La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

URBANISATION EN AFRIQUE DE LOUEST ET SES IMPLICATIONS POUR LAGRICULTURE ET LALIMENTATION : Une analyse rétrospective de 1960 à 2010 UMR MOISA Séminaire.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "URBANISATION EN AFRIQUE DE LOUEST ET SES IMPLICATIONS POUR LAGRICULTURE ET LALIMENTATION : Une analyse rétrospective de 1960 à 2010 UMR MOISA Séminaire."— Transcription de la présentation:

1 URBANISATION EN AFRIQUE DE LOUEST ET SES IMPLICATIONS POUR LAGRICULTURE ET LALIMENTATION : Une analyse rétrospective de 1960 à 2010 UMR MOISA Séminaire sur la sécurité Alimentaire présenté par GBOKO Kouamé Casimir

2 PLAN 2 1.Contexte et problématique 2.Approches méthodologiques 3.Consommation et demande alimentaire 4.Offre Vs demande alimentaire régionale 5.Délai de réponse de loffre à la demande alimentaire 6.Que pouvons-nous retenir ?

3 Croissance et transition 3 Entre 1960 et 2010, la population totale est passée de 88 à 290 millions dhabitants; Les phases de la transition démographique sont accompagnées dune redistribution spatiale des population.

4 Urbanisation 4 Une population urbaine multipliée par 10, de 12 millions à 118 millions dhabitants; Un niveau durbanisation en forte augmentation, de 14% à 41%; Des villes plus grandes et plus de villes. une géographie économique et sociale complètement transformée

5 Dynamique de Peuplement 5 Au niveau régional, la parité population non agricole-population agricole est déja atteinte.

6 Question de recherché 6 Dune part : En Afrique de lOuest, les pertes après les récoltes élevées, la transformation faible, Lagriculture est souvent victime daléas climatiques, dattaques parasitaires ou de dégradation des sols. Lutilisation dengrais est très faible, la mécanisation dépasse rarement le niveau de la traction animale (Fall, 2006). D autre part : L'urbanisation entraîne des changements majeurs de la demande de produits agricoles par laugmentation de la demande de la population urbaine (Delisle, 1991, FAO, 1997, Satterthwaite et al., 2010). Lurbanisation influence tous les aspects de la production et de la consommation alimentaire (FAO, 1997). Comment à réagit lagriculture régionale face à la demande alimentaire dans le contexte de forte urbanisation? Comment la demande alimentaire régionale a évolué avec lurbanisation? Comment sest comportée loffre régionale face à la demande alimentaire et les utilisations autres qualimentaires?

7 Estimation de PA et PNA 7

8 8 Pour la valeur du paramètre λ, nous allons considérer que U/R =1. Dans ce cas, α est égale à λ. Pour U/R =1, les études ECOLOC ( ) indiquent quune ville denviron habitants (soit V = 100) compte environ 6 à 7 % de population agricole. On prendra pour λ la valeur moyenne 0,15, et nous retiendrons, jusquà preuve du contraire, la valeur λ =0,15. La valeur du paramètre β qui conduit pour chaque pays de la région à une corrélation entre les variables PNA/PA et U/R proche de celle constatée au niveau international est : β = 0,8. λ = 0,15 et β = 0,8 sauf pour les pays enclavés ou λ=0,2 et β=0,7 Milieu urbain (plus de 5000 habitants)Milieu rural (moins de 5000 habitants) P(U)=PNAu+PAuP(R)=PNAr+PAr PAu=1+αP(U)/P(U)PAr=1+αP(R)/P(R) PNAu=P(U)-PAuPNAr=P(U)-PAr PA= PAu+PArPNA= PNAu+PNAr

9 Consommation et demande alimentaire 9 Les bilans alimentaires fournissent, pays par pays et pour la période 1961 à 2007 une mesure de la disponibilité alimentaire par habitant et par produit mesurée en calories, ainsi quune évaluation de la disponibilité alimentaire totale par habitant mesurée en calories La consommation alimentaire effective peut ne pas être strictement égale à la disponibilité alimentaire ainsi calculée par la FAO Nous retiendrons comme variable représentative de la consommation alimentaire, la disponibilité alimentaire totale par habitant fournit par la FAO. Une partie de la consommation alimentaire est consommée par les PA, nous lappellerons Autoconsommation Lautre partie restante est mise en marché à destination des seuls PNA et nous lappellerons demande alimentaire

