La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Sondage sur les soins de santé au Canada 2005 Sondage sur les soins de santé au Canada 2005.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Sondage sur les soins de santé au Canada 2005 Sondage sur les soins de santé au Canada 2005."— Transcription de la présentation:

1 Sondage sur les soins de santé au Canada 2005 Sondage sur les soins de santé au Canada 2005

2 2 Partenaires SSSC Association Canadienne des Institutions de Santé Universitaires Association Canadienne des Institutions de Santé Universitaires Collège canadien des directeurs de services de santé Collège canadien des directeurs de services de santé Association canadienne des soins de santé Association canadienne des soins de santé Association canadienne de soins et services à domicile Association canadienne de soins et services à domicile Association Médicale Canadienne Association Médicale Canadienne Association des infirmières et infirmiers du Canada Association des infirmières et infirmiers du Canada Association des pharmaciens du Canada Association des pharmaciens du Canada Association canadienne de santé publique Association canadienne de santé publique Coalition canadienne des organismes bénévoles en santé Coalition canadienne des organismes bénévoles en santé Merck Frosst Canada Ltée. Merck Frosst Canada Ltée. POLLARA POLLARA Rogers Media Rogers Media

3 3 Table des matières Méthodologie4 Détails:5 Vue d'ensemble du système de soins de santé6 La santé et bien-être13 Qualité et sécurité dans le système des soins de santé24 Pharmaceutiques et Pharmaciens45 Rôle de lassurance publique versus celui de lassurance privée 57 Transformer le système de soins de santé / Innovation89 Assurer la responsabilisation112 Expérience versus perceptions, et comportement114

4 4 Méthodologie Les résultats de létude reposent sur des entrevues téléphoniques menées auprès déchantillons nationaux représentatifs de la population canadienne, des gestionnaires, des infirmières et infirmiers, des pharmaciens et pharmaciennes et des médecins. Les entrevues téléphoniques ont été menées entre le 17 août et le 2 septembre Groupes Taille déchantillonMarge derreur Grand public1, % Médecins % Pharmaciens % Infirmiers(ères) % Gestionnaires % Les questionnaires ont été élaborés par POLLARA en étroite collaboration avec les partenaires du SSSC.

5 5 Résultats

6 6 Vue d'ensemble du système de soins de santé

7 7 Lenjeu le plus important auquel le Canada doit faire face : suivi Q:Selon vous, quel est lenjeu le plus important auquel le Canada doit faire face présentement? % Important Source: Perspectives Canada 3% Éducation et chômage 2% Taxes 24% Soins de santé 14% Préocup. avec politiciens 5% Économie et Déficit/Dépenses du gouv.

8 8 Très préoccupé(e): suivi Q:Diriez-vous que vous êtes très préoccupé, assez préoccupé, assez peu préoccupé ou très peu préoccupé par les enjeux suivants? Commençons par : % très préoccupé(e) 64% Soins de santé 24% Sécurité du Canada 28% Criminalité 22% Frontière du Cda&ÉU 61% Politiciens 49% Environnement 41% Taxation provinciale 44% Taxation fédérale 47% Éducation 35% Conflits commerciaux avec É-U et ressources nat. Source: Perspectives Canada

9 9 Confiance globale envers le système canadien de la santé Cinquante pour cent des Canadiens et Canadiennes indiquent que leur confiance dans le système est à la baisse. Ce taux est encore plus élevé chez les femmes et chez les personnes âgées de 35 à 55 ans (cette appréhension commune aux répondants d'âge mûr se retrouve dans plusieurs sections du sondage). Le pourcentage des répondants indiquant une confiance à la baisse varie selon la région géographique, étant le plus faible (41 %) dans les provinces de l'Atlantique et le plus élevé (58 %) dans l'ensemble du Manitoba et de la Saskatchewan. Seulement 5 % des Canadiens et Canadiennes affirment avoir une confiance à la hausse dans le système de santé.

10 10 Suivi de la confiance envers le système canadien de la santé Q:En général, diriez-vous que votre confiance dans le système canadien de la santé est en hausse, en baisse ou qu'elle demeure la même? Base: Grand public Printemps 2004 Automne 2004 Printemps 2005 Août/Sept Source: SSSC 2005

11 11 Confiance des Canadiens dans le système de santé : Démographiques - Août/Sept Q:En général, diriez-vous que votre confiance dans le système canadien de la santé est en hausse, en baisse ou qu'elle demeure la même? Base: Grand public Source: SSSC 2005

12 12 Confiance des Canadiens dans le système de santé : Démographiques - Août/Sept Q:En général, diriez-vous que votre confiance dans le système canadien de la santé est en hausse, en baisse ou qu'elle demeure la même? Base: Grand public Source: SSSC 2005 Total <25 000$ $ $ $ $ $ $ > $ Avez été opéré Avez été hospitalisé Êtes allé à la salle durgence dun hôpital Êtes allé à une clinique de consultation sans rendez-vous Êtes allé voir votre médecin de famille

13 13 La santé et bien-être

14 14 Mesures de santé publique Le public considère que les facteurs de comportements, comme les habitudes alimentaires et le degré de stress, ont une grande influence sur la santé des Canadiens et Canadiennes et que des facteurs comme la constitution génétique, le niveau de scolarité et le revenu ont une influence moins importante. Les Canadiens et Canadiennes affichent un appui marqué à des mesures d'amélioration de la santé et de prévention des maladies et des blessures, comme les programmes d'éducation physique et d'alimentation saine dans les écoles, ainsi que les programmes de barrages policiers. À une question au sujet des taxes comme mesure de santé publique destinée à réduire la consommation, 41 % des répondants étaient d'avis que les taxes sur les cigarettes étaient trop faibles, mais seulement 18 % étaient d'avis que les taxes sur l'alcool étaient trop faibles. Pour ce qui est des taxes sur l'essence, 85 % des répondants les jugent trop élevées.

15 15 Mesures de santé publique Les Canadiens et Canadiennes appuient fermement l'idée d'une stratégie nationale d'immunisation – 64 % des répondants ont indiqué qu'il est très important d'assurer la sécurité des stocks canadiens de vaccins pour les Canadiens et Canadiennes, de même que d'améliorer l'accès opportun à des programmes d'immunisation. La maîtrise du prix des vaccins a été jugée importante, tout comme le fait de veiller à ce que les normes gouvernementales et tarifaires encouragent la recherche sur les vaccins. Soixante-sept pour cent des Canadiens et Canadiennes sont d'avis que le gouvernement devrait subventionner des produits comme les timbres à la nicotine, pour aider les fumeurs à cesser de fumer. Le groupe d'âge qui partage cet avis en plus forte proportion est celui des ans (80 %). La proportion chute à 59 % chez les 65 ans et plus.

16 16 Facteurs ayant un impact sur la santé des Canadiens Q: Je vais vous lire une liste de choses qui pourraient être ou ne pas être des facteurs importants ayant un impact sur la santé des Canadiens. Veuillez me dire comment vous évalueriez cet impact. Veuillez utiliser une échelle de 7 points où 1 signifie pas dimpact du tout et 7, un très grand impact sur la santé. (SSSC 2005) Base: Grand public Les habitudes alimentaires dune personne Le niveau de stress dans la vie dune personne Laccès à des services de soins de santé de qualité La qualité de lair que nous respirons La constitution génétique que vous avez héritée de vos parents Le niveau de scolarité dune personne Le niveau de revenus dune personne Moyenne Max=

17 17 Facteurs ayant un impact sur la santé des Canadiens Q: Je vais vous lire une liste de choses qui pourraient être ou ne pas être des facteurs importants ayant un impact sur la santé des Canadiens. Veuillez me dire comment vous évalueriez cet impact. Veuillez utiliser une échelle de 7 points où 1 signifie pas dimpact du tout et 7, un très grand impact sur la santé. (SSSC 2005 & Enquête de lInitiative sur la santé de la population canadienne (ISPC) sur lopinion publique ) Base: Grand public % qui disent grand/très grand impact (6 ou 7 dans 7) SSSC 2005 ISPC 2003 Les habitudes alimentaires dune personne 65%72% Le niveau de stress dans la vie dune personne 59%68% La qualité de lair que nous respirons 55%64% La constitution génétique que vous avez héritée de vos parents 42%44% Le niveau de scolarité dune personne28%33% Le niveau de revenus dune personne25%33%

