La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Les gangs et les armes à feu pour les intervenants montréalais Coalition pour le contrôle des armes.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Les gangs et les armes à feu pour les intervenants montréalais Coalition pour le contrôle des armes."— Transcription de la présentation:

1 1 Les gangs et les armes à feu pour les intervenants montréalais Coalition pour le contrôle des armes

2 2 2 Les gangs de jeunes Le SPVM les décrit: un regroupement plus ou moins structuré d'adolescents ou de jeunes adultes qui privilégie la force de l'intimidation du groupe et la violence pour accomplir des actes criminels, dans le but d'obtenir pouvoir et reconnais- sance et/ou de contrôler des sphères d'activités lucratives. Il ny a pas de définitions communes sur les gangs, les membres de gang et les activités des gangs.

3 3 3 Gangs de jeunes Elles ne sont pas toutes criminelles Elles ne sont pas toutes des gangs de rues Différents degrés de formalité Les jeunes peuvent entrer et sortir de du spectre dactivités des gangs Les individus en périphérie peuvent faciliter lactivité des gangs activement ou passivement

4 4 4 SPVM portrait des gangs 20 gangs de rues principales Deux groupes distincts (rouge et bleu) membres 30 gangs émergents Recrus de tous les âges: 20% ans, 60% 17-28, 20% Diversité ethnique, géographique, socio-économique, etc.

5 5 5 SPVM portrait des gangs Objectif est gain financier Cherche opportunité de gagner du territoire Activités inclues trafic des drogues et des armes, vols, prostitution, etc. Appartenir à une gang de rue est attirant pour certains jeunes vulnérable. Le gang répond aux besoins.

6 6 6 Les gangs de Montréal et les armes à feu En 2006, 3% de tous les crimes étaient reliés aux activités des gangs En 2007, 170 armes à feu étaient saisies par lunité des gangs. Les armes récupérées incluaient: carabines, fusils, pistolets, revolvers, armes semi-automatiques, etc.

7 7 7 Jeunes, gangs et crimes par armes à feu Plus de crimes sont reliés aux gangs Les crimes commis par des jeunes ont augmentés Plus de jeunes utilisent des armes lors de voies de fait, vols et homicides Les jeunes violent victimisent dautres jeunes ou leurs connaissances.

8 8 8 Jeunes, gangs et crimes par armes à feu Les gangs augmentent le sentiment d insécurité Les conséquences des activités des gangs sont vastes. Par exemple, réglages de compte et tueries de victimes innocentes.

9 9 9 Jeunes de Montréal et les armes à feu Étude de 2006 détudiants du secondaire ans: 2.2% des étudiants disent avoir apporté une ARME A FEU à leur école 4.7% disent avoir préalablement menacé quelquun avec une ARME A FEU 23.6% disent avoir un ami qui porte une arme à lécole

10 10 Jeunes de Montréal et les armes à feu Étude de décrocheurs du secondaire ans: 38% disent pouvoir acheter une arme à feu en une journée 12% disent pouvoir le faire en 1 heure 1/3 disent un ami ou une connaissance pourrait leur vendre un fusil

11 11 Jeunes de Montréal et les armes à feu Étude de décrocheurs du secondaire ans: 1/5 disent quils pourraient acheter un fusil «dans la rue» 5% disent quils pourraient en acheter un légalement même si la loi interdit la vente aux mineurs.

