La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Comprendre et évaluer le CDI et le travail des enseignants documentalistes : une formation pour les cadres scolaires à leur mesure Mireille Lamouroux.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Comprendre et évaluer le CDI et le travail des enseignants documentalistes : une formation pour les cadres scolaires à leur mesure Mireille Lamouroux."— Transcription de la présentation:

1 1 Comprendre et évaluer le CDI et le travail des enseignants documentalistes : une formation pour les cadres scolaires à leur mesure Mireille Lamouroux Vice-présidente de lADBS, en charge de laction internationale Congrès des milieux documentaires, Montréal - 4 novembre 2010

2 2 Plan de lintervention 1- Quel positionnement du professeur documentaliste dans un environnement en mutation ? Les usages et pratiques des jeunes A lécole Les usages et pratiques des enseignants Evolution du métier de professeur documentaliste Inquiétudes 2- Comment lencadrement prend-il en compte lévolution de la documentation scolaire ? Linspecteur territorial vie scolaire. Ses missions Une formation innovante à sa mesure Les principaux objectifs visés Bilan

3 3 Un environnement en mutation Les usages et pratiques des jeunes - Branchés mais pas forcément gros utilisateurs ils sont tous bien équipés ils naviguent tous sur Internet ils passent en moyenne 2 heures par jour sur le Net MAIS ils sont souvent connectés à Internet sans lutiliser - Les réseaux sociaux avant tout Leur utilisation prédominante est la communication Leurs trois sites préférés sont Facebook, YouTube, MSN - La vidéo en tête Lactivité la plus commune Lécoute de la musique est lactivité pratiquée le plus fréquemment - Une certaine conscience des dangers Google certes mais pas au hasard

4 4 Un environnement en mutation Les usages et pratiques des jeunes à lécole - Lactivité la plus utilisée avec les enseignants en classe est la recherche dinformation (70,6%) - Les jeunes ne sont pas satisfaits de leur utilisation dInternet à lécole - Pour laide aux devoirs, Internet est utilisé par 74,4% des jeunes mais en majorité de façon occasionnelle - La quasi-totalité des élèves (95%) utilisent internet en dehors des heures de classe pour leur travail scolaire et un quart dentre eux lutilisent à la médiathèque municipale - Ils se déclarent satisfaits voire très satisfaits de leur niveau de maîtrise en TICE quils jugent excellent pour un quart dentre eux.

5 5 Un environnement en mutation Les usages et pratiques des enseignants - Aujourdhui, lusage des TICE en classe semble globalement répandu avec la quasi-totalité des enseignants qui les utilisent « dune façon ou dune autre » - Si lusage des TIC sest généralisé (80% des enseignants déclarent les utiliser parfois en présence délèves), ils ne sont que 64% à faire manipuler les outils par les élèves - Pour eux, les TIC servent dabord à aller chercher des informations - La principale compétence liée à lusage des TICE est par conséquent de savoir chercher - Laccès à la diversité des ressources documentaires est un des facteurs premiers qui les encouragent à utiliser les TIC - Par contre, lintérêt pour des usages suggérés par des sites institutionnels (Educnet, INRP, CNDP…) vient en dernier Source : Dossiers Evaluations et statistiques, octobre 2010, n° 197 – (MEN)

6 6 Un environnement en mutation Les usages et pratiques des élèves et des enseignants « Il est très difficile dévaluer limpact des TIC sur lamélioration des performances des élèves… Il est évident que lintroduction inévitable de ces technologies dans lécole a et aura un impact sur lenseignement et lapprentissage des élèves. Elle interroge lEcole au niveau de lorganisation…mais aussi au niveau de la relation : on peut se demander si ce nest plus le savoir lui-même qui est essentiel mais bien lhabileté à trier et à décoder » Extrait de la conclusion au dossier « Comment apprennent les élèves ? », revue Administration et éducation, 2010, n° 126

