La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les systèmes monétaires Le bimétallisme Létalon-or Létalon-devise-or Létalon-or-lingot Les systèmes libres.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les systèmes monétaires Le bimétallisme Létalon-or Létalon-devise-or Létalon-or-lingot Les systèmes libres."— Transcription de la présentation:

1 Les systèmes monétaires Le bimétallisme Létalon-or Létalon-devise-or Létalon-or-lingot Les systèmes libres

2 Les systèmes monétaires Le bimétallisme Létalon-or Létalon-devise-or Létalon-or-lingot Les systèmes libres

3 Le bimétallisme argent-or l Des pièces en or et des pièces en métal circulent sur le marché. l Il peut sagir de : –monnaies parallèles (indépendantes) (taux de change variable) –monnaie à parité légale double (taux de légal change constant) l la mauvaise monnaie chasse la bonne (loi de Gresham)

4 Le monométallisme or l Les pièces dargent ayant disparu, seul lor a continué de circuler à travers 3 systèmes différents sétant succédés dans le temps : 1létalon-or 2létalon-devise-or 3létalon-or-lingot

5 Létalon-or l Lunité monétaire est définie par rapport à une quantité fixe dor l Les pièces dor frappées respectent la définition légale l des billets et des pièces en métal vil circulent en parallèle l ces billets et pièces sont convertibles en or auprès de la Banque centrale l la circulation internationale de lor est libre

6 Létalon-devise-or l Les pays manquant dor peuvent émettre leur monnaie nationale sur la base du dollar l Les dollars sont convertibles en or auprès de la Banque centrale américaine (uniquement pour les Banques centrales et non pour le public) l les monnaies nationales sont définies en dollars, le dollar étant défini en or l les banques centrales veillent à la stabilité du cours de lor et des devises par rapport au dollar l la circulation internationale de lor est libre

7 Létalon-or-lingot (I) l Lunité monétaire est définie par rapport à un poids en or l La monnaie nest pratiquement plus convertible en or auprès de la Banque centrale l ce système peut se présenter sous 2 formes : 1une convertibilité garantie exclusivement contre une grande quantité dor (lingots) (France, 1928) 2lobligation légale pour la Banque centrale de détenir une partie de ses réserves monétaires sous forme de lingots (Suisse)

8 Létalon-or-lingot (II) l En Suisse, la Banque Nationale Suisse (BNS) doit détenir une réserve dor représentant 25% du total des billets en circulation l La BNS na pas le droit dacheter de lor à un prix supérieur à sa parité légale (environ le kilo dor) : elle nachète donc plus dor car le kilo dor vaut aujourdhui environ ) l sauf cas exceptionnel, la BNS ne vend également plus lor de ses réserves : de par la loi, elle ne pourrait vendre son or quau prix légal… A ce prix son stock serait instantanément liquidé.

9 Létalon-or-lingot (III) l Si juridiquement et en théorie la Suisse a encore un système monétaire fondé sur étalon-or, en réalité elle est dotée dun système monétaire étalon-or- lingot (obligation légale davoir des réserves dor et définition du franc en or) l dans les faits, lor ne joue pratiquement plus aucun rôle dans le système monétaire suisse (réserves dor inutiles) l la législation suisse sur la monnaie nationale évolue dans le sens de linstauration juridique dun système monétaire libre de toute référence à lor.

10 Les systèmes libres (I) l La valeur de la monnaie ne dépend pas dun quelconque stock dor dans les coffres de la Banque centrale l La valeur de la monnaie réside dans son pouvoir dachat l Le pouvoir dachat de la monnaie dépend notamment de : l loffre de produits que lon peut acheter avec la monnaie sur le marché l la confiance que les acteurs économiques ont dans la monnaie l cours légal de la monnaie et dispositions légales l efficacité de la banque centrale

11 Les systèmes libres (II) l La monnaie a donc de la valeur parce quelle peut être échangée contre des biens et services sur le marché des produits l ce nest plus le support matériel de la monnaie (or) ou sa possibilité de conversion (billet) qui lui donne sa valeur mais la valeur des biens et services produits par les acteurs économiques l le support matériel de la monnaie (billets, pièces de métal vil, écritures manuscrites ou électroniques) na pratiquement pas de valeur

