La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Synthèse des quatre mesures engagées Acquisitions foncières : acquisitions réalisées et stratégie dacquisition à définir Thèse : point sur les travaux.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Synthèse des quatre mesures engagées Acquisitions foncières : acquisitions réalisées et stratégie dacquisition à définir Thèse : point sur les travaux."— Transcription de la présentation:

1 Synthèse des quatre mesures engagées Acquisitions foncières : acquisitions réalisées et stratégie dacquisition à définir Thèse : point sur les travaux de la thèse "Mesure de la biodiversité et mesures des compensations" Points divers 7 décembre AVRIL 2014 | PAGE 1 11 ème comité de biodiversité

2 SYNTHÈSE DES ACTIONS RÉALISÉES 26 AVRIL 2014 | PAGE 2 Pour personnaliser le pied de page et la date : « Insertion / En-tête et pied de page » Personnaliser la zone de de pied de page Cliquer sur appliquer partout Ribiers (117 ha) Nouvelles études écologiques réalisées qui ont permis dengager la définition du plan de gestion selon 5 axes : Amélioration de certains peuplements (ex : problème du pin noir) Mise en défens et favorisation de la connectivité des îlots dARB Amélioration de létat de conservation des habitats naturels existants (pastoralisme, coupe) Surveillance de lérosion des marnes noires Suivi des actions (espèces indicatrices) PLAN DE GESTION 1200 HA A CADARACHE Engagement des actions prévues : ARB (marquage, élagage, confortement), restauration de corridors, zones ouvertes (identification, restauration)… PLAN DE GESTION RIBIERS

3 INFORMATION ET SENSIBILISATION DU PUBLIC PROGRAMME DE SENSIBILISATION DU PUBLIC Lancement de lapplication Ipad « Biodiversité Cadarache » 6 octobre 2012 Près dun millier de personnes ont découvert le parcours de biodiversité en 2 mois (octobre-novembre 2012) dont personnes environ lors de la journée portes ouvertes de Cadarache, environ 400 scolaires lors de Science en fête et dans le cadre de visites de chantier - 60 visiteurs environ dans le cadre de visites couplées avec le chantier ITER 26 AVRIL 2014 | PAGE 3 Synthèse des actions réalisées

4 DEVELOPPEMENT DE NOUVEAUX ATELIERS 26 AVRIL 2014 | PAGE 4 Ecole primaire dAix Commission locale dinformation ITER Journée portes ouvertes, Carte des écosystèmes, Cpie 04

5 INFORMATION ET SENSIBILISATION DU PUBLIC 26 AVRIL 2014 | PAGE 5 ACQUISITIONS FONCIERES Trois dossiers sont en cours Saint-Vincent-sur-Jabron (130 ha) : en cours dacquisition Castellet (213 ha) : proposition de vente à confirmer Mazaugues (135 ha) : proposition de vente à confirmer

6 INFORMATION ET SENSIBILISATION DU PUBLIC Depuis le 10 ème comité de biodiversité, nombreux échanges avec le Parc du Luberon, la Safer, la Dreal et les communes concernant des propositions de propriété à la vente. Mazaugues : réunions avec le conseil municipal le 5.04 et le Castellet : rencontres et visite de terrain (26.06) avec le parc du Luberon 26 AVRIL 2014 | PAGE 6 Réunion Dreal le 4.07 et réunion des présidents du comité de pilotage le 25.07, visant à définir une stratégie permettant à lAIF de saisir les opportunités Les co-Présidents du COPIL et la DREAL ont validé la stratégie suivante : - continuer l'animation foncière sur RIBIERS avec un objectif d'environ 50 ha supplémentaires à acquérir - acquérir la propriété du CASTELLET pour 213 ha au cas lopportunité se concrétiserait avant la réunion du COPIL - poursuivre les démarches sur MAZAUGUES afin d'acquérir un espace forestier cohérent apte à accueillir une gestion conservatoire et rapporter les progrès au prochain COPIL - confirmer la demande auprès de la SAFER de rechercher un espace forestier de 20 à 30 ha de chênaie mature contenant des ARB => L'objectif est d'arriver à l'acquisition de 480 ha d'espaces naturels et forestiers en 4 sites comme défini ci-dessus, en accord avec lAP. ACQUISITIONS FONCIERES

