La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Présenté par: Dr. Mohamed-Khireddine KHOLLADI Diplômé de l'INSA de Lyon - France Enseignant-chercheur à l université Mentouri « Séminaire sur la sécurité,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Présenté par: Dr. Mohamed-Khireddine KHOLLADI Diplômé de l'INSA de Lyon - France Enseignant-chercheur à l université Mentouri « Séminaire sur la sécurité,"— Transcription de la présentation:

1 1 Présenté par: Dr. Mohamed-Khireddine KHOLLADI Diplômé de l'INSA de Lyon - France Enseignant-chercheur à l université Mentouri « Séminaire sur la sécurité, limportance du SI & les solutions des Systèmes dInformations et Internet » ENSI-DRESI du 05au 07 Juin 1999 à lhôtel Es-Salem - Skikda

2 2 Amélioration de la qualité de la prise en charge des problèmes Evaluation des activités des services Maîtrise de la gestion administrative Maîtrise de laugmentation continue des coûts de gestion La gestion de lénorme masse dinformations avec des moyens conventionnels : meilleure organisation, bonne administration et personnel qualifié et suffisant p Entraîne une gestion difficile & complexe JPas de contrôle sérieux de gestion & des hommes JPas de transparence dans les activités J& mauvaise gestion administrative Principaux objectifs de lintroduction de S.I. informatisés

3 3 o Visant à optimiser lutilisation rationnelle des énormes ressources matériels, humains et financiers des entreprises. o Introduisant les techniques les plus modernes de traitements de linformation par la mise en place dun schéma directeur de lentreprise. Solutions susceptibles de satisfaire nos objectifs

4 4 Apports de loutil informatique dans le domaine de la gestion Meilleure organisation des activités Gain considérable en temps Minimum de dépenses Meilleure exploitation des informations en temps réel Améliorer efficacement les méthodes, les moyens de stockage et les traitements de données

5 5 Objectifs p Améliorer la qualité de linformation fournie p Assurer sa fiabilité p Uniformiser les sources dinformations p Homogénéiser les données au niveau de lensemble p Rationaliser et automatiser les procédures de gestion

6 6 Définition 1 : Objet à la base de la communication des connaissances perçues par les cinq sens de l homme. Définition 2 : Tout renseignement permettant de réduire son incertitude. Elle peut être considérée sous deux aspects : Signification Contenu sémantique Structure Syntaxe Elle apparaît sous de multiples formes : Visuelle, Sonore, Tactile, Olfactive et Gustative. Traitement de l information peut être : Classique Numérique, textuel, alphanumérique, factuel Multimédia Graphique, Image, Son,vidéo

7 7 Sémantique = Science de la signification. Sémantique = Contenu Linguistique = Science qui exprime le concept. Linguistique = Exprime le Contenu. Problème? Il fait face à des : interprétation, préférences, imaginations et intuitions Il ne peut se résoudre que d une manière humaine. Il fait face à des spécifications. Il peut être résolu soit par une machine ou soit par un homme Le problème peut entraîner plusieurs choix. Solutions : Traitements par lhomme ou Simulation possible par machine Le problème peut être traité par une solution automatique Solution automatique : Ordinateur Génie logiciel Soit un problème posé en termes précis Soit le problème posé en termes flous 1 ou plusieurs règles connues de réalisation Pas de règles connues de réalisation

8 8 Type de problème où elle est utilisée : Etat clinique dun malade, inventaire permanent de létat du stock, état des comptes de lentreprise Conditions daptitude à la transformation automatique: Objectives (signification unique sans interprétation possible), Quantifiable (mesurable) & Discrète (sa mesure sexprime par un nombre) Age : Présente ou vivante (line processing) & Passée ou historique (batch processing)

9 9 Stabilité = Durée de vie très variable : Une fraction de seconde, si elle concerne un engin en mouvement (Information mouvement) Quelques années, sil sagit dun client (Information permanente) Support : Classique (tactile, alphanumérique ou factuel) Multimédia (son & image) Représentation : Caractères alphanumériques et symboles pour lhomme Codage de linformation (donnée) pour lordinateur

10 10 Niveau de gestion auquel elle se réfère Activités de fonctionnement Activités de décision Structure : Caractère, mot, rubrique, (article ou enregistrement) et (fichier ou base de données) Rôle dans lactivité de gestion Information « prescriptive » ou instruction (façon de procéder) Information « passive » ou donnée

