La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dénonciations à Postes-Canada M.G. St-Onge De 1999 à 2003, le plaignant maître poste-adjoint, avisait la direction de Postes-Canada et son syndicat du.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dénonciations à Postes-Canada M.G. St-Onge De 1999 à 2003, le plaignant maître poste-adjoint, avisait la direction de Postes-Canada et son syndicat du."— Transcription de la présentation:

1

2 Dénonciations à Postes-Canada M.G. St-Onge De 1999 à 2003, le plaignant maître poste-adjoint, avisait la direction de Postes-Canada et son syndicat du climat de travail défectueux suite à un parachutage dinfluence.

3 Les objectifs visés par le recours au médias Inciter les ministres à prendre position en regard de la loi sur les dénonciateurs. Dénoncer publiquement le climat de terreur qui contraint au silence le syndicat en conflit dintérêt. Sensibiliser la population au sujet du harcèlement au travail. Éliminer les chevauchements de juridiction entre ministères servant de prétexte à ne pas intervenir.

4 Les objectifs visés par le recours au médias Demander au ministre de la justice fédérale de criminaliser le harcèlement au travail. Obtenir une collaboration de la part des élus et prendre position. Obtenir du secours de la part dun avocat qui viendrait en aide au plaignant.

5 Les objectifs visés par le recours au médias Obtenir de laide financière de la part du public dans un fonds attribué à cet effet. Être indemnisé par le fonds dindemnisation des victimes dactes criminels.

6 Les objectifs visés par le recours au médias Remercier les premiers ministres de mettre en branle les postes de Directeur des Poursuites publiques visant à: –Assainir la fonction publique fédérale et provinciale; –Normaliser le statut des dénonciateurs.

7 La Situation Michel-Guy St-Onge renonce à son métier de maître-poste adjoint et réclame justice –Il demande à ce quune pré-enquête criminelle puisse faire la lumière sur des actes irresponsables qui constituent en soi une véritable torture criminelle; –Il demande de recevoir une accommodation pécuniaire acceptable selon des conditions justes et équitables.

8 Comment cela a til pu arriver? Le plaignant a osé dénoncer un climat de travail inacceptable dans son milieu. Le plaignant a ensuite été écarté par la direction et par son propre syndicat placé en conflits dintérêt de le défendre.

9 Comment cela a til pu arriver? On a laissé perduré une situation sans intervenir à la source du problème. On a forcé le plaignant à se faire soigner pour dépression mentale. On la contraint à absorber des médicaments sévères et inutiles pour lui justifier dêtre absent de son travail et lui faire encaisser en silence son tourment. On la privé de ses revenus et fait souffrir jusquà ce quil menace verbalement de faire mine de se venger. On lui fait porter lentière responsabilité dassumer les lacunes soulignées et de devoir sen défendre. On le prive ensuite de sa capacité de se défendre en invoquant des prescriptions discriminatoires face à du laxisme à intervenir. On considère le requérant responsable de pouvoir bien gérer un grief de harcèlement dont il nest pourtant pas maître et ce malgré lavoir considéré assez handicapé psychologiquement : – au point davoir fait intervenir la police pour lui éviter son suicide; –au point davoir dû palier à son incapacité de rédiger les formulaires nécessaires permettant dobtenir assistance. – au point davoir dû négocié pour lui un paiement de loyer différé afin de compenser sa carence de revenu. On considère le requérant suffisamment responsable pour ne pas bénéficier de lassurance salaire, dès que la loi provinciale sur le harcèlement entre entre en vigueur. Ensuite lon prétend que le plaignant a moins de droit quun travailleur québécois sous prétexte quil travaille pour une instance fédérale; On s e retranche derrière une prescription de 90 jours au fédéral alors quelle est de 180 au Québec comme motifs de ne pas considérer intervenir; On néglige malgré tout de remettre un grief en branle même après en avoir été avisé par une plainte formelle de pratique déloyale au travail.

10 Comment cela a til pu arriver? On la dénoncé au criminel avec des accusations frivoles et diffamé honteusement. On le maintien sans revenus en état dinsécurité permanente. On n églige alors quil y sont tenus, de lui assurer un milieu convenable ou de le dédommager. On le force à accepter une mise à la retraite prématurée sans la lui verser par la suite. On lui cause une douleur psychologique susceptible avec des conséquences probables de vouloir lui faire commettre un geste regrettable et despérer pouvoir sen plaindre par la suite.

