La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Partie 2 : Dispositifs de médiation numérique Cette œuvre est mise à disposition sous licence Attribution - Pas dUtilisation Commerciale - Pas de Modification.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Partie 2 : Dispositifs de médiation numérique Cette œuvre est mise à disposition sous licence Attribution - Pas dUtilisation Commerciale - Pas de Modification."— Transcription de la présentation:

1 1 Partie 2 : Dispositifs de médiation numérique Cette œuvre est mise à disposition sous licence Attribution - Pas dUtilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France. Pour voir une copie de cette licence, visitez

2 2 Panorama des médias sociaux

3 Panorama des médias sociaux 2012 Frédéric Cavazza ciaux.fr/2012/02/20/p anorama-des- medias-sociaux- 2012//

4 « La version 2013 de mon panorama a donc été amputée des catégories Jeu, Achat et Localisation » Les grands perdants de lannée dernière sont les suivants : Disparition de grosses plateformes comme Posterous ou Netlog Mise en retrait des jeux sociaux Perte dintérêt pour les services de géolocalisation comme Foursquare, dont les utilisateurs se sont visiblement lassés Des usages de social commerce qui font long- feu

5 Les grands gagnants de lannée dernière sont les suivants: Formidable engouement pour les services de partage de photos comme Instagram ou Pinterest ;InstagramPinterest Très forte progression des services de partage rapide et de tchat sur terminaux mobiles comme SnapChat ou WhatsApp ; SnapChatWhatsApp Des plateformes sociales asiatiques toujours plus entreprenantes comme Weixin qui tente de conquérir les marchés occidentaux avec WeChat, lapplication japonaise Line qui compte des dizaines de millions dutilisateurs ou Weibo qui na décidément aucun scrupule à copier les dernières nouveautés de Twitter -

6 Les médias sociaux et mobilité sont les deux faces dune même pièce : le succès de lun à bénéficier à lautre, et inversement Toujours trois absents de taille (Amazon, Microsoft et Apple), qui se contentent dobserver de loin sans trop oser se risquer à un échec qui pourrait déplaire aux actionnaires Toujours le même trio de tête (Facebook, Twitter et Google) qui assoit encore plus sa position dominante

7 Panorama des médias sociaux 2013 Frédéric Cavazza ociaux.fr/2013/04/1 6/panorama-des- medias-sociaux- 2013/

8 La publication avec les plateformes de blog (WordPress, Blogger, Live Journal, TypePad, Over-Blog…) et les wikis (Wikipedia, Wikia, Mahalo…) ;WordPress BloggerLive JournalTypePadOver-BlogWikipediaWikiaMahalo Les services de partage de liens, photos, vidéos, musique et cie (Delicious, Tumblr, Instagram, Pinterest, TheFancy, YouTube, Vimeo, Dailymotion, Vine, Spotify, Deezer, SoundCloud, MySpace, Slideshare…) ;DeliciousTumblrInstagramPinterest TheFancyYouTubeVimeoDailymotionVineSpotify DeezerSoundCloudMySpaceSlideshare Les plateformes de discussion (Quora, Github, Reddit, StackExchange, Disqus…), les applications de communication et de tchat mobile (Skype, Kik, WhatsApp, SnapChat…), et leurs concurrents asiatiques (WeChat, Sina Weibo, Tencent Weibo, KakaoTalk, Line…) ;QuoraGithubReddit StackExchangeDisqusSkypeKik WhatsAppSnapChatWeChatSina WeiboTencent WeiboKakaoTalkLine Les réseaux sociaux pour le grand public (Badoo, Tagged…), les professionnels (LinkedIn, Viadeo, Xing…), ainsi que les réseaux russe ou asiatiques (VKontakte, Qzone, RenRen, Mixi).Badoo TaggedLinkedInViadeoXingVKontakteQzoneRenRenMixi

9 Cest la diversité des médias sociaux qui en font la force. Facebook est le catalyseur dun écosystème complexe, il naurait jamais pu occuper sa position actuelle sans les contenus, les conversations et les interactions générées par les autres plateformes.

10 Les actionnaires de Facebook ont un appétit sans limites et ils forcent petit à petit son fondateur à augmenter les revenus. Mieux vaut internaliser au plus vite les opérations et diversifier la présence. Si les médias sociaux vous semblent stabilisés, noubliez pas que les géants dhier sont tombés en à peine 5 ans (MySpace, Skyblog…) et que tout est encore possible, à limage du succès fulgurant de SnapChat.

11 11 Une bibliothèque orientée web : quels enjeux

12 LES BIBLIOTHÈQUES PUBLIQUES EN LIGNE « Depuis plusieurs années, parfois à tâtons, parfois avec des projets parfaitement bâtis, elles investissent lespace numérique et développent de nouvelles stratégies pour communiquer avec les publics, en écho et en complément de celles menées dans lespace physique. » Source: Bibliothèques 2.0 à lheure des médias sociaux, Sous la direction de Muriel Amar et Véronique Mesguich, 2012, Collection Bibliothèques, Éditeur : Cercle de la Librairie

13 1. rendre la bibliothèque visible : travailler son image Galerie de photos (locaux, équipe, collections, animations) sur des sites de partage comme YouTube, Dailymotion ou Flickr sont proposées par de nombreuses bibliothèques et viennent enrichir loutil de promotion de premier niveau (le portail). - Montrer lenvers du décor Travaux de la Casa dAntibes Désherbage à Grenoble

14 - Décliner le guide du lecteur en visites guidées Présentation des différents pôles à la bibliothèques Les Champs Libres Mise en scène du mobilier à la médiathèque du Rize

15 Visite virtuelle de la médiathèque de St Germain en Laye

16 2. Passer aux « self services » Les bibliothèques explorent de nombreuses pistes : de la reproduction de services traditionnels à la promotion dinnovations. Répondre aux attentes spécifiques des usagers = construire une relation enrichie et continue avec les usagers établis ou potentiels afin de répondre au mieux à leurs attentes. Les bibliothèques sorganisent autour du produit, du service et du client. relation plus personnalisée et individualisée avec lusager. De nombreuses bibliothèques offrent déjà une gamme de services personnalisés en ligne.