12 Les systèmes libres (III) l la monnaie moderne nest donc plus que le reflet numérique de la valeur des biens et services produits l en tant que moyen de paiement facilitant sur le marché les échanges des biens et services produits, la quantité de monnaie disponible dans léconomie : l ne doit plus dépendre dune quantité dor détenue dans les coffres de la Banque centrale l mais doit dépendre des besoins réels de léconomie et donc, entre autre, de lévolution de la quantité totale des biens et services produits et échangés

13 Le système monétaire suisse : exercice 1 l A partir dun historique du franc suisse (Deiss, p. 119), subdivisez sommairement lhistoire du système monétaire suisse en 3-4 étapes significatives. l Classez ces étapes dans les grandes catégories de systèmes monétaires : l bimétallisme l monométallisme l étalon-or l étalon-or-lingot l la Suisse a-t-elle connu un système détalon-or-devise ? Pourquoi ?

14 Le système monétaire suisse : historique l jusquau début du 20ème siècle, la Suisse connaît une alternance du monométallisme et du bimétallisme l avant 1848 : mono et bimétallisme l dès 1850 : monométallisme l à partir de 1860 : bimétallisme l en 1931, la Suisse passe à un système détalon-or suspendu en 1936 déjà l en 1953, le système monétaire suisse redevient juridiquement une système détalon-or alors que dans les faits il sagit en réalité dun système détalon-or- lingot l à partir de lan 2000 : ?

15 Le système monétaire suisse : exercice 2 l En consultant la législation suisse, déterminez le type de système monétaire dont la Suisse est dotée daprès la loi (étalon-or, étalon-devise-or, étalon-or-lingot ou système libre?) l Vers quel type de système monétaire la Suisse, tout comme les autres pays, se dirige-t-elle à lavenir ?

16 Le système monétaire suisse : base légale (I) Art. 38 Cst. féd. : souveraineté monétaire 1La Confédération exerce tous les droits compris dans la régale des monnaies. 2Elle a seule le droit de battre monnaie. 3Elle fixe le système monétaire et peut édicter, sil le faut, des prescriptions sur la tarification des monnaies étrangères. Art. 39 Cst. féd. : monopole de lémission de billets 1Le droit d émettre des bilets de banque et toute autre monnaie fiduciaire appartient exclusivement à la Confédération. 2La Confédération peut exercer le monopole des billets de banque au moyen dune banque dEtat placée sous une administration spéciale, ou en concéder lexercice sous réserve du droit de rachat, à une banque centrale par actions, administrée avec le concours et sous le contrôle de la Confédération. 3La banque investie du monopole a pour tâche principale de servir, en Suisse, de régulateur du marché de largent, de faciliter les opérations de paiement et de pratiquer, dans les limites de la législation fédérale, une politique monétaire servant les intérêts du pays. [...] 6La Confédération ne peut ni suspendre lobligation de rembourser les billets de banque et toute autre monnaie fiduciaire, ni décréter leur acceptation obligatoire, sauf en temps de guerre et de perturbations de la situation monétaire. 7Les billets de banque émis doivent être couverts par de lor et des avoirs à court terme. Lancienne Constitution fédérale

17 Le système monétaire suisse : base légale (II) Art. 98 Cst. féd. : banques et assurances 1La Confédération légifère sur les banques et sur les bourses en tenant compte du rôle et du statut particuliers des banques cantonales. 2Elle peut légiférer sur les services financiers dans dautres domaines. 3Elle légifère sur les assurances privées. Art. 99 Cst. féd. : politique monétaire 1La monnaie relève de la compétence de la Confédération; le droit de battre monnaie et celui démettre des billets de banque appartiennent exclusivement à la Confédération. 2En sa qualité de banque centrale indépendante, la Banque nationale suisse mène une politique monétaire servant les intérêts généraux du pays; elle est administrée avec le concours et sous la surveillance de la Confédération. 3La Banque nationale constitue, à partir de ses revenus, des réserves monétaires suffisantes, dont une part doit consister en or. 4Elle verse au moins deux tiers de son bénéfice net aux cantons. Art. 100 Cst. féd. : politique conjoncturelle 1La Confédération prend des mesures afin d assurer une évolution régulière de la conjoncture et, en particulier, de prévenir et combattre le chômage et le renchérissement. 2Dans le domaine du crédit [...] elle peut, au besoin, déroger au principe de la liberté économique. La nouvelle Constitution fédérale

