La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

2 e Leçon : Grammaire des civilisations. pouvoir / répression rapports de force légitimité / idéologie « au nom de » théories du droit naturel appartenance.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "2 e Leçon : Grammaire des civilisations. pouvoir / répression rapports de force légitimité / idéologie « au nom de » théories du droit naturel appartenance."— Transcription de la présentation:

1 2 e Leçon : Grammaire des civilisations

2 pouvoir / répression rapports de force légitimité / idéologie « au nom de » théories du droit naturel appartenance Nous/Autres appropriation Vie/travail/langage

3 Ordre rituel: pouvoir religieux -> « sociétés premières » Ordre théologico-politique: pouvoir militaire -> « grandes civilisations » ( AJC) Ordre marchand: pouvoir économique -> « société moderne » (13 e )

4 Fernand Braudel Grammaire des civilisations (1963)

5 1. l « ordre rituel » sociétés premières (« archaïques », « primitives ») archéologie / ethnologie sans Etat ; sans histoire ; sans écriture ? ou contre lEtat, contre lhistoire ?

6 institutions déchange : système de parenté système économique système « médiatique » 1. l « ordre rituel »

7 Logique du don pas de contrat, dachat/vente système de dons réciproques : – –les biens = cadeaux – –les mariages = échanges de femmes – –les cérémonies, fêtes = échanges

8 Marcel Mauss Essai sur le don (1923) gratuit mais obligatoire donner recevoir rendre prestige / honte

9 Logique du don Potlatch Kwakiutl compétition au cours de laquelle on essaie décraser son adversaire de dons cadeaux / fêtes / destruction dobjets précieux ou utiles

10 le chef : pas un pouvoir coercitif et séparé = celui qui donne + que les autres bon stratège : chasse / guerre bon organisateur : rend des services bon orateur : récits, mythes, proverbes Société contre lEtat

11 « chefferie » : en dette par rapport au groupe ne peut prélever dimpôt ne peut exercer de coercition Société contre lEtat

12 Pierre Clastres La société contre lEtat, 1974 = refus structurel de lEtat « conscient » ? Etat = renversement du sens de la dette = du groupe -> chef Capital = du groupe -> finance

13 omniprésence de la norme / Loi coutume sanctions torture = mnémotechnique ostracisme, bannissement 1. l « ordre rituel »

14 Quel système de légitimation ? normes < Esprits / Ancêtres hétéronomie 1. l « ordre rituel » Culte des pierres Carnac

15 Esprits « animisme » 1. l « ordre rituel » Pharaon allaité par larbre sacré

16 Ancêtres totems 1. l « ordre rituel » Totem Algonkin

17 devin, sorcier chaman = technicien de linvisible magie 1. l « ordre rituel »

18 préserver lordre social changement = perturbation de lordre du monde société contre lhistoire mais sociétés historiques quand même 1. l « ordre rituel »

19 Claude Lévi-Strauss ( ) La pensée sauvage ; Tristes tropiques « sociétés froides » = équilibre « sociétés chaudes » = « différentiel »

20 « révolution néolithique » AC / AC = mutation culturelle avant dêtre une mutation technologique 2. Lordre théologico-politique

21 agriculture AC -> AC 2. Lordre théologico-politique

22 villes – AC 2. Lordre théologico-politique

23 écriture – AC 1. gestion économique 2. lois, ordres 3. littérature 2. Lordre théologico-politique

24 Codes dHammourabi Roi de Babylone – 1792 / Lordre théologico-politique

25 hiérarchie sociale – AC 1. paysans 2. guerriers 3. prêtres AC : tensions sociales, maladies, pénuries, suicides 2. Lordre théologico-politique

26 Etat : renversement du sens de la dette groupe => chef (« roi ») paysans (90%) -> guerriers/prêtres périphéries => centre campagnes -> villes -> capitale 2. Lordre théologico-politique

27 marchands position sociale ambivalente utilité danger Rembrandt Jésus chasse les marchands du Temple

28 Linvention des Dieux 2. Lordre théologico-politique

29 Les Dieux / Dieu : réalité sociale comme une autre dissocier la croyance en Dieu et létude de la croyance en Dieu mettre entre parenthèses lexistence de Dieu / des Dieux lautorité des Textes religieux 2. Lordre théologico-politique

30 Spinoza ( ) Tractatus theologico-politicus

31 Spinoza ( ) Tractatus theologico-politicus plaidoyer pour la liberté de conscience entreprise de démystification de la religion : approche historique et sociologique fonction sociale de la religion : légitimer lobéissance des hommes envers le pouvoir