17 Pré-inscriptions : Médiathèque de Levallois Consultation du catalogue : La plupart des catalogues de bibliothèques proposent, en plus de la consultation, les réservations en ligne. RéVOdoc, catalogue collectif des bibliothèques du Val dOise offre en plus un service de prêt entre bibliothèque à léchelle du département.

18 Prêt : Les offres de textes, de musiques et dimages recensées en partie par Carel (pour la lecture publique) simplantent progressivement, reproduisant ou non les modèles traditionnels de prêt. Réponse aux questions des usagers : de Bibliosésame au Guichet du Savoir, les équipes renseignent en ligne et capitalisent les réponses en créant des bases de connaissances consultables dun simple clic.

19 Ubib

20 Expositions et manifestations virtuelles : en écho aux actions proposées dans les locaux, les bibliothèques innovent et invitent à des parcours étonnants: possibilité de suivre une conférence, de revoir un spectacle, de visiter une exposition, découter un podcast, etc. Conférences en ligne de la bibliothèque de Toulouse (rubrique Nos animations/Conférences en ligne) Podcasts des conférences et rencontres en audio (rubrique Nos services en ligne /Recevoir nos nouvelles)

21 Médiathèque de lAstrolabe à Melun (Rubrique Pratique/Cabinet de curiosités)

22 BFM de Limoges

23 Lectura, site portail commun aux huit bibliothèques des villes-centres de Rhône-Alpes : Annecy (Haute-Savoie), Bourg-en-Bresse (Ain), Chambéry (Savoie), Grenoble (Isère), Lyon (Rhône), Roanne et Saint-Étienne (Loire) ainsi que Valence (Drôme).

24 3. Interagir avec les usagers Proposez : Création de parcours personnalisables via les comptes lecteurs Constitution de paniers ou de profils de recherche Abonnement à des flux RSS Renvoi de linformation trouvée par ou vers de réseaux sociaux

25 Offrir des flux RSS thématiques il sagit bien dune personnalisation elle sort du cadre institutionnel lusager est incité à réutiliser les contenus dans les univers personnels dinformation quil utilise au quotidien éloigne lusager du site institutionnel, mais permet de tisser de nouveaux liens à partir de ses centres dintérêt. De nombreuses bibliothèques proposent des flux RSS. MAIS : flux trop génériques pas de réelle appropriation du contenu possible

26

27 Exemple de flux thématiques : Fils de nouveautés de la médiathèque intercommunale Ouest Provence fils-de-nouveautes.html

28 Exemple de flux thématiques : Moulinette à flux RSS proposée par les médiathèques du Pays de Romans

29 29 Possibilité offerte dans certains OPAC de générer un flux personnalisé à partir dune recherche spécifique dans le catalogue. Médiathèque de Romans romans.org

30 30 Médiathèque de St Jean de Vedas

31 MAIS AUSSI Ouvrir son catalogue aux commentaires des internautes (et pas seulement des usagers) Médiathèque St Herblain Conseil pour atteindre une masse critique de contributions: réinvestir les critiques postées sur les sites de communautés de lecteurs tout en invitant les usagers rédiger leur propre commentaires. Médiathèque de St Germain en Laye (Libfly)

32 MAIS AUSSI Créer des recommandations professionnelles: rend plus visible le travail des bibliothécaires Miser sur les recommandations statistiques pour suggérer des documents complémentaires Provoquer les réactions des usagers en organisant des concours Lénigme du vendredi publiée par Gallica sur Facebook Ouvrir aux usagers la possibilité de documenter et de compléter les contenus est une démarche intéressante sur des fonds thématiques, locaux ou historiques.

33 33 recommandations statistiques : La plupart des opacs proposent de consulter les références de documents proches de celui consulté dont le seul lien avec la notice affichée est que dautres usagers les avaient également empruntés. Correspond à un des usages de la bibliothèque : le butinage

34 34 recommandations statistiques Bibliothèque de Toulouse

35 35 recommandations professionnelles : avis des bibliothécaires, critiques Médiathèque de Dole

36 36 recommandations professionnelles : avis des bibliothécaires, critiques Everitoutheque

37 4. Disséminer les contenus et les informations La dissémination sur des médias sociaux est essentielle pour favoriser la communication avec les usagers. Etre là où sont les usagers : occuper les espaces numériques fréquentés par les usagers Être au cœur des communautés dintérêt : The Commons Publier des informations qui se complètent et se répondent (écosystème) : site + blog(s) thématique(s) ou non + page(s) Facebook + compte(s) Twitter + compte Flickr + flux RSS, etc. Contenus exportables, créations de widgets, partenariat avec dautres acteurs du web

38 Olivier Erztcheid : [la bibliothèque du Congrès qui a la possibilité d'acheter les serveurs qu'elle souhaite] est allée mettre ses données, là où sont les usagers. Ces mêmes usagers qui quand ils cherchent de linformation … vont sur Google, qui quand ils cherchent des bouquins … vont sur Amazon … et qui quand il veulent voir des photos … vont sur FlickR.

