La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Le rôle de la stérilisation dans la lutte contre les infections nosocomiales Tari C. Tari A.Risse P. Moll ; Y. Riera ; D. Rollet IBODE version du 12.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Le rôle de la stérilisation dans la lutte contre les infections nosocomiales Tari C. Tari A.Risse P. Moll ; Y. Riera ; D. Rollet IBODE version du 12."— Transcription de la présentation:

1 1 Le rôle de la stérilisation dans la lutte contre les infections nosocomiales Tari C. Tari A.Risse P. Moll ; Y. Riera ; D. Rollet IBODE version du 12 /06/ 2009

2 2 La stérilisation Définition (selon norme AFNOR) c est la mise en œuvre d un ensemble de méthodes et de moyens visant à éliminer tous les micro-organismes vivants de quelque nature et sous quelque forme que ce soit, portés par un objet parfaitement nettoyé. C est la dernière étape qui succède à 3 temps incontournables : 1. la pré désinfection 2. le lavage 3. le conditionnement Chaque étape faisant lobjet dune traçabilité.

3 3 La pré-désinfection Définition: Opération au résultat momentané permettant déliminer, de tuer ou dinhiber les micro- organismes indésirables en fonction des objectifs fixés. Le résultat de cette opération est limité aux micro-organismes présents au moment de lopération. Son but: diminuer la population de micro- organismes. faciliter le nettoyage. protéger le personnel lors de la manipulation des instruments. éviter la contamination de l environnement. lusage du terme désinfection en synonyme de décontamination est prohibé.

4 4 La pré-désinfection Bac de pré-désinfectionProduit pré-désinfectant Consignes de dilution

5 5 La pré-désinfection Le terme de décontamination doit être supprimé dans le domaine de la lutte anti-infectieuse et réservé à des opérations visant à diminuer un risque de contamination radioactive ou chimique. Le produit à utiliser pour la pré-désinfection est un « détergentdésinfectant » il doit être au moins bactéricide (norme NF EN 1040) Principes à respecter afin doptimiser son efficacité: 1. Ouvrir les DMR ( ciseaux, pinces) 2. Essuyer les produits qui interfèrent avec le Dd (*Bétadine, *Vaseline etc..) 3. Immerger intégralement les DMR. 4. Le bac doit être nettoyé et renouvelé chaque jour. 5. Respecter la dilution: 50 ML pour 10 litres deau. 6. Bien refermer le couvercle sur le bac.

6 6 Léquipe de stérilisation recueille les DMR dans certains services de soins avec une armoire de ramassage fermée.Elle contient des paniers grillagés afin de les disposer et de les acheminer en service de stérilisation. La pré-désinfection Armoire pour le recueil dinstruments

7 7 Opération préliminaire à la stérilisation ou à la désinfection terminale. Objectifs : éliminer les salissures par laction physico-chimique dun produit adapté tel un détergent ( conjugué à une action mécanique) afin dobtenir un DMR propre.(BPPH) nettoyer le DMR à lextérieur et à lintérieur. il faut travailler avec TACT : Les locaux: La zone dite « sale » subit un bio-nettoyage bi- quotidien très strict. Le lavage T A C T empérature ction mécanique himique emps

8 8 2 types de lavage : Le lavage manuel: il est réservé à linstrumentation fragile (moteur dorthopédie, optiques dendoscopie..) Le lavage en machine: Ce sont des Laveurs-désinfecteurs (LD) : types de cycles. Le cycle de lavage instrument dure 1 H 15 et la T° monte à 95°. Les DMR sortent parfaitement secs du LD. La méthode est automatisable donc validable: un ticket retraçant les étapes du lavage est délivré à la fin du cycle. Tout instrument pouvant être traité en machine doit être lavé en LD. Le lavage

9 9 Linstrumentation du bloc opératoire et des unités de soins est disposée sur des rampes de lavage par les ASH ou les AS. Le lavage Rampes de lavage

