La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

MIAGE MASTER 1 Cours de gestion de projet Session 9 : Risques – Assurance Qualité 1.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "MIAGE MASTER 1 Cours de gestion de projet Session 9 : Risques – Assurance Qualité 1."— Transcription de la présentation:

1 MIAGE MASTER 1 Cours de gestion de projet Session 9 : Risques – Assurance Qualité 1

2 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Sommaire La gestion des risques Manager par la qualité 2

3 3 Gestion des risques

4 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Les risques ? Quels risques ? Principes

5 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Principes… Deux manière de piloter un projet : – Par les délais et les livrables : garantie de livrer quelque chose… mais pour quoi faire ? – Par les risques : voir le projet dans son ensemble et stratégie gagnant- gagnant avec le client En pratique : – tenue de plusieurs indicateurs de risque tout au long du projet, permettant de remonter les contraintes et les alertes au plus tôt – pas de rétro-planification, ayant toujours comme conséquence le sacrifice des phases de tests et de qualification La mise en œuvre pratique passe par la définition de fiches de risques et de tableau de suivi des risques. 5

6 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Principes… Tout projet doit faire lobjet dévaluations des risques : – En avant-vente (par le responsable de la réponse) identifier les risques aider au GO-NOGO élaborer un plan daction – Au démarrage du projet (par le CP) réévaluer les risques mettre à jour le plan daction – En cours de projet (par le CP) réévaluer les risques mesurer lavancement du plan daction et son efficacité

7 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Etape 1 : Profil de risque Lorigine des risques pouvant peser sur une situation de projet est variée. Six facteurs jouent cependant un rôle déterminant – La taille du projet : grand projet large étendue du domaine couvert, qui impose une division du travail, donc un nombre important de personnes. Absence dun dispositif => perte de la maîtrise du processus de production. – La difficulté technique : Nest pas la cause principale des échecs de projets, mais facteur de risque important. Les difficultés techniques sont généralement dues à un manque de compétences sur un sujet nouveau ou à des problèmes de performance du système. – Le degré dintégration : Il agit sur la complexité du projet puisquil mesure le degré de dépendance ou dautonomie du futur système. Lintégration peut se voir en interne par rapport au projet développé, mais aussi en externe par rapport à dautres applications, ce qui multiplie les contraintes et le nombre total dacteurs du projet global. 7

8 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Etape 1 : Profil de risque Suite des facteurs : – La configuration organisationnelle : correspond à lampleur de lentreprise touchée par le projet. Le risque provient de la lourdeur des procédures de participation et de décision quand plusieurs grandes entités sont parties prenantes du projet. Pb des conflits qui bloquent les prises de décision. – Le changement : Les systèmes de gestion et/ou dorganisation peuvent ne pas avoir été clairement compris comme référence stable et que leffort de conception / innovation va être important. Les risques de rejet ou de mauvaise définition du futur système sont élevés. – Linstabilité de léquipe de projet : Pose le problème du transfert des connaissances. Lors des modifications de léquipe, la connaissance implicite accumulée est à reconstituer et les erreurs dinterprétation peuvent avoir des conséquences sur les délais et sur la cohérence de conception. 8

9 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Etape 1 : résultat 9

10 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Etape 2 : les facteurs de risque du projet Les risques « incompressibles » doivent être regroupés par domaine. Pour chaque risque identifié, une solution doit être envisagée afin dy faire face. Afin de pouvoir les anticiper, il est indispensable de les recenser Exemple : 10

11 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Etape 2 : les facteurs de risque du projet Exemple (suite) : 11

12 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Le niveau de risque dun indicateur Chaque indicateur de risque fait lobjet dune double évaluation : – Probabilité doccurrence : 0 : Aucun (non réaliste) 1 : Peu probable (0-20%) 2 (20-40%) ; 3 (40-60%) ; 4 (60-80%) 5 : quasi certain (80-100%) – Niveau de gravité (impact) : 0 : aucun impact (pourquoi lidentifier ??) 1 : impact mineur (ne bloque pas lapplication) 2 : gênante : bloque une partie des fonctionnalités mais problème contournable 3 : grave : problème grave nécessitant un plan daction important 4 : bloquant : problème important qui causera des dérapages du projet 5 : critique : peut causer larrêt du projet 12