12 12 Utilisation des armes à feu par les membres de gangs Protection, pour éviter les menaces «Se montrer», avoir du pouvoir et/ou augmenter son statut Intimidation Commission de crimes (non-fréquent) Violence sur des pairs criminels, policiers, public (rare)

13 13 Aperçu des statistiques Les jeunes qui commettent des crimes violents sont plus à risque dutiliser une arme à feu que les adultes 2.8% des jeunes utilisent une arme à feu pour commettre un crime En 2006, 3% de tous les crimes commis à Montréal étaient reliés aux activités criminelles des gangs

14 14 Armes à feu et culture des gangs Certains portent une arme pour se défendre, parce qu'ils ont peur. D'autres croient que la meilleure défense, c'est l'attaque. Intervenant communautaire de Montréal The status of a member is directly linked to his capacity to subject to violence and to be subjected to it- Chantale Fredette, Centre jeunesse de Montréal

15 15 Armes à feu et culture des gangs Les armes nont pas seulement une utilité (commettre un crime) Symbolisent: statut social, valeur personnelle, pouvoir personnel, etc. Les jeunes qui ont été témoins des fusillades et du décès de proches sont plus à risque de percevoir la violence des armes comme une des options possibles pour résoudre un conflit.

16 16 La létalité des armes à feu Laccès aux armes à feu augmente les risques que des petites disputes et confrontations deviennent graves. «Lorsquon demande «Pourquoi tu as tué le gars?» Cest «Il mest rentré dedans», «Il a regardé ma blonde de la mauvaise façon». Ce nest pas comme si ils se promènent pour faire des «drive-by shootings». Cest des chicanes, des chicanes stupides à propos de choses stupides»- Membre de gang dans le New York Times

17 17 La Loi sur les armes à feu Tous les propriétaires darmes à feu doivent avoir un permis plus de 18 ans sauf pour les permis pour mineurs. vérification des antécédents références renouvelable aux 5 ans Toutes les armes doivent être enregistrées Toutes les armes doivent être entreposées de façon sécuritaire

18 18 La Loi sur les armes à feu Tous les propriétaires darmes de poing doivent avoir un permis 18 ans et plus Doivent démontré appartenance à un club de tir à la cible, être collectionneur ou dans de rares cas pour la protection Toutes les armes de poing doivent être enregistrées Toutes les armes de poing doivent être entreposées de façon sécuritaire Toutes les armes de poing exigent un permis de transport

19 19 Où prennent-ils leurs armes? La majorité des armes récupérées sur les lieux de crime ne sont pas retracées, Montréal na pas divulgué de données A Toronto: Armes de poings (40%) la plupart (70%) de contrebande, mais aussi vols et ventes illégales Armes longues de sources canadiennes (35%) Repliques, fusils à air comprimés de sources canadiennes (25%)

20 20 Où prennent-ils leurs armes? Pratique courante pour le membres de louer une arme pour une période de temps spécifique. Certains membres de gang sont impliqués dans le vol et la revente darmes. Les répliques darmes sont régulièrement saisies chez les membres de gangs. LInternet est un outil utilisé pour la vente darmes illicites.

21 21 Source des armes à feu utilisées lors de crimes Peu de données disponibles sur la source des armes à feu Armes légales mal-utilisées par leurs propriétaires – plus souvent le cas lors dhomicide conjugaux, suicide et accidents Le tueur du Collège Dawson était un propriétaire légal et membre dun club de tir. Un jeune propriétaire légal a tué une victime innocente qui marchait à la maison au centre- ville de Toronto en janvier 2008.

22 22 Source des armes à feu utilisées lors de crimes Armes légales qui passent sur le marché noir après avoir été volées ou vendues illégalement. Mal entreposées et volées ou vendues illégallement jusquà 3,000 armes à feu volées chaques années au Canada

23 23 Source des armes à feu utilisées lors de crimes Les armes de contrebande venant des États-Unis, qui proviennent souvent de vols, dachats illégaux et des expositions darmes à feu. Environ 50% des armes de poing récupérées sur les lieux de crime En 2006, le projet XX du service de police de Toronto qui ciblait un gang de rue du nord de Toronto a révélé plusieus cas darmes à feu provenant des États-Unis.


Télécharger ppt "1 Les gangs et les armes à feu pour les intervenants montréalais Coalition pour le contrôle des armes."

Présentations similaires


Annonces Google