La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Rencontre Climat - Energie 3 Février 2012 à Lewarde Quels objectifs de réduction des émissions de GES pour le Douaisis ?

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Rencontre Climat - Energie 3 Février 2012 à Lewarde Quels objectifs de réduction des émissions de GES pour le Douaisis ?"— Transcription de la présentation:

1 Rencontre Climat - Energie 3 Février 2012 à Lewarde Quels objectifs de réduction des émissions de GES pour le Douaisis ?

2 Quels objectifs de réduction des émissions de GES ? Où se cachent nos émissions de GES ? Après Bilan Carbone ® 1 ème partie

3

4 1 tonne équivalent CO2?

5 Quelles émissions ont été quantifiées? tertiaire et résidentiel urbanisme agriculture déchets production dénergie fret déplacements de personnes industries importations exportations Approche Bilan Carbone® transit

6 Rappel des principaux résultats du Bilan Carbone® Territoire Consommation26% Déplacements de personnes 21% Bâtiments19% Production dénergie 15% Procédés industriels 13% Transports de marchandises 3% Agriculture2% Voirie1% téq. CO2 Territoire du SCOT du Grand Douaisis Consommation20% Déplacements de personnes 24% Bâtiments17% Production dénergie 20% Procédés industriels 4% Transports de marchandises 10% Agriculture4% Voirie1% téq. CO2 Territoire du PNR Scarpe-Escaut

7 Quels impacts économiques de notre dépendance énergétique?

8 Quels objectifs de réduction des émissions de GES ? Vers de nouvelles façons de consommer ! Après Bilan Carbone ® 2 ème partie : Tous acteurs ! Hervé Mortelette, Animateur du programme Boréal - SIAVED

9 La consommation, plus de 20% de nos émissions de GES Sans compter la production de biens et services « extérieures » +38%

10 Consommer moins, consommer mieux : En encourageant le réemploi En mutualisant les services En ajustant les quantités achetées En favorisant le tri et le recyclage En se préoccupant de limpact carbone des produits : origine des matière première, lieu de récolte ou de fabrication, conditions de production En préférant les articles sobrement emballés

11 PROGRAMME BORÉAL Programme Local de Prévention des Déchets du Hainaut, Ostrevent, Cambrésis Nos modes de consommation participent aux changements climatiques

12 Le territoire 13 intercommunalités 212 communes habitants

13 Réduire de 7% les Ordures Ménagères et Assimilées (OMA) en 5 ans kg/hab tonnes dOMA 2009 OMR kg/hab.295 Tri sélectif kg/hab.103 Déchets vert kg/hab.52 Encombrants kg/hab.34 Déchèterie kg/hab.183 Total kg/hab.667 OMA en kg/hab.398 Objectif et Enjeux

14 Les GES des déchets municipaux Pour le Nord : téq. CO2 soit environ 92 kgéq.CO2/hab Source : PEDMA du Nord

15 Les GES évités par la prévention des déchets Emission moyenne de GES dun Français, bilan GES par habitant des déchets municipaux de 2020 du Nord et impact GES de quelques actions de prévention Source : PEDMA du Nord

16 La face cachée de nos poubelles Moins de déchets, cest beaucoup plus que moins de déchets ! kg kg kg/hab/an 537 kg Déchets municipaux Déchets industriels Ressources kg Matières 1ères Source : Association pour une gestion durable des déchets Brosse à dent: 1,5kg téléphone mobile : 75 kg Puce 0.09gr : 20 kg PC : kg Source : ADEME

17 Moins de déchets = Moins de gaz à effet de serre En amont (extraction des matières premières, fabrication, transport…) En aval (transport, traitement…)

18 Quelques exemples dactions développées par le programme Boréal

19 Les leviers daction évoqués par les consommateurs

20 Promotion des circuits locaux Animations en grande surface pour une consommation plus responsable Diffusion dun carnet de courses Les actions retenues Les citoyens prêts à agir sur le territoire (sondage IPSOS, sept 2011) Acheter des produits réutilisables plutôt que jetables (76%) Éviter dacheter des produits sur-emballés (68%).