13 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Etape 3 : les outils de suivi Au démarrage du projet, on crée autant de fiches de risques que de facteurs de risques identifiés ci avant. Dès lors qu'une difficulté sera soulevée lors de la réalisation du projet, une nouvelle fiche de risque sera mise en place jusqu'au règlement du problème. Ces fiches de risques permettront : – de mettre "à plat" un problème et de lancer des actions qui permettront de le résoudre. Le cas échéant, une petite étude peut proposer des solutions et argumenter le bien-fondé de la solution retenue – d'historiser l'avancement dans la résolution du problème en spécifiant des réunions d'avancement planifiées et un responsable de l'aboutissement de l'étude. Le but est d'arriver à terme à une résolution satisfaisante pour toutes les parties. 13

14 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Etape 3 : les outils de suivi Les actions à mettre en œuvre portent sur les facteurs de risque – pour en réduire la probabilité de survenue Action de « réduction » des causes – pour en réduire limpact en cas de survenue Action de « contingence » des conséquences – pour en accroître la détectabilité Action de « détection » de la survenue du risque Pour chaque action il faut estimer un coût de mise en œuvre (en équivalent j.h) – pour comparer les coûts dimpact du risque avec les montants à engager pour réduire ce risque

15 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Etape 3 : les outils de suivi A chaque comité de pilotage ou comité de suivi, on effectue un état des lieux des fiches de risque encore ouvertes. – Cette démarche est importante, car elle permet de faire participer tous les acteurs du projet aux tâches sensibles de celui-ci, et ainsi évoluer vers une résolution qui sera satisfaisante à la fois du point de vue technique, fonctionnel et organisationnel. – Le coût et le temps pris pour la tenue d'un tel dossier de risque sont sans commune mesure avec ceux d'un risque non maîtrisé. Les fiches, pour être efficaces, doivent tenir sur un format A4, en ayant recours à des pièces jointes. – En annexes de chaque fiche, on donne, à chaque révision, le nouvel état de gravité du problème, l'état des travaux et les plans d'action à mettre en œuvre. – Ces fiches sont résumées dans un tableau de bord de suivi des risques 15

16 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Exemple de fiche de risque (partie 1) 16

17 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Exemple de fiche de risque (partie 2) 17

18 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Exemple 1 18

19 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Exemple 1 19

20 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Exemple 2 20

21 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Exemple 2 21

22 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Exemple 2 22

23 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Exemple Exemple : Le risque dinondation dune île de locéan indien – Facteur : Tsunami on ne peut pas agir sur la probabilité qui est faible mais pas nulle on va lancer des actions de contingence qui vont être limitées car phénomène rapide – information population sur conduite à tenir on va lancer des actions de détection – réseau de surveillance sismique – information population sur lobservation de phénomène anormaux – Facteur : Elévation du niveau des océans on peut agir sur la probabilité : – réduction des causes de la fonte des calottes glaciaires on peut agir sur la contingence car phénomène lent – construction de digues – déplacement des populations menacées on va lancer des actions de détection – réseau de mesure du niveau des océans et analyse statistique – mise en place locale de point de mesure

24 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Exemple Exemple : Le risque davalanche dans une station de ski – Facteur : météo on ne peut pas agir sur la réduction on peut agir sur la contingence – mur anti avalanche – plan dévacuation en cas de danger – déclenchements préventifs on doit agir sur la détectabilité – analyse régulière des couches de neiges – Facteur : les skieurs hors piste on peut agir sur la réduction – information sur le danger – mesures dinterdiction on peut agir sur la contingence – idem facteur météo – on ne traite pas de la sécurité des skieurs hors piste. Cest un autre risque

