La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

2011 Formation en météorologie Références principales: Malardel 2009, Fondamentaux de météorologie; ch 18 Ahrens 2009, Meteorology Today, pp. 205-221;

Présentations similaires


Présentation au sujet: "2011 Formation en météorologie Références principales: Malardel 2009, Fondamentaux de météorologie; ch 18 Ahrens 2009, Meteorology Today, pp. 205-221;"— Transcription de la présentation:

1 2011 Formation en météorologie Références principales: Malardel 2009, Fondamentaux de météorologie; ch 18 Ahrens 2009, Meteorology Today, pp ; Ahrens 2009, Meteorology Today, pp ;

2 Les vents à léchelle planétaire : la circulation générale Nous verrons que la Terre, étant un objet sphérique, nest pas réchauffée uniformément par le Soleil, les tropiques recevant toujours plus dénergie que les pôles (leffet étant modulé par linclinaison laxe de rotation de la Terre et les saisons). La rotondité de la Terre provoque ainsi un réchauffement différentiel latitudinal*. Nous verrons que la Terre, étant un objet sphérique, nest pas réchauffée uniformément par le Soleil, les tropiques recevant toujours plus dénergie que les pôles (leffet étant modulé par linclinaison laxe de rotation de la Terre et les saisons). La rotondité de la Terre provoque ainsi un réchauffement différentiel latitudinal*. Si la Terre navait pas datmosphère ni docéans, il sensuivrait un équilibre radiatif entre la surface et lespace interplanétaire grâce auquel, à chaque latitude, des quantités égales dénergie infra-rouge émise et dénergie solaire reçue seraient observées. Dans ce cas, le contraste entre léquateur et les pôles serait extrême. Par exemple, sur la Lune, le contraste entre léquateur et les pôles peut atteindre plus de 300°C (+100°C à léquateur vs. -200°C aux pôles) ! Si la Terre navait pas datmosphère ni docéans, il sensuivrait un équilibre radiatif entre la surface et lespace interplanétaire grâce auquel, à chaque latitude, des quantités égales dénergie infra-rouge émise et dénergie solaire reçue seraient observées. Dans ce cas, le contraste entre léquateur et les pôles serait extrême. Par exemple, sur la Lune, le contraste entre léquateur et les pôles peut atteindre plus de 300°C (+100°C à léquateur vs. -200°C aux pôles) ! SCA-2611 Introduction à la météorologie 2 * Latitudinal : dans le sens nord-sud

3 À l'échelle globale, la Terre est à l'équilibre radiatif : Elle émet autant d'énergie qu'elle en reçoit du soleil. À l'échelle globale, la Terre est à l'équilibre radiatif : Elle émet autant d'énergie qu'elle en reçoit du soleil. Cependant l'ensoleillement oblique sur le globe cause un réchauffement plus marqué à l'équateur qu'aux pôles, et... Cependant l'ensoleillement oblique sur le globe cause un réchauffement plus marqué à l'équateur qu'aux pôles, et... Températures moyennes annuelles

4 … un transport de chaleur des latitudes ayant un surplus énergétique vers les latitudes ayant un déficit en résulte. … un transport de chaleur des latitudes ayant un surplus énergétique vers les latitudes ayant un déficit en résulte.

5 La circulation générale La circulation atmosphérique La circulation atmosphérique Les perturbations atmosphériques (hautes et basses pressions) entraînent lair chaud vers le Pôles et lair froid vers lÉquateur Les perturbations atmosphériques (hautes et basses pressions) entraînent lair chaud vers le Pôles et lair froid vers lÉquateur La circulation océanique La circulation océanique Les courants marins contribuent efficacement à amoindrir les écarts de température sur la planète Les courants marins contribuent efficacement à amoindrir les écarts de température sur la planète

6 Latitude de Montréal : 45° 30' N Régions terrestres

7 Les vents à léchelle planétaire : la circulation générale La présence dune atmosphère autour de la Terre modifie la réponse de la planète au réchauffement différentiel à la manière dune gigantesque brise de mer nord-sud. Dans ce contexte, la circulation planétaire transportera lexcès de chaleur équatoriale vers les pôles, de sorte que le contraste pôle-équateur nest plus que denviron 70°C en moyenne (+30° à léquateur vs. -40°C aux pôles). Leffet de latmosphère terrestre est donc de redistribuer globalement la chaleur solaire et minimiser le contraste nord-sud des températures. La présence dune atmosphère autour de la Terre modifie la réponse de la planète au réchauffement différentiel à la manière dune gigantesque brise de mer nord-sud. Dans ce contexte, la circulation planétaire transportera lexcès de chaleur équatoriale vers les pôles, de sorte que le contraste pôle-équateur nest plus que denviron 70°C en moyenne (+30° à léquateur vs. -40°C aux pôles). Leffet de latmosphère terrestre est donc de redistribuer globalement la chaleur solaire et minimiser le contraste nord-sud des températures. SCA-2611 Introduction à la météorologie 7 * Latitudinal : dans le sens nord-sud

