La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Master 2 MIAGE CORBIN OCCELLI Sidoine 1management de la confiance.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Master 2 MIAGE CORBIN OCCELLI Sidoine 1management de la confiance."— Transcription de la présentation:

1 Master 2 MIAGE CORBIN OCCELLI Sidoine 1management de la confiance

2 1. Introduction 2. La confiance organisationnelle 3. La confiance inter-organisationnelle 4. Les dimensions de la confiance 5. Conclusion 2management de la confiance

3 A. Quelques chiffres B. Définitions C. Principes communs 3management de la confiance

4 78,7 % des salariés qui ont un niveau de confiance faible envers leurs responsables directs estiment respecter les objectifs qui leur sont impartis. Source :cabinet de conseil DDI Part des salariés estimant respecter leurs objectifs selon le niveau de confiance attribué aux managers directs Niveau de confiance Part des salariés estimant respecter leurs objectifs Faible 78,7 % Moyen 82,2 % Elevé 87,0 % 4management de la confiance

5 Tous les domaines d'activité de l'entreprise ne sont pas affectés de la même manière : Part des salariés s'estimant performants par domaine selon le niveau de confiance attribué aux managers directs Domaine Niveau de confiance attribué aux managers FaibleMoyenElevé Qualité du travail39 %47 %63 % Niveau de productivité39 %44 %60 % Efficacité31 %41 %55 % Satisfaction client32 %38 %52 % Motivation26 %33 %49 % Rentabilité30 %31 %45 % Sécurité33 %31 %43 % 5management de la confiance

6 Arrow (1974) : « institution invisible » ayant une valeur économique réelle Zucker (1986) : 3 formes de confiance process-based trust characteristic-based trust institutional-based trust Giddens (1990) : « la confiance en la fiabilité dune personne ou dun système : foi en la probité, en lamour de lautre ; ou foi en la justesse de principes abstraits » 6management de la confiance

7 Lorenz (2001) : « X fait confiance à Y pour réaliser une action Z sil sattend à ce que Y réalise effectivement Z; X & Y étant indifféremment un individu ou une organisation, selon le cas de figure envisagé X est vulnérable dans la mesure où Y est un agent libre, dont on peut concevoir quil pourrait agir en faisant tort à X. X a ses raisons à lappui de ses attentes vis-à-vis du comportement de Y. En ce sens, la confiance est justifiée. » 7management de la confiance

8 Ce que nest pas la confiance : Une « inclination naturelle » (Rotter, 1971) Une attente en général (mais des attentes qui se rattachent à une relation particulière) De loptimisme (confiance des ménages en lavenir) 8management de la confiance

9 A. Les ennemis de la confiance B. Confiance dans le supérieur direct (manager) C. Confiance dans les dirigeants D. Confiance interpersonnelle 9management de la confiance

10 Inconsistent message Inconsistent standards Misplaced benevolence Failure to trust others Source : The Enemies of Trust, by Robert Galford and Anne Seibold Drapeau, Harvard business Review, management de la confiance

11 Elephant in the Parlor Rumors in a Vacuum Consistent Corporate Underperformance 11management de la confiance

12 Style de management: Grille de Blake et Mouton (1957) : 12management de la confiance

13 Astérix : l'entraîneur de la troupe en 1.9 c'est le management "country club". grande attention accordée aux besoins des collaborateurs bon climat dans l'entreprise, rythme de travail agréable. Obélix: le producteur idéal en 9.1 management fondé sur le travail d'équipe. L'efficacité est atteinte grâce à des conditions de travail qui tiennent compte à minima des facteurs psychologiques. 13management de la confiance

14 Abraracourcix : l'administrateur comme on l'imagine en 5.5 management institutionnel Grâce à une bonne organisation, des résultats intéressants peuvent être atteints Panoramix : toute la sagesse et l'expérience en 9.9 le management fondé sur le travail d'équipe. Le travail est accompli par des hommes responsables, l'organisation règle l'interdépendance des différents départements reliés au même tronc commun 14management de la confiance

15 Le style 1.1: style « bof, ça ira bien comme ça » le management appauvri. Un effort minimum pour effectuer le travail suffit pour maintenir l'adhésion du collaborateur de l'entreprise. 15management de la confiance

16 StyleConfiance Le style 1.9:Fait confiance & donne confiance en soi aux autres. Le style 9.1:A confiance en soi. Peu dattention aux autres Le style 5.5:Fait confiance mais contrôle ce qui est fait régulièrement. Le style 9.9:Fait une grande confiance aux autres mais contrôle tout ce qui lui paraît important. Le style 1.1:Ni confiance, ni défiance. Ce concept est pourtant incomplet. En effet un même style peut-être efficace ou inefficace selon les situations et perçu de façon positive ou négative selon les collaborateurs. 16management de la confiance

