La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LA LOGISTIQUE DE LINDUSTRIE AUTOMOBILE DASYLVA Mauricette M1 MIL DIA Souleymane M1 MIL DIONE Marthe M1 MIL 1.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LA LOGISTIQUE DE LINDUSTRIE AUTOMOBILE DASYLVA Mauricette M1 MIL DIA Souleymane M1 MIL DIONE Marthe M1 MIL 1."— Transcription de la présentation:

1 LA LOGISTIQUE DE LINDUSTRIE AUTOMOBILE DASYLVA Mauricette M1 MIL DIA Souleymane M1 MIL DIONE Marthe M1 MIL 1

2 SOMMAIRE Introduction I. Historique II. Marché de lautomobile III. Les équipementiers automobile IV. La chaîne logistique automobile V. Production mondiale de véhicules VI. Flux et outils Conclusion 2

3 INTRODUCTION Filière automobile caractérisée par une forte concentration et centralisation de lactivité dassemblage et de production alors que les sources dapprovisionnement et les circuits de distribution sont dispersés. Dune part, la logistique est au cœur du travail des constructeurs et de la filière. Dautre part, la logistique automobile est extrêmement variée et étendue. 3

4 I. HISTORIQUE 4

5 1860 : première ébauche dun moteur à explosion réalisée par un Français, Etienne Lenoir. Il est alimenté à lépoque par le gaz déclairage. Peu après, il invente le carburateur permettant de remplacer le gaz par du pétrole : Carl Benz adapte le premier moteur à explosion à pétrole sur une automobile. 5

6 1889, René Panhard et Emile Levassor installent le premier moteur à quatre temps (celui de Daimler) sur une voiture à quatre places. En Janvier 1991, on voit rouler dans les rues de Paris les premières voitures françaises équipées du moteur Benz. 6

7 1891 : Fondation de Panhard & Levassor et production des premiers véhicules de série. Armand Peugeot découvre l'automobile au volant d'une Panhard-Levassor et fonde également son entreprise : Louis Renault construit avec l'aide de ses deux frères Fernand et Marcel sa première voiturette à Billancourt. 7

8 8

9 II. LE MARCHE DE LAUTOMOBILE 9

10 1) Définition du marché Etymologie : du latin mercatus, commerce, marché. Dans le sens premier, le marché désigne le lieu où des producteurs (commerçants, artisans, paysans) se rassemblent pour proposer directement leurs produits aux consommateurs. En économie, par extension, le marché est un système d'échanges où se rencontrent l'offre (les vendeurs) et la demande (les acheteurs). 10

11 2) Lévolution du marché de lauto secteur très concurrentiel, capitalistique et concentré ; marché très exposé à divers facteurs dinfluence économiques et sociaux; cycle de vie des produits de plus en plus court. 11

12 2) Lévolution du marché de lauto Une croissance ralentie mais ininterrompue du marché mondial depuis 1998; entre 2007 et 2009, le marché global connaît une baisse de 8 % liée à la crise économique et financière; En 2010, le marché automobile mondial sest vivement redressé à 75 millions de véhicules (+ 14 %, soit 9,4 millions de véhicules supplémentaires), établissant un nouveau niveau record. 12

13 3) Les marchés mondiaux 13

14 4) Le marché automobile français Source : FIEV

15 5) Classement des modèles les plus vendus en Europe 15

16 III. LES EQUIPEMENTIERS AUTOMOBILE 16

17 Vidéo : Equipementier 17

18 Un équipementier => entreprise industrielle fabriquant des articles contribuant à léquipement d'un véhicule. Il assure la conception des modules automobiles à partir de matériaux composites thermoplastiques. 18

19 Les divers composants réalisés : moteurs, boîtes de vitesse, système daération, etc Certains équipementiers se sont spécialisés dans la création d'accessoires. 19

20 20

21 La fabrication des pièces automobiles répond à des exigences de confort, denvironnement et de sécurité. Les équipementiers se sont installés sur 2 marchés : celui de la première monte (produits dédiés aux usines de montage) celui du rechange (les pièces de rechange) 21