8 Si la Terre ne tournait pas... Nous supposons ici que la Terre ne tourne pas et quelle est couverte docéans à 100% Nous supposons ici que la Terre ne tourne pas et quelle est couverte docéans à 100% Comme dans le cas de la brise de mer, le réchauffement différentiel Nord-Sud causerait ici un gradient de pression permanent en altitude, avec des hautes pressions à léquateur et des basses pressions dans les régions polaires Comme dans le cas de la brise de mer, le réchauffement différentiel Nord-Sud causerait ici un gradient de pression permanent en altitude, avec des hautes pressions à léquateur et des basses pressions dans les régions polaires La divergence de lair au-dessus de léquateur créerait une basse pression en surface et la convergence au-dessus des pôles créerait une haute pression en surface La divergence de lair au-dessus de léquateur créerait une basse pression en surface et la convergence au-dessus des pôles créerait une haute pression en surface SCA-2611 Introduction à la météorologie 8

9 Les vents de surface seraient donc partout du Nord dans lhémisphère Nord et du Sud dans lhémisphère Sud, avec des courants ascendants à léquateur et subsidents aux pôles. Les vents de surface seraient donc partout du Nord dans lhémisphère Nord et du Sud dans lhémisphère Sud, avec des courants ascendants à léquateur et subsidents aux pôles. Il sen suivrait une circulation thermique nord-sud unique, de léquateur vers les pôles en altitude, puis des pôles vers léquateur en surface Il sen suivrait une circulation thermique nord-sud unique, de léquateur vers les pôles en altitude, puis des pôles vers léquateur en surface Ces cellules thermiques de circulation sappellent des cellules de Hadley*. Ces cellules thermiques de circulation sappellent des cellules de Hadley*. SCA-2611 Introduction à la météorologie 9 * George Hadley : météorologiste Anglais du XVIII e siècle Si la Terre ne tournait pas...

10 Et pourtant, elle tourne... Il est possible de démontrer quune cellule de Hadley unique nest pas viable sur une planète en rotation comme la Terre, car les vents en surface seraient dest en ouest à toutes les latitudes, ce qui est contraire aux observations. Il est possible de démontrer quune cellule de Hadley unique nest pas viable sur une planète en rotation comme la Terre, car les vents en surface seraient dest en ouest à toutes les latitudes, ce qui est contraire aux observations. En fait, la rotation de la Terre scinde la cellule de Hadley en trois cellules comme le montre la figure ci-contre. En fait, la rotation de la Terre scinde la cellule de Hadley en trois cellules comme le montre la figure ci-contre. SCA-2611 Introduction à la météorologie 10 Notez que la cellule de Hadley existe toujours, mais seulement à lintérieur dune bande de latitudes où la force de Coriolis est minimale, voire nulle : les regions tropicales, situées entre 30°N et 30°S. Notez que la cellule de Hadley existe toujours, mais seulement à lintérieur dune bande de latitudes où la force de Coriolis est minimale, voire nulle : les regions tropicales, situées entre 30°N et 30°S.

11 Et pourtant, elle tourne... À lintérieur de cette bande, la (faible) force de Coriolis (combinée avec la friction) provoque tout de même des vents en surface du nord-est dans lhémisphère Nord, et du sud-est dans lhémisphère Sud : ce sont les alizés. À lintérieur de cette bande, la (faible) force de Coriolis (combinée avec la friction) provoque tout de même des vents en surface du nord-est dans lhémisphère Nord, et du sud-est dans lhémisphère Sud : ce sont les alizés. Ces vents créent une ceinture de convergence en surface et de lair ascendant tout autour du globe : cest la Zone de convergence inter-tropicale (ITCZ sur la figure), caractérisée par de fortes précipitations tout au long de lannée. Ces vents créent une ceinture de convergence en surface et de lair ascendant tout autour du globe : cest la Zone de convergence inter-tropicale (ITCZ sur la figure), caractérisée par de fortes précipitations tout au long de lannée. SCA-2611 Introduction à la météorologie 11