18 Le système monétaire suisse (I) l sous lancienne Constitution fédérale, la Suisse a un régime monétaire détalon-or avec convertibilité des billets l cette convertibilité peut être suspendue en cas de perturbation de la situation monétaire. Tel est le cas depuis l la BNS ne peut plus acheter ni vendre dor au prix légal ( /kg) l la BNS doit cependant toujours détenir une partie de ses réserves monétaires sous forme dor : il s agit donc dans les fait dun régime détalon-or-lingot Selon lancienne Constitution fédérale

19 Le système monétaire suisse (II) l la nouvelle Constitution ne garantit plus la conversion des billets en or (ou réciproquement) par la BNS l la BNS peut acheter de lor au cours du jour (et non au prix légal), mais exclusivement à laide de ses propres revenus l la BNS doit toujours posséder des réserves monétaires suffisantes en or (25% des billets en circulation doivent être couverts par de l or de la BNS) l le système monétaire suisse est donc juridiquement un système détalon-or-lingot (et non plus détalon-or comme dans lancienne Constitution fédérale) Selon la nouvelle Constitution fédérale

20 Le système monétaire suisse (III) l historiquement, le système monétaire suisse a évolué à travers diverses formes, du bimétallisme à létalon-or-lingot l dès le 1er janvier 2000 et juridiquement, le système monétaire suisse est celui de létalon-or-lingot l économiquement, le système monétaire suisse est un système monétaire libre : la valeur du franc suisse dépend de son pouvoir d achat et non de la quantité dor détenue par la BNS En résumé

21 Le rôle des banques : monnaie et intermédiation l Les banques jouent deux rôles fondamentaux dans le fonctionnement de léconomie : l elles mettent à disposition des acteurs économiques de la monnaie et un système de paiements l elles servent dintermédiaires financiers entre les épargnants et les emprunteurs (entreprises désirant financer un investissement, consommateur voulant acheter un produit) l Les banques universelles rendent ces deux types de services. Certaines banques sont spécialisées dans lun ou lautre de ces services.

22 Les banques et la création de monnaie l Deux grands types de banques ont pour rôle de mettre à disposition des acteurs économiques de la monnaie et dorganiser un système de paiements : 1la Banque centrale (ou banque démission ou banque nationale) 2les banques secondaires

23 Les fonctions de la banque centrale l La Banque centrale a en général deux grands rôles à jouer : 1elle crée la base monétaire (billets et comptes de virements) et fait office de banques des banques 2elle veille à la stabilité du système monétaire

24 Les fonctions de la banque centrale (I) l La Banque centrale met à disposition des banques secondaires la base monétaire (monnaie centrale) l La base monétaire est constituée de : 1les billets que les banques secondaires doivent pouvoir en tout temps fournir aux titulaires de comptes effectuant des retraits (ex : billets des bancomats) 2la monnaie scripturale des comptes de virements détenus par les banques secondaires auprès de la Banque centrale. Ces comptes servent aux paiements interbancaires. I. La création de la base monétaire et rôle de banque des banques

25 Les fonctions de la banque centrale (II) l La Banque centrale est donc une véritable banque des banques : 1ses principaux clients sont les banques secondaires (et non les ménages ou les entreprises) 2elle met à la disposition des banques secondaires des billets de banque et de la monnaie scripturale 3la Banque centrale gère les paiements entre les banques sur leurs comptes de virements (sans cela, les virements entre acteurs économiques dun compte dune banque secondaire à celui d une autre banque secondaire seraient difficiles) I. La création de la base monétaire et rôle de banque des banques

26 Les fonctions de la banque centrale (III) l La Banque centrale entreprend lorsque cela savère nécessaire des actions visant à garantir le bon fonctionnement du système monétaire en veillant : l à la stabilité des prix sur le marché l à la stabilité du cours de la monnaie nationale et des taux de change l au bon fonctionnement du système bancaire II. Assurer la stabilité du système monétaire