39 Exemple de Gallica Boutons de partage et de diffusion du contenu de la page au sein des communautés dintérêt. Apparition au bas des pages des sites de bibliothèques ou dans certains catalogues.

40 Réutilisation des contenus de Gallica Code embarquable pour consulter le document

41 Création dapplications pour smartphones : mieux adapter ses formats de présentation aux habitudes des « mobinautes » Bibliothèque de Toulouse Disséminer cest aussi relocaliser les données et créer des allers-retours originaux avec les lieux et les collections physiques

42 5. Devenir journaliste de ses collections ? La bibliothèque séditorialise en produisant des contenus à forte valeur ajoutée. Point dactu! Magazine en ligne de la BM de Lyon Véritable service dorientation documentaire axé sur lactualité. Mise à disposition dune expertise bibliothécaire (ne vise pas tant à promouvoir les collections).

43 Succès daudience de Point dactu! Les internautes sont demandeurs de recommandations. => la BM a décliné cette formule sous la forme de huit services thématiques (Ressources/Portails thématiques).

44 En France 82% des internautes se déclaraient membres dau moins un SRS. Parmi ceux-ci, 54% ont un compte Facebook. Source: Observatoire des réseaux sociaux - Vague 7 – Novembre

45 Source: Observatoire des réseaux sociaux - Vague 7 – Novembre 2012

46 Les étudiants Tranche des ans: 77% sont sur Facebook, 51% ont un compte YouTube, etc. Si tous les internautes de ans ne sont pas des étudiants, on peut supposer que les chiffres sont également élevés dans cette catégorie. Source: Observatoire des réseaux sociaux - Vague 7 – Novembre

47 Les doctorants et enseignants-chercheurs Tranche des ans: 62% sont sur Facebook. Source: Observatoire des réseaux sociaux - Vague 7 – Novembre Les enseignants chercheurs sont moins présents sur les SRS que linternaute moyen (42% utilisent au moins une fois par semaine une plateforme sociale). Facebook est majoritaire (34%). Gabriel Gallezot, Michel Roland-Guill, Enquête sur les pratiques informationnelles de chercheurs, 12 septembre 2011, [en ligne ] informationnelles-des-chercheurshttp://fr.slideshare.net/GabrielG/pratiques- informationnelles-des-chercheurs

48 Pourquoi utiliser les réseaux sociaux ? Disséminer des contenus et des services; les SRS ne sont alors quun élément parmi dautres dans les options de dissémination Disposer dun levier dans une stratégie de médiation numérique (cf définition de la médiation numérique par Silvère Mercier)

49 Pourquoi utiliser les réseaux sociaux ? Contrôler et renforcer lidentité numérique de la BU : => deux volets: faire une veille sur tout ce qui se dit de la BU sur les réseaux, être présent sur les réseaux pour permettre lexistence sociale de létablissement qui pourra développer une stratégie de marque (reprise des signes visuels forts, charte graphique et déclinaison dune gamme visuelle par dispositif-réseau, etc.) Engager la conversation: être présent sur les SRS est un acte symbolique fort, potentiellement très valorisant pour linstitution; la présence de la bibliothèque et de ses composantes ou personnels identifiés comme tels appelle une relation directe, horizontale avec ses publics.

50 Quels réseaux sociaux ? Valoriser via les contenus: le cas des supports de formation et vidéos Slideshare: privilégié par de nombreuses BU pour le promotion des supports de formation. souplesse de dispositif bon référencement des supports licences adaptées fonctions dexport permettant de réinsérer les diaporamas via des widgets sur le site de la BU Fonctions avancées: ajouter des commentaires audio aux diaporamas, ce qui évite lacquisition dun logiciel de screencasting.

51 Quels réseaux sociaux ? YouTube : plateforme de choix de même que Viméo et Dailymotion (tout dépend des communautés déjà présentes, des contraintes techniques, des choix des tutelles, des conditions générales dutilisation). Une production régulière de vidéos étant très contraignantes ( productions/), il peut être intéressant de diffuser une vidéo via les comptes de la tutelle, bénéficiant dune meilleure audience, tout en disséminant le contenu via les comptes propres de la BU.

52 4 collections

53 Valoriser les lieux, les évènements Flickr est utilisée depuis plusieurs années dans le cadre du projet The Commons. Une BU pourra également utiliser Flickr afin de diffuser systématiquement des reportages photos concernant des ses évènements, ressources et bâtiments, voire les supports graphiques sy rattachant. Facebook et Pinterest pourront également jouer ce rôle de valorisation de limage.

54 Valoriser une expertise Lavantage du microblogging est quil permet dassurer et sa veille et sa diffusion. Compte de la bibliothèque des sciences économiques, sociales, politiques et de communication de luniversité catholique de Louvain: diffusion dune veille thématique

55 Disséminer au plus grand nombre et sinscrire : Facebook ou Google+ Utiliser Facebook et Google+ participera dune stratégie SEO des établissements Facebook cumule à la fois une très forte audience et une richesse des fonctionnalités Leffet de viralité des contenus disséminés y est important Offre une visibilité maximale Google+ Peine à trouver un relais à la hauteur de son concurrent direct, mais nen demeure pas moins intéressant.