12 Et pourtant, elle tourne... En altitude, les vents de la cellule de Hadley sont déviés de plus en plus vers lest, puis convergent à 30°N et 30°S pour y former des ceintures de hautes pressions permanentes où lair subsident diverge en surface et où le temps est généralement clair. En altitude, les vents de la cellule de Hadley sont déviés de plus en plus vers lest, puis convergent à 30°N et 30°S pour y former des ceintures de hautes pressions permanentes où lair subsident diverge en surface et où le temps est généralement clair. Ces anticyclones sous-tropicaux abritent les grands déserts du monde (Sahara, Gobi, Kalahari, Australien, etc.) Ces anticyclones sous-tropicaux abritent les grands déserts du monde (Sahara, Gobi, Kalahari, Australien, etc.) SCA-2611 Introduction à la météorologie 12

13 La cellule de Hadley est un type de cellule dite thermale directe. La cellule de Hadley est un type de cellule dite thermale directe. Ces cellules transportent un excès de chaleur vers les régions ayant un déficit dans le but de minimiser les écarts horizontaux de température. Ces cellules transportent un excès de chaleur vers les régions ayant un déficit dans le but de minimiser les écarts horizontaux de température. La particularité des cellules directes est que lair chaud doit également monter, en plus de se déplacer vers les régions plus froides. De façon similaire, la branche dair froid doit être descendante. Ainsi, la cellule est engendrée directement par un réchauffement différentiel et respecte la tendance naturelle de lair chaud (et peu dense) à monter, et de lair froid (et plus dense) à descendre. La particularité des cellules directes est que lair chaud doit également monter, en plus de se déplacer vers les régions plus froides. De façon similaire, la branche dair froid doit être descendante. Ainsi, la cellule est engendrée directement par un réchauffement différentiel et respecte la tendance naturelle de lair chaud (et peu dense) à monter, et de lair froid (et plus dense) à descendre. Notez que ce transport saccomplit selon un plan vertical (et orienté Nord-Sud). Notez que ce transport saccomplit selon un plan vertical (et orienté Nord-Sud). SCA-2611 Introduction à la météorologie 13 Tout est question déquilibre... Une autre cellule agit de façon similaire : la cellule polaire, qui transporte le froid intense des pôles vers le Sud grâce à des vents du Nord-Est en surface. Une autre cellule agit de façon similaire : la cellule polaire, qui transporte le froid intense des pôles vers le Sud grâce à des vents du Nord-Est en surface.

14 La cellule de Ferrel La cellule intermédiaire entre la cellule de Hadley et la cellule polaire, appelée cellule de Ferrel, est un peu spéciale : elle nest pas engendrée directement par un réchauffement différentiel, la preuve étant que lair chaud des sous-tropiques descend en se déplaçant vers le Nord, et lair froid des latitudes moyennes monte en se déplaçant vers le Sud. La cellule intermédiaire entre la cellule de Hadley et la cellule polaire, appelée cellule de Ferrel, est un peu spéciale : elle nest pas engendrée directement par un réchauffement différentiel, la preuve étant que lair chaud des sous-tropiques descend en se déplaçant vers le Nord, et lair froid des latitudes moyennes monte en se déplaçant vers le Sud. La cellule de Ferrel est en fait le résultat dun tout autre régime de transport de chaleur qui saccomplit grâce aux systèmes de hautes et basses pressions des latitudes moyennes. La cellule de Ferrel est en fait le résultat dun tout autre régime de transport de chaleur qui saccomplit grâce aux systèmes de hautes et basses pressions des latitudes moyennes. Ces systèmes sont caractérisés pas de grands tourbillons en surface qui sont intimement couplés avec de grands courants en altitude appelés courants jet. Ces systèmes sont caractérisés pas de grands tourbillons en surface qui sont intimement couplés avec de grands courants en altitude appelés courants jet. Ce transport vers les pôles saccomplit dans le plan horizontal. Ce transport vers les pôles saccomplit dans le plan horizontal. SCA-2611 Introduction à la météorologie 14

