La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La consommation de films au Canada 18 septembre 2013.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La consommation de films au Canada 18 septembre 2013."— Transcription de la présentation:

1 La consommation de films au Canada 18 septembre 2013

2 Recherche auprès des consommateurs canadiens 2 Rejoindre le public canadien Au cours de la dernière année, Téléfilm a travaillé avec ses partenaires de recherche et des cabinets spécialisés en la matière dans le but de mieux comprendre la façon dont les Canadiens visionnent les films et leur perception de lindustrie cinématographique canadienne. Nous vous présenterons les grandes lignes de cette recherche incluant la segmentation des consommateurs au sein du marché canadien.

3 Aperçu 3 La présentation compte trois volets : 1.Caractéristiques du marché 2.Perceptions relatives à lindustrie cinématographique canadienne 3.Segments du marché canadien

4 4 Caractéristiques du marché 4

5 Un nouveau paradigme 5 La façon de visionner des films change au Canada. Le connectivité accrue permet aux Canadiens de choisir la plateforme et le moment du visionnement du contenu. Les Canadiens visionnent plus de films : 54 % des jeunes de 15 à 17 ans et 38 % des jeunes de 18 à 34 ans disent avoir regardé plus de films cette année que lannée dernière. Cette tendance est en partie attribuable aux changements survenus au sein du marché, notamment la préférence pour les plateformes en ligne et la disponibilité accrue du contenu. Bien quelle soit plus importante chez les jeunes, ladoption de nouvelles plateformes en ligne a été remarquée dans tous les groupes dâge.

6 Lâge constitue un facteur très important dans les habitudes de consommation : La quantité de films visionnés diminue avec lâge. Les jeunes Canadiens sont les plus grands consommateurs de films au pays. Âge et habitudes de consommation 6 Ces chiffres se fondent sur le souvenir des consommateurs et doivent uniquement être utilisés pour désigner une tendance. Ils comprennent le visionnement sur toutes les plateformes des films de tous les pays et ne se limitent pas aux films canadiens.

7 Facteur clé dans le choix du film : le genre 7 Le genre est le facteur clé dans la sélection dun film. Les genres les plus populaires sont les suivants : 1. Comédie 2. Action/aventure 3. Drame 4. Mystère/policier Parmi les autres facteurs moins importants que le genre dans le choix du film se trouvent les suivants, dans lordre : 2. Le sujet, lhistoire, les faits ou le livre dont sinspire le film 3. Les acteurs 4. Les critiques positives dans les médias 5. Les prix remportés 6. Le réalisateur 7. Le fait quil sagisse dun film québécois ou canadien* 8. Lorigine du film 9. Le producteur * On a sondé les Québécois francophones sur les films « québécois » et les Canadiens anglophones sur les films « canadiens ».

8 Lieux et plateformes de visionnement 8 Les Canadiens regardent surtout les films à la maison. La préférence quant aux plateformes est aussi associée à lâge. Le visionnement à la maison croît avec lâge et est plus populaire chez les personnes âgées de 55 ans et plus; Les jeunes consommateurs fréquentent plus les salles de cinéma; Les autres plateformes (appareils mobiles, tablettes) sont plus populaires auprès des jeunes consommateurs.

9 9 Perceptions de lindustrie cinématographique canadienne 9

10 Marché francophone 10 Les francophones ont une perception plus positive de lindustrie canadienne. Les francophones tendent à très bien connaître les succès québécois, notamment les suivants : Bon Cop, Bad Cop Les invasions barbares C.R.A.Z.Y. 60 % des répondants francophones étaient davis que les films québécois sétaient améliorés au cours des dernières années.

11 Les perceptions des Canadiens anglophones à légard de lindustrie cinématographique canadienne sont partagées. Les Canadiens anglophones ne reconnaissent souvent pas les films canadiens, et considèrent de nombreux succès canadiens comme étant américains. Les films les plus souvent désignés comme étant canadiens tendent à avoir une identité canadienne précise, comme Goon, Trailer Park Boys the Movie et Bon Cop, Bad Cop. 43 % des Canadiens anglophones étaient davis que lindustrie audiovisuelle sétait améliorée au cours des dernières années. Marché anglophone 11

12 12 Segments du marché canadien 12

13 Segments du marché canadien 13 On a désigné quatre segments de consommateurs de longs métrage au sein du marché canadien.

14 Les consommateurs occasionnels 14 Ils représentent 49 % de la population canadienne, mais il regardent très peu de films. Ce sont des gens éduqués, plus âgés avec une meilleure situation sur le plan financier plus avantagés sur le plan économique que le consommateur canadien moyen. Ils regardent très peu de longs métrages, utilisent rarement les plateformes de visionnement et téléchargent très rarement des films. Il sagit du segment le moins convoité, même sil représente près de la moitié du marché (49 %). Les consommateurs occasionnels trouvent dautres formes de divertissement.

15 Les consommateurs actifs à la maison 15 Ces consommateurs regardent beaucoup de films, à la maison, sur des plateformes traditionnelles. Ce segment est le plus âgé (la moyenne dâge est de 51 ans, et 44 % des personnes qui le composent ont plus de 55 ans). Les consommateurs actifs à la maison dont de nombreux retraités ont plus de temps libre et peuvent donc regarder plus de films, ce quils font surtout à la maison, sur les plateformes traditionnelles (télévision, ENP - enregistreur numérique personnelle, achat ou location). Ils vont rarement au cinéma. Ces consommateurs regardent de plus en plus de films, et beaucoup de séries télé.

16 Consommateurs branchés 16 Ces consommateurs sont jeunes et consomment de plus en plus de films sur le Web. Ce segment est plutôt jeune (la moyenne dâge est de 40 ans, et 47 % des personnes qui le composent ont moins de 35 ans) Ces consommateurs utilisent beaucoup le Web pour regarder des courts métrages ou télécharger gratuitement des films. Ils consomment de plus en plus de films. Ils nutilisent pas beaucoup la vidéo sur demande, le ENP - enregistreur numérique personnelle ni même les DVD. Bien que la télévision demeure leur médium de choix, ils aiment regarder les films sur leur ordinateur et sur les plateformes mobiles plus que le consommateur moyen.

17 Ils sont les plus jeunes et les plus grands consommateurs de films au Canada. Ils utilisent toutes les plateformes. Les consommateurs de ce segment constituent le plus jeune groupe dâge (la moyenne dâge est de 36 ans, et plus de la moitié des personnes qui le composent ont moins de 35 ans). Ils regardent tous les types de contenu, sur toutes les plateformes, en tout temps. Ils utilisent avidement le «streaming » et le téléchargement et sont surreprésentés sur toutes les plateformes offertes. Grâce à la multiplicité des plateformes disponibles, les superconsommateurs regardent plus de films que jamais. Superconsommateurs 17

18 Merci! Pour en savoir plus, communiquer avec :


Télécharger ppt "La consommation de films au Canada 18 septembre 2013."

Présentations similaires


Annonces Google