La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Nathalie Leblanc, Journée de formation 10 juin 2010

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Nathalie Leblanc, Journée de formation 10 juin 2010"— Transcription de la présentation:

1 Nathalie Leblanc, Journée de formation 10 juin 2010

2

3 Vous êtes-vous déjà demandé comment vous procédez pour lire ?
Pour en prendre conscience, lisez les textes proposés et faites les exercices en prêtant attention aux indices auxquels vous vous référez pour découvrir le sens du texte ainsi qu’à la façon dont vous percevez les mots. La phrase contient plus de lettres cachées que de lettres révélées et vous avez quand même réussi à la lire … Vous avez exploité divers indices, lesquels proviennent de vos connaissances générales et de vos connaissances sur la langue.

4 Vous n’avez probablement pas compris le sens du texte mais vous avez répondu sans difficulté en vous servant de vos connaissances sur la syntaxe et la grammaire : l’ordre des mots, les signes de ponctuation, les mots fonctionnels …

5 Vous vous êtes référé au sens de la phrase pour parvenir à faire des hypothèses sur les mots absents. On sait qu’un adulte ne décode plus la très grande majorité des mots qu’il rencontre, il les perçoit plutôt globalement et instantanément.

6 Avez-vous remarqué que les deux mots les plus faciles à identifier sont le premier et le dernier mot ? Ce sont en fait les mots qui sont les mieux délimités. La perception des mots, automatisée chez le lecteur adulte, est devenue telle dans des conditions où les mots sont séparés les uns des autres par des espaces.

7 Dans les deux paragraphes, une seule lettre par mot a été enlevée.
C’est la place de celle-ci dans le mot qui fait toute la différence. Dans le premier paragraphe, on a enlevé la lettre au milieu du mot. Dans le deuxième paragraphe, on a enlevé la lettre au début du mot. Le lecteur retire plus d’information des lettres situées au début du mot que des autres lettres.

8 La lecture est un processus
-de langage -de construction de sens Pour construire le sens d’un texte, le lecteur doit établir des ponts entre le nouveau (texte) et le connu (les connaissances antérieures)

9 La conscience phonémique
C’est l’habilité à entendre, identifier, conscientiser et manipuler les sons isolés de la langue parlée. L’envie de lire La connaissance du lexique La compréhension des textes Les correspondances graphèmes / phonèmes

10

11 Rapport Bentolila, linguiste, 23 février 2007

12

13 Blachowicz et Fischer, 2000 Nagy et Scotte, 2000 Leurs études ont montré la relation entre la connaissance du vocabulaire contenu dans un texte et la compréhension de ce texte. Cette relation n’est d’ailleurs pas équivoque : d’une part le vocabulaire influence la compréhension en lecture et d’autre part, la compréhension d’un texte peut aider à développer le vocabulaire.

14 L’AMPLIFICATION LEXICALE
1.Mémoriser de nombreux textes : -Comptines, chansons, poèmes -Textes littéraires (à dire et à redire à de nombreuses reprises) 2.Faire régulièrement la « carte d’intendité » d’un mot : -L’épeler (mémoriser son écriture) -L’écrire dans le répertoire -Comprendre son sens (l’insérer dans des phrases) -Chercher ses « cousins » (mots dérivés, mots de la même famille) -Chercher des synonymes, des contraires

15 LES MOTS-ETIQUETTES 3.Développer l’approche sémantique des mots
Le but est de trouver le plus de mots possible pouvant être regroupés par un terme générique. *L’enseignant a préparé une pioche de mots-étiquettes. Un mot est tiré au sort. Exemples : -outils, ustensiles, meubles -arbres, conifères, plantes, fleurs, fruits, légumes -pays, départements, villes -sentiments, qualités, défauts … *En temps limité (2 minutes), les élèves doivent chercher le plus d’exemples de mots appartenant à l’ensemble désigné par le mot en question. *Les propositions seront collectées dans le cahier de mots.

16 LES MOTS COMPOSES Le but est de faire et de défaire des noms composés.
*Une pioche a été préparée avec des éléments de noms composés. cahin-caha, tohu-bohu, arc-en-ciel, coffre-fort, micro-trottoir, cerf-volant, chauve-souris, casse-tête, porte-parole, porte-avions, abat-jour, martin-pêcheur, micro-ondes …. *Un élève tire un papier au sort et lit à haute voix l’élément qui y est écrit. Ses camarades écrivent le nom composé complet sur leur ardoise. *Echange collectif et écriture du mot au tableau pour validation.