56 56 Dispositifs de flux : -Création dun blog -Création de la page Facebook de la bibliothèque -Création dun fil Twitter

57 57 Le cas des blogs : utilisation en bibliothèque comme outils de médiation

58 58 Usages publics des blogs

59 - le blog: un outil permettant de proposer des accès segmentés ; faire du blog un véritable outil de proximité auprès des usagers. La bibliothèque crée ainsi des blogs selon : la communauté dappartenance de ses usagers : il peut sagir de la classe dâge : => blogs destinés à des catégories de publics précis : adolescents, jeunesse, etc. - blog SCD Nancy Publications des enseignants-chercheurs de lUHPPublications des enseignants-chercheurs de lUHP - Le blog du club de lecture de la bibliothèque Le blog du comité de lecture ados de la médiathèque de Bagnolet Jeune et je lis (les gars aussi) Mise en valeur sur le portail de la médiathèque

60 le centre dintérêt des usagers : groupe partageant un centre dintérêt commun (lécriture, la lecture) : blogs thématiques Diffuser une veille thématique commentée via un blog => mettre en avant des compétences, des contenus, dune expertise => Identité-compétences => montrer que les bibliothécaires proposent des contenus rédigés par eux et/ou par des amateurs, via les réseaux sociaux en liens avec des communautés dintérêts.

61 61 Bibliothèques Université Lorraine Ressources/Blogs thématiques

62 Retour dexpérience du SCD de Nancy Source: Bibliobsession

63 63 Source: Bibliobsession

64 Médiathèques du Pays de Romans Objectifs témoigner des échanges culturels entre personnes dorigine et de milieu divers mettre en valeur les femmes dorigine étrangères et leurs talents conseiller des lectures sur le sujet

65 Cas pratique : les coups de cœur de la médiathèque de Quimperlé La médiathèque et le Web 2.0 : pas de catalogue en ligne mais des blogs et un compte Facebook Des signets « Coups de cœur » sont glissés dans certains documents qui sont présentés en tête de rayonnage, sur des tables ou des présentoirs. Les documents ainsi signalés sont plus empruntés que les autres et suscitent un échange avec les bibliothécaires au moment de leur restitution. Ainsi, si notre pratique des coups de cœur sur le Web doit beaucoup à lusage des signets dans la médiathèque, elle sinscrit également dans lusage des outils Web 2.0 que nous expérimentons depuis plusieurs années.

66 Cas pratique : les coups de cœur de la médiathèque de Quimperlé Nous avons décidé de créer plusieurs blogs répondant à des objectifs différents avec : des blogs « figés » dédiés aux expositions présentées à la médiathèque comme ceux consacrés, au poète Alain Jégou, à François Maspero ou à la gravure à Quimperlé ; des blogs dutilisateurs comme celui du club lecture adulte et celui du voyage lecture jeunesse ; et surtout un blog des blogs, sorte de site institutionnel présentant le service, les animations passées et à venir et qui centralise nos contenus disséminés sur le net (blogs figés, blogs des utilisateurs, album photo sur Picasa puis Flickr, newsletter publiée en ligne sur Calaméo puis sur ISSUU).

67 Cas pratique : les coups de cœur de la médiathèque de Quimperlé coups de cœur essentiellement présents sur le blog des blogs regroupés dans la rubrique « Coups de cœur » seront automatiquement publiés sur Facebook

68 Cas pratique : les coups de cœur de la médiathèque de Quimperlé Les neuf agents de la médiathèque sont contributeurs du blog des blogs. Pas de validation des articles avant publication. Les coups de cœur ne sont pas forcément réalisés par lacquéreur du domaine concerné. Les coups de cœur du blog sont toujours anonymes. Chacun sexprime au nom de la médiathèque qui seule est mise en avant.

69 Cas pratique : les coups de cœur de la médiathèque de Quimperlé Doctobre à mai, la médiathèque propose un programme dactivités très riche que doit précisément mettre en valeur « Le blog des blogs de la médiathèque de Quimperlé ». => coups de cœur peu nombreux pour ne pas masquer lannonce dune rencontre, dun atelier ou dune exposition. Durant lété, alors que loffre danimation de la médiathèque samenuise, les coups de cœur sont plus nombreux.

70 Cas pratique : les coups de cœur de la médiathèque de Quimperlé le flux du blog des blogs doit apparaître sur notre page Netvibes et surtout sur le site de la ville de Quimperlé qui intègre un widget (widgetbox) qui permet de faire défiler les derniers articles publiés sur le blog. Des cœurs ou des notes de musique sont donc insérés dans les titres des coups de cœur pour quils puissent être identifiés facilement dans le flux. Source: Développer la médiation documentaire Numérique sous la direction de Xavier Galaup, Février 2012, Collection : La Boîte à outils, Éditeur : Presses de lEnssib

71 71 Widgetbox sur le site de la ville de Quimperlé (rubrique Culture)

72 Cas pratique : bibliothèque Robert de Sorbon, Université Reims Champagne Ardennes Blog Le Quotidien de Robert ouverture du blog en février 2009 validation par le service communication de luniversité mise en œuvre faite en coordination avec ce service et le Centre de Ressources Informatiques (CRI). Mise en avant sur la page daccueil du portail de la BU

73 diffusion en ligne secondaire volonté dutiliser loutil blog comme plateforme de publication afin de transformer les pages daccueil des navigateurs internet des 200 ordinateurs publics de la BU en un média audiovisuel local. objectif de diffuser de linformation aux usagers sur le fonctionnement pratique de la BU, les services, les collections, les animations et les formations. Pour bien marquer le lien avec loffre documentaire de la BU, quasiment tous les billets comportent des liens vers des documents de notre catalogue ou vers des bibliographies réalisées en interne.

