client. Etape n°7 : Le client effectue lappel à lobjet serveur par appel à lobjet Stub. 5 JVM CLIENT Naming Lookup() 4 Stub Client

19 BERNARDIN Benoît Université de Franche-Comté – Année 2008/2009 REALISATION DE LAPPLICATION Introduction I. Analyse préalable au projet 1). Les applications de supervision existantes 2). Limites de ces outils actuels 3). Besoins exprimés pour la future application 4). Choix de développement II. Réalisation du système de représentation dynamique 1). Principe de fonctionnement global du système 2). Application orientée « réseau » 3). Détails de la construction dune agence III. Résultats 1). Objectif réalisé ? 2). Evolutions possibles Conclusion

20 BERNARDIN Benoît Université de Franche-Comté – Année 2008/2009 REALISATION DE LAPPLICATION Détails de la construction dune agence (Agent Distant) Limage construite dune agence est un objet de type « ReseauLocalImpl ». Ces attributs sont initialisés, en partie, à laide dun fichier de configuration. Initialisation « tabNoeuds » : ReseauLocalImpl dateMAJ : String tabNoeuds : Vector tabSwitchs : Vector tabLiens : Vector Lecture du fichier Création dun nœud pour chaque ligne renseignée Ajout du nœud dans « tabNoeuds » Noeud adresseMAC : String adresseIP : inetAddress type : String fonction : String descrpiton : String nomHote : String ping : Boolean icone : imageIcon Classe « ReseauLocalmpl » Classe « Noeud»

21 BERNARDIN Benoît Université de Franche-Comté – Année 2008/2009 REALISATION DE LAPPLICATION Détails de la construction dune agence (Agent Distant) Initialisation « tabSwitchs » : Initialisation « tabLiens » : Extraction des switchs présents dans « tabNoeuds » Mise à jour des tables de correspondances des switchs Création de la topologie entre les switchs Parcours des tables de correspondances des switchs Création dun lien entre le switch concerné et le nœud présent dans sa table de correspondance Ajout de lobjet « Liens » créé dans le tableau de liens Ces étapes passées, limage de lagence peut ensuite être mise à disposition sur le réseau.

22 BERNARDIN Benoît Université de Franche-Comté – Année 2008/2009 RESULTATS OBTENUS Introduction I. Analyse préalable au projet 1). Les applications de supervision existantes 2). Limites de ces outils actuels 3). Besoins exprimés pour la future application 4). Choix de développement II. Réalisation du système de représentation dynamique 1). Principe de fonctionnement global du système 2). Application orientée « réseau » 3). Détails de la construction dune agence III. Résultats 1). Objectif réalisé ? 2). Evolutions possibles Conclusion

23 BERNARDIN Benoît Université de Franche-Comté – Année 2008/2009 Objectifs réalisés : - Lobjectif principal a été correctement mis en place - Lapplication est réutilisable à tout moment, pour poursuivre la supervision globale du parc Limites : - Lapplication cible que les ressources critiques - La dynamique nest pas entièrement complète (fichier de configuration) RESULTATS OBTENUS Objectifs réalisés ?

24 BERNARDIN Benoît Université de Franche-Comté – Année 2008/2009 RESULTATS OBTENUS Introduction I. Analyse préalable au projet 1). Les applications de supervision existantes 2). Limites de ces outils actuels 3). Besoins exprimés pour la future application 4). Choix de développement II. Réalisation du système de représentation dynamique 1). Principe de fonctionnement global du système 2). Application orientée « réseau » 3). Détails de la construction dune agence III. Résultats 1). Objectif réalisé ? 2). Evolutions possibles Conclusion

25 BERNARDIN Benoît Université de Franche-Comté – Année 2008/2009 RESULTATS OBTENUS Evolutions possibles Les évolutions possibles, qui conviendraient à lentreprise, sont les suivantes : - Mise en place dun historique : Il serait logique que les administrateurs puissent revoir létat du réseau à un moment donné passé (ex : le semaine précédente). - Création dune vue fonctionnelle : Cette fonctionnalité permettrait une représentation du réseau en arborescence (comme lexplorateur Windows). Ainsi, lors du clic souris sur une machine précise, le détail de sa configuration matérielle et logicielle apparaitrait. A cela sajoute, lintégration des outils existants. En effet, il reste encore de nombreuses possibilités dévolutions pour cette application, afin darriver à lobjectif dune supervision du parc informatique de la société.

26 BERNARDIN Benoît Université de Franche-Comté – Année 2008/2009 CONCLUSION PERSONNELLE Introduction I. Analyse préalable au projet 1). Les applications de supervision existantes 2). Limites de ces outils actuels 3). Besoins exprimés pour la future application 4). Choix de développement II. Réalisation du système de représentation dynamique 1). Principe de fonctionnement global du système 2). Application orientée « réseau » 3). Détails de la construction dune agence III. Résultats 1). Objectif réalisé ? 2). Evolutions possibles Conclusion

27 BERNARDIN Benoît Université de Franche-Comté – Année 2008/2009 Difficultés rencontrées Difficultés basiques avec le langage de programmation Java Réalisation de lalgorithme darchitecture des Switchs Linterface graphique en elle-même avec la superposition de couches Apports personnels Un apport de connaissances incontestable Des compétences renforcées et de nouvelles créées Une motivation encore plus forte quant à mon objectif professionnel CONCLUSION PERSONNELLE

28 Projet de création dun système dynamique de représentation dun parc informatique BERNARDIN Benoît Université de Franche-Comté – Année 2008/2009 _________________________________ Licence professionnelle CDOAM Conception et Développement Orientés Objets dApplications Multi-tiers Maitre de stage : GAVARRET Benoit – Tuteur : GREFFIER Françoise


Télécharger ppt "Projet de création dun système dynamique de représentation dun parc informatique BERNARDIN Benoît Université de Franche-Comté – Année 2008/2009 _________________________________."

Présentations similaires


Annonces Google