17 LES DESIGNATIONS de personnages
La recherche des différentes désignations de personnages vont permettre non seulement de parcourir avec davantage de facilité le texte littéraire (on suit pas à pas le personnage malgré ses différentes désignations ) mais aussi d’enrichir son lexique. Noms propres Ratinos D + nom les Ratinos les arrosés les espionnés les moustachus un éléphant l’éléphant D + N+Adj les pauvres Ratinos les promeneurs affolés l’acrobate involontaire la grosse bête le pachyderme obstiné l’énorme animal le gros empoté l’éléphant têtu leur vieil ennemi D+N+CdN un membre de la tribu cette montagne de chair

18 On peut aussi faire compléter le tableau avec des mots ayant le même mode de construction (lorsque c’est possible) Noms propres D + Nom D + N + adj D + N + A + CdN Monsieur Renard le renard volant le ruminant une énorme montagne de viande l’emplumé l’oiseau ricaneur un corbeau spectateur de l’exploit

19 LES VERBES D’ENONCIATION
Collecter et observer les verbes qui permettent d’introduire un dialogue. Ce qui se dit Comment ça se dit Par qui Tu as les yeux plus gros que le ventre susurra le ruminant Alors on bat le record du saut en longueur ironisa un corbeau spectateur de l’exploit Ce n’est pas bien de se moquer de celui qui tombe fit remarquer Il (le renard volant) Tel que tu me vois, j’en ai connu bien d’autres. Il

20 Lecture magistrale, lecture personnelle, lecture guidée …
Poursuivre ce tableau recensant les différents verbes d’énonciation au fur et à mesure des lectures : Lecture magistrale, lecture personnelle, lecture guidée … Dans quel livre ? Ce qui se dit Comment ça se dit Par qui Verdurette cherche un abri Bon eh bien moi, je vous annonce que je m’en vais. déclara Verdurette Y a personne grogna une voix venue d’un trou Voilà mon sauveur se réjouit elle (Verdurette) loupée s’exclama La cigogne

21 4.Donner le goût du vocabulaire
« Les élèves aiment découvrir l’humour et le sens caché des mots, jouer avec les proverbes et les slogans. L’histoire des mots permet quant à elle d’aborder non seulement les questions d’étymologie, mais aussi de mesurer les emprunts aux langues étrangères. » Revaz, Pietro et Martinet, 2002 Parler de l’origine des mots Saviez-vous que les notes des gammes ont reçu leur nom au Xe siècle des premières syllabes de chacun des vers d’une chanson latine dédiée à Saint Jean-Baptiste ? Saviez-vous que la nicotine doit son nom à Jean Nicot, diplomate français; qui envoya des pieds de tabac à Catherine de Médicis pour soigner ses migraines ?

22 Faire découvrir de nouvelles expressions
Ecrire une expression au tableau et demander aux élèves de : 1.Dessiner l’expression pour en traduire leur compréhension-interpréter au pied de la lettre des expressions figurées. monter sur ses grands chevaux, se noyer dans un verre d’eau, tomber dans les pommes … 2.Chercher l’expression dans un glossaire (construit par l’enseignant) 3.Redessiner l’expression (une fois comprise)

23 5.Enseigner certains mots particulières en construisant les échelles linéaires.
L’enseignant peut fournir aux élèves les 2 mots extrêmes de la liste et leur demander de compléter la liste. Exemples : Chuchoter Murmurer Parler Crier Hurler Congelé Froid Tiède Chaud Bouillant Seconde Minute Heure Jour Semaine Mois Année décennie Siècle Millénaire

24 6.Construire des lexiques avec les élèves
Les listes et les inventaires en tous genres sont de bons déclencheurs d’écriture et, mine de rien, caractérisent une personne ou un personnage, mettant en place un univers : on commence par un mot puis un autre, et de répertorier ainsi, la plume s’entraîne… J’ai peur de ... La liste des petites manies… La liste des petits riens qui me font plaisir … Inventaire de vos poches ou de votre sac… Je suis heureux quand … La liste de mes mensonges… La liste de mes trésors…

25 Ça fait le bruit de … Des mots rangés par thèmes :
Les mots de l’histoire Les personnages Les mots qui nous permettent de nous décrire… Des mots rangés par formes : Les mots qui commencent comme mamam Les mots dans lesquels on entend ch Les mots qui ont ss… Ça fait le bruit de … Maya Mathis maman ma maîtresse moi mmercredi Florian fille Clément Chloé cour course classe Sarah samedi suis salut Benjamin bonjour