22 Vidéo : fabrication siège auto 22

23 Ces équipementiers occupent la 2ème place sur le plan européen et 4 ème sur le plan mondial. Ils se sont implantés à proximité des constructeurs automobiles. Pour les équipements pré-assemblés, la production de flux tendus impose cette proximité géographique. 23

24 1) Les plus grands équipementiers automobile mondiaux Bosch (DE) Denseo (JP) Magna (CA) Aisin Seiki (JP) Continental AG (DE) Johnson Controls (US) Faurecia (FR) ZF Friedrichshafen (DE) TRW Automotive (US) Delphi (US) Valeo (FR) Yazaki (JP) Lear (US) Hyundai Mobis (KR) Sumitomo Electric (JP) Toyota Boshoku (JP) JTEKT Automotive (JP) Calsonic Kansei (JP) Visteon (US) Autoliv (SE) 24

25 Source : FIEV Rapports dactivité

26 2) Les principaux en France Faurecia, Valeo, Michelin, Plastic Omnium, Delphi, Bosch, Visteon, Siemens 26

27 27

28 IV. LA CHAINE LOGISTIQUE AUTOMOBILE 28

29 1) Les acteurs de la chaîne logistique 29

30 Ces constructeurs mettent à disposition les véhicules conformes en sortie usine et transfèrent les responsabilités de transport et manutention aux fournisseurs de transport et/ou prestataires logistiques. 30

31 Société ou groupe qui prend en charge la gestion du transport et la manutention des véhicules depuis la sortie dusine de production jusquà leur remise en concession. 31

32 Il sagit du transporteur qui lui-même détient ou pas les moyens de transport. Il peut sagir dun transporteur routier, ferroviaire, maritime ou fluvial. 32

33 Leur mission est dassurer la sécurité des navires lors de leur arrivée au port. Les autorités portuaires soccupent de la gestion des placements, manœuvres, chargements. 33

34 Le principal rôle des autorités douanières est le contrôle des échanges commerciaux internationaux de la Communauté Européenne. 34

35 Il assure lentrée / sortie du véhicule dans les conditions et règlements des législations en vigueur. 35

36 De manière générale, l'armateur est la personne ou entité qui équipe et exploite un navire marchand. Larmateur ne possède pas forcément des navires en propre. 36

37 Il sagit de lensemble des concessionnaires ou affaires qui peuvent appartenir à un même groupe ou regroupement de concessionnaires. 37

38 2) La logistique amont/aval 38

39 3) Processus de fabrication dun véhicule 39 Conception Fabrication PeintureEmboutissageTôlerieMontage Contrôle

40 a) La conception Importante somme dargent engagée A la base, élaboration dun avant-projet Études de marché => tendances pour les années à venir Esquisses et dessins par les designers (couleur, forme, …) Idées retenues transposées en maquettes Établissement dun cahier des charges Création du prototype 40

41 b) La fabrication Pour produire un véhicule, il faut : De la main doeuvre, Des robots, Des pièces différentes, Etc Une fois ces éléments rassemblés, mettre en place les grandes étapes de la fabrication dune voiture. 41

42 Lemboutissage La tôlerie ou ferrage Fabrication des pièces de tôlerie Découpage de la tôle dacier en plaques avant de passer dans les lignes Prise de forme des pièces qui constitueront la caisse du véhicule Assemblage de toutes les pièces de métal créées lors de lemboutissage pour constituer la caisse « en blanc » Cest ici que démarre véritablement la ligne de production Tout est fait par des robots 42

43 La peinture Caisse « en blanc » immergée dans un bain rempli de traitement anticorrosion Peinture effectuée par des robots La caisse reçoit 2 couches de peinture : une 1 ère dite « dapprêt » et une 2 nde (laque) qui lui donne la couleur définitive Passage de la caisse dans un four à cuisson Entre 8 et 12 heures 43

