La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Infections transmissibles lors des relations sexuelles et par le sang

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Infections transmissibles lors des relations sexuelles et par le sang"— Transcription de la présentation:

1 Infections transmissibles lors des relations sexuelles et par le sang
Les ITSS Infections transmissibles lors des relations sexuelles et par le sang

2 DÉFINITION Les Infections Transmissibles Sexuellement (ITS) sont :
Infections et des maladies qui se Transmettent par voie Sexuelle.

3 Conséquences possibles des ITS Problèmes de santé divers
Mort Stérilité Problèmes de santé divers

4 ITS les plus fréquentes
Présenter la façon de procéder… 1) Nommer une ITS et la cause (bactérienne ou virale) fiche concept, et ensuite développer avec des images et des explications plus poussées

5 Cause (bactérie, virus, parasite ou champignon)
ITS Infection à chlamydia Cause (bactérie, virus, parasite ou champignon) SYMPTÔMES FEMME: Pertes vaginales nouvelles ou différentes Sensastion de brûlure au moment d’uriner Douleurs dans le bas ventre, parfois fièvre et frissons Relations sexuelles douloureuses Saignements entre les menstruations Saignements après les rapports sexuels HOMMES: Écoulement d’un liquide clair ou blanchâtre au bout du pénis Démangeaisons à l’intérieur du pénis Sensation de brûlure au moment d’uriner Testicules douloureux et enflés Chlamydia trachmatis (bactérie parasitaire)  responsable de la chlamydiose (ITS) et le trachoma (maladie ophtalmique, conjonctivite)mère lors de l’accouchement Atteint le plus souvent un jeune actif sexuellement de moins de 25 ans Plus de 50 % des femmes et 70 % de hommes peuvent être asymptomatiques Bactérie

6 Chlamydia Chlamydia de l’urètre chez l’homme
La chlamydia est une bactérie qui cause une infection des parties génitales. C'est une infection très répandue, surtout chez les jeunes de 15 à 29 ans. De 2 a 7 % des jeunes actifs sexuellement ont une chlamydia. La chlamydia peut causer une infection du col de l'utérus chez la femme, de l'urètre chez l'homme et la femme, de l'anus et plus rarement de la gorge. Chlamydia de l’urètre chez l’homme Dans 70% des cas, il n’y a AUCUN symptôme

7 Chlamydia chez l’homme
Chez les hommes, les signes peuvent être : Une sensation de brûlure en urinant. Envie fréquente d'uriner. Des écoulements liquides ou blanchâtres du pénis. Une démangeaison ou sensation de brûlure autour du pénis. Une douleur ou une inflammation des testicules.

8 Chlamydia chez l’homme
Pertes au niveau du pénis

9 Chlamydia chez la femme
Chez les femmes, les signes peuvent être : Des pertes vaginales inhabituelles (blanchâtres ou jaunâtres qui persistent). Des saignements après les relations sexuelles. Des saignements entre les menstruations. Une douleur dans le bas du ventre. Une sensation de brûlure en urinant. Une douleur à la pénétration lors des rapports sexuels.

10 Chlamydia chez la femme
Infection au niveau du col de l’utérus Sécrétions au niveau vaginal

11 Cause (bactérie, virus, parasite ou champignon)
ITS Gonorrhée Cause (bactérie, virus, parasite ou champignon) Chaude pisse Si non traitée chez la femme = inflammation pelvienne et infertilité Relations sexuelles orales, vaginales ou anales SYMPTÔMES FEMME: Pertes vaginales nouvelles ou différentes Sensastion de brûlure au moment d’uriner Douleurs dans le bas ventre, parfois fièvre et frissons Relations sexuelles douloureuses Saignements entre les menstruations Saignements après les rapports sexuels Possibilités de douleurs anales Écoulement rectal HOMMES: Écoulement d’un liquide clair ou blanchâtre au bout du pénis Démangeaisons à l’intérieur du pénis Sensation de brûlure au moment d’uriner Testicules douloureux et enflés Possibilité de douleurs anales Bactérie