18 18 Importance des mesures pour améliorer la santé et prévenir les maladies et les blessures Très important (9,10) Assez important (7,8) Neutre (5,6) Pas très important (3,4) Pas du tout important (1,2) Ne sait pas/ refus Q: Selon vous, à quel point est-il important dencourager les Canadiens à améliorer et à maintenir leur propre bien-être et à prendre des mesures pour protéger leur santé par lintermédiaire des programmes suivants? Utilisez une échelle de 1 à 10 où 1 signifie pas du tout important et 10 très important. Des programmes déducation physique dans les écoles Des programmes de bonne alimentation dans les écoles Des programmes de barrages de police pour vérifier le taux dalcoolémie du conducteur Des programmes daccès dans la communauté (par ex., des centres de santé communautaires) De linformation publique sur les besoins alimentaires Des amendes pour avoir roulé sans casque de vélo ou ceinture de sécurité

19 19 L'opinion du public sur les taxes comme mesures d'intérêt public saines. Lessence Les boissons alcoolisées Les cigarettes et autres produits du tabac Q:Pensez à la façon dont les taxes pourraient encourager une réduction de lusage de certains produits… selon vous, est-ce que les taxes sur les produits suivants sont trop élevées, trop faibles ou juste bien? Base: Grand public

20 20 Opinion du public envers les taxes de produits du tabac Q:Pensez à la façon dont les taxes pourraient encourager une réduction de lusage de certains produits… selon vous, est-ce que les taxes sur les produits suivants sont trop élevées, trop faibles ou juste bien? - Les cigarettes et autres produits du tabac. Base : Grand public Source: SSSC 2005

21 21 Opinion du public envers les taxes de boissons alcoolisées Q:Pensez à la façon dont les taxes pourraient encourager une réduction de lusage de certains produits… selon vous, est-ce que les taxes sur les produits suivants sont trop élevées, trop faibles ou juste bien? - Les boissons alcoolisées Base : Grand public Source: SSSC 2005

22 22 Opinion du public envers les taxes dessence Q:Pensez à la façon dont les taxes pourraient encourager une réduction de lusage de certains produits… selon vous, est-ce que les taxes sur les produits suivants sont trop élevées, trop faibles ou juste bien? - L'essence Base : Grand public Source: SSSC 2005

23 23 Le gouvernement subventionne des produits et programmes comme les timbres à la nicotine Q: Pensez-vous que le gouvernement devrait subventionner des produits comme les timbres à la nicotine pour aider les gens à arrêter de fumer et dautres programmes et produits semblables? Base : Grand public

24 24 Stratégie nationale dimmunisation Q: Les gouvernements fédéral et provinciaux travaillent ensemble sur un stratégie nationale dimmunisation afin que les Canadiens aient accès aux tout derniers vaccins. Dans une échelle de 1 à 10, ou 1 signifie pas du tout important et 10, très important, dans quelle mesure chacun des points suivants est-il important : (LIRE EN ALTERNANT) Base: Grand public Assurer la sécurité de lapprovisionnement canadien en vaccins pour les Canadiens Le contrôle des prix des vaccins Un meilleur accès aux programmes opportuns dimmunisation Assurer que les systèmes de réglementation et de prix encouragent les compagnies à faire de la recherche sur les vaccins Très important (9,10) Assez important (7,8) Neutre (5,6) Pas très important (3,4) Pas du tout important (1,2) NSP/refus

25 25 Qualité et sécurité dans le système des soins de santé

26 26 Délais d'attente Dans tous les groupes de répondants, sauf celui des gestionnaires, la majorité des répondants sont d'avis que les délais d'attente pour les interventions chirurgicales non urgentes sont devenus plus longs depuis deux ans – public 66 %, médecins 58 %, pharmaciens 58%, infirmières 64 %. Seulement 43 % des gestionnaires étaient de cet avis. Peu de répondants sont d'avis que les délais d'attente ont raccourci – le minimum étant de 3 % (chez le public) et le maximum, de 17 % (chez les gestionnaires). Plus de femmes (71 %) que d'hommes (61 %) ont répondu que les délais d'attente sont devenus plus longs.

27 27 Délais d'attente Coup d'œil sur la perception des délais d'attente moyens pour des interventions spécifiques : pour les biopsies du sein, le public prévoit des attentes plus longues que ne le font les professionnels de la santé – 59 % du public, 45 % des médecins et 32 % des gestionnaires s'attendent à un délai de trois semaines ou plus. Pour l'attente à la salle d'urgence, 70 % du public prévoit des attentes de deux heures ou plus, tandis que seulement 42 % des infirmières s'attendent à la même chose. Par contraste, le public est plus optimiste que les professionnels de la santé en ce qui concerne les délais d'attente pour les remplacements de la hanche – 58 % du public s'attend à un délai de six mois ou plus, comparativement à 77 % des médecins et à 69 % des gestionnaires.

28 28 Sécurité dans les hôpitaux Parmi le public, 59 % des répondants sont d'avis que les patients traités dans un hôpital canadien sont soit susceptibles, soit très susceptibles de faire l'objet d'une erreur médicale grave. Ce taux est de 39 % chez les médecins, de 51 % chez les pharmaciens, de 62 % chez les infirmières et de 57 % chez les gestionnaires. Davantage de femmes (66 %) que d'hommes (51 %) sont de cet avis.

29 29 État de préparation aux situations d'urgence Peu de répondants (6 %) sont d'avis que le système de santé canadien serait « très bien préparé » à une situation d'urgence publique, comme une épidémie de SRAS. Plusieurs pensent qu'il ne serait pas prêt : 44 % du public, 47 % des médecins, 34 % des pharmaciens, 33 % des infirmières et 30 % des gestionnaires. Les prestateurs de soins de santé sont préoccupés par le retour d'une situation comme lépidémie de SRAS : médecins 81 %, infirmières 85 %, pharmaciens 60 %, gestionnaires 91 %. Les gestionnaires et les infirmières se disent « très préoccupés » dans des proportions respectives de 40 % et de 37 %.

30 30 Perception quant au délais dattente pour les biopsies des seins Q:Pensez à une personne qui présente les symptômes suivants. Une femme de 50 ans avec une bosse au sein qui exige une biopsie. En moyenne, combien de temps, selon vous, une patiente comme celle-là va-t-elle attendre, en général, entre le moment où le médecin recommande lexamen une première fois et le moment où lexamen aura lieu? (SSSC 2005 et Programme international du Fonds du Commonwealth sur la pratique et les politiques de santé 2003 – Modifié) Grand Public Médecins Gestionnaires % qui disent trois semaines ou plus 59% 45% 32%

31 31 Perception quant au délais dattente pour les biopsies des seins % qui disent trois semaines ou plus 59% 57% 60% 56% 68% 55% 60% Q:Pensez à une personne qui présente les symptômes suivants. Une femme de 50 ans avec une bosse au sein qui exige une biopsie. En moyenne, combien de temps, selon vous, une patiente comme celle-là va-t-elle attendre, en général, entre le moment où le médecin recommande lexamen une première fois et le moment où lexamen aura lieu? (SSSC 2005 et Programme international du Fonds du Commonwealth sur la pratique et les politiques de santé 2003 – Modifié) Base : Grand public

32 32 Perception quant au délais dattente pour les remplacements des hanches Q:Pensez à une personne qui présente les symptômes suivants. Un homme de 65 ans qui a besoin dun remplacement courant de la hanche. En moyenne, combien de temps, selon vous, un patient comme celui-là va-t-il attendre, en général, entre le moment où le médecin recommande le traitement une première fois et le moment où il recevra le traitement (SSSC 2005 et Programme international du Fonds du Commonwealth sur la pratique et les politiques de santé 2003 – Modifié) % qui disent six mois ou plus 58% 77% 69% Grand Public Médecins Gestionnaires

33 33 Perception quant au délais dattente pour les remplacements des hanches Q:Pensez à une personne qui présente les symptômes suivants. Un homme de 65 ans qui a besoin dun remplacement courant de la hanche. En moyenne, combien de temps, selon vous, un patient comme celui-là va-t-il attendre, en général, entre le moment où le médecin recommande le traitement une première fois et le moment où il recevra le traitement (SSSC 2005 et Programme international du Fonds du Commonwealth sur la pratique et les politiques de santé 2003 – Modifié) Base: Grand Public % qui disent six mois ou plus 58% 55% 54% 70% 59% 77%

