La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

«La santé au travail des femme: une question de visibilité » Avec lappui des travaux de F. CHAPPERT responsable du projet « Genre, santé et Conditions.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "«La santé au travail des femme: une question de visibilité » Avec lappui des travaux de F. CHAPPERT responsable du projet « Genre, santé et Conditions."— Transcription de la présentation:

1 «La santé au travail des femme: une question de visibilité » Avec lappui des travaux de F. CHAPPERT responsable du projet « Genre, santé et Conditions de Travail » à lAgence Nationale pour lAmélioration des Conditions de Travail et des chargés de mission des Aracts Laurence Thery, Aract Picardie Porto 23 et 24 janvier 2014

2 2 1. Quels liens entre femmes et Santé ? quelques indicateurs sexués en santé au travail 1. Quelles hypothèses pour expliquer les écarts avec les hommes? 1. Un cas dentreprise: une imprimerie Langle de praticien du Réseau Anact

3 3 1 Quels liens entre femme et santé au travail? quelques indicateurs sexués en santé au travail?

4 4 1. Déni / inégalités :. soit que des hommes : cest donc un problème dorientation hors de lentreprise. soit que des femmes: il ny a pas de comparateur masculin. soit parité des effectifs « qui impliquerait légalité » ou inégalités minimisées 2. Fatalité / inégalités : Si inégalités, elles sont naturelles ou justifiées ou considérées comme acceptables: F et H pas dans mêmes métiers, temps partiel… 3. Impuissance / inégalités : Si il y a inégalités, on ne peut rien faire cest du ressort de la société, des stéréotypes Egalité Professionnelle: pas de problème, pas denjeu

5 5 Egalité professionnelle: les constats du Réseau Anact LEP est souvent réduite à légalité salariale, lespérance de carrière, le temps partiel – sous langle de la discrimination directe et de lemploi Les diagnostics de situation comparée ne remontent pas aux causes structurelles des inégalités qui se situent du côté des enjeux de lorganisation et des conditions de travail Légalité est faiblement intégrée dans les autres accords : seniors, RPS, pénibilité, temps de travail…

6 6 Quand nous recherchons les données sexuées en santé au travail « La santé des travailleuses: la science est-elle aveugle? » Karen Messing Octares Des données sexuées très partielles concernant les indicateurs statistiques de santé au travail (AT, MP, Absences): entreprises, CNAM-TS et CARSAT, SST, INRS, DARES, ANSES… -2- La quasi absence de recherches sur certains aspects: - genre et exposition aux risques - genre et risques psycho-sociaux (dont violences) - genre et méthodes de prévention - genre et stratégies de préservation de sa santé - travail et santé reproductive des F/H - genre et seniors - genre et temps de travail - genre et métiers monosexe… - 2 -

7 7 Une question du Québec qui vaut aussi en France: « La santé des travailleuses: la science est-elle aveugle? » (*) Quelques constats: -1- Des données sexuées très partielles et peu disponibles concernant les indicateurs statistiques de santé au travail - 2- Labsence de recherches en santé au travail et de dispositifs de prévention des risques professionnels prenant en compte la différence des sexes ou le genre - 3- Une neutralisation du genre dans les accords sur le stress: les difficultés darticulation des temps comme facteur de tension au travail ne sont pas toujours mentionnées et les violences sexistes sont occultées Une prise en compte à minima dans les accords égalité professionnelle des conditions de travail: aménagement durant la grossesse et aménagement des temps (*) Karen Messing 2000 Octares

8 8 Évolution du nombre des accidents du travail Daprès statistiques CNAM TS : % +26.9% En 2011, les AT des femmes représentent 31,4% du total des AT. Si le nombre des AT diminue entre 2000 et 2011 de -9,9%, cela masque des évolutions propres selon le sexe : le nombre des AT des femmes progresse de 26,9% en 11ans tandis que le nombre des AT des hommes baisse de 20,4% - Evolution globale des effectifs salariés CNAM-TS entre 2000 et 2011 = + 9,6% Calcul et graphique Anact daprès chiffres CNAM-TS – 18 M de salariés