25 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité ESCALADE Lescalade consiste à informer voire impliquer des niveaux hiérarchiques de plus en plus élevés en fonction de limpact des risques identifiés ou des constats sur le projet. – par devoir dinformation – pour la prise de décision allant au-delà des habilitations du Chef de projet Escalade en fonction de limpact dun facteur de risque ou dune situation – plus les impacts sont importants plus la hiérarchie doit être impliquée car : les budgets peuvent être important des décisions ne sont plus du ressort dun CP NiveauImpactCommentaire 1 Pas de conséquence Coût délai périmètre inchangé 2 Conséquences limitées Coût délai périmètre restent dans les hypothèses basses 3 Conséquence sensible Coût délai périmètre impactés 4 Conséquence critique Arrêt du projet, impact au- delà du projet et/ou perte du client Escalade Pas descalade Escalade DP ou Directeur dunité Escalade Directeur dunité Escalade DIG-DQG- Juridique Communication Pas de communication Au moins un indicateur de risque à orange dans le reporting projet Projet sensible (rouge) dans le reporting projet Projet sensible au comité des risques

26 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Bilan Efficacité de la méthode ? – Pour être efficace, il faut quelle soit globale (prestataire + client) : attention aux tabous… Si nécessité defficacité des intervenants clients Si identification de tensions client entre services ou entre personnes Orienter la description des risques et les moyens de contournement de manière consensuelle – Associer à la conduite du changement – Doit servir de levier pour communiquer efficacement et faire prendre conscience des problèmes potentiels – Support au rôle de conseil 26

27 27 Assurance Qualité Principes

28 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Evolution des approches de qualité Les enjeux de la qualité sarticulent autour des thèmes que sont la compétitivité, lamélioration des ressources humaines et lévolution culturelle. La qualité est devenue le centre stratégique de chaque entreprise. Evolution des approches de la qualité : 28

29 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Qualité : démarche Qualité par linspection : coût élevé, ne permet pas de diminuer sensiblement les défaillances. Qualité par le contrôle des processus (lancée par DEMING & JURAN) contribue à anticiper les défauts. Cette appréhension de la qualité fut une première étape damélioration transversale des projets complexes. Par la suite fut introduit la criticité du défaut (indice de sévérité, probabilité doccurrence, probabilité de détection prémisses de lanticipation des risques amélioration de la qualité. Les systèmes ISO de management de la qualité : formalisent le système de référencement de la qualité et proposent une attention toute particulière sur lorganisation. Lobjectif est de satisfaire le client en sappuyant sur un management cohérent, gage dune entreprise de qualité et donc dune prestation de qualité. 29

30 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Management par la qualité : les 10 process principaux Stratégie : objectifs et intégration du projet dans le fonctionnement de lentreprise Coordination : processus dintégration qui concernent chaque phase du projet (développement, réalisation, modifications, clôture) Périmètre du projet : assurer le résultat correspondant aux attentes des parties prenantes (spécifications, définition des tâches, maîtrise des activités). Management des délais : enclenchement des tâches, estimation des durées, ordonnancement des tâches et maîtrise du planning Management des ressources et des coûts : planification des ressources, estimation des coûts élémentaires, établissement du budget, maîtrise des coûts. Management de la qualité : planification, assurance de la qualité et maîtrise. Ressources humaines : organiser le projet en explicitant les responsabilités avec une maturation progressive de léquipe projet Communication : rédaction, collecte, diffusion, traitement et archivage des informations nécessaires aux acteurs du projet Management des risques de projet : à chaque phase, effectuer une identification, quantification, prise en compte, documentation et maîtrise des réponses aux risques 30