11 11 Domaine « Homme » et domaine « Machine » Domaine « Homme » Domaine « Machine » Utilisateur Mode demploi et données Résultats Ordinateur CODAGECODAGE Information alphanumérique ou symbolique Information binaire Langage Machine Langage utilisateur Traduction intention Interprétation des réponses

12 12 4 Information est contenue dans un message enregistré sur un support physique. 4 Lordinateur a tendance de noyer les gestionnaires sous le papier. Pourquoi? Il y a souvent confusion entre « message » et « information ». 4 Chaque gestionnaire doit se poser constamment ces 3 questions? À Quelles sont les décisions que je dois prendre? Á Doù quelle est mon incertitude? (incertitude => prise de décision). Â Doù quelles sont les informations dont jai besoin? Un état de 500 pages, qui ne réduit pas mon incertitude, n est quun paquet de messages inutilisables.

13 13 4 Ensemble de besoins à satisfaire dans un domaine d activité quelconque Ex. Système de réservation de places 4 Ensemble de moyens à mettre en œuvre pour les résoudre Ex. Système de transmission de données Définition : Ensemble déléments dont la structure et le fonctionnement sont organisés en vue datteindre un but. Il existe différents types de systèmes : déterministe ou non, probabiliste, fermé et ouvert. Il y a aussi la notion de frontière dun système.

14 14 4 Système dinformation de lentreprise est lensemble des procédures et moyens dutilisation des informations. 4 Système informatique nest quun sous- ensemble du système dinformation. Il concerne que les procédures qui mettent en œuvre des moyens automatiques de traitement de linformation.

15 15 4 Système technique 4 Système commerciale 4 Système financier 4 Système contentieux 4 Système comptable 4 Système administratif Etude et réalisation dun produit Gestion des achats et des ventes Gestion des capitaux Gestion des problèmes juridiques Mouvements des biens Coordination, commandement et gestion du personnel Chaque fonction ou type dactivité dans lentreprise peut être caractérisée par un système dinformation

16 16 4 Organisation = ensemble de moyens humains, matériels et financiers mis en œuvre dans un but économique, social, politique et syndical. Entreprise = organisation complexe où diverses fonctions sont remplies selon certains Objectifs. Ces fonctions sont assurées par différents secteurs dactivités reliés entre eux et échangeant toutes sortes dinformations. Organisation = notion plus large que celle de lentreprise dans la mesure où elle englobe aussi les institutions publiques, les syndicats, les partis politiques, les associations, etc.

17 17 Objectifs 4 Identification des différentes tâches et sous-tâches 4 Fréquence de tâches 4 Détermination des exigences des tâches (temps de réponse, coût des erreurs, volume dinformation et complexité des opérations) Techniques 4 Outils danalyses (SADT, Merise,etc.) 4 Description de la circulation des informations 4 Procédures optimales 4 Modèle de tâche Utilisateur Le problème générale est celui de la prise en charge de lactivité de lopérateur Les techniques danalyse de lactivité Observations en situation naturelle (description des procédures, organisation de lactivité et identification des erreurs) Entretiens (identification du vocabulaire et des objets) Analyse de trace (aides au travail papier, mémoire externes et notes manuscrites) Prise dinformation à la demande (simulation de résolution de problème, énoncé minimal et contraintes daccès aux informations requises). Verbalisation simultanées, enregistrement de mouvements oculaires, etc.

18 18 Dans l'entreprise la circulation de l'information Normalisation Standardisation Supports Codification Informations Données Fichiers ou B.D des qui deviennent des Classées dans des c'est-à-dire exige une grande circuits Secteurs d'activités flux reliant les parcourus par des reliant les niveaux de responsabilité cycles pilotage de l'entreprise permettant le objectifs en fonction de certains

19 19 À A travers les circuits dinformations : automatisation des tâches administratives. Á A travers les cycles dinformations : à partir des résultats des opérations routinières, la machine élabore des éléments de décisions. Â Elle peut enfin, dans certains cas, être amenée à faire elle-même le choix qui simpose parmi toutes les solutions envisagées à lavance par lopérateur. 4 5 difficultés principales dinformatisation : p Baisse de performance (essai, erreurs et qualité ) pUtilisation minimale (buts locaux et tâche manuelle continue) pDurée dapprentissage (pour exploiter les capacités du dispositif) pSous-utilisation (fonctions complexes et coûteuses usitées) pAmélioration? (gain de temps)

