La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

XVIIIème Congrès National de l Apiculture Française Poitiers Samedi 30 octobre 2010. Dr BONMATIN : Interactions entre pesticides et abeilles : les risques.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "XVIIIème Congrès National de l Apiculture Française Poitiers Samedi 30 octobre 2010. Dr BONMATIN : Interactions entre pesticides et abeilles : les risques."— Transcription de la présentation:

1 XVIIIème Congrès National de l Apiculture Française Poitiers Samedi 30 octobre Dr BONMATIN : Interactions entre pesticides et abeilles : les risques générés par les insecticides systémiques

2

3 : voici plus loin deux photos des dernières séries de diapositives de la conférence … « pesticides = stresseur majeur des colonies en France ». Nous le percevons tous, là cest écrit,

4

5

6 Nb : certaines contaminations sont indiquées en ng/g : il sagit de nanogrammes. Cest nano (symbole n), le préfixe du système international dunités, qui représente 10 -9, soit un milliardième de l'unité de base. 1ng = 0, g, 1ng = 0, mg

7 « Des effets sublétaux ont été constatés à des doses inférieures au ng dimidaclopride par abeille (1nanogramme = 1 milliardième de g.). Des études de lINRA ont même démontré des effets chroniques létaux après 10 jours, pour une dose toxique journalière de 0,001 ng.

8 Avec une alimentation contaminée par le thiamétoxam (/) les abeilles mettent plus de temps à revenir à la ruche. A la dose de 3 ng/ab, 25% des abeilles ne sont pas revenues, après 30 mn… et ne reviendront plus (Etude Dr Luc Belzunces sur le temps de retour des abeilles). » origine :

9 La diapo suivante montre deux courbes : la toxicité chronique et la toxicité aigüe de limidaclopride, en expérimental sur la drosophile.

10 Le facteur de toxicité chronique est fois supérieur à la dose létale 50.

11 Pour information : voir la vidéo à la référence suivante sur you tube : le Pr GIROLAMI et Andrea Tapparo, ont montré, en analysant les gouttes issues de la guttation ou « transpiration » des feuilles, quelles pouvaient contenir des néonicotinoïdes (substances utilisées dans le traitement des graines) à des concentrations fois supérieures à la dose létale pour les abeilles.

12 photoPhF Nb : cette photo montre de la rosée, ce nest pas de la guttation, mais imaginons …

13 photoPhF Même remarque

14 cf : MORIA DELLE API - Filmato documentativo Prof. Girolami

15

16 Dimensions : « Le pelliculage dun grain de maïs traité Cruiser à 0,64mg de thiaméthoxam dissous dans une cuve de 5000 litres deau, donne une contamination de 0,126 microgramme/litre, soit au dessus de la norme européenne de 0,1 microgramme/litre pour leau potable. Le thiaméthoxam est hyper soluble dans leau (jusquà 5gr/litre deau). Semé à grains/hectare, le potentiel de contamination dun hectare de maïs thiaméthoxam correspond donc à la contamination potentielle dun demi-milliard de litres d'eau à 0,126 microgrammes/litres. Une partie de ce thiaméthoxam arrivera inéluctablement à votre robinet ! Quel est aussi l'impact dun tel poison sur les vers de terre et la flore microbienne du sol ? » Source : pétition 14/01/2010 du SAPAB : ffap.net/sapb/IMG/pdf/Petition_contre_les_pesticides_ pdfhttp://www.apipro- ffap.net/sapb/IMG/pdf/Petition_contre_les_pesticides_ pdf Nb : 1µg = 0, g, = 0,001 mg

17 nb : pour comparaison : En Inde, l'une des plus grosses usines de Coca-Cola doit consommer un demi-milliard de litre deau potable par an pour produire 600 bouteilles à la minute. Origine : « conso blog » 25 nov 2010.