31 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Qualité et informatique Enjeux de la qualité informatique – Linformatique devenant un outil de différenciation compétitive, la qualité des applications représente à la fois un enjeu commercial et économique. – Lutilisation de méthodes et outils industriels permet de garantir la qualité des applications et de réduire les coûts liés à des opérations à faible valeur ajoutée. Qualité des applications – La croissance des applications informatiques orientées client (Web, front-office automatisés,…) fait apparaître de nouveaux critères de qualité, comme la disponibilité du service, la rapidité de consultation, la sécurité des données, la simplicité dutilisation, la rapidité dexécution. 31

32 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Qualité et informatique Qualité du processus de fabrication – Les applications en prise directe avec le client - Web, front office - doivent pouvoir être adaptées très rapidement à lévolution des demandes des clients. Qualité du processus de recette – La recette doit être organisée de façon à vérifier le respect des exigences du client. La qualité du processus de recette (dite aussi qualification) conditionne celle des produits informatiques livrés. – Nécessité dindustrialiser la phase de recette : absence de méthodes et doutils tests à exécuter et à analyser manuellement risque de ne pas détecter des erreurs est élevé coût pour le client. – Le coût et le délai de la phase de recette représentent des problèmes cruciaux, dautant que ces phases sont souvent « sacrifiées » pour garantir la fin du projet. 32

33 33 Assurance Qualité En pratique…

34 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Comment mettre en place lAssurance Qualité LAssurance Qualité vient en complément dune démarche de pilotage classique En plus des outils de suivi de projet classiques (tableau de bord davancement, suivi des livrables, gestion des comités projets, …), lAssurance Qualité est basée sur : – Un Plan dAssurance Qualité : documentation des procédures à mettre en place dans le projet : souvent réalisé, peu contraignant – Eventuellement, une liste dobjectifs qualité mesurables (SLA): plus contraignant, mais peu dimpact sils ne sont pas régulièrement évalués – Eventuellement, la conduite daudits qualité : permettent un suivi fin des objectifs, mais rarement déclenché (temps passé à laudit est payé par le client) 34

35 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Les trois parties du PAQ 35

36 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Le Plan dAssurance Qualité Le plan d'assurance qualité est un document énonçant les pratiques, les moyens et la séquence des activités liées à la qualité spécifiques à un produit, un projet ou un contrat particulier (Extrait de la norme ISO 8402:1994). Buts : – homogénéiser et d'assurer une cohérence dans les pratiques des projets – améliorer la qualité des produits – optimiser les méthodes de travail – de capitaliser et partager les expériences. Pour être efficace, lAssurance Qualité du projet doit être en accord avec les principes dAssurance Qualité du client. 36

37 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Le Plan dAssurance Qualité Les deux niveaux de lAssurance Qualité : – niveau référentiel : il s'agit des procédures, plans types et guides méthodologiques communs à la DSI ; ces documents sont regroupées dans le site de conduite de projet de la DSI ; (document nommé PAQ client ou Manuel dAssurance Qualité) – niveau spécifique : il s'agit de l'application de ces procédures de manière spécifique dans chaque projet ; ces dispositions font l'objet d'un Plan Qualité Projet (PQP) par projet. Cest un document contractuel dans la relation client - prestataire En pratique, et par abus de langage, on réalise un PAQ par projet, et peu de clients disposent de leurs normes internes dAssurance Qualité 37

38 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Le Plan dAssurance Qualité Principes délaboration – Le PAQ s'élabore lors de linitialisation du projet. – Dans la pratique, il importe de se limiter aux dispositions les plus pertinentes pour le projet considéré et de veiller à la facilité d'utilisation du PAQ. Il doit rester un document synthétique. – Après validation par le chef de projet et le responsable qualité de la DSI, le PAQ peut être diffusé à toutes les parties prenantes (Maîtrise d'ouvrage, Maîtrise d'œuvre, équipes projets…) pour application. – Le PAQ peut être remis à jour à chaque étape d'avancement du projet. Dans ce cas, il sera soumis à l'acceptation des interlocuteurs les plus directement concernés. Remarque : Citer un document applicable implique que le responsable qualité contrôlera son application pendant le projet. 38