44 Le montage ou assemblage Le contrôle La caisse peinte reçoit tous les équipements du véhicule On appose la carrosserie à la plateforme On y greffe ensuite toutes les pièces : certaines par des robots, dautres par des hommes. Contrôle complet des équipements Test de tous les véhicules Ceux déclarés conformes sont testés sur un banc de roulage ou sur piste Les éventuels défauts sont corrigés et leur origine identifiée 44

45 Répartition des coûts de mise sur le marché dune voiture 45 source: FIEV chiffres clés 2011

46 Quelles sont les matières premières qui permettent de fabriquer une voiture ? beaucoup de métal, et notamment de l'acier pour la carrosserie et sa structure de base, le châssis, les suspensions, les amortisseurs, les pièces de direction, le moteur et les pièces de maintient des roues Aluminium et ses alliages pour les jantes, le moteur, la tubulure des sièges. Plastique et caoutchouc, pour le moteur, les pneus, les joint d'étanchéité, la sellerie, la moquette intérieure, les rétroviseurs, les commandes du tableau de bord, le pare-brise feuilleté, clignotants et feus arrières 46

47 Du verre pour les vitres et rétroviseurs, et les phares (on en trouve aussi en plastique de nos jours). Du bois et du cuir de qualité sur certaines voitures de luxe, pour l'habillage du tableau de bord, les sièges, l'habillage intérieur des portières, la décoration... * Il est à noter que certains de ces matériaux (de plus en plus) sont recyclables et pour la fabrication de véhicule, on se sert maintenant le plus possible de matériaux issus des chaînes de recyclages. 47

48 48

49 49

50 4) Distribution de véhicules Réalisée par des prestataires logistiques Transport <= 3% du cout final du véhicule neuf Logistique véhicule => assurer que le véhicule confié à la sortie de lusine soit entretenu, transporté et livré au bon endroit, au bon moment et dans des conditions de qualité optimales Création de plateformes accolées aux usines des constructeurs automobiles par les prestataires de logistique véhicule 50

51 Distribution directe Massification Logistique Plan de transport ne comprend quun seul segment Plan de transport prévoie un transit par une plate-forme logistique régionale 51

52 V. PRODUCTION MONDIALE DE VEHICULES 52

53 53

54 54

55 55

56 56

57 VI. FLUX ET OUTILS 57

58 58

59 1) Les flux internes Les flux véhicule => aux flux physiques des véhicules Les flux constituants => ensemble des flux de pièces ou de matières premières 59

60 a) Méthode Kanban 60

61 61 Désignation et référence de la pièce Autres informations pouvant être nécessaires au client et au fournisseur Quantité de pièces dans lemballage Identification du fournisseur et du client Localisation du point de livraison Chaque carte comporte les informations utiles au bon fonctionnement du dispositif.

62 b) Les ordres futurs Envoyés pour satisfaire une consommation future datée Transmis avec un préavis Deux conditions pour le fonctionnement de ce mode 62 Pour composants à grande diversité, encombrants et onéreux

63 c) Flux synchrones Ils consistent à livrer les produits finis des équipementiers dans lordre dans lequel ils vont être montés. 63

64 2) Flux externes Les flux directs fournisseurs bord de ligne Les flux via un Cross- docking Les flux via un magasin avancé fournisseur Les flux via un magasin interne ou externe de responsabilité constructeur 64

65 EDI => faire communiquer, sans intervention manuelle, des systèmes informatiques hétérogènes de partenaires externes. 65

66 Progiciels 66 EDIFACT: monde entier et tous les secteurs ODETTE: secteur automobile européen GALIA: secteur automobile français

67 Approvisionnement Selon flux local: Pièces approvisionnées depuis des fournisseurs dit locaux Ces fournisseurs peuvent être dans le pays ou dans la proche région du pays On parle aussi de pièces dintégration locale. Et flux international Pièces approvisionnées depuis des fournisseurs se trouvant à létranger On parle aussi de pièces CKD ou KD 67

