La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Réunion de lÉquipe dexperts de la CMAg sur le temps,le climat et lagriculture à léchelle de lexploitation Genève, Suisse, 15-18 Novembre 2004 Application.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Réunion de lÉquipe dexperts de la CMAg sur le temps,le climat et lagriculture à léchelle de lexploitation Genève, Suisse, 15-18 Novembre 2004 Application."— Transcription de la présentation:

1 Réunion de lÉquipe dexperts de la CMAg sur le temps,le climat et lagriculture à léchelle de lexploitation Genève, Suisse, Novembre 2004 Application des prévisions climatiques, informations et des avis agrométéorologiques à lagriculture

2 MAIGA Djibrilla Ariaboncana, Direction Nationale de la Météorologie BP 237 Bamako, MALI Tél. : Fax :

3 I Introduction Les secteurs de lagriculture et les ressources naturelles assurent la majeure partie des revenus de la population,des emplois et des besoins de consommation en Afrique de lOuest et génèrent quelque 30% du PIB et restent considères comme le moteur le plus puissant du développement économique.

4 Le Mali un pays sahélien et continental denviron km et plus de dhabitants, léconomie est essentiellement agro-pastorale. Les cultures vivrières ( mil, sorgho, mais et riz) dont la part commercialisée est de seulement 30% de la production totale occupe environ 80% de la population.

5 Cest une agriculture de subsistance essentiellement pluviale avec de faible niveau de mécanisation et dirrigation et sans utilisation dengrais dont le cout est exorbitant pour les paysans. Cette activité reste donc largement tributaire des fluctuations climatiques notamment de la variabilité pluviométrique.

6 De nombreuses études ont été menées au Mali et au Sahel en général sur lanalyse de la pluviométrie et des caractéristiques de la saison. Ces études ont montré : un déplacement nord-sud des isohyètes, une variation inter annuelle et annuelle très forte de la pluviométrie avec des écarts à la normale importants et persistants à partir des années 70 tendant à une aridité

7 une forte variation des caractéristiques de la saison (début, fin, longueur de la saison ). Tout cela représente un risque majeur pour la production agricole avec des conséquences socio-économiques et environnementales importantes notamment: baisse des rendements des cultures, modification des systèmes de production et des écosystèmes,

8 mauvaise croissance du couvert végétal et élimination des espèces les moins résistantes à la sécheresse, ensablement et assèchement des fleuves et rivières, déplacement des ruraux vers les villes augmentant le chômage et la pauvreté, créant des zones dinsalubrité et dinsécurité etc.

9 Par conséquent une gestion efficiente et multidisciplinaire de cette variabilité climatique est nécessaire afin de réduire ses effets négatifs, voire même augmenter la production agricole. Cet article tente de décrire brièvement un mécanisme dapplication des informations météorologiques à lagriculture et à la sécurité alimentaire.

10 IIAPPROCHE METHODOLOGIQUE 2.1 –Intervenants Lapplication des informations et avis agrométéorologiques en agriculture revêt un caractère pluridisciplinaire.

11 Groupe Elle est basée sur limplication effective : des organisations paysannes, des services techniques de lagriculture, des services dhydro-agro-météorologie, des projets/programmes dalerte précoce et de sécurité alimentaire,

12 des médias, de la recherche agronomique, de la protection civile et ladministration territoriale ; et des ONG.

13 Taches Ces structures composent le groupe de travail pluridisciplinaire chargé de la collecte, du traitement, de lélaboration et de la diffusion des informations et avis agrométéorologiques.

14 concertation Le groupe se réunit pendant la saison hivernale toutes les décades et mensuellement pendant la période hors saison pour le suivi les aspects de sécurité alimentaire.

15 formation Tous les intervenants ont été formés et sensibilisés sur les méthodes agrométéorologiques et lutilisation de linformation agrométéorologique dans les activités opérationnelles et de planification qui doit être transcrite dans un langage clair et compréhensible pour les utilisateurs finaux.

16 2.2-TRANSMISSION DE LINFORMATION Pour que les informations agrométéorologiques soient utiles et utilisable il faut quelles parviennent le plus rapidement possible, en temps quasi réel aux différents utilisateurs. La collecte, la transmission, le traitement et la diffusion des informations météorologiques

17 La collecte, la transmission, le traitement et la diffusion des informations météorologiques se fait suivant un schéma précis de circulation de l information.