39 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Exemple de PAQ Source : CNRS : 1.OBJET ET CARACTERISTIQUES DU PLAN D'ASSURANCE ET CONTROLE QUALITE – 1.1 OBJECTIFS DU PLAN – Définir les objectifs du document – 1.2 DOMAINE D'APPLICATION – Projet, Système dinformation, marché, domaine métier, … – 1.3 RESPONSABILITES DE REALISATION ET DE SUIVI DU PLAN – Qui crée le PAQ, qui le met à jour, qui contrôle – 1.4 DOCUMENTS APPLICABLES ET DOCUMENTS DE REFERENCE Documents applicables : Documents contractuels Documents de référence : Guides méthodologiques, manuels de développement, plans de nommage, … – 1.5 CRITERES ET PROCEDURE D'EVOLUTION DU PACQ – Ce qui justifie une évolution du PAQ, comment appliquer une évolution de PAQ – 1.6 PROCEDURE DE DEROGATION AU PACQ – Peut on déroger au PAQ ? Si oui, faut il mettre à jour ? Qui valide la dérogation ? 2.TERMINOLOGIE – 2.1 GLOSSAIRE DES TERMES – Termes métier – 2.2 ABREVIATIONS – Abréviations et acronymes 39

40 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Exemple de PAQ 3.SYSTEME QUALITE MIS EN ŒUVRE POUR LE PROJET – 3.1 OBJECTIFS ET ENGAGEMENTS QUALITE DU PROJET – Objectifs propres au projet, établis par le client – 3.2 MESURE DE LA QUALITE (PROPRIETES ET METRIQUES) – Liste des critères qualité, échelle de valeur, niveau à atteindre (voir suite) – 3.3 DOCUMENTATION QUALITE DU PROJET – Types de documents gérés au titre de lAssurance Qualité : PAQ, Procédures, Guides méthodologiques, Plans types – 3.4 ACTIVITES D'ASSURANCE ET DE CONTROLE DE LA QUALITE – Chaque membre de l'équipe projet est tenu de respecter les dispositions décrites dans le PACQ et de vérifier l'adéquation du produit (document ou code) avec les normes en vigueur sur le projet (Autocontrôle). – Les activités du responsable assurance qualité projet se déroulent tout au long du projet. Elles sont de deux types : les activités d'assurance qualité qui permettent de définir au plus tôt les principes qualités du projet et d'anticiper d'éventuels problèmes. Ces activités sont importantes au début du projet et dans une moindre importance au début des phases. les contrôles qualité qui vérifient régulièrement que les procédures sont comprises et correctement appliquées. En cas de non-conformités réelles ou potentielles, il propose des actions correctives ou préventives. Il est chargé ensuite de suivre le déroulement de ces recommandations. – Exemples : Assurance qualité – Elaboration du PACQ – Interface avec la cellule qualité de la DSI – Participe aux revues internes DSI (revues de fin de phases) – Information de l'équipe projet sur les procédures en vigueur Contrôle qualité – Relecture des documents projet – Contrôle de la bonne application des procédures applicables – Réalisation d'audits de contrôle (bilan qualité et revue qualité fournisseur) – Suivi des actions correctives ou préventives – 3.5 DOCUMENTS RELATIFS A LA QUALITE DU PROJET – Destinataires de chaque type de document 40

41 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Exemple de PAQ 4.CONDUITE DE PROJET – 4.1 ORGANISATION DU PROJET – Organigramme des missions assurées au sein du projet (liens hiérarchiques et fonctionnels) – Description des rôles et responsabilités : chef de projet, adjoint, responsable d'équipe,... – 4.2 PRESENTATION DES ACTIVITES COUVERTES PAR LE PROJET – Organigramme des différentes activités qui sont nécessaires au projet (ex : PBS) – 4.3 PLANIFICATION ET SUIVI DU PROJET – Définit linterlocuteur privilégié du client ainsi que les comités projet nécessaires (pilotage, suivi, groupes de travail), … 5.DEMARCHE DE DEVELOPPEMENT DU SYSTEME D'INFORMATION – 5.1 CYCLE DE DEVELOPPEMENT – Méthode appliquée : V, W, RAD, Agile, … – 5.2 DESCRIPTION DES ETAPES – En fonction de la méthode : définition des étapes ou des itérations 6.GESTION DE LA DOCUMENTATION – 6.2 IDENTIFICATION DE LA DOCUMENTATION – Normalisation du codage des documents – Principe de versionning majeur/mineur – 6.3 SAUVEGARDE ET ARCHIVAGE – Structure des dossiers de sauvegarde, droit d'accès, périodicité, procédure d'archivage. 41

