La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Présentation 8 Janvier 2014: EDD Education au Développement Durable Trilport / Julien LOCHE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Présentation 8 Janvier 2014: EDD Education au Développement Durable Trilport / Julien LOCHE."— Transcription de la présentation:

1 Présentation 8 Janvier 2014: EDD Education au Développement Durable Trilport / Julien LOCHE

2 Des interrogations… Le développement durable, cest: Une utopie Un truc décolo Une nouvelle mode Sacheter une bonne conscience Encore un truc de plus à traiter compliqué, je ny suis pas formé(e) Inutile puisque personne ne sy met Une perte de temps…

3 A) A Paris, la biodiversité est faible du fait de lurbanisation galopante. Faux: 1600 espèces animales sauvages, 1000 espèces végétales Et + de 1000 espèces de Champignons & de Lichens

4 B) Les Insectes représentent: 1.20% 2.40% 3.60% 4.80% des espèces animales dans le monde. 80% + de répertoriées en IDF + de 50% des Insectes en France!

5 C) La perte de biodiversité est un phénomène récent. Faux: La planète a déjà connu plusieurs extinctions massives d'espèces animales et végétales mais le phénomène actuel se produit mille fois plus rapidement que le rythme naturel.

6 D) Les OGM ne sont pas dangereux pour notre santé En réalité, on nen sait rien ! Linnocuité des OGM na jamais été prouvée. Des études contradictoires… et qui nourrissent la controverse!

7 E) Lélectricité solaire est chère. L'expérience nous enseigne que chaque fois que la quantité totale de production est doublée, le prix des panneaux photovoltaïques baisse de 20% sur le marché mondial.

8 F) Lélectricité solaire a un bilan énergétique négatif. En fonction de la qualité des cellules en silicium utilisées, une installation photovoltaïque nécessite entre un an et demi et 6 ans pour produire lélectricité nécessaire à sa fabrication (source : Université Technique de Berlin). La durée de vie moyenne des cellules solaires garantie par les fabricants étant de 20 à 25 ans, le bilan énergétique positif dune installation photovoltaïque est indiscutable.

9 G) Toutes les énergies renouvelables se valent. Elles recouvrent en réalité des technologies très variées. Leurs coûts, leur maturité, leur potentiel sont très hétérogènes et toutes ont leur place dans un mix énergétique.. En six heures, les déserts de notre planète reçoivent plus d'énergie que l'humanité entière n'en consomme en une année. C'est l'argument choc des promoteurs de Desertec, ce projet d'origine allemande un peu fou qui consiste à installer d'ici à 2050 des centrales solaires en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, et à récupérer une partie de leur production pour fournir 15 % de la consommation européenne

10 H) Le Point Vert, ça veut dire que l'emballage est recyclable Faux: Cela veut simplement dire que le producteur de l'emballage a payé son dû à Eco-emballages qui finance pour partie la collecte et le recyclage des emballages

11 I) Je nettoie tout avant de faire jeter au recyclage Faux: Au centre de tri, les déchets sont nettoyés. Pas besoin de laver vos emballages à grandes eaux avant de les jeter.

12 J) Les sacs en plastique, c'est dans la poubelle jaune Faux: erreur fréquente. Les seuls emballages plastiques que l'on doit jeter avec les éléments recyclables sont les flacons et les bouteilles (jus d'orange, lait, shampooing, lessive...) Pourquoi ? Non pas en raison de leur composition, mais à cause de la façon dont sont organisés les appareils de tri dans les centres. Ils retiennent les 'corps creux' et les emballages d'un certain poids. Les sachets ou le film étirables ne sont pas concernés

13 K) Recycler permet de faire des objets de la vie courante mais il en faut une certaine quantité Vrai pour le début et plutôt faux pour la fin! 11 bouteilles de lait = un arrosoir, 2 bouteilles de soda = les poils d'un balai, 67 bouteilles d'eau = une couette 2 personnes 670 canettes = 1 vélo

14 L) Combien faudrait-il de temps pour remplir le Stade de France avec les déchets que nous produisons en France: 2, 7 ou 20 jours? 7 jours! 390 kg de déchets / an / hbt …

