La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les cloches de lEglise Saint Simon et saint Jude de Djidjelli Pour arrêter à tout moment faites « Esc », 1 ère touche de votre clavier. Pour lancer le.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les cloches de lEglise Saint Simon et saint Jude de Djidjelli Pour arrêter à tout moment faites « Esc », 1 ère touche de votre clavier. Pour lancer le."— Transcription de la présentation:

1 Les cloches de lEglise Saint Simon et saint Jude de Djidjelli Pour arrêter à tout moment faites « Esc », 1 ère touche de votre clavier. Pour lancer le diaporama cliquez sur licône placée en bas à gauche de lécran.

2 Les cloches de lEglise Saint Simon et saint Jude de Djidjelli * Historique * Arriver à monter ce diaporama est le fruit dune formidable collaboration où chacun a apporter « sa pierre ». Tout dabord bravo et merci Martine pour tout ce tu as accompli ici : cest toi qui a fait la plus grosse part du boulot. Merci à tous les intervenants que tu cites ci-après : prêtres, laïques et municipalités. Merci à Suzette davoir permis lutilisation de photos de son site pour le montage du fond de ces pages de présentation. Vous allez, dans les pages qui suivent, partager les échanges principaux de courriers qui nous ont permis de mettre en place ce diaporama. Et maintenant bonne visite ! (il nous manque le son mais je ne dis pas que jy renonce : je suis sur une piste…)

3 Historique (suite) Louis Di Rosa à Martine Tochon : Je vais placer une photo du clocher de Castelnau-de-Montmirail où se trouve 3 cloches de Djidjelli. Puisque tu es dans l'albigeois, penses-tu qu'il serait possible de nous faire des photos de ces cloches à l'intérieur des clochers, avec gros plan sur les inscriptions qu'elles doivent contenir ? Peut-être cela sous-entend t-il des demandes d'autorisations auprès de l'évêque d'Albi ou de la municipalité, je ne sais pas... 1) D'après Suzette Granger, dans le tome II de "Djidjelli au coeur des Babors" page 274, se trouvent au Verdier, à Castelanu-de-Montmirail : Clémentine (1892) Alphonsine (1935) Nom inconu (1935) 2) Toujours d'après Suzette, une quatrième cloche, Marie-Georgette-Françoise (1935) se trouve à Marssac-sur-Tarn avec elle aussi des gravures. Je ne sais pas si je demande l'impossible mais qui ne tente rien n'a rien. Bien entendu si cela représente trop de bazar et trop de montagnes à déplacer, on laisse tomber.

4 Historique (suite) Martine Tochon au père Siguier qui est responsable de la région de Gaillac dont dépendent les églises de Castelnau de M. et du Verdier : Je me présente Martine Tochon épouse Dalet, j'habite la commune de Saliès proche d'Albi. Je suis née en Algérie à l'époque coloniale dans le petit village de Taher et j'ai aussi habité à Jijel (ex.Djidjelli) ces deux communes étaient très proches et se situaient dans le département de Constantine. J'en viens à ma requête auprès de vous, peut-être l'ignorez-vous mais la cloche de l'église de Taher, se dénommant : Marie-Georgette-Françoise, se trouve dans le clocher de l'église de Marssac/Tarn, et les trois autres : Clémentine, Alphonsine, (?), provenant de l'église de Djidjelli détruite après le départ des français se trouveraient au Verdier ou à Castelnau-de- Montmirail. Est-ce-que dans un premier temps vous pourriez me confirmer si ces trois dernières cloches sont bien dans une des deux églises ci-dessus nommées et dans un deuxième temps pourrais- je me déplacer et venir les photographier si l'accès est possible bien sûr. Cette démarche me tient particulièrement à coeur personnellement mais aussi à toute la communauté de rapatriés des deux villes de Taher et Djidjelli, auquels je pourrais transmettre via internet sur le site "djidjellisouvienstoi.free.fr" sur lequel on se retrouve quotidiennement pour ne pas perdre les liens d'amitiès qui nous unissent.djidjellisouvienstoi.free.fr Je serais très heureuse d'avoir ces précisions et de pouvoir me déplacer pour vous rencontrer et peut-être effectuer ces photos.

5 Historique (suite) Martine Tochon à Louis Di Rosa : Comme prévu je me suis rendu chez mes parents ce mercredi. J'ai pu discuter avec Papa qui m'a confirmé que seules cloches de Djidjelli étaient : une sur Marssac et les trois autres au Verdier et non à Castelnau, village tout proche. J'avais toujours pensé que celle de Taher était à Marssac, c'est une grosse erreur que j'ai pu vérifier sur le livre de Suzette G. qui les situent à Saint-Cyr sur Loire. J'essaierai en début de semaine prochaine de me rendre sur Marssac et le Verdier. Louis Di Rosa à Martine Tochon : Maintenant il nous reste à avoir les photos des cloches : ce serait formidable si tu arrivais à accomplir cet exploit ! Je n'en parle pas dans le forum : ce sera une surprise si tu arrives à le faire ! Il te alors faudra faire un mitraillage sur toute les coutures de ces cloches. Tu auras droit à une médaille...