7 7 Un environnement en mutation Evolution du métier de professeur documentaliste - Comme les autres professionnels de linformation, il voit son travail de gestion dun centre de ressources transformé par le développement du numérique qui place ses missions au cœur de nouvelles problématiques - Une mission essentielle de « facilitateur » daccès à linformation quil exerce parallèlement à celle de passeur dinfo-savoirs et dinfos-valeurs dans un environnement en mutation - Cest sur la base de cette polyvalence quil essaye détablir sa stratégie professionnelle - Lobjectif principal reste celui qui a fondé la création de la documentation scolaire : former des élèves citoyens - Les réflexions, discours et rapports récents convergent sur ce point fort : faire de la culture de linformation un des axes à privilégier face aux enjeux sociaux de demain. Cest un enjeu majeur pour le CDI - la compétence « innover » associée à « se former » figure parmi les dix compétences professionnelles que doivent désormais acquérir tous les professeurs, documentalistes et conseillers principaux déducation pour lexercice de leur métier

8 8 Un environnement en mutation Evolution du métier de professeur documentaliste Nouvelles compétences - la compétence « innover » associée à « se former » figure parmi les dix compétences professionnelles que doivent désormais acquérir tous les professeurs, documentalistes et conseillers principaux déducation pour lexercice de leur métier - les réformes successives du CAPES de documentation ont « rationnalisé » le recrutement des professeurs documentalistes et pris acte de la nécessité de poursuivre la professionnalisation du métier Inquiétudes - La pédagogie du travail sur documents initiée dans les CDI dans les années 80 nest plus lapanage des seuls documentalistes - lintroduction du numérique dans les CDI ne va pas de soi

9 9 La prise en compte par lencadrement de lévolution de la documentation scolaire LInspecteur territorial vie scolaire. Ses missions « Avant lacte dinspecter, faire évoluer les pratiques des enseignants » : cest ainsi quil envisage son métier - Linspection nest quune des quatre missions prioritaires qui lui est dévolue - Par son autre mission dimpulsion et danimation, il suscite la réflexion éducative et pédagogique - Sa mission de formation le conduit à favoriser lexistence dune réflexion prospective - Son expertise spécifique porte en loccurrence sur la politique documentaire de létablissement

10 10 La prise en compte par lencadrement de lévolution de la documentation scolaire Une formation à leur mesure Une action de formation très novatrice a été proposée à ces derniers début janvier 2009, conjointement par lInspection générale vie scolaire et lEcole supérieure de lEducation nationale, avec lobjectif : - de compléter leurs connaissances en leur apportant une vision globale et actualisée du monde de linformation-documentation dans ses principaux aspects ; - de constituer un réseau dinspecteurs experts à léchelon national ; - de rendre visibles ces compétences acquises en leur proposant de les conduire à une reconnaissance dune qualification spécialisée. Ce dernier point a été rendu possible grâce au partenariat avec lADBS qui gère le dispositif français de leuro-certification des professionnels de linformation-documentation, dont elle est à lorigine.

11 11 La prise en compte par lencadrement de lévolution de la documentation scolaire Une formation à leur mesure Le format choisi pour la formation a été celui de deux séminaires distincts dans lannée, aux mois de mars et septembre 2009, à raison de quatre jours intensifs par séminaire, pour un groupe dune vingtaine de stagiaires. La formation a été reconduite en 2010 avec un nouveau programme. Au total, une centaine dheures de formation ont été dispensées sous la forme de conférences-débats et de quelques ateliers. Lensemble des ressources, enregistrements vidéo des intervenants et leurs supports complétés des bibliographies, sont mises à disposition des stagiaires sur lintranet de lESEN qui accueillait la formation.