21 Les produits générant le moins de déchets sont les moins coûteux et les moins impactants ! Caddie Mini déchets Caddie Maxi déchets % 7,3 kg déchets 1,5 kg déchets - 79 %

22 Jeter la moitié moins de nourriture = économiser 15 millions de tonnes de C02 par an. Même effet que de supprimer une voiture en circulation sur 5 en GB (source DEFRA, Ministère de lenvironnement GB)

23 Source : IBGE

24 Quelques chiffres du gaspillage sur le territoire (source caractérisation OMR novembre 2011) 16,3 kg/an/hab produits alimentaires dans les OMR dont : 4,3 kg non déballés 3,8 kg de pain 3,2 kg de fruit et légumes partiellement consommés 5 kg de reste de repas ou de produits partiellement consommés ¼ de la nourriture produite à léchelle mondiale est jetée 150g/plateau en restauration scolaire Etablissements scolaires engagés contre le gaspillage alimentaire Stand itinérant de sensibilisation Cours de cuisine pour un public précaire Les actions retenues Autres chiffres nationaux

25 Pourquoi sy intéresse-t-on ? -Verre = 53% du poids total des emballages = 2,2 millions de tonnes en France -Impacts environnementaux forts consommation dénergie et émissions GES (fonte du calcin ou sable) Bio Intelligence Service 2008 En France, lindustrie du verre = T de CO 2 équivalent

26 Les enjeux environnementaux Verre consigné Verre non consigné Cycle de vie du verre consigné = impact 1,5 à 5 fois < verre à usage unique 75% dénergie primaire consommée 80% de GES émis Etude PROGNOS/APEAL

27 Mise en place dune unité de lavage Promotion de la consigne auprès des producteurs et distributeurs Les actions retenues -Distance maximum aller retour de 260 km entre le producteur et le lieu de vente -Les impacts environnementaux liés à la production des bouteilles deviennent négligeables au dessus de 10 réutilisations Etude PROGNOS/APEAL -Limplantation dune unité de lavage sur le territoire est indispensable -68% des sondés sur le territoire du programme sont favorables à la réintroduction de la consigne emplois seraient créés en France (surtout distribution, nettoyage) contre emplois détruits (conditionneurs) Etude PROGNOS/APEAL - Nombreux producteurs de bières et de jus de fruits sur le territoire et aux alentours Le potentiel sur le territoire du programme BORÉAL Les conditions de sa remise en place

28 collecte des dons en porte en porte ou en conteneur, tri et recycle les textiles Très présent sur la région Filière recyclage encore peu connue Métisse (isolant) Créateur demploi (100 T récupérées = 50 emplois créés) Les actions retenues Communication sur la filière valorisation textile Développement de bornes sur les 65 communes non dotées de point de collecte

29 Et aussi… Agir pour…

30 Hervé MORTELETTE, animateur Charlotte DHAVELONS, chargée de communication Vanessa GUIGNANDON, chargée de mission Anne-Flore MULLIE, chargée de mission

31 Quels objectifs de réduction des émissions de GES ? Devenir de vrais acteur de nos déplacements Après Bilan Carbone ® 2 ème partie : Tous acteurs ! Sébastien Torro-Tokodi, ADAV

32 La place prépondérante de la voiture ! Nos déplacements quotidiens génèrent des GES Quels en sont les impacts ? Ex: Madame Renault, mère de deux enfants, réside à Douai mais travaillant à Saint- Amand les Eaux

33 Le tout voiture ! MaisonEcole de Pierre Lieu de travail Collège de Jeanne RDV professionnel MATIN 1 km (65 kg) 2 km (130 kg) 35 km (2268 kg) 10 km (648 kg) 3111 kg eq CO2

34 Le tout voiture ! MaisonEcole de Pierre Lieu de travail RDV professionnel APRES-MIDI Collège de Jeanne 2 km (130 kg) 35 km (2268 kg) 10 km (648 kg) 3 km (195 kg) 1 km (65 kg) 3306 kg eq CO2

35 Voiture individuelle = kg eq CO2 / an Bilan … Soit / an Comment limiter lempreinte carbone de nos déplacements ? Quelles alternatives existants à la voiture ? Quelles en sont leurs impacts ? Comment devenir de vrais acteurs de nos déplacements ?

36 Vers une écomobilité ? 473 kg eq CO2 Maison Ecole de Pierre RDV professionnel Lieu de travail MATIN Collège de Jeanne 3 km (50 kg) 35 km (256 kg) 10 km (167 kg) 1 km (0 kg)

37 Vers une écomobilité ? Maison Ecole de Pierre RDV professionnel Ecole de Jeanne Lieu de travail APRES-MIDI 3 km (50 kg) 35 km (256 kg) 10 km (167 kg) 4 km (0 kg) 1 km (0 kg) 473 kg eq CO2

38 Voiture individuelle = kg eq CO2 / an Solutions alternatives = 946 kg eq CO2 / an Soit / an - 85,25 % des émissions de GES générés Facteur 7 Soit un Facteur 7 Bilan … Soit / an - 86 % des dépenses liées aux déplacements

39 Quelles autres solutions ? Co-voiturage, Auto-partage Formations à léco-conduite Télétravail, Aménagement des horaires de travail Plan de déplacements Entreprises, Scolaires, Administration Solutions urbaines, aménagements : densification, développement de la mixité fonctionnelle, Zone de rencontre, Zone 30, double sens cyclables … Et vous quelles actions menez-vous ?

