La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La Jeunesse au Plein Air Le réseau laïque des vacances et des loisirs.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La Jeunesse au Plein Air Le réseau laïque des vacances et des loisirs."— Transcription de la présentation:

1

2 La Jeunesse au Plein Air Le réseau laïque des vacances et des loisirs

3 DES VALEURS : LAÏCITÉ, SOLIDARITÉ, CITOYENNETÉ La FAMILLE LÉCOLELES LOISIRS 3 TEMPS 3 ESPACES POUR UNE ÉDUCATION GLOBALE LÉDUCATION POUR TOUS TOUT AU LONG DE LA VIE « Une éducation concertée »

4 L e 0 1 / 0 7 / La CHARTE DE DÉONTOLOGIE pour l'accueil des personnes handicapées pour l'accueil des personnes handicapées dans les structures de vacances et de loisirs non spécialisées Sous le haut patronage du: Ministère de l'Emploi et de la Solidarité, Ministère de la Jeunesse et des Sports Secrétariat dEtat au Tourisme.

5 Le Comité de rédaction de la Charte ANCE, Association nationale des communautés éducatives APAJH, Association nationale pour adultes et jeunes handicapés CCAS, Caisse centrale d'activités sociales du personnel des industries électrique et gazière CEMEA, Centres d'entraînement aux méthodes dé ducation active EEDF, Éclaireuses - Éclaireurs de France Les Francas Handicap international IFOREP, Institut de formation, de recherche et de promotion JPA, Jeunesse au plein air LFEEP, Ligue française de l'enseignement et de l'éducation permanente MGEN, Mutuelle générale de l'éducation nationale OCCE, Office central de coopération à l'école PEP, Fédération générale des associations dép. des pupilles de l'enseignement public SE-FEN, Syndicat des enseignants, Fédération de l'éducation nationale UFN, Union française de centres de vacances et de loisirs UNAT, Union nationale des associations de tourisme et de plein air

6 La Charte de déontologie « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux égaux en droits » Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 « L'intégration et l'accès aux loisirs des mineurs et de l'adulte handicapés physiques, sensoriels ou mentaux constituent une obligation nationale » « L'intégration et l'accès aux loisirs des mineurs et de l'adulte handicapés physiques, sensoriels ou mentaux constituent une obligation nationale » Loi d'orientation du 30 juin 1975 Les états parties reconnaissent que les enfants mentalement ou physiquement handicapés doivent mener une vie pleine et décente, dans des conditions qui garantissent leur dignité, favorisent leur autonomie, facilitent leur participation active à la vie active « Les états parties reconnaissent que les enfants mentalement ou physiquement handicapés doivent mener une vie pleine et décente, dans des conditions qui garantissent leur dignité, favorisent leur autonomie, facilitent leur participation active à la vie active » Article 23 de la Convention internationale des droits de l'enfant du 20 novembre 1989 L a p e r s o n n e h a n d i c a p é e, m i n e u r e o u m a j e u r e, e s t m e m b r e à p a r t e n t i è r e d e l a s o c i é t é.

7 La Charte de déontologie L a d i v e r s i t é d e s p e r s o n n e s c o n s t i t u e u n f a c t e u r d e n r i c h i s s e m e n t d e l a s o c i é t é « Les familles, lEtat, les collectivités locales, les établissements publics, les organismes de sécurité sociale, les associations, les groupements, organismes et entreprises publics et privés associent leurs interventions pour mettre en œuvre lobligation prévue à larticle L.114-1, en vue notamment dassurer (…)laccès de lenfant, de ladolescent ou de ladulte handicapé aux institutions ouvertes à lensemble de la population(…). » Loi du 11 février 05-Art2 (L114-2)

8 Signer la Charte, cest sengager à : - - proposer des s é jours de vacances accessibles à la personne handicap é e - - recruter, dans les é quipes, du personnel form é, sensibilis é qui mettra tout en oeuvre pour que ce temps de vacances soit un temps de rencontres, dé panouissement et de partage d é passant les diff é rences - pr é parer avec la personne handicap é e son s é jour de vacances - - s'assurer que les s é jours propos é s prennent en compte l'int é gration de la personne handicap é e lui permettant de vivre, d'agir avec les autres vacanciers - - informer et orienter la personne handicap é e et sa famille sur les s é jours "non sp é cialis é s" organis é s par l'ensemble des signataires de la charte

9 La Jeunesse au Plein Air DES VALEURS : LAÏCITÉ, SOLIDARITÉ, CITOYENNETÉ Vacances Loisirs et handicap Côté enfants – Côtés parents Objectifs de létude : Identifier les représentations des enfants et des jeunes en situation de handicap sur les vacances et les loisirs.Identifier les représentations des enfants et des jeunes en situation de handicap sur les vacances et les loisirs. Recueillir les attentes et les opinions de leurs parents sur les vacances et les loisirs de leur enfant.Recueillir les attentes et les opinions de leurs parents sur les vacances et les loisirs de leur enfant. Mieux identifier les freins au départ en vacances.Mieux identifier les freins au départ en vacances. Mieux prendre en compte les attentes des enfants en situation de handicap et de leurs familles.Mieux prendre en compte les attentes des enfants en situation de handicap et de leurs familles.