18 Schéma de circulation des informations agrométéorologiques TERRAIN Observations sur les cultures (champs) et phénomènes météorologiques (stations météorologiques) STRUCTURES TECHNIQUES NATIONALES Organes dAlerte Précoce -Concentration des données agrométéorologiques, météorologiques et agronomiques -Dépouillement des fiches -Traitement des données météorologiques et agrométéorologiques, analyse des résultats GROUPE LOCAL DASSISTANCE METEOROLOGIQUE -Concentration des données, -Traitement des données, -Analyse des résultats MEDIAS -RadioTélévision -Radios de proximité -Journaux, Courrier -Internet GROUPE PLURIDISCIPLINAIRE DE TRAVAIL Analyse et intégration des données et informations Formulation des avis et conseils Elaboration du bulletin dinformation TEL BLU COURRIER Radiodiffusion (avis - conseils- prévisions) BLU/COURRIER/ TEL Feedback NATIONAL INTERNET LOCALLOCAL COURRIER

19 III-APPLICATION DES INFORMATIONS METEOROLOGIQUES Il sagit de définir les types d informations en fonction des utilisateurs cibles tout en faisant la part entre les décideurs et autorités chargés de la et les producteurs qui utilisent ces conseils et avis dans la conduite et la planification de leurs activités.

20 Dans le domaine de lagriculture, essentiellement deux aspects sont à considérer : 3.1- Alerte précoce et sécurité alimentaire CIBLES Les informations élaborées sont surtout destinées aux :

21 décideurs, organismes nationaux et internationaux chargés dalerte précoce et de sécurité alimentaire. Afin de permettre aux autorités politiques et organismes nationaux et internationaux chargés dalerte précoce de prendre des décisions sur la sécurité alimentaire.

22 PRODUITS ELABORES: Bulletin agro-hydro-météorologique décadaire qui donne lévolution de la campagne agricole par lanalyse de la situation météorologique, hydrologique, agropastorale, phytosanitaire et zoo sanitaire et des perspectives pour les décades à venir ;

23 Les caractéristiques de la saison en vue de déterminer les zones à risque pour un suivi rapproché ; Le front de végétation pour suivre lévolution des pâturages et des points deau ; Lestimation des pluies par satellite pour combler les lacunes du réseau dobservation et de transmission des données ;

24 La prévision saisonnière qui donne une estimation qualitative de la pluviométrie pendant les mois de juillet-août- septembre considérés comme les mois où on recueille les 80% de la pluviométrie annuelle

25 Lanalyse et lintégration de toutes ces informations permettent de donner des avis et conseils aux autorités politiques dans leur prise de décision concernant la situation alimentaire.

26 3.2- Amélioration de la production agricole CIBLES Les informations sont directement destinées aux agriculteurs pour une prise de décision pratique dans la conduite opérationnelle de leurs activités quotidiennes et de planification.

27 PRODUITS ELABORES: Deux préoccupations essentielles sont prises en compte : la planification de la saison agricole pour une exploitation rationnelle des ressources à travers le choix des spéculations et de variétés, le choix de sites appropriés (mil/sorgho/maïs dans les zones basses ou hautes en cas de mauvaise ou de bonne pluviométrie prévue), systèmes de production etc.

28 Les informations agrométéorologiques utilisées sont : lanalyse climatologique et lévaluation des ressources agroclimatiques (pluviométrie, début, fin et longueur moyens de la saison etc.); la prévision saisonnière élaborée en avril- mai et mise à jour en juin permet dès le début de la saison de faire des choix stratégiques en fonction des résultats de cette prévision.

29 3-2.2 lapplication opérationnelle concerne la prise de décision pratique sur le terrain par les exploitants agricoles pour les interventions agricoles notamment les dates optimales de semis et de récolte, les périodes dépandage dengrais et de traitement phytosanitaire, les entretiens des champs etc.