27 La création de la base monétaire (I) l La Banque centrale échange avec les banques secondaires des billets (ou des avoirs en compte de virements) uniquement contre une contrepartie qui peut être soit : 1de lor 2des devises (monnaie étrangère) 3des reconnaissances de dettes (la banque fait crédit) l la Banque centrale achète donc avec sa monnaie de lor, des devises ou des titres l elle ne fournit jamais aux banques secondaires de la monnaie sans contrepartie La Banque centrale ne fait pas cadeau de la monnaie quelle crée

28 La création de la base monétaire (IIa) Création de monnaie par lachat dor Comptabilisation de la création de monnaie par la Banque centrale Bilan Banque centrale Or Billets c/c Bilan Banque commerciale Or Caisse c/c Ecriture -> Caisse c/c à Or : Ecriture -> Or à Billets c/c :

29 La création de la base monétaire (IIb) Création de monnaie par lachat de devises Comptabilisation de la création de monnaie par la Banque centrale Bilan Banque centrale Devises Billets c/c Bilan Banque commerciale Devises Caisse c/c Ecriture -> Caisse c/c à Devises : Ecriture -> Devises à Billets c/c :

30 La création de la base monétaire (IIc) Création de monnaie par le crédit Comptabilisation de la création de monnaie par la Banque centrale Bilan Banque centrale Débiteur c/c Billets c/c Bilan Banque commerciale Caisse c/c Créancier BNS Ecriture -> Caisse c/c à Créancier : Ecriture -> Débiteur à Billets c/c :

31 La création de la base monétaire (III) l Les actifs (or, devises, titres) achetés par la Banque centrale avec sa monnaie constituent les réserves monétaires de la Banque l la constitution de ces réserves par la Banque centrale lui permet daugmenter loffre de monnaie et la quantité de moyens de paiement à disposition des acteurs économiques sur le marché l ces réserves donnent confiance aux acteurs économiques dans la valeur de la monnaie La Banque centrale ne fait pas cadeau de la monnaie quelle crée

32 La création de la base monétaire (IV) l en constituant des réserves monétaires (actifs achetés), la Banque centrale se donne les moyens de récupérer ultérieurement la monnaie quelle a émise soit : l en vendant ses actifs (or ou devises) l en se faisant rembourser les crédits quelle a fait l la dissolution de ces réserves par la Banque centrale lui permet de diminuer loffre de monnaie et la quantité de moyens de paiement à disposition des acteurs économiques sur le marché Les réserves monétaires permette à la Banque centrale de récupérer la monnaie créée

33 La Banque Nationale Suisse (I) l la BNS est la Banque centrale de Suisse l ses fonctions et objectifs sont définis dans le droit suisse : l lémission de billets et la mise en circulation de pièces l la régulation du marché de largent l la facilitation des opérations de paiement l la pratique dune politique monétaire visant la stabilité des prix et du change l la BNS est un organe indépendant de lEtat. Sa politique monétaire vise avant tout la stabilité monétaire et non directement le plein-emploi Les fonctions de la BNS selon la loi

34 La Banque Nationale Suisse (II) l juridiquement, la BNS est une société anonyme de droit public l la majorité des membres de son Conseil dadministration et de sa direction sont nommés par la Confédération l les actionnaires de la BNS sont des personnes suisses l les bénéfices de la BNS (3.9 mias en 97) proviennent essentiellement du placement de ses réserves monétaires (essentiellement du placement des devises) l une partie du bénéfice de la BNS revient aux cantons et à la Confédération Forme et organisation de la BNS

35 La Banque Nationale Suisse (III) l Selon la loi, les réserves monétaires (contre-partie des billets émis par la BNS et en circulation dans léconomie) peuvent être constituées de différents actifs tels que : des devisesde lor des obligations et des bon de trésorerie de la Confédération, des cantons et des banques cantonales des lettres de gage et des obligations facilement négociables dautres banques suisses des effets de changes et des chèques des moyens de paiement internationaux et des avoirs sur létranger des avances sur nantissement Les réserves monétaires de la BNS (I)