12 Gonorrhée Sécrétions au niveau vaginal Pertes au niveau du pénis
Les groupes les plus touchés : Femmes de 15 à 19 ans et homme de 20 à 24 ans Sécrétions au niveau vaginal Pertes au niveau du pénis

13 Cause (bactérie, virus, parasite ou champignon)
ITS Syphilis Cause (bactérie, virus, parasite ou champignon) SYMPTÔMES FEMME: Pertes vaginales nouvelles ou différentes Sensastion de brûlure au moment d’uriner Douleurs dans le bas ventre, parfois fièvre et frissons Relations sexuelles douloureuses Saignements entre les menstruations Saignements après les rapports sexuels HOMMES: Écoulement d’un liquide clair ou blanchâtre au bout du pénis Démangeaisons à l’intérieur du pénis Sensation de brûlure au moment d’uriner Testicules douloureux et enflés Chlamydia trachmatis (bactérie parasitaire)  responsable de la chlamydiose (ITS) et le trachoma (maladie ophtalmique, conjonctivite)mère lors de l’accouchement Atteint le plus souvent un jeune actif sexuellement de moins de 25 ans Plus de 50 % des femmes et 70 % de hommes peuvent être asymptomatiques Bactérie

14 Stade primaire Le stade primaire n’a pas toujours de signes apparents. Le chancre est le lieu d’inoculation de la bactérie Le chancre est indolore pénis, gland, urètre, col de l’utérus, vagin, vulve, anus, amygdale, lèvres, langue… Apparaît généralement trois semaines après la contamination Les lésions syphilitiques sont toutes extrêmement contagieuses

15 Stade secondaire Éruptions multiples sur la peau
- Éruption multiples sur la peau - Sans démangeaisons Peuvent apparaître sur la paume des mains et la plante des pieds (assez rare dans le cas d’une éruption dermatologique) Les signes peuvent disparaître sans traitement mais la maladie demeure présente et CONTAGIEUSE Il peut y avoir une période latente entre la deuxième et la troisième phase… Souvent sans démangeaison

16 Infections cutanées et des muqueuses
Stade tertiaire Infections cutanées et des muqueuses Atteintes cardio-vasculaires, nerveuses (céphalées intenses) Les gommes : représentent les manifestations cutanéo-muqueuses, ce sont des formations infiltrées, dermohypodermiques, initialement fermes puis se ramollissent et s'ulcèrent, laissant sourdre une sérosité gommeuse avant la cicatrisation. Peuvent conduire à la perforation du voile du palais : voix nasonée, reflux des aliments par le nez. Une destruction des os propres du nez ® effondrement du nez...

17 Stade quaternaire Sans traitement, 10 à 20 ans après l’infection ( ce qui est rare de nos jours) : - troubles neurologiques importants - méningo-encéphalite qui aboutit à la démence - ataxie locomotrice (atteinte de la moelle épinière) se dirigeant généralement vers la paralysie générale - troubles de circulation et dommages au squelette Le traitement de la syphilis est suffisant pour éviter majoritairement de tels cas en occident : - Pénicilline

18 Syphilis: suite... La syphilis primaire de la vulve
La syphilis primaire des bourses La syphilis primaire de la lèvre

19 Cause (bactérie, virus, parasite ou champignon)
ITS Herpès génital Cause (bactérie, virus, parasite ou champignon) Virus

20 Une fois infecté, on l’est pour la vie…
L’herpès génital L’herpès génital ne se guérit pas … mais il existe des médicaments qui peuvent diminuer la fréquence et la force des crises Une fois infecté, on l’est pour la vie… La primo-infection à Herpès simplex virus débute 7 à 21 jours après le contact sexuel infectant L'herpès génital est généralement dû à Herpes Simplex Virus de type 2 (HSV2), mais HSV 1 (impliqué dans l'herpès buccal) peut également être en cause. La crise d'herpès suit plusieurs étapes : à l'endroit de l'éruption cutanée, le patient ressent des démangeaisons et des brûlures; 24 à 48 heures plus tard, de petites vésicules apparaissent, groupées en bouquets sur les régions atteintes. Des signes généraux peuvent être présents (fièvre, malaise). Quelques jours après, les vésicules éclatent pour laisser place à de petites érosions suintantes douloureuses ; c'est ensuite l'apparition de croûtes qui signent la fin de la crise qui aura duré huit jours.