20 20 p Dans un S. Inf., le processus de transformation de linformation se compose des phases suivantes : Codification (identification et guidage vers des traitements appropriés). Saisie des informations sur un support et Acheminement de ces dernières vers lordinateur. Traitement par lordinateur (stockage, contrôle, mutation, transfert, interprétation, mise en forme). Sortie et diffusion des résultats vers lutilisateur. p Les S. Inf. Diffèrent selon leur degré dévolution et leur efficacité. p LInformation doit être précise (exactitude), significative (compréhension), pertinente (concerne son destinataire) et opportune (disponible à tout moment).

21 21 Système de gestion (module de pilotage) Système dInformation Système informatique Système de Transformation ou des opérations (Module technologique) Environnement Entreprise est un système chargé deffectuer une transformation. Le pilotage est assuré par un opérateur qui a un rôle essentiel dans le cycle dinformation : prise de décision et donner lordre. Lexécution de cet ordre est assuré par le système des opérations, qui doit rendre compte de son action. Coordination, objectifs Mémorisation et traitement Production et Actions

22 22 Environnement Système dinformation Décideur Système dinformation Organisation Système dinformation Décisions concernant lorganisation Décisions concernant lenvironnement Système de valeurs et références fixes Le SI assure : la circulation le traitement et la mémorisation de linformation

23 23 Noyau (0) Exploitation (1) Gestion (2) Evolution (3) Mutation (4) Noyau (0) : Produits, moyens techniques, moyens commerciaux et moyens humains Exploitations (1) : (fonctionne en temps réel) planning des ateliers, affectation des représentants, facturation, etc. Gestion (2) : (fonctionne de 1 à 6 mois) prévisions annuelles et mensuelles des ventes, programmation de la production, contrôle budgétaire, fixation des volumes de stocks, répartition de l effort commerciale par catégorie de clientèle. Evolution (3) : (fonctionne à 1 an) Fixe les objectifs, modifie les structures, décide des investissements, remet en cause le système de gestion, prévisions et plans à long terme, étude de nouveaux produits, plans de nouveaux investissements, recherche de nouveau marché, etc. Mutation (4) : (fonctionne à 10 ans et plus), Politique dalliance avec dautres firmes, étude de concentration, stratégie multinationale, actions professionnelles, etc.

24 24 Noyau (0) Exploitation (1) Gestion (2) Evolution (3) Mutation (4) Niveau 1: assure la mise en œuvre permanente des facteurs du système physique pour accomplir des tâches assignées par le niveau de gestion, Adaptation aux aléas : écarts de qualité, retard de livraison, pannes de machines, pointes de ventes, etc. Niveau 2 : Fixe à lexploitation des objectifs réalisables, donc compatibles avec ses moyens, puis d en contrôler l exécution. Niveau 3 : Assure lévolution des niveaux inférieures et représente le management. Il fixe les objectifs à long terme. Niveau 4 : Opère la jonction entre l entreprise et son environnement (absorption, fusion, développement par rachat dautres entreprises, remise en cause du management), protège lorganisme contre les perturbations économiques ou des changements violents.

25 25 4 Critiques Structure complexe Mauvaise répartition du travail du personnel (travail collectif) Arrivée tardive des documents retarde lédition des rapports Mauvaise appréciation de la situation (grand nombre de commandes/jour) Prise de décisions arbitraire (manque dinformation) Réticence et méfiance à légard de lInformatique 4 Solutions Complexité de la structure des services Grand nombre de documents de liaisons Proposition de nouvelle organisation en tenant compte de 2 facteurs : oHarmonisation et Synchronisation des tâches exécutées oDegré de leur complexité Afin davoir une information fiable une meilleure répartition du personnel simpose Automatisation des activités de gestion Introduire les normes de la gestion scientifique (Facteur temps) & Instaurer le contrôle de gestion

26 26 4 Critiques Méthodes utilisées et Moyens mobilisées sont dépassés et archaïques Absence de loutil informatique 4 Solutions Introduire loutil informatique approprié Améliorer les connaissances des méthodes dobservations et des statistiques descriptives