9 9 Évolution du nombre des AT dans lhôtellerie restauration entre 2002 et 2009 Commentaire : Hotellerie restauration ( salariés en 2009: 50% femmes) En 2009, lindice de fréquence des accidents est de 6,8 AT pour 100 salariées pour les femmes et de 4,58 AT pour 100 salariés pour les hommes: : glissades et faux pas, manutention, exposition aux substances dangereuses, surfaces chaudes et vapeur, coup reçu de la chute ou du déplacement dun objet Entre 2002 et 2009, lindice de fréquence des AT des femmes a augmenté de 36% tandis que celui des hommes a diminué de 15%

10 10 Nombre dAT avec arrêt selon le sexe par branches dactivité (CTN) et taux dévolution * Sont concernés les accidents du travail avec arrêt. CTN = Comité techniques nationaux. Daprès statistiques CNAM TS Taux dévolution Évolution de leffectif des salariés entre 2001 et 2011 Toutes les branches dactivités H ,6% +7,3% F ,8% A Métallurgie H ,4% -17,2% F ,5% B BTP H ,5% +27,7% F ,1% C Industries transports, eau, gaz, électricité, livre et communication H ,7% +0,9% F ,5% D Services, commerces et industries de lalimentation dont supérettes, supermarchés et hypers H ,6% +8,2% F ,8% E Industrie de la chimie, du caoutchouc et plasturgie H ,6% -16,2% F %

11 11 Nombre dAT avec arrêt selon le sexe par branches dactivité (CTN ) et taux dévolution Taux dévolution Évolution de leffectif des salariés H & F entre 2001 et 2011 F Industries du bois, ameublement, papier-carton, textile, vêtement, cuirs et peaux, pierres et terres à feu H ,3% -33,6% F ,3% G Commerce non alimentaire H ,3% +3,1% F ,7% H Activités de services : banques, assurances, administrations H ,5% +24,8% F ,5% I Activités de services : santé, nettoyage, travail temporaire H ,6% +17,6% F ,3% Publication Anact: Photographie selon le sexe des AT, A Trajet, MP Hypothèse : Les femmes sont rentrées sur le marché de lemploi depuis 10 ans dans des activités exposées que ce soit dans des secteurs mixte ou à prédominance féminine. Les politiques de prévention ne les touchent pas dans leur emplois pour les prévenir suffisamment du risque daccident.

12 12 Evolution du nombre daccidents de trajet Source : données CNAMTS pour toutes les branches dactivités + 28,5% -0,15% Le nombre des Accidents de trajet des femmes dépasse depuis 2009 celui des hommes Dans le secteur Santé, nettoyage, travail temporaire: sur % femmes et +2% hommes Calcul et graphique Anact daprès chiffres CNAM-TS – 18 M de salariés

13 13 Évolution sexuée du nombre des maladies professionnelles Daprès statistiques CNAM TS Hommes +91,9% Femmes +179,5% En France, les MP des femmes augmentent plus de 2 fois plus vite que celles des hommes. En 2011, il y en a autant pour les femmes et pour les hommes. Calcul et graphique Anact daprès chiffres CNAM-TS - 18M de salariés

14 14 2 Quelles hypothèses pour expliquer les écarts avec les hommes? (les facteurs de lorganisation de travail expliquant les inégalités de Rémunération, Santé, Carrière?)

15 15 Comment expliquer les écarts F/H? qui proviennent de 5 grands facteurs de cause dans l ORGANISATION DE TRAVAIL qui est marquée par les stéréotypes et rôles de sexe Sexpliquent par des SITUATIONS ET CONDITIONS DE TRAVAIL ET DE VIE différentes pour les femmes et pour les hommes Les EFFETS DIFFERENCIES du travail sur: - La SANTE physique et psychique - et la CARRIERE des femmes et des hommes Les EFFETS DIFFERENCIES du travail sur: - La SANTE physique et psychique - et la CARRIERE des femmes et des hommes

16 16 Limpact différencié du travail sur la santé des femmes et des hommes Les conditions de travail ont un impact différencié sur la santé des femmes et des hommes Car femmes et hommes: 1.ne font pas les mêmes métiers ou dans les mêmes postes ne font pas les mêmes activités 2.sont exposés à des risques, pénibilités, violences distinctes souvent invisibilisés 3.nont pas les mêmes parcours 4.nont pas les mêmes contraintes de temps de travail et hors travail Même si ils ne font le même métier, les femmes et les hommes ne font pas forcément la même activité. Des chercheurs (Messing, Calvet) ont montré que par exemple au Québec dans le même restaurant, les serveuses font 38 pas par minute alors que les serveurs en font 21.

