La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Animation pédagogique Circonscription de Clermont 10 novembre 2010 Équilibrer lapprentissage de la lecture-écriture.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Animation pédagogique Circonscription de Clermont 10 novembre 2010 Équilibrer lapprentissage de la lecture-écriture."— Transcription de la présentation:

1 Animation pédagogique Circonscription de Clermont 10 novembre 2010 Équilibrer lapprentissage de la lecture-écriture

2 Mappemonde didactique Un équilibrage de lenseignement de la lecture-écriture

3 Les 4 composantes de lapprentissage de la lecture/écriture Apprentissage de lidentification des mots Apprentissage de la compréhension Apprentissage de la production écrite Apprentissage de la culture littéraire

4 Les 4 composantes de lapprentissage de la lecture/écriture Apprentissage de lidentification des mots Apprentissage de la compréhension Apprentissage de la production écrite Apprentissage de la culture littéraire 50% 20% 10% début de CP

5 Les 4 composantes de lapprentissage de la lecture/écriture Apprentissage de lidentification des mots Apprentissage de la compréhension Apprentissage de la production écrite Apprentissage de la culture littéraire 30% 10% début de CP début de CE1

6 Les 4 composantes de lapprentissage de la lecture/écriture Apprentissage de lidentification des mots Apprentissage de la compréhension Apprentissage de la production écrite Apprentissage de la culture littéraire 40% 20% début de CP début de CE1 début de CE2

7 Lidentification des mots: Une condition nécessaire …mais non suffisante!

8 Lidentification des mots: Une condition nécessaire …mais non suffisante!

9 Lidentification des mots: Une condition nécessaire …mais non suffisante!

10 1.Deux pistes méthodologiques pour développer lidentification des mots : Apprendre à décoder et à encoder les mots par la voie indirecte

11

12 La révolution de la classe de CP : de la compétence phono- graphique … … à la compétence grapho- phonétique

13 compétence finale attendue : - être capable de décoder des mots nouveaux, - être capable de proposer une écriture possible pour un mot régulier.

14 - découvrir les correspondances phonème/graphème(s), - lire et écrire des syllabes, - segmenter des mots en syllabes (syllabe dattaque), - identifier des lettres muettes dans un mot Ils eurent grand peur. Souvent, les poules du couvent couvent.

15 - décoder et encoder des mots nouveaux, - progression des phonèmes étudiés en fonction de leur fréquence,

16

17 Apprendre à identifier puis à écrire orthographiquement les mots par la voie directe

18 Mémorisation de mots mots fréquents (50% des mots dun texte), mots posant des difficultés orthographiques du point de vue de lélève : 1. qui, que, lui 2. et 3. comme – komme 4. dans 5. un 6. je, ge, etc …, développer leur reconnaissance et leur écriture grâce à un travail spécifique de mémorisation.

19 compétence finale attendue : - être capable de reconnaître très rapidement et sans erreur les mots fréquents. être capable décrire de mémoire les mots fréquents en respectant leur orthographe.

20 Quelles sont les stratégies que les élèves peuvent mobiliser pour identifier les mots?

21 Episode n°5 62 mots Hugo dit alors au singe: "Je peux jouer avec vous ? " " Suis-moi " lui répondit Zéfir. Il le présenta à ses amis. Tous commencèrent alors une nouvelle partie. "Jacques a dit : levez une patte ! Jacques a dit : fermez lœil gauche ! Jacques a dit : baissez la patte !" disait lhippopotame, rapide comme léclair.

22 Marquage des mots fréquents 23 mots sur 62 soit 37% Hugo dit alors au singe: "Je peux jouer avec vous ? " " Suis-moi " lui répondit Zéfir. Il le présenta à ses amis. Tous commencèrent alors une nouvelle partie. "Jacques a dit : levez une patte ! Jacques a dit : fermez lœil gauche ! Jacques a dit : baissez la patte !" disait lhippopotame, rapide comme léclair.

23 Marquage des mots fréquents et des mots déjà lus = 42 mots Hugo dit alors au singe: "Je peux jouer avec vous ? " " Suis-moi " lui répondit Zéfir. Il le présenta à ses amis. Tous commencèrent alors une nouvelle partie. "Jacques a dit : levez une patte ! Jacques a dit : fermez lœil gauche ! Jacques a dit : baissez la patte !" disait lhippopotame, rapide comme léclair.

24 Il reste donc 13 mots à décoder! Hugo dit alors au singe: "Je peux jouer avec vous ? " " Suis-moi " lui répondit Zéfir. Il le présenta à ses amis. Tous commencèrent alors une nouvelle partie. "Jacques a dit : levez une patte ! Jacques a dit : fermez lœil gauche ! Jacques a dit : baissez la patte !" disait lhippopotame, rapide comme léclair.