17 Modèle de Hersey et Blanchard (1986) : Ajout de la notion de maturité des collaborateurs : 17management de la confiance

18 77 % des salariés sont mécontents de la répartition des profits entre dirigeants, salariés et actionnaires La grande entreprise : Image dégradée du dirigeants Rémunération excessives Conflits dintérêts Image dégradée des actionnaires Les PME/ PMI : Image moins dégradée grâce à une meilleure proximité 18management de la confiance

19 Les dimensions de la confiance interpersonnelles (Shapiro, Sheppard et Cheraskin -1992) : 1.la confiance fondée sur la dissuasion, la peur de représailles (deterrence Based Trust) 2.la confiance basée sur la connaissance (Knowledge Based Trust) 3.la confiance identitaire (Identification Based Trust) 19management de la confiance

20 D. Confiance interpersonnelle Les dimensions de la confiance interpersonnelles (Lewicki et Bunker -1996) 1.La confiance basée sur le calcul (Calculus Based Trust), 2.La confiance basée sur la connaissance (Knowledge Based Trust) 3.La confiance identitaire (Identification Based trust). 20management de la confiance

21 D. Confiance interpersonnelle modèle de Rousseau, Sitkin, Burt, et Camerer (1998) : 21management de la confiance

22 Au niveau des personnesAu niveau de l'organisation et du rôle des leaders La prise de conscience, la connaissance de soi, des autres et du monde L'information, la formation, la connaissance L'ouverture, la sincérité, l'honnêtetéLa transparence La détermination personnelle, le choix La responsabilisation La présence, l'implication, l'intention positive La participation 22management de la confiance

23 A. Les niveaux de confiance B. Quelques principes C. Exemples 23management de la confiance

24 Les antécédents de la confiance Les conséquences de la confiance La confiance interorganisationnelle désigne une orientation collective de confiance entre les individus des firmes partenaires (Zaheer et al., 1998). 24management de la confiance

25 25management de la confiance

26 26management de la confiance

27 Pour susciter la confiance, les entreprises ont intérêt à: Soigner leur réputation, Valoriser leur expertise dans leur domaine Afficher leurs performances. Dans la conduite des échanges, les entreprises ont intérêt à: Favoriser le partage dinformations, Développer la communication, Développer la flexibilité, Tenir les engagements 27management de la confiance

28 La relation client - fournisseur La relation de Franchise (Franchiseur / Franchisé) La coentreprise (joint venture) 28management de la confiance

29 4) Les dimensions de la confiance A. Les deux dimensions de la confiance B. Un modèle multidimensionnelle C. Exemple 29management de la confiance

30 Typologie générale de la confiance : Dimension AffectiveDimension calculée Ouverture desprit Justice Disponibilité Bienveillance Compétence Cohérence Respect des promesses Dissuasion A. A. Les deux dimensions de la confiance 30management de la confiance

31 Source : IACB, research foundation management de la confiance

32 Dimensions : Concern for employees Openess and honesty Identification Reliability Competence B. B. Un modèle multidimensionnelle 32management de la confiance

33 C. Exemple Extrait du film Juno (2008) : Juno McGuff, 16 ans, est une jeune fille qui n'a pas la langue dans sa poche, mais quand elle tombe enceinte accidentellement, elle décide de trouver le couple de parents adoptifs idéal qui pourra s'occuper de son bébé. Identifier les paroles ou attitudes qui : Suscitent la confiance Suscitent la méfiance ! Juno / Mr McGuff / Vanessa /Mark management de la confiance

34 « Celui qui a confiance en lui mènera les autres. » Horace « Le trop de confiance attire le danger. » Extrait du « Cid » de Corneille 34management de la confiance

35 Ouvrages : A. Duluc(2000),Leadership et confiance, édition DUNOD Revue : Lewicki R. J. et Bunker B. B. (1995), Trust in relationships : a model of trust development and decline in Bunker and Zukin (Eds) Conflict, cooperation and justice, San Francisco, Jossey Bass Lewicki R. J. et Bunker B. B. (1996), Developing and maintaining trust in Work relationships, in Trust in Organizations :Frontiers of Theory and Research, Kramer E. M., Tyler T. R., Thousands Oak, Sage, p Lewicki, R. J., McAllister D. J., Bies R. (1998), Trust and distrust : new relationship and realities, Academy of Management Review, Vol 23, n°3, p management de la confiance


Télécharger ppt "Master 2 MIAGE CORBIN OCCELLI Sidoine 1management de la confiance."

Présentations similaires


Annonces Google