17 17 Les causes des situations et des conditions de travail différentes pour les femmes et pour les hommes 1.REPARTITION : La répartition sexuée des emplois et des activités 2.TEMPS : Les contraintes des temps atypiques/partiels et de larticulation 3.TRAVAIL : Linvisibilité des conditions de travail, des risques, pénibilités, et des compétences 4.PARCOURS : Les critères de gestion des parcours et des interruptions 5.ALLONGEMENT : Les nouvelles exigences de lallongement de la vie professionnelle STEREOTYPES – REPARTITION SEXUES DES RÔLES – RAPPORTS SOCIAUX DE SEXE DES EFFETS DIFFERENCIES SUR La santé physique et psychique et la carrière des F/H La performance des organisations Les hypothèses Genre: les causes des écarts F/H DES EFFETS SUR

18 18 Les 12 familles professionnelles où se concentrent les emplois occupés par les femmes en 2009 Source : Chiffres-clés de légalité femmes-hommes

19 19 Un exemple de diagnostic dans lentreprise (extrait guide Mixité) Un exemple dentreprise à parité F/H Et pourtant des effets distincts F/H en terme de santé et carrière

20 20 Un exemple de diagnostic dans lentreprise Des écarts F/H santé et carrière à mettre en lien avec une répartition sexuée des activités Puis poursuivre par un diagnostic de terrain qui permet en choisissant dautres critères pour évaluer la pénibilité de comprendre les atteintes à la santé chez les femmes: fréquence gestuelle et non temps de cycle

21 21 Tableau établi à partir des enquêtes conditions de travail de la DARES Extrait guide « La mixité dans lentreprise pour améliorer conditions de travail et performance » Editions Anact 2011 Conditions de travail en tendance En tendance des femmes dans leurs emplois En tendance des hommes dans leurs emplois Environneme nt Produits de nettoyage Risques dinfections Intempéries, froid, chaud Bruit, Produits chimiques PosturesTravail répétitif Station debout Charges lourdes Efforts physiques intenses RelationsAgressions du public, violences Travail isolé Responsabilités hiérarchiques Travail à lextérieur AutonomieApplication stricte des consignes Moins de marges de manœuvre Possibilité de régler soi-même les problèmes HorairesHoraires contrôlés Horaires atypiques: soir, matin, nuit Horaires moins prévisibles Travail posté ou de nuit Activité à la maison Durée du travail rémunéré qui diminue avec les enfants Durée du travail rémunéré + non rémunéré inférieur à celui des femmes Conditions demploi Postes peu qualifiés, CDD, temps partiel Intérim, chômage partiel LES CONDITIONS DE TRAVAIL DES FEMMES ET DES HOMMMES

22 22 4 TEMPS ET ARTICULATION Femmes et hommes nont pas les mêmes horaires de travail, ni la même durée de travail, ni les mêmes activités hors travail 4 TEMPS ET ARTICULATION Femmes et hommes nont pas les mêmes horaires de travail, ni la même durée de travail, ni les mêmes activités hors travail 2 GESTION DES PARCOURS Femmes et hommes nont pas les mêmes opportunités dévolution professionnelle 2 GESTION DES PARCOURS Femmes et hommes nont pas les mêmes opportunités dévolution professionnelle DES CONDITIONS DE TRAVAIL DIFFERENTES Les 4 causes des écarts entre femmes et hommes Ecarts F / H Santé (AT, MP, Absence) Ecarts F / H Santé (AT, MP, Absence) Ecarts F / H Rémunération (salaire, primes…) Ecarts F / H Rémunération (salaire, primes…) Des impacts différenciés 3 CONDITIONS DE TRAVAIL Femmes et hommes ne sont pas dans les mêmes conditions dexposition aux risques, pénibilités 3 CONDITIONS DE TRAVAIL Femmes et hommes ne sont pas dans les mêmes conditions dexposition aux risques, pénibilités Les causes structurelles des écarts de Rémunération, Santé, Carrière sont les mêmes 1 MIXITE DES METIERS Femmes et hommes sont le plus souvent affectés à des postes ou des activités distinctes 1 MIXITE DES METIERS Femmes et hommes sont le plus souvent affectés à des postes ou des activités distinctes Ecarts F / H Carrière (formation, promotion…) Ecarts F / H Carrière (formation, promotion…)