27 27 4 Critiques Manque d'uniformisation des sources dinformations (redondance) Comparaisons entre services aberrantes Insuffisance de la qualité des données disponibles oPas de politique de gestion de linformation oPas de normalisation et de standardisation La qualité des données disponibles est insuffisante pour évaluer le coût du service Délai de recherches des renseignements long (près d'une dizaine registres) Traitements des commandes alourdis 4 Solutions Sensibilisation et mobilisation de lensemble du personnel pour limportance de la tâche exercée Standardisation et normalisation de linformation Uniformiser les sources dinformation Améliorer la qualité de linformation et gagner le temps dans les traitements Meilleure sécurité des données avec réduction du taux derreur Edition dun état par service et par personne Création de nouvelles rubriques

28 28 À Volume des informations et la complexité des fichiers ou de la base de données, doù capacités minimales de stockage des supports. çNombre de commandes/mois, nombre de clients, nombre de produits çNombre de fournisseurs, nombre demployés, nombre de machines, çNombre de lancements/mois, etc. Á Complexité des traitements => taille des programmes çGestion des stocks « matière » répond-t-elle à des règles programmables? çRègles de facturation sont-elles programmables? Â Fréquence et délai de réponse –Réduction des délais administratifs amènera-t-elle la réduction du délai de livraison?

29 29 4 Solutions Susceptibles de satisfaire nos objectifs visent à optimiser et rationaliser les énormes ressources matérielles, humaines et financières de lentreprise en introduisant les techniques les plus modernes en matière de traitements de l'information par la mise en œuvre d'un schéma directeur Il faut informatiser les services. 4 Comment? Le schéma directeur doit être fait par un groupe composé de cadres dirigeants, Gestionnaires administratifs & techniques et d'informaticiens Appelé : 4 Comité directeur dInformatisation

30 30 4 Améliorations attendues? Productivité Qualité de services et vitesse de réaction Maîtrise du coût de santé 4 Améliorations retenues? Lesquelles? et selon quel ordre de priorité? Révisions de linformation existante? Etendre son application Adapter aux nouvelles technologies? (S.E et I. A, Vision & Infographie, Messageries, Imagerie médicale, etc.) 4 Nature du S. I. global? Avantages, inconvénients et enjeux

31 31 4 Connexion du S. I. intégré de Gestion 4 Mettre en place le futur centre de calcul avec la configuration machine suivante : un gros ordinateur centrale connecté par un réseau local à des terminaux (2 par service) des imprimantes (1 par service) répartis dans tous les services et par réseau externe à dautres entreprises pour échanges et consultations de la documentation via Internet et Intranet 4 Permet? oStockage important des données oRecherche des informations pertinentes oAccès à des systèmes daide à la décision et à la gestion

32 32 v Les micro-ordinateurs installés ou à installer dans les services vont jouer le rôle à long terme des terminaux v Informatiser les différents services à réorganiser les services et à adapter le personnel au Système Informatique par la formation

33 33 p Diagnostic de lexistant (au niveau du service concerné) p Concertation avec les autres projets pour consolidation et harmonisation des données p Modélisation des données p Modélisation des traitements p Validation des modèles par les vues utilisateurs (modèles externes) p Programmation et tests p et Rédaction dun manuel utilisateur

34 34 Niveau Organisationnel Niveau Opérationnel Niveau Conceptuel MCD et MCT Quoi? ou Que? MOT et MLD Qui? Où? Quand? MOpT et MPD Comment? Schéma Conceptuel - Hiérarchique - En Réseaux - Relationnel Schéma Logique Schéma Physique MACHINE SGBD (Monde Abstrait) MERISE HOMME (Monde Réel)

35 35 - Description de l'Organisation - Domaines d'application - Objectifs - Contraintes Monde Réel Modèle Externe 1 Modèle Externe 2 Modèle Externe n Modèle Conceptuel (Intégration des vues externes) (Vues) (Utilisateurs) (Applications) (Chef de projet) Modèle Logique (S G B D) (Administrateur de la BD) Modèle Interne Ordinateur