25 2. La question de la compréhension. "Lire au CP (2)" Une première approche des anaphores et des connecteurs, éléments essentiels de la compréhension puisqu'ils garantissent la continuité et la cohérence des textes. (p.13) Distinguer et "suivre" les personnages (en particulier à cause des reprises anaphoriques). (p.13)

26 "Lire au CP, repérer les difficultés pour mieux agir" Donner les références des anaphores, remplacer des répétitions par des anaphores. (p.17) "Comprendre des textes: outils d'aide à l'évaluation en GS et en CP. Comprendre un récit fictif. Fiche complémentaire au document de travail." Faire retrouver des informations à partir de questions du type: - "qui a fait…?" - "qui a dit..?" - "qui a donné…?" - "qui rencontre…?" Faire interagir les élèves en groupe pour justifier ou critiquer les réponses.

27 Les processus en jeu lors de la compréhension dun texte. Microprocessus Compréhension de mots, de la phrase. -reconnaissance des mots - lecture par groupe de mots - microsélection

28 Les processus en jeu lors de la compréhension dun texte. Microprocessus Compréhension de mots, de la phrase. Processus dintégration Recherche de la compréhension entre les phrases: ce processus est central pour aborder la cohérence du texte. -reconnaissance des mots - lecture par groupe de mots - microsélection - utilisation des référents - utilisation de connecteurs - inférences fondées sur les schémas

29 Les processus en jeu lors de la compréhension dun texte. Microprocessus Compréhension de mots, de la phrase. Processus dintégration Recherche de la compréhension entre les phrases: ce processus est central pour aborder la cohérence du texte. Macroprocessus Compréhension globale du texte. -reconnaissance des mots - lecture par groupe de mots - microsélection - utilisation des référents - utilisation de connecteurs - inférences fondées sur les schémas -identification des idées principales -Résumé - utilisation de la structure du texte

30 Les processus en jeu lors de la compréhension dun texte. Microprocessus Compréhension de mots, de la phrase. Processus dintégration Recherche de la compréhension entre les phrases: ce processus est central pour aborder la cohérence du texte. Macroprocessus Compréhension globale du texte. Processus délaboration Interprétation du texte. Le lecteur dépasse un niveau de sens non prévu par lauteur. -reconnaissance des mots - lecture par groupe de mots - microsélection - utilisation des référents - utilisation de connecteurs - inférences fondées sur les schémas -identification des idées principales -Résumé - utilisation de la structure du texte - prédictions - imagerie mentale - réponse affective - lien avec les connaissances - raisonnement

31 Les processus en jeu lors de la compréhension dun texte. Microprocessus Compréhension de mots, de la phrase. Processus dintégration Recherche de la compréhension entre les phrases: ce processus est central pour aborder la cohérence du texte. Macroprocessus Compréhension globale du texte. Processus délaboration Interprétation du texte. Le lecteur dépasse un niveau de sens non prévu par lauteur. Processus Métacognitifs Recherche et autoévaluation de la compréhension par le lecteur. Le lecteur construit le sens du texte. -reconnaissance des mots - lecture par groupe de mots - microsélection - utilisation des référents - utilisation de connecteurs - inférences fondées sur les schémas -identification des idées principales -Résumé - utilisation de la structure du texte - prédictions - imagerie mentale - réponse affective - lien avec les connaissances - raisonnement -identification de la perte de compréhension - réparation de la perte de compréhension

32 Les processus en jeu lors de la compréhension dun texte. Microprocessus Compréhension de mots, de la phrase. Processus dintégration Recherche de la compréhension entre les phrases: ce processus est central pour aborder la cohérence du texte. Macroprocessus Compréhension globale du texte. Processus délaboration Interprétation du texte. Le lecteur dépasse un niveau de sens non prévu par lauteur. Processus Métacognitifs Recherche et autoévaluation de la compréhension par le lecteur. Le lecteur construit le sens du texte. Compréhension « dans » le texte

33 Les processus en jeu lors de la compréhension dun texte. Microprocessus Compréhension de mots, de la phrase. Processus dintégration Recherche de la compréhension entre les phrases: ce processus est central pour aborder la cohérence du texte. Macroprocessus Compréhension globale du texte. Processus délaboration Interprétation du texte. Le lecteur dépasse un niveau de sens non prévu par lauteur. Processus Métacognitifs Recherche et autoévaluation de la compréhension par le lecteur. Le lecteur construit le sens du texte. Compréhension « dans » le texteCompréhension « hors » du texte

34 Travailler les microprocessus en classe -reconnaissance des mots (voies directe et indirecte) -microsélection

35 -lecture par groupe de mots

36 commePirouetteun faire selaà avait dansalorsmoteur se silpetitaime gorge ronronnercaressermet il

37 Pirouette aime se faire caresser. Il se met alors à ronronner comme sil avait un petit moteur dans la gorge.

38 Dans la jungle de Balawé, tout le monde prenait Hugo pour un idiot.

39 Les microprocessus: Travailler la compréhension des phrases

40 Les processus dintégration "Piref, conférence du consensus, recommandations du jury." - "Les recherches montrent l'importance de l'anaphore et de l'inférence dans la compréhension, […..] Un travail spécifique et explicite sur les relations anaphoriques et inférentielles est de nature à favoriser considérablement la compréhension".