18 photoPhF

19 Pesticides, toxicité pour labeille selon les molécules (Dr. JM Bonmatin – CNRS ), Source : internet, pétition 14/01/2010 du SAPAB « Pesticide : DDT Marque :…./… Utilisation : insecticide DL50 ng/ab : ,00 Toxicité par rapport au DDT : / » :

20 « Pesticide : Amitraze Marque :…/… Utilisation : i/acaricide DL50 ng/ab : ,00 Toxicité par rapport au DDT : 2 fois + » Pesticides, toxicité pour labeille selon les molécules (Dr. JM Bonmatin – CNRS )

21 « Pesticide : carbofuran Marque :…/… Utilisation : insecticide DL50 ng/ab : 160,00 Toxicité par rapport au DDT : 169 fois + »

22 Pesticides, toxicité pour labeille selon les molécules (Dr. JM Bonmatin – CNRS ) « Pesticide : deltaméthrine Marque :…/… Utilisation : insecticide DL50 ng/ab : 10,00 Toxicité par rapport au DDT : 2700 fois + »

23 Pesticides, toxicité pour labeille selon les molécules (Dr. JM Bonmatin – CNRS ) « Pesticide : thiaméthoxam Marque : …/… Utilisation : insecticide DL50 ng/ab : 5,00 Toxicité par rapport au DDT : 5400 fois + »

24 une étude de toxicité du Thiamethoxam montre quune dose de 3 ng/abeille, outre un effet létal, affecte les capacités dorientation des butineuses survivantes à cette intoxication. (source : communication lors de journée scientifique apicole tenue à Nantes le 18 mars 2010, base de donnée de la toxicité des pesticides par F. Dublin, CNRS Caen) Nb : 3 ng = 0, g, Le thiaméthoxam est hypersoluble dans l'eau (jusqu'à 5gr/litre d'eau).

25 Pesticides, toxicité pour labeille selon les molécules (Dr. JM Bonmatin – CNRS ) « Pesticide : fipronil Marque :…/… Utilisation : insecticide DL50 ng/ab : 4,20 Toxicité par rapport au DDT : 6475 fois + » origine :

26 Pesticides, toxicité pour labeille selon les molécules (Dr. JM Bonmatin – CNRS ) « Pesticide : clothianidine Marque :…/… Utilisation : insecticide DL50 ng/ab : 4,00 Toxicité par rapport au DDT : 6750 fois + » origine :

27 Pesticides, toxicité pour labeille selon les molécules (Dr. JM Bonmatin – CNRS ) « Pesticide : imidaclopride Marque :…/… Utilisation : insecticide DL50 ng/ab : 3,70 Toxicité par rapport au DDT : 7297 fois + »

28 « La DL/50 (Dose Létale dune substance qui engendre la mort de 50 % des animaux exposés au produit) était de ng/abeille pour le DDT elle nest que de 3,7 ng/abeille pour limidaclopride, soit 7297 fois moins. Plus cette dose est petite plus le produit est toxique »

29 photoPhF

30 Panique chez les garg ouilles ! photoPhF

31 Cest pourtant vrai …

32 « La seule vraie solution : la rotation des cultures » La mesure prioritaire, qui semble réellement porter ses fruits en Suisse, bien avant de penser à intoxiquer lensemble des milieux, reste une réelle rotation des cultures qui, en cassant le cycle annuel et en supprimant le support de ponte des chrysomèles, réduira ou anéantira leurs populations. Les systèmes de monoculture sont aujourdhui maintenus grâce aux aides publiques ainsi quaux énormes masses dengrais et de pesticides. La rotation des cultures est un système ancestral très utilisé aujourdhui par lagriculture biologique paysanne. La rotation permet de plus une régénération des sols, trop souvent épuisés par les cultures intensives. » Copie/suite du site précédent :

33 photoPhF

34 . « Remplacer le maïs par des légumineuses permettrait à lagriculture française de produire plus de protéines, alors quelle en manque notablement. Dautre part, le maïs est une culture très gourmande en eau, et le fait de changer quelques années ne serait que bénéfique pour les nappes phréatiques ». photoPhF Source / auteur : Rebellyon info 30 septembre 2008 Rebellyon info

35 photoPhF

36 photoAF/PhF

37 photoPhF Virgile.

38 PhF Voir le document LPO : Pesticides-et-Biodiversite/


Télécharger ppt "XVIIIème Congrès National de l Apiculture Française Poitiers Samedi 30 octobre 2010. Dr BONMATIN : Interactions entre pesticides et abeilles : les risques."

Présentations similaires


Annonces Google