7 INFORMATION ET SENSIBILISATION DU PUBLIC La situation a évolué rapidement suite à deux appels à candidatures Safer (août et septembre) sur St-Vincent-sur-Jabron : 26 AVRIL 2014 | PAGE 7 Information des co-présidents du comité et de la Dreal (mails des 5.09, et ) proposition dadaptation de la stratégie définie en juillet : - priorité donnée à une acquisition à St Vincent - et poursuite de lexploration des deux autres dossiers Visites de site visant à confirmer lintérêt du site, en complément du rapport Ecomed de 2010 : (repérage ARB, ONF) 17 et (écoutes nocturnes et captures chiroptères, ONF), (repérage ARB, ONF) ACQUISITIONS FONCIERES ST-VINCENT-SUR-JABRON

8 Réunions AIF/CEA avec la mairie de St-Vincent-sur-Jabron : et Echanges sur la démarche de préservation des espaces acquis en cohérence avec la stratégie engagée par la commune (convention CEN, arrêté de protection biotope) : principes de mise en place dune convention (projet envoyé fin novembre par AIF aux parties prenantes). Safer - Deux appels à candidatures ( et ) - Plusieurs réunions techniques impliquant SFAER, DREAL, AIF, CEN (28.9, 3.10, 24.11) visant à optimiser le partage des propriétés offertes à la vente : - Zones contenant des ARB proposées à lAgence ITER France - Zones à vocation agro-pastorales proposées aux propriétaires voisins - Attribution de parcelles sur 130 ha à lAgence ITER France par le comité technique Safer le (avec participation de la Dreal PACA) 8 ACQUISITIONS FONCIERES ST-VINCENT-SUR-JABRON

9 57 ha 73 ha BIODIVERSITÉ DU SITE : 130 ha en deux parcelles, au moins ARB ACQUISITIONS FONCIERES ST-VINCENT-SUR-JABRON

10 Sur les parcelles en acquisition par le CEA, trois zones contiennent des ARB avec populations de pique-prune et espèces saproxyliques associées identifiés lors des visites de site de lONF en 2012 EN ROUGE: nombre dARB avec populations de pique-prune et espèces saproxyliques associées identifiés en 2010 (prédiagnostic ONF-Ecomed) Enjeux de préservation liés à la présence de pique-prune et espèces saproxyliques associées, aux chiroptères arboricoles, aux espèces animales et végétales liées aux milieux xériques et mésoxériques ouverts en lien au pastoralisme. ACQUISITIONS FONCIERES ST-VINCENT-SUR-JABRON

11 Convention cadre associant toutes les parties prenantes : CEA, éleveurs, CERPAM, commune, CEN, ONF Convention de gestion entre le CEA, lONF et le CEN qui précisera les objectifs de gestion en application du plan de gestion à venir Soumission des terrains au régime forestier, demande davis dopportunité de création dune Réserve Biologique Forestière en conformité avec la stratégie proposée par le comité de pilotage Comité de gestion de site sous légide de la DREAL, associant tous les acteurs (AIF, Mairie, ONF, CEN) Inventaires entomologiques : inventaire systématique du pique-prune sur les 450 ARB de la propriété Inventaires chiroptérologiques : inventaire sur la recherche de gîtes de reproduction Inventaires des habitats despèces Objectif : assurer la préservation long terme impliquant lensemble des acteurs Disposer des éléments pour définir le plan de gestion articulant la préservation des ARB dans le cadre des enjeux entomologiques et chiroptérologiques et intégrant la gestion des dynamiques du milieu au profit des espèces potentiellement inféodées aux habitats naturels forestiers ou agropastoraux. Propositions pour la gestion du site Inventaires proposés (à conduire au printemps 2013) ACQUISITIONS FONCIERES ST-VINCENT-SUR-JABRON