15 Le régime des vents douest Les courants jet font partie de ce que lon appelle le régime des vents douest, puisque le gradient nord-sud des températures, de concert avec la force de Coriolis, force des vents généralement douest en altitude. Les courants jet font partie de ce que lon appelle le régime des vents douest, puisque le gradient nord-sud des températures, de concert avec la force de Coriolis, force des vents généralement douest en altitude. Notez quen surface, la cellule de Ferrel présente des vents du Sud déviés vers lest pour former des vents du sud-ouest (ici dans lhémisphère Nord). Ces vents rencontrent les vents du nord-est de la cellule polaire le long du front polaire. Notez quen surface, la cellule de Ferrel présente des vents du Sud déviés vers lest pour former des vents du sud-ouest (ici dans lhémisphère Nord). Ces vents rencontrent les vents du nord-est de la cellule polaire le long du front polaire. Les vents chauds du sud-ouest sont donc forcés de monter, non pas grâce à un réchauffement intense de la surface comme dans les tropiques, mais grâce à la rencontre de deux masses dair de températures et de densités différentes. Les vents chauds du sud-ouest sont donc forcés de monter, non pas grâce à un réchauffement intense de la surface comme dans les tropiques, mais grâce à la rencontre de deux masses dair de températures et de densités différentes. La montée de lair est accompagnée de précipitations. La montée de lair est accompagnée de précipitations. SCA-2611 Introduction à la météorologie 15

16 En résumé, deux mécanismes de transport de chaleur pour la Terre Dans les régions tropicales, caractérisées par une faible rotation, le régime de la cellule de Hadley transporte dans un plan vertical la chaleur équatoriale vers les sous- tropiques, dans une bande de latitudes restreintes entre 30°N et 30°S. Dans les régions tropicales, caractérisées par une faible rotation, le régime de la cellule de Hadley transporte dans un plan vertical la chaleur équatoriale vers les sous- tropiques, dans une bande de latitudes restreintes entre 30°N et 30°S. Sous les moyennes et hautes latitudes, caractérisées par une forte rotation, le régime des vents douest (aussi appelé régime des cyclones extra-tropicaux) transporte dans un plan horizontal la chaleur par laction des méandres du courant jet et des systèmes de hautes et de basses pressions. Sous les moyennes et hautes latitudes, caractérisées par une forte rotation, le régime des vents douest (aussi appelé régime des cyclones extra-tropicaux) transporte dans un plan horizontal la chaleur par laction des méandres du courant jet et des systèmes de hautes et de basses pressions. SCA-2611 Introduction à la météorologie 16

17 … et deux régimes de précipitation Comme « produit dérivé » de ces régimes complémentaires, on observe des régimes de précipitations orageuses et intenses le long de léquateur et des précipitations plus continues aux latitudes moyennes, tandis que le temps sec et généralement clair domine dans les sous- tropiques et les régions polaires. Comme « produit dérivé » de ces régimes complémentaires, on observe des régimes de précipitations orageuses et intenses le long de léquateur et des précipitations plus continues aux latitudes moyennes, tandis que le temps sec et généralement clair domine dans les sous- tropiques et les régions polaires. SCA-2611 Introduction à la météorologie 17

18 Les différentes zones varient annuellement de 10° à 15° N-S à cause de la variation saisonnière de l'inclinaison du soleil. Les différentes zones varient annuellement de 10° à 15° N-S à cause de la variation saisonnière de l'inclinaison du soleil. Équateur : Équateur : zone dépressionnaire zone dépressionnaire nuageux nuageux 30° N : 30° N : zone anticyclonique zone anticyclonique ensoleillé ensoleillé 45° N - 60° N : 45° N - 60° N : zone dépressionnaire zone dépressionnaire nuageux nuageux Latitudes polaires : Latitudes polaires : zone anticyclonique zone anticyclonique Clair Clair Les images satellitaires montrent fréquemment une répartition des nuages en accord avec la description ci-dessus. Les images satellitaires montrent fréquemment une répartition des nuages en accord avec la description ci-dessus. Conditions météorologiques

19 SCA-2611 Introduction à la météorologie 19 Régime de Hadley Régime des vents douest

20 Anticyclone de Sibérie Anticyclone de Sibérie Dépression des Îles Aléoutiennes Dépression des Îles Aléoutiennes Anticyclone du Pacifique Anticyclone du Pacifique Anticyclone du Canada Anticyclone du Canada Dépression d'Islande Dépression d'Islande Anticyclone des Bermudes/Açores Anticyclone des Bermudes/Açores Vents et pressions moyens en surface : Systèmes semi-permanents en Janvier