26 7.Amener les élèves à être autonome dans l’acquisition du vocabulaire
La démarche de Herman et Weaver (1988) dépasse la simple directive qui consiste à dire aux élèves de regarder les autres mots de la phrase pour trouver le sens d’un mot nouveau. 1.Regarder le mot : -utiliser la structure du mot : suffixe, racine, préfixe -vérifier sa propre connaissance du mot ( ce que je sais de lui) 2.Regarder autour du mot -regarder d’abord les évènements et l’atmosphère générale de la partie du texte où le mot apparaît -regarder plus précisément la phrase ou l’expression dans laquelle se trouve le mot nouveau

27

28 LES ATELIERS D’ECRITURE
développer l’imaginaire s’approprier des mots / augmenter le capital de mots connus respecter et maîtriser une structure imposée prendre confiance structurer sa pensée, affirmer son style, devenir écrivain…

29 La démarche générale des ateliers d’écriture
Construire avec les élèves un répertoire de mots ou leur proposer une liste de mots qu’ils devront utiliser Proposer une consigne d’écriture Rédaction individuelle ou par deux Mise en commun permettant de suite de vérifier le respect des consignes d’écriture Peu de place à la réécriture, l’intérêt étant non seulement de proposer des ateliers très différents mais aussi le même atelier avec des consignes d’écriture évolutives

30 L’enseignant propose 10 mots et une photo.
Consigne : écrire un texte qui raconte l’histoire de la photo en y insérant les 10 mots dans l’ordre donné. -Pour une première séance, on peut commencer par montrer la photo aux enfants et leur demander de donner 10 mots à la vue de cette image. Ensuite, on leur proposera la consigne d’écriture. -Au cours des séances suivantes, on augmentera le nombre de mots donnés par l’enseignant de façon à amener les élèves à utiliser un lexique qui n’est peut être pas si familier.

31 Mots proposés par les enfants:
sable, garçon, dessin (dessiner), grand, humain, petit, allongé, deux, longtemps, mer CE2

32 Dans le sable un garçon a dessiné un grand humain.
Le petit est allongé. Tous les deux sont restés longtemps au bord de la mer. Nesrine et Mathéo. CE2-Glycines Octobre 2009

33 Réservoir imposé jambes, rue, sombre, jeu, casquette, observe, petit, joyeux, craindre, ensemble Ce2-Décembre 2009

34 Logorallye à partir d’un champ lexical CE2 – Janvier 2010

35 CM2 -Contrainte textuelle grammaticale : écrire des phrases complexes
-Choix des 10 mots par les élèves -Contrainte textuelle grammaticale : écrire des phrases complexes Près du fleuve à Paris, assit sur un banc, voilà où se passe l’histoire, tout près d’un pont. Dans le port en hiver, il y a beaucoup de neige et un bonhomme est là. Il regarde les bateaux qui passent mais malheureusement il tombe à cause d’une énorme fissure qu’il n’avait pas vue. Et voilà comment il se retrouve à l’hôpital sûrement car il ne voit rien à cause du brouillard. Manon-Glycines Novembre 2009 Edouard BOUBAT

36 Henri Cartier-Bresson
DES PHOTOS Eugène Smith Yann Arthus Bertrand Robert Doisneau Dorothea Lange, Eugène Smith, Sebastiao Salgado, Raymond Depardon, William Klein... pour les reportages à visée sociale ; Henri Cartier-Bresson, Robert Franck, Brassaï, Robert Doisneau, Willy Ronis, Edouard Boubat, Joseph Koudelka... qui captent des instants, nous donnent à voir, à penser le quotidien. Henri Cartier-Bresson

37 Préparer pour chaque enfant une étiquette avec un nom.
Exemples : crapaud, armoire, lampe, souris, arbre … Chaque enfant prépare un réservoir de 10 mots évoqués par le nom qu’ils ont tiré. Souris : grise, fromage, petite, crottes, touffue, deux pattes pour grignoter, gruyère, comté, bois, souricette.

38 Chaque enfant tire dans un chapeau : -un personnage -un lieu
Consigne : écrire une courte histoire mettant en scène le personnage choisi dans le lieu donné en utilisant les 10 mots dans un ordre libre. Avec facteur - école -souris Un petit facteur est tout touffu. Il a deux pattes à la place des jambes. Il ne distribue que des souricettes en bois dans une école de gruyère. Il distribue aussi du fromage gris : c’est du comté. On dirait même des petites crottes. Mathilde CE2 – Glycines Novembre 2009

39 LES NOMS

40 LES PERSONNAGES

41 LES LIEUX

42 Ecrire un texte condensé en utilisant les mots trouvés.
Construire avec les élèves un réservoir de mots : 5 verbes comportant les syllabes cha ou ba ou da 5 noms comportant les syllabes cha ou ba ou da 5 adjectifs comportant les syllabes cha ou ba ou da Ecrire un texte condensé en utilisant les mots trouvés.