74 => la fréquentation du blog se fait très peu à la suite dune navigation sur Internet mais presque intégralement (90%) depuis les ordinateurs de la BU Affichage de la page daccueil : jusquà 1900 fois par jour (chiffre qui varie strictement en fonction de la fréquentation physique de la BU) En un peu plus de deux ans : près de 300 billets ont été publiés sur le blog. plus de visites, pour pages vues, car un visiteur sur cinq en moyenne consulte une deuxième page en plus de celle quil a lue en premier.

75 75 La page Facebook de la bibliothèque

76 Exemple de bibliothèque Robert de Sorbon, Université Reims Champagne Ardennes Page Facebook de la BU Robert de Sorbon ouverture en janvier 2011 Objectif : diffuser linformation et loffre de services de la BU au sein dun réseau social de plus en plus utilisé par les étudiants. Mise en avant sur la page daccueil du portail de la BU

77 Exemple de bibliothèque Robert de Sorbon, Université Reims Champagne Ardennes Mur publication automatique des billets du Quotidien (2 à 3 par semaine) les évènements à venir sont affichés et les informations ponctuelles sur les collections (documents tout frais en rayon) les services et les animations sont ajoutés régulièrement

78 Exemple de bibliothèque Robert de Sorbon, Université Reims Champagne Ardennes Ressources recherche dans le catalogue du SCD accès au compte utilisateur (qui renvoie également à notre catalogue) page dupliquée à partir du site du SCD qui donne lensemble des liens permettant daccéder aux ressources électroniques pour lesquelles nous avons souscrit un abonnement.

79 Exemple de bibliothèque Robert de Sorbon, Université Reims Champagne Ardennes Mes services renvoie vers les principaux services en ligne proposés par le SCD de Reims: accès et horaires pour les informations pratiques PEB suggestions dacquisition laccès au compte utilisateur

80 Exemple de bibliothèque Robert de Sorbon, Université Reims Champagne Ardennes Evènement Une fiche est créée pour chaque évènement ayant lieu à la BU (animations, ateliers dorientation ou dinsertion professionnelle, conférences, colloques) et affichée sur le mur. Les usagers peuvent les commenter et indiquer leur intention dy participer.

81 Exemple de bibliothèque Robert de Sorbon, Université Reims Champagne Ardennes Photos photos du bâtiment et de lancienne BU onglet principalement alimenté par des photos liées aux animations culturelles organisées par la BU

82 Exemple de bibliothèque Robert de Sorbon, Université Reims Champagne Ardennes Bilan Près de 300 utilisateurs mensuels de la page (statistiques fournies par Facebook) Les différentes publications ont été vues plus de fois. Longlet Mur est de loin le plus affiché (plus de fois), les autres onglets (Ressources arrivant en tête) létant moins de 300 fois.

83 83 Proposer un fil de veille thématique sur Twitter Daprès (Lionel Maurel, Bibliothèques 2.0 à lheure des médias sociaux, Sous la direction de : Muriel Amar et Véronique Mesguich, 2012, Collection : Bibliothèques, Éditeur : Cercle de la Librairie)

84 Un outil de micro-blogging Caractéristiques: Caractéristiques : envoi de courts messages à des personnes qui nous suivent, en 140 caractères maximum, espaces compris. Twitter fait partie des médias sociaux

85 Attention, Twitter nest pas : Un service de messagerie : Pas vraiment de choix dun abonné (sauf avec les DM) Envoi dun message à tous les abonnés Un réseau social : Réseau « asymétrique » : pas dobligation de suivre ceux qui vous suivent Un forum : Pas de modération Pas de catégories Pas de possibilité de conversations soutenues Un blog : Limite des 140 caractères

86 Qui fait quoi ? (29/11/2012) ABONNEMENTS = following = nombre de comptes que lon suit ABONNÉS = follower = nombre de comptes qui nous suivent TWEETS = nombres de tweets envoyés Liaison asymétrique : possibilité de suivre sans être suivi. En sabonnant au profil dun autre utilisateur, on reçoit les messages quil émet dans notre fil dinformation.

87 Derniers tweets Bio et profil Nombre de followers Nombre de followings Bouton Suivre

88 Conventions Twitter Un système de conventions est apparu à lusage; ces conventions ont peu à peu été imposées par les utilisateurs et intégrées par Twitter au sein de son service. Cet usage particulier de la syntaxe a permis denrichir les potentialités de base du service. MAIS : messages difficilement lisibles par les néophytes.

89 Hashtag : système de micro-indexation des Messages: consiste à faire précéder les mots importants du signe dièse (# ). => Permet de catégoriser les messages et de faire émerger les tendances. Twitter a intégré cette pratique à linterface en transformant tous les tweets en liens cliquables : ce qui permet de regrouper tous les messages traitent dun même sujet.

90 Répondre à quelquun : fonction Répondre ou Reply –Réponse publique –Message qui commence par un nom dutilisateur, précédé du compte

91 Mentionner quelquun : fonction Mention –Une Mention est un message intégrant dans le corps du tweet un (ou plusieurs) nom(s) dutilisateur(s), précédé(s)

92 Fonction de transfert, pour faire suivre un tweet : consiste à recopier un message dun utilisateur et à le rediffuser sur son propre réseau. Le ReTweet permet une propagation virale de linformation, mais aussi la découverte de nouveaux contacts. du twitterer (ReTwitter) –Cliquer sur Retweeter

93 Les chiffres (été 2012) 5,2 Twitter : 5,2 millions d'utilisateurs en France estimés dont "actifs". Dans le Monde, les membres Twitter sont estimés à 465 millions dont 130 millions "actifs". Alors que 25 Facebook : 25 millions de membres en France pour 901 millions dans le Monde, dont 750 millions "actifs".