23 23 Doù vient dans lentreprise la répartition sexuée dans les catégories socio professionnelles, les métiers, les emplois, les activités ? Quelles sont les pratiques de GRH, de recrutement et de fonctionnement des collectifs de travail sous tendues par des stéréotypes de sexe pour les compétences et des représentations de genre pour les métier qui contribuent à la répartition sexuée des métiers? Quelles sont les conditions de travail difficiles sur certains postes qui ont un effet dexclusion selon le sexe et/ou lâge – et ce malgré des changements techniques atténuant la pénibilité de certains métiers? Quels sont les modes dorganisation du travail contraignants en flux tendu, en travail posté, en horaires extensifs ou avec beaucoup de déplacements qui excluent parfois les femmes (avec à lorigine parfois un souci de préservation de la santé pour le travail de nuit par exemple)? Cause N°1 Mixité

24 24 Doù viennent dans l entreprise des différences de parcours entre les femmes et les hommes ? Est-ce que les pratiques de gestion des parcours et en particulier les critères de mobilité, disponibilité, ancienneté, limitent les parcours des femmes et les obligent à développer des stratégies pour différer leur maternité ou gérer leur vie de famille? Est-ce que le temps partiel choisi est considéré dans les représentations comme incompatibles avec des postes à responsabilité? Cause N°2 Parcours Est-ce que certains postes incontournables pour une évolution ne sont pas accessibles aux femmes à cause de labsence de mixité liés à des stéréotypes sexués ou parfois à cause de conditions de travail pénibles? Est-ce que les modes de gestion des congés maternité, paternité… sont pas assez anticipés, soutenus et pénalisent les personnes concernées et les collectifs de travail.?

25 25 Doù viennent les différences dexposition des femmes et des hommes aux conditions de travail? Est-ce que le matériel, les moyens de travail, les rythmes et charges de travail, les organisations du travail sont conçues au « masculin neutre » (sans tenir compte des différences de morphologie, physiologie ou charge hors travail) ce qui oblige éventuellement à adopter des comportements à risques? Cause N°3 Travail Est-ce que les risques pour la grossesse et plus largement pour la santé reproductive des F/H font pas partie de lanalyse systématique dans le Document Unique? Est-ce que lexposition aux violences et harcèlement font partie des Risques Psycho-Sociaux? Quels sont les stéréotypes de sexe et les représentations de métier qui ont pour effet de masquer les risques et les pénibilités et le professionnalisme mis en œuvre dans le travail. ? Quelles sont les attitudes défensives (virilité, muliérité) qui renforcent les effets de minimisation?

26 26 Doù viennent les différences dexposition aux contraintes du temps e travail et de hors travail des femmes et les hommes ? Quelles sont les transformations du travail qui créent des emplois à horaires décalés, avec de fortes contraintes de rythme, des exigences de disponibilité ou de déplacement difficilement compatibles avec la vie familiale ou dautres activités et emplois? Existe-t-il une représentation du présentéisme, comme indicateur significatif de performance qui est portée par la hiérarchie, et parfois intégrée par les collectifs de travail? Quelles sont les motivations des salariés pour demander un temps partiel? Cause N°4 Temps

27 27 27 Analyse de la demande : Une recrudescence de plaintes de salariés concernant des douleurs Labsentéisme des femmes qui augmente ces derniers mois Le diagnostic est confié à lARACT Basse Normandie (Association Régionale pour lamélioration des conditions de travail) Une imprimerie: Activité : Fabrication de livres et catalogues CA : 50 millions deuros Nbre de salariés : 450 salariés sur 4 sites Cas Imprimerie