15 Le développement durable en question Définir le développement Durable

16 Pourquoi la question du développement durable se pose-t-elle ? Il faut imaginer dautres modèles Une situation qui nest pas durable lépuisement des énergies fossiles (pétrole, charbon, gaz) 80 % des besoins dénergie dans le monde sont satisfaits par les énergies fossiles lexplosion de la consommation et la multiplication des échanges mobilisant toujours plus de matières 1 ères et dénergie laccroissement démographique 7 milliards dhumains aujourdhui, et 9 milliards en 2050 daprès la FAO) engendrant des besoins (alimentation, déplacements…) de plus en plus importants à satisfaire Le développement durable en question Aujourdhui, la planète doit faire face à :

17 En quoi un développement est-il durable ? Viable Équitable Vivable ÉconomiqueEnvironnemental DURABLE Social & Culturel DURABLE

18 viable (adjectif) - Définition Mediadico ApteApte à vivre. Qui peut durer, réussir.vivre Quipeutdurerréussir vivable (adjectif) - Définition Mediadico Où lon peut vivre. Avec qui lon peut vivre. Supportable.peutvivre Avecqui Supportable

19 Une alternative : le Développement Durable Définition : « Le Développement Durable est un développement qui sefforce de répondre aux besoins présents sans compromettre les capacités des générations futures à satisfaire les leurs. » © Rapport Brundtland, ONU Les 3 piliers du Développement Durable sont : - le pilier économique qui doit être productif cest-à-dire générer des profits - le pilier social qui doit assurer à toute la population un niveau de vie acceptable - le pilier environnemental qui doit tendre au respect de lespace exploité et des ressources ÉconomiqueEnvironnement Social Le développement durable en question

20 Dans la production de café et de coton privilégiant le profit économique, les enjeux environnementaux et sociaux ne sont pas pris en compte. ÉconomiqueEnvironnement Social Pilier économique café coton Exemple de productions : Le développement durable en question Modèle accroissant inégalités et déséquilibres actuels.

21 Exemple de productions de coton / café biologique Limpact sur lenvironnement des productions de coton et de café biologiques est plus faible lorsquelles respectent les normes de lagriculture biologique (ni pesticides et engrais de synthèse, ni OGM*). Ce type de production respecte les piliers environnement et économique, cest-à-dire quil permet de générer du profit, tout en respectant lenvironnement. EconomiqueEnvironnement Social Viable * Organisme Génétiquement Modifié Le développement durable en question il est dit viable

22 Exemple dun coton ou dun café équitable ÉconomiqueEnvironnement Social Lobjectif du commerce équitable est de garantir les droits sociaux des producteurs ou de mener une politique dinsertion (dans les pays du Sud comme du Nord ). Les filières du commerce équitable permettent de respecter les piliers social et économique, cest-à-dire de générer du profit, tout en tenant compte des intérêts des producteurs. Le développement durable en question il est dit équitable Équitable

23 ÉconomiqueEnvironnement Social Prenons enfin lexemple dun coton ou café équitable et biologique - économique, car elles assurent la pérennité de lentreprise en dégageant du profit. Durable Le développement durable en question il est donc durable Ces productions respectent les piliers : - environnement, grâce au mode de culture biologique - social, grâce à la prise en compte des intérêts et des droits des producteurs

24

25

26 Une nouvelle représentation

27

28 L'objectif de cet apprentissage sur les trois cycles est d'aboutir en fin du cycle 3 à une approche du concept de développement durable en s'appuyant sur les enseignements disciplinaires (histoire, géographie, sciences expérimentales et technologie) et sur le domaine transversal de l'éducation civique. La rigueur du travail réalisé à l'école pourra ainsi se démarquer nettement des " messages catastrophistes " ou militants souvent véhiculés par les media, et permettre aux élèves d'amorcer une réflexion personnelle amenant à moduler certaines idées reçues. Dans un certaine mesure, les gestes citoyens pourront aussi mieux s'appuyer sur la connaissance des faits, et pas seulement sur leur perception affective.