32 transcendance de Dieu / des Dieux le divin = sacré (< sacer) : séparé du monde / hommes Pouvoir sacré = séparé du peuple concentration des surplus vers le sacré 2. Lordre théologico-politique

33 la classe sacerdotale (prêtres) = « représentants » des Dieux = gardiens des lois fondamentales = administrateurs du royaume 2. Lordre théologico-politique

34 associe au sommet le P théologique (prêtres) le P politique (guerriers) 2. Lordre théologico-politique

35 dynamique impériale tout Etat « rêve » de devenir hégémonique dans son aire géographique Empire : Etat hégémonique dans son aire géographique menace : invasions barbares 2. « ordre impérial »

36 « grandes civilisations » = immenses aires économiques, culturelles, politiques 1. qui se stabilisent = « Empires-monde » Ex : Chine 2. qui échouent => « Economies-monde » Ex : Europe 3.où les Empires se succèdent Ex : Asie

37 Chine (-3 e / 19 e ) normalité exceptionnelle de lEmpire 1. géographique favorable 2. système politique stable

38 Sociétés et civilisations Empire-monde : un seul centre Chine limites physiques paix relative

39 Chine normalité exceptionnelle géographique favorable système politique stable Empereur « Fils du Ciel » Mandarins paysans / marchands

40 Chine 2 pouvoirs solides et complémentaires P militaire P sacerdotal Empereur « Fils du Ciel » Mandarins : classe technocratique

41 Confucius -551/-479 Chine confucianisme

42 Lao-Tseu (- 6 e / - 5 e ) Chine taoïsme

43 Bouddha -525 (-6 e ) bouddhisme

44 les barbares du Nord : Mongols, Huns

45 Chine Gengis Khan 13 e dynastie des Yuan Kubilaï Khan Marco Polo

46 Dynastie Yuan Dynastie Yuan 13 e 13 e

47 paysans (villages)-> grands propriétaires -> marchands (villes) -> administration fiscale de lEmpire paysans (villages)-> grands propriétaires -> marchands (villes) -> administration fiscale de lEmpire

48 Chine Pourquoi la civilisation chinoise na-t-elle pas inventé pas le capitalisme ? Le P théologico-politique accaparait la richesse = impôts contrôlait les marchands

49 Sumer ( / AC) Etat « hydraulique »

50 Babylone ( / - 539)

51 Perse (-6 e -> 7 e )

52 Grèce ( Grèce (-5 e / -1 er ) Alexandre le Grand

53 Empire romain (-2 e /6 e )

54 Empire byzantin (395 / 1453) Empire byzantin (395 / 1453) Empire byzantin au 11 e

55 Expansion arabo-musulmane 7 e / 11 e

56 Empire Ottoman (13 e /20 e )

57 Empire Mongol (13 e- 14 e ) Empire Mongol (13 e- 14 e )

58 Amériques

59 Europe narrivera jamais à simpérialiser Charlemagne Charles Quint Napoléon

60 Vikings Germains Huns Ottomans Arabes « cap dAsie » ouvert aux invasions

61 Europe Au Moyen-âge, les 2 pouvoirs saffrontent théologique (Pape) politique (Empereur) émergence des marchands lordre marchand

62 Europe supériorité de la civilisation européenne ? Progrès continu de la Raison dans lhistoire ethnocentrisme : interprétation de lHistoire en fonction dune seule civilisation occidentalo-centrisme

63 Europe lHistoire = accidents, bifurcations accident : l incapacité de lEurope de devenir un Empire relativisme culturel toutes les civilisations se valent-elles ? civilisations = ensembles contingents

64 George Wilhelm Friedrich HEGEL (1770 – 1831) philosophie de lhistoire La raison dans lhistoire

65 la Raison est occidentale = mouvement dOrient vers lOccident

66 Empire romain (-2 e /6 e ) civilisation méditerranéenne

67 Empires dOrient / dOccident (395)

68 Christianisme : facteur dunion et de désunion : Schisme dOrient 1054

69 Christianisme : facteur dunion et de désunion : Schisme dOccident 14 e siècle

70 Christianisme : facteur dunion et de désunion : guerres de religion 16 e siècle

71 « Occident » / « Orient » : concepts douteux : ne fonctionnent quen opposition lun à lautre figent les civilisations

72 Edward W. Said Edward W. Said LOrientalisme (1978) LOrientalisme (1978) « Orient » : entité culturelle inventée par lOccident « Orient » : entité culturelle inventée par lOccident archaïsme archaïsme