6 Historique (suite) Martine Tochon à Louis Di Rosa : J'ai quelques infos supplémentaires : j'ai réussi à avoir le curé qui avait fait installé la cloche de Marssac le fameux abbé V. Perufo dont parle J. Mateu, cet homme a maintenant 88 ans et donc à la retraite et surtout pas remplacé. Un respnsable civil a pris le relais, je viens de l'appeler mais il sera absent sur le w-end de la pentecôte mais on doit convenir d'un rendez- vous pour photographier la cloche et avoir peut-être plus d'éléments, bien qu'en allant à Marssac je ferai peut-être un détour par chez L'abbé Perufo si c'est possible. Le père Perufo me disait qu'il y avait aussi les cloches de Sidi Bel Abbés dans ce même clocher, et aussi qu'une personne de Djidjelli habitant Albi (?) venait régulièrement tous les ans... qui est- ce...? Pour les cloches du Verdier, l'abbé Siguier m'a laissé un message, il dit faire des recherches pour me donner davantage de renseignements, à priori c'est l'abbé Delmas qui les auraient réceptionner à l'époque. L'abbé Siguier devrait me rappeler après le w-e de pentecôte lui aussi car il en charge 34 paroisses sur le gaillacois... de celà je m'en doutais un peu. Mais à priori, il dit qu'il est possible d'accéder au clocher. J'essaierai de téléphoner demain samedi, jour de permanence à la mairie du Verdier et de savoir si un civil s'occupe là aussi de l'église. Voilà, les choses avancent tout doucement, mais avant de me déplacer dans les deux villages, je veux être sûre de mon coup.

7 Historique (suite) Martine Tochon à Louis Di Rosa : Louis, tu me vois très heureuse et très émue d'avoir pu approcher et toucher notre belle Marie -Georgette-Françoise, certes elle est poussièreuse, mais elle se porte comme un charme du haut de ses 75ans dans son clocher haut perché.... j'en souffle encore... il me semblait pourtant avoir la condition physique ! J'ai essayé de la photographier du mieux que je pouvais, mais le clocher est très étroit et sans recul donc voilà le résultat, et en redescendant j'ai photographié l'église. Le paroissien qui m'a ouvert ne semblait pas très au courant de l'histoire de notre cloche. J'avais pu contacter le père Vincent Perufo en fin de semaine dernière et dès que j'ai eu mon rendez-vous je l'ai rappellé pour lui rendre visite... c'est un pied-noir, haut en couleur, son fort accent ne trompe pas, 88 ans bon-pied, bon-oeil... il a appelé sa villa :" OASis", joli jeu de mots à moitié couverts, il vient de Sidi Bel Abbès et a fait installer aussi une cloche de cette ville à coté de notre djidjellienne, inauguration en grandes pompes avec la télévision.... dans les années (... /...)

8 Historique (suite) (... /...) L'inscription sur notre cloche : MARIE-GEORGETTE-FRANCOISE BENITE EN L'AN DE GRACE 1935 J'AI ETE BENITE PAR MONSEIGNEUR THIENARD EVEQUE DE CONSTANTINE J'AI EU POUR MARRAINE L'ASSOCIATION DES ENFANTS DE MARIE POUR PARRAIN LE GROUPE DES SCOUTS DE FRANCE GENERAL MR L'ABBE GONTHIER CHANOINE HONORAIRE ETANT CURE. Demain je me rends dans l'autre paroisse, au Verdier, j'espère pouvoir en faire autant, au départ d'Algérie nos cloches avaient été achetées par un dénommé Garcia qui les rapatriées en France et les vendaient aux paroisses demandeuses. nos quatre cloches sont arrivées toutes les 4 au Verdier. dis-moi si tu as reçu les photos. A bientôt. Martine.

9 Historique (suite) Louis Di Rosa à Martine Tochon : Martine, je vais te proposer pour être décorée de l'ordre du mérite de "djidjellisouvienstoi" ! Aucun mot n'est assez fort pour te dire l'émotion et la joie de voir ces photos : je vais m'en régaler et, en fin de journée ici, je les mettrais en ligne. Encore mille merci, Louis

10 Historique (suite) Martine Tochon à Louis Di Rosa : Louis je viens de t'envoyer les photos des cloches du Verdier, confirme-moi si tu les as bien reçues. Je te raconte les prouesses de l'après-midi. Il a fallu grimper un escalier en colimaçon, haut perché, mais comme la condition revient avec toutes ses montées de marches que j'effectue depuis deux jours, celà redevient facile. La suite se complique, une fois arrivée dans le clocher, il a fallu grimper à une échelle à 6 mètres de hauteur, s'accrocher aux poutres, pour se retrouver sur un tout petit plancher et quelques planches-passerelles posées entre les poutres pour voir de plus près nos Djidjelliennes bien poussiérieuses et enduites de fientes de pigeons...pour ceux qui ont le vertige..."prière" de s'abstenir ! peu de recul pour effectuer de bonnes photos, vous le constaterez de vous-même, mais une fois de plus l'émotion l'emporte, les voir de si près et pouvoir les toucher vous transporte. Je confirme et rajoute quelques indices de plus sur nos 3 cloches: la n°2, la doyenne de toute, s'appelle Clémentine-Ernestine-Emmanuelle baptisée en 1892 la n°3, Alphonsine-Adrienne baptisée en 1935, comporte les mêmes caractéristiques que celle de Marssac, même curé Gonthier. La n°1, notre belle inconnue sans nom s'appelle Gabrielle et ? je n'ai pas pu voir l'autre prénom, baptisée elle aussi en (… / …)