36 36 4 La gestion des projets est un art. Sa transformation en une science sera longue et difficile (le problème est toujours d actualité). 4 9 Règles d'or du management des projets informatiques. À Règle n°1 : Respecter une chronologie rigoureuse (Est-ce opportun? Que veut-on? Quels sont les enjeux? Que représentent les volumes?) Á Règle n°2 : Construire la maquette (Choix du chef de projet, les flux d informations, les problèmes de saisie et de contrôle, les résultats attendus et définition des différentes étapes). Â Règle n°3 : Elaborer une présentation globale du projet et de son environnement (Que veut-on faire? Que doit-on faire? Par quoi doit-on commencer? Avec qui?) Calendrier prévisionnel de réalisation. Ã Règle n°4 : Créer et animer le « groupe projet » (chef de projet doit le créer et lanimer, groupe sera constitué des responsables concernés et réunions pour débloquer les situations). Ä Règle n° 5 : Se doter des moyens de suivi et de contrôle (ordonnancement du projet et planning de réalisation détaillé par application).

37 37 Å Règle n°6 : Obtenir laval pour chacune des phases (discuter et critiquer la conception). Æ Règle n°7 : Contrôler lavancement de la réalisation (contrôler sur les délais et contrôler sur la qualité de la réalisation). Ç Règle n°8 : Contrôler la qualité (la qualité, ce nest pas uniquement les résultats corrects, mais : programmes bien construits, documentation riche et bien faite, Tests unitaires de programmes et Tests denchaînement à partir des jeux dessai). È Règle n°9 : Identifier lorigine des modifications (détecter les oublis en cours de réalisation et changement dinterlocuteur) Perturbations et Indispositions.

38 38 _ Facilité d'utilisation _ Facilité d'apprentissage _ Augmentation de la productivité _ Facilité de transfert des connaissances _ Utilisation de toutes les ressources des dispositifs _ Meilleure évaluation des interfaces H/M _ Amélioration de la qualité _ Diminution des erreurs Dispositif de commande Dispositif de contrôle Utilisateur actions affichages Entrées Sorties Evénements Dialogue Interface

39 39 J Minimiser la mémorisation (humaine) J Améliorer la cohérence (pour le logiciel) J Donner des retours d'information J Assurer la tolérance aux erreurs Machine Utilisateur Logique de fonctionnement Logique de l'utilisation Traitement symbolique de l'information Traitement humain de l'information INTERFACEINTERFACE

40 40 Objets Opérations Attributs Relations Connaissances de la tâche Sémantique de la tâche Effets actions Structure buts Plans Procédures Terminologie Images mentales Machine Utilisateur INTERFACEINTERFACE Mise en jeu des connaissances Modèle conceptuel Sémantique Syntaxe Lexique

41 41 Objets Opérations Attributs Relations Connaissances du dispositif Effet des commandes Règles dutilisation Compréhension des codes Machine Utilisateur INTERFACEINTERFACE Apprentissage Modèle conceptuel Que peut-on faire avec le dispositif? Sémantique Que se passe -t-il si? Syntaxe Comment faire pour? Lexique Que signifie telle information?

42 42 ETUDES DIAGNOSTIC ETUDES DIAGNOSTIC Organigramme fonctionnel de la structure daccueil Applications informatiques existantes (Possibilités dIntégration) Postes de travail (QQOQC et P) Documents & Informations Traitements Etablissement du dictionnaire des données (Base de données) Aboutir aux O.C.S. organisationnelles et informationnelles susceptibles de dégager des solutions informatiques futures REUNIONS DE CONSOLIDATION REUNIONS DE CONSOLIDATION 1projet détude de lexistant par fonction Liaisons entre les Diagrammes de circulations des Documents Dictionnaire de données uniques (Base de données de l entreprise) O. C. S à léchelle globale Normalisation de la codification des données

43 43 4 MOYENS A METTRE EN OEUVRE 4 Matériels et logiciels : è 8 Micro-ordinateurs compatibles PC Pentium 200 à 350 Mhz è Langage de conception des applications (L4G ou autres) è Langage de programmation 4 Mettre les moyens humains nécessaires 4 Mettre les moyens financiers 3 5 VISIONS POSSIBLES DE S. I. 3 Elaboration de sous-systèmes juxtaposés d'information 3 Coordination des Systèmes d'Information par création d'une Base de Données 3 Utilisation de modèles de planification et d'aide à la décision 3 Intégration des différents programmes en une bibliothèque de programmes 3 Avènement de la planification stratégique