36 La Banque Nationale Suisse (IV) l le 25% de la valeur des billets en circulation doit être couverte par de lor. l les actifs entrant dans les réserves monétaires de la BNS ont la caractéristique commune dêtre facilement liquéfiables (vendables contre la monnaie) l de cette manière, la BNS peut facilement et rapidement vendre certains de ses actifs (contre la monnaie) afin de diminuer la quantité de moyens de paiement en circulation et loffre de monnaie l laugmentation ou la diminution par la BNS la quantité de monnaie en circulation constitue un instrument de politique monétaire Les réserves monétaires de la BNS (II)

37 La Banque Nationale Suisse (V) l Les titulaires de comptes auprès d une banque commerciale peuvent effectuer des paiements entre eux par simple virement bancaire dun compte à un autre. l Exemple : Jean détient un compte au Crédit Suisse. Il donne lordre à cette banque de payer Pierre, lui-même détenteur dun compte au CS, pour un montant de : Les paiements intrabancaires (I) Bilan banque commerciale (CS) C/c Jean si 4000 C/c Pierre Caisse (billets) si 2000 si 6000v 500

38 La Banque Nationale Suisse (VI) l Si Pierre na pas un compte au Crédit Suisse mais un compte à lUBS, le paiement se fera par lintermédiaire des comptes de virements détenus par chacune des banques auprès de la BNS l le CS doit verser à lUBS 500 francs. Il demande à la BNS, la banque des banques, d effectuer le virement de son compte à celui de lUBS. Les paiements interbancaires (II) Bilan BNS C/c Jean si 4000 C/c BNS Caisse (billets) si 8000 si 4000v 500 Bilan banque commerciale (UBS) C/c Pierre si 2000 C/c BNS Caisse (billets) si 5000 si 2000 v 500 Bilan banque commerciale (CS) C/c Crédit Suisse si 8000 C/c UBS si 5000 Devises (réserves m.) si Fonds propres si 8000 Fonds propres si 5000 v 500 si2 5000

39 La Banque Nationale Suisse (VII) l Outre lémission de billets, la BNS se voit confier par la loi la mission de veiller activement à la stabilité du système monétaire suisse, cest-à-dire à la : l stabilité du niveau des prix (lutte contre linflation et la déflation) l stabilité du change l la BNS accorde la priorité à la stabilité du niveau des prix l elle nintervient sur le marché des changes quen cas de situations extrêmes La politique monétaire de la BNS : I. les buts

40 La Banque Nationale Suisse (VIII) l afin datteindre les buts lui étant assignés, la BNS utilise différents instruments visant à contrôler la quantité de monnaie à disposition des acteurs économiques l lachat et la vente dactifs (devises, titres) à laide de sa propre monnaie permet à la BNS daugmenter ou de diminuer la quantité de monnaie à disposition des acteurs économiques l exemple : lachat par la BNS de devises contre des francs suisses augmente la quantité francs suisse sur le marché l à l inverse, la vente de devises par la BNS diminue la quantité de francs suisses sur le marché La politique monétaire de la BNS : II. les instruments (a)

41 La Banque Nationale Suisse (IX) l diminuer la masse de monnaie en circulation permet de lutter contre lune des causes principales de linflation (hausse généralisée du niveau des prix) l une trop grand masse de monnaie dans les mains des acteurs économiques peut entraîner une demande trop importante face à loffre de biens/services sur le marché, ce qui a pour conséquence daccroître les prix des ces biens et services l à travers ses interventions, la BNS peut éponger le trop de monnaie circulant dans l économie et ainsi lutter contre linflation La politique monétaire de la BNS : II. les instruments (b)

42 La Banque Nationale Suisse (X) l diminuer la masse de monnaie disponible afin de lutter contre linflation diminue loffre de monnaie et augmente donc son prix, cest-à-dire le taux dintérêt l or une augmentation du taux dintérêt peut décourager des entreprises à investir ou provoquer des faillites dentreprises ce qui augmente le chômage l il y a donc un antagonisme entre la lutte contre linflation et la lutte contre le chômage l la BNS se concentre sur la lutte contre linflation La politique monétaire de la BNS : III. lopposition avec la politique de lemploi