68 Les 5 modes: 68 BUILT- UP SKD CKD DIRECT CKD IPO

69 Mode d'approvision nement Description succinte Recommandé pourAvantagesInconvénients BUILT-UP > Pas de construction d'usine dans le pays cible.> Le véhicule est fabriqué dans le pays d'origine et envoyé entièrement fabriqué dans le pays cible. > Volumes confidentiels ( Pays à risques > Pas d'investissement usine locale > Coûts logistiques élevés Coûts douanes élevés> Pas de valeur ajoutée dans le pays SKD Semi Knocked Down > Construction d'usine dans le pays cible avec montage uniquement.> La caisse assemblée peinte du véhicule est envoyée depuis le pays d'origine.> Le reste des pièces est sourcé localement ou envoyé depuis le pays d'origine > Très Faibles volumes ( Pays à risques ou Usine cible nouvelle > Investissements usine réduits> Pas de gestion de production dans l'usine du pays cible > Coûts logistiques assez élevés> Coûts douanes assez élevés> Valeur ajoutée dans le pays faible 69

70 Approvisionnement Mode d'approvision nement Description succinte Recommandé pour AvantagesInconvénients CKD Completly Knocked Down Mode Collection > Construction d'usine complète dans le pays clible. > L'usine cible s'exprime en quantité de véhicules (collection) qu'elle commande par lots (de 10, 12, 48...) à une usine ou centre CKD dans le pays d'origine qui lui envoie par lot l'ensemble des pièces nécessaires à la fabrication des 10, 12 ou 48 véhicules > Le reste des pièces peut être sourcé localement > Faibles volumes( Usine cible nouvelle ou à maturité limitée > Pas de gestion de production dans l'usine du pays cible > Coûts logistiques assez faibles > Coûts douanes assez faibles > Valeur ajoutée dans le pays appréciable > Investissements usine élevés > Gestion de production dans le centre CKD 70

71 Mode d'approvisionne ment Description succincte Recommandé pour AvantagesInconvénients CKD Completely Knocked Down Mode IPO Individual Part Ordering > Construction d'usine complète dans le pays cible. > L'usine cible s'exprime en quantité de pièces qu'elle commande à une usine ou centre CKD dans le pays d'origine qui lui envoie individuellement l'ensemble de ces pièces > Le reste des pièces peut être sourcé localement > Volume Moyen ou Fort(> vh/an) > Usine cible à assez grande maturité > Coûts logistiques faibles > Coûts douanes faibles > Valeur ajoutée dans le pays élevée > Investissements usine élevés > Gestion de production dans l'usine cible > Relations fournisseurs assez nombreuses Direct > Construction d'usine complète dans le pays clible. > Toutes les pièces sont sourcées localement. > L'usine cible s'exprime en quantité de pièces qu'elle commande à ses fournisseurs locaux ou étrangers qui lui envoie directement l'ensemble de ces pièces. > Fort Volumes(>15000 vh/an) > Usine cible à grande maturité > Coûts logistiques minimum > Coûts douanes minimun > Valeur ajoutée dans le pays maximum > Investissements usine élevés > Gestion de production dans l'usine cible >Relations fournisseurs nombreuses 71

72 CONCLUSION Lindustrie automobile => aujourdhui un secteur à forte valeur ajoutée. Nombreux acteurs au sein de cette industrie : concepteurs, assembleurs, équipementiers, transporteurs, commerciaux, … La logistique dans le secteur de lautomobile = une place prépondérante à tous les niveaux : de la conception à la distribution. 72

73 Vidéo : innovation auto 73

74 Sources supply chain magazine

75 Merci de votre attention! 75


Télécharger ppt "LA LOGISTIQUE DE LINDUSTRIE AUTOMOBILE DASYLVA Mauricette M1 MIL DIA Souleymane M1 MIL DIONE Marthe M1 MIL 1."

Présentations similaires


Annonces Google