41 Eléments de définition de la compréhension. Nous proposons d'apprendre aux élèves à développer des inférences principalement à partir des personnages, qui constituent la clé de voûte du récit. Tout au long de l'année, les élèves pourront grâce à cette démarche apprendre à: -définir les personnages évoqués (présents ou absents) dans un récit, -repérer les ruptures énonciatives: parties dialoguées et parties "narratives", -identifier les chaînes de référence pour un même personnage, -associer les personnages et leurs actions, -rétablir lordre chronologique dans un texte.

42 Nous définissons cette capacité de l'élève comme étant la capacité à comprendre "a minima" un texte narratif [1]. Cette approche est transférable à la très grande majorité des récits et constitue selon nous, un appui solide pour entrer dans le texte.[1] Grâce à ce modèle, nous conduisons lélève dans la maîtrise progressive de la lecture: -en le dotant de compétences textuelles, -en développant la capacité à opérer des inférences (par induction ou déduction), -en le dotant de compétences nécessaires à la production écrite.

43 Il lui raconta que le loup était venu et quil avait mangé tous les autres. La pauvre mère pleura longtemps. En ressortant de la maison, la chèvre vit que le loup était couché sous un arbre. Elle regarda de plus près, et saperçut que quelque chose remuait dans son gros ventre. « Mes pauvres enfants seraient-ils encore en vie?» Elle dit alors au petit cabri daller à la maison chercher des ciseaux, une aiguille et du fil. Elle ouvrit le ventre du monstre. Aussitôt, un des cabris sortit sa tête, et tous les autres séchappèrent de même: le monstre les avait avalé tout rond. Ce fut une grande joie! Ils embrassaient leur chère petite mère et cabriolaient en tout sens. « Maintenant, dit la chèvre, allez chercher des pierres pour remplir le ventre de la maudite bête pendant quelle dort.» Alors les petits cabris allèrent vite chercher des pierres et en remplir le ventre du loup. Puis la mère se hâta de le recoudre pendant son sommeil.

44 Il lui raconta que le loup était venu et quil avait mangé tous les autres. La pauvre mère pleura longtemps. En ressortant de la maison, la chèvre vit que le loup était couché sous un arbre. Elle regarda de plus près, et saperçut que quelque chose remuait dans son gros ventre. « Mes pauvres enfants seraient-ils encore en vie?» Elle dit alors au petit cabri daller à la maison chercher des ciseaux, une aiguille et du fil. Elle ouvrit le ventre du monstre. Aussitôt, un des cabris sortit sa tête, et tous les autres séchappèrent de même: le monstre les avait avalé tout rond. Ce fut une grande joie! Ils embrassaient leur chère petite mère et cabriolaient en tout sens. « Maintenant, dit la chèvre, allez chercher des pierres pour remplir le ventre de la maudite bête pendant quelle dort.» Alors les petits cabris allèrent vite chercher des pierres et en remplir le ventre du loup. Puis la mère se hâta de le recoudre pendant son sommeil.

45 Il lui raconta que le loup était venu et quil avait mangé tous les autres. La pauvre mère pleura longtemps. En ressortant de la maison, la chèvre vit que le loup était couché sous un arbre. Elle regarda de plus près, et saperçut que quelque chose remuait dans son gros ventre. « Mes pauvres enfants seraient-ils encore en vie?» Elle dit alors au petit cabri daller à la maison chercher des ciseaux, une aiguille et du fil. Elle ouvrit le ventre du monstre. Aussitôt, un des cabris sortit sa tête, et tous les autres séchappèrent de même: le monstre les avait avalé tout rond. Ce fut une grande joie! Ils embrassaient leur chère petite mère et cabriolaient en tout sens. « Maintenant, dit la chèvre, allez chercher des pierres pour remplir le ventre de la maudite bête pendant quelle dort.» Alors les petits cabris allèrent vite chercher des pierres et en remplir le ventre du loup. Puis la mère se hâta de le recoudre pendant son sommeil.

46

47

48 Les macroprocessus

49

50 Les processus délaboration. prédictions

51 réponse affective

52 Les processus métacognitifs identification de la perte de compréhension: comprendre quel est le processus en jeu pour repérer et réparer la perte de compréhension occasionnée lors de l'acte même de la lecture, la compréhension étant la condition du plaisir de lire.

53 réparation de la perte de compréhension, par le groupe à l'oral

54 Lévaluation de la lecture-écriture

55

56 Bibliographie La compréhension en lecture Jocelyne GIASSON De Boeck

57 La lecture, de la théorie à la pratique Jocelyne GIASSON De Boeck

58 Enseigner la lecture au cycle 2 Sous la direction de J.E GOMBERT Nathan Pédagogie

59 Lire au CP, programmes 2008

60 Sitographie Le PIREF

61 Le site de Grand Large


Télécharger ppt "Animation pédagogique Circonscription de Clermont 10 novembre 2010 Équilibrer lapprentissage de la lecture-écriture."

Présentations similaires


Annonces Google