La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Projet Marketing – Corinne Chauveau BEGHIN Thomas FILELLA Audrey GAFFIER Amans LE BODIC Gaétan SANTELLI Antoine SOARES Guillaume Génie Civil 4 e année.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Projet Marketing – Corinne Chauveau BEGHIN Thomas FILELLA Audrey GAFFIER Amans LE BODIC Gaétan SANTELLI Antoine SOARES Guillaume Génie Civil 4 e année."— Transcription de la présentation:

1 Projet Marketing – Corinne Chauveau BEGHIN Thomas FILELLA Audrey GAFFIER Amans LE BODIC Gaétan SANTELLI Antoine SOARES Guillaume Génie Civil 4 e année Janvier 2010

2 Introduction 1994, première bannière : Evolution des médias : Quicktime Media Player Flash Player Haut débit : vidéo 2

3 Sommaire Les formats publicitaires Le ciblage Les principaux acteurs Le webplanning Le coût dune campagne 3

4 LES FORMATS PUBLICITAIRES 4

5 Les tailles des pubs Les bannières La méga bannière, large bannière ou leaderbord : Taille 728x90 pixels -> 35 % des formats publicitaires sur Internet en 2009 La bannière traditionnelle ou classique : Taille 468x60 pixels pour un poids maximum de 35 Ko La demi bannière : Taille 234x60 pixels pour un poids de 30 Ko La micro bannière : Taille 88x31 pixels pour un poids de 10 Ko 5

6 Les tailles des pubs Les skycrapers Le grand skyscraper :160x600 pixels 4% des formats utilisés en janvier 2009 Le skyscraper classique :120x600 pixels La demi page :300x600 pixels La bannière verticale :120x240 pixels 6

7 Les tailles des pubs Le carré ou le rectangle Le rectangle 16/9 :320x180 Le carré : 250x250 Le grand rectangle : 336x280 Le rectangle 3:1 : 300x100 Le petit rectangle : 180x150 Le bouton 7

8 La bannière et le rectangle représentent à eux seuls 63% des affichages, les autres formats tombent ensuite sous les 10%. Source Etude Smart Admetrics 2009 Les tailles des pubs 8

9 Les formats Classiques Le gif animé Les bannières html Les bannières dhtml Les bannières flash Lannonce texte 9

10 Les formats Vidéo Les formats « in banner » ou « in text » Vidéos incorporées dans les formats décrits précédemment Les formats vidéos in-Stream ou billboard vidéo Vidéos incorporées avant pendant ou après des vidéos diffusées sur Internet Loverlay Publicités statiques rajoutés « par-dessus la vidéo » Fixes et permanentes ou temporaires Le rich media Tout media associant plusieurs format différents 10

11 LE CIBLAGE 11

12 La marketing : outil du capitalisme A été créé pour lutter contre une grande découverte du marxisme : la baisse tendancielle du taux de profit Fin du XIX siècle : crise du capitalisme, le marketing a créé le consumérisme et mis la consommation au cœur de l'existence Créer des besoins et des dépendances 12

13 Le ciblage Procédure Pour faire consommer, il faut s'adapter aux cibles, s'adapter au client Objectif Créer des besoins là où ils peuvent naître facilement 13

14 Le ciblage par affinité cible/support Pour chaque bandeau publicitaire, choisir site annonceur dont la thématique est en lien Proche des pratiques de presse magazine Limites : audience, plus le site est spécialisé, plus l'audience est faible Régie offrant des bouquets de sites pour limiter ce problème 14

15 Le ciblage contextuel Actions de l'internaute : achat de mots clés sur moteurs de recherche ou annuaires Contenu : bandeau publicitaire lié au contenu précis d'un article, pas seulement à la thématique du site Adaptation temporelle : fleurs à la fête des mères, soupes l'hiver 15

16 Le ciblage par localisation d'IP Sadresse aux annonceurs ayant une activité dans une aire géographique spécifique Mais aussi : pour les marchés tests ou pour personnaliser les créations publicitaires en fonction des régions Exemples : cyber-marchés, le Monde Limites : Essentiellement au niveau du pays de provenance Campagnes avec niveau plus fin (code postal essentiellement aux USA 16

17 Le ciblage comportemental Se base sur le comportement passé de linternaute Nécessairement par rapport à un réseau de sites, à une régie Un cookie est utilisé pour marquer et observer lindividu lors des phases de qualification Va donc au-delà du simple intérêt des cibles pour un secteur mais étudie leur comportement selon plusieurs critères 17

18 LES PRINCIPAUX ACTEURS 18

19 Lagence média Le conseil stratégique Le conseil plurimédia Le conseil webplanning 19

20 Lagence média Lachat despace publicitaire Le déploiement opérationnel Le suivi de campagne 20

21 Lagence conseil en communication Choix de lagence : sa taille ses spécialités son caractère international 21

22 Services rendus aux annonceurs Définition dune stratégie globale de communication Prise en charge, conseils et accompagnement dans la réalisation de la campagne Marketing relationnel 22

23 Les différents types dagences Les agences traditionnelles Les agences interactives 23

24 LE WEBPLANNING 24

25 Le Webplanning Webplanning : choix faits lors dune campagne internet Caractéristiques du webplanning - Principe - Outils - Calendrier - Emplacement publicitaire 25

26 Les objectifs dune campagne De « Brandbuilding » De trafic Daction 26

27 Les caractéristiques Les principes : Budget Objectifs Optimiser linvestissement publicitaire Choix des sites supports Période de diffusion Forme de la publicité 27

28 Les caractéristiques Les outils : Base de données : type de campagne/résultats Suivi de linternaute Panels : cible site support correspondant Piges publicitaires : par abonnement 28

29 Les caractéristiques Le calendrier : Durée campagne en ligne Variation des bandeaux Horaires, jours de diffusion 29

30 Les caractéristiques Lemplacement publicitaire : - Haut de page - Milieu de page - Bas de page - Gauche/droite 30

31 LE COÛT DUNE CAMPAGNE 31

32 Les tarifs Création d'un bandeau : de 200 à 4000 euros, suivant le type en fonction du créateur : « free-lance » ou agence 32

33 Les tarifs Plusieurs types de tarifs : Coût-Par-Mille (CPM) Coût-Par-Clic (CPC) Coût-Par-Action (CPA) Vente au forfait 33

34 Les tarifs Tarifs d'abord en brut -> nombreuses remises ou majorations pour calculer le net Remises : Agence spécialisée (15%) « De volume » (de 2 à 45%) Nouveau client, ancien client, grande cause... 34

35 Les tarifs Majorations : Ciblage Exclusivité Rich média Campagnes multi-marques/ multi-produits Au final : Marché net = 240 millions d'euros en France en

36 Conclusion Cookies et conservation des données Un avenir vidéo à standardiser 2010 : limage de marque Internet : efficace à lui seul ? 36


Télécharger ppt "Projet Marketing – Corinne Chauveau BEGHIN Thomas FILELLA Audrey GAFFIER Amans LE BODIC Gaétan SANTELLI Antoine SOARES Guillaume Génie Civil 4 e année."

Présentations similaires


Annonces Google