29 À titre d'exemple, quatre pôles sont proposés ici. Pour chacun d'eux, les compétences principales sont présentées, ainsi que des propositions d'activités permettant de les acquérir, et ceci pour chacun des trois cycles. La biodiversité L'évolution des paysages La gestion des environnements Réduire - réutiliser - recycler

30 La biodiversitéLa biodiversité : elle est nécessaire à notre bien-être, mais elle est, à certains endroits, affaiblie par des pratiques humaines. Toute perte de diversité peut générer de fâcheuses conséquences. L'homme doit donc la prendre en compte dans sa gestion des milieux.

31 L'évolution des paysagesL'évolution des paysages : elle résulte de facteurs naturels et humains ; son étude intègre les éléments naturels, les traces des sociétés et les aspects d'aménagement, dans une dynamique spatiale et temporelle.

32 La gestion des environnementsLa gestion des environnements (la mise en valeur et les risques de dommages) : le développement de nos sociétés s'appuie sur des potentialités environnementales. L'exploitation des ressources naturelles et/ou humaines peut générer des dommages. C'est cette relation entre potentialités et dommages éventuels qui définit la notion de risque. Cette dernière fonde le principe de précaution.

33 Réduire - réutiliser - recyclerRéduire - réutiliser - recycler : l'homme produit des déchets dont le traitement constitue une question centrale. Que ce soit par leur accumulation, leur destruction ou les pertes en ressources qu'ils représentent, les problèmes qu'ils posent justifient les efforts récents des sociétés pour associer développement et avenir de la société humaine (eau, déchets, énergie...).

34 ProgrammationCompétences Pistes pédagogiques et activités en liaison avec l'EDD dès le cycle 1 Éducation du futur consommateur Lutter contre le gaspillage Apprendre à gérer sa consommation Travailler sur les gestes quotidiens : fermer les robinets, éteindre la lumière. Trier les déchets produits à l'école. Comparer des emballages (poids des emballages, emballages recyclables...)

35 ProgrammationCompétences Pistes pédagogiques et activités en liaison avec l'EEDD au cycle 2 Implication du consommateur Lutter contre le gaspillage Apprendre à gérer sa consommation Reprendre et approfondir les pistes pédagogiques engagées à l'école maternelle. Comparer des emballages pour apprendre à choisir les produits en privilégiant le contenu plutôt que le contenant. Lire les étiquettes des produits du commerce équitable (acheter les produits des pays les plus défavorisés, à des prix justes pour les producteurs)

36 de préférence au cycle 3 Responsa- bilisation du consom- mateur Apprendre à gérer sa consommation Connaître les sources d'énergie non renouvelables Découvrir les énergies renouvelables Visiter une déchetterie, un centre de traitement des ordures ménagères : exemple de la transformation, par fermentation, de déchets en biogaz destiné à alimenter des chauffages urbains. Visiter un centre de traitement des eaux usées : consommation d'eau et perception de l'importance du rôle de l'eau dans la vie quotidienne. Lire et étudier les factures de consommation ménagère (eau, électricité, gaz...). Lire les indications données sur la consommation des appareils domestiques. Etudier les différentes énergies renouvelables : énergie solaire, énergie éolienne, énergie hydraulique, énergie géothermique, bioénergie.

37 de préférence au cycle 3 Responsa- bilisation du consom- mateur Comparer les conditions de vie des pays "riches" et des pays "pauvres" (déséquilibre Nord-Sud) Faire des recherches sur la notion de " commerce équitable " (voir son intérêt et ses limites). Se rendre dans un supermarché, relever les différents produits proposés en hiver (fruits de saison, produits exotiques, produits hors saison tels que raisins, cerises, fraises etc.), et prendre conscience du rôle du consommateur dans les déséquilibres et de son impact sur le développement durable (développement de la culture intensive dans les pays "pauvres" qui peut poser problème quand il est mal géré, surconsommation d'eau...)

38

39

40

41

42

43

44

45

46

47 Merci pour votre attention et bon vent pour votre projet EDD! Pour retrouver ce diaporama: Ou / Julien LOCHE Conseiller technique pour lEDD – MAP DSDEN Melun


Télécharger ppt "Présentation 8 Janvier 2014: EDD Education au Développement Durable Trilport / Julien LOCHE."

Présentations similaires


Annonces Google