11 Historique (suite) (… / …) Il faut dire que Gabrielle et Alphonsine étaient encore plus haut perchées puisque superposées sur Clémentine et une cloche tarnaise sans aucune inscription. Voilà vous en savez autant que moi et vous pourrez découvrir sur les photos d'autres détails comme un Christ ou St Simon et St Jude ou encore les parrains et marraines de ces belles inaccessibles, la mission de Louis est terminée, une autre m'attends puisque quelques paroissiennes veulent plus de détails sur notre église de Djidjelli, et des photos des cloches, mais je vais me remettre de mes émotions et cela se fera dans un deuxième temps, voilà mes chers amis de quoi faire remonter quelques émotions et beaux souvenirs de notre jeunesse djidjellienne. P.S. En regardant de plus près les photos de "Gabrielle" la cloche inconnue, je pense que le 2ème prénom de cette cloche est Jeanne. La marraine si je déchiffre bien serait : Gabrielle Germain et le parrain Jean Ducher les prénoms c'est sûr, les noms de famille moins de certitude sur la terminaison des noms, mais peut-être que les plus âgés d'entre-nous pourront confirmer ou infirmer ces noms de famille.

12 Historique (suite) Louis Di Rosa à Suzette Granger : Comme tu l'auras peut-être lu dans le forum de "djdijellisouvienstoi", Martine Tochon (famille Tochon-Nogaret-Caumeil) a fait l'escalade des clochers du Tarn et nous a envoyé les photos des cloches de Djidjelli. Je vais faire un diaporama de ces différentes photos et pour la page de présentation je souhaiterais utiliser différentes photos de ton site pour un montage. Es-tu d'accord pour je pioche dans cette réserve ? Suzette Granger à Louis Di Rosa : 1- Tu peux prendre ce que tu veux 2-Comment voir les cloches ?

13 Légende du choix de lécran : Dans la diapositive suivante vous pourrez vous amusez à reconnaître, bandeau par bandeau, les différentes étapes de notre église de Djidjelli jusquau Grau-du-Roi qui ont fait que les cloches de lEglise saint Simon et saint Judes de Djidjelli se trouvent dans le Tarn en métropole. Léglise telle que nous lavons laissée. Léglise provisoire qui aurait été dans les baraques sur la placette. Léglise dans les années 30. Léglise dans les année 40. Les travaux du clocher après le coup de foudre. Dominique en haut du clocher pour les réparations. Lautel avant la rénovation de léglise. Le Christ pendant les travaux du clocher. La chaire avant la rénovation de léglise. Le Christ après la rénovation. Le vitrail des béatitudes. Le clocher en démolition. Le Léglise en démolition Lemplacement de léglise rasée. La pierre de léglise comérative au Grau-du-Roi.

14

15 Le département du Tarn, Chef lieu : Albi * Marssac et Castelnau- de- Montmirail répérables à gauche dAlbi sur cette carte.

16 Marssac : L Eglise

17 Marssac : Le clocher de lEglise

18 Marssac : Marie-Georgette-Françoise

19

20 Marssac : Marie-Georgette-Françoise

21

22

23 Castelnau-de-Montmirail, Le Verdier : Eglise du Verdier

24 Castelnau-de-Montmirail, Le Verdier : Le clocher de lEglise du Verdier

25 Castelnau-de-Montmirail, Le Verdier : Lintérieur de lEglise du Verdier

26 Castelnau-de-Montmirail, Le Verdier : Alphonsine-Adrienne

27

28 Castelnau-de-Montmirail, Le Verdier : Alphonsine-Adrienne

29 Castelnau-de-Montmirail, Le Verdier : Alphonsine-Adrienne

30 Castelnau-de-Montmirail, Le Verdier : Alphonsine-Adrienne

31

32 Castelnau-de-Montmirail, Le Verdier : Alphonsine-Adrienne

33 Castelnau-de-Montmirail, Le Verdier : Alphonsine-Adrienne

34 Castelnau-de-Montmirail, Le Verdier : Clémentine

35

36

37 Castelnau-de-Montmirail, Le Verdier : Gabrielle - Jeanne

38 Castelnau-de-Montmirail, Le Verdier : Gabrielle - Jeanne

39

40

41 Castelnau-de-Montmirail, Le Verdier : Tchao, les cloches ! Merci, Martine !


Télécharger ppt "Les cloches de lEglise Saint Simon et saint Jude de Djidjelli Pour arrêter à tout moment faites « Esc », 1 ère touche de votre clavier. Pour lancer le."

Présentations similaires


Annonces Google