10 Proposer des séjours de vacances accessibles à la personne handicapée Selon létude : Environ 60% des enfants interrogés considèrent quil y a des activités ou des loisirs quils ne peuvent pas faire, parmi eux, 30% évoqueront leur déficience comme principal frein.

11

12 Selon les parents

13

14

15 Préparer avec la personne handicapée son séjour de vacances

16 Le fait de quitter sa famille est vécu comme difficile

17 Fréquence des sentiments éprouvés par les parents lors du départ de leurs enfants Fierté Crainte Angoisse Tristesse Abandon Soulagement Sérénité Très rarement Parfois Souvent

18 Recruter, dans les équipes, du personnel formé, sensibilisé qui mettra tout en œuvre pour que ce temps de vacances soit un temps de rencontres, dépanouissement et de partage dépassant les différences Un temps de vacances Un séjour préparé Une équipe accueillante

19 S'assurer que les séjours proposés prennent en compte l'intégration de la personne handicapée lui permettant de vivre, d'agir avec les autres vacanciers Se faire de nouveaux amis : 65,7% des enfants en ont déjà fait lexpérience et ont apprécié 17% aimerait se faire de nouveaux copains et évoquent certaines difficultés à lorigine de cette situation (difficile de faire connaissance, timidité,…) 13% nen ont pas envie. Selon les enfants et les jeunes eux-mêmes, le handicap nest pas une entrave à ce désir de connaître et de vivre avec des pairs en situation de handicap ou non.

20 Informer et orienter la personne handicapée et sa famille sur les séjours "non spécialisés" organisés par l'ensemble des signataires de la charte Remarques de parents : Manque dinformationsManque dinformations Manque doffres de vacances

21 Démarche pour une intégration : Demande dinscription dune famille pour son enfant auprès de JPA Renseignement du « questionnaire dautonomie » Pour un séjour de vacances :la famille choisit un ou plusieurs séjours proposés par les différents partenaires Pour un accueil de loisirs : la famille souhaite inscrire son enfant dans le centre le plus proche son lieu dhabitation ou un autre La JPA aide la famille dans ses choix en fonction des envies et des capacités de lenfant et définit les besoin en adaptation (matériel, animateur - accompagnateur) La JPA aide la famille dans ses choix en fonction des envies et des capacités de lenfant et définit les besoin en adaptation (matériel, animateur - accompagnateur) La JPA prend contact avec lorganisateur pour présenter lenfant, le handicap, lautonomie… La JPA prend contact avec lorganisateur pour présenter lenfant, le handicap, lautonomie… Lorganisateur est daccord pour laccueil Lorganisateur ne peut pas accueillir lenfant La famille procède à linscription de façon « classique » La JPA finalise le dossier avec la famille et avec lorganisateur Lenfant participe au centre de vacances. Lenfant participe au centre de vacances. A la fin du séjour, un bilan est écrit A la fin du séjour, un bilan est écrit par le directeur et lanimateur - accompagnateur par le directeur et lanimateur - accompagnateur

22 L a d i v e r s i t é d e s p e r s o n n e s c o n s t i t u e u n f a c t e u r d e n r i c h i s s e m e n t d e l a s o c i é t é Guide méthodologique à lusage des formateurs Guide de méthodologique à lusage des équipes dencadrement

23 LA RELATION AUX FAMILLES LA FICHE DE RENSEIGNEMENT NOM, PRÉNOM, adresse(s), téléphone(s) Vie familiale et sociale Maladie ou handicap ( symptôme, troubles) Personnalité, centres dintérêts Autonomie Synthèse Traitement Dossier strictement confidentiel

24 LA RELATION AUX FAMILLES LA FICHE DE RENSEIGNEMENT A = fait seul, habituellement et correctement B = fait partiellement Ou non habituellement, Ou non correctement C = ne fait pas

25 LA RELATION AUX FAMILLES LA FICHE DE RENSEIGNEMENT Commentaires éventuels ou recommandations particulières

26 LA RELATION AUX FAMILLES LA FICHE DE RENSEIGNEMENT LENFANT PENDANT LE SÉJOUR BILAN DE LÉQUIPE FICHE DEVALUATION DES FAMILLES APRÈS LE SÉJOUR

27 La Jeunesse au Plein Air « Une éducation partagée » Une expertise juridique Des ouvrages de référence Des conseils Des préconisations L Observatoire des vacances & des loisirs des enfants et des jeunes Des outils pour la réflexion Des conférences Des publications UNE CONTRIBUTION AUX POLITIQUES ÉDUCATIVES

28 UN MILLION DENFANTS DE PLUS EN VACANCES ! LE DROIT AUX LOISIRS LA PROMOTION DES VACANCES COLLECTIVES


Télécharger ppt "La Jeunesse au Plein Air Le réseau laïque des vacances et des loisirs."

Présentations similaires


Annonces Google