94 Twitter fait partie des nouveaux territoires numériques à conquérir : Temps réel : la façon de couvrir les grands évènements a été largement modifiée par la puissance de diffusion de linformation quoffre Twitter Twitter se prête à de multiples usages pédagogiques et a donné lieu à des expériences concluantes en classe. Twitter a eu une influence sur les fonctionnement des institutions publiques : on twitte depuis les salles daudiences des procès et jusquà lhémicycle à lAssemblée.

95 Twitter contribue à refaçonner lidentité numérique des bibliothèques « Si les bibliothèques éprouvent des difficultés à se positionner sur Twitter, cest certainement parce que ce service, davantage que dautres, exige de prendre en compte la dimension essentielle de lidentité numérique. » (Lionel Maurel, Bibliothèques 2.0 à lheure des médias sociaux, Sous la direction de : Muriel Amar et Véronique Mesguich, 2012, Collection : Bibliothèques, Éditeur : Cercle de la Librairie)

96 Miser sur une identité institutionnelle nest pas forcément une mauvaise stratégie lorsque létablissement possède une image forte et un rayonnement international. Succès important sur Twitter sans aller beaucoup plus loin quune communication institutionnelle : Bibliothèque du Congrès : abonnés British Library : abonnés New-York Public Library : abonnés Ces chiffres attestent surtout la puissance symbolique de la « marque » de ces établissements. Les bibliothèques ne possédant pas une image institutionnelle forte ont tout intérêt à adopter une stratégie différente et à projeter une facette mieux définie de leur identité.

97 Identité numérique de service BFM de Limoges: profil dédié à le-MusicBox: jukeboxe virtuel présentant les artistes de la scène de la BNF est spécifiquement consacré à la promotion des contenus de sa bibliothèque numérique Gallica. Identité numérique lié au blog du même nom et animée par les bibliothécaires musicaux de la médiathèque de Dole. Identité de personnes ressources Skema Business School Miss Média Bibliothèques de Metz

98 Sur Twitter, une bibliothèque oscille constamment entre médiation numérique et animation de communauté : le succès est atteint quand la bibliothèque parvient à intégrer la communauté visée et à en faire partie au sens propre. « Cest certainement dailleurs un des effets les plus bouleversants produits par Twitter sur une bibliothèque que de lui faire quitter la position dun établissement fournissant un service à des usagers pour devenir membre parmi dautres dune communauté. » (Lionel Maurel) Les communautés sur Twitter sont plus nettement visibles que sur dautres réseaux sociaux, car les individus disposent de peu despaces pour se décrire dans leur profil. Ils sont donc généralement incités à mettre en avant un ou des centres dintérêt relativement précis qui les catégorisent au mieux.

99 Quels types de communautés sont atteints par le fil Twitter de Gallica ? Bibliothèques et bibliothécaires Archives et musées Libraires/éditeurs/distributeurs Livre numérique Presse et information Enseignants/étudiants + une myriade dutilisateurs dont les centres dintérêt restent plus difficiles à cerner

100 Construire une communauté liée au profil Il est important de considérer la communauté à atteindre non comme une simple donnée, déjà là, mais comme une réalité à construire en lui donnant les moyens de se constituer elle aussi une identité propre. Stratégie « identitaire » employée notamment par des artistes qui donnent souvent un nom à la communauté de leurs fans sur Twitter la stratégie a été de présenter demblée le profil comme nétant pas uniquement celui de la bibliothèque numérique de la BNF, mais aussi celui de ses utilisateurs désignés et identifiés par le hashtag #gallicanautes.

101 Se fondre dans les codes mais savoir être distinctif Jouer le jeu Twitter : maîtriser les conventions est un préalable pour la bibliothèque Savoir comment utiliser ces conventions : #Gallicanautes: permet de structurer la communauté des usagers #aVoirDansGallica, #aEcouterDansGallica, #aLireDansGallica: mise en place de hashtags simples permettant de caractérisaer les tweets et de donner envie daller consulter les documents #LectureDuSoir: envoi de suggestions de lecture le soir Surveiller les hashtags utilisés par la communauté de ses utilisateurs (utilisé par le

102 Se fondre dans les codes mais savoir être distinctif Twitter est dans le domaine de léconomie de lattention : où les contenus sont abondants, mais lattention à leur consacrer limitée. Il est donc essentiel de se distinguer. La ligne éditoriale devra être pensé en profondeur. Gallica : ton radicalement différent ; nhésite pas à employer lhumour, linsolite et à entrer dans des rapports personnels avec les internautes.

103 103 Un autre ton dans les échanges, même de la part de la BNF

104 Réfléchir à comment trouver un concept distinctif susceptible dattirer et de maintenir lattention. De nombreuses bibliothèques utilisent Twitter pour signaler des contenus publiés ailleurs (publications sur le site internet, billets de blogs, newsletters, etc.): bien pour le référencement des contenus façon de maintenir le fil à moindre coût mais quelle originalité? => succès limité Loriginalité mise en avant des réalisations des internautes qui sapproprient des documents de Gallica sur leur propres blogs ou sites. Ces réutilisations sont signalées sur le fil Twitter accompagnées du hashtag #Gallicanautes. => Positionnement qui suscite des interactions dun type nouveau avec les utilisateurs : on établit une logique de coproduction des contenus, ce qui évite lautopromotion.