43 Réservoir de mots : battre, balancer, dater, charmer, chasser chameau, chapeau, bateau, dame, chalet, châtaigne, chat, dard chaleureux, abattu, dada, bariolé Une dame est dada du chapeau d’un chameau qui vit dans un chalet. Ce chapeau bariolé a la forme d’une châtaigne. La dame prend un bateau et elle arrive au chalet pour battre et chasser le chameau. Elle commence par le charmer. La chameau est alors abattu. CE2-Glycines Octobre 2009

44 Un texte choisi est coupé verticalement par son milieu en deux parties A et B.
Proposer la partie gauche A à des enfants qui ne connaissent pas la partie B et leur demander d’écrire la partie droite B. Les enfants du groupe B ont, quant à eux, à écrire la partie A. Il est plus aisé de terminer les phrases que de les commencer … En fin de séance, chacun lit son texte en entier composé des parties A et B.

45 Les poules Il y a des poules qui sont blanches ; Je les nourris le dimanche. Il y a des poules qui sont noires ; Je leur conte des histoires. Il y a des poules qui sont brunes Avec des reflets de lune. Moi, j’ai de jolis yeux bleus, Du soleil dans les cheveux, Et je ris comme une prune Que balance un vent joyeux. On m’appelle « la poulette » Et c’est moi la plus douillette, Gaie comme une bergerette, Oui, c’est moi, en rouge, en bleu, Que ma mère aime le mieux. Maurice Carême

46 Construire avec les élèves un réservoir avec des expressions courantes comportant des noms d’animaux. être myope comme une taupe être doux comme un agneau être le vilain petit canard verser des larmes de crocodile jouer à saute-mouton donner de la confiture à des cochons avoir une fièvre de cheval un miroir aux alouettes

47 Ecrire une histoire de rendez-vous en utilisant les expressions proposées.
Il est 18H. Dans un café du boulevard Saint Michel, David attend ses copains Bruno et Julie. Il regarde à l’extérieur les passants qui se pressent comme des sardines sur les trottoirs où la pluie tombe comme vache qui pisse. Quelques instants plus tard, ses amis entrent dans un bar et le rejoignent. -Ah ! Vous voilà enfin ! J’ai cru que vous m’aviez posé un lapin. -Mais non ! Espèce d’âne ! Simplement les automobilistes roulent comme des tortues à cause du déluge.(..) Viviane Castelli / Groupe d’adultes / Atelier d’écriture

48 Un premier écrit secrètement un mot ou un groupe de mots sur papier qu’il plie ensuite.
Dans le même temps, un second, aussi secrètement, écrit un verbe ou un groupe verbal, un troisième un lieu …. On déplie et on découvre le contenu des petits papiers dans l’ordre de la syntaxe. Le résultat est surprenant, parfois franchement poétique.

49 Consignes : faire choisir 3 numéros entre 1 et 21 faire choisir 2 personnages de la photo Ecrire un texte nous permettant de retrouver les 2 personnes choisies en insérant aussi les 3 titres de films.

50 TITRES DE FIMS : 1.Deux frères 2.Vingt huit jours en sursis 3.Le bonheur est dans le pré 4.Le célibataire 5.Mon beau-père et moi 6.La mauvaise éducation 7.A la folie …pas du tout 8.Et là-bas, quelle heure est-il ? 9.Un homme d’exception 10.Une vraie jeune fille 11.Ma meilleure amie 12.Quatre mariages et un enterrement 13.Une vie volée 14.Le pacte du silence 15.Arrête-moi si tu peux 16.Permis de mariage 17.Les joies de la famille 18.La famille Adams 19.Frère des ours 20.L’amour caché 21.A la recherche du bonheur

51

52 h

53 Chaque élève présente 1 personnage : -un nom, un prénom -un sexe
-un âge -3 éléments descriptifs -une couleur -une personnalité -une manie Robert Martin dit Bob -24 ans -Fou de foot américain -Baraqué, excentrique, snob -Toujours en blanc -Abonné aux chaînes les plus câblées -Dormant le jour pour suivre la nuit les matchs -Fait partie du foot club USA / PARIS

54 Les élèves tirent tour à tour :
Chaque élève tire au hasard un contenant. Il s’agit pour tous d’une armoire à …. Armoire à jouets Armoire à vaisselle Armoire à linge Armoire à vin Armoire à pharmacie L’élève écrit sur une petite feuille un objet pouvant être rangé dans son armoire. Toutes ces objets sont ramassés et mélangés dans un chapeau. Les élèves tirent tour à tour : -un objet choisi par un camarade. -un autre objet proposé par l’enseignant Placer le personnage, les deux objets et le contenant dans une histoire inventée.