28 28 sur Des inégalités de santé au travail selon les postes

29 29 Cause N°1: Mise en évidence de la division sexuée du travail

30 30 Cause N°3: Mise en évidence de linvisibilité des conditions de travail

31 31

32 32 Licenciement pour. Inaptitudes Retraite Licenciemen t Démissions Cause N°2: Des parcours différenciés pour les femmes et les hommes

33 33 Cause N°4: Des contraintes de temps différentes pour les femmes et les hommes Pour les femmes des postes avec des pauses règlementaires non rémunérées - mises en place à lorigine pour leur permettre de récupérer sur des postes répétitifs Pour les hommes des postes sans pause - mais avec compensation sous forme de prime

34 34 34 Pour tous, réduire la pénibilité des postes : Ne pas gérer la pénibilité via le seul aspect recrutement Travailler en amont avec les fournisseurs (internes et externes) de cahiers pour limiter les sollicitations des membres supérieurs et le port de charges Repenser la conception des postes de travail Réduire la pénibilité du poste de massicotier Pour les femmes, miser sur la reconnaissance et les parcours : Reconnaître les compétences détenues par les Aides de Finition et leur responsabilité dans le bon fonctionnement de la ligne de production Permettre aux femmes d évoluer vers les postes dAide-Conducteur ou Conducteur Les pistes dactions proposées à lentreprise

35 35 Retrouver le cas Imprimerie Sur Fiche de cas: entreprises/NOTINMENU_AFFICHAGE_CAS?p_thingIdToShow= Cas commenté dans Le diaporama commenté « Egalité, santé et conditions de travail (partie 1 et 2)»Cas commenté dans Le diaporama commenté « Egalité, santé et conditions de travail (partie 1 et 2)» (2x20 min - public : partenaires sociaux en entreprises) - condition?p_thingIdToShow= condition?p_thingIdToShow= Interview sur le cas: Interview sur le cas: Revue Travail et Changement N°341 Janvier Février 2012 Extrait du casExtrait du cas: dans Guide « Mixité pour améliorer conditions de travail et performance » - Mars 2011

36 36 En conclusion: agir sur lorganisation de travail pour progresser en égalité et en qualité de vie au travail ?

37 37 Egalité Professionnelle Qualité de vie au travail Agir sur les conditions de travail et la santé au travail des femmes et des hommes pour progresser vers légalité professionnelle Agir sur lorganisation de travail en prenant en compte les différences de situations des femmes et des hommes dans le travail et dans le hors travail Conditions de travail des femmes et des hommes Promouvoir légalité daccès à la Qualité de Vie au travail pour toutes et tous

38 38 « La prise en compte de la santé est une condition pour que légalité professionnelle progresse » « La prise en compte du genre est une condition pour lamélioration de lorganisation du travail » Le débat est ouvert… Et vous, quen pensez-vous? Merci de votre attention!

39 39 39 Numéro de Travail et Changement « Les conditions de travail ont-elles un sexe ? 2 » Document «Photographie selon le sexe des accidents et maladies professionnelles depuis 10 ans » mars 2013 Quizz « Conditions de travail: femmes et hommes à égalité? » - mars 2012 Module danimation « Les conditions de travail ont-elles un sexe ? » - mars 2012 Module danimation « Egalité, santé et conditions de travail des femmes et des hommes » - mars 2012 Guide « Mixité pour améliorer conditions de travail et performance » - Mars 2011 Guide « Femmes & Hommes au Travail: Conditions de travail Mode demploi » - Octobre 2011 Etude « Genre et conditions de travail » Numéro de Travail et Changement « Les conditions de travail ont-elles un sexe ? » Ressources disponibles sur ALLER PLUS LOIN AVEC LE RESEAU ANACT


Télécharger ppt "«La santé au travail des femme: une question de visibilité » Avec lappui des travaux de F. CHAPPERT responsable du projet « Genre, santé et Conditions."

Présentations similaires


Annonces Google