30 Les informations concernent essentiellement : le calendrier prévisionnel de semis qui permet de conseiller aux paysans de semer sur la base dun seuil pluviométrique, et dune variété de cultures données ; les prévisions météorologiques quotidiennes pour la conduite des activités quotidiennes notamment lépandage dengrais, le traitement phytosanitaire, lentretien des champs (sarclage, démariage etc.), la récolte et leur stockage.

31 Ces informations sont aussi bien utilisées par les femmes dans les activités ménagères et artisanales (teinture, séchage) que dans leur parcelle de champs ; les prévisions climatiques notamment la prévision saisonnière pour la période de juillet-août-septembre sont régulièrement élaborées au début de chaque agricole et mise à jour en juin et fin juillet.

32 Cette prévision saisonnière nest pas suffisamment appliquée car elle nest pas directement exploitée par les paysans mais par les professionnels de la météorologie et de lagriculture pour réajuster le calendrier prévisionnel de semis et planifier les activités en fonction du démarrage de la saison. Les résultats de cette prévision sont toujours très attendus par le monde rural et les autorités de décision.

33 Cependant elles sont inutilisables dans sa forme actuelle de présentation (sous forme probabilité) et par manque de formation des utilisateurs dune part et dautre part elles ne répondent pas suffisamment aux préoccupations majeures des paysans à savoir le début, la fin, la longueur de la saison, les quantités totales des pluies, leur répartition et les épisodes de sécheresse.

34 Aussi pour être applicable par les paysans, une stratégie dadaptation aux besoins réels des paysans,de formation et de transfert de la prévision saisonnière savère indispensable.

35 3.3- Méthode de diffusion Les informations sur le déroulement de la campagne agricole et la sécurité alimentaire sont diffusées à la radio, à la télévision, aux journaux. Elles sont distribuées par courrier et souvent par Internet, aux organismes nationaux et internationaux chargés de sécurité alimentaire.

36 Les avis et conseils agrométéorologiques et les prévisions météorologiques quotidiennes sont diffusés à la radio nationale et à la télévision plusieurs fois dans la journée et dans les radios de proximité aux heures de grande écoute en français et dans les langues nationales.

37 Les résultats de la prévision saisonnière sont commentés aux réunions du GTPA et des GLAM et font lobjet de Communication Verbale en Conseils de Ministres au niveau du Gouvernement.

38 IV-Résultats Les avantages socio-économiques de lapplication des informations et avis agrométéorologiques dépendent en grande partie de la qualité de linformation élaborée, de sa diffusion en temps réel et de son utilisation correcte par les exploitants agricoles.

39 lapplication pratique des informations agrométéorologiques convenablement diffusées sous forme davis et conseils auprès des paysans permet une augmentation des rendements de 20-25% des mil/sorgho/maïs. des milliers de paysans et dagents dencadrement y compris les femmes ont été formés sur les techniques agrométéorologiques dans des centaines de villages et dans les langues nationales,

40 les responsables agricoles, les responsables des ONG, des médias, les parlementaires ont été sensibilisés et formés à limportance et à lutilisation des informations agrométéorologiques, la maîtrise des activités agricoles, la réduction des pertes de semences, la contribution à la protection de lenvironnement.

41 VI-FEEDBACK DES INFORMATIONS En vue daméliorer la fiabilité des informations élaborées, de lefficacité de leurs applications et de recueillir les besoins nouveaux, différents canaux sont utilisés : journées d échanges inter paysans, journées agricoles organisées par les services de vulgarisation agricole,

42 les journées météo et médias, autres journées en direction des autres usagers socio-professionnels ; les rencontres régulières entre les différents acteurs ; les missions de suivi et de contrôle ; les correspondances etc.

43 VII- CONCLUSION Il paraît indéniable que lapplication concrète et correcte des informations météorologiques y compris les prévisions climatiques, avis et conseils agrométéorologiques peuvent contribuer à la réduction de la pauvreté par lamélioration de la production et de la sécurité alimentaire.

44 Aussi ils doivent être adaptés aux besoins des agriculteurs, utilisables et transférés sur le terrain dans un langage simple et compréhensible.


Télécharger ppt "Réunion de lÉquipe dexperts de la CMAg sur le temps,le climat et lagriculture à léchelle de lexploitation Genève, Suisse, 15-18 Novembre 2004 Application."

Présentations similaires


Annonces Google