44 44 4 Le Système d'Information est scindé en sous-systèmes indépendants 4 Chaque fonction opérationnelle s'appuie sur ses propres fichiers comme les applications classiques La comptabilité générale La paie du personnel administratif et technique Les statistiques des activités de gestion La tenue de stocks des produits Sous système 1 Fo 11 Fo 12 Fo 1i F 11 F 12 F 1i Sous système 2 Fo 21 Fo 22 Fo 2i F 21 F 22 F 2i Sous système 3 Fo 31 Fo 32 Fo 3i F 31 F 32 F 3i Fonctions Opérationnelles (Fo) Fichiers (F) Inconvénients Manque d'harmonisation entre les différents travaux Redondances Difficultés des communications inter sous-systèmes Rareté des informations d'ensemble

45 45 Indépendance données/traitements (Evolutivité) Pas de redondance (gain de place et de temps) Partage des données (gestion des conflits d'accès) Contrôle et Sécurité de l'Information (droit d'accès) Indépendance Information/Supports physique (accès multifichiers) Gestion centralisée des données (Administration des données, etc.) Sous système 1 Fo 11 Fo 12 Fo 1i Sous système 2 Fo 21 Fo 22 Fo 2i Sous système 3 Fo 31 Fo 32 Fo 3i Interrogation de la base S.G.B.D Bases de données

46 46 p Besoins d'en tirer un meilleur parti par l'amélioration du processus de prise de décisions p Mise en place des méthodes de gestion administrative plus évoluées grâce aux modèles de planification Sous système 1 Fo 11 Fo 12 Fo 1i Sous système 2 Fo 21 Fo 22 Fo 2i Sous système 3 Fo 31 Fo 32 Fo 3i S.G.B.D Bases de données Modèle de planification Modèle de décision Modèle de décision Modèle de décision Modèle de planification Modèle de planification Fonctions opérationnelles (Fo)

47 47 + Tout en faisant espérer des avantages importants, la pratique du système précédent ne donne pas pleinement satisfaction. On se heurte à : Difficulté de mettre au point les différents programmes, Impossibilité d'en assurer en permanence une maintenance et une évolution satisfaisantes, et Limitation du nombre de programmes disponibles. + Ces inconvénients peuvent être levés par la mise en place en commun de l'ensemble des moyens et la création d'une bibliothèque de programmes. Sous système 1 Fo 11 Fo 12 Fo 1i Sous système 2 Fo 21 Fo 22 Fo 2i Sous système 3 Fo 31 Fo 32 Fo 3i S.G.B.D Bases de données Bibliothèque de programmes Fonctions opérationnelles (Fo)

48 48 4 Il permet de levé les inconvénients précédents : Difficulté de mettre au point des différents programmes Impossibilité d'en assurer en permanence une maintenance et une évolution satisfaisante Limitation du nombre de programmes disponibles Sous système 1 Fo 11 Fo 12 Fo 1i Sous système 2 Fo 21 Fo 22 Fo 2i Sous système 3 Fo 31 Fo 32 Fo 3i S.G.B.D Bases de données Fonctions opérationnelles (Fo) Bibliothèque de programmes Planification stratégique Modèles de planification stratégique Banques d'informations

49 49

50 50

51 51 Courbe réelle Coût Temps Dépassement Conception Réalisation Dépassement Courbe idéale Conversions Test et Mise en exploitation Etudes préalables

52 52 Organisation & Formation Logiciel Matériel Coût de la non qualité Coûts Temps

53 53 4 Importance de l'automatisation de la gestion intégrée 4 Amélioration de l'efficacité du SI entraînera une meilleure prise en charge des problèmes de gestion et surtout un meilleur fonctionnement des services de l'entreprise 4 Pour mieux maîtriser le problème de l'information de l'Entreprise, il faut fractionner le SI de l'entreprise en plusieurs sous-systèmes faciles à mettre en œuvre permettant des solutions maximales et rapides 4 Deux approches des problèmes du SI oAscendantes (On part des documents de gestion et on aboutit aux événements qui déclenchent le processus de traitements). Bonne pour les novices en SI oDescendantes (On procède de la manière inverse). Bonne pour les experts en SI 4 La mise en œuvre du SI de l'entreprise est une affaire de tous et non d'un individu


Télécharger ppt "1 Présenté par: Dr. Mohamed-Khireddine KHOLLADI Diplômé de l'INSA de Lyon - France Enseignant-chercheur à l université Mentouri « Séminaire sur la sécurité,"

Présentations similaires


Annonces Google