34 34 Perception quant au délais dattente pour... Une femme de 50 ans avec une bosse au sein qui exige une biopsie Programme international du Fonds du Commonwealth sur la pratique et les politiques de santé 2003 Soins de santé au Canada – Août/Sept % de patients qui ont dû attendre AUSNZGBRUSCANPop. gén. Méde- cins Gestion- naires Moins de 3 semaines 74%48%73%93%70%33%52%53% 3 semaines ou plus15%44%20%2%21%59%45%32% Un homme de 65 ans qui a besoin dun remplacement courant de la hanche Moins de 6 mois54%25%15%92%43%36%18%23% 6 mois ou plus39%65%81%1%50%58%77%69%

35 35 Perception quant au délais dattente dans la salle durgence Q:Selon vous, combien de temps en moyenne les personnes attendent-elles avant dêtre examinées dans la salle durgence de lhôpital? (SSSC 2005 et Programme international du Fonds du Commonwealth sur la pratique et les politiques de santé 2003 – Modifié) Grand Public Médecins Infirmiers(ères) Gestionnaires % qui disent deux heures ou plus 70% 63% 42% 50%

36 36 Perceptions of Emergency Room Waiting Times Q:Selon vous, combien de temps en moyenne les personnes attendent-elles avant dêtre examinées dans la salle durgence de lhôpital? (SSSC 2005 et Programme international du Fonds du Commonwealth sur la pratique et les politiques de santé 2003 – Modifié) Base: Grand Public % qui disent deux heures ou plus 70% 66% 78% 73% 60% 64%

37 37 Perception quant au délais dattente dans la salle durgence Programme international du Fonds du Commonwealth sur la pratique et les politiques de santé 2003 Soins de santé au Canada – Août/Sept AUSNZGBRÉ.U.CAN Pop. gén. Méde- cins Infirmiers (ères) Gestion- naires % de patients qui ont attendu deux heures ou plus 23%17%58%39%46%70%63%42%50% Q:Selon vous, combien de temps en moyenne les personnes attendent-elles avant dêtre examinées dans la salle durgence de lhôpital? (SSSC 2005 et Programme international du Fonds du Commonwealth sur la pratique et les politiques de santé 2003 – Modifié)

38 38 Perception quant au délais dattente pour les opérations non urgentes au cours des 2 dernières années Q:Pensez-vous quau cours des 2 dernières années les délais dattente pour les opérations chirurgicales non urgentes sont devenus plus longs ou plus courts ou quils nont pas changé? Grand Public Médecins Pharmaciens Infirmiers(ères) Gestionnaires

39 39 Perception quant au délais dattente pour les opérations non urgentes au cours des 2 dernières années Q:Pensez-vous quau cours des 2 dernières années les délais dattente pour les opérations chirurgicales non urgentes sont devenus plus longs ou plus courts ou quils nont pas changé? Base : Grand public Source: SSSC 2005

40 40 Perception quant au délais dattente pour les opérations non urgentes au cours des 2 dernières années Programme international du Fonds du Commonwealth sur la pratique et les politiques de santé 2003 Soins de santé au Canada – Août/Sept AUSNZGBRÉ.U.CAN Pop. gén. Méde- cins Phar- maciens Infirmiers (ères) Gestion- naires Devenus plus longs 11%18%8%27%44%66%58% 64%43% Devenus plus courts 21%29%86%14%9%3%6% 3%17% Q:Pensez-vous quau cours des 2 dernières années les délais dattente pour les opérations chirurgicales non urgentes sont devenus plus longs ou plus courts ou quils nont pas changé? (SSSC 2005 et Programme international du Fonds du Commonwealth sur la pratique et les politiques de santé 2003 – Modifié)

41 41 Probabilité derreurs médicales graves Q:Selon vous, à quel point une personne est-elle susceptible de faire lobjet dune erreur médicale grave pendant quelle est soignée dans un hôpital canadien? Diriez-vous pas du tout susceptible, assez peu susceptible, assez susceptible ou très susceptible? Grand Public Médecins Pharmaciens Infirmiers(ères) Gestionnaires Total Susceptible 59% 39% 51% 62% 57%

42 42 Probabilité derreurs médicales graves Q:Selon vous, à quel point une personne est-elle susceptible de faire lobjet dune erreur médicale grave pendant quelle est soignée dans un hôpital canadien? Diriez-vous pas du tout susceptible, assez peu susceptible, assez susceptible ou très susceptible? Base : Grand public Total Susceptible 59% 68% 54% 62% 63% 52% 54% 51% 66% 51% 53% 54% 60% 67% 61%

43 43 État de préparation pour les dangers publics exceptionnels Q: Si nous connaissions une pandémie ou un danger public exceptionnel, comme lépidémie de SRAS par exemple, dans quelle mesure le système canadien de santé public serait-il préparé à y faire face, selon vous? Serait-il très préparé, assez préparé, assez peu préparé; très peu préparé? Grand Public Médecins Pharmaciens Infirmiers(ères) Gestionnaires Total Peu Préparé 44% 47% 34% 33% 30%

44 44 Inquiétudes quant à une autre épidémie de SRAS Q: Dans quelle mesure êtes-vous préoccupé(e) par la possibilité que ce type de situation se répète? Êtes vous très préoccupé(e), plutôt préoccupé(e), pas très préoccupé(e), pas du tout préoccupé(e)? Médecins Pharmaciens Infirmiers(ères) Gestionnaires Total Préoccupé(e) 81% 60% 85% 91%

45 45 Pharmaciens et Pharmaceutiques

46 46 Produits pharmaceutiques et pharmaciens Les pharmaciens font face à plusieurs enjeux : le rôle des pharmaciens dans les équipes de soins primaires et le remboursement des services autres que la préparation des médicaments sont deux priorités de la profession. Les répondants (77 % du public, 95 % des pharmaciens, 77 % des infirmières et 88 % des gestionnaires) sont généralement d'avis que les pharmaciens devraient avoir accès aux résultats dexamen de laboratoire et aux diagnostics des patients afin de pouvoir vérifier si le médicament prescrit est le plus approprié et le plus efficace. Seulement 45 % des médecins partagent cet avis.

47 47 Produits pharmaceutiques et pharmaciens Les répondants sont d'avis que tous les Canadiens et Canadiennes devraient avoir accès à tous les médicaments nécessaires – 92 % sont d'avis que les assurances- médicaments gouvernementales devraient couvrir tout médicament que le malade et son médecin considèrent comme le traitement le plus efficace et 87 % croient que si une province rembourse un médicament, il faudrait que les autres provinces le remboursent automatiquement aussi. Parmi les répondants, 84 % sont d'avis que les gouvernements devraient veiller à l'établissement d'un plafond pour les sommes que les citoyens pourraient devoir débourser personnellement pour le coût des médicaments. Quatre-vingts pour cent sont d'avis que, en général, les patients prennent trop de médicaments, mais 71 % croient aussi que plusieurs malades qui devraient prendre des médicaments régulièrement ne le font pas.

48 48 Produits pharmaceutiques et pharmaciens Soixante-dix-sept pour cent sont d'avis que les prix des produits pharmaceutiques au Canada devraient être concurrentiels par rapport à ceux du reste du monde pour attirer les investissements en recherche et mise au point au Canada. Environ les deux tiers des médecins sont d'avis que les restrictions aux listes de médicaments nuisent à leur capacité de prodiguer les soins médicaux nécessaires et plus de 80 % prennent en considération la protection d'assurance dont bénéficient leurs patients au moment de choisir le médicament à prescrire.

