La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Formation de Média Coach « Silence, ça tourne à Saint Nicolas » Benoît Boucquiau Média Animation – Septembre 2009.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Formation de Média Coach « Silence, ça tourne à Saint Nicolas » Benoît Boucquiau Média Animation – Septembre 2009."— Transcription de la présentation:

1 Formation de Média Coach « Silence, ça tourne à Saint Nicolas » Benoît Boucquiau Média Animation – Septembre 2009

2 Média Coach Présentation du projet 2. Education aux médias 3. Evaluation 4.Perspectives 5. Média coach…

3 1. Le Projet « Silence, ça tourne à Saint Nicolas » : Réalisation dun court métrage avec un groupe dadolescents à travers une approche déducation aux médias. Le projet sinscrit également dans un processus dapprentissage du vivre ensemble.

4 1. Le projet Contexte ? Travail en AMO, Service daide à la jeunesse en milieu ouvert Partenariats ? Joc Namur et Action Ciné Médias JeunesPublic ? - - Une dizaine dadolescents âgés de 14 et 18 ans - Le groupe est mixte, il y a autant de filles que de garçons. - Plusieurs nationalités ou origines se côtoient au sein du groupe - Ces jeunes sont en demande danimation et manifestent leur besoin de sexprimer et de créer.

5 1. Le projet Les grandes étapes ? 1. 1.Présentation et préparation au projet 2. 2.Mise en route, écriture du scénario, approche théorique et préparation au tournage 3. 3.Tournage 4. 4.Montage et post-production (en cours) 5. 5.Projections publiques (dates à fixer)

6 1. Le projet Déroulement ? - De janvier à mai - Un mercredi soir sur deux en moyenne - Tournage lors dun weekend/hébergement en mai Les différents objectifs ? - Education aux médias - Permettre à ces jeunes de sexprimer sur leurs envies, leurs besoins, etc. - Vivre une expérience de groupe

7 2. Education aux médias Objectifs généraux Développer une réflexion critique, à travers la pratique, par rapport à la pertinence dun message. Aborder collectivement la production d'un média (au contraire d'une consommation de plus en plus individuelle) Développement de la créativité en vue de la production d'un message adapté

8 2. Education aux médias Apprentissage des différentes techniques et étapes pour la réalisation dun court-métrage (scénario, dialogues, décors, tournage, post-production,…) Respect dune démarche logique en respectant les différentes étapes nécessaires : synopsis, scénario, storyboard, dialogues, attributions des rôles et des tâches, costumes, maquillage, … Mise en pratique dans différentes conditions (tournage), rôles et responsabilités de la réalisation.

9 2. Education aux médias Objectifs opérationnels Présentation de divers supports médiatiques Projection dextraits de films, courts-métrages acquisition de bases théoriques concernant les différentes étapes de réalisation Utilisation des outils (caméra, micro, perche…) Analyse de différents plans et scènes de films Petits jeux de mise en situation …

10 2. Education aux médias Concrètement … Synopsis : cadavres exquis, création dune mini-fiction en partant dune seule photo, travail en sous groupes en partant de pictogrammes piochés aléatoirement, mise en commun des différents récits, exercice dexpression : je commence une histoire puis cède la parole à mon voisin Scénario : approche théorique du schéma de la construction de récit, notion de séquence (temps, lieu et action), découpage séquentiel, improvisations de scénettes Initiation technique et théorique du matériel : différents plans, angles de vues, mouvements de caméra, mise en marche de la caméra, prise de son, utilisation du clap Storyboard : présentation de planches professionnelles, visionnage en adéquation dextraits de film, réalisation de planche en fonction de notre découpage séquentiel

11 2. Education aux médias Personnages : attribution des rôles, renforcement des traits de caractères de chaque personnage en se posant des questions sur la « vraie vie » de chacun dentre nous Postes techniques : Présentation des différents métiers du cinéma et des missions de chacun Préparation au tournage : costumes, maquillages, accessoires et bien sûr, rappel des règles pour le bon fonctionnement lors du tournage,… Tournage : Respect dhoraires, répétitions pour les acteurs et ajustements techniques en fonction des situations Carnet de bord : Permettant à chacun dexprimer son vécu par rapport à notre avancée et ainsi préciser ce quils ont appris et ce qui les a surpris, étonnés, déçus,…