43 La Banque centrale : exercice 3 l Répondez aux questions suivantes à laide des tableau des pages 123 et 124 : 1quelle est la coupure (billet de 10.-, de 20.-, etc) la plus émise par la BNS et la plus utilisée en Suisse ? Pourquoi ? Quelles sont vos prédictions à ce sujet ? 2quel % des billets en circulation étaient couverts par les réserves dor de la BNS en 1997 ? La loi est-elle ainsi respectée ? 3comment évolue la quantité de monnaie centrale (billets + monnaie scripturale) mise à disposition de léconomie par la BNS (p. 124) ? Comment évolue la quantité (en valeur) de biens/services échangés sur le marché (p. 89) ? Quelle contradiction ? Comment l expliquer ?

44 La création de monnaie par les banques secondaires l la masse monétaire (M) détenue par les acteurs économiques est nettement supérieure à la quantité de monnaie mise à disposition par la Banque centrale (billets + comptes de virements) l lexplication de ce paradoxe est à rechercher dans le fait que les banques secondaires sont capables de créer de la monnaie scripturale supplémentaire à partir de la monnaie centrale déposées dans ses comptes (base monétaire) l en prêtant la monnaie déposée, elles multiplient la monnaie scripturale disponible Les banques secondaires crée de la monnaie à partir de la base monétaire

45 La création de monnaie par les banques secondaires l Mme Blaise dépose francs en billets à la banque A. Un exemple de création de monnaie à partir dun dépôt initial Banque A C/c Blaise : l Sachant quen moyenne les clients ne retirent pas plus de 20% de leur avoir en compte sous forme de billets, la banque A prête 80% de ses billets en caisse à André. Débiteur André : l André achète du mobilier à Habitech pour un montant de , montant déposé par Habitech à la banque B. l Raisonnant de la même manière que la banque A, la banque B prête 80% des billets quelle détient (9600.-) à Simon. Caisse :15000Caisse :3000 Banque B C/c Habitech : Débiteur Simon : 9600 Caisse :12000Caisse :2400

46 La création de monnaie par les banques secondaires l Mme Simon utilise les pour acheter un ordinateur chez Logisoft. Ce montant est déposé auprès de la banque C par Logisoft. Un exemple de création de monnaie à partir dun dépôt initial Banque A C/c Blaise : l La banque C prête 80% des billets déposés (7680.-) par Logisoft à Mme Durand. Débiteur André : l Mme Durant achète un manteau chez Fourrure SA qui dépose ce montant auprès de la banque D. l Raisonnant de la même manière que la banque C, la banque D prête 80% des billets quelle détient (6144.-) à Bongard. Caisse :15000Caisse :3000 Banque B C/c Habitech : Débiteur Simon : 9600 Caisse :12000Caisse :2400 Banque C C/c Logisoft : 9600 Débiteur Durand : 7680 Caisse :9600Caisse :1920 Banque D C/c Fourrure : 7680 Débiteur Bongard : 6144 Caisse :7680Caisse :1536

47 La création de monnaie par les banques secondaires l Bongard achète une moto chez Motostar qui dépose le montant à la banque E. Un exemple de création de monnaie à partir dun dépôt initial Banque A C/c Blaise : l La banque E prête 80% des billets déposés (4915.-) par Motostar à Louis. Débiteur André : l Louis achète une chaîne hi-fi auprès de Musicall SA qui dépose le montant auprès de la banque F. l La banque F prête à Jean 80% des billets déposés (3932.-) Caisse :15000Caisse :3000 Banque B C/c Habitech : Débiteur Simon : 9600 Caisse :12000Caisse :2400 Banque C C/c Logisoft : 9600 Débiteur Durand : 7680 Caisse :9600Caisse :1920 Banque D C/c Fourrure : 7680 Débiteur Bongard : 6144 Caisse :7680Caisse :1536 Banque E C/c Motostar : 6144 Débiteur Louis : 4915 Caisse :6144Caisse :1229 Banque F C/c Musicall : 4915 Débiteur Jean : 3932 Caisse :4915Caisse :983 l etc