49 49 Les enjeux auquels la profession de pharmacien doit faire face Très important (9,10) Assez important (7,8) Modérément important (5,6) Assez peu important (3,4) Pas important du tout (1,2) Ne sait pas/ refus Les rôles des pharmaciens au sein des équipes de soins de santé primaires Les besoins de formation continue Le remboursement des services autres que les ordonnances Les conditions de travail Lapprovisionnement et la distribution des pharmacies et des pharmaciens Les droits de prescrire pour les pharmaciens La délivrance de titres et certificats aux techniciens en pharmacie Les pharmaciens formés à linternational qui pratiquent au Canada Moyenne Max=10 8,5 8,4 8,0 7,5 7,3 6,8 6,4 Q: Dans une échelle de 1 à 10, où 10 signifie très important et 1, pas du tout important, quelle est limportance de chacune des questions suivantes pour la profession de pharmacien? (LISEZ EN ALTERNANT) Base : Pharmaciens

50 50 Les pharmaciens aient accès aux résultats dexamen de laboratoire et aux diagnostics des personnes Q: Êtes-vous tout à fait daccord, plutôt daccord, plutôt en désaccord ou tout à fait en désaccord pour que les pharmaciens aient accès aux résultats dexamen de laboratoire et aux diagnostics des personnes afin de pouvoir vérifier que le médicament prescrit est le plus approprié et le plus efficace pour elle? Total en accord 77% 45% 95% 77% 88% Grand Public Médecins Pharmaciens Infirmiers(ères) Gestionnaires Tout à fait daccord Plutôt Daccord Plutôt en désaccord Tout à fait en désaccord NSP/ref.

51 51 Pharmaceutiques Q: Je vais vous lire des énoncés et je voudrais que vous me disiez si vous êtes tout à fait daccord, plutôt daccord, plutôt en désaccord ou tout à fait en désaccord avec chacun (LISEZ EN ALTERNANT) Base : Grand public Les assurances-médicaments gouverne- mentales devraient couvrir tout médicament que le malade et son médecin considèrent comme le traitement le plus efficace Si une province rembourse un médicament, il faudrait que les autres provinces le remboursent automatiquement aussi Les gouvernements devraient sassurer quil y a un plafond pour les sommes que les personnes pourraient devoir débourser personnellement pour le coût des médicaments En général, les patients prennent trop de médicaments Il faut que les prix des produits pharma- ceutiques au Canada soient compétitifs avec ceux du reste du monde pour attirer des fonds pour la recherche et le dévelop. au Canada Plusieurs malades qui devraient prendre des médicaments régulièrement ne le font pas Le système canadien dapprobation des médicaments est plus rapide que ceux dans dautres pays Total en accord 92% 87% 84% 80% 77% 71% 43% Tout à fait daccord Plutôt daccord Plutôt en désaccord Tout à fait en désaccord NSP

52 52 Accord – Plusieurs malades qui devraient prendre des médicaments régulièrement ne le font pas Q: Je vais vous lire des énoncés et je voudrais que vous me disiez si vous êtes tout à fait daccord, plutôt daccord, plutôt en désaccord ou tout à fait en désaccord avec chacun. A) Plusieurs malades qui devraient prendre des médicaments régulièrement ne le font pas Total en accord 71% 85% 88% 82% 80% Grand Public Médecins Pharmaciens Infirmiers(ères) Gestionnaires Tout à fait daccord Plutôt daccord Plutôt en désaccord Tout à fait en désaccord NSP

53 53 Accord – Le système canadien dapprobation des médicaments est plus rapide que ceux dans dautres pays Q: Je vais vous lire des énoncés et je voudrais que vous me disiez si vous êtes tout à fait daccord, plutôt daccord, plutôt en désaccord ou tout à fait en désaccord avec chacun. B) Le système canadien dapprobation des médicaments est plus rapide que ceux dans dautres pays. Total en accord 43% 27% 36% 28% 21% Grand Public Médecins Pharmaciens Infirmiers(ères) Gestionnaires Tout à fait daccord Plutôt daccord Plutôt en désaccord Tout à fait en désaccord NSP

54 54 Accord – Il faut que les prix des produits pharmaceutiques au Canada soient compétitifs … Q: Je vais vous lire des énoncés et je voudrais que vous me disiez si vous êtes tout à fait daccord, plutôt daccord, plutôt en désaccord ou tout à fait en désaccord avec chacun. C) Il faut que les prix des produits pharmaceutiques au Canada soient compétitifs avec ceux du reste du monde pour attirer des fonds pour la recherche et le développement au Canada Total en accord 77% 75% 69% 80% 56% Grand Public Médecins Pharmaciens Infirmiers(ères) Gestionnaires Tout à fait daccord Plutôt daccord Plutôt en désaccord Tout à fait en désaccord NSP

55 55 Accord – Les assur-médicaments gouv. devraient couvrir tout médicament que le malade et son médecin considèrent … Q: Je vais vous lire des énoncés et je voudrais que vous me disiez si vous êtes tout à fait daccord, plutôt daccord, plutôt en désaccord ou tout à fait en désaccord avec chacun. D) Les assurances-médicaments gouvernementales devraient couvrir tout médicament que le malade et son médecin considèrent comme le traitement le plus efficace. Total en accord 92% 81% 64% 90% 62% Grand Public Médecins Pharmaciens Infirmiers(ères) Gestionnaires Tout à fait daccord Plutôt daccord Plutôt en désaccord Tout à fait en désaccord NSP

56 56 Accord – Les effets des assurance- médicaments Q: (MÉDECINS SEULEMENT) Je vais vous lire plusieurs énoncés et je voudrais que vous me disiez si vous êtes tout à fait daccord, plutôt daccord, plutôt en désaccord ou tout à fait en désaccord avec chacun. (LISEZ EN ALTERNANT) Total en accord 84% 63% Quand je prescris un médicament, je me demande si la personne a une assurance-médicaments privée ou si elle est capable de payer des médicaments qui ne sont pas couverts par le régime dassurance- médicaments Les restrictions dans la liste de lassurance-médicaments nuisent à ma capacité de donner les soins médicaux nécessaires à mes patients Tout à fait daccord Plutôt daccord Plutôt en désaccord Tout à fait en désaccord NSP

57 57 Rôle de lassurance publique versus celui de lassurance privée

58 58 Assurance privée et prestation de soins privée Parmi les répondants, 45 % avaient déjà entendu parler du jugement de la Cour Suprême sur les assurances privées pour des services de santé (55 % des hommes et 37 % des femmes) Cinquante-neuf pour cent de ceux qui en avaient entendu parler se disaient d'accord avec ce jugement (hommes 65 %, femmes 49 %). L'idée de permettre aux Canadiens et Canadiennes de payer de leur poche pour un accès plus rapide à des services de santé qui sont actuellement financés par le système public a récolté l'appui de 45 % du public, de 49 % des infirmières, de 48 % des gestionnaires, de 72 % des pharmaciens et de 73 % des médecins répondants.

59 59 Assurance privée et prestation de soins privée À la question leur demandant s'ils seraient personnellement prêts à payer de leur poche pour un accès plus rapide à des services de santé qui sont actuellement financés par le système public, 49 % du public, 60 % des infirmières, 63 % des gestionnaires, 74 % des médecins et 76 % des pharmaciens ont répondu oui. La majorité des Canadiens et Canadiennes sont d'avis que le fait de permettre l'assurance privée étendue créerait un système de santé à deux vitesses (68 %), entraînerait une pénurie de médecins dans le système public (61 %) et entraînerait une augmentation des coûts (58 %). Mais aussi qu'il diminuerait les délais d'attente (68 %), améliorerait l'accès aux soins de santé (59 %) et améliorerait la qualité des soins (60 %).

60 60 Assurance privée et prestation de soins privée Cinquante-sept pour cent des Canadiens et Canadiennes sont d'avis que le fait de permettre l'achat d'assurance privée pour les soins de santé qui sont actuellement financés par le système public aurait des répercussions nulles ou positives sur le système de santé du Canada. À ce même sujet, l'opinion varie beaucoup selon les catégories de répondants : 71 % chez les médecins, 68 % chez les pharmaciens, 46 % chez les infirmières et 43 % chez les gestionnaires. Parmi le public, 57 % des répondants appuient l'idée de permettre aux particuliers de payer de leur poche les améliorations aux services de base (par exemple, la différence pour une prothèse articulaire de meilleure qualité).