12 Le comité de pilotage est invité à donner son avis sur les propositions concernant la mise en gestion de ce site ACQUISITIONS FONCIERES ST-VINCENT-SUR-JABRON

13 Forte volonté de la commune de préserver cet espace Site entouré de terrains mis en préservation (espaces naturels sensibles, ENS) Démarche qui conforte la stratégie du conseil général sur les ENS (périmètre de préemption) MAZAUGUES (83) OPPORTUNITÉ DACQUISITION RESTANT À CONCRETISER

14 CONTEXTE LOCAL FAVORABLE Approche très proactive de la mairie Une quinzaine de propriétaires contactés par la mairie Réunion avec le conseil municipal (mars), réunion publique (juillet), réunion avec le conseil général (direction de lenvironnement ) MAZAUGUES (83) OPPORTUNITÉ DACQUISITION RESTANT À CONCRETISER

15 Caractère très forestier et enjeux spécifiques majeurs liés à la forêt : 4 habitats patrimoniaux forestiers Diversité d'habitats naturels patrimoniaux très importante : 5 habitats communautaires et 5 prioritaires Correspondance écologique en terme bioclimatique avec le site de Cadarache Possibilité forte de présence d'espèces des milieux xériques nommés par l'AP Aucune servitude environnementale du site Points forts Points faibles Peuplements jeunes globalement, mais potentialités à moyen et long terme dans la démarche de constitution de réseau de vieux bois. Foncier morcelé nécessitant une animation foncière importante avant toute acquisition. BIODIVERSITÉ DU SITE Retours positifs de la part des propriétaires sollicités par la Mairie, cumulant une surface de 135 ha

16 213 ha 213 hectares, 1 propriétaire CASTELLET (84) OPPORTUNITÉ DACQUISITION RESTANT À CONCRETISER

17 Contacts initiés par le parc naturel du Luberon en mai-juin Visite de reconnaissance le 26 juin 2012 (ONF, Dreal, Parc du Luberon) Réunion en mairie en présence des élus, de la communauté de communes, du parc du Luberon, de la Safer, syndicat des vignerons ( ).

18 BIODIVERSITÉ DU SITE Diversité d'habitats naturels patrimoniaux : 7 habitats communautaires dont 3 habitats forestiers Forte patrimonialité des pelouses sommitales Correspondance écologique en termes bioclimatiques avec le site de Cadarache Propriété dun seul tenant, un seul propriétaire Site enclavé dans le parc naturel régional du Luberon (périmètre inclus dans un site Natura 2000 Fort soutien et implication du parc du Luberon et de la commune Points forts Points faibles Peuplements jeunes globalement, mais potentialités à moyen et long terme dans la démarche de constitution de réseau de vieux bois. A NOTER: Enjeux écologiques majeurs liés aux milieux agropastoraux sommitaux (décalage bioclimatique/AP) CASTELLET (84) OPPORTUNITÉ DACQUISITION RESTANT À CONCRETISER

19 STRATÉGIE DACQUISITION FONCIERE PROPOSÉE AU COMITÉ Acquisitions réalisées : 247 ha Ribiers (117 ha) + Saint-Vincent-sur-Jabron (130 ha) Stratégie dacquisition : le comité est invité à définir une priorité entre deux options 26 AVRIL 2014 Pour insérer une image : Menu « Insertion / Image » ou Cliquer sur licône de la zone image Total 382 ha / 480 ha dacquisitions 98 ha en animation foncière Ribiers, Saint-Vincent-sur- Jabron, Mazaugues Ribiers (117 ha ) + Saint-Vincent– sur-Jabron (130 ha) = 247 ha Castellet (213 ha ) Mazaugues (135 ha ) Total 460 ha / 480 ha dacquisitions Solde des acquisitions 20 ha en animation foncière Ribiers Aucune des deux options nest confirmée à ce stade (attente confirmation de vente par les propriétaires via SAFER). Si les deux ventes se confirment, lAIF suivra la priorité définie par le comité de biodiversité.