21 L’herpès génital Herpès génital primaire du col de l'utérus
Herpès primaire de la vulve

22 L’herpès génital Herpès génital primaire
Infection à Herpès génital primaire Herpès primaire tardif du pénis

23 L’herpès génital

24 Virus du papillome humain (VPH)
ITS Virus du papillome humain (VPH) Cause (bactérie, virus, parasite ou champignon) Virus

25 Papillomavirus = (environ 120 différents)
Lésions muqueuses ano-génitales Condylomes génitaux externes Noter que le virus 6 semble être en cause dans les verrues plantaires et les condylomes génitaux… Verrue plantaire Différents types de cancers du col de l’utérus

26 Virus du papillome humain
Verrues cervicales Verrues anales Condylomes acuminés Molluscum contagiosum

27 Condylome intra-urétral 1
Molluscum contagiosum de la paupière

28 ITS Morpions et gale parasite
Cause (bactérie, virus, parasite ou champignon) Morpions et gale parasite Vit au dépend de son hôte. Nuisible à l’hôte

29 POUX SUCEUR Démangeaisons (surtout la nuit)
Présence visible d’insectes bruns pâles de la taille d’une tête d’épingle Présence visible d’œufs blanchâtres LES PIÈCES BUCCALES RESTENT ENFONCÉES PRESQU’EN PERMANENCE DANS LA PEAU. PEUT Y AVOIR DE PETITES LÉSIONS BLEUÂTRES TRAITEMENT : CRÈMES , LOTIONS OU SHAMPOOINGS SPÉCIAUX

30 ITS Vaginite à trichomonase parasite
Cause (bactérie, virus, parasite ou champignon) Vaginite à trichomonase parasite À noter que Peut être ne veut pas dire nécessairement par une perturbation de l’équilibre du milieu vaginal qui provoque une prolifération anormale de bactéries ou de champignons pathogènes préalablement présents dans le vagin. Le milieu vaginal a un pH relativement acide et une flore vaginale qui préviennent les infections. Une modification du pH ou de la flore, mais aussi des taux anormaux de glucose, de glycogène, d’anticorps et d'autres composés dans les sécrétions vaginales peuvent être en cause dans l’apparition d’une infection vaginale. La vaginite à levures causée par la levure Candida (aussi appelée vaginite à champignons ou candidose vaginale) et la vaginose bactérienne causée par la bactérie Gardnerella vaginalis en sont les exemples les plus fréquents. par l’introduction d'un micro-organisme pathogène dans le vagin durant un rapport sexuel, comme c'est le cas des vaginites causées par la chlamydia (la bactérie Chlamydia trachomatis), la syphilis (la bactérie Treponema pallidum), la gonorrhée (la bactérie Neisseria gonorrhea), la trichomonase (le parasite Trichomonas vaginitis) et l'herpès génital (le virus Herpes simplex). À surveiller : FEMME Pertes vaginales blanc cassé ou jaune vert Démangeaisons ou irritation dans la zone vaginale Odeur Douleur durant les relations sexuelles Urination douloureuse et fréquente HOMME: Pertes légères du pénis Sensation de brûlure lors d’uriner Irritation et douleur sur le gland La vaginite à trichomonas est une maladie transmise sexuellement (M.T.S.), déclenchée par un organisme parasite appelé le Trichomonas. Cet organisme peut se retrouver dans les serviettes sanitaires, sur les sièges de toilette ou dans les maillots de bain humides, mais il est rare que la maladie soit transmise autrement que par la voie des relations sexuelles. Les femmes souffrant de vaginite à trichomonas ont habituellement des pertes vaginales jaunâtres malodorantes. Elles se plaignent surtout de démangeaisons, de sensations de brûlure, d'irritations vulvaires et d'urines douloureuses. La vaginite à trichomonas compte pour environ 10 p. cent des infections vaginales. Peut être transmis lors d’une relation sexuelle

31 Cause (bactérie, virus, parasite ou champignon)
ITS Cause (bactérie, virus, parasite ou champignon) Vaginite à levures Champignons L'infection à Candida, une forme courante de vaginites, est habituellement provoquée par un champignon surnommé Candida. 75% des femmes souffriront au moins d'une infection à champignons durant leur vie et 40% à 45%, en présenteront plus d'une.  Une faible proportion de 5% des femmes présenteront plus de 4 infections à champignons durant une année. L'infection à Candida se caractérise habituellement par des pertes inodores, épaisses, présentant la texture du fromage "cottage" blanc et surtout par des démangeaisons vaginales. D'autres femmes se plaignent également de brûlures lors des relations sexuelles. 