55 -Donner un prénom et un âge à environ 10 personnages.
Par deux : -Donner un prénom et un âge à environ 10 personnages. -Ecrire sa pensée au moment où la photo fut prise. Georges 58 ans « Enfin marié le Jules ! » Alice 24 ans « Il est mignon le photographe ! » Berthe 61 ans « Ma petite fille, comme elle est belle en mariée ! » Albertine 78 ans « Dire qu’un des prochains mariages sera le tien, Joseph. » Albert 40 ans «J’espère que les petits fours seront à la hauteur ! » Joseph 6 ans « J’ai faim ! » Jules 32 ans « Et voilà, ça y est, c’est fait. Je suis fait ! » Emilienne 21 ans « Mon amour, enfin ! »

56

57 Travailler d’abord la syllabe
Introduire ensuite les phonèmes voyelles, puis les phonèmes consonnes Veiller à présenter les sons à différentes places dans le mot : Début de mot (son en attaque) Fin de mot Intérieur du mot Localiser le phonème dans la syllabe

58 Dans mon corbillon, que met-on ?
Jeu du corbillon Dans mon corbillon, que met-on ? Des boutons, des crayons, des ronds, des pompons, du savon… Des rubans, des glands, du merlan, un turban, des gants… Un train, une vitrine, des quatre, des huîtres… Prévoir des images à ranger dans des boîtes. Installer des images référents (le on de bonbon, le a de rat…) Commencer par travailler en groupe puis faire travailler les enfants seuls et corriger avec le groupe (privilégier les étiquettes manipulables).

59 - parmi les images (ou des objets) posés sur la table
Trouver les intrus - parmi les images (ou des objets) posés sur la table Travail sur la logique et la catégorisation Considérer les objets non pour ce qu’ils sont mais du côté de la forme sonore des mots

60 Jeu des devinettes Dans ma boîte j’ai mis…
un objet pointu, en métal Il se plante dans le mur avec le marteau Un objet tout petit, rond, avec quatre trous au milieu Il sert à fermer les manteaux Un objet tout mou, tout doux Il me console quand j’ai du chagrin Un objet tout vert, tout rond. C’est un légume. Quand on le fait cuire il sent mauvais mais quand on le mange il est très bon. Un petit livre carré. C’est l’histoire d’un animal des bois. Il met sa serviette et mange sa carotte. Si les élèves sont en grande difficulté, installer des images (des objets) dans une boîte sur la table pour y chercher l’objet défini si besoin. Travail sur l’inférence Gestion de l’implicite et de la construction du sens

61 Jeu de kim Montrer des objets (leurs images). Les cacher tous et en enlever un ou deux. Demander aux enfants de repérer quels objets ont été enlevés.  Travail attention visuelle  Travail mémoire immédiate

62 Domino des rimes et des attaques
A côté d’une carte donnée on peut en placer une autre qui commence ou finit par le même son… Familles des mots (qui commencent ou finissent par…) Poser sur la table des images. Annoncer qu’il va falloir chercher celles dont le mot commence par… (ou finit par…)

63 Le loto des sons Le memory des sons
Donner à chaque enfant une boîte et son référent Dans ta boîte tu vas ranger les mots qui commencent par P comme PAPA Prévoir une poubelle, pour les mots qui n’iront dans aucune boîte Le memory des sons Des cartes posées à l’envers sont retournées deux par deux. Si les mots peuvent aller ensemble (commencent ou finissent pas le même son) on peut les prendre, sinon on les repose. P Toujours exiger des enfants qu’ils verbalisent les raisons de leur choix. Je prends CHAPEAU et CHÂTEAU parce qu’ils commencent tous les deux par CHA

64 Le son modèle est dans quelle syllabe
Le son modèle est dans quelle syllabe ? Au début, au milieu ou à la fin de la syllabe ? Travailler d’abord sur des mots de deux syllabes, puis de trois et de quatre syllabes.

65 Les jeux de parole de Paulette Lequeux
Le fichier PHONO développe une progression d’activités élaborées à partir d’un imagier. Les jeux de parole de Paulette Lequeux


Télécharger ppt "Nathalie Leblanc, Journée de formation 10 juin 2010"

Présentations similaires


Annonces Google