61 61 Opinion sur le droit de payer pour un accès plus rapide Q: Pensez-vous que les Canadiens devraient avoir le droit de payer de leur propre poche pour acheter un accès plus rapide à des services de santé présentement financés par le système public? Grand Public Médecins Pharmaciens Infirmiers(ères) Gestionnaires

62 62 Opinion sur le droit de payer pour un accès plus rapide Q: Pensez-vous que les Canadiens devraient avoir le droit de payer de leur propre poche pour acheter un accès plus rapide à des services de santé présentement financés par le système public? Base : Grand public

63 63 Personnellement accepterait de payer pour un accès plus rapide Q: Personnellement, accepteriez-vous de payer de votre poche pour acheter, pour vous ou votre famille, un accès plus rapide aux services de santé qui sont actuellement financés par le système public? Grand Public Médecins Pharmaciens Infirmiers(ères) Gestionnaires

64 64 Personnellement accepterait de payer pour un accès plus rapide Q: Personnellement, accepteriez-vous de payer de votre poche pour acheter, pour vous ou votre famille, un accès plus rapide aux services de santé qui sont actuellement financés par le système public? Base : Grand public

65 65 Entendu parler de la décision de la Cour suprême Q:En juin 2005, la Cour suprême a statué que le gouvernement du Québec ne pouvait pas empêcher les Québécois dacheter une assurance privée pour des services déjà couverts par les programmes publics dassurance santé. Avez-vous entendu parler de cette décision? Base : Grand public

66 66 Accord avec la décision de la Cour suprême Q: Êtes-vous tout à fait daccord, plutôt daccord, plutôt en désaccord ou tout à fait en désaccord avec cette décision? Base : Ceux qui ont entendu parler de cette décision n = 553 Tout à fait daccord Plutôt daccord Plutôt en désaccord Tout à fait en désaccord NSP

67 67 Limpact dune assurance privée pour des services de soins de santé déjà couverts par le système public Très positif Plutôt positif Nul impact Plutôt négatif Très négatif NSP/ refus Q: Selon vous, si on permettait aux Canadiens dacheter une assurance privée pour des services de soins de santé déjà couverts par le système de santé public, limpact de cette décision serait-il très positif, plutôt positif, plutôt négatif, très négatif ou nul sur : (LISEZ EN ALTERNANT) Base: Grand public Vous et votre famille Le public canadien en général Le système canadien de soins de santé Les employeurs canadiens qui fournissent une couverture en matière de soins de santé à leurs employés

68 68 Limpact dune assurance privée sur vous et votre famille Q: Selon vous, si on permettait aux Canadiens dacheter une assurance privée pour des services de soins de santé déjà couverts par le système de santé public, limpact de cette décision serait-il très positif, plutôt positif, plutôt négatif, très négatif ou nul sur : - Vous et votre famille Base : Grand public Très positif Plutôt positif Nul impact Plutôt négatif Très négatif NSP/ refus

69 69 Limpact de permettre une assurance privée sur le public canadien en général Q: Selon vous, si on permettait aux Canadiens dacheter une assurance privée pour des services de soins de santé déjà couverts par le système de santé public, limpact de cette décision serait-il très positif, plutôt positif, plutôt négatif, très négatif ou nul sur : Le public canadien en général? Grand Public Médecins Pharmaciens Infirmiers(ères) Gestionnaires Très positif Plutôt positif Nul impact Plutôt négatif Très négatif NSP/ refus Total Impact positif 47% 66% 61% 34% 39%

70 70 Limpact de permettre une assurance privée sur le système canadien de soins de santé Q:Selon vous, si on permettait aux Canadiens dacheter une assurance privée pour des services de soins de santé déjà couverts par le système de santé public, limpact de cette décision serait-il très positif, plutôt positif, plutôt négatif, très négatif ou nul sur : Le système canadien de soins de santé? Grand Public Médecins Pharmaciens Infirmiers(ères) Gestionnaires Très positif Plutôt positif Nul impact Plutôt négatif Très négatif NSP/ refus Total Impact Positif 51% 63% 61% 36% 40%

71 71 Limpact dune assurance privée pour des services de soins de santé déjà couverts par le système public Q: Êtes-vous tout à fait daccord, plutôt daccord, plutôt en désaccord ou tout à fait en désaccord pour dire quune telle décision : (LISEZ EN ALTERNANT) Base : Grand public Créerait un système à deux niveaux où les personnes capables de payer seront mieux traitées que celles qui ne sont pas capables Mènerait à une pénurie de médecins et dinfirmières dans le système public, à mesure quils partiraient travailler dans un nouveau système privé Ferait diminuer les délais dattente Améliorerait laccès aux services de soins de santé pour tout le monde Ferait augmenter les coûts des soins de santé Mènerait à une meilleure qualité dans les services de soins de santé Total en accord 68% 61% 68% 59% 58% 60% Tout à fait daccord Plutôt daccord Plutôt en désaccord Tout à fait en désaccord NSP

72 72 Une assurance privée pour les soins de santé améliorerait laccès aux services de soins de santé pour tout le monde Q: Êtes-vous tout à fait daccord, plutôt daccord, plutôt en désaccord ou tout à fait en désaccord pour dire quune telle décision : Améliorerait laccès aux services de soins de santé pour tout le monde? Total en accord 59% 68% 43% 39% Grand Public Médecins Pharmaciens Infirmiers(ères) Gestionnaires Tout à fait daccord Plutôt daccord Plutôt en désaccord Tout à fait en désaccord NSP

73 73 Une assurance privée pour les soins de santé créerait un système à deux niveaux Q: Êtes-vous tout à fait daccord, plutôt daccord, plutôt en désaccord ou tout à fait en désaccord pour dire quune telle décision : Créerait un système à deux niveaux où les personnes capables de payer seront mieux traitées que celles qui ne sont pas capables? Total en accord 68% 61% 71% 75% 71% Grand Public Médecins Pharmaciens Infirmiers(ères) Gestionnaires Tout à fait daccord Plutôt daccord Plutôt en désaccord Tout à fait en désaccord NSP

74 74 Une assurance privée pour les soins de santé ferait augmenter les coûts des soins de santé Q: Êtes-vous tout à fait daccord, plutôt daccord, plutôt en désaccord ou tout à fait en désaccord pour dire quune telle décision : Ferait augmenter les coûts des soins de santé? Total en accord 58% 45% 51% 58% 54% Grand Public Médecins Pharmaciens Infirmiers(ères) Gestionnaires Tout à fait daccord Plutôt daccord Plutôt en désaccord Tout à fait en désaccord NSP

75 75 Une assurance privée pour les soins de santé ferait diminuer les délais dattente Q: Êtes-vous tout à fait daccord, plutôt daccord, plutôt en désaccord ou tout à fait en désaccord pour dire quune telle décision : Ferait diminuer les délais dattente? Total en accord 68% 72% 86% 70% 64% Grand Public Médecins Pharmaciens Infirmiers(ères) Gestionnaires Tout à fait daccord Plutôt daccord Plutôt en désaccord Tout à fait en désaccord NSP

76 76 Une assurance privée pour les soins de santé mènerait à une meilleure qualité dans les services de soins de santé Q: Êtes-vous tout à fait daccord, plutôt daccord, plutôt en désaccord ou tout à fait en désaccord pour dire quune telle décision : Mènerait à une meilleure qualité dans les services de soins de santé? Total en accord 60% 63% 75% 46% 44% Grand Public Médecins Pharmaciens Infirmiers(ères) Gestionnaires Tout à fait daccord Plutôt daccord Plutôt en désaccord Tout à fait en désaccord NSP

77 77 Une assurance privée pour les soins de santé mènerait à une pénurie de médecins et dinfirmières dans le système public Q: Êtes-vous tout à fait daccord, plutôt daccord, plutôt en désaccord ou tout à fait en désaccord pour dire quune telle décision : Mènerait à une pénurie de médecins et dinfirmières dans le système public, à mesure quils partiraient travailler dans un nouveau système privé? Total en accord 61% 43% 63% 72% 60% Grand Public Médecins Pharmaciens Infirmiers(ères) Gestionnaires Tout à fait daccord Plutôt daccord Plutôt en désaccord Tout à fait en désaccord NSP

78 78 Appui à payer de sa propre poche pour des services supérieurs Q:En juillet, lAlberta a proposé de permettre aux personnes de payer de leur propre poche pour des services supérieurs à un niveau de service de base (comme des articulations prothèses dune qualité supérieure). Aimeriez-vous que ce système soit mis en application dans votre province? Base : Grand public

79 79 Appui à payer de sa propre poche pour des services supérieurs Q:En juillet, lAlberta a proposé de permettre aux personnes de payer de leur propre poche pour des services supérieurs à un niveau de service de base (comme des articulations prothèses dune qualité supérieure). Aimeriez-vous que ce système soit mis en application dans votre province? Base : Grand public