20 3. LA THÈSE La thèse, Baptiste Regnery 26 AVRIL 2014 Pour insérer une image : Menu « Insertion / Image » ou Cliquer sur licône de la zone image

21 Plan I- Introduction II- Test du rôle indicateur des micro-habitats III- Résultats sur les oiseaux et chiroptères IV- Perspectives pour la compensation V- Conclusion

22 Plusieurs accords internationaux soulignent la nécessité de concilier de manière conjointe les enjeux économiques, sociaux et environnementaux (Rio, Johannesbourg, Nagoya…) Les projets dinfrastructures (route, centre commercial, carrière, etc.), sont devenus indispensables au développement des sociétés humaines… … mais engendrent des impacts majeurs sur la biodiversité I- Introduction

23 La compensation est de plus en plus utilisée pour contrebalancer les impacts daménagements sur la biodiversité Qualités des mesures pour la compensation: - rapidité - reproductibilité - fiabilité écologique

24 Toutefois, les liens entre la densité/diversité des micro-habitats et la biodiversité restent mal connus… Plusieurs composantes importantes pour le maintien de la biodiversité en forêt (Grove 2002; Paillet et al. 2010): composition, structure des peuplements, volume de bois mort, micro-habitats se développant sur les arbres Les micro-habitats sont des mesures rapides (3 min. par arbre) et reproductibles (à condition de critères simples) I- Introduction

25 II- Test du rôle indicateur des micro-habitats 1630 ARB recensés sur les sites de Cadarache, Ribiers, et St- Vincent-sur-Jabron (O. Ferreira, J. Guyot, B. Regnery) Protocole mis en place par Emmanuel Cosson (GCP) et Olivier Ferreira (ONF) en types de micro-habitats: bois mort de la canopée, loges de pics, cavités de Cerambyx, autres cavités (basses, moyennes, hautes), décollements décorces et fissurations, carpophores de champignons, lierre, bois mort au sol* + 3 critères sur les ARB: diamètre, espèce, vitalité * non utilisé dans les analyses

26 II- Test du rôle indicateur des micro-habitats 59 plots de 100 m de rayon dans lesquels sont mesurés: - Temps depuis la dernière coupe - Hauteur du peuplement - Volume de bois mort au sol - Irrégularité des diamètres Arbre porteur de microhabitat(s) 15 m 50 m

27 II- Test du rôle indicateur des micro-habitats

28

29

30 Source: AIF 15 m 50 m Dans chaque plot, jai recensé les populations doiseaux et chiroptères en suivant des protocoles standardisés (MNHN, 2012): - 2 passages « oiseaux » (avril/juin 2011) (15 min/passage) - 2 passages « chiroptères » (juin/sept. 2011) (30 min/passage)

31 II- Test du rôle indicateur des micro-habitats Principe des analyses: tester et discriminer leffet des densités et de la diversité de micro-habitats sur les oiseaux et chiroptères (modèles linéaires simples et mixtes) Regroupement des sites de Cadarache, Ribiers, et St-Vincent-sur- Jabron et prise en compte des coordonnées géographiques des plots 12 variables de micro-habitats: densité dARB, densité total de microhabitats, diversité de microhabitats, densité de chacun des 9 microhabitats 2 niveaux danalyses: - les populations despèces (variations dabondances) - les indices de communautés (richesse, diversité, indices de spécialisations…)

32 III- Résultats sur les oiseaux et chiroptères Oiseaux - populations 22 espèces considérées (présentes sur au moins 10 plots) 10 espèces sensibles aux micro-habitats EspèceMicrohabitat sélectionnéType d'effet Chardonneret élégantcavités hautesnégatif Grimpereau des jardinsdiversité de microhabitatspositif Mésange à longue queuecavités hautespositif Mésange bleuediversité de microhabitatspositif Mésange charbonnièrediversité de microhabitatspositif Mésange huppéediversité de microhabitatspositif Pic épeichediversité de microhabitatspositif Pic vertdiversité de microhabitatspositif Roitelet triple-bandeaudiversité de microhabitatspositif Sitelle torchepotdiversité de microhabitatspositif