48 La création de monnaie par les banques secondaires l dans cet exemple, à partir dun dépôt initial de billets de les banques ont été capables de créer : Un exemple de création de monnaie à partir dun dépôt initial l Les ayant servi de base à cette création monétaire constituent la base monétaire l Suite à cette création monétaire, les acteurs économiques ont maintenant à leur disposition francs pour effectuer des paiements. Ce montant représente la masse monétaire créée à laide de la base monétaire = Banque A C/c Blaise : Débiteur André : Caisse :15000Caisse :3000 Banque B C/c Habitech : Débiteur Simon : 9600 Caisse :12000Caisse :2400 Banque C C/c Logisoft : 9600 Débiteur Durand : 7680 Caisse :9600Caisse :1920 Banque D C/c Fourrure : 7680 Débiteur Bongard : 6144 Caisse :7680Caisse :1536 Banque E C/c Motostar : 6144 Débiteur Louis : 4915 Caisse :6144Caisse :1229 Banque F C/c Musicall : 4915 Débiteur Jean : 3932 Caisse :4915Caisse :

49 La création de monnaie par les banques secondaires l La masse monétaire représente le total de monnaie à disposition des acteurs économiques autres que les banques. Un exemple de création de monnaie à partir dun dépôt initial l Elle est créée par les banques secondaires à partir de la base monétaire mise à disposition par la Banque centrale l Les en billets de lexemple sont de la monnaie centrale (émise par la BC) restant dans les mains des banques et servant à la création monétaire. l La base monétaire est donc constituée par la partie de la monnaie centrale (billets notamment) détenue par les banques secondaires et ne se trouvant pas dans les mains des autres acteurs économiques. Banque A C/c Blaise : Débiteur André : Caisse :15000Caisse :3000 Banque B C/c Habitech : Débiteur Simon : 9600 Caisse :12000Caisse :2400 Banque C C/c Logisoft : 9600 Débiteur Durand : 7680 Caisse :9600Caisse :1920 Banque D C/c Fourrure : 7680 Débiteur Bongard : 6144 Caisse :7680Caisse :1536 Banque E C/c Motostar : 6144 Débiteur Louis : 4915 Caisse :6144Caisse :1229 Banque F C/c Musicall : 4915 Débiteur Jean : 3932 Caisse :4915Caisse :983

50 La création de monnaie par les banques secondaires l Une seule banque secondaire peut procéder à une création monétaire multiple à partir dune base monétaire déposée chez elle. Un exemple de création de monnaie à partir dun dépôt initial l Démonstration : supposons que les banques A, B, C, D, E et F de l exemple nes soient en réalité qu une seule banque. On obtient alors le bilan suivant. l On observe dautant mieux dans ce bilan unique la base monétaire de (billets détenus par la banque secondaire)... l...servant à créer une masse monétaire de francs (en monnaie scripturale détenue par les acteurs économiques) nettement supérieure au montant de la base monétaire. Banque ABCDEF C/c Blaise : C/c Habitech : C/c Logisoft : 9600 C/c Fourrure : 7680 C/c Motostar : 6144 C/c Musical : 4915 Caisse :15000 Débiteur André :12000 Débiteur Simon :9600 Débiteur Durand :7680 Débiteur Bongard :6144 Débiteur Louis :4915 Débiteur Jean :3932

51 Les banques secondaires : exercice 4 l A votre avis, dans lexemple précédant, si les banques secondaires continuaient de prêter, à partir du dépôt initial de , le maximum de ce quelles peuvent, combien pourraient-elles au maximum créer de monnaie ? l En dautres termes, quelle quantité maximale de monnaie peuvent créer les banques secondaires à partir d un dépôt initial de ? l Ou encore dit autrement, à partir dune base monétaire de , quelle masse monétaire maximale les banques secondaires peuvent créer ? l Ce montant maximal de masse monétaire est-il fixe ? Peut-il varier ? De quelle manière les banques secondaires pourraient-elles créer encore plus de monnaie ? Banque ABCDEF C/c Blaise : C/c Habitech : C/c Logisoft : 9600 C/c Fourrure : 7680 C/c Motostar : 6144 C/c Musical : 4915 Caisse :15000 Débiteur André :12000 Débiteur Simon :9600 Débiteur Durand :7680 Débiteur Bongard :6144 Débiteur Louis :4915 Débiteur Jean :3932