105 Twitter, un puissant agent de redocumentation Sur Twitter, lune des clés du succès pour les bibliothèques consiste à sélectionner et à diffuser au moment opportun des contenus de manière à ce quils soient échangés entre les membres de leur communauté. => un des contenus les plus échangés, ne possédait quune faible valeur intrinsèque: Horoscope de Louis XVI tiré de linstant de sa nativité, daté de 1784 (http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k )http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k Long de 10 pages, numérisé en noir et blanc, sans valeur patrimoniale ou scientifique particulière.

106 Document envoyé sur Twitter au début de lannée 2010 : « Amateurs de prédictions ratées, voici lhoroscope de Louis XVI publié en 1794: #aLireDansGallica »http://bit.ly/gfCPgc Prévoyant un avenir heureux et paisible, ce document a attiré lattention de Mr Eolas, avocat blogueur renommé, suivi par plus de abonnés, qui la retweeté. => Réaction en chaîne de rediffusions qui a conduit en une journée plus de 2000 personnes à cliquer sur ce lien.

107 Valeur en temps réel et économie de lattention cest loccasion de mettre en valeur les fonds de presse ancienne numérisée qui constitue une véritable mine pour rebondir sur lactualité.

108 Le réseau Twitter peut exercer une action particulière, déstabilisatrice, pour les bibliothèques : 1. Temps réel Estimation de la durée de vie dun tweet : 1 heure avant dêtre emporté dans les profondeurs du flux Dans lidéal : une question ou une demande déchange formulée par un internaute devrait recevoir une réponse dans lheure.

109 Le bibliothécaire doit : - Effectuer une forme de « permanence » sur le réseau pour pouvoir répondre rapidement aux sollicitations - Trouver constamment de nouvelles idées de messages pour alimenter le fil Conseil : adopter un mode de gestion collégiale du fil Twitter.

110 2. Zones dautonomie relatives Limpossibilité de prévoir de nombreux tweets rend délicate une véritable programmation éditoriale qui puisse faire lobjet dune validation hiérarchique dans le détail. Une validation systématique entrainerait des lenteurs incompatibles avec le rythme de Twitter. => Nécessité pour les personnes qui gèrent le compte davoir une marge de manœuvre suffisante. => un établissement doit accepter que le service puisse être géré par des personnels dans une « zone dautonomie relative » dont les termes seront à définir entre les agents et leur hiérarchie. La ligne éditoriale, et notamment le ton adopté, pourront en revanche faire lobjet dune concertation hiérarchique.

111 3. Modération La question de la modération est souvent un aspect qui peut dissuader douvrir un compte Twitter. Un fil Twitter est globalement plus facile à modérer quun blog ou quune page Facebook. Un commentaire problématique posté sur un blog ou sur Facebook reste visible jusquà ce quun bibliothécaire puisse intervenir pour répondre ou au pire le supprimer. Sur Twitter : pas de possibilité dagir pour modérer les tweets des autres. Cependant, un tweet problématique serait rapidement emporté par le flux. La vrai question de la modération : consiste à déterminer si lon doit répondre ou non à une critique.

112 112 Dispositifs ponctuels

113 La bibliothèque peut proposer : Présentation de type Powerpoint sur Slideshare ou Google Drive Bibliographies sur Calaméo Carte thématique avec Google maps Parcours thématiques sur Pearltrees Parcours thématique avec Scoop.it Signets sur Delicious/Diigo Flickr Youtube

114 Slideshare Bibliothèques université de Provence : (Rubrique Nous connaître/ Facebook & Cie : Web 2.0) : « les bibliothèques de lUniversité de Provence proposent des formations à la recherche documentaire ou d'autres types de documents »

115 Calaméo Bibliothèque universitaire université Paul Verlaine - Metz Sinformer > Découvrir la BU > Règlement intérieur Sinformer > Découvrir la BU (La BU en images) S'informer / Découvrir les collections / Dossiers Bibliographiques

116 Calaméo Médiathèque de Bagnolet Guides des nouveautés

117 Cartes thématiques sur Google Map Bibliothèques de la Ville de Paris

118 Issuu Bibliothèques université de Provence (Rubrique Nous connaître/ Facebook & Cie : Web 2.0) : publications de la bibliothèque

119 Issuu Bibliothèques de Brest

120 Pearltrees Service permettant de collecter, de mémoriser, de classer et de partager des liens que lon peut trouver sur le web. Il constitue un marque-page constitué par des perles rassemblées en arbre. Vidéo de présentation de Pearltrees Médiathèque de Bagnolet (cliquer sur Web)

121 Scoop.it Médiathèque de Bagnolet

122 Delicious BSA Bibliothèque des Sciences de lAntiquité (composante du Service commun de documentation de l'Université Lille 3 spécialisée en histoire ancienne, archéologie et lettres classiques (littérature grecque et latine)…

123 Delicious Bibliothèques de luniversité de Provence

124 Delicious BULAC Bibliothèque universitaire des langues et Civilisations Rubrique Les collections/ Le monde en signets

125 Flickr Valorisation de la bibliothèque (bâtiment), des collections, des animations et des supports de communication Bibliothèques université de Provence Le projet The Commons Valorisation des publics PhotoExpo Réalisée pour les 20 Ans de la Bibliothèque de Bobigny....