12 12 LEurocertification des compétences en information et documentation - Le dispositif CERTIDoc sert à certifier un niveau de qualification des professionnels en information et documentation - Développé au niveau européen depuis cinq ans grâce au soutien de la Commission européenne, il vise à faciliter la mobilité professionnelle en faisant reconnaître le professionnalisme. - La certification est délivrée sur la base de lEuroréférentiel qui définit les exigences en matière de fonctionnement ainsi que celles relatives aux compétences des candidats

13 13 LEurocertification des compétences en information et documentation LEuroréférentiel dispose dune grille danalyse commune pour caractériser un ensemble de compétences de base partagées par les différents métiers des archivistes, bibliothécaires et documentalistes : - la maîtrise des technologies de linformation dans leurs usages - lécoute et la compréhension des besoins des utilisateurs - le savoir faire en matière de médiation et de relation - laptitude à sélectionner des sources pertinentes - laptitude à structurer, synthétiser et ordonner linformation - les connaissances pédagogiques et le transfert de savoir faire - lanimation et la coordination de projets

14 14 LEurocertification des compétences en information et documentation Les compétences sont regroupées selon la nature du travail, distinguées par domaine et classées selon le degré de difficulté. Chaque domaine est défini à travers des exemples dactivités représentatives. LEuroréférentiel identifie également des aptitudes principales ou reconnues pour leur utilité. Il permet donc de couvrir tous les métiers de linformation-documentation (groupe 2622 de la classification des professions CITP 08 du Bureau international du travail). LEurocertification est organisée selon les règles de la norme ISO/CEI : 2003 spécifiant les exigences relatives à la certification des personnes.

15 15 LEurocertification des compétences en information et documentation La certification est effectuée à quatre niveaux de qualification : - niveau 1 : assistant en I&D (niveau de base) - niveau 2 : technicien en I&D (maîtrise des outils) - niveau 3 : manager en I&D (interprétation et transposition des situations) - niveau 4 : expert en I&D (conception de systèmes nouveaux) Le processus dévaluation sappuie sur la fourniture par le candidat dun dossier comportant une autoévaluation, une justification des positionnements et un portefeuille de preuves.

16 16 Aperçu de la totalité du programme regroupé autour des principaux axes thématiques : 1- La documentation dans la société de linformation. Grands enjeux - Linformation-documentation-connaissance - Introduction à lantiquité dinternet - Critique de la raison numérique - Linternet de demain - Lavenir du livre 2- Le monde des archives, des bibliothèques et de la documentation - Le concept darchivage - Grands programmes de numérisation - Panorama des politiques documentaires françaises et étrangères - Panorama actuel des bibliothèques - Histoire de la documentation - Réseaux européens et internationaux des bibliothèques et de la documentation

17 17 Aperçu de la totalité du programme regroupé autour des principaux axes thématiques : 3- Gestion de linformation - Management de linformation - Valorisation des ressources - Conception de bases de données - Evolution du mode dorganisation des connaissances - Les index - Les langages documentaires aujourdhui - Normalisation et documentation - Consortia dacquisition de ressources électroniques - Services de références - Coopération et partenariat - Droit dauteur - Creative commons

18 18 Aperçu de la totalité du programme regroupé autour des principaux axes thématiques : 4- Professionnalisation des documentalistes - Ancrage des savoirs en sciences de linformation - Déontologie des professionnels - Innovation et documentation - Nouveaux masters SIC et préparation au CAPES de documentation 5- Espaces documentaires - Espaces ados en bibliothèques - Repenser les espaces documentaires des établissements scolaires - Projet de Learning Center à luniversité de Poitiers - Du CDI au Learning Center

19 19 Aperçu de la totalité du programme regroupé autour des principaux axes thématiques : 6- Culture de linformation - Concepts de base - Cultures et culture de linformation : développement de la voie citoyenne de lInformation literacy - Pédagogie de la maîtrise de linformation - Education aux médias - Compétences documentaires - Lecture numérique - Evaluation de linformation - Recherche informatisée sur les réseaux - Pratiques informationnelles des étudiants à lère de Google - Pratiques informationnelles ordinaires des ados sur le web - Wikipédia, lencyclopédie démocratique