40 Quels objectifs de réduction des émissions de GES ? La rénovation comme facteur de développement local Après Bilan Carbone ® 2 ème partie : Tous acteurs ! Par David Bésengez, Conseil Régional Nord-Pas de Calais

41 47 milliards dépensés en France par an par les ménages pour la rénovation de leur logement 19 % des émissions de GES sur le Grand Douaisis. 30 % daugmentation des besoins en énergie en 30 ans 75 % de consommation pour le chauffage 4,5 t de CO² /an pour un habitat non rénové 0.9 t de CO² /an pour un habitat BBC Le bâtiment cest:

42 Des objectifs …. Grenelle de lenvironnement Schémas Régionaux Climat Air Energie Hausse inévitable du prix de lénergie

43 Rénover cest créer de lemploi Emplois non délocalisables Emplois aussi liés à lentretien, la maintenance… 620 entreprises de BTP sur le douaisis 920 établissements artisanaux sur le douaisis Près 200 bâtiments communaux à rénover dici logements dont 68% davant rénovations de logement = 1 emploi

44 La rénovation du bâtiment : un facteur important de développement du Douaisis Schéma régional de développement économique (SRDE) Participation au pôle dexcellence éco-activité 2 PLDE avec développent filière écorénovation ( Témoignage de Bruno LAMIAUX, Cœur dOstrevent) Lycées professionnels et organismes de formation sur les métiers du bâtiment

45 Lutter contre la précarité énergétique: les 20 % de ménages les plus pauvres consacrent à lénergie une part de budget 2,5 fois plus élevée que les 20 % les plus riches Améliorer lattractivité du quartier Améliorer le confort intérieur, la santé et laccessibilité ( Témoignage de Franck MAC FARLANE, Groupe SIA) Rénover cest aussi développer du lien social

46 2 Espaces Info Energie sur le Douaisis EIE de Douai 64 rue du Canteleu DOUAI EIE Cœur dOstrevent- Pévèle Avenue du Bois BP Lewarde coeurdostrevent.fr

47 Quels objectifs de réduction des émissions de GES ? Quelles perspectives de réduction sur notre territoire ? Après Bilan Carbone ® 3 ème partie

48 Emissions de GES en 2011

49 Scénario Grenelle : - 20% de GES en 2020

50

51 Scénario alternatif : - 30% de GES en 2020

52 Scénario alternatif: Facteur 7 en 2050

53 PosteEx dactions Production dénergieDéveloppement du mix énergétique- 87 % TertiaireRénovation Chauffage plus performant- 40 % RésidentielLimiter létalement urbain Rénovation Chauffage plus performant - 65 % Déplacement de personnesModes doux Optimisation Eco-conduite - 45 % AgricultureMoins dintrants- 7 % DéchetsValorisation- 23 % AlimentationCircuits-courts et bio- 1 % 20 actions quantifiées en termes de gains de GES en 2050

54 Quels objectifs de réduction des émissions de GES ? Ensemble pour le climat du Grand Douaisis Par Mr DEREGNAUCOURT Vice président en charge du Climat au SM SCoT Grand Douaisis Après Bilan Carbone ® Conclusion

55 Motion conjointe SCoT et Parc Scarpe Escaut sur le Schéma Régional Climat Air Energie Groupes thématiques consommation, mobilité, bâtiment Plateforme climat (places limitées): 16 mars: optimisation tarifaire et contrat de chauffage 13 avril: éco-consommation 22 juin: déplacements des écoles Semaine fête énergie (oct): comportement dans le logement Et maintenant ?

56 (Re)joignez-nous! Retrouvez lintégralité des présentations et du rapport Bilan Carbone sur: Pour contacter le pôle climat:


Télécharger ppt "Rencontre Climat - Energie 3 Février 2012 à Lewarde Quels objectifs de réduction des émissions de GES pour le Douaisis ?"

Présentations similaires


Annonces Google