10 Consommation et demande alimentaire 10 Consommation et demande alimentaires journalières en Afrique de l'Ouest

11 Offre de produits agricoles 11 Pour satisfaire totalement la consommation et les autres utilisations, la population agricole aurait du produire Consommation et autres utilisations au niveau régional Mais en réalité voici ce quils ont produit: Production agricoles régionales Dans les années 1960, la production était de 102 milliers de gigacalories. Cette production dépassait de 9,51% la consommation et les autres utilisations. En 1970, une production de 129 milliers de gigacalories était encore suffisante pour satisfaire une consommation et les autres utilisations estimées à 126 milliers de gigacalories À partir de 1980, avec une la hausse régulière et significative de la demande alimentaire, la consommation et les autres utilisations nont pas pu être intégralement assurées par la production régionale.

12 Délai de réponse 12 Le délais de réponse un indicateur du suivi de la capacité de la production agricole régionale à répondre à la fois à la consommation et aux autres utilisations. (Cour, 2012) Soit Q et B respectivement la production agricole régionale et la consommation et les autres utilisations. Soit Q0, la production agricole régionale dune année n, Q1 et B1, la production agricole régionale et la consommation et les autres utilisations dune lannée n+ δt. Pour satisfaire intégralement la consommation et les autres utilisations en année n+δt, il aurait fallu que sur un intervalle de temps δt, Q1 soit égale à B1, autrement dit, que : Si Q 1

13 Que rétenir? 13 dans un contexte marqué par une forte urbanisation, une forte croissance démographique, une forte croissance de la demande alimentaire de la population non-agricole et une dégradation de ration PNA/PA et des moyens de productions encore traditionnels, on peut considérer que lagriculture ouest-africaine a été performante. Bibliographie Cour, Jean-Marie. (2012). " working paper " SWAC/OECD Cour, Jean-Marie. (2004). "Peuplement, urbanisation et transformation de lagriculture : un cadre danalyse démo-économique et spatial." Cahiers Agricultures, 13(1), pp Bricas, Nicolas. (2008). "Attentes et responsabilité des consommateurs." OCL, 15(2), pp Satterthwaite, David; Gordon, McGranahan and Tacoli, Cecilia. (2010). "Urbanization and its implications for food and farming." Philosophical Transactions of the Royal Society, 365, pp

14 Secrétariat du Club du Sahel et de lAfrique de lOuest Perspectives ouest-africaines : peuplement, marché et sécurité alimentaire 7 décembre QUELQUES RESULTATS DE POA

15 Mettre à disposition des données adaptées à une analyse régionale des dynamiques de peuplement: rareté des données; irrégulatité des recensements et enquêtes; fiabilité des statistiques; homogénéisation des définitions et concepts; et prise en compte des activités informelles. Données et homogénéisation 15

16 Performances agricoles 16 Les pays de lAfrique de lOuest parmi les meilleurs performeurs en termes de croissance de la production agricole.

17 Rendements 17 La hausse des rendements contribue aujourdhui à 40% de l'augmentation de la production, les 60% restants s'expliquant par l'augmentation de la surface récoltée.

18 Croissance de la productivité 18 La productivité (du travail) par agriculteur augmente de 2,6% par an depuis 1980.

19 19 Projection des dynamiques

20 Données et homogénéisation Benin4%49%70% Burkina Faso2%30%58% Cap-Vert10%58%90% Côte d'Ivoire7%55%77% Gambie11%48%73% Ghana12%49%75% Guinée4%32%56% Guinée-Bissau9%41%65% Libéria3%51%72% Mali3%24%60% Mauritanie0%35%74% Niger2%21%54% Nigéria10%42%69% Sénégal15%52%68% Sierra Léone6%38%64% Tchad3%22%54% Togo8%59%76% Afrique de l'Ouest8%41%67%

21 21 Specialisation et concentration Les petites exploitations agricoles : majorité bien connectées aux marchés spécialisation vers de cultures/activités a plus forte valeur ajoutées Les exploitations de taille moyenne : continueront spécialisation et intensifications expansion des superficies et marchés Les très grandes exploitations : attirées par la demande intérieur production extensive, en particulier vivriers et céréales destinées a la transformation et grande distribution


Télécharger ppt "URBANISATION EN AFRIQUE DE LOUEST ET SES IMPLICATIONS POUR LAGRICULTURE ET LALIMENTATION : Une analyse rétrospective de 1960 à 2010 UMR MOISA Séminaire."

Présentations similaires


Annonces Google