11 Comment cela a til pu arriver? On laisse le plaignant à la rue à la faillite sans subsistance et sans indemnité dassurance. On lui cause une douleur psychologique susceptible avec des conséquences probables de vouloir lui faire commettre un geste regrettable et espérer pouvoir sen plaindre par la suite.

12 Des gestes criminels Ensuite on porte des accusations criminelles sans fondement ni la moindre preuve dintention. On ne se présente pas au procès pour venir supporter et on tente dutiliser la seule « preuve » qui subsiste, une réaction du plaignant alléguant vouloir faire réagir pour se sortir de sa situation précaire. On exerce des pressions et trouve des prétextes pour quil ne puisse pas se faire défendre en cour criminelle.

13 Situation actuelle du plaignant Le plaignant se trouve à la limite extrême de ses ressources financières; Le plaignant sans dossier criminel donc exclus de laide juridique doit en plus défrayer un avocat pour se défendre contre ses abuseurs. Le plaignant assume à lui seul lentière responsabilité des failles du système.

14 Situation avec le syndicat Le syndicat semble trouver normal que le plaignant soit écarté aux motifs davoir porté une plainte de harcèlement au travail. Le syndicat limite ses accommodations envers le plaignant juste lorsquil sagit daccélérer et faciliter son départ vers la sortie ou la voie de garage. Le syndicat refuse de faire la moindre démarche pour résoudre le conflit.

15 Situation avec Postes Canada Récemment Poste Canada avisait le plaignant alléguant quelle se dissociait complètement du dossier prétextant quelle navait rien à ajouter à la réponse du syndicat. Postes Canada sempresse de verser une lamentable pension neuf mois plus tard, dès que le plaignant riposte au criminel contre sa torture.

16 Situation avec la Commission des Relations du Travail La Commission des Relations du Travail se croise les bras et se désiste du dossier en affirmant quelle ignore comment intervenir en matière de harcèlement psychologique et que le plaignant doit lui démontrer pourquoi elle se devrait dintervenir La Commission insinue que le plaignant aurait du savoir où porter sa plainte malgré la prescription expirée au fédéral et pourtant encore valide au provincial.

17 Situation avec la Cour de Joliette Le procureur transforme le conflit de travail en plainte criminelle dirigée contre le plaignant. Le procureur refile le dossier au nouvel arrivé lorsque vient le temps de sen justifier. La plainte persiste malgré la volonté de la plaignante à sen désister, son absence et celle des policiers assignés à témoin. Le juge omet dintervenir pour faire accommoder le plaignant malgré sa requête de le faire.

18 Situation Conseil Canadien des Relations Industrielles Le plaignant a pourtant été reconnu comme ayant fait ses preuves dans un autre bureau de poste. Le Conseil Canadien des Relations Industrielles se croise les bras et attend lissue du débat criminel sans dintervenir.

19 Situation lAssureur en invalidité Lassureur sempresse de refuser de poursuivre ses prestations dindemnisation au lendemain de la mise en vigueur des nouvelles dispositions de la Loi sur les normes du travail qui interdisent le harcèlement au travail. et malgré que le plaignant soit toujours considéré sous traitement médical par son médecin personnel.

20 Justice doit être rendue Pour éviter que cette situation ne perdure Pour créer un précédant qui va servir à dautres pris dans cette situation Pour modifier la loi afin de faciliter laccès à la justice dun individu pris en situation de replis dans les mailles dun système discriminatoire. Pour mettre sur pied les ressources nécessaires pouvant intervenir adéquatement avant quil ne soit nécessaire davoir à faire appel aux tribunaux.

21 Sommaire Les médias dinformation assument leur rôle de gardiens des valeurs fondamentales de la conscience collective; Ils contribuent fortement à améliorer le climat social en dénonçant les injustices et faisant pression sur les organismes susceptibles dintervenir.

22 Pour plus amples informations Consulter:


Télécharger ppt "Dénonciations à Postes-Canada M.G. St-Onge De 1999 à 2003, le plaignant maître poste-adjoint, avisait la direction de Postes-Canada et son syndicat du."

Présentations similaires


Annonces Google