21 Anticyclone du Pacifique Anticyclone du Pacifique Dépression thermique du SO des E.U. Dépression thermique du SO des E.U. Anticyclone des Bermudes/Açores Anticyclone des Bermudes/Açores Dépression d'Islande Dépression d'Islande Dépression de mousson Dépression de mousson Vents et pressions moyens en surface : Systèmes semi-permanents en juillet

22 Les courants jet sous-tropical et polaire Comme mentionné précédemment, le régime des vents douest prend naissance des gradients nord-sud de température entre les tropiques et les pôles, lesquels produisent des gradients nord-sud de pression en altitude. Combiné à la force de Coriolis, des vents douest en altitude résultent nécessairement, et ce dans les deux hémisphères. Comme mentionné précédemment, le régime des vents douest prend naissance des gradients nord-sud de température entre les tropiques et les pôles, lesquels produisent des gradients nord-sud de pression en altitude. Combiné à la force de Coriolis, des vents douest en altitude résultent nécessairement, et ce dans les deux hémisphères. Par définition, le gradient nord-sud de température est très élevé le long du front polaire. Il sensuit un fort gradient nord-sud de pression en altitude, et donc un fort vent douest. Par définition, le gradient nord-sud de température est très élevé le long du front polaire. Il sensuit un fort gradient nord-sud de pression en altitude, et donc un fort vent douest. Ces vents particulièrement forts se situent à la tropopause, et sont fondamentalement reliés à la présence du front polaire : cest le courant jet polaire, que lon observe généralement près de 60° de latitude. Ces vents particulièrement forts se situent à la tropopause, et sont fondamentalement reliés à la présence du front polaire : cest le courant jet polaire, que lon observe généralement près de 60° de latitude. SCA-2611 Introduction à la météorologie 22

23 Les courants jet sous-tropical et polaire De manière similaire, lair convergent au-dessus des anticyclones sous-tropicaux concentre les températures en altitude le long du front sous-tropical (mais qui nexiste pas en surface), et forme le courant jet sous-tropical à la tropopause près de 30° de latitude. De manière similaire, lair convergent au-dessus des anticyclones sous-tropicaux concentre les températures en altitude le long du front sous-tropical (mais qui nexiste pas en surface), et forme le courant jet sous-tropical à la tropopause près de 30° de latitude. Les courants jet sassimilent donc à des « rivières » rapides dair qui englobent la Terre aux latitudes sous-tropicales et moyennes Les courants jet sassimilent donc à des « rivières » rapides dair qui englobent la Terre aux latitudes sous-tropicales et moyennes SCA-2611 Introduction à la météorologie 23

24 La formation des courants jet SCA-2611 Introduction à la météorologie 24

25 Des rivières dair autour du globe SCA-2611 Introduction à la météorologie 25 Les courants dominants se situent en altitude où les vents soufflent le plus fort. Il y a moins de friction en altitude quà la surface de la terre. Les courants dominants se situent en altitude où les vents soufflent le plus fort. Il y a moins de friction en altitude quà la surface de la terre. La différence de température entraîne la formation du courant polaire et subtropical. La différence de température entraîne la formation du courant polaire et subtropical. En hiver, la plus grande différence de température entre léquateur et le pôle intensifie le courant jet. En hiver, la plus grande différence de température entre léquateur et le pôle intensifie le courant jet. Ces vents sont dirigés douest en est à cause de la force de Coriolis. Ces vents sont dirigés douest en est à cause de la force de Coriolis. Courant polaire Courant subtropical

26 Cirrus de courant-jet Cette photo, prise à une altitude denviron 320 km, montre une bande de cirrus produits par les vents douest du courant-jet qui sétend entre la Mer Rouge à lArabie saoudite. Luniformité dans la bande de nuage reflète que le parcours étroit du courant-jet se déplace de la gauche vers la droite sur limage. Cette photo provenant dune navette, montre que la bande nuageuse comprend une série de nuages distincts et également espacés. Ils sont formés par un mouvement ondulatoire dans le courant dair en altitude. (Gracieuseté de LPI/NASA. Picture # )

27 Résumé La circulation générale est la circulation moyenne de lair atmosphérique. Le vent instantané est très différent de la valeur moyenne. La circulation générale est la circulation moyenne de lair atmosphérique. Le vent instantané est très différent de la valeur moyenne. Les conditions moyennes nous aident à identifier les causes majeures de lécoulement de lair. Les conditions moyennes nous aident à identifier les causes majeures de lécoulement de lair. La cause fondamentale de la circulation atmosphérique est le réchauffement différentiel de la planète : La cause fondamentale de la circulation atmosphérique est le réchauffement différentiel de la planète : Lair chaud est transféré de léquateur vers les pôles; Lair chaud est transféré de léquateur vers les pôles; Lair froid est transféré des pôles vers léquateur. Lair froid est transféré des pôles vers léquateur.