10 10 Les 4 laveurs-désinfecteurs en zone de lavage. Le ticket de traçabilité se déroule au fur et à mesure du cycle. LASH note sur une fiche de « suivi lavage » le type de DMR quelle a disposé dans le laveur. La traçabilité du lavage est assurée et archivée. Le lavage Laveurs désinfecteurs

11 11. Bac à ultra-sons Sert à limmersion des DMR creux avant le lavage Zone réservée au lavage manuel Le lavage

12 12 Le conditionnement Définition: Lemballage est compatible avec le procédé de stérilisation, assure le maintient de la stérilité jusquà lutilisation et permet lextraction aseptique du DMR. Il comporte obligatoirement un indicateur de passage.(BPPH 2001). Objectifs: Permettre le passage de lagent stérilisant. Maintenir létat stérile. Permettre lextraction aseptique du DMR.

13 13 Les locaux : zone protégée. Normes strictes: Température: 20°C.(+5/.-2) Hygrométrie : 40-/75% (relevé quotidien) Surpression de la zone Ces 3 paramètres sont contrôlés quotidiennement. Contrôle de laérobiocontamination: un élément majeur en stérilisation: prélèvements bactériologiques des surfaces. prélèvements bactériologiques et particulaires de lair. Le conditionnement

14 14 Le conditionnement Sas de transfert : Tenue journalière à manches courtes obligatoire, à usage unique ou en tissu. LAVAGE DES MAINS o savon doux + solution hydro alcoolique o pas de bijoux, ni vernis, o charlotte qui enveloppe les cheveux o surchaussures.

15 15 Le conditionnement La zone de conditionnement des DMR Ce sont des LD à double porte. Les containers sont préparés avec une feuille non tissée à lintérieur. La sortie des Laveurs désinfecteurs Le passage des DMR dune zone « sale » à une zone protégée sans retour en arrière sappelle: La marche en avant.

16 16 Le conditionnement Les 3 stérilisateurs.La façade dun stérilisateur.

17 17 La stérilisation Mode daction des stérilisateurs : LA VAPEUR DEAU (hydrolyse) Tous les matins : test de Bowie Dick. Indicateur de passage. La croix bleue vire au rose.de façon uniforme. Traçabilité par graphiques

18 18 Une fois par semaine : test détancheité au vide. Un graphique est délivré à la fin du cycle : en cas de problème intervention du service Biomédical. Dans chaque charge : mise en place d intégrateurs de passage : La couleur rose vire au vert. Le cycle de stérilisation : cycle prion : 134° 18 mn durée 1h30 Objectif: stériliser le matériel par contact prolongé entre la charge et la vapeur saturée portée à une T° donnée pendant un temps déterminé. Un graphique de contrôle se déroule et permet la traçabilité du bon fonctionnement du stérilisateur. Il sera archivé. LA STERILISATION La stérilisation

19 19 La stérilisation Déroulement du graphique en zone stérile Une charge de containers prête à être enfournée

20 20 Libération de la charge : Validation de la charge après contrôle. Etiquetage de chaque élément de la charge. Si non-conformité : le DMR retourne à létape conditionnement Traçabilité de la charge : par le diagramme le virage des intégrateurs. le rapport de chargement.(*Optim) Livraison des DMR aux bloc opératoires et dans les unités de soins. La stérilisation

21 21 Conclusion… La stérilisation est une activité qui prend en compte le traitement du DMR du recueil jusquà la livraison. Le service de stérilisation a une obligation de résultat Mise en place dun système qualité. (procédures écrites) Action de formation du personnel (hygiène, infections nosocomiales..) Létat stérile est un état précaire. Rappel : importance du lavage des mains avant un soin.


Télécharger ppt "1 Le rôle de la stérilisation dans la lutte contre les infections nosocomiales Tari C. Tari A.Risse P. Moll ; Y. Riera ; D. Rollet IBODE version du 12."

Présentations similaires


Annonces Google