42 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Exemple de PAQ 7.GESTION DE LA CONFIGURATION LOGICIELLE – 7.1 RESPONSABILITES – Qui est responsable de la GCL ? Lien avec les développeurs ? Synchro client ? – 7.2 IDENTIFICATION DES ELEMENTS – liste des composants logiciels de l'application, des moyens de développement et de tests, – règles de constitution des identifiants, – liaisons entre les différents éléments. – 7.3 CYCLE DE VIE ET ETATS DES ELEMENTS – méthodes de gestion des versions, révisions, – modalités de vérification et de validation. – 7.4 SAUVEGARDE ET ARCHIVAGE – Procédure de sauvegarde et de restauration 8.GESTION DES MODIFICATIONS – Identifier ce qui relève du correctif (inclus dans la prestation) de lévolutif (bons de commande supplémentaires) – Evolutif : fonctionnel, adaptatif, performances – Délais de prise en compte des modifications, notamment correctives : selon le niveau de gravité 9.CONTROLE DES FOURNISSEURS – 9.1 DOCUMENTS DE LIAISON – Liste des documents : Compte Rendu de Comité, Fiche de liaison, Demande d'intervention, Procès verbal de réception, PV de recette. Identification des procédures associées (déclenchement, tâche associée, émetteur, destinataires, engagements, …) – 9.2 DESCRIPTION DES DOCUMENTS – Modèles de ces documents 42

43 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Critères de qualité standards Exemples de critères qualité : 43 ParamètreDéfinitionCritères y contribuant Fiabilité Aptitude avec laquelle il fonctionne sans défaillance pour une durée donnée (robuste, constant, etc.) -Disponibilité - Robustesse - Sécurité Efficacité Aptitude avec laquelle il fonctionne avec un optimum de ressources et de temps - Bonne utilisation des ressources machines (CPU, mémoire,...) Sécurité(Intégrité) Aptitude avec laquelle il est protégé contre les altérations ou les accès non autorisés (protégé, confidentiel, etc.). - Disponibilité- Intégrité - Confidentialité Convivialité Effort requis pour l'apprentissage et le dialogue homme/machine et la documentation (compréhensible, maniable, documenté, etc.). - Ergonomie- Facilité d'utilisation - Facilité d'apprentissage Réutilisabilité Aptitude avec laquelle il peut être utilisé dans de multiples applications (paramétrable, modulaire, indépendant, etc.) - Modularité- Indépendance logiciel et matériel - Niveau de paramétrage Interopérabilité Aptitude avec laquelle il peut communiquer ou interagir avec d'autres systèmes (interfaçable, compatible) - Compatibilité- Banalité des communications - Banalité des données Portable Effort requis pour le transférer d'un environnement à un autre. La portabilité peut être vue sous ses deux aspects :- intégrable sur d'autres systèmes d'exploitation - intégrable sur d'autres machines. - Modularité- Indépendance logiciel et matériel Testabilité Effort requis pour s'assurer de son bon fonctionnement (jeu d'essais et vérification de résultats) - Modularité - Automatisation des tests - Facilité d'analyse des résultats Corrigibilité Effort requis pour localiser et corriger une erreur (lisibilité, traçabilité, accessibilité, etc.) - Qualité de la documentation- Règle de présentation et de nommage - Modularité - Traitement des erreurs Adaptabilité Effort requis pour l'amélioration, à spécifications inchangées ou pour le modifier afin de répondre à de nouvelles versions du système d'exploitation. - Perfectibilité- Flexibilité - Modularité - Niveau de paramétrage