73 cliché : Afrique primitive, anhistorique, incapable de se civiliser avant larrivée cliché : Afrique primitive, anhistorique, incapable de se civiliser avant larrivée –des Arabes (Islam) –des Européens (Lumières) Les Afriques ont connu autant de développements historiques que les autres aires géographiques Les Afriques ont connu autant de développements historiques que les autres aires géographiques Afrique

74 Les royaumes africains Les royaumes africains Abyssinie Abyssinie (1 e / apogée 5 e ) Kanem Kanem (9 e /14 e ) Zimbabwe Zimbabwe (12 e / 14 e ) Afrique « berbère » « barbare » ><(T)Amazigh Afrique « bantoue » Ethiopie Afrique « sahélienne »

75 Egypte et Nubie

76 Carthage (-3 e ) : comptoir phénicien

77 Carthage (-3 e ) Racines afro-asiatiques de la civilisation classique ? Racines afro-asiatiques de la civilisation classique ? Dionysos « Noir »

78 Les royaumes africains Les royaumes africains Abyssinie Abyssinie (1 e / apogée 5 e ) Kanem Kanem (9 e /14 e ) Zimbabwe Zimbabwe (12 e / 14 e ) Mali ( 14 e ) Abyssinie (1 er / apogée 5 e ) Kanem ( 9 e / 14 e ) Kongo (13 e / 16 e ) Zimbabwe ( 12 e / 14 e ) Abyssinie Quelques Empires Kanem Mali Zimbabwe Kongo

79 Les traites négrières : 42 millions Les traites négrières : 42 millions traite orientale (arabo-musulmane) (7 e /20 e ) traite orientale (arabo-musulmane) (7 e /20 e ) –17 millions traite intra-africaine (9 e -19 e ) traite intra-africaine (9 e -19 e ) –14 millions (2/3 « exportation ») traite occidentale (15 e /19 e ) traite occidentale (15 e /19 e ) –11 millions

80 Nicolas Sarkosy Nicolas Sarkosy Discours de Dakar (2007)

81 Sarkosy, Discours de Dakar Le drame de lAfrique, cest que lhomme africain nest pas assez entré dans lhistoire. Le paysan africain, qui depuis des millénaires, vit avec les saisons, dont lidéal de vie est dêtre en harmonie avec la nature, ne connaît que léternel recommencement du temps rythmé par la répétition sans fin des mêmes gestes et des mêmes paroles.Le drame de lAfrique, cest que lhomme africain nest pas assez entré dans lhistoire. Le paysan africain, qui depuis des millénaires, vit avec les saisons, dont lidéal de vie est dêtre en harmonie avec la nature, ne connaît que léternel recommencement du temps rythmé par la répétition sans fin des mêmes gestes et des mêmes paroles.

82 Sarkosy, Discours de Dakar Dans cet imaginaire où tout recommence toujours, il ny a de place ni pour laventure humaine, ni pour lidée de progrès. Le problème de lAfrique, cest dentrer davantage dans lhistoire. Le problème de lAfrique, cest quelle vit trop le présent dans la nostalgie du paradis perdu de lenfance

83 les civilisations sont des blocs immuables = des ensembles historiques contingents lhistoire est comme une grammaire ; les civilisations comme autant de récits Grammaire des civilisations

84 Lévi-Strauss, Race et Histoire lhistoire = progrès qui mène à notre civilisation ? hiérarchie des civilisations ? Y a-t-il un progrès dans lhistoire ?

85 1) quel critère ? techno-scientifique ? Occident milieux hostiles ? Eskimos ; Bédouins système de pensée ? Inde ; Chine solidarité ? Islam

86 Y a-t-il un progrès dans lhistoire ? 2) progrès en art, poésie, littérature ? Picasso Demoiselles dAvignon Masque Pende

87 Y a-t-il un progrès dans lhistoire ? 3) prix du progrès technique ? perte qualité perceptive (rapport à soi) désastre écologique (rapport à la nature) domination sociale (rapport aux autres) guerres 20 e siècle : 187 millions de morts

88 Auschwitz

89 Y a-t-il un progrès dans lhistoire ? 1. pas de progrès global progrès relatifs 2. lhistoire avance par sauts hasard Lévi-Strauss : coup de dés


Télécharger ppt "2 e Leçon : Grammaire des civilisations. pouvoir / répression rapports de force légitimité / idéologie « au nom de » théories du droit naturel appartenance."

Présentations similaires


Annonces Google