52 La masse monétaire et ses agrégats l La masse monétaire est : Définition l lensemble des liquidités... l...à disposition des acteurs économiques (autres que les banques)... l...leur permettant deffectuer des paiements

53 La masse monétaire : exercice 5 l A laide de la définition de la masse monétaire (Deiss, p. 125), regroupez les objets ci-dessous en 2 catégories : ceux faisant partie de la masse monétaire et ceux nen faisant pas partie. Billets de banque Voiture Actions (titres) Pièce de 5.- Dépôt sur un compte dépargne Obligations (titres) Dépôt sur un CCP Ordinateur Dépôt sur un compte à terme Stock de marchandises Données

54 La masse monétaire : exercice 5 l Seuls les actifs «sûrs» permettant à leur détenteur deffectuer immédiatement ou à très court terme un paiement entrent dans la masse monétaire Billets de banque Voiture Actions (titres) Pièce de 5.- Dépôt sur un compte dépargne Obligations (titres) Dépôt sur un CCP Dépôt sur un compte à terme Stock de marchandises Réponse Masse monétaire Ordinateur Masse monétaire

55 La masse monétaire et ses agrégats l Il existe différentes catégories de masse monétaire en fonction du degré de liquidité des actifs la composant Les différents agrégats (I) l Plus un actif permet de faire un paiement rapidement, plus il est liquide : 1.Les pièces, les billets et les avoirs à vue sont totalement liquides car immédiatement disponibles 2.La monnaie déposée sur des comptes dépargne est un peu moins liquide : pour les gros montants, un délai de restitution peut être demandé 3.La monnaie placée sur des comptes à terme nécessite un délai (jusquà quelques mois) avant de pouvoir être utilisée)

56 La masse monétaire et ses agrégats La BNS considère quen Suisse la masse monétaire est subdivisée en 3 agrégats de niveaux différents : Les différents agrégats (II) M1billets, pièces, dépôts à vue auprès des banques commerciales, compte de transactions M2M1 + dépôts dépargne M3M2 + dépôts à terme M1 l Les définitions des agrégats changent fréquemment (dernières définitions de la BNS = 1995), la masse monétaire changeant de forme à cause des innovations technologiques

57 La masse monétaire et ses agrégats l Laugmentation ou la diminution de la masse monétaire peut perturber les équilibres économiques en provoquant notamment de linflation ou du chômage Pourquoi mesurer la masse monétaire ? (I) l Selon la BNS, la taille de la masse monétaire devrait évoluer en fonction de la quantité des transactions se déroulant sur le marché, cest-à-dire, en fonction de lévolution du PIB. l Lorsque masse monétaire et PIB névoluent pas au même rythme ou dans le même sens, cest là que des problèmes économiques (inflation, chômage) peuvent commencer à se poser ou saccentuer.

58 La masse monétaire et ses agrégats l La BNS entreprend donc des actions de politique monétaire visant à influencer lévolution de la masse monétaire (ex : achat / vente de devises contre des francs suisses) Pourquoi mesurer la masse monétaire ? (II) l La BNS calcule quelle taille devrait avoir idéalement la masse monétaire afin déviter une trop forte inflation l Cette taille idéale constitue lobjectif visé par la politique monétaire de la BNS l Lorsque cela savère nécessaire, la BNS entreprend donc des actions visant à ce que la masse monétaire sapproche de sa taille idéale.

59 La masse monétaire et ses agrégats l La mesure de la masse monétaire permet à la BNS de savoir sil lui est nécessaire dagir sur la quantité de monnaie à disposition dans l économie en cas de déséquilibres (inflation notamment) Pourquoi mesurer la masse monétaire ? (III) l Cette même mesure permet également à la BNS de savoir si les actions quelle entreprend en vue dinfluencer la taille de la masse monétaire aboutissent et atteignent leur objectif l Il sagit donc en quelque sorte dun indicateur sur le tableau de bord de la politique monétaire de la BNS.


Télécharger ppt "Les systèmes monétaires Le bimétallisme Létalon-or Létalon-devise-or Létalon-or-lingot Les systèmes libres."

Présentations similaires


Annonces Google