28 Résumé Le modèle à une cellule suppose : Le modèle à une cellule suppose : Une surface uniforme deau Une surface uniforme deau Le rayonnement solaire est perpendiculairement à léquateur Le rayonnement solaire est perpendiculairement à léquateur La Terre ne tourne pas autour de son axe La Terre ne tourne pas autour de son axe Le modèle à trois cellules Le modèle à trois cellules La Terre est en rotation autour de son axe = trois cellules (Hadley, Ferrell, Polar) La Terre est en rotation autour de son axe = trois cellules (Hadley, Ferrell, Polar) Formation de ceintures de hautes et basses pressions alternativement (avec une ceinture de basses pressions à léquateur) Formation de ceintures de hautes et basses pressions alternativement (avec une ceinture de basses pressions à léquateur) Des ceintures de vents de direction différente en commençant par des vents de NE au nord de lÉquateur et SE au sud. Des ceintures de vents de direction différente en commençant par des vents de NE au nord de lÉquateur et SE au sud.

29 Résumé (suite) Les vents et la pression à la surface Les vents et la pression à la surface Centres de haute et basse pression semi permanents Centres de haute et basse pression semi permanents Circulation générale et patrons de précipitation Circulation générale et patrons de précipitation Pluvieux où lair monte (dépressions à la surface) Pluvieux où lair monte (dépressions à la surface) Régions sèches ou même désertiques où lair descend (anticyclones à la surface) Régions sèches ou même désertiques où lair descend (anticyclones à la surface)

30 Résumé (suite) Écoulement moyen et pression en altitude Écoulement moyen et pression en altitude Le gradient de température sud – nord et le gradient de pression en altitude est à lorigine des vents Ouest – Est, surtout où les gradients sont le plus élevés : aux latitudes moyennes. Le gradient de température sud – nord et le gradient de pression en altitude est à lorigine des vents Ouest – Est, surtout où les gradients sont le plus élevés : aux latitudes moyennes. Formation des courants-jet : des forts vents de nd à laltitude de km, des rubans entourant la planète de milliers kilométres de longueur et de 100 km de largeur et quelques kilomètres de hauteur. Courant-jet polaire et courant jet sous tropical. Formation des courants-jet : des forts vents de nd à laltitude de km, des rubans entourant la planète de milliers kilométres de longueur et de 100 km de largeur et quelques kilomètres de hauteur. Courant-jet polaire et courant jet sous tropical.

31 Comment faire de la Météo Entourez votre planète dune fine couche dair Exposez-la au Soleil Faite tourner la planète autour dun axe Additionnez un peu deau (autrement comment avoir la précipitation?) Pour avoir de la variété, additionner quelques surfaces solides au milieu de la surface deau Eureka!

32 Ch8-32 Lintensité du vent versus le gradient de pression Plus les isobares de pression sont proches, plus le vent est important. Et la direction?

33 "A" lance directement une balle vers "B" pendant que le carrousel tourne. "A" lance directement une balle vers "B" pendant que le carrousel tourne. Du sol, la trajectoire de la balle est rectiligne mais vue du carrousel, elle est courbée vers la droite et pour cela, "B" n'arrivera pas à attraper la balle. Du sol, la trajectoire de la balle est rectiligne mais vue du carrousel, elle est courbée vers la droite et pour cela, "B" n'arrivera pas à attraper la balle. Du carrousel, il faut donc considérer l'action du lancer, mais aussi celle de rotation du carrousel (force de Coriolis) pour expliquer la trajectoire de la balle. Du carrousel, il faut donc considérer l'action du lancer, mais aussi celle de rotation du carrousel (force de Coriolis) pour expliquer la trajectoire de la balle. Vu du sol Vu du carrousel A B B A Vitesse (Action du lancer) Force de Coriolis


Télécharger ppt "2011 Formation en météorologie Références principales: Malardel 2009, Fondamentaux de météorologie; ch 18 Ahrens 2009, Meteorology Today, pp. 205-221;"

Présentations similaires


Annonces Google