80 80 Appui à payer de sa propre poche pour des services supérieurs Q:En juillet, lAlberta a proposé de permettre aux personnes de payer de leur propre poche pour des services supérieurs à un niveau de service de base (comme des articulations prothèses dune qualité supérieure). Aimeriez-vous que ce système soit mis en application dans votre province? Base : Grand public

81 81 Appui à une assurance privée et paiement pour des services non urgents hors du système public Q:Récemment, le gouvernement de lAlberta a proposé que les gens puissent utiliser une assurance privée et payer pour des services non urgents hors du système public. Êtes-vous tout à fait daccord, plutôt daccord, plutôt en désaccord ou tout à fait en désaccord avec cette proposition? Base : Grand public Tout à fait daccord Plutôt daccord Plutôt en désaccord Tout à fait en désaccord NSP

82 82 Appui à une assurance privée et paiement pour des services non urgents hors du système public Q:Récemment, le gouvernement de lAlberta a proposé que les gens puissent utiliser une assurance privée et payer pour des services non urgents hors du système public. Êtes-vous tout à fait daccord, plutôt daccord, plutôt en désaccord ou tout à fait en désaccord avec cette proposition? Base : Grand public Tout à fait daccord Plutôt daccord Plutôt en désaccord Tout à fait en désaccord NSP

83 83 Appui à une assurance privée et paiement pour des services non urgents hors du système public Q:Récemment, le gouvernement de lAlberta a proposé que les gens puissent utiliser une assurance privée et payer pour des services non urgents hors du système public. Êtes-vous tout à fait daccord, plutôt daccord, plutôt en désaccord ou tout à fait en désaccord avec cette proposition? Base : Grand public Tout à fait daccord Plutôt daccord Plutôt en désaccord Tout à fait en désaccord NSP

84 84 Restreindre la gamme des services qui sont offerts Demander aux patients de payer de leur poche une partie du coût des services Imposer à tous les citoyens une taxe de santé en relation avec le revenu Pour gérer les dépenses des soins de santé de manière plus efficace Q:Pour que les dépenses de soins de santé soient gérées de manière plus efficace, seriez-vous tout à fait favorable, favorable, défavorable ou tout à fait défavorable à chacun des choix suivants? (LISEZ EN ALTERNANT) Base : Grand public Total favorable 19% 77% 21% 73% 19% 76% Total défavorable 30% 68% 34% 62% 39% 58% 43% 54% 41% 55% 46% 51%

85 85 Attitude envers travailler dans un environnement médical financé par des fonds privés Q:Personnellement, que penseriez-vous de travailler dans un environnement médical financé par des fonds privés? Seriez-vous très enthousiaste, plutôt enthousiaste, plutôt opposé(e), très opposé(e) ou neutre? Médecins Pharmaciens Infirmiers(ères) Gestionnaires Très enthousiaste Plutôt enthousiaste Neutre Plutôt opposé(e) Très opposé(e) NSP/ref. Total enthousiaste 41% 36% 32% 31% Total opposé 27% 12% 34% 22%

86 86 Raisons dêtre enthousiaste de travailler dans un environnement financé par des fonds privés Q:Pourquoi? Base : Ceux qui sont enthousiastes de travailler dans un environnement médical financé par des fonds privés Médecins Pharma- ciens Infirmiers (ères) Gestion- naires Meilleure qualité de soins 35%19%23%19% Meilleur environnement de travail 25%23%22%24% Moins de participation, de réglementation gouv. 14%8% 16% Service plus rapide, temps d'attente plus court 14%7%2%5% Les salaires, honoraires des fournisseurs de soins 13%14%6%5% Travaille déjà dans le secteur privé 5%10%13%3% Plus de financement, moins de restrictions financières 4%12%2%16%

87 87 Raisons dêtre neutre - travailler dans un environnement financé par des fonds privés Q:Pourquoi? Base : Ceux qui sont neutre de travailler dans un environnement médical financé par des fonds privés Médecins Pharma- ciens Infirmiers (ères) Gestion- naires Ne fait aucune différence 32%38%25%40% Un système à deux vitesses12%2%3% Dépendant du résultat12%5%10%4% Avantages et désavantages dans les deux systèmes 8%7%5%6% Satisfait(e) du système actuel8%5%0%1% Besoin de plus d'information 5%9%8%11% Travaille déjà dans le système privé 3%11%5%4% Dépend de l'environnement de travail, des conditions 3%6%11%15%

88 88 Raisons dêtre opposé à travailler dans un environnement financé par des fonds privés Q:Pourquoi? Base : Ceux qui sont opposés à travailler dans un environnement médical financé par des fonds privés Médecins Pharma- ciens Infirmiers (ères) Gestion- naires Injuste, deux vitesses, pas universel 43%56%46%38% Préfère le secteur public, ne change pas 23%20%17%22% Pas d'amélioration, déclin dans la qualité des soins 16%4%6%11% Usage abusif du système, les patients font des demandes peu réalistes 6%0%3%2% Mon expérience personnelle, travaillé avec le secteur privé 4%0%7%2% Contre mes principes, ma morale 4%0%10%7% Le secteur privé le fait pour l'argent 2%4%3%9% Préoccupations quant à la mauvaise gestion 0%8%3%4%

89 89 Transformer le système de soins de santé / Innovation

90 90 Innovation et recherche Les projets suivants ont tous reçu l'appui d'une majorité de répondants : élaborer davantage de programmes de soins à domicile et dans la communauté (81 %); instaurer un système de dossiers de patient informatisés (61 %); augmenter le recours aux prestateurs de soins de santé autres que les médecins (55 %); permettre au gouvernement d'impartir des services couverts publiquement en sous- traitance aux cliniques privées (55 %). Tous les groupes ont appuyé l'idée d'exiger des professionnels de la santé qu'ils travaillent en équipe avec d'autres types de fournisseurs de soins de santé – public 76 %, pharmaciens 88 %, infirmières 81 %, gestionnaires 90 %, médecins 52 %. L'idée d'exiger des professionnels de la santé qu'ils travaillent dans la région du pays où ils sont le plus nécessaires a reçu l'appui de 67 % du public, de 56 % des pharmaciens, de 50 % des infirmières, de 56 % des gestionnaires et de seulement 27 % des médecins.

91 91 Innovation et recherche L'appui aux idées suivantes demeure important et s'accroît même : Augmentation du financement provenant du secteur public pour la recherche en santé – public 83 %, médecins 85 %, pharmaciens 93 %, infirmières 90 %, gestionnaires 87 % Mesures incitatives pour encourager le secteur privé à investir davantage dans la recherche en santé – public 85 %, médecins 86 %, pharmaciens 90 %, infirmières 85 %, gestionnaires 87 %. De plus, de 84 % à 90 % de chacun des groupes ont signifié leur appui à la mise en place de normes gouvernementales et tarifaires pour encourager la recherche sur de nouveaux vaccins et leur mise au point rapide.

92 92 Augmentation du financement provenant du secteur public pour la recherche en santé Q:La recherche dans le domaine de la santé peut englober la recherche sur les traitements médicaux ainsi que les meilleures façons d'offrir les soins et de gérer le système de santé. Vous diriez-vous tout à fait d'accord, d'accord, neutre, en désaccord ou tout à fait en désaccord avec chacun des énoncés suivants?: (LISEZ EN ALTERNANT) On devrait augmenter le financement provenant du secteur public pour la recherche en santé, comme dans les universités, les hôpitaux d'enseignement et autres organisations sans but lucratif. Grand Public Médecins Pharmaciens Infirmiers(ères) Gestionnaires Total en accord 83% 81% 83% 85% 86% 82% 93% 88% 75% 90% 82% 81% 87% 84% 80% Tout à fait daccord Daccord En désaccord Tout à fait en désaccord NSP/ref. Neutre

93 93 Des mesures incitatives pour encourager le secteur privé à investir davantage dans la recherche en santé Q:La recherche dans le domaine de la santé peut englober la recherche sur les traitements médicaux ainsi que les meilleures façons d'offrir les soins et de gérer le système de santé. Vous diriez-vous tout à fait d'accord, d'accord, neutre, en désaccord ou tout à fait en désaccord avec chacun des énoncés suivants?: (LISEZ EN ALTERNANT) On devrait mettre en œuvre des mesures incitatives pour encourager le secteur privé à investir davantage dans la recherche en santé, comme dans les universités, les hôpitaux d'enseignement et autres organisations sans but lucratif. Grand Public Médecins Pharmaciens Infirmiers(ères) Gestionnaires Total en accord 85% 70% 76% 86% 79% 75% 90% 86% 78% 85% 78% 69% 87% 75% 70% Tout à fait daccord Daccord En désaccord Tout à fait en désaccord NSP/ref. Neutre