20 20 Aperçu de la totalité du programme regroupé autour des principaux axes thématiques : Ateliers - Recherche documentaire - Présentation de bases de données - Blogs, fils RSS- Créer un site web - Organiser sa messagerie - lIpad - Evaluation de linformation - Espaces documentaires

21 21 Les principaux objectifs visés Exercer un regard critique sur le sens du développement de lInternet dans la société et à lécole Connaître et comprendre les enjeux du numérique pour la documentation et les bibliothèques Réfléchir au concept darchive, ses principes, son sens au 21è siècle et son utilité Optimiser la gestion de linformation dans ses différentes dimensions en utilisant notamment les outils adéquats Situer la diversité des modes dindexation dans lhistoire et aujourdhui Réfléchir à une stratégie mutuelle daccès aux ressources électroniques Inciter à exploiter et adapter le concept de service de référence en milieu scolaire Questionner linteraction CDI / autres établissements des réseaux locaux

22 22 Les principaux objectifs visés Connaître et analyser les défis juridiques auxquels sont confrontés les centres de ressources face à la complexification des règles du droit dauteur Maîtriser linformation à travers sa terminologie : vérifier sa connaissance des concepts de base et la typologie des données informationnelles Faire le point sur la formation à la maîtrise de linformation aujourdhui : changements majeurs, mouvements en cours, questions persistantes Comprendre lacquisition des compétences documentaires (lecture, recherche documentaire) grâce aux travaux de recherche en psychologie cognitive Repenser lespace informationnel et spatial du centre de ressources avec la composante du numérique Viser à renforcer lancrage théorique de la formation des professeurs documentalistes Réfléchir aux valeurs et principes communs aux professionnels de linformation Interroger la profession en bousculant des certitudes

23 23 Le bilan Le bilan est plus que positif La certification des compétences individuelles en information-documentation ne sest pas imposée : deux stagiaires « eurocertifiés » au niveau expert Mais, un grand intérêt a été porté aux outils du dispositif : le « Référentiel métiers » et « lEuroréférentiel des compétences » Les inspecteurs ont apprécié notamment : - des perspectives concrètes et des pistes de travail avec les chefs détablissement, les documentalistes et les conseillers principaux déducation - des présentations transférables au niveau dun plan de formation - la perspective de collaborations multiples et diverses - une meilleure connaissance de lorganisation des professionnels et des espaces de réflexion - une meilleure connaissance des pratiques de référence - une vision « intégrée » de la documentation en contexte scolaire à partir dune vision globale - une analyse « critique » des fonctionnements visant loptimisation des moyens et de lorganisation - le renforcement des concepts théoriques en relation avec le métier de professeur documentaliste - lintervention de professionnels venant expliquer leurs pratiques

24 24 Conclusion Submergé dinnovations tant techniques que conceptuelles, le professeur documentaliste est surtout questionné par des utilisateurs – et les non- utilisateurs – devenus autonomes et « empiriques ». « Son avenir dépendra en grande partie de la manière dont il communiquera sur son travail et sur son rôle », mais aussi sur la manière dont il participera à la révolution annoncée de lapprentissage. Le professeur documentaliste, personnage clé du développement scolaire à lère du numérique ? Celui qui saura réconcilier des modes dapprentissage qui ont fait leurs preuves, avec les TIC : lacquisition des capacités intellectuelles classiques de « mettre en relation, déduire, inférer, comprendre les étapes dune procédure… », à lorigine des modes de pensée fondamentaux qui « font la différence » aussi dans lusage des réseaux ? Oui, incontestablement si on considère quil est le mieux placé pour transmettre la culture qui permettra de vivre dans léco-système numérique de demain, une culture qui développe « la créativité, la construction collective de connaissances et ladaptabilité », toutes compétences nécessaires au citoyen du 21è siècle. Une mission que sa hiérarchie, acquise davance à la cause, ne peut quencourager.


Télécharger ppt "1 Comprendre et évaluer le CDI et le travail des enseignants documentalistes : une formation pour les cadres scolaires à leur mesure Mireille Lamouroux."

Présentations similaires


Annonces Google