12 6 dimensions de lE.M Le langage audiovisuel nécessaire à la réalisation (synopsis, storyboard, clap,…) Les représentations. Les représentations. Une fiction qui mélange une histoire vraie à un récit fantastique, imaginaire. La technologie La technologie : Utilisation de matériel approprié pour limage et le son (caméra, micro,…) ainsi que les bases théoriques de la réalisation (angles de vues, plans,…) La typologie. La typologie. Il sagit dun court- métrage, dune fiction. Le producteur Le producteur est un groupe dados fréquentant le même quartier Le public Le public est constitué des amis et familles de ces jeunes, ainsi que les autres habitants du quartier Silence, ça tourne … Le langage Les représentations La technologieLa typologieLe producteurLe public

13 3. Evaluation 3. Evaluation Objectifs atteints ? Il faut tout dabord souligner quun des grands objectifs a été atteint : amener une structure, un plan daction, et suivre le cheminement complet de la réalisation dun court métrage, en respectant une certaine cohérence. Il faut tout dabord souligner quun des grands objectifs a été atteint : amener une structure, un plan daction, et suivre le cheminement complet de la réalisation dun court métrage, en respectant une certaine cohérence. Un travail de fond autour de la notion de réflexion critique sur les choix que lon fait, lintérêt de ceux-ci, le pourquoi de ceux-ci plutôt que dautres, nous a accompagnés tout au long de ce projet. Un travail de fond autour de la notion de réflexion critique sur les choix que lon fait, lintérêt de ceux-ci, le pourquoi de ceux-ci plutôt que dautres, nous a accompagnés tout au long de ce projet. Les ados ont pu appréhender les nombreuses étapes élémentaires et ont emmagasiné beaucoup de vocabulaire approprié. Les ados ont pu appréhender les nombreuses étapes élémentaires et ont emmagasiné beaucoup de vocabulaire approprié. On notera que les jeunes ont pris conscience de leur capacité à créer. Ils ont assumé les différentes responsabilités de la réalisation. On notera que les jeunes ont pris conscience de leur capacité à créer. Ils ont assumé les différentes responsabilités de la réalisation.

14 4. Perspectives 4. Perspectives Perspectives daprès-projet et regard critique Ne travaillant plus dans cette association, je ne peux évidemment pas parler de perspectives pour cet après- projet. Une fois le montage terminé, il y aura une diffusion publique programmée. A titre personnel, je me suis rassuré sur mes capacités à pouvoir mettre un projet dune telle ampleur sur pied sans de véritables besoins extérieurs. Pour un public plus averti, mes compétences techniques ne suffisent pas, mais pour des enfants ou des ados sans expérience, mon bagage est suffisant.

15 4. Perspectives Un tel projet demande énormément de lectures et de préparations avant chaque atelier. Or, mon rôle de travailleur social impliquait de nombreuses autres obligations, mempêchant de consacrer le temps nécessaire à la bonne réalisation. Selon moi, ce projet était une véritable amorce pour le groupe. Un projet qui doit en appeler dautres. La motivation de départ a été décuplée par dix. La perception de lampleur du travail du sens de lorganisation nécessaire de la rigueur, du travail en équipe,…Beaucoup de grands principes primordiaux ont été abordés, ils ne sont pas maîtrisés par les jeunes, mais ils en ont pris conscience, et ont au moins une idée précise de comment se passe la réalisation dune fiction et de la complexité de celle-ci.

16 5. Mediacoach Forces et faiblesses de ce projet en lien avec la formation Sur laspect purement théorique je nai pas appris énormément. Cependant, jai puisé pas mal dans les notes ou dans les syllabi (notamment le guide « Tournez Jeunesse » réalisé par Médias Animation) pour développer certains exercices et ainsi me donner différents angles dapproche pour mener certains ateliers. La formation ma permis de tisser certains liens professionnels, dont la rencontre avec les intervenants dACMJ, qui me seront peut-être utiles ultérieurement. Peut-être eut-il été préférable quil y ait une forme de suivi de ces projets ? Un conseiller qui puisse aider, conseiller, ajuster certaines options prises, certaines pratiques, certaines méthodes,… Ou encore que les ateliers/modules soient étalés sur une plus longue période dans le temps, permettant de garder un œil extérieur sur ce qui est fait et ainsi conserver une certaine dynamique de groupe.

17 Merci à tous pour votre attention!


Télécharger ppt "Formation de Média Coach « Silence, ça tourne à Saint Nicolas » Benoît Boucquiau Média Animation – Septembre 2009."

Présentations similaires


Annonces Google