94 94 Des systèmes devraient être mis en place pour encourager la recherche sur de nouveaux vaccins et leur développement rapide Grand Public Médecins Pharmaciens Infirmiers(ères) Gestionnaires Total en accord 84% 89% 85% 90% 88% Q:La recherche dans le domaine de la santé peut englober la recherche sur les traitements médicaux ainsi que les meilleures façons d'offrir les soins et de gérer le système de santé. Vous diriez-vous tout à fait d'accord, d'accord, neutre, en désaccord ou tout à fait en désaccord avec chacun des énoncés suivants?: (LISEZ EN ALTERNANT) On devrait structurer les systèmes de réglementation et de prix pour encourager la recherche sur de nouveaux vaccins et leur développement rapide. Tout à fait daccord Daccord En désaccord Tout à fait en désaccord NSP/ref. Neutre

95 95 Appui sur des initiatives qui pourraient mener à un meilleur système de santé Très favorable (9,10) Plutôt favorable (7,8) Neutre (5,6) Plutôt défavorable (3,4) Tout à fait défavorable (1,2) NSP/refus Q:Je vais vous lire une liste dinitiatives qui pourraient mener à un meilleur système de santé. Pensez à lefficacité quelles pourraient avoir et dites-moi, pour chacune, si vous seriez favorable ou défavorable à sa mise en application. Utilisez une échelle de 10 points où 1 signifie que vous êtes tout à fait défavorable et 10, tout à fait favorable. Par exemple… (LISEZ EN ALTERNANT) Base : Grand public Élaborer plus de programmes de soins à domicile et dans la communauté Des dossiers de patient informatisés pour améliorer lintégration des services et surveiller lutilisation des ressources de soins de santé Augmenter le recours aux fournisseurs de de santé non médecins quand un résultat semblable peut être obtenu à moindre coût Permettre au gouvernement de donner en sous-traitance aux cliniques privées des services couverts publiquement Payer pour promouvoir le bien-être et prévenir la maladie même si cela veut dire des coûts plus élevés à court terme Total favorable 81% 61% 55% 54%

96 96 Appui à offrir en sous-traitance des services couverts publiquement Q: Je vais vous lire une initiative qui pourrait mener à un meilleur système de santé. Pensez à lefficacité quil pourrait avoir et dites-moi si vous seriez favorable ou défavorable à sa mise en application. Utilisez une échelle de 10 points où 1 signifie que vous êtes tout à fait défavorable et 10 signifie tout à fait favorable : Permettre au gouvernement de donner en sous-traitance aux cliniques privées des services couverts publiquement. Par exemple, faire couvrir par l'assurance maladie une chirurgie au genou pratiquée dans une clinique privée plutôt que dans un hôpital public. Grand Public Médecins Pharmaciens Infirmiers(ères) Gestionnaires Très favorable (9,10) Plutôt favorable (7,8) Neutre (5,6) Plutôt défavorable (3,4) Tout à fait défavorable (1,2) NSP/refus Total favorable 55% 64% 44% 58%

97 97 Appui à exiger que les patients s'enregistrent auprès d'un médecin de famille Q: Et dans quelle mesure êtes-vous favorable ou défavorable à chacune des politiques suivantes visant à augmenter laccès aux professionnels de la santé? (MÊME ÉCHELLE) (LISEZ EN ALTERNANT) - Exiger que les patients s'enregistrent auprès d'un médecin de famille Grand Public Médecins Pharmaciens Infirmiers(ères) Gestionnaires Très favorable (9,10) Plutôt favorable (7,8) Neutre (5,6) Plutôt défavorable (3,4) Tout à fait défavorable (1,2) NSP/refus Total favorable 62% 40% 71% 67% 64%

98 98 Appui à exiger les professionnels de la santé de travailler en équipe avec d'autres types de fournisseurs de santé Grand Public Médecins Pharmaciens Infirmiers(ères) Gestionnaires Q: Et dans quelle mesure êtes-vous favorable ou défavorable à chacune des politiques suivantes visant à augmenter laccès aux professionnels de la santé? (MÊME ÉCHELLE) (LISEZ EN ALTERNANT) - Exiger que les professionnels de la santé travaillent en équipe avec d'autres types de fournisseurs de soins de santé Très favorable (9,10) Plutôt favorable (7,8) Neutre (5,6) Plutôt défavorable (3,4) Tout à fait défavorable (1,2) NSP/refus Total favorable 76% 52% 88% 81% 90%

99 99 Appui à exiger les professionnels de la santé de travailler dans la région du pays où ils sont le plus nécessaires Grand Public Médecins Pharmaciens Infirmiers(ères) Gestionnaires Q: Et dans quelle mesure êtes-vous favorable ou défavorable à chacune des politiques suivantes visant à augmenter laccès aux professionnels de la santé? (MÊME ÉCHELLE) (LISEZ EN ALTERNANT) - Exiger que les professionnels de la santé travaillent dans la région du pays où ils sont le plus nécessaires Très favorable (9,10) Plutôt favorable (7,8) Neutre (5,6) Plutôt défavorable (3,4) Tout à fait défavorable (1,2) NSP/refus Total favorable 67% 27% 56% 50% 56%

100 100 Obstacles aux soins interdisciplinaires ou intégrés au patient Q: Selon vous, quelle est limportance du rôle que chacun des obstacles potentiels suivants joue pour empêcher la fourniture de soins interdisciplinaires ou intégrés au patient? Veuillez répondre en utilisant une échelle de 1 à 10 où 1 est un rôle pas du tout significatif et 10 un rôle très significatif. (LISEZ EN ALTERNANT) Manque dinformation partagée Communication en temps réel trop difficile Emplacement réel des professionnels de la santé «Guerres de territoire» au sujet des renseignements sur le malade Manque dincitatif financier pour les professionnels de la santé Possibilité de compromettre la confidentialité des renseignements sur le malade La collaboration exige beaucoup trop de temps Gestionnaires Infirmiers(ières) Pharmaciens Médecins

101 101 Obstacles aux soins interdisciplinaires ou intégrés au patient - Manque dinformation partagée Q: Selon vous, quelle est limportance du rôle que chacun des obstacles potentiels suivants joue pour empêcher la fourniture de soins interdisciplinaires ou intégrés au patient? Veuillez répondre en utilisant une échelle de 1 à 10 où 1 est un rôle pas du tout significatif et 10 un rôle très significatif : Manque dinformation partagée Médecins Pharmaciens Infirmiers(ères) Gestionnaires Extrêmement significatif (9,10) Plutôt significatif (7,8) Modérément significatif (5,6) Plutôt peu significatif (3,4) Pas significatif du tout (1,2) NSP/ refus

102 102 Obstacles aux soins interdisciplinaires ou intégrés au patient – Communication en temps réel trop difficile Q: Selon vous, quelle est limportance du rôle que chacun des obstacles potentiels suivants joue pour empêcher la fourniture de soins interdisciplinaires ou intégrés au patient? Veuillez répondre en utilisant une échelle de 1 à 10 où 1 est un rôle pas du tout significatif et 10 un rôle très significatif : Communication en temps réel trop difficile. Médecins Pharmaciens Infirmiers(ères) Gestionnaires Extrêmement significatif (9,10) Plutôt significatif (7,8) Modérément significatif (5,6) Plutôt peu significatif (3,4) Pas significatif du tout (1,2) NSP/ refus

103 103 Obstacles aux soins interdisciplinaires ou intégrés au patient – Emplacement réel des professionnels de la santé Médecins Pharmaciens Infirmiers(ères) Gestionnaires Q: Selon vous, quelle est limportance du rôle que chacun des obstacles potentiels suivants joue pour empêcher la fourniture de soins interdisciplinaires ou intégrés au patient? Veuillez répondre en utilisant une échelle de 1 à 10 où 1 est un rôle pas du tout significatif et 10 un rôle très significatif : Emplacement réel des professionnels de la santé Extrêmement significatif (9,10) Plutôt significatif (7,8) Modérément significatif (5,6) Plutôt peu significatif (3,4) Pas significatif du tout (1,2) NSP/ refus