126 YouTube SCD Lille 2: (cliquer sur AccueilAccueil > Formations et tutoriels > Tutoriels)Formations et tutoriels On retrouve ces tutoriels sur : tutoriel sur la recherche

127 YouTube La Bibliothèque Universitaire Entièrement réalisée par des étudiants de l'Université d'Avignon :

128 Dailymotion Bibliothèque de UVSQ : (Utiliser les services) un widget Dailymotion

129 129 Dispositifs passerelles numérique/tangible : vers une bibliothèque nomade

130 Des applications mobiles Développement dune application pour les smartphones Objectif : laccès aux services web de la bibliothèque doit être possible depuis tous les supports. Bibliothèque de Toulouse

131 Contexte La bibliothèque de Toulouse a développé une application pour les smartphones suite à lappel à projet 2010 « Services numériques culturels innovants » lancé par le ministère de la Culture et de la Communication

132 Accès au catalogue de la Bibliothèque de Toulouse Accès à votre compte si vous êtes abonné (avec possibilité de renouveler les prêts et réserver des titres) Accès à un plan de la région regroupant tous les lieux culturels proches : bibliothèques, libraires, disquaires, galeries, musées, théâtres, cinéma, etc. Accès à un agenda culturel, qui rappelle toutes les animations de la bibliothèque, en attendant de récupérer celles dautres libraires de la communauté urbaine Accès aux actualités de la bibliothèque et de ses partenaires : des conférences audio, des fichiers vidéos, les billets dactualité du site, les bibliographies proposées, etc.

133 Capture décran sur iTunes Apple store /id ?mt=8&ls=1

134 Capture décran sur iTunes Apple store ?mt=8&ls=1

135 Applications ayant des fonctionnalités de réalité augmentée (la réalité augmentée consiste à insérer, dans une prise de vue réelle, des éléments virtuels) CultureClic :

136 CultureClic Vidéo de présentation : edded :

137 CultureClic, cest quoi? (Source: application la plus complète de la culture sur mobile découvrir 700 œuvres, photos et gravures géolocalisés en majorité sur Paris Grâce au catalogue de la Réunion des musées nationaux et aux archives Gallica de la Bibliothèque nationale de France, nous vous proposons un voyage dans le temps. Redécouvrez le lieu où vous êtes tel qu'il était plusieurs siècles auparavant : l'ancien Louvre, les premières photos de Notre Dame, la construction du pont Neuf ou de la Tour Eiffel… et bien d'autres trésors.Réunion des musées nationauxGallicaBibliothèque nationale de France Vous pourrez trouver sur carte ou en réalité augmentée les musées français géolocalisés, avec leurs informations pratiques (horaires, tarifs, billets…). Et aussi l'offre culturelle de proximité avec plus de 600 événements culturels en France extraits de l'agenda du Portail de la Culture (culture.fr) du Ministère de la Culture et de la Communication, mis à jour régulièrement.culture.frMinistère de la Culture et de la Communication :

138 Capture décran sur iTunes Apple store

139 Vous avez dit QR code ? Quick Responses code Inventé au japon en 1994, le QR code est sous licence libre depuis 1999 Code barre 2D qui prend la forme dun pictogramme et qui peut être lu par un lecteur dédié ou un smartphone. Peut stocker : une URL, un fil rss, du texte, un numéro de téléphone, une adresse courriel, un sms ou encore une vidéo.

140 Avantages du QR code ? Simple à mettre en œuvre : il suffit de le créer avec un générateur de QR code et de limprimer Sadapte à tous types de supports Non onéreux: de nombreux générateurs de QR codes sont disponibles en ligne gratuitement

141 Avantages du QR code ? Permettent de créer des passerelles entre des supports tangibles et des contenus numériques : les sphères numériques et réelles ne doivent pas être des espaces clos et hermétiques. La bibliothèque hybride doit être constituée de passerelles entre ces deux sphères Peut rendre acteur celui qui le décode. Par exemple, laisser un commentaire sur le livre lu.

142 Comment lire un QR code ? Disposer dun téléphone portable Équipé de laccès internet et dun appareil photo intégré Avec lapplication de lecture de QR code Scanner avec son téléphone le QR code pour être redirigé vers le contenu associé Un lecteur peut être installé sur un ordinateur équipé dune webcam et mis à disposition des usagers au sein même de la bibliothèque

143 143 La BFM de Limoges nous donne des pistes avec cette vidéo publiée sur Youtube.

144 Documenter « les objets culturels » Objectif : construire des passerelles entre les sphères numériques et réelles Exemple des QR code Relier les documents aux avis des bibliothécaires publiés sur un blog, à des extraits musicaux, à des bandes- annonces Relier un essai vers une conférence en ligne de lauteur Renvoi vers la bibliographie dans laquelle figure un document Renvoi vers les nouveautés dun genre via un QR code collé sur le rayonnage Complément dinformation sur les œuvres dans le cadre dune exposition Relier des livres, des journaux à leur version numérique

145 145 Conférence en ligne Flickr - Robin M. Ashford

146 146 Utilisation dans les locaux de la bibliothèque

147 147 Afficher la notice sur son téléphone BABORD+

148 Disséminer les informations pratiques les heures douverture les informations de contact de la bibliothèque ou des bibliothécaires ladresse du site de la bibliothèque offrir une visite virtuelle de la bibliothèque apprendre à utiliser un service etc. Ces codes peuvent aussi bien être lus sur un écran que sur un support papier.

149 149 QR Lincoln City Libraries /

150 150 Annuaire de l'Université de Reims Champagne-Ardenne

151 Disséminer les usages documentaires prolonger en ligne ses prêts ou daccéder à son compte emprunteur Apprendre à utiliser le catalogue passerelle vers le service de référence une incitation à réserver un livre absent des rayons enrichir le catalogue

152 Université de Technologie de Sidney QR code pour apprendre à utiliser le catalogue _phone_box/ /


Télécharger ppt "1 Partie 2 : Dispositifs de médiation numérique Cette œuvre est mise à disposition sous licence Attribution - Pas dUtilisation Commerciale - Pas de Modification."

Présentations similaires


Annonces Google