33 III- Résultats sur les oiseaux et chiroptères Oiseaux - communautés 52 espèces considérées Indices de communautés sensibles aux micro-habitats: richesse, diversité, proportion despèces cavicoles, spécialisation à la forêt, indice trophique des communautés Proportion de cavicoles Richesse spécifique Diversité de microhabitats

34 III- Résultats sur les oiseaux et chiroptères Chiroptères - populations 5 espèces considérées (présentes sur au moins 10 plots) 2 espèces sensibles aux micro-habitats EspèceMicrohabitat sélectionnéType d'effet Pipistrelle de nathusiusdiversité de microhabitatspositif Pipistrelle communecavités de Cerambyx/bois mort de la canopée/diversité de microhabitats * positif *Δ AIC < 2 (plusieurs modèles sélectionnés)

35 III- Résultats sur les oiseaux et chiroptères Chiroptères - communautés Richesse spécifique espèces considérées Indices de communautés sensibles aux micro-habitats: richesse, diversité spécifique Diversité de microhabitats Richesse positivement corrélée aux cavités de Cerambyx, diversité de micro-habitats, et 4 autres variables Diversité spécifique positivement corrélée aux cavités de Cerambyx

36 III- Résultats sur les oiseaux et chiroptères Comparaisons microhabitats vs. autres caractéristiques de peuplements En majorité, les micro-habitats prédisent mieux les variations dabondances despèces et dindices de communautés que les autres caractéristiques de peuplements Certaines espèces ne répondent ni aux micro-habitats ni aux variables de peuplements mesurées (paysage? autres facteurs?)

37 IV- Perspectives pour la compensation Nos résultats montrent que plusieurs espèces doiseaux et de chiroptères sont sensibles aux micro-habitats Les oiseaux, en particulier les espèces cavicoles, sont sensibles à la diversité de micro-habitats et aux cavités hautes Rôle des cavités de Cerambyx pour les chiroptères: gîtes? effet confondant avec dautres variables? Les indices de communautés, notamment la richesse spécifique, sont également corrélées à la diversité de micro-habitats Les micro-habitats fournissent une mesure simple et pertinente des niches écologiques qui pourrait être utilisée dans les évaluations détat écologique des milieux forestiers (ex: prospections à Ribiers et Saint-Vindent-sur-Jabron)

38 IV- Perspectives pour la compensation Comment générer des gains de micro-habitats? Dautres résultats sur le protocole ARB ont permis de mettre en évidence limportance des types darbres (feuillus, forts diamètres) et des peuplements « anciens » pour le développement de micro- habitats Gain = Perte (no net loss) Perte nette Gain net Impacts résiduels Mesures compensatoires Une prochaine étape pourrait être dintégrer ces résultats dans un raisonnement de compensation basé sur des « pertes » et « gains » de micro-habitats

39 IV- Perspectives pour la compensation Niveau de biodiversité Temps Evaluation des états écologiques (site impacté/compensé) Mise en œuvre des mesures compensatoires Pérennisation des mesures compensatoires impacté compens é ? G P

40 V- Conclusion Linventaire des micro-habitats par le protocole ARB apporte une mesure simple des niches écologiques Nos résultats montrent que les espèces et communautés doiseaux et de chiroptères sont sensibles aux variations de micro- habitats, en particulier la diversité de micro-habitats Ces mesures pourraient apporter une évaluation relativement rapide et synthétique du potentiel écologique dun milieu forestier Pour les oiseaux et chiroptères, les micro-habitats pourraient apporter des indicateurs de biodiversité qui pourraient être intégrés dans les compensations

41 MERCI

42 4. POINTS DIVERS 26 AVRIL 2014 | PAGE 42 CEA | 17 OCTOBRE 2012 Pour insérer une image : Menu « Insertion / Image » ou Cliquer sur licône de la zone image Points divers


Télécharger ppt "Synthèse des quatre mesures engagées Acquisitions foncières : acquisitions réalisées et stratégie dacquisition à définir Thèse : point sur les travaux."

Présentations similaires


Annonces Google