104 104 Obstacles aux soins interdisciplinaires ou intégrés au patient – «Guerres de territoire» au sujet des renseignements sur le malade Médecins Pharmaciens Infirmiers(ères) Gestionnaires Q: Selon vous, quelle est limportance du rôle que chacun des obstacles potentiels suivants joue pour empêcher la fourniture de soins interdisciplinaires ou intégrés au patient? Veuillez répondre en utilisant une échelle de 1 à 10 où 1 est un rôle pas du tout significatif et 10 un rôle très significatif : «Guerres de territoire» au sujet des renseignements sur le malade Extrêmement significatif (9,10) Plutôt significatif (7,8) Modérément significatif (5,6) Plutôt peu significatif (3,4) Pas significatif du tout (1,2) NSP/ refus

105 105 Obstacles aux soins interdisciplinaires ou intégrés au patient – Manque dincitatif financier pour les professionnels de la santé Médecins Pharmaciens Infirmiers(ères) Gestionnaires Q: Selon vous, quelle est limportance du rôle que chacun des obstacles potentiels suivants joue pour empêcher la fourniture de soins interdisciplinaires ou intégrés au patient? Veuillez répondre en utilisant une échelle de 1 à 10 où 1 est un rôle pas du tout significatif et 10 un rôle très significatif : Manque dincitatif financier pour les professionnels de la santé. Extrêmement significatif (9,10) Plutôt significatif (7,8) Modérément significatif (5,6) Plutôt peu significatif (3,4) Pas significatif du tout (1,2) NSP/ refus

106 106 Obstacles aux soins interdisciplinaires ou intégrés au patient – Compromettre la confidentialité des renseignements sur le malade Médecins Pharmaciens Infirmiers(ères) Gestionnaires Q: Selon vous, quelle est limportance du rôle que chacun des obstacles potentiels suivants joue pour empêcher la fourniture de soins interdisciplinaires ou intégrés au patient? Veuillez répondre en utilisant une échelle de 1 à 10 où 1 est un rôle pas du tout significatif et 10 un rôle très significatif : Possibilité de compromettre la confidentialité des renseignements sur le malade. Extrêmement significatif (9,10) Plutôt significatif (7,8) Modérément significatif (5,6) Plutôt peu significatif (3,4) Pas significatif du tout (1,2) NSP/ refus

107 107 Obstacles aux soins interdisciplinaires ou intégrés au patient – La collaboration exige beaucoup trop de temps Médecins Pharmaciens Infirmiers(ères) Gestionnaires Q: Selon vous, quelle est limportance du rôle que chacun des obstacles potentiels suivants joue pour empêcher la fourniture de soins interdisciplinaires ou intégrés au patient? Veuillez répondre en utilisant une échelle de 1 à 10 où 1 est un rôle pas du tout significatif et 10 un rôle très significatif : La collaboration exige beaucoup trop de temps. Extrêmement significatif (9,10) Plutôt significatif (7,8) Modérément significatif (5,6) Plutôt peu significatif (3,4) Pas significatif du tout (1,2) NSP/ refus

108 108 Lavantage principal dun dossier de santé informatisé intégré pour les médecins Q: Selon vous, quel sera lavantage principal dun dossier de santé informatisé intégré pour votre pratique? Base : Médecins Accès plus rapide aux renseignements Meilleur accès aux renseignements des patients C'est bien, pratique, efficace Meilleure qualité de soins Améliorer la communication, la collaboration Information, dossiers, antécédents complets Éviter duplication, l'obtention d'ordonnances multiples Voir dossier de médication/d'usage abusif/d'interactions Accès de partout Moins d'erreurs Information exacte, à jour Uniformité, continuité des soins Autre Aucun/nest pas daccord Ne sait pas/refus

109 109 Lavantage principal dun dossier de santé informatisé intégré pour les pharmaciens Q: Selon vous, quel sera lavantage principal dun dossier de santé informatisé intégré pour votre pratique? Base : Pharmaciens Meilleure qualité de soins Meilleur accès aux renseignements des patients Voir dossier de médication/d'usage abusif/d'interactions Information, dossiers, antécédents complets Accès plus rapide aux renseignements Éviter duplication, l'obtention d'ordonnances multiples C'est bien, pratique, efficace Moins d'erreurs Améliorer la communication, la collaboration Information exacte, à jour Uniformité, continuité des soins Autre Aucun/nest pas daccord Ne sait pas/refus

110 110 Lavantage principal dun dossier de santé informatisé intégré pour les infirmiers(ères) Q: Selon vous, quel sera lavantage principal dun dossier de santé informatisé intégré pour votre pratique? Base : Infirmiers(ères) Accès plus rapide aux renseignements Meilleure qualité de soins Meilleur accès aux renseignements des patients C'est bien, pratique, efficace Améliorer la communication, la collaboration Information, dossiers, antécédents complets Accès de partout Éviter duplication, l'obtention d'ordonnances multiples Information exacte, à jour Uniformité, continuité des soins Voir dossier de médication/d'usage abusif/d'interactions Moins d'erreurs Autre Aucun/nest pas daccord Ne sait pas/refus

111 111 Lavantage principal dun dossier de santé informatisé intégré pour les gestionnaires Q: Selon vous, quel sera lavantage principal dun dossier de santé informatisé intégré? Base : Gestionnaires Accès plus rapide aux renseignements Meilleure qualité de soins Améliorer la communication, la collaboration Éviter duplication, l'obtention d'ordonnances multiples Meilleur accès aux renseignements des patients Information, dossiers, antécédents complets C'est bien, pratique, efficace Information exacte, à jour Moins d'erreurs Réduction des coûts Accès de partout Uniformité, continuité des soins Voir dossier de médication/d'usage abusif/d'interactions Autre Ne sait pas/refus

112 112 Assurer la responsabilisation

113 113 Notoriété du Conseil canadien de la santé Q:En 2004, le Conseil canadien de la santé a été mis sur pied pour informer les Canadiens de la progression des réformes de la santé au Canada. Avez-vous entendu parler du Conseil canadien de la santé? La notoriété du Conseil canadien de la santé a augmenté depuis 2004 (de 27% à 35% en 2005).

114 114 Expérience versus perceptions, et comportement

115 115 Expérience récente de soins de santé Q: Est-ce que vous, personnellement ou un membre de votre famille avez cherché à obtenir une consultation médicale pour un problème de santé au cours des 12 derniers mois, dune des manières suivantes. Est-ce que vous, personnellement, ou un membre de votre famille immédiate : (LISEZ, ACCEPTEZ TOUTES MENTIONS) Base : Grand public Êtes allé voir votre médecin de famille Êtes allé à la salle durgence dun hôpital Êtes allé à une clinique de consultation sans rendez-vous Avez été hospitalisé Avez été opéré Avez reçu des traitements de médecine parallèle comme lacupuncture, lhoméopathie Avez reçu des soins à domicile Êtes entré dans un établissement de soins de longue durée

116 116 Maladie à long terme (chronique) Q:Est-ce que vous ou un membre de votre famille immédiate souffrez dune maladie à long terme (chronique) dune durée de plus 6 mois? Base : Grand public

117 117 Offert du temps ou du soutien financier Q: Au cours de la dernière année, avez-vous offert votre temps ou un soutien financier pour aider un parent ou un ami malade en lui rendant des services de soins de santé, comme soigner une plaie opératoire, ou dautres services de soutien, comme du travail ménager? Base : Grand public Du temps pour des soins de santé Du temps pour des services de soutien Un soutien financier pour des soins de santé Un soutien financier pour dautres services Tous ceux qui ont été mentionnés Non, aucun

118 118 Le terme le plus approprié pour décrire les personnes qui utilisent le service des soins de santé Q:Selon vous, lequel des termes suivants est le plus approprié pour décrire les personnes qui utilisent le service des soins de santé? Acheteur, client ou patient. Gestionnaires Infirmiers(ères) Pharmaciens Médecins Grand Public

119 Sondage sur les soins de santé au Canada 2005 Sondage sur les soins de santé au Canada 2005


Télécharger ppt "Sondage sur les soins de santé au Canada 2005 Sondage sur les soins de santé au Canada 2005."

Présentations similaires


Annonces Google