44 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Exemples de métriques associées aux critères ParamètresEngagements qualitéPropriétésMétrique(s) FIABILITE Garantir la fiabilité du système DisponibilitéIndisponibilité du système, relative à une anomalie, inférieure à 8 heures cumulées par trimestre. Livrer chaque version du système avec un minimum d'anomalies Aucune anomalie bloquante recensée dans les versions diffusées auprès des utilisateurs. SECURITE Garantir la sécurité du système et la confidentialité des informations traitées. Utilisation et intégrité des données Les bases réelles ne devront pas être utilisées pour les tests. Des extractions partielles peuvent être effectuées par le CNRS en masquant l'identification des dossiers. MAINTENABILITE Assurer la maintenabilité et la réversibilité du système Lisibilité, exhaustivité et cohérence de la documentation technique associée à chaque version A chaque version, lensemble de la documentation technique est conforme, exhaustive et cohérente avec la version de référence du système, avec un taux maximum de 5% par rapport à une liste de contrôle à définir lors de la prise en main. Taux de satisfaction des équipes du CNRS lors de l'exécution du poste de réversibilité technique Au moins trois quarts des personnels concernés considèrent que les prestations ont été correctement exécutées (exhaustivité, pertinence). CORRIGIBILITE Garantir la réactivité requise en cas de demandes de modifications. Respect du délai de correction des anomalies bloquantes arrêté par le CNRS. Livraison des versions intermédiaires pour réception par le CNRS, selon délai arrêté. Respect du délai de livraison et des choix effectués par le CNRS pour les versions semestrielles Livraison des versions semestrielles selon délai arrêté, avec dune part traçabilité totale entre les demandes de modification et les modifications réalisées, dautre part traçabilité totale entre les tests de non-régression et les rapports de test. EFFICACITE… … CONVIVIALITE 44

45 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Exemple 1 Identification des alertes qualité 45

46 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Exemple 2 : partie analytique 46 N°DésignationElément de mesureValeur QU01Respect des délais concernant les livrables Ecart entre la date de remise d'un livrable et la date prévue. NB : une date de livraison d'un livrable rejeté par la FMP n'est pas prise en compte Pas de livrable majeur livré => Valeur : 3 QU02Assurer la conduite du changement en interne Note donnée par l'équipe informatique pour l'évaluation de la qualité du travail collaboratif avec le groupement 15 Note concernant la conduite du changement : degré de satisfaction et sentiment dautonomie des intervenants FMP 17 => Valeur : 4,5 QU03Assurer la conduite du changement en externe Note demandée au groupe de travail utilisateur16+16 => Valeur : 5 QU04Continuité de lergonomie, non régression fonctionnelle Automatismes gardés pour lutilisateur (touches fonction, gestion des erreurs, …) : taux dincidents relatifs au non respect des automatismes Pas de problèmes dergonomie => Valeur : 5 Taux de régression fonctionnelle par rapport au nombre d'incidents Moins de 10% de retour sur incidents => Valeur : 3 QU05Qualité des livrables et respect des procédures (PAQ) Evaluation de la qualité des livrables : taux de remarques bloquantes ou graves émises par la FMP sur les livrables majeurs Livrables acceptés, avec peu de remarques => Valeur : 4 Respect des délais concernant les procédures de pilotage 2 jours de retard => Valeur : 2

47 MIAGE 1: Cours de gestion de projet Session 9 : Gestion des risques, Assurance Qualité Exemple 2 : partie graphique Vue instantanée : permet le positionnement par rapport aux objectifs mini/maxi Vue historisée 47


Télécharger ppt "MIAGE MASTER 1 Cours de gestion de projet Session 9 : Risques – Assurance Qualité 1."

Présentations similaires


Annonces Google