32 Cause (bactérie, virus, parasite ou champignon)
ITS Cause (bactérie, virus, parasite ou champignon) Hépatite B Virus

33 Répartition géographique du risque de contamination :
Les principaux symptômes sont un ictère (jaunisse), une fièvre et une fatigue prolongée. Le virus est très résistant, il est fortement contagieux, 100 fois plus que celui du sida. Selon l'Organisation mondiale de la santé il y aurait 350 millions de porteurs du virus dans le monde. Mode de contamination [modifier] transmission par transfusions de sang ou de produits sanguins : rare depuis l'exclusion des donneurs AgHBs + et Ac anti-HBc +. transmission iatrogène par matériel non stérilisé (chirurgie, exploration invasive, acupuncture, mésothérapie, soins dentaires) : L'évolution des règles de stérilisation et la généralisation de l'utilisation de matériel à usage unique permettent de l'éviter. piqûre accidentelle transmission par toxicomanie intraveineuse, tatouage, piercing. transmission par contact interindividuel hétérosexuel, homosexuel ou non sexuel : intérêt de l'utilisation de préservatifs. transmission verticale lors de la période néonatale : le dépistage de l'Ag HBs durant la grossesse permet la sérovaccination du nouveau-né (dans les premières 48 heures). Le virus de l'hépatite B guérit spontanément dans 90 % des cas. Dans 1 % des cas se produit une hépatite fulminante. 10 % des patients voient leur hépatite B évoluer en forme chronique. Ces formes chroniques peuvent provoquer des lésions de cirrhose, conduisant au cancer hépatocellulaire Certains patients porteurs du virus ne présentent pas d'atteinte hépatique ; ils sont appelés porteurs sains. haut moyen faible

34 SIDA

35 Cause (bactérie, virus, parasite ou champignon)
ITS Cause (bactérie, virus, parasite ou champignon) SIDA Virus Tout d’abord, qu’est-ce que le système immunitaire ? Et maintenant, si on dit immunodéficience ? L’abréviation VIH correspond à virus de l’immunodéficience humaine, le virus qui cause le sida (syndrome de l’immunodéficience acquise)

36 Transmission : voie sexuelle de la mère à l’enfant pendant la grossesse  par voie sanguine  Prévention : L’utilisation de préservatifs en latex non périmés et utilisés avec des lubrifiants à base d’eau seulement réduit les risques de transmission par voie sexuelle

37 Personnes vivant avec le VIH/sida fin 2005
Région Nouvelles infections 2005 Personnes vivant avec le VIH/sida fin 2005 Décès dus au sida durant 2005 Amérique du Nord 40 000 18 000 Antilles 37 000 27 000 Amérique Latine 59 000 Europe de l’Ouest 22 000 12 000 Europe de l’Est et Asie Centrale 53 000 Asie de L’Est et Pacifique 97 000 33 000 Asie du Sud et du Sud-Est Afrique du Nord et Moyen Orient 64 000 Afrique Subsaharanéene TOTAL

38 Examens et tests pour les ITS

39 Examen annuel chez la femme

40 Examen du contenu scrotal

41 Le col de l'utérus

42 Observation du col de l'utérus

43 Écouvillonnage et milieu de transport

44 Écouvillonnage urétral - réalité contre perception

45 Écouvillonnage de l'urètre

46 Écouvillonnage du col de l'utérus

47 Écouvillons et milieux de transport

48


Télécharger ppt "Infections transmissibles lors des relations sexuelles et par le sang"

Présentations similaires


Annonces Google